AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (n°2) Dear Boy [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: (n°2) Dear Boy [PV]   Dim 30 Aoû 2009 - 23:58

Assise sur le coin du lit dans une robe froissée et informe, les cheveux emmêlés, sa frange ébouriffée repoussée sur l’arrière de son crane : haletante comme après un effort, elle avait les joues rougies de fureur et les yeux flous. Sa mâchoire carrée serrée, elle semblait proie à une certaine frénésie –cependant, il n’y avait plus rien à détruire que ses lèvres qu’elle mordait avec violence ; elle avait éventré son oreiller, vidé les vernis dans ses draps, souillé le miroir de rouge à lèvre –le sien-, dévoré une boite de chocolat qu’elle avait rageusement enfoncé dans sa gorge, écrasé ses cigarettes sur ses vêtements, lacéré ses couvertures, inondé la salle de bain, arraché les pages de ses magazines, lacéré la tapisserie, puis liquidé le dissolvant sur le sol.

C’était une cuisante humiliation ; depuis sa catastrophique soirée du bal, elle ne l’avait pas revu –pas une seule fois. Plus que ça, il semblait bien fuyant, et même lorsqu’elle avait sacrifié une partie de son égo – elle l’avait salué-, il l’avait magistralement ignoré, en prétextant une urgence –une fille, un rendez-vous, quelque chose de pressé, c’était un gentleman, il ne pouvait se permettre de faire attendre.

Elle dévissa le bouchon du lait hydratant et balança la bouteille contre le mur opposé. Elle faisait rouler nerveusement son briquet contre ses jambes, et lâcha un cri rauque lorsqu’une flamme s’alluma enfin ; rageuse, le briquet tomba près du lait, et elle n’eut plus que ses ongles à enfoncer sur sa peau.
Le feu s’éteignit dans le liquide, et elle eut un rictus nerveux.

Elle attendait depuis deux heures maintenant –elle avait du menacer Zacharia et Mail : Morgan, lui, était absent, ce qui était assez raisonnable de sa part ; elle n’avait pas eut le temps de craindre ce qui se passerait pour elle si c’était lui qui rentrerait ici avant Nao. Compte tenu de ses TOCS et de son côté maniaque, elle passerait un plus sale quart d’heure encore que tout les objets de cette pièce.

Distraitement, elle démêla ses cheveux avec ses ongles en se redressant ; le sang poisseux s'essuya sur ses mèches ambrés et sa frange retomba sur ses paupières.
Revenir en haut Aller en bas
Barbie (violeur de hérissons)


+
Masculin -
0 / 1000 / 100

• Age : 26
• AEA : Chu
• Petit(e) ami(e) : \o/ \o/ \o/ \o/ \o/

Messages : 811
Inscrit le : 17/02/2007

MessageSujet: Re: (n°2) Dear Boy [PV]   Sam 5 Sep 2009 - 12:36

C’est drôle ces matins où l’on se réveille sans savoir où l’on est. D’allumer une lampe qui n’est pas la notre en dégageant des draps qui ne nous appartiennent pas non plus. Se glisser prudemment hors du lit, sur la pointe des pieds, tel un gosse de huit ans qui va prendre son petit déjeuner avant tout le monde pour finir le pot de confiture avant tout le monde et mettre la faute sur sa sœur, son frère, le chien. Puis se retrouver dans une douche inconnue, en essayant de se remémorer les fragments de la veille, et laisser tomber parce que ça fait franchement mal au crane. Pour enfin sortir dans les couloirs en chemise froissée et jean piqué au hasard, sentant une douce odeur de savon et de café mal fait. S’évertuer à retrouver le chemin de sa chambre et…

Erreur. Ça ne pouvait pas être sa chambre, à cette heure-ci on aurait entendu Zacharia allumer sa musique (de merde précisons-le) et Mail grommeler parce que sa vie déréglée de no-life vient d’être perturbée par son colocataire. Or le silence était COMPLET .

Nao entrouvrit la porte, s’attendant à voir au mois Morgan silencieux en train de plier en quatre ses couvertures. Et bien non.
Non monsieur, déjà votre chambre semble avoir été utilisée comme terrain de bataille entre un jeune couple excédé, mais en plus son seul habitant n’en est pas un (parce que déjà s’en est unE).

« Oulah… » Souffla-t-il en fronçant les sourcils, le bazar était tel que cela amplifiait ses maux de crane, et là ça allait être encore plus dur de retrouver un quelconque doliprane…
Son regard alla s’abattre lourdement sur Garry, las et moqueur.

« Euh voyons….prozac ça te dit quelque chose ma chérie ? »

Ricana-t-il en admirant encore les dégâts, elle était complètement frappée celle-là, en plus il ne se souvenait pas l’avoir particulièrement embêtée ces derniers jours, voir pas du tout. En attendant toutes ces affaires étaient bonnes pour le cimetière, elle aurait fait une bonne remplaçante de Ritchie niveau bordel songea-t-il.

« Sérieux le look Hannibal Lecter ça t’arrange pas la tronche le matin. » Soupira-t-il en allant s’écrouler sur son lit, tant pis pour le vernis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: (n°2) Dear Boy [PV]   Lun 2 Nov 2009 - 22:35

« Non, mais, c’est toi qui dit ça ! »

Elle était prête à s’enflammer de nouveau ; à l’insulter, peut-être le frapper, aussi. Ouais ! Elle montrerait à cet abruti de Nao qu’elle pouvait très bien se venger ; et puis elle le ramènerait sur terre, et il serait obligé de reconnaitre sa supériorité –mieux, son génie de machiavélisme.

Mais, incontestablement, il s’en moquait tout à fait, du désordre qu’elle avait causé –elle n’y était pourtant pas à aller de main morte.


« Tu t’en fiche ? J’ai brulé tes fringues, j’te signale !» Rappela-t-elle, les sourcils froncés.

Si au moins il pouvait s’énerver...peut-être qu’elle culpabiliserait moins.
Enfin, pas qu’elle culpabilisait...
Ouais.
...Après tout, c’était de sa faute à lui !


Elle plissa les paupières, et sortit distraitement une cigarette de sa poche ; elle plongea la main dans la poche de sa veste, et se rappela qu’elle avait précédemment balancé le briquet sur le sol, et qu’il trempait à présent dans la flaque de lait hydratant. Elle grogna, et se pencha vers le rebord ; sa main s’en saisit, et elle l’essuya sur le bord de la couette ou il laissa une trainée graisseuse. La flamme était un peu plus haute que d’habitude, attisée par le liquide, mais elle le porta tout de même à ses lèvres en hochant doucement la tête alors qu’elle articula d’un air morose :
:
« Ouais, tu devrais être furieux. »

Mince, qu’il réagisse ! Elle ne s’était pas démenée pour rien...en haussant les sourcils d’un air appréciateur, elle confia, avec cet air qu’adoptaient la partie mauvaise de la conscience quand elle se matérialisait sur les épaules dans les dessins animés –c'est-à-dire vicieux- ;

« Enfin...D’un air faussement nonchalant, elle tira une bouffée de sa cigarette, et continua d’un ton de confidence : moi je le serais. »
Revenir en haut Aller en bas
Barbie (violeur de hérissons)


+
Masculin -
0 / 1000 / 100

• Age : 26
• AEA : Chu
• Petit(e) ami(e) : \o/ \o/ \o/ \o/ \o/

Messages : 811
Inscrit le : 17/02/2007

MessageSujet: Re: (n°2) Dear Boy [PV]   Sam 27 Fév 2010 - 15:44

« Ah…t’as brûlé mes fringues. »

Bon d’accord ça l’embêtait un peu ça, bien que qu’il eut tendance à vite finir déshabillé, devoir squatter les affaires de ses colocataires pour les jours à venir ne l’enchantait pas trop, et ses dit colocataires n’apprécieraient pas non plus qu’il se balade cul nul comme une nymphe des bois durant des semaines.
Elle était chiante quand même, il avait encore rien fait, alors pourquoi tant de rage et désespoir ? Son œil curieux se posa sur la harpie ; une brusque flamme dansait sous son visage, c’est vrai qu’elle fumait aussi. Lui non, ou très occasionnellement, l’odeur de cigarette lui rappelait Ritchie ou Mail, donc complètement anti-sexy. En fait Garry c’était presque un garçon, mais un beau garçon.
Sa réflexion lui sembla tellement débile et digne d’un type encore un peu bourré qui se réveille (ce qu’il se trouvait être en fait) , il tendit l’oreille pour s’intéresser à celle de l’espèce de folle à côté de lui.

« Ah ouais toi tu serais furieuse ? »

Un large sourire mutin éclaira son visage, ah Garry grave erreur de dire ces choses à l’incarnation de la fourberie. Sans attendre de confirmation, Nao attrapa une bouteille de vernis (qu’est-ce ça foutait là ? bref) miraculeusement déjà dévissée, et d’un geste ô combien magistral et traitre, aspergea la demoiselle dans le dos.

« OULALALA CA A L’AIR DE TÂCHER ZUT VITE »


Puis avant même qu’elle s’énerve, il attrapa une autre bouteille d’identité encore inconnue et lui renversa sur la gueule en rigolant. Du genre: ah ah ah ah splash splash ah ah ah.

«Oups. »

Là il rigolait beaucoup moins en regardant enfin la nature de son arme, en lisant le beau "Javel trèbelle" inscrit en vert sur fond rouge et un petit dessin de marmotte (même les produits ménagers étaient étranges ici), mais qu'est-ce qu'elle fichait de toute façon cette bouteille? Il esquissa un petit sourire du style : hihi pardon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: (n°2) Dear Boy [PV]   Sam 27 Fév 2010 - 17:01

Elle allait acquiescer –ouais, bien sûr que je serais furieuse d’ailleurs je SUIS furieuse, et...-

Splatsh.

Le vernis tapissa son dos, son épaule, et coula lentement sur sa robe ; de surprise, elle tordit les lèvres dans un glapissement, sa cigarette s’écrasa sur son genou et n’eut pas le temps de s’éteindre sur les draps que déjà elle avait glissé sur le sol, heurté d’un mouvement brusque par Garry qui se redressait en hurlant d’un ton particulièrement aigü. Elle essaya de proférer quelques menaces –ou des insultes, ou les deux- mais la javel butait sur ses lèvres et elle n’avait pas réellement envie d’y gouter.

En réalité, actuellement, elle avait plutôt envie de se faire momifier dans un congélateur –et elle comprit pourquoi à la seconde suivante - ; son visage brulait affreusement. Et puis, ses cheveux aussi, à vrai dire –et aussi son dos ou le liquide avait coulé : sa robe s’humidifiait à son tour et prenait une curieuse teinte lorsqu’elle comprit ce qui lui arrivait.

Et qu’il fallait rapidement qu’elle se rince.

Les yeux explosés, plissés, et l’air franchement affolé, elle sauta sur ses pieds et bondit sans un mot vers la salle de bain qu’elle ferma d’un bref coup de pied –au point ou elle en était, le verrou était facultatif (elle pensait plus à la couleur que ses cheveux allait prendre, par exemple.). Elle ôta précipitamment sa robe, la peau bouillante, et n’osant par ouvrir les paupières qu’elle sentait humides, elle attrapa à tâtons le jet d’eau en renversant au passage une demi-douzaine de flacons posés sur le bord de la baignoire.


En cas de projection, rincer longuement et abondamment à l'eau claire.

A trop jouer avec le feu...♪
Revenir en haut Aller en bas
Barbie (violeur de hérissons)


+
Masculin -
0 / 1000 / 100

• Age : 26
• AEA : Chu
• Petit(e) ami(e) : \o/ \o/ \o/ \o/ \o/

Messages : 811
Inscrit le : 17/02/2007

MessageSujet: Re: (n°2) Dear Boy [PV]   Sam 27 Fév 2010 - 21:23

Sur ce coup là il hésitait à rire, car bien qu’insouciant et très con, on avait eu la délicatesse d’apprendre à Nao que la javel ben c’était pas comme le ptit Dop, ça pique les yeux et ça brûle un peu. Il la suivit donc sans rien dire, un sourire hilare perché aux lèvres que heureusement elle ne pouvait pas voir au risque de finir aveugle, et ça aurait fait beaucoup de blond handicapé des yeux.

« Euh j’peux t’.. »

Avant même qu’il puisse finir, Garry ôtait sa robe et attrapa le jet d’eau. Dans un sens c’est comme s’il l’avait déshabillé, il songea à lui redire plus tard. Il vint derrière elle et lui attrapa le pommeau des mains en rigolant. L’attrapant par les épaules il la poussa à s’asseoir sur le bord de la baignoire, libéré de sa forêt de flacons, il passa plusieurs fois le jet dans tous les sens, cherchant en même temps du regard une serviette aux environs.

« J’suis vraiment désolé. »

Dit-il entre deux rires, très convainquant. Il attrapa le tapis de salle de bain par terre et lui mit sur les jambes, faute de trouver une serviette. Ses cheveux étaient dans un sale état, il fit une mine coincée entre l’amusement et le désolément. L’eau continuait de couler sur la peau à vif de Garry. Il n’en profita même pas pour jeter un coup d’œil à sa nudité, d’ailleurs il se releva même pour se retourner et se mettre face à la glace en s’étirant.

« Bon ben ça va faire plaisir à mes gentils colocataires tout ce foutoir, encore Mail il peut survivre dedans, mais Morgan, il va me piquer sa crise de nerfs alalalah, mais moi aussi j’suis un peu énervée t’sais ? »


Il aurait très bien pu parler de la pluie, du beau temps, ou de la permanente violette de tata Yvette ça aurait été la même chose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: (n°2) Dear Boy [PV]   Sam 27 Fév 2010 - 23:11

Désolé. Il pouvait l’être, désolé ! Si elle ne craignait pas toujours autant de finir intoxiqué à l’eau de javel, elle aurait aimé l’insulter en le traitant d’inconscient –forcément, elle avait oublié qu’elle venait de massacrer ses affaires.
Elle balaya d’un coup de pied le tapis de bain râpeux, et balança le jet d’eau sur le sol lorsque sa brûlure s’atténua –un peu plus, et elle tapait du pied.

« Vas-y, j’t’écoute, énerve toi contre moi alors, pourquoi tu m’cries pas dessus, hein ? Tu m’asperges de javel, tu peux bien m’crier dessus, non ? Tocard.»

Elle s’apprêtait à partir, lorsqu’elle croisa son visage dans le miroir et que l’envie de s’énerver la prit soudain à la gorge ; si quelques instants plus tôt elle aurait pu être fière d’une quelconque symétrie capillaire, elle avait actuellement plutôt l’impression de ressembler à Courtney Love : des mèches décolorées et ébouriffées jaillissait un peu partout de son crâne, ou retombaient sur ses yeux bouffis qui n’avait pas réussi à échapper à la totalité de la javel.

Elle s’apprêtait à sortir de la pièce, avant de saccager une chose de supplémentaire –comme Nao, par exemple- quand elle s’aperçut qu’elle ne portait plus de robe –c’était plutôt handicapant, après réflexion, compte tenu du fait qu’a cette heure ci, la plupart des pensionnaires vaquaient dans leurs dortoirs. Sauf les idiots de la chambre deux.

Elle s’extirpa tout de même de la salle de bain, ou l’eau continuait à s’écouler doucement sur le sol, et elle ramassa un pull rayé ; le plus important : rester digne malgré les tâches de mayonnaises. Il tombait suffisamment bas pour qu’il soit décent le temps de quelques mètres, et elle ne jugea pas nécessaire de s’embarrasser d’un vol supplémentaire –comme un jean par exemple. Et puis, elle ne voyait pas de jean, toute façon. Ca devait être parce que ça se gardait plus longtemps qu’un pull.

Et c’est en claquant la porte avec une iiinfinie douceur qu’elle quitta la chambre (pour quelques jours de répit hinhinhinhin)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: (n°2) Dear Boy [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

(n°2) Dear Boy [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Le Premier Étage ::. :: Dortoir masculin :: n°1 à n°5-
Sauter vers: