AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oups ! [PV 1ère personne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sectaire iguano-stellairienne
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Persuasion
• AEA : Marmotte la Marmotte
• Petit(e) ami(e) : EMRYS SULWYYYYYYN <3

RP en cours : LA VIE EN ROSE (Claris Linden)

Messages : 1647
Inscrit le : 09/11/2008

MessageSujet: Oups ! [PV 1ère personne]   Dim 22 Fév 2009 - 19:17

Petra Amalia Traümer regardait avec fascination Edward Cullen le beau vampire la nouvelle couleur qu'elle avait offert à sa chevelure. Elle s'était grandement inspirée de la teinte qu'avaient ceux d'Orwalle, sa colocataire qui possédait un serpent si flippant, mais avait troqué le blanc os pour un blanc métallique, qui pourrait sembler froid, mais qui associé aux mèches roses qu'elle avait gardées près du visage et un peu partout sur la longueur, était franchement trop cool-fashiion-petratraümant-rebelle-fashiion-cool ! Bref, la trop méga grande classe. Elle avait absolument tenu à garder le rose, tant cette couleur était trop trop trop bien. Vous en voulez la preuve ? Sindy avait des mèches roses.
En quelques secondes, Sindy était devenue sa meilleure amie de la vie du monde trop rebelle de la vie. En quelques semaines, elle était devenue le sujet de la quasi-totalité des pensées, des paroles, des actions de Petra. Si Sindy faisait telle chose, il fallait absolument qu'elle le fasse à son tour. Cette fille était tout simplement géniale. Elle était son modèle, son idole. Elle ferait tout pour lui ressembler encore plus qu'actuellement. Mais par contre, il était hors de question pour elle de reprendre la couleur d'origine de sa chevelure : le blond ne lui allait vraiment pas. Dès qu'elle avait commencé à se teindre les cheveux, alors qu'au départ c'était juste pour une soirée, elle avait accroché, tant cela améliorait son apparence. A forcerie, le rose était devenu son identité.
Mais voilà, ce soir froid de février froid, seule dans sa chambre -Sindy était partie faire elle-ne-savait-quoi elle-ne-savait-où-, elle avait eu soudain envie de changer. Garder le rose, bien sûr. Mais pas que le rose. Avoir des cheveux aussi un peu comme ceux d'Orwalle. Mais selon la miss, c'était venu naturellement. Avec son mode de vie probablement. Petra avait la flemme de se renseigner sur ce fameux mode de vie à l'origine du changement de la couleur des cheveux, et surtout de le reproduire. Alors elle avait fait plus simple : une lotion capillaire colorante, de l'eau, un peu de temps devant soi et... Tadaaa ! Pink hair était devenue White Hair with Pink Touch !
Pour fêter cela, elle sortit du placard de la salle de bain [?!] une bouteille de vin blanc qu'elle avait pris dans la cuisine l'autre jour. Elle en n'avait jamais bu avant de venir dans le pensionnat, mais elle avait goûté au début du mois de janvier et avait bien aimé. Bien sûr, elle se réservait d'en boire trop : hors de question de finir comme l'autre soir, lors du bal de Noël, où un alcool fort l'avait humilié sans qu'elle s'en rende compte. C'était bon, elle avait passé un bon moment, mais en plus, le lendemain de la soirée, non seulement elle avait eu terriblement mal à la tête, mais sa réputation avait pris un coup. La dèche. Plus jamais elle voulait que cela arrive. A d'autres, aucun problème. A elle, hors de question. Elle avait donc décidé de boire de façon très modérée, un peu de temps à autre pour fêter quelque chose. Et bien sûr, pourquoi pas se faire une cuite lors de grandes occasions, mais jamais en public. Avec Sindy, Orwalle peut-être, l'être infâme dont le nom commence par "Ed" et finit par "ward" bâillonné dans un coin... Mais jamais devant tout le monde.
[Héhéhé... Je sens qu'elle va pas tenir Cool ]
La bouteille de fin dans la main, Petra retourna dans la chambre, s'assit sur son lit et déboucha la bouteille avec quelques difficultés. Puis elle porta le goulot à sa bouche, avala quelques gorgées, posa la bouteille au pied de son lit et entendit Marmotte, à côté, dire :

"C'est stupide : tu as ouvert une autre bouteille ce matin que tu n'avais pas fini."


Okay. C'était très stupide. Petra s'en rendait compte. Mais tant pis : elle haussa les épaules comme si de rien était, se releva, s'étira et... Merde. Elle avait besoin d'aller aux toilettes. Elle ne s'en était pas rendu compte, et ça commençait à devenir pressant -le vin qu'elle avait pris au déjeuner ?


"Excuse-moi Mar', je reviens dans un petit instant."

Petra détestait l'emplacement des toilettes, au fond d'un couloir assez mal éclairé. La nuit, c'était flippant. Mais là, il n'était que six heures du soir, ça passait encore. Elle n'allait pas avoir besoin de réveiller Sindy et un peu tout le monde dans les chambres voisines parce qu'elle avait peur d'aller faire pipi toute seule. Et, de toute façon, c'était trop pressant pour demander à quelqu'un de l'accompagner.
Elle se mit à courir à travers le couloir en criant "Pipiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !", les mains posées à l'emplacement de la vessie, comme un gosse de cinq ans -y avait-il une véritable différence d'âge mental entre les deux ?- jusqu'à la porte des toilettes, communs aux deux sexes malheureusement. Evidemment, elle n'avait rien trouvé de mieux à mettre qu'un slim en cuir noir hyper méga moulant et un débardeur très léger lacé dans le dos, noir bien entendu, et des escarpins aux talons gigantesques piqués à son amour de voisine de chambre, le tout avec ses longs cheveux fraichement teints lâchés. Pas très pratique pour courir. Surtout le slim. Mais que voulez-vous : dans les clichés du début du XXIème siècle sur le futur, les gens portaient tous du cuir. Alors elle trouvait cela marrant de signer son appartenance à un temps avec cette matière. Cependant, pour courir, c'était pas l'idéal. Et je vous épargne sur les détails sur les escarpins à talons. Mais sachez que l'un des talons s'était brisé. Qu'allait-elle dire à Sindy ? "Oui, je devais absoooolument aller aux toilettes mais j'ai failli me croûter et j'ai cassé le talon d'une de tes chaussures au passage" ? Non, ça craignait. Elle trouverait bien de la colle et quelqu'un d'accord pour recoller le morceau brisé au reste de la chaussure.
Une fois arrivée à destination, elle poussa la porte avec son pied droit, comme les héroïnes sexys dopées à la testostérone dans les films d'action, ce qui eu pour effet de casser le second talon. Ze big shit. Mais la porte s'était ouverte ! Petra entra en trombes dans la pièce et... oh ! Surprise ! Il y avait déjà quelqu'un !
La honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdunecookivore.blogspot.fr/
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Oups ! [PV 1ère personne]   Lun 23 Fév 2009 - 19:34

Loli observait, incrédule, les vêtements qu'on lui avait donné afin qu'elle ne se retrouve pas vêtue de loque puantes au bout d'une semaine sans rechange que les habits qu'elle portait en arrivant.
Non seulement la couleur jaune flashi des pantalons qu'on lui avait refilé était immonde mais en plus sa nouvelle garde-robe semblait entièrement constituée de T-shirt verdâtre.

* D'accord. Ici il ne fait jamais froid et l'établissement est spécialisé dans l'humour de mauvais gout... *


Loli poussa un grognement d'énervement sous les yeux d'apparence exaspérés et moqueur de Mahaut. Elle sorti tous les bouts de tissu infâme du placard et les étala sur son lit. Elle frotta de nouveau ses mains pour faire disparaitre l'aura blanchâtre les entourant et qui ne cessait de revenir au bout de quelques minutes.Ca c'était un détail de plus pour l'agacer. Elle commençait sérieusement à saturer là...

D'un geste rageur elle referma l'armoire dans un claquement retentissant. Elle se retourna, au bord de la crise de nerf, vers la pile de jaune et vert irritante. Elle soupira pour relacher un peu la pression et remis en place derrière son oreille une mèche de cheveux violette. D'un air dégouté, elle toucha le premier pantalon dont la coupe sans personnalité et la couleur lui faisait tant regretter son mauve natale. Soudain, elle ne vit plus rien. Un violet doux avait pris toute la place de sa vision. Elle poussa un gémissement angoissé en remuant la main devant son visage en espérant apercevoir ses doigts derrière le voile coloré. Aussi vite qu'il était apparu, le voile se leva et Loli se retrouva sans forces. Elle s'assit sur le lit en soupirant et cligna des yeux plusieurs fois pour vérifier que son instant de folie, surement, était terminé. Elle tourna la tête vers la pile qui la cotoyait et écarquilla ses mirettes en voyant que ses vêtements s'étaient soudain tous colorés en mauve, violets sombre, et blanc. Elle ne put s'empêcher de sourire, la coupe était toujours ignoble mais Loli se chargerait de régler ça en un certains nombre de coups de ciseaux bien aiguisés!

Le contre-choc de sa première utilisation de ses pouvoirs, quoique qu'un peu futile mais terriblement jubilatoire, lui parvint quelques minutes parès, alors que la jeune fille rangeait méthodiquement les horreurs dont la couleur ne pouvait malheureusement rien rattraper et uqi méritait tout juste de terminer en torchon et les vêtements potables. Il se manifesta sous la forme d'une soudaine envie d'aller au petit coin! Elle accrocha le dernier bas au cintre le plus proche et sorti en marchant d'un grand pas qui manifestait son envie de relacher sa vessie. Elle chercha son chemin pendant quelques secondes et le plan qu'elle avait retenu lui revint brutalement, elle remercia son éclair de génie d'avoir épargné sa seule tenue agréable de l'inondation et couru dans la direction opposée à celle qu'elle venait d'emprunter. L'envie se faisant de plus en plus pressante et aperçu enfin la porte des toilettes et s'y précipita.

* Enfin! Ouch, vite vite! *

S'amusant de son propre empressement, elle éclata de rire quand soudain la porte s'ouvrit avec violence! Une jeune fille aux cheveux immaculé dont des mèches rose trash encadrait son visage crispé apparut dans l'encadrement de la porte qu'elle venait de défoncer du pied. [ défoncer est peut-être un grand mot xp j'en ai pas trouvé d'autre! u_u! de toute manière c'est le cas du talon alors ça passera... ] Les deux jeunes filles se fixèrent un moment, durant lequel Loli ne manqua pas de perdre le peu de couleur qui illuminait déjà faiblement son visage d'habitude. L'inconnue se tenait le petit coin à la manière des jeunes enfants et Loli, elle, continuait à se tortiller nerveusement, une envie d'exploser de rire ou de hurler au bord de lèvres. Ne sachant que choisir, elle s'empressa de prendre un joker.
Elle gloussa bêtement, et se maudit aussitôt de sa réaction...


Dernière édition par Loli Wenker le Sam 28 Fév 2009 - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sectaire iguano-stellairienne
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Persuasion
• AEA : Marmotte la Marmotte
• Petit(e) ami(e) : EMRYS SULWYYYYYYN <3

RP en cours : LA VIE EN ROSE (Claris Linden)

Messages : 1647
Inscrit le : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Oups ! [PV 1ère personne]   Ven 27 Fév 2009 - 18:06

Glousse, glousse, tant que tu le peux encore.
Voilà ce que le regard trop dark de la mort trop dark qui tue et qui est trop dark de la seconde fille la plus trop dark de ce pensionnat trop dark semblait dire. En effet, dès qu'elle était entrée en trombes dans les toilettes, une glousseuse qui glousse s'était immédiatement mise à glousser de manière fort glousseuse, telle une poule, une dinde ou elle-ne-savait-quelle glousseuse qui glousse. En plus, cette glousseuse était franchement mal fagotée. Comment pouvait-on oser se promener dans des vêtements aussi mal coupés ? Petra avait envie de ramasser les morceaux de talon qu'elle avait cassé, de les limer pour qu'ils deviennent trèèèès pointus et dangereux puis de lacérer la tenue de cette pouffe glousseuse, et peut-être un peu son visage si c'est possible, histoire qu'elle ne puisse plus glousser sans mourir tant la douleur provoquée par le mouvement des muscles est dure et infernale. Tel était le pris à payer pour avoir glousser de Petra devant elle.
D'accord, elle était arrivée de façon assez brutale, tout en se tenant la vessie comme un gosse d'une manière particulièrement ridicule, mais ce n'était pas une raison pour se moquer d'elle ainsi ! On évite de se moquer des gens devant eux ! Seule Petra pouvait se le permettre ! Où va le monde, si tous les gens se moquent de tous les gens devant tous les gens ? Ce serai la décadence, moi je dis !
Ce fut à ce moment que notre ex-Pink Hair adorée se souvint de ce qu'elle était venue faire dans cet endroit qu'elle n'appréciait pas grandement. Surtout avec le risque que le cuir soit trop imperméable et que le liquide reste à l'intérieur de son pantalon noir, ce qui serait dix milles fois plus humiliant que se faire dessus dans un jean. Mais contre cette horreur, il y avait une solution trèèèèèès simple ! Alors notre miss tant adorée se rua derrière l'une des portes blanches donnant accès à un des trônes de porcelaine immaculée des toilettes, mais lança avant pour finir son regard trop dark de la mort trop dark qui tue et qui est trop dark par un joli :


"Toi... Tu vas le payer."


Non, elle n'allait pas le payer : Petra n'avait pas besoin d'argent. Mais c'était une expression qu'elle avait piqué dans un vieux film du début du XXIème siècle qui le rendait franchement bien dans la situation où elle était.
Je pense que je vais vous épargner tous les affreux détails bien sordides décrivant son passage aux toilettes, et je vais à l'essentiel. Parce que décrire comment elle se vide dans un endroit déjà pas très propre, merci bien. Déjà que j'ai pas envie de l'écrire, je ne pense pas qu'on aimera le lire. Bref, j'arrête de faire du nawak et, comme dit tout à l'heure, je vais à l'essentiel.
Ce fut, alors qu'elle était assise en faisant-le-truc-que-je-veux-pas-dire-parce-que-j'aime-pas-ce-mot qu'elle réalisa quelque chose de terriblement crucial : dans sa série préférée, "With Botox, my love", la petite fille de l'éboueur était amoureuse de son oncle sans savoir que c'était son oncle, et qu'il est même plus jeune qu'elle ! Et qu'en prime, il allait demander la main de Pif-Paf-Pouf la gladiatrice, qui était pourtant folle amoureuse de la belle Krakanine ! Ô malheur ! Ô damnation !
Ah, autre détail important : la couleur des cheveux de la glousseuse qui glousse ! Irritée, elle n'y avait pas fait tout de suite attention, mais plus elle y repensait, plus elle changea d'opinion sur la demoiselle gloussanteuse. En effet, avec une teinte pareille. Ce fut pour cela que Petra finit par lancer, alors qu'elle était encore assise vous-savez-où, un joyeux :

"Hey ! Mais t'as pas les cheveux roses ou un truc dans ce genre ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdunecookivore.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Oups ! [PV 1ère personne]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oups ! [PV 1ère personne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Hors-Jeu ::. :: Tiroirs scellés :: Archives :: Sujets de PI v.3-
Sauter vers: