AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DeManslen Victor.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: DeManslen Victor.   Sam 29 Jan 2011 - 18:56

Personnage:

Nom :
DeManslen


Prénom :
Victor


Age :
23 ans


Date de naissance :
14 Juillet



Histoire :
Victor est né un 14 Juillet, dans la riche famille DeManslen, l’une des familles les plus riches et les plus influentes du deuxième plus grand royaume de ce monde dans lequel il trouve ses origines. Né cadet dans sa famille, Victor voyait souvent son père s’absenter pour diverses raisons qu’il compris bien plus tard destinées à augmenter encore plus la richesse de sa famille. De trois ans le cadet de son grand frère, Victor se rendit rapidement compte qu’il ne serait jamais aussi bon que ce dernier. Son aîné, Alexandre DeManslen, était de toute évidence celui qui finirait par reprendre la fortune et les richesses de la famille. C’était l’aîné qui assumait ce genre de responsabilités. Le cadet, lui, n’était présent que par la bonne grâce des deux parents. Victor n’était donc pas particulièrement bien traité par ses parents. Enfin, pour être tout à fait précis, le jeune homme ne manquait de rien, tout les cadeaux hors de prix que lui fournissait l’argent de sa famille le comblait de la joie d’un petit garçon, mais il manquait du plus important : l’amour et la présence de ses géniteurs. Son père, souvent absent pour ses affaires dans le but de s’enrichir encore plus, et sa mère, qui passait le plus clair de son temps à tenter d’éduquer Alexandre et à crier sur les Domestiques de la maison qu’a s’occuper de son fils, n’étaient visiblement pas les personnes idéales pour élever un jeune enfant curieux et plein de vie tel que lui. Encore un jeune garçon, Victor trouva son réconfort en la présence de son grand frère qui, fort heureusement, ne passait pas tout son temps à apprendre comment devait se comporter un riche homme dans ce monde.

S’entendant donc à merveille avec son aîné, Victor n’eu pas à réellement se plaindre de son enfance. Il étudiait, s’entraînait, passait du temps à jouer dehors, eu une vie normale qu’un enfant cadet d’une riche famille devait avoir. Passant souvent du temps avec son grand frère, celui-ci lui faisait profiter de son savoir et de ses connaissances que sa mère lui inculquait régulièrement. Alexandre n’était de toute évidence pas quelqu’un de très cérébral, il préférait sans doute s’entraîner au maniement des armes, à se battre pour défendre son pays dans une guerre probable entre les cinq royaumes. Victor, lui, n’était pas de cet avis là. Il préférait lire un livre plutôt que tenir une épée. Considérait que les conflits n’auraient jamais lieu si on avait tous suffisamment de connaissance en soi pour comprendre que la guerre était une mauvaise chose. Malgré ses onze ans physiques, Victor faisait déjà preuve à cet âge là d’une maturité exemplaire pour un enfant de son âge. Les deux frères savaient qu’ils n’étaient pas à leurs places respectives. L’aîné continuait d’étudier, comme il le pouvait, tandis que le cadet semblait plus destiné à une carrière militaire par ses parents. Victor, d’un naturel pacifiste mais d’une grande volonté de faire plaisir à ses parents, se donnait souvent corps et âme à ses exercices sportifs. Alexandre faisait pareil de son coté, mais dans le sens inverse si l’on peut le dire ainsi. Il étudiait, malgré le fait qu’il était plus un homme d’action qu’autre chose. Il étudiait assidûment, pour faire plaisir à ses parents, et à son petit frère. Malgré cette erreur de la nature d’avoir fait naître Victor en deuxième, la vie des DeManslen n’eu aucune anicroche jusqu’aux treize ans de Victor. C’était alors l’anniversaire des Seize ans d’Alexandre qui, pour l’occasion, avait décidé de prendre enfin en main les affaires de la famille en aidant son père comme il le pouvait. C’est à partir de ces années là que Victor commença à ne plus voir son frère, à ne plus pouvoir étudier avec lui, à être obligé de rester seul avec les domestiques de la famille dans la maison familiale. Cette période de solitude du petit Victor dura six mois, jusqu'à ce qu’un jour, la mère des deux enfants et l’aîné décidèrent de partir dans une mission diplomatique dans un pays voisin. Etant une des familles les plus influentes du pays, il était naturel que ce soit une de leurs tâches d’aller là bas en tant qu’ambassadeurs. Ils seraient bien traités. Malheureusement, ce fut un énorme mensonge. Deux mois après le départ de la mère et du frère de Victor, un soldat ramena leurs affaires à la maison, parla avec le père du petit garçon et s’en alla, en saluant le patriarche de la famille, qui se mit alors à pleurer. Jamais Victor ne sût avec précision ce qui s’était passer ce jour là. Plusieurs années passèrent, devenu l’unique fils de la famille DeManslen, qui ne comptait à présent que deux membres, Victor assumait le travail de son frère autrefois. Sa grande connaissance l’aida beaucoup dans ce domaine, et son père lui en fut reconnaissant. Victor estimait qu’il était de son devoir de devenir quelqu’un dont son grand frère pourrait être fier. Il devait assumer son rôle et celui de son aîné à présent. Il devait être quelqu’un de cultivé, et de fort physiquement. Il vécu dans cette optique, la pression d’être soudainement le seul héritier de la famille ne semblant pas le déranger. Au contraire, cela lui donna une motivation supplémentaire.

Ses dix sept ans passés, Victor était devenu un homme pratiquement complet. Une grande culture, un physique athlétique, une grande maîtrise dans l’art de manier la Rapiére, le Fleuret et le Fouet, ainsi qu’un visage agréable qui lui assurait un certain succès auprès des femmes. Ces dernières ne l’intéressaient toutefois guère, Victor ayant développé depuis quelques temps un goût prononcé pour les plaisirs simples. Comme si la personnalité d’Alexandre s’était quelque peu immiscée en lui, Victor se rendit compte du plaisir indescriptible que pouvait provoquer le simple fait de manger une pomme adossé à un arbre dans le jardin du manoir de sa famille. Ces femmes, superficielles et provenant chacune d’autres familles riches du Royaume, ne l’intéressaient réellement pas. Victor poursuivit donc sa vie, commença à réellement sortir du manoir pour rencontrer des personnes, se préparer à une vie qui allait faire de lui l’héritier de la famille DeManslen. Il rencontra même le Roi du pays, et assista à plusieurs représentations de la fameuse troupe de Mazarin, les artistes de Cirque si fameux dans le pays. Une équilibriste retint plus particulièrement son regard le premier soir où il assista à un numéro de la troupe. Quelques temps plus tard, ses dix huit ans passés, Victor rencontra la jeune fille en question en ville, alors qu’il revenait d’une réunion importante pour enrichir encore plus sa famille. Ils sympathisèrent rapidement, il lui fit des compliments sur ses performances, ils parlèrent longuement, devinrent amis. Puis plus encore au fil des jours passés ensembles. Victor, pour la première fois de sa vie, tomba amoureux d’une jeune fille, simple et naturelle, une simple artiste de cirque. Bien évidemment, il cacha cela à son père, le plus longtemps possible. Il savait bien que ce dernier refuserait catégoriquement qu’il continue de fréquenter Marie-Colombe, car c’était son nom. Pourtant, un soir, deux ans après le début de son histoire avec Marie-Colombe, Victor finit par avouer la vérité à son père. Il voulait son avenir avec la jeune femme, pas avec une autre. Bien évidemment, le patriarche des DeManslen réprimanda son fils, l’assaillant de sermons divers. Une dispute entre le père et le fils qui finit par la décision suivante du père : Victor devait partir, loin à l’autre bout du pays dans une résidence secondaire de sa famille. Là bas, il devrait poursuivre sa formation, et réfléchir sur cette aventure avec Marie-Colombe. Et il ne reviendrait que lorsqu’il promettrait de ne plus jamais la revoir. Victor, le cœur lourd de tristesse d’être forcé de quitter son amour et de colère d’être ainsi puni par son père, se retrouva obligé de partir sans même dire au revoir à Marie Colombe. Il fut ainsi parti à l’autre bout du pays, dans un autre manoir, avec d’autres Domestiques. Loin de tout ce qu’il aimait. Obligé de continuer à s’entraîner pour devenir le digne héritier de la famille, Victor n’avait plus aucune énergie à travailler. Il s’entraînait surtout à l’art du combat, imaginant que son adversaire était son père. Les études avaient toujours une place prépondérante dans sa vie, simplement il était profondément déprimé. Loin de la ville, il apprit toutefois le décès de Mazarin, le fameux artiste de Cirque et père adoptif de Marie Colombe. Malgré ses insistances pour vouloir se rendre à l’enterrement du vieil homme, son Père ne céda pas, et lui renvoya constamment des réponses négatives. Victor resterait dans ce manoir, jusqu'à ce qu’il promette de ne plus jamais revoir Marie Colombe. Plusieurs années passèrent de nouveau. Victor s’était plus où moins ressaisit. Pensant de prime abord que devenir l’héritier parfait pourrait convaincre son père de le laisser retourner auprès de la femme qu’il aime, le jeune homme s’est rendu compte par la suite que cela était peine perdue. Ses vingt trois ans passés, Victor prit donc la décision de s’enfuir du Manoir. Il le quitta en pleine nuit, sans faire le moindre bruit pour ne pas réveiller ses surveillants et les domestiques, et prit la direction à cheval de la capitale où devait encore se trouver l’amour de sa vie. S’arrêtant à une auberge pour la nuit, soulagé d’avoir enfin réussi à échapper à son père, mais anxieux à l’idée de devoir vivre ainsi, en fugitif, Victor décida de passer une nuit au calme pour réfléchir à tout ceci. Il entra alors dans l’auberge, en poussant la porte. Il n’arriva jamais dans une auberge. A la place, il se retrouva coincé dans un Pensionnat.


Caractère :
Victor est quelqu’un avec lequel il est extrêmement difficile de ne pas s’entendre, et envers lequel on va rarement exprimer le regret de l’avoir connu. En clair, ce n’est pas le type traditionnel des ennemis que l’on peut se faire, loin de là. Amical et joyeux dans la plupart des cas, Victor sait sourire et s’amuser quand la situation le lui permet. Souvent de bonne humeur, le jeune homme aime vivre sa vie comme il le fait à l’accoutumée. Il a beau aimer les fêtes et les rires, il passe son temps plutôt au calme à lire des livres, où à s’entraîner. Tout dépendra de sa compagnie, en fait. Si Victor est seul, il ne voit pas l’intérêt de festoyer où de faire des blagues drôles. Ni même de rire, en fait. Seul, il peut sourire pour exprimer son contentement. Mais à part cela, il ne voit pas pourquoi il ferait semblant de s’amuser tout seul, ce n’est pas vrai. Si on veut vraiment rire, il faut être accompagné. C’est donc de cette manière que fonctionne le jeune homme, jovial quand il le peut, et calme quand il ne peut pas être jovial. C’est un peu le cas de tout le monde, mais certaines personnes peuvent parfois se révéler cassantes voire même désagréables à la conversation. Ce n’est pas son cas. Victor DeManslen est un homme particulièrement poli et avec lequel il est agréable de parler. Il ne manque jamais de respect à son interlocuteur, même si il n’apprécie pas forcément ce dernier. Pour qu’il se mette à insulter quelqu’un, il faut véritablement vouloir le mettre en colère, c’est chose certaine. Victor se trouve également être quelqu’un de plutôt extraverti. Dans sa jeunesse plutôt refermé et d’un naturel calme, il est devenu, en grandissant, plus ouvert, plus rieur, plus enclin à la conversation. Pas timide, mais toutefois pas réellement exubérant non plus, Victor est en quelques sortes le juste milieu de l’homme qu’on l’on ne regrette pas de connaître. Une sorte de meilleur ami de service, en quelques sortes. Il a toutes les qualités que l’on attends d’un ami, et tient à ce qu’on le considère comme tel. Victor déteste avoir des personnes qui ne l’aiment pas, il ne veut surtout pas avoir d’ennemis. Il préfère de très loin voir la vie d’un œil positif et ne pas se renfermer sur soi même. Il ne faut pas avoir d’ennemis, pour le jeune garçon, c’était quelque chose de forcément négatif. C’est aussi pour cela qu’il se montre gentil, poli et rieur avec les gens qu’il croise, dans l’optique d’espérer que personne ne le déteste. Il lui arrive toutefois de ne pas apprécier quelqu’un, cela étant. Dans ce genre de cas, il se montrera souvent poli avec la personne, mais sans plus. Estimant que ce genre de personnage n’est pas quelqu’un de bien à fréquenter, il évitera au possible de recroiser sa route. Mais se montreras malgré tout toujours très respectueux vis-à-vis de cette personne. Si, en revanche, quelqu’un qu’il n’apprécie pas se révèle d’autant plus hostile à son égard, Victor peut à ce moment là devenir bien plus agressif que d’habitude. N’étant pas un homme faible, le jeune homme peut parfois en venir à l’affrontement verbal, voire physique, avec les gens qui parviennent à le mettre en colère. Il peut l’être, oui. Cela est d’ailleurs si rare et si inhabituel que quand c’est le cas, Victor peut paraître bien plus effrayant qu’on ne le pense. Très cultivé et intelligent, Victor n’est pas quelqu’un à sous estimer au niveau des capacités mentales. Si on espère le piège où l’arnaquer, il vaut mieux chercher quelqu’un d’autre. Le jeune homme est doté d’une capacité de réflexion élevée, d’un quotient intellectuel au dessus de la moyenne, et d’une logique particulièrement développée. Vous l’aurez sans doute compris, Victor est surtout quelqu’un de gentil, poli, agréable et rieur, qui peut devenir effrayant une fois en colère et qui se trouve être un jeune homme intelligent.



Physique :
Physiquement parlant, on peut très bien dire que Victor est un beau jeune homme de vingt trois ans, avec un corps athlétique et un visage charmant. Mais cela ne serait sans doute pas suffisant pour se rendre compte avec précision à quel genre d’homme il ressemble. Nous allons donc plonger un peu plus en détail dans l’apparence extérieure du jeune homme, en s’attardant tout d’abord sur son allure générale. Pour commencer, vous devriez normalement avoir compris que Victor est plutôt quelqu’un d’agréable à regarder. Certaines personnes sont sans hésiter, laides, d’autres sont très belles, certaines se situent plus au milieu, et le point de vue change selon chaque avis de chacun. Victor, en toute objectivité, se situerait plutôt dans la seconde catégorie, celle des gens au physique plutôt gâté par la nature. Il sait qu’il n’est pas repoussant, loin de là, mais ne s’en vanteras toutefois jamais, cela étant. Il fait comme il peut, estimant qu’il doit plus se dire heureux de ne pas être laid plutôt que malheureux d’attirer parfois plus de regards qu’il ne le voudrait. Doté d’un beau visage sans la moindre imperfection, Victor possède un menton plutôt pointu ainsi qu’un fin nez posé au milieu de sa figure. Ses yeux sont d’un bleu-gris, qui peut rappeler la couleur de l’acier à peine sorti de son fourreau. On peut donc dire que la couleur de son regard incite plutôt à prendre un peu de recul, de par le fait que ses yeux peuvent paraîtres froids de prime abord. Ses paupières sont également assez rapprochées l’une de l’autre, ce qui lui donne un regard fin, des yeux presque bridés. Si l’on s’attarde trop sur ses yeux, il est clair que l’on peut complètement se tromper sur la personnalité du jeune garçon, ceux-ci inspirant plutôt une personne calme et froide que le jeune homme agréable qu’il est en réalité. Voilà pourquoi il fait de son mieux pour refléter son caractère comme il le peut au travers de son regard. Concernant son physique et son corps, il est bien formé, du fait de ses nombreux exercices sportifs pratiqués dans sa jeunesse et aujourd’hui encore. De grande taille, Victor mesure très exactement cent quatre-vingt cinq centimètres. Il est donc bien plus haut que la majorité des personnes qu’il lui arrive de croiser dans sa vie, et dépasse la plupart des gens d’une bonne tête. Néanmoins, pour un homme, être grand ne choque pas vraiment, et il s’accommode parfaitement de cette taille assez impressionnante, il est vrai. Pour ce qui est de son poids, Victor pèse aux alentours de soixante dix kilos. Il ne faut pas s’y tromper, son poids est uniquement composé de muscles et de nerfs. Le jeune homme n’a pas un gramme de graisse, comme si cette dernière avait refusé de s’installer dans son corps. Le fait qu’il soit décidé à avoir une alimentation saine et à s’entraîner pour avoir un corps athlétique y est sans doute pour beaucoup. Agile, vif, pourvut de reflexes plutôt bien développés, Victor est quelqu’un qu’il ne vaut mieux pas défier sur un plan purement physique. Il est doté d’une force plus que respectable, et son corps possède une morphologie plutôt passe-partout. Il n’excelle pas dans tout les sports, et n’a pas cette prétention, mais néanmoins il faut reconnaître qu’il est bien loti pour. Rapide à la course, endurant et adroit, Victor est également un redoutable combattant si il utilise une de ses armes favorites. Redoutable toutefois face à un adversaire doté des mêmes attributs que lui. Si il affronte un surhomme, nul doute qu’il n’aurait pas beaucoup de chance de s’en tirer. Son apprentissage de la Rapière lui ayant enseigné aussi un grand sens de l’équilibre, il ne lui arrive que très rarement de tomber. Les cheveux du jeune homme sont, quand à eux, d’une couleur mauve sombre. Cela peut paraître un peu étrange, mais dans son monde, cette couleur est plutôt répandue. Ils sont coiffés la plupart du temps dans une queue de cheval, laissant tomber ses cheveux jusque dans le bas de son dos. Cette coiffure peut paraître plutôt féminine, mais sur lui, nul doute qu’elle fait on ne peut plus masculine. Enfin, pour ce qui est de sa manière de s’habiller, Victor est souvent vêtu d’habits plutôt luxueux, origine riche oblige. Néanmoins, il ne rechigne absolument pas à se promener dans un simple ensembles.


Pouvoir :
Victor peut provoquer une hallucination de son choix lorsque son regard croise celui de sa victime. Celle-ci se met alors à rêver, un rêve entiérement contrôlé par Victor. Le rêve semble extrêmement réel pour la victime, le plus souvent elle ne se rends même pas compte qu’elle est hypnotisée. L’illusion dure au total une minute, et ne peux pas être utilisée deux fois de suite sur la même personne. Néanmoins, pour la victime, le rêve peut sembler durer des heures, voire des jours. Si Victor ne voit pas les yeux de sa victime toutefois, son pouvoir ne peut pas s’activer.



Alter Ego Astral :
Sagark, peut aussi s’écrire Sagarc ou même Sagarque, ce n’est pas très important. Il s’agit d’une sorte de Serpent en métal, de couleur bordeaux, qui habite dans une espèce de soucoupe volante qui peut tourner sur elle-même et voler. Parfois, il sort la tête pour parler dans une langue que Victor est le seul à comprendre, ou sort complètement pour se ficher dans la poignée d’épée de Victor, devenant ainsi une arme à mi-chemin entre le fleuret et le fouet. Il ne s’agit pas d’un pouvoir, simplement d’une faculté un peu étrange de l’alter ego astral de Victor. Cela l’arrange bien quand même, dans le sens ou les seules armes qu’il ai jamais appris à manier sont le fleuret et le fouet.



Passion(s) :
Victor aime surtout passer du temps à l’extérieur, à s’évader d’un monde qu’il considère comme beaucoup trop à cheval sur les règles. Il aime perfectionner son entraînement physique et mental pour devenir quelqu’un sur qui on peut se reposer en toute sécurité. Aimant la lecture et la culture, Victor est quelqu’un qui ne diras jamais non à lire un livre reconnu. Pour terminer, il aime les belles choses, simples de préférence. Malgré sa richesse héréditaire, il préfère rester dans la simplicité.


N'aime pas / Phobie(s) :
Victor n’a pas vraiment de phobies à proprement parler, il ne veut simplement pas qu’il lui arrive trop de malheurs d’un seul coup. Mis à part son Père, il n’y a pas grand-chose qui fasse vraiment peur au jeune homme.


Informations complémentaires :

Avez-vous bien lu les règles ?
C’est là où il faut répondre Code Geass Okay (by Kogenta) c’est ça ?


Où avez vous trouvé ce forum ?
Je suis déjà inscrit dessus.


Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ?
Non, je ne sais plus son numéro, mais sans doute au dessus de 20.-__ô


♦ ...Dans ce forum ?

Non plus, c’est le deuxième pour être précis. Le premier étant Mathias Cronqvist.XD

Et non, je n’ai pas put résister à l’envie de faire ce perso. Je crois que je devrais mieux apprendre à me contrôler…v__v’

Revenir en haut Aller en bas
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: DeManslen Victor.   Dim 30 Jan 2011 - 4:27

Hoy ! Ré-bienvenue a toi !

Bon bah pour le coup je n’ai rien de particulier à dire sur ta fiche, si ce n’est que j’aime beaucoup, et que c’est super d’avoir d’en avoir une en parallèle avec celle d’une autre personne, surtout quand on s occupe de la validation de la fiche en question, ca apporte des éléments complémentaire (par contre cz fait bizarre j’ai l’impression que l’époque est pas la même en fonctions de vos récits) mais très bonne initiative. Le jour des retrouvailles entre les deux perso (si il a) je pense que je suivrais le topic, alors me décevez pas hein!

Par contre concernant le pouvoir, ca risque de faire un peut trop si c’est a chaque regard avec une personne. Ca risque de se retrouver dans chaque rencontre qu’il fera. Moi ce que je te propose c’est d’y ajouté une notion d’intention pour que l’activation se fasse.

Voila dis moi ce que tu en pense, et je verrai après pour validé ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: DeManslen Victor.   Dim 30 Jan 2011 - 11:35

Merci.^^'

Pour le coup de l'époque différente, non ils sont bien originaires de la même époque (encore heureux...) mais je pense que la confusion peut provenir du fait qu'ils ont tout deux vécus dans des milieux très différents.

Victor est un jeune homme riche, quasiment un Noble en fait. Marie Colombe est une funambule dans un cirque. Donc, c'est logique que vut les conditions de vie, ça puisse paraître un peu étrange.

Pour ce qui est du pouvoir, je ne l'ai pas précisé mais en effet il y'avait bien un effet d'intention. Pour être plus précis, il faut qu'il regarde la victime dans les yeux, et qu'il active son pouvoir. Je pensais que c'était un peu évident, mais bon, je vais le rajouter, tu dois avoir raison....XD

Voilà... Je crois que c'est tout, après j'essaierais de ne pas te décevoir pour les retrouvailles.-__ô'
Revenir en haut Aller en bas
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: DeManslen Victor.   Dim 30 Jan 2011 - 18:41

hey bien dans ce cas c'est parfait, je valide ta fiche. je suivrai les retrouvailles de pret ^^

Re-bienvenue dans ce qui sera ta derneire deumeure !

Enjoy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: DeManslen Victor.   

Revenir en haut Aller en bas
 

DeManslen Victor.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches des disparus-
Sauter vers: