AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nova Svanadóttir ::. [Atchoum]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Explosion d'étoiles
avatar

+
Pseudo Hors-RP : Angie
-
0 / 1000 / 100

• Age : 23
• Pouvoir : Donner la sensation d'être brûlé vif. Miam.
• AEA : Ský, un renard polaire ~
• Petit(e) ami(e) : HIV

RP en cours : - Souvenirs indésirables (Corpse Party)
- Snake, blood & fire (Gecko)

Messages : 121
Inscrit le : 24/05/2010

MessageSujet: Nova Svanadóttir ::. [Atchoum]   Lun 24 Mai 2010 - 14:41

    Personnage:

    Nom :
    SVANADOTTIR
    Prénom : Nova, Lilja
    Age : 16 ans.
    Date de naissance : 28 décembre.

    Caractère :
    * « Ma tasse est pleine, alors je vais la vider dans celle des autres. »


    Nova est une jeune fille assez directe et passionnée ; elle croit en elle, et en ce qu’elle pense « juste ». Maniaque de la raison, elle choisit toujours les chemins qui lui assurent un maximum de bénéfices : une qualité précieuse chez un PDG, mais tellement manipulatrice lorsqu’on n’est qu’une ado de seize ans. Elle s’adapte assez naturellement à la personnalité de son interlocuteur et sait toujours rallier les gens à son point de vue – et si elle n’y arrive pas, elle s’arrange pour rallier tous les autres, pour que le résistant craque.
    Assez stratège, elle arrive facilement à prévoir les actions des autres et à en tirer profit. Peu crédule, il en faut beaucoup pour la convaincre qu’elle a tort – ce qui est souvent impossible, étant donné qu’elle peut paraître abonder dans un sens mais en penser l’exact contraire. Très contrôlée et maîtresse d’elle-même, elle a dompté ses sentiments primaires pour devenir bien plus réfléchie, et donc beaucoup plus dangereuse. Hypocrite à souhaits et cachant toujours ses intentions, elle est très indépendante et fière. Elle n’aime pas les intrusions « dans son monde », et préfère rester dans des relations superficielles avec les gens, bien qu’elle arrive parfois à nouer des liens très forts avec quelques privilégiés (ou malchanceux). Elle aime se faire aimer de tous mais uniquement à but amusant – aussi évite-t-elle de se mettre tout le monde à dos afin que son petit jeu pervers continue le plus longtemps possible. Assez libertine, elle n’a pas vraiment honte d’elle-même, ni de ce qu’elle fait.
    Lorsqu’elle pousse les gens trop loin, elle peut avoir des remords, mais trop de fierté pour se repentir, si bien qu’elle se sait profondément vouée aux enfers (si encore elle y croyait… Elle préfère ignorer cette partie de son histoire.)
    Elle est néanmoins particulièrement loyale, et lorsqu’elle choisit une allégeance, c’est pour la vie. Très peu changeante, elle sait ce qu’elle veut et ne s’éparpille pas dans des théories complexes. Elle va droit au but, sans passer par la case prison (et au passage, elle rafle les 20 000 francs). Elevée dans un pays froid et dur, elle n’a pas peur de se salir les mains si ça peut lui servir.

    Physique :
    * « T'as vraiment l'air d'une crème chantilly à la fraise à moitié pourrie. »



    De taille moyenne et plutôt fine, Nova n’est pas particulièrement marquante. Elle a néanmoins des mains assez masculines, toujours vernies, et de nombreux accessoires (tels que des colliers ou des bracelets, jamais de bagues). Sa poitrine n’est pas particulièrement charnue, mais pas inexistante non plus – dans la moyenne, une fois encore.
    Ses yeux vert d’eau son bien souvent cerclés de noirs (que ce soit par des cernes ou de l’eye-liner…) et elle porte quasi-continuellement du fard à paupière de cette même couleur, bien que plus vert que bleu. Son cou est assez long et son visage plutôt anguleux, aux pommettes saillantes malgré ses gr… lèvres très charnues.* Ses épaules, très osseuses, sont plutôt larges et carrées, et sa taille n’est pas des plus fines. Elle boit un petit peu trop, apparemment.
    Ses cheveux, autrefois châtain doux, sont à présent très courts sur l’arrière, longs sur le devant, décolorés totalement et teints partiellement en rose ou vert. Nova cultive sa coiffure avec soin, et ses économies passent bien souvent là dedans. Elle s’est également fait faire des piercing ; trois au cartilage de l’oreille (deux à gauche et un à droite) et un juste sous la lèvre inférieure.



    Pouvoir : Donner l’impression à la/les personne(s) visée(s) d’être brûlée(s) vive(s). Plus il y a de personnes, moins la sensation est force, plus elle est supportable.
    Alter Ego Astral : Un renard polaire baptisé Ský
    Passion(s) : Étudier les gens, l’arnaque, l’argent, l’alcool.
    N'aime pas / Phobie(s) : Se faire avoir, les bleus, la canicule, qu’on s’occupe de ses affaires, qu’on la force à parler d’elle.



    Pour avoir le personnage :

    Avez-vous bien lu les règles ? STOP
    Où avez vous trouvé ce forum ? CALLIN’
    Est ce votre premier perso... STOP
    ♦ ...Dans un forum RP ? CALLIN’
    ♦ ...Dans ce forum ?I DON’T WANNA THINK ANYMORE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Explosion d'étoiles
avatar

+
Pseudo Hors-RP : Angie
-
0 / 1000 / 100

• Age : 23
• Pouvoir : Donner la sensation d'être brûlé vif. Miam.
• AEA : Ský, un renard polaire ~
• Petit(e) ami(e) : HIV

RP en cours : - Souvenirs indésirables (Corpse Party)
- Snake, blood & fire (Gecko)

Messages : 121
Inscrit le : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Nova Svanadóttir ::. [Atchoum]   Lun 24 Mai 2010 - 14:42

    Histoire :
    * « Ofbeldi »


    Ce n’est pas la peine de me chercher des excuses, vous savez.
    Je suis née ainsi.

    Nova Lilja Svanadóttir, née dans la contrée froide et oubliée prénommée « Islande ». Dans votre langue, mon nom se traduirait plus ou moins par Nova Lily « Fille de Svana ». C’est comme ça chez nous : on prend le prénom du père ou de la mère, et on accole « dóttir » si on est une fille, « sson » dans le cas contraire.

    Les gens s’imaginent toujours que pour devenir comme moi, il faut avoir subi un traumatisme quelconque, avoir été violée par son père, abusée par sa mère (ou l’inverse, si vous voulez). Avoir été trop gâtée ou pas assez. Ca les rassure. Ils se disent que comme il ne leur est rien arrivé de ce genre, ils ne sont pas comme ça.
    Mais tout le monde est comme ça.
    Certains l’affichent plus que d’autres, c’est tout…
    Vous connaissez ce proverbe suédois ? « Chacun de nous porte un fou sous son manteau, mais certains le dissimulent mieux que d'autres ». Je pense que le monde tourne ainsi. Mais la plupart des gens pensent que je tourne à l’envers. Ca les rassure, comme je vous l’ai dit. Sauf que je suis tout, sauf anormale.

    *


    Elle est née le 28 décembre. Enveloppée dans un épais manteau de neige, l’enfant de Svana Bjamadottir et Ari Erikisson venait d’ouvrir ses grands yeux sur le monde. Sans un bruit, dans un silence total, elle contemplait sa mère de ses yeux ébahis, avant de se décider à finalement crier, après une longue contemplation. Ses poumons s’étaient brusquement emplis d’encore plus d’air, et ses mains laiteuses, enduites de sang et de boyaux, s’agitaient en tout sens.
    Elle vivait ses premières secondes.

    Le médecin tendit les bras, posant le bébé sur la poitrine vêtue de sueur de sa mère. Elle sourit, exténuée, et passa son doigt sur la joue de cette petite chose rose, le laissant couler jusqu’à son épaule minuscule.

    « Vous savez comment l’appeler ?
    - Nova. Nova, Lilja, répondit-elle avec un grand sourire.
    - Nova ? Pourquoi Nova ?
    - Je sais pas. Nova, c’est tout. »

    Il n’avait pas cherché plus loin. Il n’y avait rien à chercher, de toute façon.

    *Septembre

    Assise dans le 4x4, la petite regardait les champs enneigés défiler, sans aucune forêt à l’horizon.

    « Maman ?
    - Mh ?
    - Pourquoi il n’y a pas de forêts ?
    - Les arbres ne poussent pas bien, ici, et on les a presque tous coupés. Sauf au sud.
    - … »

    Habillée dans son épais manteau doublé, ses cheveux châtains encadrant son visage, Nova tourna la tête vers Svana, sa mère. Elle conduisait plutôt bien, il fallait l’avouer – mais en Islande, on avait intérêt, si on ne voulait pas avoir des accidents. Il neigeait quasiment tout le temps, ici. Elle soupira, et se pelotonna, tandis qu’elle songeait avec appréhension à la rentrée.

    « Allez, souris ! C’est pas si terrible, va.
    - Tryggvi va encore se moquer de mon prénom.
    - Mais non…
    - Si !
    - Laisse le dire, le sien n’est pas meilleur. »

    Ce qu’elle ne précisait pas, c’est qu’elle avait réussi, l’année passée, à monter la plupart de la classe contre lui. Mais ça avait fini par se retourner contre elle, naturellement.

    « Et puis, autant, tu ne seras pas dans sa classe ! »

    Elle l’espérait de tout cœur. Parce qu’avoir la moitié de la classe à dos, c’était pas marrant.


    *6 juin.

    « Hey, Friðrika ?
    - Hm ?
    - Tu peux me rendre un service ?
    - Bien sur, qu’est-ce qu’il y a ?
    - Tu peux me filer du fric ?
    - … Pourquoi ?
    - Jvais chez le coiffeur ce soir, j’ai pas assez.
    - Tu vas faire quoi ?
    - Euh… t’es sure de vouloir savoir ?
    - Jveux savoir où je mets mon argent, crétine.
    - Jvais me les décolorer en blanc, et faire des mèches vertes et roses.
    - T’es folle. Tu vas ressembler à de la crème chantilly pourrie et tu vas retrouver ta valise devant la porte de chez toi.
    - Ben viens avec moi ?
    - Chiche. »

    Nova sourit, et entraîna son amie vers le centre ville de Reykjavik, la capitale. Alors âgées de 16 ans, elles venaient tout juste de terminer leurs études secondaires. Ensuite, il leur faudrait aller à l’Université – ou arrêter les cours.
    Elles étaient liées comme les deux doigts d’une main aux trois cinquièmes amputée depuis plusieurs années à présent. S’étant rencontrée lors de la première année de secondaire, elles ne s’étaient plus lâchées – malgré leur tempérament très fort à toutes les deux, ce qui les rendaient quasiment seules à se supporter.


    *6 juin - soir.

    « Tu ressembles à…
    - ?
    - … Une punk peroxydée. Ta mère va te tuer. »


    *15 juin

    « LET’S GO ! hurla Friðrika, son sac sur l’épaule.
    - Hé, on est dans un patelin paumé, jvois pas comment tu peux être euphorique.
    - On est seules, livrées à nous même, dans le sud de l’Islande.
    - … et alors ?
    - ET ALORS ON PEUT FAIRE N’IMPORTE QUOI ! On peut même trouver deux pigeons majeurs, les emballer et nous faire payer l’alcool.
    - C’est pas faux. »

    *17 juin.

    « Vous vous appelez comment ? ♥
    - Moi c’est Sindri.
    - Ari.
    - Nous c’est Friðrika et Nova, enchantées ♥

    *26 juin.


    « Arrête, Sindri et Friðrika vont nous voir !
    - Et alors ?
    - …
    - Tu veux ou pas ?
    - Oui, oui. Pendant qu’on y est, file moi la vodka. »


    *3 juillet.


    « Bon, j’m’en vais.
    - Moi je reste encore un petit peu, okay ?
    - … avec ton « Ari ».
    - Hey… Frið…
    - S’il fait comme Sindri…
    - Arrête, c’est pas les mêmes !
    - Ou plutôt, si TU fais comme tu agis habituellement…
    - Comment ça ?!
    - A corrompre les autres, tu te retrouveras seule.
    - Mais, qu’est-ce que je t’ai fait ?!
    - Mais tu ne fais que ça, putain ! L’autre jour tu lui as raconté des cracks, t’es pas majeure du tout, tu viens tout juste de terminer ton secondaire !
    - …
    - A force de manipuler les gens, tu vas tout te prendre dans la gueule.
    - Allez, casse toi. On se revoit à la rentrée.
    - Hmpf. »


    *28 juillet.


    « Je vous sers quelque chose ?
    - Oui, merci. Vodka coca, s’il vous plaît.
    - Vous avez pas l’air bien.
    - Bof, c’est rien, jme suis fait larguer.
    - Oh…
    - Apparemment, tenter de persuader son mec de prêter du fric parce qu’on s’est fait arrêter pour conduite sans permis, ça tue l’amour.
    - … C’est malin.
    - Ouais, je sais. »

    Ce qu’elle ne disait pas, c’est qu’elle était aussi pas mal chargée. Et pas au sucre glace.

    « Vous rentrez chez vous quand ?
    - Jsais pas. Un jour. Quand je serai fauchée.
    - Triste.
    - Bof.
    - Vous êtes jeune…
    - J’ai toute la vie devant moi, et c’est con de la gaspiller ?
    - … Ouais.
    - C’est chiant, on me sert toujours le même argument.
    - Parce qu’il est universel.
    - Pas pour moi. Mon truc, c’est comprendre les gens, les manipuler et les regarder se détruire. Ca me fait prendre mon pied.
    - Et vous vous prenez des pieds dans la gueule aussi, non ?
    - Ouais. Aussi.
    - …
    - Bon, ma vodka ?
    - Voilà, voilà. »


    *15 août.


    « Hmpf. De l’eau, s’il te plaît.
    - Toi, t’es fauchée, ça y est.
    - Non, sérieux ?!
    - Nova…
    - Hey, sers moi mon eau, et sans sermon, pas comme d’habitude.
    - Qu’est-ce que t’as fait, cette fois ?
    - Mon eau.
    - Réponds moi et je te la donne.
    - Pff. Rien, jme suis fait avoir. Jpensais pas que le mec était un ami à mon ex.
    - Dans ce patelin, tout le monde se connait.
    - Ouais, ben j’ai essayé de l’embobiner, résultat j’ai pas de fric et j’ai un beau cocard. Et sans doute deux ou trois MST.
    - Ta compréhension des gens est en vacances elle aussi, non ?
    - La ferme. Mon eau.
    - Tiens. Noie-toi dedans. C’est la meilleure chose à faire.
    - Tiens, jdois plus m’accrocher pour ne pas gaspiller ma vie ?
    - Les gens comme toi la consume durant leur adolescence et la brûle gaiement à l’âge adulte lorsqu’ils deviennent des arnaqueurs professionnels.
    - Pas mal comme idée.
    - N’y pense pas.
    - Pourquoi ?
    - Parce que y’aura toujours des gens qui tiendront à toi.
    - Ca aussi, c’est chiant comme argument. T’as avalé le Manuel de la Psychologie du Dr James Wilson, ou quoi ?
    - Bois ton eau et étrangle toi avec.
    - Excellente idée.


    *17 août.


    « Hé, tu me files du fric ?
    - Pourquoi ?
    - Faut que j’aille voir le toubib.
    - …
    - Allez, sérieux, jpense que je couve un truc.
    - Si tu veux du fric, travaille.
    - Je peux pas, jsuis mineure.
    - Hmpf. Il te faut combien ?
    - Je sais pas.
    - Bon, travaille ici une journée, on n’y verra que du feu.
    - … Sur ?
    - Ouais. »


    *19 août.


    « Tiens. Et file voir le toubib. Et un vrai toubib, pas un dealer rencontré sur le chemin.
    - Oui maman.
    - T’aurais bien besoin de la revoir, ta mère.
    - Pff. »


    *19 août - soir.


    « Alors ?
    - Alors rien.
    - Zut, j’aurais pourtant parié sur le sida ou un truc du genre.
    - Hé, jsuis pas une débauchée non plus.
    - Nonnnn.
    - J’ai fait des analyses et tout, j’aurai le résultat demain.
    - Hmpf. Allez, assieds toi, j’t’offre un verre.
    - Coool ! Tu me files une vodka fraise ?
    - Ok.
    - … Hé, c’est pas de la vodka, c’est un diabolo fraise !
    - Ouaip.
    - Salaud.
    - Te plains pas, c’est gratuit.
    - Pff. »

    *20 août.


    « …
    - T’es bien silencieuse aujourd’hui.
    - J’ai eu les résultats pour mon test d’hier, tsais.
    - Alors ?
    - Ben alors il dit que c’est pas concluant, et qu’on doit refaire le test.
    - Pourquoi ?
    - Il dit que y’a des risques de faux positif.
    - Ah.
    - …
    - Il t’a diagnostiqué quoi ?
    - Sida.
    - … »

    « Tiens.
    - C’est quoi ?
    - Diabolo fraise.
    - … Ton diabolo fraise il a vachement le goût de la vodka.
    - La ferme. »


    *21 août.


    « Bon, jvais chercher mes résultats ! A toute à l’heure.
    - Okay. Reviens après, hein. Quelle que soit la réponse.
    - Ouaip, ouaip. »

    Elle s’avança, ouvrit la porte du bar, et se volatilisa.

    *


    « … Nova ? NOVA ?! T’es où, putain ?! »


Dernière édition par Nova Svanadóttir le Sam 12 Oct 2013 - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Nova Svanadóttir ::. [Atchoum]   Lun 24 Mai 2010 - 14:58

Validééé Rainbow ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Nova Svanadóttir ::. [Atchoum]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nova Svanadóttir ::. [Atchoum]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches acceptées-
Sauter vers: