AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Sam 27 Déc 2008 - 11:19

« Mais j’ai rien dit, bordel ! »


Justement, ça devait être ça le problème. Le ton du pauvre misérable que l’on accuse injustement, à la « mais oui maman, je suis très heureux d’être avec toi au comité d vente des calendriers pour aider les antilopes naines à vaincre leur timidité, qu’est-ce qui te fait croire le contraire ? Hein, comment ça je me suis endormi ? ». Eva la mère poule...ouais, ça lui allait bien. Mais dans ce cas, les fibres maternels lui manquaient cruellement...

Le buffet était plutôt grand, plutôt apetissant, plutôt rempli, mais surtout de nazes se rendit-il compte en apercevant Volke, avec qui il avait eut...hum, quelques discussions houleuses. Il vit également Owen, dont il entendait régulièrement parler sous des jours peu reluisants (enfin, c’était Nao qui lui en parlait, c’était normal).
Alors qu’il était tout occupé à reluquer la nourriture, l’alcool, et surtout l’alcool en réalité, car il se nourrissait peu (pas biennn), Eva fit un commentaire sur le mélange assez atroce qu’elle venait d’ingurgiter.
Il ricana, mais rit quand même en lançant avec un semblant de sourire ;


« D’un coté faut pas être maline pour boire ça hein... »

Ceci dit, il repéra également une bouteille, du whisky semblait-il, mais en prit pas la peine de s’embarrasser d’un verre. L'alcool coulait bien peu eégamment sur ses lèvres pales, son menton, puis son cou. Par miracle, le col de chemise y échappa, comme quoi ça servait de ne pas la serrer...d'un revers de bras il s'essuya la bouche, les yeux plus hilares; pas très étonnant, il venait d'engloutir les trois quarts de la moitié ( Cool précis hein?)de la bouteille.

"T'en veux?"

Il désigna la bouteille qu'il tenait encore par le goulot, peu appétissant mais le geste y était.
Revenir en haut Aller en bas
B.N.B.B.
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Shad
-
0 / 1000 / 100

• Age : 26
Messages : 1226
Inscrit le : 23/01/2007

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Sam 27 Déc 2008 - 12:34

C’est l’hôpital qui se moque de la charité, pensa-t-elle à sa remarque . De plus, si cependant elle s’amusait à concocter des mélanges ( immondes ) avec les boissons, elle elle prenait AU MOINS la peine de boire avec un verre, et de ne pas finir la bouteille comme un vieux et rustre marin ( ceci dit la seule référence qu’on puisse donner à Ritchie avec un marin, c’est qu’il peut donner le mal de mer ).Et avec toute l’élégance permise, sa gorge eut le droit de transporter le ruisseau de gin. Si nous avions été dans une pub ( française ) télévisée, que Ritchie serait en fait une blonde pulpeuse en maillot de bain, le genre qui s’extasie en mangeant un yaourt, la beuverie aurait été follement sexy. Le problème c’est que cette image n’a pas un seul point commun mis à part le fait que les deux protagonistes aient deux jambes deux bras deux yeux et caetera.
Par mesure de précaution elle prit la bouteille, ne tenant pas à ce qui la finisse, mais elle ne tenait pas vraiment non plus à perdre l’esprit.


« Merci… »Eva vérifia si Helen ne regardait pas trop visiblement et heureusement non. Légèrement indécise, elle souffla avant d’avaler le malheureux reste. Le flot lui brûlant le palais, son œil se fermit, elle sentait quelques gorgées vaciller un peu hors de ses lèvres. Trop tard pour s’inquiéter de la suite, de toute manière elle avait conscience de l’alcool qui commençait à noyer ses pensées. Ses épaules se relâchèrent quand elle eut terminé sa besogne, reposant machinalement l’arme du crime.
Il faisait chaud, et froid aussi. Le visage tordu dans un rictus hilare de son "partenaire" la fit rire, et elle se leva tout en riant, cramponnant ses côtes.

« J’me sens un peuu…, blanc, elle tenait la cravate de Ritchie et la fixait comme si celle-ci allait lui dire bonjour, un peu joyeuse ! » Conclut-elle dans un sourire stupide en s’écroulant, affaissant son crane sur la jambe de Ritchie. La vague pensée de l’étrangler en tirant sur la cravate l’étreignit, mais ses doigts lâchèrent prise, pour agripper le ourlet du magniiiiifiiique pantalon rouge.

« C’est fatiguant d’ailleurs… » Murmura-t-elle pour elle-même, au moins le rôle de Cindy la veuve alcoolique lui allait désormais à merveille. Même plus besoin d’attendre la saison deux.


Dernière édition par Eva le Sam 27 Déc 2008 - 16:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Sam 27 Déc 2008 - 14:08

Lye sentait encore beaucoup de chose se bousculer dans sa tête. Comment le cour des choses allait-il encore se développer ? Tout était si .. Inattendu. Elle avait sentit la peur lui tordre l'estomac, la douleur avait été encore plus forte que le coude de Petra qu'elle avait reçu en plein estomac. Elle avait sentit son cœur se dissoudre sous l'effet des paroles du jeune homme. Toutes ses réflexions, toutes ses envies, tout, avaient été fondés des le départ. Elle ne s'était donc pas trompée.. Tout s'était déroulés dans un parfait chaos planétaire. Lye avait cru s'écrouler sous le poids de son cœur, comment la déclaration du beau brun avait-elle pu affliger Lye au point qu'elle culpabilise, qu'elle sente toutes ses idées qui la faisaient douter devenir des convictions en quelques mots lâchés sur un souffle. Et d'une poussé indescriptible, Lye avait sentie ce terrible besoin de lui avouer, que tout était de même pour elle. Qu'elle aussi, sentait son cœur lui faire faux bond, et qu'il ne lui appartenait plus, qu'il ne l'écoutait plus du tout, lorsqu'il était là. Que désormais, il lui appartenait, qu'il était le seul à pouvoir le dominer, qu'il était le seul, à le faire battre différemment désormais.


Puis dans la brouhaha de la salle, sa phrase s'était perdue. Elle l'avait dite assez forte pour qu'Edward dont elle ne connaissait toujours pas le nom, puisse l'entendre, l'assimiler, et qu'il avise ensuite. Malheureusement, tout s'était produit d'une façon assez étonnante. En effet, après que le jeune homme se retourne délicatement vers elle, et qu'il dépose sa douce main contre son visage brulant, elle ne savait ce qu'elle avait espéré, mais en tout cas, pas cette réaction, si .. Distante, si détachée. Le qu'en-dira-t-on ne l'avait jamais effrayé, et là, elle se demandait si le brun, lui, y faisait attention .. Il l'avait d'abords embrassé tendrement sur le front, et s'était détaché de son étreinte d'une façon si naturel, que Lye en resta bouche-bée. Comment pouvait on rester si simple, comment pouvait-il faire comme si de rien était, alors qu'elle venait de lui crier à pleine bouche son amour, avec un force, une puissance qui lui restait encore dans la cage thoracique. C'était la première fois qu'elle tombait amoureuse, et elle sentait déjà en elle, la douleur qu'on pouvait en obtenir.


"Tu veux boire quelque chose ?"


Cette phrase qu'il avait prononcé avec tant de subtilité lui laissait un échos dans les oreilles. C'était le comble. Alors c'était ça, l'ignorance ? C'était donc ça ? Aurait-elle fait fausse route ? Se serait-elle donc trompée .. Peut-être, peut-être bien qu'en fin de compte, il ne parlait pas d'elle .. Tout compte fait, peut-être qu'il en aimait une autre ? Les possibilités défilaient dans l'esprit de Lye. Après tout, elle ne savait rien de lui, pas même son nom. Il ne lui avait rien dit de lui, peut-être qu'il en aimait une autre, et qu'il était si désolée pour elle, pour l'amour qu'elle lui offrait, qu'il n'osait pas lui dire que les choses étaient encore trop compliqué pour qu'elle comprenne. Le château que Lye s'était construit ces dernières heures était en fin de compte un château de sable, que les jeunes enfants se construisaient pleins de rêve. Ceux, que Lye n'avait jamais eut petite. C'était maintenant qu'ils arrivaient, et qui s'écroulait par la même occasion. Alors, d'une voix douce, à peine audible et dans un sourire lasse, maintenant qu'elle avait perdue l'étincelle de ses yeux verts, elle lui dit.


- Non, Non ça va, merci.


Elle hésitait encore à lui dire qu'elle comptait aller se coucher, que la tête lui tournait et qu'elle aimerait donc se reposer. Après tout, c'était bien vrai, elle ne désirait plus que se reposer maintenant .. Rester sous sa couette, bien enroulé contre elle, et d'y rester, d'y rester, d'y mourir. Mais elle était plus forte que ça, pourquoi ne pas profiter de cette soirée, de ce bal, de sa compagnie ? Elle sentait seulement la tristesse, et la colère contre elle-même s'installer en elle. Et en ravalant sa salive, elle se mordit la lèvre un bon coup. Et enfin, stupidement, elle lui sourit, comme si de rien était. Un sourire profond et encore une fois charmeur. Tout était là, son charme, sa beauté, sa douceur, sa force et son tempérament. Tout ce qui faisait d'elle, une personne remarquable. Une personne de fierté, peut-être un peu bafoué. Et puis quoi ? Rien n'était perdue, peut-être était il seulement surprit et que cette indifférence l'aidait à camoufler ses besoins ? Lye, une fille à espoir, qui n'a pas tendance à se laisser abattre. Elle attrapa un chocolat sur la table, en croqua un bout et de ses yeux pétillants, elle attrapa sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Sam 27 Déc 2008 - 16:43

Mail Jeevas a écrit:
Spoiler:
 

Vêtu d’un gilet blanc, dont une cravate était nouée autour de la capuche puis épinglé sur le torse et revêtant un jean délavé, Mail semblait plus morose que jamais, à présent forcé d’assister au bal. Il avait tenté de retarder l’échéance à coup de Mario Kart mais l’intuition féminine est redoutable, et Lyz n’avait pas tardé à sortir de sa torpeur (torpeur qui consistait soit dit en passant à errer en pyjama en mangeant des chips) et il avait été forcé de se dépêcher sans même avoir la possibilité de terminer sa course.

Heureusement qu’il avait négligé sa partie de Mario du matin afin d’aller se shampooiner la tête, songea-t-il alors que sa charmante cavalière lui agrippait le bras afin de le faire accélérer; peine perdue, il était occupé à ranger délicatement sa console dans sa table de chevet. La tâche terminée il se releva et couru à la suite de Lyz sans difficulté ; il avait l’avantage de taille mais également te tenue, la jeune fille faisant largement plus distingué que lui affublée de cette façon...les apparences étaient décidément trompeuses.

Pénétrant précipitamment dans la salle à manger sous quelques regards ahuris, ce fut à son grand non-étonnement qu’elle se dirigea aussitôt vers le buffet en lâchant un commentaire typiquement Lyz-niesque. Hm hm hm...en faisant tomber ses goggles vers son cou il lâcha avec sa subtilité habituelle:


« Hm...t’as tout le temps faim, non ? »

Pas vraiment LA phrase à lancer a une fille, notamment lors d’un bal mais disons qu’il lui rendait la monnaie de sa pièce pour la partie de Mario de tout à l’heure.

Lyz se tourna vers Mail et lui adressa un sourire Colgate Ultra-Brite, tout en levant son pouce dans sa direction.

Yep, t'as totalement raison !

Et pour mieux illustrer ses propos, elle prit une pleine poignée de chips, qu'elle commença illico à dévorer. Même si elle s'en foutait pas partout, c'est pas so so sexay quoi, surtout quand on porte une super belle robe de soirée bleu nuit d'un ton plus foncé que ses cheveux parfaitement lissés retombant souplement sur ses épaules. Ses manières n'allaient pas très bien avec son allure, disons. Mais bon, c'était Lyz, et si Mail n'avait pas encore compris, c'est que franchement il lui manquait quelques connexions inter-neuronales.
Quand elle eut enfin fini sa poignée de chips, elle se servit un grand verre de Coca glacé. Parce que le sel ça donne soif quoi. Et aussi parce que Lyz est accro aux boissons sucrées et gazeuses, mais ça on le sait. Bizarrement, elle ne buvait pas d'alcool. On aurait pu s'y attendre de sa part, bien sûr, mais non. Enfin, ce n'était pas pour faire bon genre, tout ça tout ça. Non, juste parce qu'elle détestait ça. Chose à ne pas avouer quand on se la joue rebelz : ne pas aimer l'alcool. Alors elle buvait des litres de Coca pour faire oublier son dégoût de l'alcool. Enfin, dégoût, le mot est fort et on pourrait penser qu'il lui est arrivé une histoire tragique qui lui a donné l'horreur de l'alcool. Non non, je suis boulette mais pas tellement. Elle était, telle une gamine, prête à aimer ça mais sans y parvenir. Plaignons-la, la pauvre, hein ?

De l'autre bout de la pièce, on entendait de la musique, se mêlant aux conversations ambiantes :


Pff ils passent que des trucs moisis hein... 'toute façon je comptais pas danser, mais voilà.

Lyz danser ... une seule réponse, un grand éclat de rire. Intérieur, pour ne pas se faire déchirer la tête. Mais quand même, il semblait ridicule que Lyz envisage même le fait de danser. Ça paraissait contre-nature presque. Ce n'était pas son genre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Dim 28 Déc 2008 - 0:57




    Ce fameux jour fut enfin arrivée . . . Le jour du bal de noël, il était presque l’heure, Tsukiyo se prépara pour être présentable. Habillait de son plus beau kimono, celui qui lui tenait de sa mère, elle lui avait donné juste avant que la jeune adolescente part de son village natal. Il n’était pas que magnifique, il était précieux pour elle, bleu de fond et orné de 3 sortes de fleurs, qui pour Tsukiyo était impossible de dire leurs noms. Elles formait un dégradé de couleur, l’une des types de fleur était d’un jolie violet, l’autre d’une rose et pour finir la plus belle des fleurs était d’un blanc beige . . . C’était ça préféré et elle savait que dans les jardins, il y en avait des comme ça.

    Enfin prête pour le bal, elle fit un petit détour par le jardin où elle cueillit une de ses fameuses fleurs pour la mettre sur ses long cheveux. Avant de partir, elle se mit à sentir leur parfum pour se donner du courage, d’allez là bas seule alors qu’elle ne connaissait personne enfin presque elle espérait que Aelen y soit mais elle n’en savait rien. De tout façon ,elle devait y allez qu’une soit seule ou accompagné, personne n’y verrait que du feu, elle s‘en était faite la promesse, elle y irait et s‘amuserait.

    Après quelque minute la voila enfin dans la salle à manger là où se déroule la fête, il y avait déjà du monde et comme elle le savait elle ne connaissait aucune personne. Tsukiyo vit un endroit où elle pourrait être un peu tranquille, et surtout ou elle pouvait manger, de quoi lui passer le temps. Elle s’empressa d’y aller, ses longs cheveux noirs au reflet bleuet sous l’éclairage de cette grand pièce semblait plus bleu que noir, ce qui éclaircissait la jeune fille, et lui donnait un coté moins sombre au contraste de ses yeux rouges.

    Le sur le coté du buffet ou il y avait personne, la jeune fille se dit qu’elle serait trop gênée d’aborder quelqu’un qu’elle ne connaissait pas toutes seules, alors tout en dégustant les petites plats, elle examinait la salle. Elle cherchait des yeux Aelen, tout en se disant que si elle l’a trouve, elle qui avait quelque amis contrairement avec elle, Tsukiyo pourrait faire connaissance avec et ne pas rester toute seule. Aelen à la cave lui avait vaguement parlait de cette soirée, donc elle était au courant et il n’y a pas de raison qu’elle n’y soit pas présente. Tout en se mettant sur la pointe des pieds pour la trouver, elle tournait la tête toutes les 5 secondes, un coup à droite un coup à gauche . . . Il faut dire que tout ses gens n’arrêtaient pas de bouger, normal il danse mais bon de son coté au buffet, elle ne voyait pas son amie, enfin plutôt cette connaissance ou copine.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Lun 29 Déc 2008 - 18:05

Serei venait enfin de réussir à semer son AEA, comment il avait fait il ne le savait pas lui même. C'est ainsi qu'il prenait des directions un peu au hasard, puis il vit plusieurs personnes passer devant lui et se diriger vers une même salle. Curieux de savoir ce qui pouvait se passer à l'interieur, et intrigué par les tenues plutôt classes de ceux qui y entraient, il décida d'entrer.
Par chance, sa tenue était assez correct pour l'évènement qui se déroulait dans cette pièce. Il était vêtu de son habit d'arrivé au sein du manoir, un fin manteau bleu-violet à col noir et contour de fourrure blanche avec un foulard sur la tête aux couleurs assorties aux couleurs sombres de son manteau accompagnant parfaitement bien ses cheveux sombres et ses yeux ayant la même couleur que son manteau.
Il vit des gens danser, d'autres étaient près d' un buffet et ce fut par là qu'il se dirigea. C'est à ce moment-là que son regard fut attiré par la vision d'une jeune fille vraiment splendide à son avis, elle portait un kimono bleu ayant pour motifs troi stypes de fleurs: l'un violet, unautre rose et le dernier blanc-beige. Il ne put dire, sur le moment, quel type il préférait. C'était le mariage du fond et de tous les motifs qui rendait l'habit si magnifique. Sans oublier la beauté de la jeune fille qui en était vêtu. Ses longs cheveux bleu, peut-être noir, il ne put le déterminer précisemment, sa peau clair et ses yeux rouges donnait un effet vraiment resplandissant.

Il lui parut donc impensable de ne pas profiter du fait qu'elle était seule pour aller l'aborder. Il ne pouvait se permettre de l'ignorer. Il ne le pouvait pas de toute façon, son regard s'était vraiment très rapidement arrêté sur cette jeune fille. Et les autres, bien que jolies aussi, ne trouvaient pas autant grâce à ses yeux.
C'est ainsi, qu'il s'approcha d'elle et lui dit:


" Bonjour belle jeune fille, puis-je connaître le nom qui vous a été donné? "

En faisait-il un peu trop? Oui, très certainement. C'était Serei, quoi.

" Moi, c'est Serei Wei, pour servir."

Ses paroles furent suivies d'une légère et, cependant, majestueuse révérence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Mar 30 Déc 2008 - 1:49

Défilement. Souvenir. Bœuf.


La situation le dépassait. Une déclaration, une humiliation. C'était quoi cette soirée ? Tout ce qu'il entreprenait partait en fumé. Il était maudit, Dieu le maudissait. Pourquoi à ce point ?
Il n'était pas seul à avoir commit des erreurs, il le savait, c'était inscrit sur le visage des personnes présentes. Tous les visages, sauf un, celui de celle à qui il vouait un véritable élan de passion.
Le contact de la main d'Edward sur la joue de cette dernière alluma en lui un feu sans pareil.
Il voulait pouvoir dépasser l'infranchissable limite interdite, il voulait la caresser, la toucher...il voulait ne serait-ce que l'effleurer, rien qu'une fois. Pourtant, tellement de choses l'en empêchait, tellement de barrières qu'il s'interdisait de dépasser, pour son bien, même si cela lui ferait mal au début, même si cela ferait du mal aux deux, il se devait d'agir raisonnablement. Elle finirait bien par s'habituer à cette situation, voir à s'en lasser. Bien sur, il souffrirait de son absence, mais c'était pour son bien.


Edward n'avait pas peur du regard des autres sur le couple, non, il était terrifié par lui même, sa capacité à perdre le contrôle de son corps. Il pouvait la réduire à l'état de cadavre parce qu'elle aurait fait une remarque de travers, non, ce n'était pas son œuvre, ce n'était pas lui qui faisait autant de mal autour de lui. La vision du sang se répandant sur le sol lui provoquait des frissons de plaisirs, les cris de souffrance lui agissait tel un baume sur son cœur. Il le savait, il se détestait pour ça, il détestait cette partie de son être qui adorait la souffrance des autres.
Dans la salle où il avait rencontré Lye, c'était bien lui qui était au sol, se débattant contre ses voix, non cette chose qui vivait en lui. Combien de fois avait-il souhaité qu'on le lui retire, qu'on le supprime, quitte à mourir.


Son regard se posa à nouveau sur l'ange qui l'observait, non, elle ne l'observait pas, son regard était vide d'expression. Sa phrase, plutôt ses phrases, avaient provoquées en elle doute et scepticisme. Il s'en voulait, mais si elle s'éloignait de lui ça serait mieux pour elle. Elle répondit à sa, futile, proposition, par un refus catégorique. Qu'attendait-elle pour partir, l'oublier, l'insulter. Que faisait-elle ? Elle s'accrochait à un être instable, souhaitant une relation du même type. Que faisait-elle...Bon sang...


Il ne savait que dire pour entamer une conversation, parler du décor de la soirée serait stupide, la complimenter aussi, se moquer des gens présents ainsi que de leurs vêtements serait puéril, de plus, il n'était pas comme Petra, il ne serait jamais aussi naze qu'elle. Il réajusta sa chemise et ouvrit les premiers boutons afin de ne pas s'étouffer par le poids du silence qui régnait entre eux. Ses yeux se posèrent sur les cheveux scintillant de se dulcinée, il aurait donné beaucoup pour passer les mains dedans, coller son front contre le sien et l'embrasser tendrement, puis plus fougueusement. Il aurait donné beaucoup, mais pas la vie de celle qu'il aimait.



Oui...il l'aimait.



Mais ce fait n'allait pas changer la situation, le silence était pesant.



"Tu as pas trop mal au ventre ?"



Cette fois-ci, il prit la décision de déposer sa main, lentement, sur son ventre, touchant la douceur de la robe de Lye, sentant la chaleur émanant de son être. Il l'aimait, mais il ne devait pas pousser pour ne pas la blesser. Il l'aimait...


réellement.



[hj: il a intérêt à te plaire ce poste...regarde l'heure é_è]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Mar 30 Déc 2008 - 14:44



    Pendant qu’elle mangeait un beau jeune homme arriva, et l’aborda.


    « Bonjour belle jeune fille, puis-je connaître le nom qui vous a été donné? Moi, c'est Serei Wei, pour servir. »

    Très surprise, elle avala tout rond ce qu’elle avait dans la bouche, et s’étouffa légèrement avec pendant quelque seconde, heureusement pour elle, il ne pouvait pas la voir puisqu’il lui faisait une belle révérence. C’était un garçon au cheveux mi-long noir clair, avec un chapeau assorti à ses vêtements et portant une plume. Son habit ressemblait à ceux que l’on voit dans les contes de fée, celui du prince, celui-ci était tout aussi raffiné avec une touche de moderne. Il était tellement beau, lui et sa tenu, que Tsukiyo se demanda si c’était vraiment a elle qu’il s’adressait. Elle regarda autour d’elle mais les jeunes filles les plus proches de lui, était assez éloigné en faite.

    * Je crois que je rêve là . . . Non ? Ça doit pas être à moi qu’il parle mais pourtant . . .*

    Dés qu’il se releva, Tsukiyo paru assez rouge, elle se demandait si elle devait elle aussi faire une révérence ou pas et comment on fait une révérence aussi . . . Ne voulant pas paraître trop bête, elle répondit tout simplement tout en reprenant un peu sa couleur naturel et en essayant de faire son plus jolies sourire.

    « Bonsoir Serei, appelle moi Tsukiyo . . . aurais-tu par hasard une cavalière pour se bal ? »

    Elle avait pris son courage à deux mains et était allée franche et directe, mais bon elle s’est promit quelque chose et tient toujours ces promesses même pour elle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Mar 30 Déc 2008 - 14:45

Les choses dépassait Lye. Elle ne savait quoi dire, elle ne savait quoi penser. Du comportement d'Edward, du comportement qu'il adoptait avec elle depuis que Petra avait bousculer leur monde. Cette fille avait tout gâché .. Elle sentait la soirée qui pour elle, n'avait que trop bien commencé, se détériorer peu à peu, minute après minute. Comme si tout avait été prévu. Il était vrai que depuis qu'elle était rentrée dans le pensionnat, beaucoup de choses l'avaient prise à cour, et la dépassaient. Elle essayait de s'adapter, mais les choses partaient à une telle vitesse, que même en courant le plus vite qu'elle pu, elle n'aurait jamais rattraper le sens des évènements. Elle en venait à regretter d'avoir quitter son orphelinat, sa vie d'antan.. C'était triste, la voila déjà entrain de se rappeler ses souvenirs de sa vie d'autrefois, alors qu'elle n'était ici que depuis quelques jours à peine. Elle regardait Edward, cette homme dont elle était tombée amoureuse si vite, son premier coup de cœur dévastateur. Elle ne savait rien de l'amour. Elle ne savait rien des gestes adéquates, Lye savait seulement qu'on en souffrait tous un jour. Et que tels de furieux imbéciles, notre besoin d'affection nous poussait constamment vers se mur de briques où nous finissons par nous fracasser, car nous avions eut la stupidité de vouloir devenir heureux. Lye s'était toujours demander, si il y avait des exceptions. Elle avait été effrayé de se futur si idiot qui l'attendrait donc. Maintenant qu'elle connaissait le brun, elle n'y pouvait rien, elle avait perdu cette optique. Elle s'était rendue aveugle, et elle aimait ne voir que cet homme.


Sans vraiment connaitre ses intentions, sans en avoir d'idée, sans même comprendre son comportement, Lye était redevenue normale. Souhaitant profiter de cette soirée, de ces nombreuses personnes qui dansaient, parlaient. Il y avait du monde dans la salle, et pourtant, tout cela lui paru si peu intéressant. Tout le monde était occupés, puis personne ne faisait attention à elle et à son bien aimé. Elle ne souhaitait que finir la soirée en douceur, sans chahut, admirant encore le temps qu'elle pouvait son désormais cavalier, et dans la finesse de l'art, se permettrait de le garder autant qu'elle le pourrait, qu'il lui permettrait encore. Malgré ce désire qui ne cessait de la consumer, Lye trouvait qu'elle se débrouillait plutôt bien pour ne rien laisser entrevoir. Certes, c'est un silence pensant qui avait prit place entre les deux, mais cela ne durerait pas longtemps. Elle ne l'admettrait pas. Son corps, sa tête, tout d'elle ne pourraient l'accepter. Il suffirait qu'elle repense à ses doigts contre sa nuque, à l'odeur de son souffle contre sa clavicule, pour que tout reparte. Mais elle ne souhaitait pas que tout reparte, si il ne s'agissait qu'un songe dont elle souffrirait de quitter.


Lye ne comprenait ce qui retenait son cavalier, ce qui le perturbait. Elle sentait son effroi, elle sentait ses nouvelles réticences lorsqu'il posait ses mains sur elle. Et de plus, c'était prévisible.. Tout avait été prévisible .. Alors que Lye était appuyé contre la table, une main redressant ses cheveux, l'autre remettant sa pince en forme de lys sur sa chevelure sombre. Alors elle regarda Edward, et elle le vit s'approcher d'elle, tendrement, posant sa main contre son ventre. Elle ne dit rien d'abord, le laissant finir. Elle sentait sa tête proche de la sienne, elle sentait sa main contre elle, tout n'était que plaisir. Devait-elle le taire ? Elle posa une de ses mains contre celle du jeune homme, releva la tête vers lui, les yeux remplis de soulagement. Elle ne devrait pas. Une fille à espoir, une vrai demoiselle remplit de cette source. Elle ne devrait vraiment pas tant croire que tout pouvait encore s'arranger. Alors que son autre main s'attardait sur le bras du garçon en remontant lentement et tendrement, elle le regardait droit dans les yeux, et grâce à cela, elle pu dire nettement avec l'assurance qu'elle reprenait dans son regard:


- Je n'ai plus mal, sauf si tu appuies Bien sur. Je suis dure à vaincre apparemment. Plus coriace qu'on ne le pense. J'ai plus été énervée qu'autre chose, avec son numéro de victime, ça m'a dégouté.


S'installant dans ses bras, ne lui en laissant même pas le choix, elle dit dans un murmure que lui seul pouvait entendre..


- Toujours pas décider à me donner ton prénom ?


Elle était bien là, dans ses bras, contre son torse, sentant contre sa poitrine le rythme frénétique de son cœur instable, de sa respiration. Elle décelait de ça, ce qu'il pensait, ce qu'il ressentait, elle sentait son cœur battre aussi vite que le sien, de cette technique grotesque qui lui permettait de comprendre ses intentions, ces sentiments, ces pulsions.. Elle ne s'était pas trompée, tout était bien là, présent en lui comme en elle. Cette chaleur qui émanait de lui, de sa présence, de tout son corps. Cette chose qu'elle avait cru envoler en une dizaine de seconde. Tout était là pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Yuko
-
0 / 1000 / 100

• Age : 35
• Pouvoir : Il est un monde parrallèle au notre, je l'appelle le pays des ombres
• AEA : Non
• Petit(e) ami(e) : Plait-il?

Messages : 133
Inscrit le : 30/09/2007

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Ven 2 Jan 2009 - 19:45

Pandora Lone a écrit:
Pandora accepta le verre de Volke, malgré qu’elle n’appréciait pas vraiment l’alcool, elle en but une gorgé pendant que le jeune homme faisait un long discours qui n’intéressait qu’à moitié la demoiselle.

-Pour commencer, je ne vous permets toujours pas de me tutoyer, en ce qui concerne vos premières impressions qui semblaient être fausses, je suis content que vous arrivez à distinguer vos erreurs. Vous pouvez ne pas avoir peur de moi, je le conçois, mais sachez que même si je ne vous fait pas peur, je peux être dangereux.
En ce qui concerne ma manière de combattre, mademoiselle comprendra surement que même si je n'assassine plus, je me bats encore, et le faites de dévoiler ma méthode de combat me rendrai beaucoup plus vulnérable, ce secret ne vous sera dévoiler que si un jour je vous assassine.

Après un léger silence qui trahissait la réflexion de Volke, elle posa son verre sur le buffet, prenant un des macarons qui étaient dédié au dessert, Volke, quand a lui reprit la parole :

-En ce qui concerne mon Husky, il reste dans ma chambre comme d'habitude, il n'est pas pareil que moi, il est plus... calme. Enfin, je m'emporte, vous n'avez pas besoin de savoir sa.

Pandora mordit dans le macaron a la framboise, puis, après avoir engloutie se qu’elle avait dans la bouche elle entama sa réponse :

-Moi aussi, si je le veux, je pourrais te tuer...comme ça... !

Elle claqua des doigts, faisant quelques étincelles, puis, finit son macarons. C'est en souriant a Volke qu'elle rajouta :

-Et, euh...un magicien ne dévoile pas ses secrets, c’est ça ? . Et tu devrais prendre plus soin de ton husky, le pauvre u__u .Rester enfermé dans une chambre alors que son ego est partie au bal....

Elle s’essuya les mains avec une des serviettes en papier qui étaient disposé sur la table, et soupira tout en chuchotant :

-Puis, je fais ce que je veux, et je ne fais pas d’erreur....

Elle se tourna vers la piste de dance, alors qu’elle ne voulait pas vraiment y danser, elle était donc appuyée contre le buffet, attendant encore et toujours que Volke fasse quelque chose. La musique était plus que trop forte, il ne manquait plus que des adolescents saouls et ce bal serait une boite .

La vantardise, en effet on pourrait se contenter de l'explication simple et qui au final ne nous aide pas, le célèbre "fait de se vanter" ou "comportement de vantard", mais si nous poussons un peu plus loin nous pouvons nous trouver face à deux réponses. Heureusement, aux lignes de la définition de "se vanter" on ne trouve pas "fait de se comporter en vantard". Non, nous pouvons vraiment trouver deux bonnes définitions.
Numérotés ou non, les deux définitions ont en commun le fait que se vanter est un verbe et descend du latin, mais le fait d'apprendre que vanter se disait voco-as-are-avi-atum, en bas latin, importe peu en ce moment même. Si nous continuons on peut enfin trouver ce que l'on recherche, mais encore faut-il faire le tri entre les différents paragraphes.
Voila qu'enfin nous arrivons a notre recherche, et si le poids du dictionnaire commence a se faire sentir, on reli plusieurs fois les propositions pour s'en souvenir et ne pas rouvrir deux minutes après le lourd receuil car l'on a oublié la définition. Enfin bon, Si on a de la chance, on peut tout de même se souvenir que se vanter est le fait de se glorifier de qualités qu'au final nous ne possédons pas ou le fait de se montrer fier de ce qu'on a fait ou que l'on peut faire.
En ce moment même je ne sais que choisir, si la cavalière affirme qu'elle peut me tuer, je serai favorablement tenté pour choisir la première proposition, mais comme je lui ai expliquer tout à l'heure, il ne faut pas se fier au apparence, alors peut être qu'elle ne voulait que faire ce qu'explique le deuxième choix lorsqu'elle a dit:


-Moi aussi, si je le veux, je pourrais te tuer...comme ça... !

Le fait qu'elle me tutoie encore me fit comprendre que c'était peine perdu.
Elle claqua des doigts et je compris que la était ma chance, en un instant j'observai toute la salle pour comprendre ce que le fait de claquer de ses doigts d'une telle manière sans aucune explication laissait comprendre que la nouvelle pensionnaire voulait montrer de son pouvoir. Après avoir parcourus toute la salle du plafond au sol, j'aperçus quelques étincelles sur le spot au dessus de nous, je ne pouvais croire à une coïncidence. Les étincelles ne durèrent que peu et le spot se trouvait au dessus de nous, il semblait bien marchait et ne laissa des étincelles que lors du claquement.
Il m'était compréhensible que le déclic avait produit ceci.
Malheureusement il était trop vague. Le fait de se vanter de la puissance de son pouvoir amenait une faiblesse. Voila que finalement nous étions deux personnages, tout deux se disait sur de pouvoir tuer l'autres, mais un seul des deux dévoila ce que son pouvoir pouvait produire.
C'est pour cela que pour être sur de ne plus avoir de risque de mort j'essayai de deviner quel était exactement son pouvoir.
Je partis d'étincelle, d'étincelle j'allai à spot, en effet le spot était une machine, une machine fonctionnait grâce a des mécanismes. C'est comme cela que je trouvai une première option: le contrôle des mécanismes, mais il ne faut pas s'arrêter la, je repris donc.
Je recommençai avec spot, de spot j'allai a lumière, de lumière a lampe, de lampe j'arrivai a ampoule, et ampoule me ramena à étincelles. C'est ainsi que je me dis que si ce chemin tournait en rond, comme un cercle parsemé de mots, il fallait aller au centre, et quand je réfléchis tout avait rapport avec l'électricité. Le contrôle de l'électricité était le second choix.
Je continuai a chercher pourtant je ne trouvai que des pouvoirs qui ne me semblaient pas pouvoir être réel, les fondateurs n'auraient tout de même pas donné cela: contrôle des spots, des ampoules, pouvoir créer des étincelles a partir d'un outil électronique ou encore pouvoir faire buger les machines. Mais me voila de nouveau face à deux propositions, et cette fois ci, il faut mieux prendre des précautions, c'est ainsi que j'ai compris que comme tout à l'heure, ces deux choix avaient quelque chose en commun. Non leur nature n'avait aucun rapport avec un verbe, mais leur nature était surtout destructrice. Leur latin ne se conjuguait d'aucune des 5 conjugaisons de l'ancienne langue, mais ses racines provenait surtout de l'électronique.
N'imaginez tout de même pas que j'ai trouvé toutes ces idées en cet instant, il c'est passé beaucoup de choses alors que je réfléchissais à ceci, j'ai même du interrompre mes réfléxions pour répondre à:



-Et, euh...un magicien ne dévoile pas ses
secrets, c’est ça ? . Et tu devrais prendre plus soin de ton husky, le
pauvre u__u .Rester enfermé dans une chambre alors que son ego est
partie au bal....


Cette fois-ci je vais dire que peu de mots entre ses paroles et ma réponse car en effet la mienne ne se fit point attendre. En haussant légèrement le ton.

-"Le fait de m'occuper de mon Alter ego ne vous regarde pas. Vous ne savez seulement que c'est un Husky, alors comment osez-vous m'expliquer ce que je devrais faire. Je ne dis rien sur le fait d'emmener un petit animal qui veut dormir dans une fête de ce genre, alors ne dites sur le fait que j'épargne ce bruit insupportable a mon animal

En effet il est possible que je me sois emporter, mais le fait de me parler de comment je me comporte avec Wolf m'enrage. Combien de personnes m'ont répétés que je ne devrais pas l'emmener là haut, où le laisser la.
Je ne devrais pas faire-ci, ni sa. Et combien de personnes ont encore et encore caresser son dos, et combien de fois ai-je attraper de mains pour les empêcher de continuer, et combien de personnes m'ont expliquer que je ne "devrais pas interdir que les autres envoient des marques d'affections à ce chien"...
Et enfin, à combien est-ce que j'ai répondu en partant que "ce chien" n'acceptait que mes marques d'affections.
Enfin, heureusement pour Pandora, elle répondit:


-Puis, je fais ce que je veux, et je ne fais pas d’erreur....

Sur cela j'ai déjà bien assez expliqué que la prétention est un bien vilain défaut. Que la prétention et la vantardise était aussi un problème majeur. Alors je ne répondis qu'une seul phrase.

-"Que vous croyez mademoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Ven 2 Jan 2009 - 22:48

Je vous présente d'avance mes excuses pour la nullité de ce message 8D

Will était décidément bien habillé. En retard et avec une cavalière chopée sur le tas, c'est-à-dire juste devant l’entrée, bla bla de trois secondes et « tu veux bien m’accompagner ? ». La poulette avait dit oui, et le voilà, à 22h passées, mais le voilà quand même. Il était habillé avec un pull rose et un slim noir. Ce mélange serait affreux si son pull était rose fushia MAIS il était rose pâle, ce qui lui donnait légèrement l’air d’un travesti, mais passons. Ses converse avaient mis un temps fou à se faire lacer, et il n’avait pas eu le temps de se rendre compte que les lacets étaient de différentes couleurs mais tant pis ça donnait un genre, oh yeah. Il avait une écharpe noire mais pas de bonnet, ça aurait été quasiment ridicule d’en avoir un dans la salle.

Il avisa la salle. Bon, bon, des couples qui dansent, ainsi qu’une fille rousse en train de violer un blondinet. Bon, c’était pas son problème, hein. Il frotta ses gencives, dérapant sur ses dents serties d’un appareil. Celui-ci lui faisait mal ces derniers jours, mais tant pis, il ne pouvait pas l’enlever pour le moment, et le dentiste avait dis trois semestres, et il n’en était qu’au premier – ô joie.
S’approchant du buffet, il s’accouda et pauma sa cavalière, ce qui ne lui fit pas un très grand effet. Il avisa un autre beau blondinet qui tournoyait avec une fille dans ses bras, et sourit à cette vision. La fille avait l’air d’une gamine, quasiment. Il se détourna, croisa une femme en tenue d’époque avec une armoire à glace, effleura les cheveux roses d’une fille qui était assise à côté d’un borgne, s’attarda sur le garçon qui s’était fait violer et qui gisait à présent par terre, recroquevillé, et à la fille qui avait été frappée par un autre garçon au teint vampirique. Que de joie.

Il se détourna d’eux et se focalisa sur une fille aux cheveux ondulés quasiment bouclés à côté de lui. C’était Chiara. Elle était assez connue, enfin, il l’avait déjà rencontrée, quoi. Elle semblait plutôt « VIP », assez populaire, en fait, et elle était toujours bien sapée. Sa copine Kyoko était là aussi, près du DJ qui s’appelait – il lui semblait – Al-quelque chose. Enfin il s’en fichait, ce n’était pas une jolie jeune fille en fleurs et en plus il ne l’aimait pas, donc aucune raison de le fréquenter, ni pour être son pote ni pour… euh… faire d’autres choses.


    « Lalalala ~ »


Il laissa échapper ce petit son en suivant la musique qui ne cessait de répéter ce La la la répétitif, mais bon elle était assez bien – la prochaine fois il faudrait mettre du Syrano, c’est mieux, d’abord.

Il se détourna, et titilla son pull, rejoignant le blond. Il déposa la fille dans son fauteuil roulant –c’était donc pour ça qu’il la portait ? – et il regagna le buffet. Il ignorait délibérément les autres « ploucs » qu’il y avait au buffet, du genre la folle en robe bizarre et aux cheveux bleus dont il préférait ne pas entamer la discussion pour le moment, et il s’approcha du beau mec.


    « Soir ! M’appelle Will, et toi ? »


Il y avait plus d’action et plus de monde près de la piste de danse, mais bon, il s’était frayé un chemin pour rejoindre le garçon qui avait bifurqué vers le sapin. Il avait laissé coulé quelques secondes pendant lesquelles il avait offert son cadeau, et s’était approché après pour se présenter. Il était assez beau, en fait, et il avait l’air sympa et cool. Il y avait quelques traces de contusions, mais bon, tant pis. Ca faisait un peu le mec qui s’était battu. Trop louche. Will le people se pencha et regarda ce qu’il avait offert à la petite. Un livre sur la photo… ?
Bon.
Faisons connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Ven 2 Jan 2009 - 23:16

Elle lui lança une pose digne de Rock Lee, mais il ne préféra rien ajouter d’autre à part un vague haussement des épaules. La force de l’habitude l’emportait, à présent ; ça faisait quoi, deux, trois ans, qu’il était ici ? Et pratiquement autant de temps qu’il la connaissait ; mais il n’était pas du genre à se lasser des gens qu’il appréciait, et aussi étonnant que ça puisse paraitre il appréciait Lyz, ça tombait bien. Il ne s’étonnait donc plus de ses manières et de ses paroles, il parvenait à bien les aimer même, cette impulsivité aussi, impulsivité qui lui manquait d’ailleurs cruellement, et qui lui envoyait des miettes de chips dans la tronche.

Il reluqua à son tour le buffet, parce que ne soyons pas prude, Mail était également un goinfre, mais un goinfre qui mangeait équilibré, et il trempa son chips dans de la sauce aux légume en guise de bonne foi. Saveur peu gouteuse, qu’il chassa de sa bouche avec... de la vodka. Il y avait mieux, et à part la bière amère qu’il trouvait dans sa chambre parfois (Ritchie oblige) il n’était pas vraiment habitué à boire de l’alcool, parce qu’il le tenait mal.
Ooh...tant de consoles sacrifiés lors de sombres soirées aux desseins obscurs, ça l'aurait presque déprimé, tiens. Bref, un verre, c’était rien...donc un deuxième non plus, conclut-il joyeusement en se servant une nouvelle fois...disons deux fois et demi ; les mauvaises excuses, c’était décidément génial, les faiblesses en mathématiques également. Ceci fait, il se retourna vers Lyz, avec un air profondément... brouillé. Un peu plus perdu que d’habitude, le regard. Et le sourire plus large aussi.


« Hm...T’es sure ? Parce que je veux dire, ça me dérange pas hein, ehm... » Moment de concentration intense, il réussi à terminer sa phrase au bout d’une dizaine de secondes : «De danser... »

Romantique à souhait, il continuait tout de même à la regarder, la tête incliné sur la gauche comme si ça tête était soudainement devenue trop lourde, qui retrouva sa position initiale après un vague mouvement de cheveux afin de remettre sa frange devant ses yeux mouvement so fashion, comme quoi l’alcool révèle la véritable personnalité, Mail est une fashion victime qui porte des tee-shirts roses moulants a paillettes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Ven 2 Jan 2009 - 23:37

[hj: dsl du retard... et c'est long de tout lire ma foi --" et j'ai fait un dessin ^^ (la colo est moche mais tant pis =P)]

La piste de dance. Un coup de vent sur un éclat de verre, le lac gelé. À la chaleur que dégageaient certains pas, on aurait eu peur que tout se mettre à fondre. Les yeux pétillaient tellement parfois, que ces millions de feux, même petits, en semblaient plus grands. On se devait de se réjouir. C’était Noel. Noel dans un endroit absurde et cynique. C’était du sarcasme cassant et volontaire, merci chers I. On vous déteste tellement… Rémy vous déteste tellement en tout cas (les I hein, pas les autres x) ). Et il le fait aussi pour tout les gens qui s’en sont remis de leur nouvel emprisonnement, il avait de l’émotion pour tous. Ou presque… d’autres semblaient manifestement en avoir beaucoup plus que lui. C’était démonstratif, expressif. Un jeu de visages aux humeurs changeantes sur une scène médiocrement improvisée. Pourquoi tant de dédain?

Autant regarder ailleurs. Ailleurs, là où les étoiles dansaient encore. Là où on enflammait l’ambiance dans une naissance d’un bonheur illusoire. Pouvait-on vraiment prétendre être heureux? Rémy regarda sa cavalière un instant, juste avant qu’elle ne mentionne l’envie de l’accompagner au buffet. Ainsi, elle voulait à boire, mais aussi partir de la piste… Tant mieux, les gens, ainsi que leurs actions, étaient louches.

Au moins, Mahaut faisait partie de celles qui souriaient. Les autres caricatures bizarres du modèles féminin semblaient s’être passé le mot pour se mettre à renvoyer, faire la débauche, afficher des moues ou faire couler des rivières. Dire que lac était encore un peu gelé, autant de froideur allait tout bonnement faire cristalliser ces perles au bout des yeux, et le cœur des hommes s’en retrouverait gercé. Rémy était d’avis que les filles étaient les plus belles du monde lorsqu’elles souriaient. Même la demoiselle qui était dans sa chaise roulante et qui s’était mise à prendre plein de photos était très belle ce soir.

Le poussin de Rémy partit en sautillant vers la foule. Soit. Qu’il s’amuse. Qu’il danse et qu’il joue de la musique comme il le faisait si souvent avec son accordéon imaginaire. Peut-être que le son de son instrument allait combattre efficacement tous les lalalala. En même temps, voyant son Erwin se trémousser comme l’animal déchaîné qu’il était (et que Rémy ne serait jamais), il eut un soupire. Ce plaisir de la danse qu’il ne pourrait plus goûter. Jamais. Pas tant qu’il serait entre ces murs de prison en tout cas.

Puis enfin, on entendit un cri. Un cri qu’on pourrait dire déchirant. Un appel peut-être. Un appel auquel le reste de la race humaine semblait être indifférent. Rémy fit de même, n’en voyant guère l’intérêt. Puis un second, encore à verser des larmes. Que dire?, on accourait à lui pour l’incroyable en l’opposition d’une banalité qui se voulait touchante et émouvante. On voulait aider celui-là plutôt.

Ainsi, Rémy observait d’un œil distant une sorte de portrait rappelant vaguement un Dorian Gray plus volubile, s’effondrant contre un mur et pleurant comme pour la première fois.

Bienvenue dans le Monde! La vie n’est pas là pour être simple et simplement belle. C’était donc le carnaval des Tableaux tristes auquel la foule avait droit. Pour une mimique de jeu de carte, 3 ou 2 valets sortis (et peut-être un deux de pique aussi). C’étaient des tableaux Anglais (m’enfin… pour la brume qu’ils dégageaient), mélancoliques, qui ne savaient plus trop où se mettre. Chaise, mur, sol… on s’abaisse ou on quitte.

Joie.

Les fêtes à PI avaient-elles tant changé? Ou était-ce juste Rémy qui s’ouvrait enfin les yeux sur une réalité absurde?

Mahaut a écrit:

"Elle était fatiguée... Alors elle est restée dans la chambre. Elle viendra plus tard dans la soirée si elle se sent mieux. C'est que ça dort beaucoup, une hermine."

Rémy baissa un peu la tête en signe d’approbation. Non quoi il approuvait vraiment les dires de la jeune femme, mais c’était assez impoli de poser des questions sur un sujet qui visiblement la rendait un peu mal à l’aise. Ainsi, le jeune fermier… bien élevé malgré son origine (il devait ça à sa mère qui était fanatique des distingués salons qui lui étaient interdits vu sa classe sociale…), enchaîna le pas de celle qui avait donc décidé de se diriger enfin vers le buffet. Rémy n’avait simplement pas eu de chance en donnant dès le départ un mauvais sujet de conversation… Son poussin resta sur la piste de danse, dérobé de la vue de son maître. On ne s’en trouvait pas plus mal. Le petit être aux plumes de bronze était plutôt mieux d’aller gaspiller son énergie ailleurs.

Le duo subissait donc une translation vers le buffet. Un regard accroché à des acteurs sans Oscar un instant. Il n’y avait que des figurants sans Noms qui étaient là de toute manière… Ou presque, car il lui semblait que quelques têtes lui étaient vaguement familière. Mais qu’il en eut connu une l’aurait bien surpris. \o/ L’asocial de PI était là, c’était lui. Mais, il avait assez de dignité pour ne pas pleurer. Il écrierait jusqu’au petit matin.

# Goût de la peur, briseur de cœur, vous encavez un chemin, faites trépasser les voyageurss clandestins…#

C’était facile, déjà tout écrit d’avance dans son statu social. Il deviendrait écrivain plus tard. Comme il aurait aimé aller à l’école cependant… Dommage que son père n’eut pas voulu l’y envoyer étant plus jeune. Il aurait aimé apprendre le monde, autrement qu’à ses dépends dans un pensionnant complètement bizarre.

Rémy se servit donc deux verre, dont un qu’il tendit à la demoiselle. Il n’avait pas demandé si elle l’aurait préféré non alcoolisé… Mais il présuma qu’en ce temps de fête, qu’en cette soirée de Noel, elle n’y verrait aucune offense.

- Je crois qu’on devrait attendre un peu ici en attendant que les enfants se calment…

D’un regard absent, il observait encore la piste de danse. Nostalgie, mais satisfaction, c’était deux sentiments qu’il éprouvait à la fois. Ses yeux noisette clignèrent, dégageant le fixe. Rémy, au cours de son isolation volontaire, avait franchi une frontière qui séparait une route de briques jaunes d’un monde pittoresque. Non pas que c’était un endroit exotique et touristique. Mais comme toute nouvelle destination, il y avait au moins quelques attraits. Bref, il avait donc appris à jeter ce type de regards en arrière sur une période de sa vie qu’il savait que trop bien révolue. S’il n’avait plus de bêtises enfantines à faire à présent, ceux qui s’en permettaient, à ses yeux, étaient des enfants.

- Au fait, tu ne m’as jamais dit d’où tu venais…

Qu’il était discret (ne dites pas coincé, ça pourrait le brimer --")! Un garçon sympathique pourtant, mais ça, on l’aurait remarqué… Rémy n’avait rien de vraiment menaçant… Mais ha-ha! Personne ne savait manier une fourche à foin comme lui, donc fallait pas trop le prendre pour un innocent quand même. Heureusement qu’il avait un doux tempérament, le jeune Baldwin, sinon il aurait sans doute été un autres de ces cas mélodramatiques si populaire dans ce manoir de perdus. Il prit donc une gorgée. Au buffet, les gens parlait essentiellement. Une fille aux cheveux roses arriva tout près pour prendre… un jus de citron, puis reparti sans plus attendre. À croire qu’elle avait une mission urgente.

- J’espère que je ne finirai pas fou à force de rester ici…


Et il le pensait tellement. Car oui, il était encore non résigné… en fait, oui il l’était, mais il avait encore espoir d’un jour sortir de ce pensionnat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Ven 2 Jan 2009 - 23:59

Décidément, c’était moins ennuyant que ça aurait du l’être avec une pareille compagnie...Eva, sans rire ! Pourtant, elle n’était pas si repoussante, malgré son pansement idiot, ses yeux, ou plus exactement son œil valide avait une jolie couleur, le bleu clair, c’était joli, le bleu clair, comme ses cheveux avant, avant qu’ils ne deviennent comme ça, ou alors c’était lui qui était devenu comme ça...bah, ça lui était égal, non... ? Ca aurait du l’être en tout cas.

Elle souriait bêtement, occupé à discuter avec sa cravate mal mise...heureusement que Chiara et Kyoko n’avaient pas poussé le vice jusqu'à engager un videur, parce qu’Eva aurait été contrainte de passer sa soirée avec un de ces mecs craignos qui se baladaient dans les parages. Dont il ne faisait pas parti, bien sur ; il n’avait pas une tête à s’appeler Nao, ou Mail, ou même Owen ! Bon, il faisait preuve d’une légère mauvaise foi, parce que malgré les tendances drag-queen de Nao, ou l’addiction aux feux de l’amour de Mail, il arrivait tout de même à les supporter...c’était simplement avec Morgan qu’il avait du mal. Mais bon, tout le monde avait du mal avec Morgan, puisque Morgan avait lui aussi du mal avec tout le monde, en particulier les drogués, les pervers les détraqués, etc., etc.


« Ah ouais joyeuse ? »

Il ricana un peu, un peu sceptique quand même...Eva, joyeuse ? C’était pile le genre de personne qu’il n’imaginait JAMAIS heureuse ET IL A PAS TORT E___________E .

« Tu m’étonnes, ça doit pas t’arriver souvent hein... »

Bon, dans son genre, il n’était pas mieux ; mais il trouvait qu’elle n’était pas en état de le contredire, alors il ne releva pas son autocritique. Ce n’est pas pour autant qu’il appréciait qu’elle bave sur ses chaussures, même si ce n’était pas le cas et que dans une autre situation ça ne l’aurait pas dérangé, mais bon, un peu de décence, il ne tenait pas à ce que Nao se foute de lui pendant encore dix millions d’années...Nao qui...hé, il pleurait ? Bah, et alors, de toute façon, il avait ses dix milliard de groupies pour lui offrir des mouchoirs à la menthe qui piquent le nez...Il avait du se casser un ongle, ou briser un collier en perle, déchirer son jean, cassé un talon être décoiffé, tout au plus ; c’était Nao, quoi !

« Bon, lève toi, on dirait une clodo. »
Revenir en haut Aller en bas
B.N.B.B.
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Shad
-
0 / 1000 / 100

• Age : 26
Messages : 1226
Inscrit le : 23/01/2007

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Sam 3 Jan 2009 - 1:59

Des vagues échos de ce que sa langue de fourbe bipède, qui était bien mal placé pour ironiser d’ailleurs, parvinrent à ses pauvres oreilles légèrement bourdonnantes par la symphonie très recherchée que l’on passait. De plus, il lui ordonnait ( tel un personnage dont nous garderons l’anonymat ) de se lever ( mais pas forcément de marcher ). Tout en la comparant à un clochard, que voulez-vous Ritchie est un grand romantique.

Eva en toute réponse très éloquente, laissa un gémissement plaintif résumer sa pensée : A qui la faute si j’ai été forcée de finir la bouteille, en plus pourquoi se relever alors que nous n’allons sans doute pas décoller du buffet de la soirée. Mais parce qu’elle avait bon cœur, et qu’elle ne tenait pas à entendre l’inventaire des comparaisons les plus chouettes et aimables qu’on pouvait lui attribuer.

Dérangée par la lourdeur de l’alcool, elle prit garde à ne pas se relever d’un coup afin de ne pas vaciller et s’écrouler de nouveau. Les mains un peu tremblantes, rouge, et les jambes molles, ses pieds se maintenaient au sol avec le peu de force que la génétique lui permettait d’avoir. Et à peine debout une faible nausée lui agrippa la gorge, puis un peu plus forte. Troublée par cette événement presque inattendu, la pauvre adolescente n’eut le temps que de bafouiller un dialecte de ce genre-ci :


« Euh pardon…je..vais…aux… » Main devant la bouche, non pas pour stopper la sortie du mot toilettes, mais plutôt dans le vain espoir de calmer son haut-le-cœur, nous pardonnerons ce geste profondément humain et instinctif qui ne sert prodigieusement à rien. Et elle s’enfuit aussitôt donc vers le coin réservé normalement aux séances remaquillages ou lavages de mains, après avoir tenté une brève tentative de sourire assuré.

Bloquée devant le lavabo, Eva se surprenait à avoir peur d’être malade en cette soirée, et rassemblait ses convictions de "je-vais-déjà-mieux" en s’aspergeant le visage d’eau fraiche ( toujours un réflexe humain ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Sam 3 Jan 2009 - 17:49

Sven ecoutait la reponse de Mikan avec un certain amusement. Elle etait pleine de vie, ca c'etait sur, malgre tout ce qu'elle pouvait biena voir vecu. Le garcon sourit legerement en lui preparant ce qu'elle avait demande. Lorsqu'elle enonca les matieres qu'elle n'aimait pas, il allait a se demander ce qu'elle aimait bien a part la photographie... Elle etait chou, cette petite. Trop jeune, mais chou. Sven etait tot de meme nerveux, alors qu'elle tenait le paquet entre ses mains. Il se demandait bien si c'etait ce qu'il lui fallait, elle qui ne semblait pas aimer les cours. Il faillit renverser la theiere d'ailleurs, alors qu'il versait la boisson chaude dans la tasse... Heureusement le the etait chaud, par on ne sait quel prodige et on ne veut pas savoir parce qu'a ce moment il s'en fichait legerement. Il la regarda defaire le paquet pendant qu'il versait le the, ce qui n'etait pas forcement la meilleure chose a faire.

Elle decouvrit enfin le livre, et l'inspecta. Un instant, il crut que cela ne lui plaisait pas. C'etait un assez joli livre de cours, a vrai dire, d'une facture totalement differente de ce que l'on trouve au lycee, vu que c'etait un livre edite a peu d'exemplaires, la couverture etait rigide et les pages lisses, solides et sans accrocs, contrairement aux livres precedemment cites. Le garcon se tournait les doigts, il prit la tasse et la lui presenta. C'est alors que la photographe tourna ers lui un regard brillant, on aurait dit qu'un spot s'etait braque sur lui, comme un voleur repere. Elle... aimait bien, on aurait dit, en effet. Sven poussa un petit soupir de soulagement et sourit en retour. Il avisa son appareil et lui demanda


"Tu permets, juste une minute..."

Il prit l'appareil entre ses mains,d elicatement, afin de ne pas faire de betises. Il avait un ami photographe amateur et ces trucs l'avaient toujours fascine sans qu'il n'y comprenne rien. Il savait en revanche faire une photo correcte. Le garcon fit un petit ajustement de l'objectif pour avoir une photo bien cadree et prit la jeune fille, l'aveuglant du meme coup avec le flash. Il lui tendit l'appareil en disant

"Il n'y a pas de raison pour qu'il n'y ai que les autres, dans ton album... C'est Noel, tu prend des photos des autres... Mais il faut aussi se rapeller comme tu etais jolie pour ce bal. J'espere que tu te rapelleras de cette soiree comme un bon moment !"

C'est alors que Sven se fit accoster par une personne pour le moins bizarre. Pull rose. Slim noir. Soir, m'apelle Will, et toi? Ca aurait DU etre une fille. C'etait un mec. Il le regarda etrangement. Il se travestissait...? Euh, il n'etait pas de ce bord la, lui... Sven arqua un sourcil en le jaugeant. C'etait quand meme un drole de type, et il venait le voir, comme ca, spontanement. Avait-il l'air d'etre.. de son genre? Mais il ne semblait pas antipathique, c'est pourquoi Sven lui rendit son air jovial et lui repondit, regardant Mikan par intrmittence avec ce " Will "

"Euh bah moi c'est Sven."

Trooop bien. Et la, il pressentait le blanc. Le gros blanc. Le blanc de ceux qui n'ont rien a se dire. Et il y contribua largement en cherchant quelque chose a declamer, qui puisse rendre l'atmosphere moins pesante pour lui. Il jeta un petit regard a Fay qui passait par la avant de declarer

"T'as des habits bizarres."

Il pencha legerement la tete sur le cote. Lui peut-etre aussi en avait... Il finit par conclure

"Ils sont amusants ! Tu n'as pas de.. cavaliere?"


Dernière édition par Sven Erikson le Sam 10 Jan 2009 - 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mlle Rose~Bonbon
avatar

+
Pseudo Hors-RP : Mif (Mistral)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 25
• Pouvoir : Se transformer en hirondelle (si c’est pas mignon)
• AEA : Un petit lapin blanc tout mignon (hiiii) appelé Banane (raison inconnue)
• Petit(e) ami(e) : C'est (KU-) un (-RO-) secret (-GANE) *O*

Messages : 65
Inscrit le : 05/05/2007

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Sam 3 Jan 2009 - 21:32

    Liam Kirsten a écrit:
    [...] D’un air désespéré, Liam fouillait la pièce des yeux, et c’était la première fois qu’il cherchait Toya avec autant d’enthousiasme. Lorsqu’il repéra cette dernière il s’approcha avec un peu trop d’entrain, heureux d’échapper aux commentaires typiques de Kyoko et Chiara ; so girlyyyy, et railla :

    « T’es pas trop jalouse ? »

    D’un mouvement de tête, il désigna la colossale silhouette de Kurogane, puis celle plus chétive de Fay.


    La fête était belle… Mais elle n’avait pas le temps d’en profiter. Ses pieds s’agitant derrière les tables du buffet, heureusement cachés par la nappe blanche, tout en servant les pensionnaires affamés, elle s’imaginait en train de danser avec tous les autres. Mais de toute façon, quel intérêt, vu que son cher et tendre était au bras d’une autre ? Malgré tout enchantée du bonheur que devait ressentir Kurogane en compagnie de Fay (hem hem), elle ne pouvait s’empêcher de garder le regard rivés sur ces deux-là, avec une sorte de masochisme qui la rendait triste et heureuse à la fois.

      Ainsi Kurogane était destiné à une autre…

    Comme pour la conforter dans la relation du couple qu’elle observait depuis leur arrivée, Liam l’accosta soudain en lui lançant un
    « T’es pas trop jalouse ? » qui lui sembla une question dont la réponse sous-entendue entamait son cœur pour de bon.


      « Si. Affreusement, dit-elle en faisant un sourire qui pouvait aussi ressembler à une moue, mais ils sont tellement mignons tous les deux ! Tu ne trouves pas ? »


    Tandis que le “La La La La La” retentissait de plus belle, elle remarqua une demoiselle aux cheveux rosâtres, qui semblait chercher quelque chose. La voyant finalement presser des morceau de citron pour obtenir un jus, elle l’interpella en lui demandant d’attendre quelques secondes, et se retourna pour chercher dans les réserves du GGL qu’ils avaient apportés un bouteille de jus de citron, mais quand elle se revint, en tenant une victorieuse à la main, la fille avait déjà disparu. Toujours souriante, elle posa la bouteille sur la table, au-cas-où.


      « C’est gentil d’avoir accepté d’être mon cavalier, même si on ne danse pas, fit-elle soudain à Liam, qui s’occupait de remplir de nouveaux verres, Hana ne voulait pas venir ? J’aurai pourtant pensé que c’était son genre, ce style de fête ! Enfin, je disais juste ça comme ça. Euh, tiens, qu’est-ce qu’il se passe là-bas ? »


    Elle désigna du doigt un petit attroupement qui s’était formé, composé d’Emily, Nao, Owen, Jessica et d’autres dont elle ne releva pas le nom. Bien que dans l’obscurité, la “bagarre” avait du passer inaperçue, en tant que serveuse qui s’ennuyait un peu, et comblait tout ça en observant les autres sur la piste de danse, elle n’avait pas pu manquer cela. Elle ne discernait pas bien ce qui se passait, un peu trop éloignée pour que ses yeux puissent voir distinctement, mais sentait comme un mouvement néfaste émanant de l’endroit. Toutefois, une robe bleutée passa devant le massacre, et Toya ne put s’empêcher de la suivre du regard, le détournant par là-même d’une Emily qui mordait la main d’un Nao, y reconnaissant le splendide vêtement de Fay. Bon, Fay était sympathique, gentille, douce et agréable, d'accord, mais qu'est-ce qu'elle avait de mieux sérieusement ? Peut-être une robe plus belle et plus chère ? Et pourtant, des efforts, Toya en avait fait. Enfermant dans son placard les habituels kimonos, tenue traditionnelle de son pays d'origine, elle s'était faite prêter une jolie robe rose (on n'y échappe pas) un peu irrégulière mais assez jeune et actuelle pour ne pas trop jurer avec le reste des vêtements. Chaussée de petits escarpins blancs, elle avait aussi pris soin de mettre des boucles d'oreille, et de soigneusement attaché ses cheveux en un chignon plutôt sophistiqué : c'était dire combien elle s'était préparée. Et se désolait à présent de ne toujours pas pouvoir être l'objet de toutes les préoccupations du samouraï. Elle les regarda un moment se mouvoir maladroitement, en non-initiés aux danse de d’Jn3ùùz’, se retenant de pouffer de rire – en tant que princesse girly, malgré qu’elle venait d’un autre milieu et d’une autre époque, elle possédait à peu près le sens du rythme et même avec des danses un peu désuètes, elle était certaine de pouvoir conserver un minimum de la grâce de la future souveraine qu’elle était – mais son attention fut finalement réquisitionnée par l’annonce qui venait d’être faite :


      « Dédicace d'un homme amoureux à Aelan, ne pars pas.
      - Trop mignoooon ! » souffla-t-elle en souriant comme si cela lui avait été adressé.


    Qui était donc cette Aelan ? Ce n’était pas cette petite brunette un peu solitaire, là ? En tout cas, quelle chanceuse ! (du moins du point de vue de Toya) C’était si romantique, de tels mots, au beau milieu d’une fête. Elle chercha des yeux celui qui dédiait ainsi une chanson à sa cavalière, et reconnut Nathanaël, client occasionnel du Glossy Gloomy Loveyou. Elle ne le connaissait pas trop, échangeant juste quelques mots sympathiques entre prisonniers, de gérante à client, mais une assez bonne impression venait de naitre pour lui dans l’estime de Toya (Ouah, quel veinard dites donc ;D). En tout cas, Around The World laissa donc place à une douce musique… un slow ! Plus par réflexe que par envie, elle repéra Kurogane, avant de se rappeler qu’il inviterait certainement Fay à danser avant elle… Zut.

    Oh, elle était une jeune fille, quoi ! De 17 ans peut-être, mais dans la tête elle en était encore aux fleurs, au love-love et aux slows ! Du coin de l’œil, elle étudia le visage de Liam, se taisant en se demandant s’il voudra bien l’inviter. Argh, il n’avait pas trop la tête de l’emploi, non, et si c’était elle qui lui demandait, il la rabrouerait sans doute avec une boutade, comme à chaque fois.

    L’âme désespérée de romantique incorrigible (Chut aux fans des sims), elle s’accouda à la table et resta là, pensive, à regarder la masse de couples onduler langoureusement au rythme de 1000 words.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Sam 3 Jan 2009 - 23:18

Mail Jeevas a écrit:
Elle lui lança une pose digne de Rock Lee, mais il ne préféra rien ajouter d’autre à part un vague haussement des épaules. La force de l’habitude l’emportait, à présent ; ça faisait quoi, deux, trois ans, qu’il était ici ? Et pratiquement autant de temps qu’il la connaissait ; mais il n’était pas du genre à se lasser des gens qu’il appréciait, et aussi étonnant que ça puisse paraitre il appréciait Lyz, ça tombait bien. Il ne s’étonnait donc plus de ses manières et de ses paroles, il parvenait à bien les aimer même, cette impulsivité aussi, impulsivité qui lui manquait d’ailleurs cruellement, et qui lui envoyait des miettes de chips dans la tronche.

Il reluqua à son tour le buffet, parce que ne soyons pas prude, Mail était également un goinfre, mais un goinfre qui mangeait équilibré, et il trempa son chips dans de la sauce aux légume en guise de bonne foi. Saveur peu gouteuse, qu’il chassa de sa bouche avec... de la vodka. Il y avait mieux, et à part la bière amère qu’il trouvait dans sa chambre parfois (Ritchie oblige) il n’était pas vraiment habitué à boire de l’alcool, parce qu’il le tenait mal.
Ooh...tant de consoles sacrifiés lors de sombres soirées aux desseins obscurs, ça l'aurait presque déprimé, tiens. Bref, un verre, c’était rien...donc un deuxième non plus, conclut-il joyeusement en se servant une nouvelle fois...disons deux fois et demi ; les mauvaises excuses, c’était décidément génial, les faiblesses en mathématiques également. Ceci fait, il se retourna vers Lyz, avec un air profondément... brouillé. Un peu plus perdu que d’habitude, le regard. Et le sourire plus large aussi.


« Hm...T’es sure ? Parce que je veux dire, ça me dérange pas hein, ehm... » Moment de concentration intense, il réussi à terminer sa phrase au bout d’une dizaine de secondes : «De danser... »

Romantique à souhait, il continuait tout de même à la regarder, la tête incliné sur la gauche comme si ça tête était soudainement devenue trop lourde, qui retrouva sa position initiale après un vague mouvement de cheveux afin de remettre sa frange devant ses yeux mouvement so fashion, comme quoi l’alcool révèle la véritable personnalité, Mail est une fashion victime qui porte des tee-shirts roses moulants a paillettes.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Lyz rougit à la remarque de Mail. Pas d'un joli rose nimbé sur les pommettes, non, ça aurait été trop facile pour Lyz. D'un rouge vif du genre dans les mangas où ils ont visiblement plus de vaisseaux sanguins sur le visage que nous. Tellement occupée à se torturer les méninges, elle ne se rendit pas compte qu'il commençait à être sérieusement plus-que-pompette. Elle respira un bon coup, se servit un grand verre de Coca glacé, avant d'être sûre de pouvoir aligner trois mots sans bafouiller, puis se tourna vers Mail :

« Pff tu ... »

La fin du LaLaLa lui coupa la parole, enfin si un silence peut couper la parole. Des platines du DJ vint une voix masculine disant qu'il dédiait à cette chanson à une dénommée Aelan. Passionnant. Qui peut dédier une chanson aussi débile que la précédente ( ce qui ne manquerait pas d'arriver ) à une fille ? N'importe quoi.

Les premières notes emplirent la pièce, et Lyz pensa pendant une fraction de seconde que c'était une débilité du genre LaLaLa. Puis la chanson commença réellement et son coeur rata un battement. Un slow. Si si si si si elle dansait un slow avec lui ça serait ... wahouh quoi. Ouais mais déjà il faudrait qu'ils dansent. Ah mais mais mais il venait de lui dire que ça le dérangeait pas. Avec un mouvement de frange fachons, mais on va pas lui en tenir compte, hein.


« Ouais ... pourquoi pas après tout. On va pas rester comme des cons à regarder les autres danser. »

Excuse bidon, étant donné que dans les fêtes il y a TOUJOURS un bon pourcentage de paumés qui n'osent pas / ne peuvent pas / n'ont personne avec qui danser. Et cette fête ne ferait pas exception à la règle. Mais chut.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Dim 4 Jan 2009 - 22:21



Sven.
Joli nom.
Enfin, nordique, quoi. Bah, et puis après tout, il s’en foutait.
Il sourit, comme il souriait totu le temps ça ne voulait pas dire grand-chose. Il se pencha vers la petite en fauteuil, et estima son âge à quoi, douze, treize ans ?


    « Et toi, tu t’appelles comment ? »


Il releva la tête lorsque le garçon lui reparla, pour lui dire qu’il était… étrange. Okay… Il eut un petit rire, et se dit qu’il ne s’était pas vu.

    « Ben, toi aussi ! » répondit-il. « T’as l’air d’une fille… »


C’était l’hôpital qui se foutait de la charité. Mais tant pis. Ce n’était pas ce qui le gênait le plus, d’ailleurs, qu’il soit habillé en fille ou bien qu’il se moque des autres, pour lui, c’était du pareil au même. En plus il était même pas habillé en fille, il avait juste légèrement l’air d’un travesti, pas pareil. Il était habillé en Will, quoi.


    « Hm, si ! Mais bon, je l’ai eue juste devant l’entrée, meuh bon c’était pour éviter les gages quoi, et je crois qu’elle aussi. Elle s’appelle euh… Alexa je crois. »


Il ne retenait jamais les noms. Les visages, en général, si, il arrivait à se dire qu’il connaissait machin ou machin, mais alros les noms… Bon, ben, c’était inutile, non ? Quoi que ça permettait de dire « ah ouais je connais machin » quand c’était des intouchables du lycée… Tiens, il en avait fait parti, des intouchables du lycée. Le mec super populaire avec qui toutes les filles voulaient être amies… Les idiotes.


    « T’es super mignonne ! » fit-il à Mikan, tout sourire.


Bon, des fois, il manquait un peu de retenu, certes, mais quand on s’habillait en slim Temps des Cerises, en même temps, fallait pas avoir honte de grand-chose, hein…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Lun 5 Jan 2009 - 10:56

Citation :
Pendant qu’elle mangeait un beau jeune homme arriva, et l’aborda.

« Bonjour belle jeune fille, puis-je connaître le nom qui vous a été donné? Moi, c'est Serei Wei, pour servir. »

Très surprise, elle avala tout rond ce qu’elle avait dans la bouche, et s’étouffa légèrement avec pendant quelque seconde, heureusement pour elle, il ne pouvait pas la voir puisqu’il lui faisait une belle révérence. C’était un garçon au cheveux mi-long noir clair, avec un chapeau assorti à ses vêtements et portant une plume. Son habit ressemblait à ceux que l’on voit dans les contes de fée, celui du prince, celui-ci était tout aussi raffiné avec une touche de moderne. Il était tellement beau, lui et sa tenu, que Tsukiyo se demanda si c’était vraiment a elle qu’il s’adressait. Elle regarda autour d’elle mais les jeunes filles les plus proches de lui, était assez éloigné en faite.

* Je crois que je rêve là . . . Non ? Ça doit pas être à moi qu’il parle mais pourtant . . .*

Dés qu’il se releva, Tsukiyo paru assez rouge, elle se demandait si elle devait elle aussi faire une révérence ou pas et comment on fait une révérence aussi . . . Ne voulant pas paraître trop bête, elle répondit tout simplement tout en reprenant un peu sa couleur naturel et en essayant de faire son plus jolies sourire.

« Bonsoir Serei, appelle moi Tsukiyo . . . aurais-tu par hasard une cavalière pour se bal ? »

Elle avait pris son courage à deux mains et était allée franche et directe, mais bon elle s’est promit quelque chose et tient toujours ces promesses même pour elle.



Une fois sa révérence faite, il remarqua les joues rouges de la jeune fille. Il lui sourit donc, satisfait du résultat obtenu auprès de la jeune fille. Malheureusement pour lui, elle reprit quelque peu ses moyens. Mais sa déception fut courte car elle le récompensa d'un joli sourire.
Tsukiyo, alors c'était son nom. Un magnifique, nom bien, entendu pour une magnifique jeune fille. Rien que de se demander si elle rougirait de nouveau en entendant un compliment sur son nom le fit encore plus sourire. Il adorait voir les réactions des gens qu'il complimentait ou humiliait, tout dépendait le contexte.
Il profita alors de la question de Tsukiyo pour continuer sur sa lancée.


" Jusqu'à maintenant je n'en avais pas, mais peut-être que la charmante jeune fille portant un si magnifique prénom que celui de Tsukiyo, accepterait de l'être. Bien que je doute que vous soyez venue seule à ce bal, ravissante comme vous l'êtes."

Était-ce vraiment indispensable pour lui de faire de longues phrases un peu incompréhensibles à la longue? Pas vraiment. Mais cela faisait aussi parti de ses petits plaisirs qu'il avait hérité de son travail chez les Wei. Il lui fit de nouveau un sourire resplendissant. Ravi d'avance de l'effet qu'il ferait à la jeune fille. A présent il comptait bien ne pas laisser filer une telle compagnie, même si elle avait un cavalier. Il s'amusa d'ailleurs rapidement à imaginer quel genre de cavalier cela pourrait être, mais il arriva à la conclusion qu'il ne serait pas une gêne pour lui, quel qu'il soit. De toute façon, y avait-il, ici, ne serait-ce un garçon pouvant rivaliser avec lui?! Il en doutait très fortement bien qu'il en connaissait que Sven pour le moment et qu'il était plutôt pas mal, à son avis. Quoiqu'ile ns oit, si un rival pouvait, de façon incroyable et forte improbable selon lui, réellement rivaliser, eh bien qu'il se présente à lui. Il serait ravi de lui montrer l' étendue de sa supériorité. Il était d'une modestie...charmante, n'est-ce pas? (avis aux hypothétiques rivaux XD)
Tout en y songeant, il passa rapidement son regard dans la salle. Rapidement? Presque, car il s'arrêta un petit moment sur...Sven. Lui, il le connaissait. Il lui avait parlé à son arrivé. Il avait l'air en charmante compagnie. Enfin, presque car l'arrivée d'un...jeune homme? Probablement, quoiqu'il en soit, son arrivée l'énerva au plus au point. Mais, il était déjà avec la ravissante Tsukiyo et il en voulait pas la laisser. Il inspira rapidement et décida d'amener la discussion à un déplacement au buffet...genre jusque la zone où se situait Sven. C'est ainsi qu'il revint à son interlocutrice et enchaina la discussion sur autre chose, sans vraiment attendre la réponse de la première question où une éventuelle question.


"Vous êtes là depuis longtemps?"

Tout en posant cette question il esparait qu'elle en viendrait pas au sujet des alters egos astrals, cela casserait tellement l'image qu'il voulait donner à la jeune fille...Mais pourquoi avait-il un tel alter ego? hein?! Enfin bon, il ne pouvait rien y faire et s'il devrait en passer par là, il le ferait. après tout il ne lui fallait pas seulement s'amuser à cette soirée mais aussi en profiter pour comprendre certaines choses. Il venait d'arriver, après tout, et était assez troublé par tout cela. L'avis d'une ou deux personne n'était, pour lui, insatisfaisante. Il lui fallait de nombreux points de vue. Compliqué, lui? Mais non voyons, il était juste préventif.

[Désolée, c'est pas très long mais j'ai pas beaucoup de temps au lycée ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Maman de Schlagvu
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 25
• Pouvoir : Imposition d'images dans l'esprit des gens
• AEA : Une hermine nommée Hermine
• Petit(e) ami(e) : Arnulf Restaurant

RP en cours : Bless the Spawn of Hell (William Mary Hufflestring)
Rasputin (Alea Miller)

Messages : 192
Inscrit le : 22/11/2008

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Mar 6 Jan 2009 - 22:08

Mahaut alla jusqu'au buffet, en suivant Rémy dans sa belle tenue presque entièrement noire, acquiesçant quand elle lui expliqua la raison -fausse évidement- de la non-présence d'Hermine durant ce bal. Ce bal... Quelle débauche ! La jeune fille entendait, en fond sonore, en plus de la musique, des cris, des disputes, des larmes... Mais aussi des moments de joies, des tentatives de séduction... Elle tentait de les ignorer, mais ce n'était pas facile. Et ce n'était, au fond, qu'une fête d'adolescents à peu près classique mais en pire. Il faut dire que certains pensionnaires vivaient dans cet enfer depuis trois ans. Ils devaient sûrement être devenus fous, depuis... Les pauvres.
Comment ça, les pauvres ? Mahaut allait les rejoindre ! Alors pourquoi s'apitoyer sur leur sort, sort qui l'attendait bras ouverts, au lieu de profiter de ses derniers moments de lucidité ! La lucidité... Il n'y aura peut-être que cela qui la sauvera de la folie, de l'agressivité, de la bestialité qui atteignaient sans doute certains séquestrés. Elle avait entendu parler de morts : n'étaient-ce pas des victimes de ce phénomène qui, lorsque l'on enferme des gens dans un endroit, leur enlève leur humanité ? Les rends fous à lier, paranoïaques, alcooliques, violeurs, criminels ?
Rémy lui tendit un verre. L'adolescente n'avait pas vu de quoi il était rempli, mais qu'importe... L'odeur qui se dégageait de la boisson n'était pas désagréable. Elle remercia le jeune homme -quel âge avait-il d'ailleurs ?- et commença à boire. De l'alcool. Pas quelque chose de fort... Un goût plutôt doux. C'était sûrement un coktail composé d'un mélange de rhum et de quelque chose de non-alcoolisé ou quelque chose ce genre. Mahaut finit rapidement son verre qu'elle reposa tel quel sur le buffet et sourit à Rémy.
Rémy... Il était étrange... Pas dans son allure, pas dans sa façon de parler, pas dans ses pensées... Non. Mais il semblait détaché du reste, comme s'il contemplait une foule d'ignares, d'arriérés, d'hommes préhistoriques. Une foule indisciplinée, folle, incontrôlable. Et lui, il donnait l'impression d'être le seul être doué d'esprit, le seul au cerveau développé, le seul... le seul encore lucide dans cet endroit singulier. Le seul encore doué d'esprit au milieu d'une multitude d'hommes-bêtes...
Elle le compara aussi rapidement à un lézard qui jouait au caméléon et qui tentait de se dissimuler dans une foule de perroquets. Oui... Un lézard incapable de rentrer dans le même moule que les autres. Un lézard incapable de faire comme d'autres reptiles...
Un instant ! Comment Mahaut pouvait-elle être aussi sûre de ce qu'elle avançait ? Elle ne le connaissait que depuis quelques jours... Combien ? Elle ne savait pas. Elle ne savait plus. Elle avait totalement perdu la notion du temps. A quoi servait le temps quand on accédait désormais à l'immortalité et à la jeunesse éternelle ? Elle ne vieillirait jamais, ne mourrait peut-être jamais... Le temps n'avait plus de prises sur la vie. Alors à quoi cela servait-il de le connaître ?
Rémy interrompit ses pensées en lui demandant d'où elle venait. Cela lui rappelait encore une fois qu'ils ne savaient strictement rien, l'un de l'autre. Quelques détails, rien de plus. Elle décida alors de répondre, en souriant pour le décontracter, pour essayer de le mettre aussi à l'aise que le caméléon que son inconscient désirait peut-être devenir...


"Je viens de la région parisienne. En France."


Précision stupide. Mais elle ignorait totalement d'où il venait : vu son nom, il était sans doute anglais ou américain. Et n'y avait-il pas une ville nommée Paris aux Etats-Unis ? Cette précision n'était peut-être pas si stupide.
Mahaut balaya du regard le reste de la salle, puis le buffet. C'est alors qu'elle aperçu un visage qui lui était familier... Lye ! Lye ! Elle était venue ! Elle s'était remise des nombreux coups de botte sur le visage qu'elle lui avait donné ! Ou du moins elle en avait l'air : en effet, la jeune fille n'avait pas de bleus, d'œil au beurre noir... Comme la dernière arrivante s'était calmée, leur relation n'était pas infernale, mais il fallait admettre qu'elles ne s'étaient pas revues depuis leur rencontre dans le hall. Peut-être l'occasion de renouer ?
L'adolescente à la chevelure brune fit de grands gestes en appelant l'une de ses seules connaissances :


"Lye ! Lyyyyyyyyyyyyye !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Sam 10 Jan 2009 - 0:05

(Ritchie]


Eva a écrit:
Des vagues échos de ce que sa langue de fourbe bipède, qui était bien mal placé pour ironiser d’ailleurs, parvinrent à ses pauvres oreilles légèrement bourdonnantes par la symphonie très recherchée que l’on passait. De plus, il lui ordonnait ( tel un personnage dont nous garderons l’anonymat ) de se lever ( mais pas forcément de marcher ). Tout en la comparant à un clochard, que voulez-vous Ritchie est un grand romantique.

Eva en toute réponse très éloquente, laissa un gémissement plaintif résumer sa pensée : A qui la faute si j’ai été forcée de finir la bouteille, en plus pourquoi se relever alors que nous n’allons sans doute pas décoller du buffet de la soirée. Mais parce qu’elle avait bon cœur, et qu’elle ne tenait pas à entendre l’inventaire des comparaisons les plus chouettes et aimables qu’on pouvait lui attribuer.

Dérangée par la lourdeur de l’alcool, elle prit garde à ne pas se relever d’un coup afin de ne pas vaciller et s’écrouler de nouveau. Les mains un peu tremblantes, rouge, et les jambes molles, ses pieds se maintenaient au sol avec le peu de force que la génétique lui permettait d’avoir. Et à peine debout une faible nausée lui agrippa la gorge, puis un peu plus forte. Troublée par cette événement presque inattendu, la pauvre adolescente n’eut le temps que de bafouiller un dialecte de ce genre-ci :


« Euh pardon…je..vais…aux… » Main devant la bouche, non pas pour stopper la sortie du mot toilettes, mais plutôt dans le vain espoir de calmer son haut-le-cœur, nous pardonnerons ce geste profondément humain et instinctif qui ne sert prodigieusement à rien. Et elle s’enfuit aussitôt donc vers le coin réservé normalement aux séances remaquillages ou lavages de mains, après avoir tenté une brève tentative de sourire assuré.

Bloquée devant le lavabo, Eva se surprenait à avoir peur d’être malade en cette soirée, et rassemblait ses convictions de "je-vais-déjà-mieux" en s’aspergeant le visage d’eau fraiche ( toujours un réflexe humain ).

Elle était vraiment amochée, hein. Je veux dire, j’aurais presque eut honte de la trimballer avec moi, mais je devais être pas mal dans le genre alcoolique sur pattes, sauf que pas seulement. Encore un verre et elle allait répandre ses boyaux sur le sol à coup de cris de porc sur le carrelage. Surtout qu’elle savait comment avait fini la dernière fois, hein, mais cette fille ne retenait rien... c’était un...oh, comment on disait ? Bah, je devais être un peu stone aussi –mais la force de l’habitude, comme qui dirait.

Elle cracha un pardon, puisque elle allait aux ..., autrement dit aux toilettes, afin d’y vomir comme je l’ai déjà dit ses boyaux, mais pas sur le carrelage. C’était plus genre les jolies-fille-façon-mini-mini-robe-en-velours qui allaient se faire éclabousser de whisky jusque aux chaussures-façon-dix-centimètres. Bravo Eva, c’est qu’elle était intelligente cette petite (réduire la concurrence, en voila un plan génial, un putain de grand art sans blague).

En attendant j’avais rien à foutre, parce que mine de rien, parler avec Eva c’était plus ou moins « distrayant », comme qui dirait. Bon, « parler », c’était peut-être pas trop ça, disons que « s’occuper » d’Eva allait mieux...quoique franchement, j’avais pas envie de me transformer en baby-sitter et de lui enfiler ses couches culottes, chacun son truc...l’infirmière en mini-mini-jupe ça collait mieux a Nao.

Bref, Madame La Comtesse Du Bois de Paumé-Land Aux Milles-Et-Une Vaches qui avait besoin de se repoudrer le nez (enfin, c’est ce qu’elle aurait du dire pour faire distinguer, mais elle préférait avouer qu’elle allait dégueuler, pourquoi pas) se « faisait attendre », hm, hm. Allons bon, elle avait dut trouver le moyen de se prendre les pieds dans sa robe courte, ou trébucher sur une chips...douée comme elle était...et la, un comme qui dirait « gros doute » me bouffa la gorge ; elle s’était pas éclater la tronche, quand même ? A renfort d’alcool, elle avait pas l’air de tenir debout...

Tssk, non mais quelle conne ! Et c’était moi qui devait subir ses malaises à trois kopecks? J’vous jure, et après elle trouvait un moyen de m’offrir du dentifrice ...du dentifrice. Peut être que c’était elle qui finirait par s’en servir –ah, ça lui apprendra; avec ses cadeaux naze ! Pour une fois que j'avais fait plus ou moins un effort, genre, c'était bien, des mitaines, c'était tout à fait dans le "style Eva", le style "un peu clodo", j'avais même du demander des CONSEILS à Nao, a Nao, quoi ! Et après, des abrutis disent que si on offre, c'est pour le plaisir; nan mais, n'importe quoi !...C'est pour recevoir autre chose que du DENTIFRICE, c'est tout.
Enfin, bref...je me rapprochais un peu de sa fichue porte du coin ou elle était sensée être, genre, elle allait sortir plus vite...si seulement ça lui arrivait de se grouiller un peu, parfois.


****

(Liam)


Spoiler:
 

Mignon...il eut une grimace de dégout feint, parce que si la vision était supportable, voir qualifier Kurogane de mignonétait suffisant pour entrainer chez lui une forte répulsion. Pour dire vrai, il ne portait pas le samouraï dans son cœur sans qu’il ne sache vraiment pourquoi ; peut-être que cela venait de la légère méfiance qu’il ressentait quand celui-ci était dans les parages –hé, c’était compréhensible, c’était une vraie armoire a glace ce type !-, ou la façon qu’il avait de se comporter avec Toya, qu’il trouvait injuste ; elle s’était fait enfermé à cause de lui, tout de même, il aurait pu...témoigner un minimum de culpabilité ! Mais non, il préférait s’afficher auprès d’une blondinette habillée comme une duchesse...autant sortir avec la princesse, quoi ! Surtout qu’il devait admettre qu’elle était mignonne, ainsi...pour une fois qu’elle ne s’était pas enrubannée façon barbie lac des cygnes...

« ... mais ils sont tellement mignons tous les deux ! Tu ne trouves pas ?
- Pas trop nan...on dirait Rambo qui drague Titi. » Ironisa-t-il, peu enclin au romantisme.

La musique l’étouffait un peu, plus habitué au Rap qu’à la pop sirupeuse, et il pensa un court instant à le faire relever à voix haute, mais le Dj était tout de même Allen –le charrier plus tard serait plus long, et plus amusant ; autant ne pas gâcher toutes ses distractions tout de suite, il sentait qu’il en aurait sacrément besoin pour le reste de la soirée...Un vague sourire étirant ses lèvres, il saisit un pichet de soda couleur rose bonbon (Chiara et Kyoko n’avaient pas lésinées sur les couleurs..À moins qu’une nouvelle fois, ce soit Toya qui s’en soit occupé, ce qui était à redouter d’autant plus) et se mit en tête de remplir quelques verres, au cas où des danseurs essoufflés souhaiteraient se désaltérer -bien qu’en vérité il se fichait totalement qu’un play-boy et sa playmate s’aient trop échauffé les neurones sous les néons, mais on ne pourrait pas lui reprocher d’avoir chômé.


« Bah, c’est pas comme si on était marié, avec Hana, et... »

En réalité, c’est qu’il avait tout simplement oublié de la prévenir...quand il avait apprit pour le bal il s’était contenté de penser qu’il avait tout le temps de se préparer, et d’inviter sa petite amie ; malheureusement, Liam devait être un homme occupé ou peu concentré, car au bout de deux semaines il avait totalement oublié...et par un (malheureux ?) concours de circonstance, Toya n’avait pas pu y assister non plus en compagnie de Kurogane. Alors ils y étaient allés ensemble, c’était logique...Il ne savait pas vraiment s’il le regrettait, les amourettes de Liam ne duraient que quelques semaines, et celles-ci étaient largement écoulées...
Et c’est ce qu’il voulait lui expliquer, mais, trop tard, elle avait déjà enchainé sur Emily, Nao, Owen et Jessica, qui auraient pu tourner une saison des feux de l’amour à eux quatre ; Chiara et ses ragots en avait parlée une dizaine de fois, au GGL, ou comment bidule avait trompé machin avec truc qui se rattrapait sur chose...

Cependant, la question avaient détourné son attention, et il se retrouvait à remplir un verre qui l’était depuis une dizaine de secondes. Quand ça veut pas, ça veut pas pensa-t-il avec fatalité, et il disparut quelques instants afin d’aller chercher de quoi éponger ; un vieux torchon fera l’affaire, conclut-il (enfin, c’était soit un torchon soit une écharpe oubliée, et très sincèrement, il espérait que ça soit la deuxième proposition, histoire d’éviter une humiliation de plus sur cette terre). Il épongea vaguement, et hasarda à voix basse :


« Hé, je suis assez crédible dans le rôle de cendrillon... »

Il rit vaguement, visiblement content de sa blague...idiote (il en faut peu pour être heureux...).


« Dédicace d'un homme amoureux à Aelan, ne pars pas.
- Trop mignoooon ! »


Il tourna la tête, un peu sceptique d’avance. Nathanaël...c’était le genre de garçon qu’il saluait vaguement, paf, poignée de main, ça va, et ta copine, ouais bon, ben bye hein.
Bref, si lui remontait dans l’estime de Toya, il descendait en flèche dans celle de Liam ; non mais, un peu d’amour propre, quoi ! Le ridicule ne tuait peut-être pas, mais dès fois il fait très mal quand même...Et l’autre qui le regardait limite en transe, ce qu’il ne fallait pas faire...il leva les yeux au ciel, une grimace de dégout feint. En réalité, les slows ne le dérangeaient pas énormément...simplement, il n’était pas sur de danser parfaitement bien. D’un autre côté, il jaugea avec impuissance le peu de taches qui lui restait à faire (1) remplir des verres, 2) nettoyer les cochonneries 3) réapprovisionner en cas de manque de nourriture, ou de boisson 4) se moquer d’Allen).

Le choix ne fut pas très difficile, et c’est avec un sourire faussement contraint qu’il hasarda auprès de Toya, en haussant vaguement les épaules, le ton léger et railleur ;


« Allez, ramène-toi, du moment que tu m’obliges pas à m’accrocher un sabre dans le dos...»

Il saisit sa main avec assurance, et l’entraina un peu plus loin, vers la piste –B A du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Sam 10 Jan 2009 - 9:33

Serei Wei a écrit:
Une fois sa révérence faite, il remarqua les joues rouges de la jeune fille. Il lui sourit donc, satisfait du résultat obtenu auprès de la jeune fille. Malheureusement pour lui, elle reprit quelque peu ses moyens. Mais sa déception fut courte car elle le récompensa d'un joli sourire.
Tsukiyo, alors c'était son nom. Un magnifique, nom bien, entendu pour une magnifique jeune fille. Rien que de se demander si elle rougirait de nouveau en entendant un compliment sur son nom le fit encore plus sourire. Il adorait voir les réactions des gens qu'il complimentait ou humiliait, tout dépendait le contexte.
Il profita alors de la question de Tsukiyo pour continuer sur sa lancée.

" Jusqu'à maintenant je n'en avais pas, mais peut-être que la charmante jeune fille portant un si magnifique prénom que celui de Tsukiyo, accepterait de l'être. Bien que je doute que vous soyez venue seule à ce bal, ravissante comme vous l'êtes."

Était-ce vraiment indispensable pour lui de faire de longues phrases un peu incompréhensibles à la longue? Pas vraiment. Mais cela faisait aussi parti de ses petits plaisirs qu'il avait hérité de son travail chez les Wei. Il lui fit de nouveau un sourire resplendissant. Ravi d'avance de l'effet qu'il ferait à la jeune fille. A présent il comptait bien ne pas laisser filer une telle compagnie, même si elle avait un cavalier. Il s'amusa d'ailleurs rapidement à imaginer quel genre de cavalier cela pourrait être, mais il arriva à la conclusion qu'il ne serait pas une gêne pour lui, quel qu'il soit. De toute façon, y avait-il, ici, ne serait-ce un garçon pouvant rivaliser avec lui?! Il en doutait très fortement bien qu'il en connaissait que Sven pour le moment et qu'il était plutôt pas mal, à son avis. Quoiqu'ile ns oit, si un rival pouvait, de façon incroyable et forte improbable selon lui, réellement rivaliser, eh bien qu'il se présente à lui. Il serait ravi de lui montrer l' étendue de sa supériorité. Il était d'une modestie...charmante, n'est-ce pas? (avis aux hypothétiques rivaux XD)
Tout en y songeant, il passa rapidement son regard dans la salle. Rapidement? Presque, car il s'arrêta un petit moment sur...Sven. Lui, il le connaissait. Il lui avait parlé à son arrivé. Il avait l'air en charmante compagnie. Enfin, presque car l'arrivée d'un...jeune homme? Probablement, quoiqu'il en soit, son arrivée l'énerva au plus au point. Mais, il était déjà avec la ravissante Tsukiyo et il en voulait pas la laisser. Il inspira rapidement et décida d'amener la discussion à un déplacement au buffet...genre jusque la zone où se situait Sven. C'est ainsi qu'il revint à son interlocutrice et enchaina la discussion sur autre chose, sans vraiment attendre la réponse de la première question où une éventuelle question.

"Vous êtes là depuis longtemps?"

Tout en posant cette question il esparait qu'elle en viendrait pas au sujet des alters egos astrals, cela casserait tellement l'image qu'il voulait donner à la jeune fille...Mais pourquoi avait-il un tel alter ego? hein?! Enfin bon, il ne pouvait rien y faire et s'il devrait en passer par là, il le ferait. après tout il ne lui fallait pas seulement s'amuser à cette soirée mais aussi en profiter pour comprendre certaines choses. Il venait d'arriver, après tout, et était assez troublé par tout cela. L'avis d'une ou deux personne n'était, pour lui, insatisfaisante. Il lui fallait de nombreux points de vue. Compliqué, lui? Mais non voyons, il était juste préventif.



    Le jeune homme au allure de prince, était très souriant après la réponse de Tsukiyo, comme si il était content de lui. Puis d’un air attentif, Serei reprit la parole, pour proposer à la jeune fille de devenir sa cavalière, ce qui enchanta celle-ci.


    « Jusqu'à maintenant je n'en avais pas, mais peut-être que la charmante jeune fille portant un si magnifique prénom que celui de Tsukiyo, accepterait de l'être. Bien que je doute que vous soyez venue seule à ce bal, ravissante comme vous l'êtes. »

    Le fait qu’il l’a complimente sur son prénom, l’a fit rougir légèrement mais quand elle comprit qu’il voulait d’elle comme ça cavalière ce n’était plus juste une légère petite coloration de rouge sur ça joue, la couleur avait pris beaucoup d’ampleur en si peu de temps. Pour ne pas perdre l’occasion de perdre sa compagnie, elle répondit après quelque seconde, le temps qu’elle se maîtrise et qu’elle reprenne sa couleur naturelle.

    « Je serais enchantait d'être votre cavalière . . . »

    Mais Serei après ceci commença à être de plus en plus pensif et jeta quelque coup d’œil sur les invités au bal, comme si il cherchait des yeux une personne précise . . . Un peu comme Tsukiyo avant que celui-ci lui tienne compagnie, elle essayait de trouver Alean mais si elle ce trouve ici, elle la rencontrera sûrement plus tard dans la soirée. Profitant de l’inattention de son peut être futur cavalier, elle lui avoua d’une voix assez faible pour ne pas qu’il entende, qu’elle était venue seule.

    « . . . Et bien en faite, je suis venu ici sans cavalier car je connais vraiment très peu de gens »

    Très peu, c’était sûrement plus que la réalité mais de toute façon Tsukiyo s’est arranger pour que ces paroles passent inaperçu. Et quelque dizaine de seconde après, juste le temps pour que Tsukiyo mange une petite gourmandise, Serei reprend sur un autre sujet, ce qui rassura Tsukiyo qui d’après elle avait réussi son petit tour.

    « Vous êtes là depuis longtemps? »

    * Là comment ça là . . . Là au bal ? . . . Ou là au pensionnat ? Hum quoi que ce soit je n’ai pas trop envi de parler du pensionnat donc je vais adopter la première solution, Nah! *

    « Et bien je viens à peine d’arriver et je suppose que vous aussi ? »


    Tsukiyo s’aperçu qu’elle venait de le tutoyer alors au début elle le vouvoyer, et espère que Serei n’aura pas remarquer ceci . . . Mais en même temps quand ou l’a vouvoye, la jeune fille se sent obliger inconsciemment de vouvoyer aussi.


[T'inquiete pas de la longueur, moi même je fais pas un pavé, et désolé du retard j'étais en bac blanc Français et donc je ne me connectais pas]
Revenir en haut Aller en bas
B.N.B.B.
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Shad
-
0 / 1000 / 100

• Age : 26
Messages : 1226
Inscrit le : 23/01/2007

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Sam 10 Jan 2009 - 13:50

Visiblement, même si sa technique ancestrale de rinçage de figure n’était pas toujours des plus efficaces, l’arrivée seule de Ritchie dans l’encadrement de la porte la poussa à arrêter ses singeries. Le sang lui battait un peu les tempes, et sa nausée redescendait peu à peu dans les calmes abyssaux et à durée limité qu’on nomme : les moments de paix harmonieuse au beau milieu d’un bourrage de gueule.

Le plus injuste dans cette histoire c’est que lui lui donnait l’impression de plutôt bien se porter, en même temps elle ignorait si un jour elle avait déjà parlé à celui-ci sans qu’il soit : bourré, drogué, en descente. Si ça se trouve il n’était pas moins qu’un introverti pleurnichard bègue. Mais même en rassemblant beaucoup d’imagination – et d’espoir- cela semblait impossible.

Délaissant ses hypothèses, la sympathique jeune blonde décrispa ses mains du bord du lavabo, et s’apprêtait à retourner vers son glorieux cavalier quand le sol lui joua un bien vilain tour. Alors qu’elle posait un premier délicat pied en direction de la sortie, son équilibre s’envola, lâchant ses petits bras pas très musclés qui soutenaient normalement Eva. Celle-ci d’ailleurs ne tarda pas à chanceler et s’écraser par terre avec un sourire stupide, mais le choc lui coupa le souffle, lui arrachant bien vite une moue dégoutée. Une marée s’entremêla dans son estomac, et elle se releva bien vite pour aller « gerber dans le fond de cuvette le plus proche ». Ce qui est très difficile car il faut en un quart de seconde : remonter ses mèches blondes vers l’arrière, se pencher pile au-dessus de la cible, refermer la porte d’un coup de talon violent et très discret, ravaler ses larmes de rage en nettoyant joyeusement le surplus d’alcool qui nous donnait la nausée. Le plancher n’était vraiment pas clément avec elle, par pur respect pour les autres d’ailleurs (et pour sa dignité) elle ne recracha rien sur lui, histoire de lui faire payer ses multiples fourberies. Et regrettait aussi de ne pas avoir de l’ectasy ou quelque chose dans le genre qui lui aurait permis de faire quitter ses pieds du plancher.

Sortant de son repère , la jeune fille retourna au lavabo en riant plutôt fort, les raisons de cette hilarité seront abrégées de la manière suivante : elle est plutôt déglinguée de dedans elle. Rinçant sa bouche à grands coups de jets d’eau froide, elle se forçait à ne pas jeter des coups d’œil furtif à l’autre qui arrivait au mauvais moment. Et après ouashingue, saisit un tube à lèvre laissé là, qui rugissait de ce qu’on aurait pu nommer vulgarité sur sa tête de gamine paumée, mais à vrai dire elle se sentait apte d’encaisser toutes vannes.
Revenant donc définitivement à Ritchie, genre : c’est la routine quoi. Et passa devant lui en le regardant furtivement.


« Elle est sympa cette musique. » Pouffa-t-elle, avant de s’enlacer dans ses propres bras. Bras qu’elle embrassait lascivement, marquant de plaies vives par son maquillage rouge improvisé, et dansait un slow, toute seule, les hanches tenues par ses mains. Et même sans avoir de cavalier, elle réussit à se marcher sur l’orteil et à re-dégringoler de tout son long. Et des grosses larmes sillonnaient son visage hilare, pour elle ne savait trop quelle bonne raison.
« Bwahahahaha » non je plaisante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   Sam 10 Jan 2009 - 19:16

Mikan serra le livre contre elle comme s’il allait s’envoler, et continua d’éblouir le pauvre Sven avec pleins de grands sourires. A coté d’elle, Sven se décrispa, rassuré sans doute qu’elle ai accepter le cadeau sans faire d’histoires, puis lui prit l’appareil photo des mains.

« Tu permets, juste une minute... »

Et voilà. Mikan tendis la main vers Sven, comme si elle s’apprêtait à lui dire quelque chose, ou faire une tentative toute à fait vaine et inutile de le retenir, mais abandonna, et sa main retomba sur ses genoux. Décidément, elle commençait à se demander si c’était une bonne idée d’être venu accompagnée de Sven… Il était très gentil, elle ne pouvait que le reconnaître, mais un peu trop « volage » à son goût… Dommage. Mikan bu une gorgée de thé, et reposa sa tasse sur la table. Le type bizarre qui lui avait « volé » son cavalier lui jeta un bref coup d’œil, avant de lui lancer un « T’es super mignonne » avec un sourire colgate, avant de reporter son attention sur le cavalier qu’il avait voler à la fille « super mignonne ». Mikan commençait franchement à en avoir assez d’être mignonne, surtout si « mignonne » signifiait « se-faire-délaisser-par-les-autres-et-e-premier-son-cavalier-au-bal-de-noel ». Elle vit soudain de l’agitation vers l’estrade du DJ, où Nathanael tentait de battre le record du monde du mec avec le moins de point de QI…
Le DJ semblait être du même avis qu’elle, et, peut satisfait de voir son Q.G assiégé par un type tentant de reconquérir sa dulcinée avec autant de cervelle qu’une sardine, se lança dans sa propre reconquête, celle de son territoire. Les deux garçons roulèrent par terre, Aelan se précipita soudain vers le buffet, passa devant Mikan sans la voir, et, se jetant quasiment au pieds de Sven, le supplia de séparer les deux garçons.


[Suite du message sur la piste de danse]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: [Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Évènement] Bal de Noël ~ [BUFFET]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Hors-Jeu ::. :: Tiroirs scellés :: Archives :: Évènements terminés :: Bal de noël-
Sauter vers: