AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Reflets de soi-même [pv: Beast]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

Reflets de soi-même [pv: Beast] _
MessageSujet: Reflets de soi-même [pv: Beast]   Reflets de soi-même [pv: Beast] Icon_minitimeMer 3 Mar 2010 - 23:17

Cela faisait des jours et des jours que Jace avait quitté le Japon pour l’Amérique. Dès qu’il avait pu constater la disparition de Beast de l’hôpital où il comatait depuis près de deux ans, il avait décidé de mettre les voiles. Il avait commencé par se faire un sac de voyage, en emportant le strict nécessaire. Il était inutile de s’encombrer dans un tel voyage. Aussi avait il emporté son ordinateur portable, quelques vêtements et avait retiré de l’argent à la banque, sur l’un des multiples comptes bancaires de ses parents. Ensuite, il s’était mit en traque. Oui car se serait bel et bien une chasse à l’homme. Lui qui avait cessé de se transformer en loup depuis deux ans auraient de grandes difficultés à retrouver le tigre qu’était Beast. Des mois durant, il avait parcouru la Chine, à la recherche d’un garçon à la peau verte. Il avait beau interroger des passants, faire des recherches du internet, rien à faire. Et pourtant, Beast n’était généralement pas une personne qui passait inaperçue.

Il avait dû piraté beaucoup de banque de données, à l’aide de son ordinateur. Premièrement, ce moyen, ne lui avait rien apporté de fructueux, et Beast courrait toujours dans la nature. Et puis un jour, il avait découvert des traces du jeune homme à la peau verte, à l’aéroport, un vol pour l’Amérique. Jace, s’était empressé de réservé un vol à son tour et à prendre l’avion pour l’aéroport international de Vancouver. Là-bas, il avait de nouveau perdu son ami. Vancouver était une grande ville. Autant chercher une aiguille dans une meule de foin.

Quelques semaines passèrent, sans qu’il ne pu mettre la main sur le moindre indice lui permettant de dégoter son martien préféré ->. Mais il ne se décourageait pas. Il avait besoin de le retrouver. De première part, parce que Beast était la personne la plus proche de lui, au monde. Ils avaient mêlés leurs sangs, c’était comme un frère désormais. De seconde part, il avait besoin de lui rendre la pareille. En effet, Beast l’avait en quelque sorte sauvé, lorsque son propre manoir avait prit feu. Il l’avait évacué, pour qu’ils ne soient pas deux à rester bloqué sous les décombres. Le lendemain, le jeune homme avait été découvert par les ambulances, au bord de l’asphyxie, de nombreuses entailles sur son corps… trois heures plus tard, il était dans le coma, dont il n’était ressortit que deux ans plus tard.

Jonathan était sur son lit, chez lui. Une simple chambre d’hôtel louée pour la semaine à vrai dire. Il avait décidé de bouger. Il ne pouvait pas rester à la même place indéfiniment. Il était probable que Beast ne se trouve plus en ville. Le jeune homme soupira, en se redressant. Il avait l’impression de poursuivre un souvenir, aussi insaisissable que la brume. Arriverait-il un jour à le retrouver ? Où en serait-il le mois prochain ? Dans un an ? Voir même deux ? Il en avait assez de se poser ce genre de questions qui le faisait tourner en rond. Le jeune homme décida d’aller faire un tour et, s’habilla de sa veste de cuir fétiche avant de quitter l’appartement. Il avait certainement besoin de détente. Mais il ne pouvait concevoir l’idée de repos. C’était plus fort que lui.


Il marchait depuis plusieurs minutes, lorsqu’une affiche fixée à un panneau de nouvelle attira son attention. Un garçon qui semblait atteindre la vingtaine était en train d’agrafer proprement le track. En grande police, il était indiqué que le groupe Wet Waters allait se produire pour la première fois à Vancouver, le soir même. Une photo des membres du groupe était jointe juste en dessous. Jace poussa littéralement l’adolescent sur le côté,ignorant les protestations de ce dernier, lorsqu’il reconnu l’un d’entre eux. Lorsqu’il reconnu celui qu’il cherchait depuis dès mois. Beast. Mais il ne ressemblait pas vraiment à celui qu’il avait connu deux années auparavant. Un style vestimentaire bien moins soigné, et des tatouages zébrant son corps … il était méconnaissable. Pourtant, il était certain que c’était lui, au-delà des apparences. Il arracha l’affiche pour regarder de plus près. Ce soir même. Il devait impérativement s’y rendre. Jace se tourna vers le type aux tracks et s’adressa à lui d’une manière plus brusque qu’il ne l’aurait désiré :

« Comment on peut avoir des places ? »

« Pas besoin mec, c‘est portes ouvertes »
« Où il est ? » demanda Jonathan en pointant son index droit sur le batteur

Le type le regarda de travers. Il sembla s’interroger sur les raisons de cet intérêt durant quelques instants.

« Aucune idée » finit t’il par lâcher.

Jace n’était pas spécialement réputé pour etre patient. Cette réponse ne le satisfaisait pas du tout. Surtout qu’il était persuadé que ce crétin était parfaitement au courant du lieu où se trouvait l’homme à la peau verte. Il le saisit à la gorge, exerçant une pression sur la jugulaire. Le gamin émit un son étouffé et vira au violacé :

« Réponds »
ordonna Jace
« Sur la gran..de pl..ace » balbutia-t-il

Jace le lâcha soudainement et, sans plus lui accorder la moindre attention, entreprit de rejoindre la destination que venait de lui donner l’adolescent. D’un pas rapide. Lorsqu’il arriva sur les lieux indiqué, il remarqua une scène, tout juste dressé et quelques personnes sur scène qu’il identifia comme être des membres du groupe, selon la photo qu’il avait gardé sur lui. Toutefois, il n’y avait pas la moindre trace de celui qu’il recherchait. Jace s’avança vers un type tenant une guitare à la main, et lui demanda la même chose qu’au gars précédent : où est Beast ? Celui là, fut bien plus coopératif. Il lui indiqua qu’il était aller distribuer des tracks dans la partie Sud.

Quelques minutes plus tard, Jace avait rejoins les quartiers Sud de la ville. Toutefois, il avait été surpris par l’appartition de nuages lourds d’humidité. Il était hors de question de se laisser arrêter par de la pluie ! Les yeux plisser il balaya la rue de son regard ambré … juste à temps pour voir une chevelure verte forêt disparaitre à l’intérieure d’une belle bâtisse. Jace n’y réfléchis plus, il s’élança, oubliant la circulation . Un brusque coup de frein se fit ignorer par le jeune homme. Il se jeta littéralement sur la poignée de la porte qui venait de se refermer.

Cette dernière s’ouvrit brusquement et, sans qu’il ne sache comment, il se retrouva par terre. Son regard tourna autour de lui, et si se retrouva ainsi, fixer par le regard ambré d’un jeune homme d’une vingtaine d’années. Ses reflets le contemplaient, autant qu’il les observaient. Il mit un temps à comprendre que ce n’était que des miroirs. Le jeune homme se leva et s’approcha de l’un d’eux. La salle semblait vide. C’était à en faire froid dans le dos. Toutefois, un bruit de porte qui s’ouvre et se referme attira son attention, bien qui ne pu le voir :

« Y‘a quelqu‘un ? »
énonça-t-il incertain
Revenir en haut Aller en bas
Beast = Rockstar mondiale
Chris Evans (Beast)

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
Reflets de soi-même [pv: Beast] Empty0 / 1000 / 100Reflets de soi-même [pv: Beast] Empty

• Age : 28
• Pouvoir : Transformation tigre de siberie vert
• Petit(e) ami(e) : oui sont nom est... Lana

Messages : 127
Inscrit le : 05/02/2010

Reflets de soi-même [pv: Beast] _
MessageSujet: Re: Reflets de soi-même [pv: Beast]   Reflets de soi-même [pv: Beast] Icon_minitimeJeu 4 Mar 2010 - 15:21

Voila maintenant plus d’un mois qu’il étai bloqué dance ce « taudis ». Un mois pendant lequel il avait fait des rencontres plus ou moins invraisemblables. Mais il avait une certitude désormais, Il n’était pas le seul à être spécial dans ce bâtiment. Tous les pensionnaires avaient des dons qui se déclenchaient et par la même occasion beaucoup retrouvaient ce qu’iles appellent un Alter Ego astral. Déjà qu’il trouvait Hukata bizarre, mais ici c’était encore pire, il avait même vu au loin dans le par une créature moitié humaine moitié dragon. Il ne l’avait pas encore rencontré mais il était persuadé que d’un certain coté ils étaient semblable. Cet après midi la, il était parti seul avec sa guitare dans son dos en espérant trouver quelque chose ressemblant a une salle de musique. Il y avait un long moment qu’il n’avait pas eu l’occasion de s’entrainer. Mais est ce que cela allait servir a quelque chose ? En un mois de temps, le groupe avait sans doute arrêté les recherches et soi ils s’étaient dissout soit ils avaient trouvé quelqu’un pour le remplacé, mais une chose était sur, ils n’étaient certainement plus du coté de Vancouver. Il marcha des les couloirs de l’ile Ouest sans croisé personne. , Il avait prit le même chemin que le jour de son arrivée. Il passa devant la double porte de la salle a manger, la ou ils s’étaient arrêter lui et Alicia ce jour la pour déjeuné. Un des souvenir les plus marquants fut la vision des tombes du cimetière qu’on pouvait apercevoir au loin au travers de grandes baies vitrées de la pièce. Combien de temps allait-il resté encore ici ? Il ne le savait pas, il avait eu beau chercher une quelconque sortie possible mais sans suces. Et sans compté qu’il devait faire vite, car le temps jouait contre lui.
Il reprit sa route dans l’aile du bâtiment. Il arriva sur un escalier qui montait. Le jour de son arrivé il avait continué tout droit avec Alicia sur le rez-de chaussé. Il grimpa les marches et posa sa main sur la balustrade. Il arriva au premier étage il avait le choix, soi il montait encore un peu plus haut soit il continuait dans ce couloir-ci. Son choix se porta finalement sur le dernier étage. Il monta une nouvelle série de marche avant d’arriver sur un grand couloir. Pour une foi rien ne se ressemblait, il n’y avait pas beaucoup de portes et touts étaient différentes. Tout ce qu’il lui importait c’était de trouver un endroit tranquille pour qu’il puisse jouer de son instrument sans que personne ne vienne le perturbé comme a l’habitude. Soit il tombait sur des gens qui n’était pas originaire du monde d’où il venait et donc n’avaient jamais entendu parler du groupe. Soi il tombait sur des gens qui eux connaissait et arrêtait pas de le harceler pour qu’il leur chante les piste qu’il faisait en solo.
Ne sachant qu’elle porte prendre il ferma les yeux pour se faire guidé par son instinct. Celui-ci le guida ver la porte qui était derrière lui. Il s’y avança et posa la main sur la poignée avant de l’ouvrir.
Rien ne ressemblait à une quelconque salle de musique. Au contraire il n’y avait que des miroirs partout, des centaines de reflet de lui. L’endroit ressemblait aux plais des miroirs qu’on pouvait trouver dans les fêtes foraines et l’ou on pouvait facilement se perdre. Bah au moi il u avait peut être plusieurs reflet de lui il était tout seul. Il saisit sa guitare, s‘appuya contre un des miroirs et commenca les dix premières note d’un des morceaux en solo qu’il interprétait quand il entendit une voix.


« Y‘a quelqu‘un ? »

Il s’arrêta de jouer. Décidément c’était une manie, des qu’il commençait il y devait forcément y avoir quelqu’un dans le secteur. Il s’avança en direction de l’éclat de voix qu’il avait entendu

"c'est dingue a chaque fois que je… "

Il s’interrompit brusquement quand il vu de qui provenait la voix. Il lâcha sa guitare qui tomba par terre dans un bruit de cordes faisant de fausses notes. Il était l’littéralement paralysé sur place, les muscles de son corps complètements crispées, les yeux écarquillés comme si il voyait un fantôme. Mais Jace était bien la debout devant lui. Il recula d’un pas

"Ce…ce…n’est pas…possible…."

Une violente douleur lui vint alors au niveau de la balafre qu’il avait sur l’œil gauche. La douleur était si forte qu’il plaqua sa main contre elle et dut s’appuyer contre un miroir pour ne pas tombé a genoux. Sous l’effet de la douleur sa vision se brouilla, et des images lui vinrent comme des flashs.

La pluie battante, un hall d’entré avec des portes en verres, a ses coté une jeune fille blonde…Reika, une autre jeune fille… Sue, et Jace aussi présent de sa hall…ce sentiment de danger… … … Un soir… lui-même sur sa moto…le gymnase en vue… l’arrivée de Jace au gymnase… quelques éclats sonores lui vinrent comme si il était lui-même dans la pièce.

« Tu aimes bien montré que tu es fort. Un prétentieux doublé d'un lâche qui n'essaie même pas de prouver sa valeur en un combat tout bonnement amical. Qui l'eut cru... »

…le combat qui en résultat… la perte de contrôle qui fut stoppé à temps par Jace….la panne de moto…l’explosion du manoir…son propre double surgissant des flammes…la chambre complètements dévasté ravagée par les flammes…les deux paumes ensanglantée qui se joignirent…l’évacuation de Jace par la force…des débris provenant du plafond…et le trou noir…

Les images du passé se stoppèrent la, mais la douleur sur son œil était toujours aussi forte, C’était bien la première fois que ce genre de chose lui arrivait
Il était a présent un genou a terre.


"… Jace… "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

Reflets de soi-même [pv: Beast] _
MessageSujet: Re: Reflets de soi-même [pv: Beast]   Reflets de soi-même [pv: Beast] Icon_minitimeVen 5 Mar 2010 - 12:16


Au moment où la porte de la bâtisse s’était ouverte et que Jace avait posé un pied à l’intérieur, à la suite de son ami, le jeune homme s’était senti assaillit par un sentiment de vertige. Le sol se déroba sous ses pieds et durant quelques instants, il en vit trente-six chandelles, sans parvenir à distinguer le haut du bas. Lorsqu’il rouvrit les yeux, il se retrouva confronter aux regards sombres d’un grand public. À vrai dire, son propre regard se retournait droit contre lui. En effet, une multiple quantité de son propre reflet, l’entourait en un cercle parfait. Des miroirs. Perplexe, Jonathan se redressa, quittant le sol qui lui aussi, réfléchissait son image. Cet endroit était très perturbant. Alors qu’il s’attendait à arriver dans un hall d’entrée, il se retrouvait là, dans un pièce qui lui évoquait bien plus une attraction de forain, plutôt qu’une salle de manoir. Le jeune homme tourna sur lui-même, imiter à la perfection par chacun de ses clones 2D. Il n’était pas spécialement peureux, mais il devait bien avouer que cet endroit faisait froid dans le dos.

Alors qu’il allait entreprendre de chercher une sortie, il entendit distinctement un bruit de porte qui s’ouvre et se referme, quelque part sur sa gauche. Jace tourna la tête dans cette direction et une nouvelle fois fit face à sa propre image. Serrant les dents de frustration, le jeune homme tenta de percevoir un nouveau son qui lui permettrait de découvrir l’origine du bruit et, accessoirement, la sortie de cette maudite pièce. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas pris sa forme canine. Deux ans en vérité. Depuis que Beast était tombé dans le coma, il s’était refusé cette liberté. Et dieu seul sait que cela lui avait énormément coûté. Évidemment que personne ne l’avait obligé à réagir ainsi, mais puisque Beast était piégé dans ce sommeil léthargique, pourquoi lui aurait le droit de jouir de libertés que son ami ne pouvait plus avoir ? De ce fait, sous sa forme humaine, les sens de Jace avaient fini par s’atténuer, jusqu’à se stabiliser à un niveau tout à fait humain, ce qui n’était pas le cas dans le passé. Enfin bref, son ouïe était toutefois assez développée pour percevoir les quelques notes qui s’échappaient semblait-il d’une guitare… électrique ? « Il y a quelqu‘un ? » énonça-t-il à voix haute. Assurément qu’une personne se trouvait là, il n’avait pas à faire à Casper non plus. C’était seulement une manière comme une autre de faire savoir à la dite personne qu’il était présent dans cette pièce, qu’elle n’était pas seule. Une voix qu’il n’aurait jamais cru entendre avant un moment, s’éleva, alors qu’un garçon d’une vingtaine d’années, à la peau verte apparaissait dans le cercle de miroirs où se trouvait Jace. Alors que Beast se tétanisait littéralement, Jace quant à lui se redressa, droit comme une planche, le cœur battant à la chamade. Enfin. L’aboutissement de mois de recherche. Il sentit comme un étau se desserrer autour de sa poitrine, lui offrant le loisir de respirer librement. Une sorte d’allégresse fondit sur sa personne et un sentiment de soulagement s’abattit sur lui. L’aurait-il voulu qu’il aurait été bien incapable d’adopter son air arrogant qu’il avait la coutume d’afficher, avant l’accident de son ami :

"Ce…ce…n’est pas…possible…."


Au contraire de Jace qui se préparait mentalement à ces ‘retrouvailles’ depuis le début de sa traque, Beast quant à lui, semblait ne pas se remettre de ce qu’il constatait, autrement dit la présence de Jonathan. Alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole afin d’assurer à son ami qu’il était bel et bien présent, ce dernier recula de quelques pas, la main plaquée sur la balafre qui zébrait sa paupière. Une mine anxieuse que Beast n’aurait certainement jamais cru voir sur le visage de Jace, s’installa sur ce dernier. Un genou à terre, Beast finit par prononcer son nom, presque douloureusement. Le jeune loup s’approcha de son ami et saisit sa paume afin de l’aider à se relever. Il était certain, qu’en deux années, Jace avait énormément changer d’état d’esprit. Ce n’était plus l’adolescent meurtri par une enfance difficile, qui rejetait quiconque tentait de franchir les frontières, derrière lesquelles il se cachait pour être en sécurité de la moindre douleur émotionnelle. Non. Jace avait énormément mûrit. La vision journalière d’un Beast allongé dans un lit d’hôpital avait été comme un moteur à son évolution. Aujourd’hui, bien qu’il fut capable d’arrogance, d’ironie et de sarcasmes, il était devenu un peu plus extraverti. Bien qu’il n’eut guère le temps de sortir ces derniers mois, il avait été bien obligé d’aller vers les autres afin de découvrir où se situait Beast. Il avait prit conscience de ne pas être aussi égoïste et égocentrique qu’il ne l’était auparavant. Il était devenu légèrement plus altruiste et attentif à ce qui se passait dans son entourage.

Jonathan plongea son regard d’ambre dans celui vert forêt de son ami. Lui aussi avait énormément changé. Physiquement du moins. Ses muscles s’étaient bien développés, gonflant légèrement sa silhouette, la rendant plus athlétique. Ses cheveux, avaient gagné en longueur et son style vestimentaire était bien éloigné du violet auquel Jace était habitué.

« Enfin je te retrouve » finit-il par dire

Jace n’avait jamais été bien doué pour exprimer ses sentiments. Les mots, durant son adolescence, il ne les avaient utiliser que pour envoyer les gens proprement aller se faire voir. Soudainement, les sourcils de Jonathan se froncèrent et s’est avec un ton un peu plus abrupt qu’il lui asséna un reproche :

« Mais qu‘est-ce qui t‘a pris bon sang de quitter ce maudit hôpital ? Tu as fait une peur bleue au chef de service ! »


Ou plutôt tu m’as fais une peur bleue aurait été le terme exact, mais il aurait été hors de question de le dire à haute voix. Il y a certaines choses qui ne changent jamais pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Beast = Rockstar mondiale
Chris Evans (Beast)

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
Reflets de soi-même [pv: Beast] Empty0 / 1000 / 100Reflets de soi-même [pv: Beast] Empty

• Age : 28
• Pouvoir : Transformation tigre de siberie vert
• Petit(e) ami(e) : oui sont nom est... Lana

Messages : 127
Inscrit le : 05/02/2010

Reflets de soi-même [pv: Beast] _
MessageSujet: Re: Reflets de soi-même [pv: Beast]   Reflets de soi-même [pv: Beast] Icon_minitimeSam 6 Mar 2010 - 0:19

Comment cela était-il possible ? Tout ce temps… deux années entières écoulées. Comme pouvait-il se retrouver ici ? Lui qui ne pensait jamais le revoir, tout comme Sue…Cythi…Reika. Quand il était retourné au pensionnat ces personnes avaient disparues a vrai dire...Il n’y avait plus rien las bas a part le bâtiment a l’abandon. Mais aujourd’hui une d’elle était réapparue, une réapparition qui lui avait value une grande surprise par ce que des quatre personnes c’était celle avec laquelle il était en froid lors de leur dernière rencontre. Il vit le jeune homme s’approché de lui, il avait l’impression d être comme rattrapé par un souvenir. Jace lui saisi la main pour l’aider a ce relever, ce qu’il fit tant bien que mal, en s’appuyant une nouvelle fois sur le miroir derrière lui en espérant qu’il n’allait pas céder sous son poids. Il sortait progressivement de son état de choc, la douleur de la balafre de son œil commençait a s’atténuer mais il gardait toujours sa main plaquée contre, comme si il essaya de la cachée. Le regarde de son autre œil rencontra ceux de Jace avant que ce dernier ajoute

« Enfin je te retrouve »

Heureusement qu’il tenait debout grâce au miroir sinon il serait tombé par terre. En plongeant son regard dans la sien il senti quelque chose d’étrange. A vrai dire plutôt différent qu’étrange. Il avait bizarrement l’impression d’avoir affaire a une autre personne que celle qu’il avait connue. Mais cela ne dura pas quelques seconde plutôt tard il retrouva un peu plus la personne qu’i connaissait vraiment

« Mais qu‘est-ce qui t‘a pris bon sang de quitter ce maudit hôpital ? Tu as fait une peur bleue au chef de service ! »

Comment était-il au courant de cela ? Il est vrai qu’il avait quitté l’hôpital sans vraiment demandé la permission puisque il était sortit de son coma en plein milieu de la nuit avec un mal de tête incroyable. Il était resté allongé sur son lit presque un quart d’heur pour tenté de comprendre comment il était arrivé la. Cette réponse lui était venue en entendant des éclats de voix ans le couloir provenant du médecin et de l’infirmière. D’après ce qu’il avait entendu il était considéré comme un cas très rare puisque d’après les scanner et les radios il n’avait aucune lésions aucunes séquelles de l’accident, En gros comme si il était brusquement tombé dans le coma sans aucune raisons précises. Il ne lui en avait pas fallut en entendre plus pour se décidé à quitter l’hôpital en douce en pleine nuit. Tout ce qu’il savait sur l’accident c’était qu’il avait passé deux ans profondément endormit. D’ailleurs cela s’était fait ressentir sur sa condition physique, qu’il n’avait pas mis longtemps à récupérer d’ailleurs. Mais le point qui l’intriguait c’était le fait que Jace soie au courant. Pour la première fois depuis deux ans il s’adressa de nouveaux à lui. Mise a part l’état psychique il l’observa de plus près…il n’avait pas beaucoup changé physiquement.

"Tu… n’as pas changé… "

Il était dans une drôle de position…à la fois confus et étonnée… Il parvint a se redresser et reprit peu a peu d’assurance.

"Je suis….tres surpris… je ne pensais pas qu’on se reverrait un jour… "

Il détourna son regard du jeune homme. Au vu de ce qu’il s’était passé et du niveau relationnel qu’ils avaient la dernière foi qu’il s’étaient vus cela le mettait assez mal a l’aise. Il ne comprenait pas pourquoi il l’avait cherché depuis tout ce temps. Et ce qu’il comprenait encore moins c’était ce qui était arrivé au pensionnat Hukata pour qu’il soit a l’abandon a son retour. Il regarda a ses pied et vu que sa guitare était toujours a terre. Il se baissa pour la redressé et pour l’appuyer contre le mur. Il reporta son attention vers le jeune homme, il se décida enfin a répondre a sa question posée quelques minutes plus tôt. Ce dernier retrouva complètement son assurance.

"Pourquoi je suis parti ? Déjà une par ce que de une, je me suis réveillé et de deux par ce que j’avais pas l’intention de m’éternisé dans ce genre d’établissement…je fais très peu confiance aux médecins concernant mon cas…"

A vrai dire à chaque foi qu’il avait croisé un médecin ne serai-ce que pour une visite médicale, a chaque fois ils voulaient prélever un échantillon de sa peau et faires des analyses sur lui. Et le mot « Analyse » pour les médecins voulait plutôt dire expériences, cela il le savait parce que son père dirigeait un tres grand laboratoire biologique. La plus part des gens qui y travaillaient étaient des médecins qui faisait des expériences au nom de la science. Voici une des raisons qu’il l’avait dissuadé de retourné chez lui après sa transformation. Fils ou pas fils son père aurait fait toutes les expériences possibles et inimaginables sur lui. Il croisa les bras et s’adossa contre le mur, sauf que cette fois au vu de son attitude ce n’tait pas pour se maintenir de peur de tomber. Et se décida de poser lui aussi une question a son tour.

"Pourquoi m’a tu retrouvé ? Je te rappelle quand même qu'aux dernieres nouvelles, on’était pas vraiment les deux meilleurs amis du monde la dernière fois qu’on s’est vu."

Aujourd’hui qu’il était en sa présence il ne ressentait plus cette sensation négative qui régnait deux ans au par avant. Même si en vérité au plus profond de lui-même il était ravit de le revoir, il préférait donner cette sensation de distance, comme si le temps n’avait rien changé a leur dernier relationnel bien qu’il le sentait que le jeune homme avait changé puisque l’aura était désormais positive. Il savait que lui-même avait changé entre temps. Cet état de distance qu’il affichait servait avant tout de test pour savoir ou ils en étaient tout les deux, bien qu’il avait la certitude que Jace ne serait pas dupe. En posant cette question il espérait aussi et cette fois ce n’était pas une ruse, de savoir pourquoi il était la. Savait-il qu’en rentrant ici il risquait de resté enfermé jusqu’a la fin de ses jours ? Savait-il que ce pensionnat si mystérieux soit-il connectait plusieurs mondes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

Reflets de soi-même [pv: Beast] _
MessageSujet: Re: Reflets de soi-même [pv: Beast]   Reflets de soi-même [pv: Beast] Icon_minitimeMer 17 Mar 2010 - 21:03

Ce qui rassurait Jace - si ont pouvait qualifier ça de soulagement - s’était que Beast semblait tout aussi retourné que lui-même l’était. Cela leurs faisaient au moins un point commun supplémentaire, dans cette ‘ nouvelle vie ’. Jonathan s’avança de quelques pas, afin d’aider son ami à se remettre sur ses deux jambes. Lorsque ce fut fait, ce dernier lui déclara d’un ton entre deux notes basses, qu’il n’avait pas changer. Le jeune loup le regarda de travers, éloquent. Oh que si il avait changé. Certes au premier coup d’œil, et après tant de temps, cela ne pouvait pas être flagrant, mais tout de même. Le jeune homme ne releva pas, ce qu’il aurait certainement fait dans le passé. Il passa la phrase énoncée, et en émis une à son tour, à propos de sa fuite de l’hôpital. Jace était venu chaque jour lui rendre visite, espérant le voir quitté cet état léthargique à chaque minute, chaque seconde. La moindre perturbation, l’avait fait quitté son fauteuil… et finalement l’avait recloué dedans. L’attente avait été longue, mais Jonathan avait toujours eu une certaine réserve de patience, selon la cause de ses attentes. Et Beast valait bien qu’il patiente des années durant.

"Pourquoi je suis parti ? Déjà une par ce que de une, je me suis réveillé et de deux par ce que j’avais pas l’intention de m’éternisé dans ce genre d’établissement…je fais très peu confiance aux médecins concernant mon cas…"


Jace eut une moue à mi chemin entre l’énervement et la compréhension. Oui, dans le cas de Beast, sa réaction avait été jugeable ment normale. Après tout, n’était-il pas le produit d’un laboratoire ? Jace chassa honteusement cette pensée de son esprit, sans que rien n’apparaisse sur son visage albâtre. En y réfléchissant, il n’en connaissait pas assez sur le passé du jeune homme à la peau verte, pour s’autoriser ce genre de réflexion.

"Pourquoi m’a tu retrouvé ? Je te rappelle quand même qu'aux dernières nouvelles, on n’était pas vraiment les deux meilleurs amis du monde la dernière fois qu’on s’est vu."


Les yeux de Jace se plissèrent, et un rictus vint faire tressaillir le coin de sa joue. Enfin, ils en venaient aux réelles discussions, aux mots les plus importants :

« Je te rappelle quand même qu‘aux dernières nouvelles, tu m‘as sauvé d‘un très mauvais pas la dernière fois que nous nous sommes vu » répliqua-t-il doucement, en usant des mots précédemment énoncé par son ami. Jace prit appuis sur une jambe, dans une position plus décontractée avant de poursuivre : « Le lendemain de l‘explosion du manoir… je suis revenu pour voir où tu en étais, et éventuellement intervenir pour t‘évacuer de ce cendrier ambulant… mais l‘endroit était complètement balisé. Je t‘ai à peine perçu sur leurs brancard, de là où je me trouvais… ». Jace serra les dents. Il se souvenait parfaitement du sentiment d’impuissance qu’il avait ressenti à cet instant là. En ce dernier, il n’avait rien pu faire pour le garçon à la peau verte.

« J‘ai suivi l‘ambulance jusqu‘à l‘hôpital. Mais j‘ai du attendre quasiment une semaine avant de pouvoir accéder à la chambre d‘observations dans laquelle ils t‘avaient logés. Tu étais en soins intensifs, et ton état venait à peine de se stabiliser, je te laisse imaginer la réticence de l‘équipe médicale ». Il eut un petit sourire ironique. Il avait été relativement difficile de faire céder le chef de service. Enfin, ‘la ‘. Il avait dû faire preuve de toute sa persuasion pour pouvoir acquérir la permission de rester aux côtés de son ami. « Deux ans. Et puis un beau matin, j‘arrive et on m‘annonce que tu n‘es plus là .»

Le regard de Jace se fit dur. « Je ne pense pas que tu puisses comprendre à quel point ça ma renversé de découvrir ton lit vide. J‘ai cru que tu étais mort ! ». Les sourcils du jeune homme se froncèrent. Il y avait cru. En entrant comme à son habitude dans la chambre d’hopital à dix heures du matin avec un livre pour s’occuper. Les draps parfaitement refait, les perfusions rangées et les cardiographes éteints… cela avait été la première explication qui lui était venue à l’esprit. La femme de chambre lui avait appris que le patient avait quitté l’hôpital.

« Hum… j‘ai plié bagages immédiatement. Mais j‘ai mit longtemps à comprendre que tu avais quitté le Japon. Dès que j‘ai su, j‘ai pris le premier vol qui passait, et après plusieurs escales je suis arrivé à Vancouver. Il y a eu plusieurs mois encore… et tu connais la suite. Ce matin je sors et qu’est-ce que je vois ’21 juin fête de la musique’ et ton groupe en tête d’affiche. J‘espère que tu as pu profiter de ces derniers mois.»

Il ne pu retenir une petite pointe d’amertume dans cette dernière phrase. Pourtant, il savait que Beast avait plus qu’a personne, le droit de profiter des joies de la vie, après deux ans de coma, c’était naturel. Le jeune homme ne développa pas. Des mois et des mois de recherches venaient enfin d’aboutir, et il se sentait relativement bien mieux, comme si un poids avait quitté ses épaules. Il pouvait respiré librement. Jace jeta un coup d’œil circulaire à la pièce. Rien ne pouvait le renseigner sur le genre de lieu où il se trouvait, et cela l’agaçait. En garçon pragmatique, il aimait avoir toutes les cartes en main, et ne pas savoir où il se situait, était une certaine lacune. De plus, il était habitué à repérer les sorties de secours au moment même où il pénétrait dans une pièce ou un établissement. Or; dans le cas présent, c’était impossible, avec tout ces miroirs, perturbants.

« Où sommes-nous ? »
l’interrogea-t-il en avançant un peu dans la pièce
Revenir en haut Aller en bas
Beast = Rockstar mondiale
Chris Evans (Beast)

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
Reflets de soi-même [pv: Beast] Empty0 / 1000 / 100Reflets de soi-même [pv: Beast] Empty

• Age : 28
• Pouvoir : Transformation tigre de siberie vert
• Petit(e) ami(e) : oui sont nom est... Lana

Messages : 127
Inscrit le : 05/02/2010

Reflets de soi-même [pv: Beast] _
MessageSujet: Re: Reflets de soi-même [pv: Beast]   Reflets de soi-même [pv: Beast] Icon_minitimeMar 23 Mar 2010 - 17:33

Je te rappelle quand même qu‘aux dernières nouvelles, tu m‘as sauvé d‘un très mauvais pas la dernière fois que nous nous sommes vu. Le lendemain de l‘explosion du manoir… je suis revenu pour voir où tu en étais, et éventuellement intervenir pour t‘évacuer de ce cendrier ambulant… mais l‘endroit était complètement balisé. Je t‘ai à peine perçu sur leurs brancard, de là où je me trouvais… J‘ai suivi l‘ambulance jusqu‘à l‘hôpital. Mais j‘ai du attendre quasiment une semaine avant de pouvoir accéder à la chambre d‘observations dans laquelle ils t‘avaient logés. Tu étais en soins intensifs, et ton état venait à peine de se stabiliser, je te laisse imaginer la réticence de l‘équipe médicale. Deux ans. Et puis un beau matin, j‘arrive et on m‘annonce que tu n‘es plus là, Je ne pense pas que tu puisses comprendre à quel point ça ma renversé de découvrir ton lit vide. J‘ai cru que tu étais mort !.
Hum… j‘ai plié bagages immédiatement. Mais j‘ai mit longtemps à comprendre que tu avais quitté le Japon. Dès que j‘ai su, j‘ai pris le premier vol qui passait, et après plusieurs escales je suis arrivé à Vancouver. Il y a eu plusieurs mois encore… et tu connais la suite. Ce matin je sors et qu’est-ce que je vois ’21 juin fête de la musique’ et ton groupe en tête d’affiche. J‘espère que tu as pu profiter de ces derniers mois.


A fur et à mesure que Jace faisait sa tirade et que son visage changeait d’expression plusieurs fois d’affilées, les yeux de Beast s’écarquillait de plus en plus. Il avait peine a croire ce qu’il entendait. Ce changement d’attitude si soudain à cause de l’explosion du manoir et le fait qu’il lui ait sauvé la vie, était la chose a laquelle il ne se serait jamais attendu. Extérieurement il n’avait pas changé, mais intérieurement on ne pouvait pas en dire autant. Et cela ne s’arrêtait pas la, il avait été très souvent présent lors de son long sommeil. A cette pensée Beast se sentait un peu honteux a son retour a Hukata d’avoir pensé que tout le monde l’avait laissé tomber, mais jusqu'à aujourd’hui comment aurait-il pu le savoir puisque il était inconscient. Mais cependant des questions lui trottaient dans la tête, sur cette période. La première concernait ca cicatrice. Comment l’avait-il eu et pourquoi n’en a-t-il pas perdu l’usage de son œil ? Le seconde question concerne leur premier pensionnat celui du nom d’Hukata. Que s’y était-il vraiment passé là-bas pendant ces deux ans pour qu’à son réveil il retrouve l’établissement désert a l’abandon et complètement saccagé. Il comptait bien demander a Jace toutes les réponses qu’il désirait mais pas dans l’instant présent. Beast fut touché par la suite du récit de Jace car c’était la première fois depuis qu’il avait perdu sa condition humaine que quelqu’un lui attachait autant d’importance. De la a le chercher pendant des mois et des mois. L’intention de Beast se posa sur une des phrases citées par le jeune homme mais préféra poser son regard sur un de ses reflets

"Très franchement Que je soie encore vivant ou non, je ne vois pas ce que ca aurait changé…il n’ya pas de grande différence…et puis qui sait peu être que ca aurait été mieux ainsi"

Bien que ces derniers mois il ait su accepter et dompter sa différence pour en arriver a se ficher royalement de ce que pouvait penser les autres, il y avait toujours une part de lui qui se disait qu’il aurait peu être mieux valu qu’il meurt le jour ou ses « amis » avaient tenté de le sauver avec cette salopperie de médicament expérimental.

Comme le disait Jace la suite il la connaissait. A Vancouver il avait complètement changé de look et avait rencontré le groupe Blink-182 qui s’étaient récemment séparés de leur guitariste Mark Hoppus, et avaient convaincu Beast de le remplacer en renommant le groupe du Nom de « Wet Waters. » Pendant un ou deux mois ils avaient sillonnés les grandes villes du Canada pour donner les concerts a initialement prévu sous nom d’origine du groupe et réenregistrer les ancien titres en studio avec lui. Cela avait été l’occasion pour lui de se faire connaitre du public. Bien que sa notoriété ne soit pas encore si populaire que celle Tom et Travis, lors du dernier concert il avait aperçu dans le public des fans qui s’étaient maquillés en verts et qui scandaient son nom.
Le retour pour le second concert de Vancouver le jour de la fête de la musique devait marquer la moitié de la tournée, mais la mauvaise gestion de la commune concernant la publicité a contraint les membres de la faire eux même, pour Beast cela s’était résulté par son enfermement dans ce taudis. Beast fronça les sourcils quand Jace termina sur la date de ce dernier


"Tu t’es gouré dans le calendrier… le mois de Juin est fini depuis un moment déjà… Ca fais presque un mois justement que le fête de la musque est passé et que je suis enfermé dans cette baraque et dont je ne sait toujours pas comment sortir."

Le jeune homme inspectait justement la pièce avant de lui poser la question

« Où sommes-nous ? »

Apparemment il n’avait pas du lire le panneau a l’entrée du bâtiment, sinon il saurait ou il se trouve. Beast posa de nouveaux son regard sur lui.

"Tu fais bien de poser la question, Bienvenue dans cette prison qu’est cette salopperie de pensionnat Interdit !"

Il l’avait dit d’un ton presque ironique mais avec une pointe d’amertume. Visiblement il n’était au courant de rien ne savait pas qu’il venait de s’emprisonner lui-même. Beast eu un sentiment de culpabilité car si Jace s’était piégé a son tour c’était de sa faute.

"Il est impossible de sortir d’ici… beaucoup de gens on tenté mais n’ont pas réussis..moi même je ne sais toujours pas comment faire…cette endroit connecte plusieurs mondes différent, il y a plein d’êtres plus ou moins humains ici."

Il regarda de nouveaux son reflet dans le miroir. Il se comprenait lui-même dans son énoncé. Du fait qu’il soit Hybride il était à moitié humain.

"Jace…je suis désolé…c’est de ma faute si tu te retrouve ici… …tu vois ?quand je te dis qu’il aurait peut être mieux valu que je ne me réveille pas…"

Il émit un soupir et le laissa glisser contre le long du miroir contre lequel il était adosser, et finit par s’assoir par terre à coté de sa guitare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

Reflets de soi-même [pv: Beast] _
MessageSujet: Re: Reflets de soi-même [pv: Beast]   Reflets de soi-même [pv: Beast] Icon_minitimeDim 4 Avr 2010 - 23:59

Jace écoutait Beast parler. Les sourcils du jeune homme se froncèrent toutefois devant la bêtise de son ami. Comment cela rie n’y changeait qu’il soit mort ou vivant ? Il n’avait pas traverser la moitié du globe, ni tuer deux années de sa vie pour l’entendre dire cela ! Il ne le tolérerait pas !

« Ferme là » s’emporta Jace . « Depuis que tu t‘es réveillé de ton coma tu devrais te rendre compte que rien n‘est comme avant. Et que ça change beaucoup de chose que tu sois en vie. Comment crois tu que je serais devenu si tu étais mort hein ? Tu crois peut-être que j‘aurai continué ma vie tranquillement en passant mon chemin devant ta tombe ? »

Le jeune homme eut un rire dénué de joie. Un rire dit jaune. Beast s’était réveillé et il s’était contenté de reprendre sa vie là où il l’avait laissé. Ce n’était pas parce qu’il avait changé de look ou de continent que les choses avaient changées pour lui. C’était-il seulement rendu compte de l’importance qu’avait eu son geste ce soir là ? Jonathan en doutait sérieusement. À moins que ce soit lui qui était en train de prendre les choses trop à cœur et dans ce cas là, peut-être ferait-il mieux de se la fermer. Les sourcils de Jonathan se froncèrent lorsque Beast lui apprit que la fête de la musique était dépassée depuis pratiquement un mois désormais. Mais qu’est-ce qu’il allait inventé encore ? Ils venaient de voir l’affiche il n’était pas fou tout de même. Il l’avait même encore en poche pour le prouver.

Jonathan plissa les yeux en observant son ami à l’épiderme vert, tentant de discerner si le jeune homme se moquait de lui. Il avait l’air mortellement sérieux. Jonathan finit par le questionner sur les lieux où ils se trouvaient tout les deux, en jetant un regard circulaire à la salle aux miroirs. Un nombres incalculables de ses reflets lui renvoya sa mine troublée et Jace finit par reporter ses yeux caramels sur son ami.


"Tu fais bien de poser la question, Bienvenue dans cette prison qu’est cette salopperie de pensionnat Interdit ! Il est impossible de sortir d’ici… beaucoup de gens on tenté mais n’ont pas réussis..moi même je ne sais toujours pas comment faire…cette endroit connecte plusieurs mondes différent, il y a plein d’êtres plus ou moins humains ici.
Jace…je suis désolé…c’est de ma faute si tu te retrouve ici… …tu vois ?quand je te dis qu’il aurait peut être mieux valu que je ne me réveille pas…"

Le jeune loup en resta coi. Comment cela il se retrouvait prisonnier de cet endroit ? Si c’était une blague de la part du miraculé, il n’était pas sur de l’apprécié, même pas du tout. Mais comme quelques minutes plus tôt, aucune trace de plaisanterie ne figurait sur son visage. Jace blêmit.

« Il y a forcément une sortie. C‘est impossible de rester enfermé alors que des gens rentrent »
tenta-t-il de se rassurer. Ses paroles étaient plus adressées à lui-même qu’a son ami. Il s’avança dans la pièce et ses doigts rencontrèrent la texture glacée des miroirs. Comme s’il avait été dès maintenant à la recherche de sa porte d’entrée. Il devait y avoir un moyen de sortir… il devait y avoir un moyen de quitter cet endroit. Il ne supportait pas l’idée de se retrouver enfermé. Nan Jace n’était pas claustrophobe, mais il tenait particulièrement à sa liberté, caractéristique pleinement canine. Même s’il ne s’était pas transformé depuis des lustres, il avait des besoins de loup, comme celui de sentir la puissance de la terre sous ses pieds, et la clarté de la lune sur sa peau. Or, d’après Beast, ce serait désormais impossible. Sans parvenir à trouver le passage qui l’avait transporté ici, Jace finit par abandonné sa tache complètement vaine et se tourna vers Beast. Il remarqua alors que ce dernier s’était laissé glissé au sol. Jace franchit la distance qui les séparaient, et s’assit à côté de lui :

« Bon, on trouvera un moyen plus tard » tenta-t-il de le persuader, autant que lui-même « Je suis certain que…»

Un battement d’ailes interrompit sa tirade et le jeune loup tourna la tête afin d’en découvrir l’origine. N’y parvenant pas il reprit la parole : « Qu‘est-ce que s‘était ? » demanda-t-il. La salle semblait vide, mise à part eux. De nouveau, le front du jeune loup se plissa de quelques barres d’inquiétude, face à l’étrangeté du manoir …
Revenir en haut Aller en bas
Beast = Rockstar mondiale
Chris Evans (Beast)

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
Reflets de soi-même [pv: Beast] Empty0 / 1000 / 100Reflets de soi-même [pv: Beast] Empty

• Age : 28
• Pouvoir : Transformation tigre de siberie vert
• Petit(e) ami(e) : oui sont nom est... Lana

Messages : 127
Inscrit le : 05/02/2010

Reflets de soi-même [pv: Beast] _
MessageSujet: Re: Reflets de soi-même [pv: Beast]   Reflets de soi-même [pv: Beast] Icon_minitimeLun 5 Avr 2010 - 18:55

Apres s’être payé une bonne remontrance de la part de Jace sur ces dernières paroles, il s’était assit. Il avait raison rie n’était comme avant. Tout ce qu’il avait connu, a part le jeune homme avait une nouvelle fois disparut. Il se demandait si ce genre de chose allait lui arriver une troisième fois et qu’encore il perdrait tout ce qu’il connaissait. Il ne pouvait s’y résoudre, deux fois c’était amplement suffisant.

« Il y a forcément une sortie. C‘est impossible de rester enfermé alors que des gens rentrent »

Il l’avait pensé aussi mais il y avait quelque chose d’étrange dans ce phénomène, Quand les gens y rentraient il n’ya avait jamais personne dans le hall, et inversement, quand quelqu’un y était jamais personne y rentrait. Etait-ce la une simple coïncidence ? Il aurait juste suffit de retenir la porte quand quelqu’un entrait, pour pouvoir sortir, mais il avait déjà exploré cette option, il avait attendu des heures et des heures non stop assis sur les marche du grand escalier sans que jamais personne ne rentre. Il commençait par croire qu’il y avait quelque chose de bizarre avec l’espace temps concernant cet endroit.

"J’ai pensé exactement la même chose que toi, mais je ne suis arrivé a aucune résultat, Il y a quelque chose de bizarre ici… tout comme cette histoire de fête de la musique."

Le fait que Jace ai parlé qu’il avait vu le matin même le groupe, avait interloqué son esprit. Le 21 juin, c’était précisément le jour ou il avait distribué les tracts et s’était retrouvé ici. Aujourd’hui étant le 12 juillet, la fête de la musique était passée depuis longtemps. Cette histoire de datte mettait plus le trouble dans sa tête qu’autre chose. Pour ce changer les idées il attrapa sa guitare à coté de lui. Et fait quelques accords rapides. Jace pendant ce temps la était occupé a inspecter plus en détail la salle, ainsi que les miroirs. Il abandonna sa tache au bout de quelques minutes et finit par le rejoindre et s’assit a coté de lui.

« Bon, on trouvera un moyen plus tard, Je suis certain que…»

Le jeune homme s’interrompit à cause, d’un bruit bizarre. Cela n’inquiétait en rien Beast qui continuait toujours a pianoté sui les cordes de son instrument d’où lesquelles émanait des sons aux allures rock qui résonnaient dans la pièce tout comme si elle avait été branchée a un emplis. Au moins maintenant il avait trouvé une salle qui rendait presque le son à la perfection pour s’entrainer

« Qu‘est-ce que s‘était ? »

"Relax. Il y a plein de trucs bizarres ici, des bruits, des ombres… fau le temps de s’habituer. Pas de quoi avoir peur"

Ajouta-t-il avec une pointe d’humour dans la voix. En le regardant, il remarqua dans son expression de visage une certaine anxiété. Il s’arrêta de jouer. A chaque fois qu’il regardait Jace, il y avait cette question qui n’arrêtait pas de lui traverser l’esprit et qui ne le laisserait pas tranquille tant que la réponse n’y avait pas été apportée et en même temps cela sortirait le jeune homme de sa préoccupation concernant le bruit qui avait retenti

"Jace…il faut que je sache…que c’est-il passé à Hukata… ? Et me répond pas que tu n’en sais rien !"

Cela faisait partie d’une des visions qui l’avait sans doute marqué a jamais. Les bâtiments a l’abandons dont un partie avait semblée avoir été détruite. En cet instant il pensa au gens qu’il avait rencontré. Reika, Cythi, Sue, il espérait qu’il ne leur était rien arrivées. Et c’e n’était pas tout, il y avait aussi celui qu’ils avaient rencontré pendant l’incendie du manoir…son portrait craché.

"As-tu revu ou trouvé des infos sur « l’autre moi » ? Il m’a dit que c’était lui qui avait foutu le feu à la baraque…"

Il s’interrompit quelques instants. Il se remémora le souvenir du clone puis regarda ensuite son propre reflet dans un miroir. Ce reflet était quasiment identique à celui de sa copie. Cette trouble ressemblance lui donnait l’impression d’avoir été observé.

"Rien qu’a repenser a lui ca me fait limite froid dans le dos"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

Reflets de soi-même [pv: Beast] _
MessageSujet: Re: Reflets de soi-même [pv: Beast]   Reflets de soi-même [pv: Beast] Icon_minitimeMer 14 Avr 2010 - 16:05

Jonathan n’aimait pas l’idée de se retrouver coincé entre quatre murs. Pas du tout même. Son caractère canin bien qu’enfoui le lui faisait clairement ressentir. L’annonce de Beast concernant cette isolation forcée avait eu pour effet de lui attribué une certaine panique apparentée à de la claustrophobie. Et l’apparente indifférence de Beast le laissait pantois. Comment pouvait-il accepté si aisément l’idée d’être bloqué ici ? Certainement qu’avec le temps passé là, il s’était fait une raison. D’ailleurs, à ce propos, quelque chose clochait. Beast prétendait être bloqué dans ce manoir depuis près d’un mois. Et que la fête de la musique, était loin derrière également. Or, Jace avait poursuivit son ami à travers Vancouver, le jour même de l’ouverture de la saison du soleil. Jonathan devrait éclaircir certains points avec son ami… plus tard. Pour le moment, une toute autre conversation s’imposait.

Abandonnant la recherche vaine d’une improbable sortie, le jeune loup rejoignit son ami, et s’assit à côté de lui. Ce dernier pinçait les cordes de sa guitare, nerveusement, presque sans s’en rendre compte. Un bruit évoquant un bruissement d’ailes, attira l’attention du jeune loup, qui redressa brusquement la tête à la recherche de l’être qui produisait un tel son. C’était comme de savoir que c’était présent, l’entendre, mais de ne pas parvenir à le voir. Et c’était frustrant. Beast lui indiqua que beaucoup de choses étaient étrange dans ce manoir et, qu’il n’y avait pas matière à s’inquiéter. Jonathan hocha légèrement la tête, peu convaincu. Il reporta son regard sur son ami lorsque ce dernier lui demanda de lui expliquer ce qui s’était passé à Hukata. Jonathan appuya ses avant-bras sur ses genoux et fixa durant quelques instants les lignes de ses paumes, comme s’il y avait chercher une réponse correcte, avant de reprendre la parole :

« Je ne sais pas très bien ce qui s‘est passé … » commença-t-il « Après l‘incident du manoir, je ne suis plus beaucoup allé au pensionnat. Je passais la majeure partie de mon temps dehors. Je sais seulement que des types avec de grandes capes noires, on entreprit de fouiller l‘endroit. Ils ont tout démolit sur leurs passages. L‘un d‘eux a -selon certains dires- fait pousser du lierre. Un autre à inonder la salle de sciences. Enfin, des choses très peu probable. En tout cas, personne n‘avait les moyens de rénover le bâtiment. La plupart des pensionnaires ont été repris chez eux, ou bien placé ailleurs. »

Jonathan se tut. Il avait lui-même eut du mal à croire à cette histoire. Bien qu’il pouvait comprendre que certaines personnes étaient doté de dons surnaturels, la preuve était de lui-même, de Beast et même de Cythi … Il avait décidé de ne pas se faire d’opinion là-dessus. De ne pas s’en soucier. De toute manière, c’était du passé désormais. Beast lui demanda s’il avait revu son’ double’ par la suite. Il lui confia également que sa copie le remplissait d’effroi. Compréhensible.

« Non, je ne l‘ai pas revu. De toute manière, ce n‘est pas à moi qu‘il s‘intéressait, mais à toi. Et je peux t‘assurer que j‘étais le seul à venir te voir durant ton inconscience. » C’était pour ainsi dire vrai. Il avait été l’unique personne à se présenter au chevet du jeune homme à la peau verte. Sue et Cythi, Reika également été passé quelques fois. Et puis, chacun avait dû partir de son côté.

« Sympa le look »
dit il pour détendre un peu l‘atmosphère - et sa bouche forma un léger rictus en coin. « À toi de me raconter ce que tu as bien pu faire depuis ton réveil, je veux tout savoir. Surtout comment tu as reussit à intégrer Blink-182 » plaisanta-t-il « Tu crois que tu pourrais me signer un autographe ? »

Railleur. Le bon vieux Jace était de retour. Toutefois, les moqueries n’avaient cette fois pas pour but de provoquer le jeune homme. On pourrait appelé cela : une nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas
Beast = Rockstar mondiale
Chris Evans (Beast)

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
Reflets de soi-même [pv: Beast] Empty0 / 1000 / 100Reflets de soi-même [pv: Beast] Empty

• Age : 28
• Pouvoir : Transformation tigre de siberie vert
• Petit(e) ami(e) : oui sont nom est... Lana

Messages : 127
Inscrit le : 05/02/2010

Reflets de soi-même [pv: Beast] _
MessageSujet: Re: Reflets de soi-même [pv: Beast]   Reflets de soi-même [pv: Beast] Icon_minitimeSam 24 Avr 2010 - 0:39

Nerveusement ses doit allaient et venait le long des six cordes métallique qui composaient son instrument. Il ne se rendait pour ainsi dire presque pas compte, il avait tellement l’habitude de s’entrainer et d’en joué que c’était presque devenu machinal. C’est ainsi qu’il faisait en solo sans grande conscience une version instrumental d’un des chansons du groupe. La journée avait été riche en événements et laissait plein de question en suspend. Le seul lien qu’il avait désormais avec son passé c’était Jace. Il était surtout désireux de savoir ce qu’il c’était passé pendant son long sommeil. Et il avait été servit par les détails que lui avait fournit le jeune homme. La destruction de leur ancien pensionnat était du a un mystérieux membre de personnes vêtues de manteau noir avec des dons plutôt spéciaux. Cela éveilla quelque chose dans sa conscience. Une sensation assez familière.

Du temps de Hukata il avait longtemps été pourchassé par des hommes vetus de long manteaux noirs, mais sans jamais avoir vraiment comprit pourquoi. Il ferma les yeux un court instant et tenta de se rappeler ces individus… mais a part la silhouette des manteaux c’est tout ce qu’il voyait. Ils étaient toujours encapuchonnés. Un autre détail percuta son esprit. Cela c’était passé lors de sa confrontation avec le jeune homme, quand ce dernier lui avait faire perdre conscience avant qu’il ne perdre le contrôle de lui-même. Il avait eu une vision de deux personnes avec le même manteau, dont un les cheveux roux et l’autre les cheveux blond. Cela ce passait au port de la ville de leur ancien établissement. Les éclats de conversation aujourd’hui encore il ne les avait pas oubliée


"Ca va marcher ?"

"Oui, Xemnas a confié Neo aux soins de Xigbar"

"Peuh ! C’est plutôt a nous qu’il aurait mieux valut le confier !"

"Tu sais aussi bien que moi ce qu’on en aurait fait"

"Justement ton idée est égale à défier l’organisation XIII."

"Peut être… mais c’est la seule solution pour…"


La vision c’était coupée nette. Aujourd’hui encore, il se demandait si cela était juste le fruit de son imagination ou si cela avait été bien réel. En tous cas il était convaincu que tous ces éléments avaient un rapport entre eux.

"Tout ce que je sais c’est qu’ils se font appeler L’Organisation XIII…j’ai d’ailleurs eu des ennuis avec eux ils me traquaient mais j’ai jamais su pourquoi…. A ton avis ils cherchaient quoi à Hukata ?"

A nouveaux un détail lui revint en mémoire, l’une des phrases qu’avait prononcé son double lors de l’incendie.

" Prépares tes adieux à tes amis. Je vais t’amener à l’organisation XIII… et prendre ta place dans ce monde. "

Du coup tout s’éclairait, c’était de la faute de L’organisation XIII s il avait été plongé dans le comma, C’était eux qui avaient créé sa copie et qui avaient fait sauté le manoir. Et par la même occasion il comprit que ce que l’Organisation cherchait a Hukata c’était…

"…moi…"

Un sentiment de haine l’envahit soudainement. Son expression facile changea radicalement et s’arrêta de pincé les cordes. Il était prêt une nouvelle fois a sortir de ses gond quand Jace lança un autre sujet de conversation. Ouf la catastrophe avait encore été frôlée de peu !

« Sympa le look. À toi de me raconter ce que tu as bien pu faire depuis ton réveil, je veux tout savoir. Surtout comment tu as réussit à intégrer Blink-182, Tu crois que tu pourrais me signer un autographe ? »

Le visage de Beast se décontracta. Et se remit a pincer ses cordes

"Tu te moque mais à la longue je ne les comptes même plus."

Et le plus marrant c’était que son changement de style avait été fait bien avant son intégration au groupe.

"Très franchement le violet ca va pas trop avec le vert. Il me fallait quelque chose de plus…sobre et de plus simple…. Et qui colle réellement avec ma personnalité. Et d'ailleurs par le même occasion ca n'en laisse pas les filles indifférentes."

Ajouta-il en riant à moitié. Bien qu’il n’était pas du genre a aimer se vanter les fait étaient la, Il avait constater et ce même avant d’avoir intégré le groupe, que les filles allaient souvent a sa rencontre dans son voyage solitaire, la plus part du temps voulant l’invité dans tel ou tel endroit pour faire plus ample connaissance.
Mais ce que Jace voulait savoir c’était surtout ce qu’il avait pu faire depuis son réveil.


"Et ben après avoir quitté la ville, j’ai été a l’aéroport prendre le premier avion en direction du pays d’où viens mes origines : les Etats-Unis. Eh oui j’ai du sang Américain et Français dans les veines. Je ne suis pas retourné en France, il n’y a plus rien pour moi là-bas. J’ai passé plusieurs semaine a aller de villes en villes d’Hôtels en Hôtels voir si je trouvait un endroit ou un job qui correspondrait a ma vie. Ca na pas vraiment été très fructueux. Un après-midi, alors que j’étais faire un tour chez un disquaire pour voir les dernières sorties quand deux mec me tombent dessus. Quand ils sont arrivés je les ai pas reconnus tout de suite avec leurs lunettes noires. Il m’ont demandé si ca m’arrivait de sortir souvent comme ca, au début j’ai pas pigé de quoi ils voulaient parlé, c’est seulement quand ils on commencé a me demandé la marque de maquillage que j’utilisais que j’ai comprit. Je pensais qu’ils prendraient peur en leur disant la vérité mais même pas, au contraire."

C’était d’ailleurs l’une des rares fois ou son physique lu avait été bénéfique.

"Apres il leur restait à savoir si je savais manier une guitare électrique et si j’avais de bonnes vocalises sonores. Y m’on emmené dans un studio d’enregistrement pour faire les tests. Sur quoi il m’o engagé pour prendre la place de Mark Hoppus. Tom a voulu changé le nom du groupe, histoire de faire peau neuve. Mais ca marche pas bien, le public nous voit toujours comme Blink 182 alors Tom pensait le réutilisé…"

Il marqua une pause un court instant et regarda son reflet quelques secondes dans un miroir.

"Ce que j’aime avec eux, c’est qu’ils me prennent pour ce que je suis, sans se posé de question a ce sujet. Il son simples, ils ne se prennent pas la tête… Avec eux je n’ai plus peur de me faire de nouveau appelé Chris Evans alors qu’il y avait bien longtemps que j’avais décidé de bannir cette identité…. De me sentir de nouveau moi et bien dans ma peau.
Enfin bref pour continué, après avoir passé de long moi a apprendre tout le répertoire aussi bien vocal s’instrumental on a fait quelques concert test de cette nouvelle formation de groupe, le public a tout de suite accroché… en général c’est une étape très dur a passer, affronté le public. Devant ce test concluant ils on décidé de refaire l’enregistrement de tous leur CDs avec moi. Et puis pou terminé, pour promouvoir cette nouvelle formation ils on lancée une tournée dans tout le canada… voila en gros mon parcourt depuis, après tu connais la suite."


Il se leva et alla s’approcher d’un des nombreux miroirs.

"Bien sur dans l’idéal j’aimerai bien redevenir comme autre fois même si j’ai peu d’espoir. Mais maintenant même si je dois finir mes jours comme ca, ca ne m’effraie plus, tout en sachant que je ne mourrais pas vieux."

Il fit volte face vers Jace

"Je ne vais pas te mentir… et de toute façon tu doit en être toi-même au courant, mais un hybride ne dépasse rarement l’âge des trente ans. Déja vingt, vingt-cinq c'est un vrai exloit..."

Il se retourna une nouvelle fois vers le miroir et regarda son reflet en le fixant s’une façon ferme. Ce dernier lui renvoyait le même regard. Il n’avait jamais vraiment pensé a son espérance de vie. Etre croisé avec un animal a plus de 70 % réduisait singulièrement l’espérance de vie. Mais depuis son comme il en avait prit vraiment conscience, voila pourquoi il avait décidé de prendre sa vie en en main.
Il fixait toujours son reflet, quand celui-ci prit l’apparence progressive de son doppelganger et le fixait d’un air sadique, exactement comme dans le manoir. Il s’approcha un peu plus prêt, presque au contact du miroir. Tout se passa alors en un éclair. La main du Doppelganger sortit littéralement du miroir il lui attrapa la poignet.


"Qu’est ce que…"

Ce dernier commençait a le tirer vers lui pour l’attiré a l’intérieur. Il du donner un coup sec sur la main de son double le faire lâcher prise, Beast tomba littéralement en arrière contre le sol, tandis que son double s’enfuyait vers ce qu’il voyait être au travers du miroir le manoir avant son explosion. Beast tourna la tête vers Jace avec une expression de frayeur é était presque vert pâle.

"Est-ce que je deviens dingue a force d’être ici ou tu as bien vu ce qu’il vien de se passer ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

Reflets de soi-même [pv: Beast] _
MessageSujet: Re: Reflets de soi-même [pv: Beast]   Reflets de soi-même [pv: Beast] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Reflets de soi-même [pv: Beast]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Hors-Jeu ::. :: Tiroirs scellés :: Archives :: Sujets de PI v.3-
Sauter vers: