AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le parc, endroit dangereux ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 23
• Pouvoir : fuuuusiiiiooon !
• AEA : Un faucon rouge
• Petit(e) ami(e) : Pourquoi se contenter de ça alors qu'on a carrément un harem à sa disposition ?

Messages : 2065
Inscrit le : 08/02/2007

MessageSujet: Le parc, endroit dangereux ?   Mer 26 Mar 2008 - 13:50

Après avoir fait la connaissance d'un inconnu qui lui, et d'autres pensionnaires, a racontés que lui, et d'autres pensionnaires, faisaient partis d'un jeu où le meurtre était la principale action qu'il fallait faire. Bon, Kurogane était habitué à tuer des gens, mais des gens qui étaient de son niveau et qui voulait se battre (où qui était apte à le nuire, tout bonnement) ! Le fait qu'il se soit entraîner, ce n'était pas du tout pour tuer les pensionnaires, mais pour sauver ceux qu'il pouvait ! C'était frustrant de savoir qu'il fallait que l'on tue, alors que l'on ne le voulait pas vraiment ... C'était ... comme être un pion sur un échiquier, l'échiquier de la mort (quelle référence !) où les joueurs sont en fait les fondateurs du manoir. Ruminant sa rage, il continuait de courir sans vraiment savoir jusqu'où. En tout cas il fallait qu'il aille le plus loin possible pour échapper à la créature que le samouraï entendait hurler dans la forêt.
Dans sa fuite, le jeune homme avait pêcher une femme en détresse. Sans être trop mélodramatique, c'était une handicapé en fauteuil roulant tétanisée, un peu plus tôt, par la peur. Il a dû la prendre dans ses bras et garder les deux morceaux de miroirs qu'il avait pris dans sa bouche, même qu'un mince filet de sang s'échappait de sa lèvre inférieur.
Soudain, il arriva dans un endroit ... plus ou moins familier. Il reconnut les arbres écorchés par des coups de sabres féroces, mais c'était bien la seule chose qu'il reconnaissait. L'herbe du parc était arraché par endroit et les hauts végétaux semblaient bien plus sombres et formaient comme des ombres de personne se tordant de douleur. Des fruits y poussaient toujours, mais leurs couleurs ne présageaient rien de bon, il se pouvait même très bien qu'il n'était pas mangeables ! Arrêté par la surprise et fronçant des sourcils, il continua son observation. Tout ça était vraiment, mais vraiment étrange. Une atmosphère lourde et glauque pesait sur le samouraï qui venait de découvrir ce que le lac était devenu. Il déposa celle qu'il avait sauvée sur l'herbe et s'approcha de l'étendu liquide.
À présent, le lac était d'une noirceur intégrale, l'on n'était même pas certain que le liquide était bien de l'eau. Cela ressemblait bien plus à une espèce de mélasse, et en plus c'est qu'il y avait du mouvement là-dessous ! Avec appréhension et dégoût, il s'agenouilla et mis sa main, doucement, dans l'eau. Il la laissa quelques minutes et senti comme si quelque chose de visqueux venait de le frôler, vivement il sorti son membre et se releva. S'il y avait un monstre terrestre, se pouvait il qu'il y est un monstre aquatique ? Nessy peut être ? La monstresse qui s'était épris d'amour pour le samouraï ? Soupirant, il se rapprocha de la toujours inconnue inapte à marcher :


« Ça va aller, gamine ? »

Oui, l'on pouvait dire que par rapport à lui, Mikan était une gamine. Elle n'avait que treize années quand même, alors que lui en avait à présent dix-neuf ! (il a grandi d'un an pour ceux qui l'on suivit depuis son arrivé =D)



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Mer 26 Mar 2008 - 14:11

En moins d'une journée, Mikan avait eu le temps de se retrouver piégé dans un manoir, où, selon Fay, on pouvait avoir un pouvoir et un machin-truc-astral,, où des « Fondateurs » pouvaient décider de vous éliminer d’un instant à l’autre, et où, comble de l’horreur, il y avait une foret, dans laquelle ils étaient tous prisonniers et qu’une « chose » était à la recherche de son petit-déjeuner, et, le comble, où elle s’était fait enlever par un type bizzard qu’elle ne connaissait pas avec des morceaux de miroirs lui sortant de la bouche ! Elle crut un instant qu’elle allait pleurer. Elle serra son appareil, et se contenta de regarder s’éloigner d’elle son fauteuil. Le type lui avait conseiller de se taire : conseil inutile. Même si elle avait voulut, elle aurait été incapable de crier. Elle était comme figée.

Le paysage commença à changer lentement. Ils avait quitté la foret, et maintenant s’étendait un paysage qui, dans une vie antérieur, avait dut être un parc. Mais son heure de gloire était passée. Envie par les mauvaises herbes et des arbres a l’apparence douteuse, et crut qu’elle allait crier quand son « ravisseur » la déposa sur l’herbe. Ce dernier se dirigea vers le lac. Elle détourna le regard. C’est sur qu’elle était la victime rêvé d’un kidnapping. Incapable de se défendre, incapable de s’enfuir. Elle serra son appareil, et la voix du garçon -qui n’était plus vraiment un garçon- la fit sursauter.


« Ça va aller, gamine ? »

En entendant ça, elle crut qu’elle allait protester, car elle ne se considérait plus vraiment comme une « gamine », mais en regardant de plus près le gabarie de son « ravisseur » elle jugea plus judicieux de se taire.

- Je…je crois...


Dit-elle d’une voix faible, qui prouvait qu’elle était morte de peur et qu’elle ne semblait pas très sure des desseins de son interlocuteur. Elle tacha de se ressesir, inspira à fond, releva la tête, et lui demanda en le regardant tant bien que mal dans les yeux :

- Vous…Vous allez…Me tuer, c’est ça ?


Dernière édition par Mikan Eisenstein le Mer 26 Mar 2008 - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 23
• Pouvoir : fuuuusiiiiooon !
• AEA : Un faucon rouge
• Petit(e) ami(e) : Pourquoi se contenter de ça alors qu'on a carrément un harem à sa disposition ?

Messages : 2065
Inscrit le : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Mer 26 Mar 2008 - 14:40

« Je…je crois... »

Avait répondu la jeune fille. Elle semblait encore un peu sur le choc, c'était compréhensible. Même s'il ne le montrait pas, Kurogane aussi était un peu effrayé par la tournure qu'avait pris sa sieste ... Le regard tentant tant bien que mal de soutenir celui du samouraï, l'inconnue qu'il avait sauvé balbutia :

« Vous…Vous allez…Me tuer, c’est ça ? »

Surprise, la moitié de la peur que cette fille ressentait était causé par la simple présence de Kurogane ! Il soupira, agacé, en soulevant dans son souffle l'une de ses mèches de cheveux. Le jeune homme s'assied devant la gamine et lui répondit d'un ton blasé :

« Tu crois franchement que j'aurais pris la peine de te porter toute cette distance pour te tuer ensuite ? »

Sans vraiment attendre de réponse, il lui lança le second miroir nonchalamment puis s'étira les bras :

« Tiens, ton miroir. »

Étrangement, lorsqu'il revint à son propriétaire, le miroir disparut du champ de vision du samouraï. Il semble que, comme l'étrange étranger au drôle d'aspect de tout à l'heure est dit vrai : Il fallait faire une certaine chose, ici tuer, pour pouvoir trouver l'objet qui allait nous aider à sortir.
Enfin, il se releva et mis les mains dans ses poches pour observer les alentours. C'était étrange qu'ils soient seuls, très étrange. Normalement quasi tous les pensionnaires du pensionnaires se trouvaient dans l'extérieur : Le parc, le temple, le cimetière et la forêt. Comme tout le monde avait fuit la forêt, il était certains que certains soient soit au temple, au cimetière ou dans le parc. Mais là, justement, lui et l'inconnue était seuls. Il prévins comme même l'autre, sans vraiment être très rassurant :


« Remets toi de tes émotions, gamine. Il se peut que nous ne restions pas seuls longtemps. Et si moi je ne veux pas te tuer, d'autres ... peut être. »

Avec un regard méfiant il lança d'abord un coup d'œil vers le lac, pour le moment très calme (trop, même.). Puis il fit observa les alentours, près à sortir son arme si quelque chose voulait les attaquer où quelque chose comme ça.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Mer 26 Mar 2008 - 15:19

Mikan comprit que ses paroles n’étaient en effet, pas très pertinentes. Elle sourit d’un air désolée, et commença à se sentir mieux. Elle n’avait, pour le moment, il lui semblait, pas grand-chose à craidre à de lui… Il ne semblait pas disposé à lui faire du mal, et cela la rassura grandement. Elle se détendit un peu, et l’interrogation se peignit quand il lui donna…Un miroir ? Mais par saint dieu, qu’allait-elle pouvoir faire d’un miroir ?!

« Tiens, ton miroir. »

- A…Ben…merci

Elle se souvient soudain de ce que ce garçon bizzard avait dit, dans la foret. Que les pensionnaires devaient se battre pour ces miroirs, ou plutôt pour le morceaux. En réalisant qu’il l’avait –elle en était presque certaine- sauver, et qu’il avait pas la même occasion, emporter les deux miroirs, elle éprouva envers lui une infime reconnaissance, et comprit qu’elle pouvait lui faire confiance.

- Merci. Pour le miroir.

Elle ne jugeait pas vraiment nécessaire d’en dire plus, car si elle parlait plus, elle allait partir dans un de ses longs monologues dont elle avait la spécialité. Elle se contenta de vérifie que son appareil était allumé –au cas où il y aurait quelque chose qui valait le coup de se faire prendre en photo- et crut exploser de nouveau de rage en entendant de nouveau le jeune homme parler :

« Remets toi de tes émotions, gamine. Il se peut que nous ne restions pas seuls longtemps. Et si moi je ne veux pas te tuer, d'autres ... peut être. »

Elle hocha la tête, furieuse de se faire appeler « gamine », et frissonna en se rendant compte de se que ces paroles signifiait.

- Vous…Tu parles de la « chose » ?

Elle réfléchit un instant. Si la « chose » arrivait, elle doutait qu’il puisse se défendre, et la défendre elle en même temps, pareille si quelqu’un les attaquait…Elle ne savait quoi penser, quand elle se rappela une chose primordiale.

- Merci de m’avoir sauver.
Revenir en haut Aller en bas
Travesti(e)
avatar

+
Féminin -
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Fait exploser les objets alentours lorsqu'il ou elle ne contrôle plus ses émotions
• AEA : Ironie - Un lionceau blanc
Messages : 2161
Inscrit le : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Mer 26 Mar 2008 - 17:58

Angel et Fay arrivèrent. Les présentations étaient faites, les règles fixées : il était interdit de s'entretuer. L'androgyne n'avait probablement jamais eu aussi peur de sa vie. Il n'avait même pas chaud, n'éprouvait aucune fatigue, n'avait aucun filet de sueur à essuyer sur ses tempes. L'adrénaline paraissait tellement présente en-lui qu'il aurait pu battre le record posé par Alain Bernard sur l'instant.*
A l'horizon si sombre se dessinèrent des silhouettes rendues floues par l'obscurité. Fay plissa les yeux et reconnut Kurogane, trahi par sa carrure athlétique ainsi que par la forme effilée de son arme blanche. A son côté était assise une petite fille que l'androgyne n'identifia qu'en s'approchant, il s'agissait de Mikan Eisenstein, l'handicapée en fauteuil roulant qu'il avait accueillie plus tôt.

Son sang ne fit qu'un tour, ensuite il ne circula plus. Est-ce qu'il allait devoir tuer le samouraï ? Il aurait éclaté de rire s'il ne s'était agit que d'un jeu innocent où l'enjeu n'était pas la vie.


"Kurogane ?" Interrogea t-il, la gorge nouée. "Tu comptes ... Tu comptes ..."

Il n'osait merveilleusement pas terminer sa phrase en espérant de toute son androgynie que la fin de la phrase était évidente et qu'il n'ait pas à prononcer ces mots qui lui écorcheraient la langue il le savait. Dans son poing qui se serrait plus fort à chaque seconde, l'éclat de miroir fendait la chair brûlante de sentiments pêle-mêles.


*je vous l'avais dit que ce serait boulet.
Comme dirait Mistral : guimaaaauuuuve 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prosopopee.skyrock.com/
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Mer 26 Mar 2008 - 19:55

Pendant notre course on avait fait les mises au point... On ne se tut pas et on reste ensemble... Cela diminuera nos chances de nous faire tuer... Et finalement, on a opté pour le parc... Plus cosy que le cimetière.

On est sortit de la forêt... Pour arriver dans le parc mais celui-ci avait changé. Il n'avait plus rien à voir avec celui que j'avais pu apercevoir par les fenêtres du pensionnat. Le parc était devenu gris, sombre, effrayant, horrifiant, mort... Les arbres avaient tous vieillis, ils étaient devenu sombres, presque pu de feuille ornaient leurs branches... Seul certains arbres paraissaient en forme... Ils étaient couvert de fruits trop beau pour être bon...
Et surtout toujours un vent presque glaciale qui me relevait les cheveux et faisait rougir les joues...

Quand nous sommes arrivé vers le milieu une pelouse jaunie par endroit nous avons commencé à apercevoir deux personnes... L'une des deux personnes était debout l'autre assit... Je crus reconnaitre la jeune fille en fauteuil roulant qui m'avait flashé à mon arrivée remarquée dans la clairière...

Je ne n'eus pas le temps de prévenir Fay qu'il était déjà partit à la rencontre du garçon et de la fille... J'eus envie de le retenir mais il était déjà cinq pas devant moi... Je fis un grand pas qui me valu une coupure du miroir qui passa la poche... Mais je ne devais pas m'arrêter je devais le protéger. Le but du jeu était de s'entretuer... Alors il fallait pas parler à n'importe qui comme cela...


"Kurogane ?" Interrogea t-il, la gorge nouée. "Tu comptes ... Tu comptes ..."


L'intéresse lui rendit un regard quelque peu agressif... Mais bien-sur qu'il veut te tuer, peu-être pas tout de suite mais si on continue ainsi cela risque de mal finir...

Je m'interposa alors entre les deux hommes, dos à Fay qui semblait quelque peu effrayé.


"Bonjour moi c'est Angel Nico, je ne veux pas spécialement me battre car c'est pas dans mes principes mais si vous voulez porter la main sur Fay il faut d'abord passer par moi"

Je baissa les yeux vers la jeune fille qui me regardait avec un grand air étonné.

"Coucou Miss... Si tu pouvais évité de me bombarder de flash cela m'arrangerai... Après j'ai l'impression qu'on me réveille en allumant la lumière brusquement...Merci."

Sur ce je redressa la tête et souris au jeune homme qui me faisait face... Non, il ne tuerai pas Fay... Dans le pire des cas il reste la fuite, non...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Jeu 27 Mar 2008 - 0:03

Lentement, comme trainant une vieille carcasse d'animal mort, mais en proie à une énorme réflexion, Moewyn avançait lentement dans le parc.
Ils allaient devoir s'entretuer...
Elle voyait déjà des corps joncher le sol et une marre de sang naissante se créer un lit entre les cadavres frais des pensionnaires.
Chassant sa pensée comme elle aurait chassée une mouche qui voletait devant son nez, la jeune femme releva la tête et se trouva face à un groupe.
Sa première réaction fut de reculer, ils étaient bien trop nombreux pour elle.
Puis elle réalisa que parmi ces visages elle en connaissait deux: Kurogane et Fay.
Bien sur elle ne portait pas tellement Kurogane dans son cœur mais elle ne le haïssait pas non plus et s'ils voulaient survivre ils allaient devoir s'allier. Si bien sur ils acceptaient de s'allier avec la jeune femme qui n'était pas aussi saine d'esprit qu'elle en avait l'air.
Elle se dit qu'au moins, si elle venait à se "transformer", Kurogane aurait la présence d'esprit de faire le nécessaire avant qu'elle ne commette le pire.


"Salut" dit-elle tout betement.

Mais que pouvait-elle dire d'autres? "Hey ça vous dis de me compter parmi vos alliés?" Non, bien sur que non, ce n'était pas le genre de Moewyn.
Elle adressa un faible sourire à Kurogane, Fay et aux deux autres personnes qu'elle ne connaissait pas encore, espérant ne pas se faire trancher la gorge avant d'avoir pu faire ou dire quelque chose de plus que ce pitoyable "salut".
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 23
• Pouvoir : fuuuusiiiiooon !
• AEA : Un faucon rouge
• Petit(e) ami(e) : Pourquoi se contenter de ça alors qu'on a carrément un harem à sa disposition ?

Messages : 2065
Inscrit le : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Jeu 27 Mar 2008 - 9:59

« Merci de m’avoir sauver. »

Kurogane ne fit pas attention, trop occupé à observer l'horizon et réfléchir à un plan. Quelque chose dans se jeu le dérangeait, et c'était bien frustrant d'être déranger par quelque chose dont on ne connait pas la source ! Fronçant des sourcils et arborant une mine peu amical, il tourna la tête vers deux silhouettes encore lointaines. Quand elles s'approchèrent un peu plus, le samouraï reconnut le jeune blond sans nature déterminée, il était accompagné d'un autre gamin bizarre avec des ailes.

« Kurogane ? ... »

Commença l'androgyne avec peine, il semblait drôlement chamboulé -c'est ce qui renferma le visage du samouraï-.

« Tu comptes ... Tu comptes ... »

L'intéressé ouvrit la bouche comme pour dire quelque chose au jeune tourmenté, mais fut grossièrement coupé par l'accompagnateur de l'escargot qui voulut, à ce moment là, joué les héros. Ne connaissant pas le combattant du japon et n'était pas au courant du lien amical (plus un sentiment non-identifiable) du duo, c'était tout à fait normal donc qu'il vienne s'imposer.

« Bonjour moi c'est Angel Nico, je ne veux pas spécialement me battre car c'est pas dans mes principes mais si vous voulez porter la main sur Fay il faut d'abord passer par moi »

Quand j'avais dis 'grossièrement' un peu plus haut, c'était exagéré. Le fait de s'être présenté et qu'en plus il est dit 'bonjour' n'avait rien de grossier, loin de là, mais cela cassait plus que tout l'atmosphère guimauve qui aurait du s'installer (...). Sans mot et accompagné d'un visage impassible, Kurogane contourna le jeune garçon et rejoins son 'ami'. Il lui prit l'épaule et rapprocha brusquement l'escargot blond, de sorte que son oreille soit proche de la bouche du samouraï :

« Même pour sauver ta peau, serais-tu capables de tuer ? »

Cette phrase n'avait rien d'intime. Mais pour une raison que je qualifierais de 'personnelle', Kurogane avait chuchoté cette phrase au fin fond de l'oreille de l'androgyne, celui-ci devait assurément sentir le souffle chaud et l'homme aux cheveux noirs. Alors que le contact s'était fait entre le deux compères, une autre personne entra dans le cercle : Moewyn. Une jeune femme aux cheveux d'un beau roux, et d'un drôle de caractère. Son originalité à elle était que son esprit était occupé par une deuxième personne que peu connaissait, mais en tout cas, elle était dangereuse. Une autre de ses originalités était que, faute de donné un surnom commençant par 'Kuro-' à Kurotan, elle le surnommait le 'beau mâle'. C'était assez énervait mais vrai, dans un sens.

« Salut. »

Avait elle dit, Kurogane ne fit seulement pas attention, trop occupé à prendre sévèrement l'épaule de Fay sous les yeux de Angel Nico et l'autre sauvée anciennement dans un fauteuil roulant.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Jeu 27 Mar 2008 - 17:45

Quand le kurogane me contourna je me sentis des plus inutiles... Et puis il glissa quelques mots à Fay... Alors ils sont amis. Mais quel idiot je fais... Sa m'apprendra à jouer les drôles... Mais je voulais le protéger quoi de mal à cela... Mais on est quatre dans le meilleur des cas, il aura un mort... Voir deux si il a un problème... Jusque trois dans le pire... Non pas trois, ce serai une hécatombe... Non, je vais devoir tuer, non... Pour le moment c'est pas d'actualité, pour le moment il y a deux amis, deux alliés, une miss marrante... Bon pour le moment pas de catastrophe possible. Pas encore du moins...

Mais une cinquième arrivée me plus pas du tout... De plus elle ne m'inspira pas confiance... Autant que Kurogane quand je l'ai vu de long... Et puis cinq personnes rassemblées dans un jeu où on doit tous s'entretuer ce n'est pas très bon... Je nombre de mort s'alourdissait dans ma tête...


*Bon Nico... Je sais que tu le veux pas mais il va bien falloir que tu tus... Bon regarde au moins Fay il t'aime bien. Oui, donc tu dois rester avec lui, tu dois affronter les problèmes. Pour le moment je vais essayer de ne pas provoquer d'affrontement et resté naturel.*

"Salut jeune femme... Alors vous aussi vous vous êtes fais piégé dans ce jeu morbide... Triste... Tiens, je me rappelle de la couleur de tes cheveux... Mais c'est tout se que je souvins, j'ai été un peu pris de cours par les propos de ce certain Yuko..."

Je tombas aux cotés de la miss flash et lui accorda un dernier sourire... Puis me laissa tomber dans l'herbe qui sembla crisser sous mon poids. Je regardais le ciel, il était devenu noir avec de gros nuage toujours noir... Ho! Un nuage gris, quelle chance...

Je voulais plus rien faire de mal mais je vais y être obligé... Une larme roula sur ma joue. C'était la première depuis le soir où j'avais tué mon ex-père... Je voulais plus tuer... Je voulais plus. Je frappa le sol de toute la force de mon poing... Une deuxième larme roula, le vent souffla...
Revenir en haut Aller en bas
Travesti(e)
avatar

+
Féminin -
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Fait exploser les objets alentours lorsqu'il ou elle ne contrôle plus ses émotions
• AEA : Ironie - Un lionceau blanc
Messages : 2161
Inscrit le : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Jeu 27 Mar 2008 - 20:59

C'est alors qu'au bord des larmes, Fay cherchait ses mots les plus sincères en suppliant en lui-même Kurogane de les trouver à sa place, Angel se jeta sur le devant de la scène, entre les deux amis. Comme un héros il prit la parole, comme un idiot il dit une chose drôle, animé de courage et de générosité, désirant en son âme l'androgyne protéger.* Angel Nico défia Kurogane de blesser Fay, mais c'est lui par ses paroles qui lui fit le plus de mal.

Comment pouvait on se permettre de protéger quelqu'un comme lui ? Quelqu'un dont la vie n'avait pas de sens, quelqu'un dont le sexe était inexistant, quelqu'un dont l'enfance avait été dure, quelqu'un dont la volonté se voyait dépérir, quelqu'un qui aimait, quelqu'un qui était d'accord de mourir pour que d'autres vivent, quelqu'un qui n'osait pas même rêver que quelqu'un d'autre dise cela en sa faveur. Ce quelqu'un tant cité crut défaillir en entendant son camarade parler de lui avec des intentions si nobles. Il ne le méritait pas, non, il ne le méritait pas. Kurogane bouscula le roi qu'incarna Angel durant le temps qu'il parlât, et agrippa violemment l'épaule de Fay pour le tirer vers lui. Dangereux, dans tous les sens du terme, fou à lier ou fou amoureux, le samouraï rapprocha ses lèvres désirables de l'oreille vibrante de terreur de l'escargot. Il susurra quelques mots qui le firent trembler non pas pour leur sens mais pour la manière dont ils avaient été murmurés derrière une mèche de cheveux blonds, à l'abri des oreilles indiscrètes d'autres et d'autres.

« Même pour sauver ta peau, serais-tu capable de tuer ?

Sans connaître la raison de sa réaction inattendue, Fay se déroba de l'emprise du grand homme ténébreux, d'un mouvement de têtard frétillant fuyant dans le sens du courant du mystère. Peut-être était-ce dû au courant d'air brûlant que procura le chuchotement qui s'insinua entre le marteau et l'enclume. Mais Fay n'eut pas le temps de souffler avant d'éprouver une nouvelle émotion, identique mais différente, puissante encore une fois. Moewyn fit son apparition, faisant par là-même sursauter le pauvre androgyne qui n'en finissait plus de mourir de peur, tristesse et autres causes de décès prématurés et irréels. Des paroles furent échangées que Fay n'écouta pas, ou ne put pas écouter, troublé par ses retrouvailles, car il n'avait pas vu Moewyn depuis des lustres, avec son amie, dans de si étranges conditions, dans un tel instant, si dur, si périlleux. Des retrouvailles pour dire adieu, qui sait ? Une demi-minute plus tard, Angel tombait assis dans l'herbe, versant des larmes qui n'avaient pas lieu de couler. Fay oublia momentanément la mauvaiseté de la situation, et, attendri par la sensibilité du jeune homme, se pencha au-dessus de lui et lui demanda d'un air soucieux :


- Eh ... Qu'est-ce qu'il y a ? »

L'androgyne leva la tête vers Kurogane et Moewyn, leur montrant son visage anxieux mendiant de l'aide immatérielle, puis visa Mikan, dans le fond, qui le toucha et le tua plus encore qu'il n'était déjà ouvert et sanglant de douleur invisible.

*Rime ou prose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prosopopee.skyrock.com/
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Jeu 27 Mar 2008 - 21:58

Doucement je me mis à pleurer... Je n'ai pas le droit à une vie comme ça... J'ai TUE... Et en plus c'est mon père que j'ai tué... Tu te rends compte de se que tu es... Tu es un criminel... Tu a tué ton père, tu a brisé ta mère, laissé ta copine, tenté de tuer ta tante...

Je leva les yeux vers Fay et te tira au sol, le fit s'allonger le dos sur l'herbe...


"Ecoute Fay... Je vais te dire pourquoi je pleure... Tu vois j'ai toujours été gentil, c'est ma raison de vivre mais... Il y a une chose en moi... Je ne sais quoi... Mais dans ma vie il est sortit deux fois... La première fois j'ai tué mon père et causé une dépression à ma mère... Je n'ai jamais pus regretter mon acte... Car c'est comme si pour moi tout s'arrêtait... Plus rien je ne bouge plus, je suis recoquillé, il a pu que du noir et quand je me réveille j'ai tout cassé...

Ma mère m'a reniée... J'ai du briser le cœur de la fille que j'aimais... Puis j'ai refais ma vie chez ma tante... Je diffuse le bonheur je n'y peux rien, tout le monde est heureux autour de moi... Pour mes amis de classe c'était toujours "VOILA L'ANGE! VOILA L'ANGE!".

Puis j'ai fais ma deuxième crise et j'ai presque tué ma tante, elle a voulu me déposé dans un asile, j'ai fugué et j'ai trouvé ce pensionnat. Il me plais bien, on me donne des ailes, je me dis "ils ont compris, ils font de moi un ange..." et que m'offre t-on maintenant... Un magnifique jeu où je dois tuer ou mourir... MAIS JE NE VEUX PLUS TUER... Plutôt crever en te protégeant Fay... Mais continue à croire en moi quoi qu'il arrive... Je sais que tu me connais quasiment pas... Juste un type avec des ailes dans le dos et qui ta porté pour sortir de la forêt... Mais croit en moi... Je crèverai pour toi et tout se qui voudrons toucher à mes amis devrons se battre contre ma volonté ou me tuer quand je serrai de dos..."

Je ne voyais pu rien... Mes larmes inondaient mes yeux... Tiens, un nuage blanc... Un signe de courage ou juste une faille dans se monde démoniaque...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Ven 28 Mar 2008 - 17:29

La situation était critique, Fay ne semblait pas très à l'aise et Kurogane très perturbé. Pour en rajouter un peu plus aux sentiments négatifs, le jeune homme dont elle ne connaissait pas encore le nom et qui l'avait interpelé plutôt familièrement se mit à pleurer.
Fay alla à sa rescousse mais semblait impuissant et suppliait des yeux Kurogane et la jeune femme de l'aider.
La jeune fille à côté de qui était assis l'adolescent avait l'air pour le moins dérangé mais inoffensive.
Moewyn ne savait pas tellement quoi faire et elle fut surprise de voir la réaction du jeune pubère à la question de Fay.
Mais apparemment il ne fallait pas s'en inquiéter.
Pourtant, Moewyn se dirigea vers les deux adolescents et prit le jeune homme gentiment par l'épaule et lui dit calmement:


"Je peux très bien comprendre ce que tu ressens mais ce serait trop long à expliquer maintenant et si j'ai bien compris la situation nous ferions mieux de ne pas trop tarder a élaborer une quelconque stratégie pour éviter le plus possible d'avoir à se battre car je crois qu'aucun de nous ici ne souhaite tuer quelqu'un.
Calme toi, nous ferons en sorte que personne ne soit blessé aussi bien au sein de cette petite communauté que dans les communautés "adverses"."

Elle savait pertinemment que le fait de se battre était inévitable mais il fallait éviter des débordements et rassurer le jeune homme afin qu'ils puissent partir au plus vite.
Le mieux était de ne pas trop rester longtemps au même endroit, qui sait contre qui ils allaient devoir se battre pour sauver la vie de leur compagnon ou leur propre vie?

Moewyn adressa un sourire au jeune homme et regarda Kurogane cherchant à lui dire qu'il était urgent de se concerter pour savoir ce qu'il fallait faire à présent.
Elle devait d'ailleurs lui parler seul à seul...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Ven 28 Mar 2008 - 19:00

Le propos de la jeune femme me rassura... Bizarrement savoir que d'autre on vécu les mêmes évènements tragique me sortis de ma courte dépression... Je me remis à regarder le ciel. Quand un nuage jaune passa... Non ce n'était pas un nuage mais un papillon... Un papillon tout jaune... Comme mon compagnons de fugue un an plutôt. Comment je l'avais appelé... Toc. Oui c'est ça, Toc.

Le papillon descendit et se posa sur mon épaule...


*-Coucou! Tu sais que tu ressemble à un ami que j'ai eu dans un triste jour de mon histoire. Il s'appelait Toc et il me parlait...

-Je sais parce que je suis Toc, je suis ton papillon immortel car tu lui a donné une partie de ton cœur.

-Toc mais pourquoi tu reviens maintenant. C'est car je suis seul c'est ça?

-Oui, je suis de retour car tu as de nouveau besoin de moi alors écoute : je sais que ce que tu vis est triste mais tu va devoir tuer les autres. Tu n'y peux rien tu dois juste survivre. Mais toi en plus, tu a maintenant des personnes à protéger...*


Il s'envola par dessus la tête de Fay et se diraga vers le ciel.


*Reste en vie Nico pour que je puisse revenir.*

Sur ce il disparut. Je me pencha vers Fay et lui dis doucement :

"J'ai ouvert les yeux de vais survivre et tuer pour toi. Car tu es mon ami... Enfin j'espère pas avoir à trop tuer quand même. C'est étrange comment un papillon peut faire changer si facilement d'avis...".

Je lui souris. Etrange raison de vivre... Tuer pour protéger... Bon faut bien vivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Mar 1 Avr 2008 - 20:19

Après ce petit aparté entre le jeune homme et son AEA, Moewyn se leva et soupira.
Ce que celui-ci disait à Fay ne la regardait pas le moins du monde.
Elle avait bien trop à penser pour le moment.
Il fallait que Kurogane, Fay et elle s'entretiennent.
Il était peut être injuste de laisser les deux jeunes adolescents à l'écart mais après tout Kurogane, Fay et Moewyn étaient les plus âges et il valait mieux que pour le moment ce soit eux qui choisissent une solution qu'ils proposeraient ensuite aux autres.


La jeune femme redressa la tête et se dirigea lentement vers Kurogane.
Tous deux n'avaient jamais eu de très bons rapports, mais ils ne se haïssaient pas non plus.
Dans ce genre d'instants, mieux valait laisser les vieilles rancœurs de côté.
Moewyn posa sa main sur l'épaule de celui qu'elle appelait d'ordinaire "Beau Mâle" et l'entraina un peu plus, assez pour que leurs paroles ne soient entendus par personne d'autre qu'eux.


"Que faisons nous Kurogane? Ne penses-tu pas qu'il serait mieux de bouger de temps en temps pour éviter d'avoir de mauvaises surprises?
Même si le combat est inévitable, peut être ferions nous mieux d'avoir à nous battre le moins possible. Après tout ce sont nos vies et avant tout celles de nos "compagnons" qui sont en jeu."

Elle lui adressa un sourire amical et attendit patiemment sa reponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Mer 2 Avr 2008 - 17:45

Mikan ne comprenait rien. Rien. Les seuls personnes qu’elle connaissait-et encore, de vu seulement !- étaient Fay et son mystérieux sauveur. Elle sentit les larmes monter, et couler, brûlantes, sur ses joues. Elle était dans une situation qu’elle jugeait des plus humiliante. Assise par terre, les paumes des mains rouge à force de se soutenir pour ne pas tomber, elle se sentait ridiculement faible et petite. Misérable. Tellement fragile. Les autres étaient tous debout, et elle avait l’impression d’avoir à faire à des géants. De plus, en cas de problème, il suffirait de lui asséner un coup de pied pour la mettre game over. Son chapeau étant resté avec sa chaise –ses jambes-, elle n’avait rien pour cacher sa figure, pour s’éviter de s’humilier d’avantage quand les autres s’apercevraient qu’elle était en larmes. Le vieux sentiment d’inutilité la submergea de nouveau. Elle écoutait à peine la conversation, comme si ils étaient dans un monde parallèle au sien, en même temps, si proches, et si loin d’elle… Elle comprit que son sauveur s’appelait Kurogane, quelque chose comme ça, et le garçon qu’elle avait « agresser » tout à leur, celui avec des airs de protecteur, mais qui paraissait néanmoins faiblard, mais déterminer. Une jeune femme à la crinière flamboyante était là. Elle ne l’avait même pas sentit venir. Elle sera contre elle son appareil photo, la chose auquel elle tenait le plus, après le miroir qui était posé dans l’herbe près d’elle. Elle soupira, et les larmes coulèrent de plus belle. Elle ne serait qu’un fardeau pour les autres, elle le savait. Si ils décidaient de quitter ces lieux, et que l’un d’eux manifestait l’envie de l’emmener, il fallait qu’elle se rebelle. Elle ne pouvait pas les laisser se faire amocher par sa faute, vu que si la personne qui la protégeait se faisait prendre, son geste d’humanité aurait été inutile, vu son handicape. Cela aurait été du gaspillage.


Dernière édition par Mikan Eisenstein le Sam 5 Avr 2008 - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Mer 2 Avr 2008 - 19:14

La jeune femme au cheveux rouge a entrainée avec elle Kurogane. Ils sont partis se mettre un peu à l'écart. Surement pour parler des futur déplacements qu'on devra faire. Ou lesquels de nous cinq il faudra tuer pour arriver à trois...

La jeune miss flash. Paraissait des plus triste d'entre nous. Au fond il était vrai qu'elle était de loin la plus vulnérable maintenant démunie de son fauteuil... Et l'aider sera également très compliqué.
La nuit tombait lentement. Ou le ciel se couvrait. Ou juste un nuage... En tout cas on voyait de moins en moins loin... Comme un piège qui se referme... Comme si on jetait un sac sur nos misérables carcasses... Les arbres au loin étaient devenus encore plus sombre, inquiétant, dangereux, misérable... Les bruits se faisaient de plus en plus rapprochés. Des bruits de corbeaux, de bêtes mais aussi toujours se cri encore faucon et lion...

Fay était maintenant assit lui aussi. Je n'étais rapproché de le jeune fille assise pour éviter les problèmes au cas ou... Car c'était comme si les environs nous prévenait que les festivités allai commencé. Comme si on nous disait que les morts étaient proche...

Miss a tournée la tête vers moi... Elle paraissait triste... La pauvre c'est vrai que, de nous, c'était la moins bien partie... Je lui souris avant de m'allonger sur le dos...

"Souviens-toi. Etait-ce mai, novembre. Ici ou là ?
Etait-ce un lundi ? Je ne me souviens que d'un mur immense.
Mais nous étions ensemble. Ensemble, nous l'avons franchi.
"

C'était la peu-être la dernière fois que je chantais autant en profiter...

"Je n'suis pas un héros. Mes faux pas me collent à la peau
Je n'suis pas un héros. Faut pas croire ce que disent les journaux
Je n'suis pas un héros. Un héros...
"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Sam 5 Avr 2008 - 15:00

Mikan sentit que quelqu’un bougeait près d’elle. Instinctivement, elle releva la tête, tachant d’apercevoir quelque chose au milieu du brouillard de larmes qui lui obscurisait la vue. Elle crut voir le garçon qui accompagnait Fay -celui qui semblait plutôt téméraire. Elle se mordit la lèvre, incapable de prononcer quoi que se soit. Elle tacha de calmer les battements affolés de son pauvre cœur, avant que celui-ci ne lâche, mais c’était peine perdue. Elle décida de se laisser aller, ne prenant même plus la peine de retenir ses larmes. Elle espérait quand même, au fond d’elle-même, que les autres ne feraient pas attention à son comportement. Ce n’était pas le moment que l’on s’inquiète pour elle. Elle serra dans ses mains son appareille photo. Si elle mourrait, elle voulait qu’il soit près d’elle, car elle le considérait comme un sorte d’ami, toujours à l’écoute de ses besoins, bien qu’elle sache que tout cela n’était qu’illusion.

Elle entendit quelqu’un s’allonger dans l’herbe non loin. Certainement le garçon. Elle fut stupéfaite de soudain l’entendre chanter. Cela paraissait…Si peu naturel, si impossible, dans un tel lieu, une telle situation…Qu’elle en resta bouche bée, et le regarda avec une expression ahuri sur le visage. Incapable de se souvenir du nom de se dernier, elle en éprouva quelques remords, mais finit par se décider. Elle empoigna son appareil, et, aillant préalablement effacé maladroitement ses larmes, se tourna vers lui.


- Je…Je peux te demander…Un service ?
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 23
• Pouvoir : fuuuusiiiiooon !
• AEA : Un faucon rouge
• Petit(e) ami(e) : Pourquoi se contenter de ça alors qu'on a carrément un harem à sa disposition ?

Messages : 2065
Inscrit le : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Sam 5 Avr 2008 - 21:23

[ C'est nul. T.T ]

Il y a des choses vraiment étrange dans le monde. Des choses qui se passent souvent car le cerveau humain déraille complètement. Ce jour-là, au pensionnat et plus exactement dans le parc tout près du lac, se trouvait des choses reflétant l'étrange. Tout a commencé lorsque Kurogane avait interpellé Fay avec une phrase insolite, je cite : « Même pour sauver ta peau, serais-tu capables de tuer ? ». Quelques secondes après l'escargot se dégagea brusquement du samouraï, les faits semblaient fortement le bouleverser. Le connaissant, il allait assurément mourir. Le jeune homme ne connaissait même pas le niveau des autres pensionnaires ! Le monde est vaste, et peut être que des personnes comme lui (des bourrins, quoi) fassent partis de l'évènement (Comme Emily par exemple, mais elle encore ...). Tout se passa assez vite ensuite. Des pleurs, des larmes ... Le soit disant protecteur de Fay semblait être à fleur de peau ! Et c'est comme cela qu'il comptait protéger le mollusque blond ? Soupire et regard blasé du samouraï qui jeta un petit coup d'oeil à celle qu'il avait sauvé plus tôt, puis vers Moewyn -la seule qui semblait ne pas encore avoir d'allié-.


« Eh ... Qu'est-ce qu'il y a ? »

A demandé Fay à l'attention du jeune homme pourvu d'aile. Il/Elle demanda du regard de l'aide de l'un de ses regards bleus profonds et clairs. Tout à coup le jeune homme se mit à débiter des paroles. Des paroles longues, très longues. Il racontait, semblerait-il, sa vie. Mais cela ne regardant guère le samouraï, celui-ci leva les yeux vers le ciel; tentant d'élaborer une stratégie pour gagner et sauver ce qu'il pouvait. Une chose lui passa par la tête, une réponse mais aussi une crainte : il était impossible de plus de trois personnes survivent. C'était d'une fourberie ! Et tout ça, pour sortir ? Il reconnaissait bien là le style des fondateurs et était certains que comme pour le dernier événement, la récompense ne serait qu'un canular. Malheureusement, si les pensionnaires ne se pliaient pas aux règles, ils risqueraient tous de trépasser rapidement.
Pendant qu'il était plongé dans ses réflexions, Kurogane n'entendit pas Moewyn aider psychologiquement l'ange humain. Il ne remarqua point non plus le regard insistant de la jeune rousse qui tentait d'être le sujet de son attention, pour enfin pouvoir le parler et élaborer une stratégie capable de sauver tout le monde. Impossible, on pouvait dire tout ce que l'on voulait mais c'était impossible que des personnes tels que les pensionnaires puissent aller à l'encontre des règles imposer par les I. .
Soudain apparut une sorte de feuille jaune parmi le taux important de gris qu'arborait le paysage. Ah, non, ce n'était qu'un papillon. Encore une fois Kurogane ne fit pas attention et préféra cette fois observa les faits et gestes de ses 'compagnons'. Donc, le protecteur parlait à une bestiole volante, Fay regardait son 'allié', Mikan ne fit qu'observer -semblant se sentir comme boulet- et Moewyn se rapprocha et, à sa grande surprise, pris Kurogane par l'épaule pour le mettre à l'écart et le dire ses mots :


« Que faisons nous Kurogane? Ne penses-tu pas qu'il serait mieux de bouger de temps en temps pour éviter d'avoir de mauvaises surprises? Même si le combat est inévitable, peut être ferions nous mieux d'avoir à nous battre le moins possible. Après tout ce sont nos vies et avant tout celles de nos "compagnons" qui sont en jeu. »

L'intéréssé cligna des yeux et réfléchis, regardant tour à tour les acteurs présents du jeu sanguinaire.

« Nous n'allons pas pouvoir rester à cinq. »

Répondit-il simplement -en fait il avait à peine écouté-. Comme avait dit le guide du jeu, il n'y aurait que trois gagnants. Les yeux rouges du jeune homme s'attarda sur la silhouette de l'ange prétendant être le protecteur de Fay, il était en train de chanter. Un vague sentiment indescriptible envahit Kurogane qui laissa Moewyn plantée là et alla droit vers le pseudo chanteur.

« Hey, toi. »

Petit silence, attendant que l'attention de l'autre soit complète. Sous les yeux médusés de Fay, Moewyn et Mikan, il dit d'une voix ... normal :


« Je souhaite que l'on combatte. »

[ Je demanderai à présent que tout le monde attende tout le monde, sinon on se perd ^^' ]



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Jeu 17 Avr 2008 - 16:07

Fay se laissa entraîner par terre. Son coéquipier se mit à parler, et l'androgyne écouta en se calmant petit à petit. L'odeur verte et fraîche de l'herbe obscurcie par la nuit l'enivra et l'étourdit, tout en l'imprégnant de l'histoire d'Angel.

Il ressentit à plusieurs reprises une sensation, comme si on lui empoignait le coeur. Cet adolescent, plus jeune que lui, transmettait de belles émotions malgré sa piètre éloquence d'orateur inexpérimenté. Il avait eu un passé embûché tout au long duquel les angelots, soldats d'Eros qui commandait selon le gré des dieux, avaient tiré des flèches enflammées. Il en était sorti indemne physiquement, mais meurtri intérieurement. L'androgyne remarqua des similitudes dans leurs impressions et les souffrances qu'ils avaient éprouvées, tous les deux.

Angel évoqua les ailes qu'il avait dans le dos. Une incompréhension se fit sentir chez Fay, qui se retourna, s'appuyant sur le coude, pour observer. Ah, oui, il avait des ailes. Il ne l'avait même pas remarqué. C'est demander si Angel Nico avait, lui, constaté l'androgynie de Fay. Celui-ci se laissa retomber sur le dos, après avoir vu sans le vouloir les larmes qui coulaient des yeux de l'ange.
Moewyn fit de son mieux, proposant de passer du coq à l'âne volontairement, pour se plonger dans l'histoire actuelle. Fay regarda longuement Mikan, la tête dans les nuages, essayant inconsciemment mais par tous les moyens de s'échapper de cette scène trop étrange, plus singulière que lui-même, à la manière d'un malade qui puise le rêve et le bien-être dans sa drogue.

Nico Angel se rapprocha de lui et chuchota à son oreille. Un papillon ? Mais de quoi parlait-il ? Qu'importe, il n'avait pas l'envie de réfléchir ni de demander. Et il avait trop à cogiter avec l'autre phrase : il allait tuer ... pour Fay ?!


"Hé... Mais non !" Souffla l'escargot, trop bas, sans doute, car sans force et sans courage, pour être entendu.

Il vit Moewyn s'éloigner en compagnie de Kurogane, Mikan Eisenstein seule et inapte à chercher l'entourage. Il eut pitié d'elle. Et Angel avec un œil pervers qui lui disait des horreurs au creux de l'oreille. Il était donc fou ? Fay se redressa et s'installa dans l'herbe en position assise. Il allait jusqu'à voir la crainte que le soi-disant ange s'approche de lui croître de seconde en seconde. Il avait dit qu'il serait un meurtrier à son service, c'était malsain, atroce, hideux. Alors qu'il éprouvait quelques minutes à peine auparavant un semblant d'amitié à son égard, il était en train d'optimiser sa peur contre lui. Un monstre, un diable, un assassin. Non, non, il n'avaient rien en commun tout compte fait. Angel Nico se mit à chanter. Chanter ? ... Il se mettait à chanter, dans un moment pareil, c'était absurde, aberrant, et terrifiant. Il n'en pouvait plus.

D'un bond, il se remit sur ses jambes, et s'éloigna, grimaçant de terreur, vers le samouraï et la schizophrène. Et il fut transporté de joie quand Kurogane provoqua Nico en duel.

Fay aussi, était un monstre.


[Avec DD, on a conçu un ordre de passage pour une meilleure coordination, le voici : ... XD Bon, après Fay c'est Nico qui répond, ensuite Moewyn et pour finir Mikan ! Ensuite c'est re-Kurochan, puis Fay, ensuite Nico ... =D
Recapitulations : Kuro => Fay => Nico => Moewyn => Mikan...
]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Ven 18 Avr 2008 - 17:27

Le petit groupe c'était séparé en deux. Les plus matures et les autres un peu perdu. Kurogane avait commencé une conversation plutôt mouvementée avec "les cheveux de feu". Eux cherchaient que faire et nous on échangeaient des paroles un peu quelconque. Fay partit les voir un air effrayé et dégouté sur le visage. Il restait donc plus que moi et Miss flash les fesses dans l'herbe. Elle car elle n'y pouvait rien et moi car je ne savais que faire... J'avais décidé de me battre à la place de Fay si on le provoquait. Mais pour moi je n'avais rien encore décidé. Me battre pour quoi? Rien ne me retins ici. Il y a bien Fay mais je dois paraitre si bizarre qu'il préfèrerait peu-être que je meure... Plus rien ne me retins quoi... Si on me propose un combat le mieux serait surement de l'accepter tout simplement. Si je gagne je vivrai un peu plus longtemps. Et si je meure... Cela fera juste un de moins... Un nom parmi t'en d'autre... A quoi bon se prendre la tête. La mort c'est la mort. Si on t'aimait on se rappelle de toi quelques temps. Sinon on t'oublie plus rapidement. Bon quand il faudra y allez je me battrai.

Miss flash tourna la tête vers moi. Elle aussi paraissait triste... Elle me demanda si elle pouvait me faire part d'une requête.

"Bien sur, je ferai se que je peux pour t'aider."

Je n'eus pas le temps de lui faire un sourire que Kurogane était sortit du groupe et s'était présenté devant moi...

« Je souhaite que l'on combatte. »

Ces simple paroles résonnèrent dans ma tête je n'avais pas prévu un affrontement si facile. Alors voila l'heure est venu. Je dois risquer ma vie maintenant. Au milieu d'une conversation. Mais je suis pas pers. Je... Je ne sais pas combattre. Je ne voulais pu combattre. Mais pourquoi je suis ici. Pourquoi... Je dois combattre là tout de suite... Toc tu peut tu me guider... Ha non tu peut plus. Tu m'a dit que je ne pourrai te revoir que si je revenais en vie. Et toi Fay... Pourquoi je vois un air soulagé sur ton visage... Tu veux plus de moi. Je te fais peur... Miss flash, pourquoi ton air à pas changé... Pourquoi tu est toujours avec le même peu air larmoyant. Cela ne te fais rien de voir quelqu'un mourir. Et "cheveux de feu" te verrait-je sourire. Tu ne peux pas sourire d'un tel spectacle. Qu'elle genre de fille es-tu pour être heureuse de notre affrontement... Et toi. Kurogane... Je ne te connais que depuis peu de temps. Et tu veux déjà me tuer. Mais tu ne me connais pas... Alors pourquoi ton visage me traduit t'en de haine envers ma personne...

"Bon je vois que mon départ ne gênera personne... Si tu veux bien t'attendre deux secondes miss m'a demandé quelque chose j'aimerai pouvoir l'aider avant de mourir. Va m'attendre près du lac j'arrive... J'en aurai pas pour longtemps... Je me tourne vers miss qui est restez assit à mes cotés Bon alors si je peux faire quelque chose pour toi avant de mourir se sera avec plaisir. Mais dépêche toi car sinon mon adversaire risque de s'impatienter."

Mon cœur me fait mal...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Mer 23 Avr 2008 - 20:50

(Mille pardons pour le retard j'étais partie en vacances et désolée pour le post lamentable que je vais faire.)

Il était impossible de répondre plus sèchement que venait de le faire Kurogane à Moewyn.
Ils ne pouvaient pas rester cinq? Mais les autres dans ce cas? qu'allaient-ils devenir?
Moewyn regarda interloquée Kurogane provoquer le jeune homme.
Elle ne pouvait rien faire.
Et Fay qui c'était joint à eux semblait être devenu une toute autre personne.
Dans toute cette cacophonie Moewyn ne savait plus où donner de la tête.
Le jeune homme se leva décidé à se battre mais souhaita accéder à la requête de la jeune fille assise par terre.
Moewyn se demandait où cela allait-il bien finir.
Sans aucun doute Kurogane allait gagner.
C'était lui le plus fort.
Moewyn se mordit la lèvre et regarda Fay, impuissante.
Lui non plus ne pouvait pas faire grand chose.
Si Kurogane était décidé à faire quelque chose, il le ferait.
Qu'allait il se passer?
Soudain Moewyn ressentit une douleur vive au fond de son crâne...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Ven 25 Avr 2008 - 17:37

La scène auquelle elle assistait lui coupa l'envie de répondre.

Comme d'habitude, elle se sentait stupide, inutiles.

Elle n'avait pas comprit la situation.

Elle était à côté de la plaque.

Le voisin de Fay et son sauveur allait se battre.

Ils allaient essayer de se trucider l'un l'autre. Elle aurait...tellement voulut les en empêcher, mais elle ne trouvait pas les mots, pas la force de les prononcer. Impuissante. Elle ne savait que faire, quoi penser, en qui placer sa confiance. Deux personnes qu'elle connaissait à peine allait s'entretuer devant elle. Et elle n'y pouvait rien. Elle regarda le compagnon de Fay -qui c'était éloigner- s'approcher d'elle. Elle n'entendit pas ses paroles. Perdue dans les profondeurs de son cerveau, elle ne pouvait réfléchir. Elle aurait voulut émettre tant d'objections, dire quelque chose...

Mais elle ne réussi à rien. Elle regarda la scène, son regard se perdant dans le lointain. Elle revint un instant dans la réalité, et murmura un
"Bon courage" à son interlocuteur, puis se tourna vers Kurogane, non loin.

- Mer...Merci de m'avoir sauver!!! Bonne chance à toi aussi!

Cria-t-elle soudain, en se doutant que, soit il n'avait pas entendut, soit il s'en fichait complètement, ce qui la désola, vue à quel point elle se sentait redevable. Le monde autours d'elle sombra, et elle baissa sa tête pour laisser libre court à son sentiment de nullité profonde.
_________________________________________

C'est court, mais j'étais vraiment pas inspiré là...
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 23
• Pouvoir : fuuuusiiiiooon !
• AEA : Un faucon rouge
• Petit(e) ami(e) : Pourquoi se contenter de ça alors qu'on a carrément un harem à sa disposition ?

Messages : 2065
Inscrit le : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Mer 30 Avr 2008 - 14:05

[ Aucune inspi. ]

Oh, de l'eau ! Des roses ! Du dramatique ... C'est beau :


« Bon je vois que mon départ ne gênera personne... Si tu veux bien t'attendre deux secondes miss m'a demandé quelque chose j'aimerai pouvoir l'aider avant de mourir. Va m'attendre près du lac j'arrive... J'en aurai pas pour longtemps... »

Il prenait vraiment les choses trop au sérieux celui-là ... Bon, d'accord, savoir qu'on va mourir ça change un homme, mais sa façon de parler fit tiquer Kurogane. Sa façon de parler ... était puérile, stupide - enfin, c'est ce que pensait le samouraï -. Et c'est ce type qui compte protéger Fay ? Et peut être même d'autres personnes ? Le combat n'avait pas encore commencé qu'il baissait les bras, et tout ça pourquoi ? ... Intérieurement, Kurogane fulminait. Il allait devoir combattre contre ça ? Maintenant que c'était fait, il ne fallait pas s'arrêter, c'est certains. Autant se débarrasser des personnes comme ça, des personnes qui ne servent à rien. Un homme, un vrai, sourit devant la mort mais fait tout pour ne pas la croiser, 'tout' dans le sens fier et loyal du terme bien entendu. Enfin bref, comme si le joyeux samouraï allait l'écouter ? Non, il resta planter là jusqu'à ce qu'il choisisse de commencer le combat !
De l'autre coté, Kurogane n'avait pas remarquer Moewyn, l'oubliant totalement ; trop obnubilé par son combat -seulement, s'il savait ce que ça risque de réveiller 8D. Bref, la jeune 'miss' qui avait 'quelque chose à dire' à l'adversaire de notre Kurotan, ne fit que murmurer des encouragements d'un air triste, avant de crier au samouraï :


« Mer...Merci de m'avoir sauver!!! Bonne chance à toi aussi!
- Tssk. »

Fut la seule réponse de l'interessé. Il détourna son regard de celui de handicapée, il n'avait pas besoin de chance (enfin, si, vu les dé 8D). Et le fait de l'avoir sauvé était tout à fait normal ... Enfin, pour lui, pas pour nous, joueuse interloquées devant tant de bonté. Enfin, rebref :

« Bon, c'est finit ? »

Que le combat commence. À partir de maintenant on lance les dé jusqu'à ce qu'un de nous n'ai plus de PV, étant donné que c'est un combat loyal, tu n'auras pas le droit à la fuite, sinon c'est 1 point de vie de moins (celle qui rajoute des règles 8D /baffe/). À la fin, tu feras ton post en indiquant tout ce qui s'est passé durant le combat. Je répondrai et le topic reprendra un sens normal :
Kurogane > Fay > Nico > Moewyn > Mikan


Kurogane a effectué 1 lancé(s) d'un Dé Décisif (Image non renseignée.) :
Kurogane a effectué 1 lancé(s) d'un Dé Dégâts (Image non renseignée.) :
Kurogane a effectué 1 lancé(s) d'un Dé Dérobé (Image non renseignée.) :

____

Nous tenons à préciser - au cas où - que nous n'avons aucune animosité particulière contre le jouer d'Angel Nico o_o' Surtout, qu'il ne le prenne pas personnellement, c'est les persos qui veulent se battre XD



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Sam 3 Mai 2008 - 19:31

Invité a effectué 1 lancé(s) d'un Dé Décisif (Image non renseignée.) :
Invité a effectué 1 lancé(s) d'un Dé Dégâts (Image non renseignée.) :
Invité a effectué 1 lancé(s) d'un Dé Dérobé (Image non renseignée.) :

_____________________

Je prends sa comme une attaque personnelle.
Beuh... Non bon avec un peu de chance... Et je suis pas si idiot je sais que c'est une histoire. =D Enfin... c'est qu'une histoire hein xD
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 23
• Pouvoir : fuuuusiiiiooon !
• AEA : Un faucon rouge
• Petit(e) ami(e) : Pourquoi se contenter de ça alors qu'on a carrément un harem à sa disposition ?

Messages : 2065
Inscrit le : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   Sam 3 Mai 2008 - 19:51

- 1 p. vie pour Kurogane

Kurogane : 4/5
Angel Nico : 5/5

Kurogane a effectué 1 lancé(s) d'un Dé Décisif (Image non renseignée.) :
Kurogane a effectué 1 lancé(s) d'un Dé Dégâts (Image non renseignée.) :
Kurogane a effectué 1 lancé(s) d'un Dé Dérobé (Image non renseignée.) :



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Le parc, endroit dangereux ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le parc, endroit dangereux ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Hors-Jeu ::. :: Tiroirs scellés :: Archives :: Évènements terminés :: [évènement] Parc et Lac-
Sauter vers: