AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HENSKENS T.J { V1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Closet Case
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii'
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Ses silences t'insultent.
• AEA : Lily. Ah, non. Guy.
• Petit(e) ami(e) : HUGO. TOUT LE MONDE LE SAIT DE TOUTE FACON. RIGHT.

RP en cours : Just for the hell of it

Messages : 156
Inscrit le : 30/01/2011

MessageSujet: HENSKENS T.J { V1   Lun 31 Jan 2011 - 1:11



* T.J Henskens


*nom – Henskens.
*prénom – Tyler John. Il accepte soit T.J, soit Tyler.
*age – 18 ans.
*né le – 01 Février 1985.

Pouvoir
T.J est équipé d'une censure permanente. Cela concerne principalement les injures et ce qu'il ne pense pas vraiment, consciemment ou pas, bien qu'il n'arrive pas à prononcer certains mots sans raison évidente. A la place du mot ou de la phrase, et bien que ses lèvres bougent, aucun son ne sort. Quand il est sous le coup d'une forte émotion, il peut lui arriver de ne plus réussir à dire grand chose. Ça peut sembler inutile comme ça mais, bien utilisé, ça peut être assez pratique.

Alter Ego Astral
Un ver de terre d'un mètre trente prénommé Guy. Allez savoir. Il est sympathique et rit volontiers, au même titre que son propriétaire, bien que semblant mieux voir les limites que lui. En général, il aime s'enrouler autour de son cou. Et non, il ne trouve pas ça répugnant.

Passions
Il est passionné de photographie, de petites bêtes gluantes et dégoutantes en général, et prête une attention toute particulière à la religion et tout ce que s'y rattache. L'Au-Delà, les Fantômes, la Réincarnation et toutes ces choses là le passionnent au plus haut point. Il se sent concerné, dirons nous. Il aime aussi les chemises que certains qualifieraient de 'hideuses', aime rire et faire la fête, flirter et ne pas se prendre la tête.

N'aime pas / Phobies
Il a peur de mourir, n'aime pas les gros animaux ou les 'trucs pointus', et part se cacher quelque part quand il y a de la pluie ou de l'orage. Il ne supporte ni les éclairs, ni le tonnerre. Étant atteint d'une maladie incurable, il a plus conscience de la mort que beaucoup d'autre - et de fait en a peur. Il ne veut pas mourir. C'en est presque une obsession.



« You'll never know if you don't go
You'll never shine if you don't glow »


Physique

T.J est un jeune homme qui ne passe pas tout à fait inaperçu. Il n'est pas de ceux qui aiment se fondre dans la masse et attendre que les choses se passent, et n'a jamais été du genre à vouloir faire comme tout le monde, juste pour se faire 'bien voir'. Ce n'est plus son objectif depuis de nombreuses années, de toute façon, se faire bien voir. Et quand on veut se faire remarquer, ou tout du moins être soi-même, cela ne passe-il pas en premier lieu par le physique? D'accord, on ne peut pas faire grand chose contre la forme de son nez ou la couleur de ses yeux, mais ce n'est pas ce que l'on remarque en premier chez les autres, en général, il ne faut pas se mentir. Et ça, T.J l'a très bien compris. Difficile d'être pris au sérieux quand on ne ressemble pas à ce que l'on est ; il met donc un point d'honneur à ressembler e-xa-cte-ment à la personne qu'il est vraiment. Son physique s'accorde donc assez bien avec son caractère, et ça se voit.
Puisqu'il faut en passer par les généralités, le jeune homme n'a jamais été complexé ou embarrassé par une partie quelconque de son corps. Enfin, peut-être avait-il quelques complexes étant plus jeune, mais tous les adolescents en passent par là ; l'important est qu'il les a surmontés, voire oubliés, depuis. Du haut de son mètre soixante-dix neuf, l'Australien ne pense pas avoir à se plaindre. Ni dans un extrême, ni dans l'autre, il ne voit pas l'intérêt de pleurnicher sur un ou deux centimètres qu'il ne prendra à l'évidence plus jamais. Son corps est athlétique, comme celui de n'importe quel garçon de son âge aimant pratiquer divers sports. Il ne fait pas pour autant des pompes et exercices en tout genre chaque matin, jugeant cela aussi inutile que 'trop fatiguant', mais fait tout de même attention à ne pas prendre de poids. A son âge, et dans l'époque dans laquelle il vit, les apparences sont de toute façon très importantes : avoir un physique avantageux, ou au moins entretenu, ne peut qu'être valorisant. Sa balance indique un poids moyen de soixante-six kilos, qu'il juge fort respectable-et de toute façon, personne ne vous demande jamais votre poids exact, c'est une légende. Un poids moyen, ça suffit. Et puis ça se voit, de toute façon, qu'il n'est pas gros. Mince, élancé.
Et puis T.J, c'est ces fins yeux d'un vert clair et lumineux, très expressifs. C'est aussi ces cheveux un peu épais, coiffés bizarrement. Une mèche qui retombe sur le côté droit de son visage ; le reste ramené en arrière à l'aide d'un peu de laque, qui retombe au niveau de sa nuque. Et puis surtout, c'est ces cheveux d'une couleur étrangement grise, peut-être après un passage chez le coiffeur ou peut-être parce qu'il s'est renversé du Javel dessus, difficile à dire. En tout cas ils ont perdu leur couleur originelle, châtain, et il semble d'ailleurs très fier de sa 'super décoloration', comme il dit. Son visage est mince, pas vraiment efféminé, pas carré non plus. Plus d'acné pour lui depuis longtemps, sa peau est lisse et sans tâche ou bouton disgracieux. On peut aussi mentionner ses trois boucles d'oreilles à l'oreille gauche, au lobe, juste au-dessus et à son sommet, ainsi que les deux qu'il a à l'oreille droite. Oui, parce que ça fait 'tendance' de ne pas avoir le même nombre de piercings aux deux oreilles. Même si lui-même ne sait pas très bien pourquoi.
Il y a aussi les habits, évidemment, qui jouent sur l'allure d'une personne ; et eux, au moins, on peut les changer. T.J met donc un point d'honneur à ne pas simplement mettre tout ce qui lui passe sous la main. Il aime les vestes assez travaillées et ajustées, en général, qu'il enfile par-dessus une chemise quelconque, parfois un T-Shirt. Les pantalons, jamais trop serrés : il aurait l'impression de soit avoir l'air gay, soit risquer de se castrer. Et aucun des deux ne l'enchante, donc il évite. Il préfère plutôt les Jeans simples ou les pantacourts, ou n'importe quoi de ce style dans lequel il puisse bouger. Pour les chaussures, des baskets suffisent amplement ; c'est d'ailleurs le détail de sa tenue sur lequel il réfléchit le moins. Malheureusement pour lui-enfin, plus ou moins-il doit la plupart du temps porter l'uniforme de son lycée, et n'a donc pas le choix de ses habits. Questions couleurs, il avouera une préférence pour le noir, le bleu, le vert ou le blanc. Et pourquoi pas du rouge, mais pas en trop grande quantité.

Caractère

Il ne faut pas se fier aux apparences, et T.J est un bel exemple de cette affirmation. Oh, certes, il ne sourit pas pour mieux vous tuer, mais il n'est pas le garçon le plus gentil du monde, contrairement à ce que l'on pourrait penser au premier abord. De toute façon, il ne cherche pas à avoir l'air particulièrement sympathique : il l'est. Enfin, dans la majeure partie des situations. Et puis il y en a d'autres, parfois, où il laisse entrevoir un côté légèrement plus sombre, légèrement moins insouciant. Mais qui peut prétendre être tout blanc ou tout noir, de toute façon? Pas lui, en tout cas. Il ne l'a jamais prétendu.
Le premier mot que l'australien a dû apprendre a probablement été 'sourire'. Suivi de près par 'rire' et 'faire l'imbécile'. Et ça, on ne peut que le remarquer. Son visage est toujours traversé par un sourire d'imbécile heureux, comme s'il venait d'apprendre une merveilleuse nouvelle-bien que ce ne soit pas le cas. Il rit d'un rien, et est toujours le premier à lancer des blagues stupides et tout sauf drôles, qui en général n'amusent guère que lui. Et si d'autres le suivent dans son fou rire, c'est simplement que le sien est contagieux. De par son caractère ouvert et totalement extraverti, il n'a jamais eu de problèmes pour se faire des amis ou même pour s'intégrer à un groupe quelconque. La tchatche, ça lui connait. Il sait parler et a un certain charisme, ce qui fait de lui quelqu'un que les plus timides ou discrets ont tendance à suivre. Ou à éviter, justement.
Il sait ce qu'il veut, et sait comment faire pour l'obtenir. T.J n'hésite pas à faire plier les barrières jusqu'à leurs extrêmes limites pour passer au-dessus, quand il ne les casse pas tout court. L'autorité, il s'en tape et le fait savoir. Il n'a de comptes à rendre à personne, et ne conçoit que difficilement qu'on puisse lui dire non. Enfin, ça lui arrive souvent. Mais s'il veut vraiment quelque chose, qu'il a décidé de l'obtenir, il fera tout ce qu'il faudra pour l'avoir. Que ce soit amoral ou pas, qu'il faille être hypocrite ou pas pour y parvenir. En somme, il peut se montrer aussi adorable qu'imbuvable, suivant la personne avec qui il se trouve. Adorable dans le sens où il aime remonter le moral des autres, rit pour un rien et sait être réconfortant quand besoin est. Imbuvable dans le sens où il peut être hypocrite, méchant et le pire des goujats. Ah, oui : les filles et lui, ce n'est pas une grande histoire d'amour. Ou c'en est une trop riche, à vous de voir. Il semble incapable de rester stable, et change de petite amie assez régulièrement. Voire tout le temps. Mais apparemment, lui ne voit pas le problème. Et alors? Il ne les a pas forcé à aller avec lui. Et même s'il a dit 'je t'aime' un peu trop vite, ce n'est pas de sa faute si ça n'a pas marché.
Enfin, ça c'est devant la fille en question. Devant ses amis, le discours sera bien moins sympathique. Dans un lycée il est le garçon qui, parmi d'autres, est apprécié. Presque autant qu'il est détesté, en tout cas. Celui qui n'hésite pas à répondre aux professeurs et qui se fiche de sécher les cours. Celui qui n'a pas forcément bonne réputation, mais qui semble 'cool'. Celui qui aborde des filles le matin, leur dit qu'il les aime le midi et les largue le soir. Celui qui a pas des notes terribles, mais travaille quand même. Celui qui fait du surf, qui sort faire la fête. Mais aussi le garçon qui aide les nouveaux à s'intégrer, qui prend part aux activités et semble un peu ailleurs, parfois. Avec ses amis, il se moque des autres et fait des commentaires blessants. Seul, il est beaucoup plus agréable. L'influence de groupe, certainement. Il n'en reste pas moins quelqu'un qui aime être entouré et faire des choses plus stupides les unes que les autres. Vivre sa vie à fond. Que ce soit en avalant un mélange immonde au déjeuner ou en faisant des grimaces au policiers dans la rue. Que ce soit faire un concours de lancer de crayon ou le concours de celui qui avalera le plus de verres d'alcools sans s'évanouir. Très fin.
Si vous l'énervez, attention tout de même. Quand il vous en veut, il vous en veut. Et ce n'est pas le genre de garçon à répandre des rumeurs sur vous ou à laisser couler sans plus s'en préoccuper. Non, si vous le cherchez trop, il risque de vous en mettre une. Se battre, c'est bien une solution simple et efficace de régler les conflits. Je te cogne, tu me cognes et voilà, problème réglé. Et puis de toute façon, on a bien besoin de rivaux, dans la vie! Un type sur lequel s'énerver sans raison, ça peut être pratique.
Un adolescent bien comme les autres, finalement. A qui on peut se confier sans être réellement persuadé qu'il ne dira rien, avec qui on peut s'amuser ou réviser, avec qui on peut rire ou pleurer. Quelqu'un qui a des amis et des ennemis, qui aide les autres ou se moque d'eux. Même si, parfois, il semble s'isoler dans son propre monde de pensées noires et incertaines. Comme s'il avait des soucis dont il ne parlerait pas. Mais T.J, c'est pas le genre à étaler ses sentiments. Ni ses problèmes. Ni à pleurer comme une fille. Et, une dernière chose : il insiste plus que lourdement et maladroitement sur ce qu'il tient à cacher, de telle sorte que soit on croit qu'il hait ce genre de choses, soit il les aime trop, justement. Comme 'quel espèce de crétin irait pleurer devant Titanic?' dès qu'on lui en parle. Ou répéter que 'il est pas gay', 'arrête de faire ta tafiole' ou autre gentillesses du genre. Ouais. Les mecs, ça l’intéresse pas. Jamais. Et il n'aime pas les films débiles. D'ailleurs, il n'a pas non plus peur des orages. Jaaaaamais.

Histoire

«T.J! Tu te ramènes oui ou non?

-C'est bon, t'as pas de train à prendre!»

Le jeune homme lança les clés de chez lui en l'air une nouvelle fois, et les rattrapa dans sa main droite. Il fronça les sourcils, puis serra ses doigts autour de son trousseau.

«Tu veux pas rentrer chez toi ce soir, ou quoi? Mec, tout à l'heure tu vas les laisser tomber et tu sauras plus où elles sont. Allez, ramènes-toi.»

T.J fixa la petite tâche grisâtre sur le trottoir de la même couleur, puis sa main droite. Un sourire amer se dessina sur son visage.

«C'est ça, ouais. J'arrive.»

- - - - - - - - - -✄- - - - - - - - - - -

Sa naissance, on l'avait raconté mille et une fois à T.J-et encore, il n'avait pas compté, sinon le chiffre aurait sûrement été plus impressionnant, il pouvait le jurer. C'était un 01 Février donc, comme d'habitude à cette époque, il faisait une chaleur pas possible. C'était sa tante qui avait dû emmener sa mère à l'hôpital cet après-midi là, parce que son père était au travail ; et à cause des embouteillages, il n'avait pu arriver qu'une fois que la bataille était finie. 'Comme d'habitude', aurait sûrement ajouté sa mère sur un ton de reproche. Pour sa part, il s'en fichait assez. A cette époque là, il se rendait pas compte de grand chose, et autant dire qu'il en avait aucun souvenir. Si ce n'étaient ceux qu'on lui avait raconté, bien sûr, mais il s'en passait largement, du premier yaourt ou de la tête qu'il faisait quand sa mère l'a porté pour la première fois dans ses bras. A chaque fois qu'elle en parlait, elle avait ce sourire un peu stupide qu'elle aimait tant arborer, et qui donnait envie à son fils ainé de rire. Non, franchement, un sourire niais et béat, comme si sa naissance avait été la plus belle chose qui lui était arrivé. Après le soulagement de ne pas être morte, bien entendu-qui était quand même un bien plus beau souvenir que l'arrivée d'un bébé, il fallait avouer. Au moins, il ne pouvait pas prétendre ne pas être aimé. Ses parents avaient toujours été deux personnes très aimantes, un peu trop peut-être, voyant la vie dans des tons roses, blancs et beiges qui pouvaient finir par être écœurants, à force de les côtoyer. Ils avaient de quoi dégoûter n'importe qui du bonheur, tant ils respiraient la joie de vivre. Heureusement pour eux, ils réussirent à communiquer cet amour de la vie à leur enfants, à défaut de les en dégouter profondément. Et ainsi naquit un nouveau sourire niais dans la famille : à savoir, le sien.

Deux ans après avoir mis au monde T.J, Nathaly Henskens retourna à l'hôpital pour accoucher d'une petite fille, Ashley. Parce que, c'est bien connu, pour qu'une famille soit complète et heureuse il faut au moins deux enfants, au moins un garçon et une fille. Et dans leur soucis de tout faire bien, ils mirent un nouvel enfant au monde à peine un an plus tard, le petit Ryan. Deux fils et une fille mignons comme tout, une jolie maison à Sydney, près de la plage, un revenu plus que correct..., que demander de plus? La vie était belle. Ils étaient heureux, eux, en tout cas.

- - - - - - - - - -✄- - - - - - - - - - -

Dès qu'il avait su marcher, l'ainé des garçons s'était tout de suite pris d'un amour immodéré pour les bêtes gluantes, sous le regard attendri de son père et-tout de même-dégouté de sa chère mère. Ce fut à peu près à ce moment là, vers ses cinq ans, s'il se souvenait bien, qu'il apprit que dans ce beau pays qu'était l'Australie, les vers de terre pouvaient atteindre plus d'un mètre trente. Taille qui lui fit forte impression, puisqu'il décréta qu'il voulait en avoir un. Et à défaut d'en trouver un près de chez lui, il se l'inventa. Bon. Pourquoi pas, hein? Ses parents préféraient, très clairement, qu'il joue avec un faux ver de terre d'un mètre trente plutôt qu'avec un vrai ver de terre de dix centimètres. 'Oui, oui, Guy peut venir à table, si tu veux, tant qu'il reste par terre'. Mais malgré son étrange passion pour les animaux jugés dégoutants par la gente féminine, il n'avait rien de particulier. Enfin, il ne pensait pas. Il aimait grimper aux arbres, courir à travers les rues, nager et apprendre à faire du surf, tirer les cheveux de sa cadette et chercher des vers de terre dans les endroits les plus improbables qui soient avec son petit frère. Il avait des amis, s'amusait, faisait n'importe quoi. Apprenait à vivre, comme le font tous les enfants. Il ne voyait pas grand chose à raconter sur son enfance, franchement ; il n'avait rien vécu qui valait la peine d'être raconté. A part si c'était son anniversaire et que ses parents, en parfait accord avec ses crétins d'amis, avaient décidés de faire le topo de toutes les idioties qu'il avait fait depuis le jour de sa naissance. Aucun événement traumatisant n'était venu perturber sa petite vie bien tranquille. Pas de meurtre cruel et sans raison, pas d'accidents graves, pas de trahison majeure qui aurait changé sa vie à tout jamais. C'était à cette époque là, en revanche, qu'il avait fait la connaissance de ses deux meilleurs amis, Ian et Lucy. Ils étaient tous deux ses voisins, et allaient dans la même école primaire que lui. Et puis ils aimaient tous les deux faire du surf et grimper aux arbres, bien que l'ainée était plus vive que son jeune frère. C'était le début d'une longue et solide amitié, oui.

Mais, là encore, rien qui valait la peine d'être raconté en détail.

- - - - - - - - - -✄- - - - - - - - - - -

«Ian, ralentis un peu, tu veux!

-Je vais même pas vite! T'es devenu une vraie tortue, toi, avec le temps, grommela le concerné en passant une main dans ses cheveux clairs. Et puis après ils vont nous piquer notre place.

-Qui ça, ils?

-Les touuuristes, mon ami.»

T.J ne put s'empêcher de rire, accélérant sensiblement sa cadence pour rattraper son meilleur ami. Il mordit sa lèvre inférieure, mal à l'aise, et poussa un léger soupir.

«Hm, I-

-Owh, fais gaffe! Tombe pas, va!»

Le jeune homme lâcha le bras de son ami, auquel il s'était rattrapé de justesse, et se redressa vivement, un sourire désolé aux lèvres.

Tombe pas, ouais..., facile à dire, pour lui.

- - - - - - - - - -✄- - - - - - - - - - -

L'année de ses douze ans, et avec son entrée au lycée, les centres d'intérêts de T.J s'étaient légèrement déplacés. Comme tous les enfants, il commença à délaisser ses jeux pour en préférer d'autre, et commença à refuser beaucoup de choses sous prétexte qu'il faisait ce qu'il voulait et que ceci ou cela, ça faisait trop 'bébé'. Ses notes baissèrent sensiblement, sans réelle incidence cependant, et il n'y prêta pas plus d'attention que ça. Très vite, quand il jeta son vieil uniforme pour enfiler le nouveau, il se fit remarquer. D'accord, il n'était déjà pas très discret en primaire, mais cela ne s'améliora pas, disons. Il fut vite catalogué comme étant le clown de la classe, celui qui faisait n'importe quoi et qui essayait de se mettre debout sur les mains dans la coure de l'école-sans grand succès, évidemment. Il s'amusait avec Lucy, qui était une classe au-dessus de lui, et entrainait Ian dans ses bêtises dès qu'il en avait l'occasion. A savoir, puisqu'il était à côté de lui en cours, tout le temps. Il continuait de faire du surf dès qu'il en avait le temps, bien qu'il était clair que son manque d'équilibre ne lui permettrait jamais d'être un pro en la matière. Les trois amis devinrent vite inséparables, se nouèrent d'amitié avec d'autres enfants, firent des choses complètement idiotes, d'autres choses dont ils furent très fiers, et beaucoup d'autres dont à priori ils ne se souviennent même plus aujourd'hui. Enfin, à douze ans, on ne pense pas à tenir un journal de tout ce que l'on fait, parce qu'on ne pense pas qu'un jour on voudra s'en souvenir. Y'a le temps, avant d'être vieux, largement. Et la mort, on y pense pas.

- - - - - - - - - -✄- - - - - - - - - - -

L'année de ses treize ans, il se réveilla avec un étrange pressentiment. Il ne savait pas ce que c'était exactement, il ne savait pas pourquoi, mais il sentait que quelque chose de grave allait se produire. C'était confus et diffus, mais cela le perturba assez pour qu'il demande à sa mère de vérifier que sa grand-mère allait bien. Il était sûr que non, vraiment. Elle le regarda, intriguée, et lui tapota la tête en disant qu'elle allait très bien.

Elle mourut le soir-même, tombée dans les escaliers.

- - - - - - - - - -✄- - - - - - - - - - -

L'année de ses quatorze ans, T.J fêta le passage à l'an 2000. A savoir : il sortit dans la rue en criant qu'ils allaient mourir, suivi par une dizaine d'autres adolescents et adultes tous aussi heureux que lui de dire adieu à ce monde, apparemment. Lucy avait décidé qu'il serait de bon ton de boire un peu, arguant qu'elle avait quinze ans et 'faisait ce qu'elle voulait ouais laule', et il ne fallut pas longtemps avant que le jeune homme décide à son tour de boire un peu. Enfin, un peu ça donne un jeune homme qui rigole comme un demeuré en attendant l'immense feu d'artifice qui devait exploser à minuit au-dessus de Sydney. Ian n'avait pas bu, lui, et garda un œil sur lui alors qu'il tournait sur lui-même en chantant une chanson totalement stupide, sous le regard apitoyé de sa jeune sœur. Qui hésita plusieurs fois à aller chercher leurs parents, et ne le fit pas uniquement parce qu'elle ne savait pas où ils étaient passés, tant il y avait de monde dans la rue. Juste avant que les premières fusées n'explosent, Ian entraina ses deux meilleurs amis plus loin, sur une hauteur quelques mètres au-dessus de la plage, parce que soit-disant on verrait mieux de là. Et, effectivement, T.J dut admettre qu'il avait raison en levant ses yeux vers les dizaines de fusées qui éclataient dans le ciel de l'Australie. Au bout d'une minute il se retourna, pris d'une brusque nausée. Il dû se plier en deux durant quelques secondes, persuadé qu'il allait cracher son estomac, ses intestins et tout ce qu'il y avait au milieu, quand cela passa brusquement. L'alcool, peut-être? Lucy saurait sûrement. Il la chercha des yeux quelques secondes, avant de se rendre compte qu'elle était au bord. Trop près, beaucoup trop près.

Quand il agrippa son bras et la tira violemment en arrière, tout ce qu'elle trouva à faire fut rire en disant qu'on voyait mieux, là-bas. Ouais, on voit mieux, c'est ça. Putain.

- - - - - - - - - -✄- - - - - - - - - - -

«T'as jamais eu d'équilibre, en fait.»

T.J se raidit en entendant la remarque de Ian, et passa une main dans ses cheveux décolorés.

«Ouais, on peut dire ça. Pourquoi tu parles de ça?

-Je sais pas. J'ai l'impression que tu tombes encore plus, ces derniers temps, répondit le concerné en haussant les épaules, lançant un regard inquiet à son ami de toujours.

-Tu trouves?»

Le sourire de T.J était factice, mais il le garda affiché bien grand sur son visage. Il dû faire illusion, parce que Ian lui sourit à son tour et secoua sa tête de gauche à droite, comme s'il avait dit un truc stupide.

«Oh, laisse tomber, je suis parano.»

C'était le moment où jamais, là. Maintenant. Allez, maintenant. Vas-y, T.J. Dis lui.

«Hm, en fait...

-Quoi?»

Devant l'air de nouveau inquiet de son ami, qui avait saisi sa planche rangée dans sa cabine de plage, il poussa un soupir discret. Ouais. Dis lui. Facile à dire, ça.

«Je t'ai déjà dit à quel point ta planche craignait?

-Oh, ta gueule, hein!»

- - - - - - - - - -✄- - - - - - - - - - -

L'année de ses quinze ans, Ian Thorpe défonça tous les autres nageurs aux Jeux olympiques, au grand bonheur de Ian-l'inconnu-de-Sydney-qui-restait-quand-même-l'ami-de-T.J-même-si-c'était-pas-un-athlète-super-célèbre. Il parla aussi des drôles d'impressions qu'il ressentait parfois avec Lucy-parce que, mince, il lui avait quand même sauvé la vie, à cette ingrate alcoolique. Contrairement à ce qu'il aurait cru au premier abord elle ne prit pas la chose à la rigolade, et son explication la lança dans une réflexion plutôt sérieuse. Qui aboutit à deux remarques de sa part. La première, que les cheveux gris, ça lui allait super bien. La deuxième, que les boucles d'oreilles, sur les garçons, c'était classe. Et elle se décida finalement à en ajouter une troisième, sur un ton plus hésitant. A savoir que, de ce qu'elle en savait, il y avait des personnes qui ressentaient des trucs comme ça. Comme les médiums et tout et tout. Un peu comme dans un film, qu'elle avait vu récemment ; quand on allait mourir, on pouvait sentir la mort, voir des fantômes, ce genre de choses. Mais il allait pas mourir bientôt, alors c'était ridicule, comme théorie. Il se mit à rire, comme quand il ne savait pas trop quoi faire d'autre, et répondit qu'il devait plutôt être hypersensible de nature, voilà tout. C'était beaucoup mieux, comme explication.

- - - - - - - - - -✄- - - - - - - - - - -

L'année de ses seize ans, T.J dû arrêter le surf pour se concentrer sur ses cours-parce que, paraît-il, il devait avoir des notes correctes. Ashley était devenue une vraie peste avec de jolies boucles blondes-mais il l'adorait quand même, Ryan avait pris le relais concernant les vers de terres et autres bêtes immondes, Ian continuait de vivre comme il l'avait toujours fait et Lucy commençait enfin à s'inquiéter de ce qu'elle ferait plus tard. Rien de particulier, donc. Si ce n'est que malgré les recommandations de ses parents concernant les bonnes notes qu'il devait avoir, il continua de faire l'imbécile et de s'amuser. On ne change pas du jour au lendemain, hein?

- - - - - - - - - -✄- - - - - - - - - - -

L'année de ses dix-sept ans, vers Décembre, il voulut reprendre ce sport magnifique qu'est le surf-quand on a la mer et de grosses vagues près de chez soi, hein-et finit à l'hôpital. Non pas parce qu'il s'était raté sur sa planche, qui plus est, mais parce qu'une idiote lui avait envoyé un ballon sur la main. Enfin, il avait essayé de la rattraper et avait dû mal la réceptionner, se tordant le poignet au passage. Visite de routine, donc, qui fut prolongée lorsqu'il chuta lourdement au sol en sortant de la salle de consultation. Ce qui entraina la question fatale du médecin, 'ça vous arrive souvent, de tomber comme ça?'. Oui, merci, je suis nul et en plus j'assume trop tellement je suis un ouf. Lui, ainsi que ses parents, haussèrent des sourcils perplexes quand il lui demanda de joindre les talons et de tendre ses bras devant lui, puis de fermer les yeux. Tout ce à quoi il aspirait étant de sortir de là-rester dans un endroit pleins de gens à moitié mort, ce n'était pas ce qu'il préférait-il s'exécuta, tout en lui demandant pourquoi il voulait qu'il fasse ça.

Il comprit quand il se mit à tanguer dangereusement. Enfin, non, il comprit pas. Le médecin si, en tout cas, apparemment. Vu la tête qu'il faisait, il devait au moins avoir une petite idée. Et puis on demande pas à quelqu'un de rester là pour faire des tests s'il a rien. Il avait peut-être l'air stupide, comme ça, à ne pas tenir debout sans garder les yeux ouverts, mais il était loin d'être demeuré.

- - - - - - - - - -✄- - - - - - - - - - -

«En plus ta planche, t'as vu, elle est pire que la mienne. Depuis le temps que tu l'as pas sortie!

-Tais toi. La mienne, elle est canon.»

T.J regarda nerveusement sa planche blanche et bleue, qu'il tenait aussi fermement que possible entre ses doigts. Il allait bien falloir qu'il lui dise, à un moment ou à un autre. Pas le choix.

«Désolé mais c'est pas ma faute si une idiote m'avait pété le poignet.

-C'est ta faute si t'avais des notes pitoyables. C'est pour ça que t'as dû arrêter, je te signale.

-Et quand j'ai voulu reprendre, on m'a pété le poignet.

-Ouais, 'fin t'aurais pu le rattraper correctement, aussi.»

Le jeune homme voulut rétorquer quelque chose, mais finalement ne dit rien. Oui, il s'en souvenait parfaitement, de cette visite à l'hosto. D'ailleurs, c'était deux mois avant son dix-huitième anniversaire, il risquait pas de l'oublier. Il n'avait pas fallu très longtemps avant qu'on lui diagnostique une Ataxie. Enfin, il n'avait pas retenu le nom en entier, mais ça revenait au même. Ce qu'il savait c'était qu'au final, il tiendrait plus debout. Il jeta un coup d'œil à sa planche, et eu un vague sourire en se disant que, de toute façon, il remonterait pas dessus.

«J'ai oublié un truc dans ma cabine, je reviens, dit-il en faisant demi-tour, précautionneusement.

-Ah? Okay, vas-y. Je t'attends.»

Il fit un signe de la main à Ian, qui avait planté sa planche dans le sable chaud, et se dirigea vers ladite cabine de bain, sans trop se précipiter. Pour l'instant, ça allait. Ses mouvements avaient du mal à se coordonner, parfois, mais ce n'était pas trop dérangeant. En général. Il tombait régulièrement, de par son manque d'équilibre, mais ça faisait plus rire les autres qu'autre chose. Il avait refusé de le dire à qui que ce soit. Sa famille était au courant, mais c'était tout. Personne d'autre. Il poussa un léger soupir en s'arrêtant devant la petite pièce rouge qui lui servait à ranger ses affaires, et décrocha le bracelet auquel il avait attaché la clé. Il allait bien falloir qu'il dise à Lucy qu'elle avait raison, hein. Et à Ian qu'il ne pourrait pas remettre les pieds sur cette foutue planche. Mais ça signifierait aussi dire à voix haute qu'il ne pouvait plus vivre normalement et ça, non. Il trouverait un autre moyen. Peut-être. Il avait encore de longues années avant de n'avoir de réels problèmes, et il ne voulait pas en parler avant. Alors s'enfuir, recommencer, pourquoi pas?

Il poussa la porte de la cabine, s'énervant lorsqu'il coinça sa planche dans le battant, et s'étala de tout son long dans le Hall, provoquant un désagréable écho.

…, depuis quand y'a un écho, dans une cabine?




Informations Hors-RP

Avez-vous bien lu les règles ? Elles sont Code correct (Periple), bla bla bla. Je les connais par cœur, de toute façon.
Où avez vous trouvé ce forum ? Par moi-même. Après une soirée alcoolisée.
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? LAULE.
♦ ...Dans ce forum ? Nii' ~





• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


« Des chansons, des filles, beaucoup de verres et de nuits ;
Telles étaient nos heures, telles étaient nos vies.
Futiles adolescents, tout nous était permis.

Rois de pacotille ; princes démunis. »

Feel the joy of being alive:
 



Dernière édition par T.J Henskens le Ven 4 Fév 2011 - 19:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: HENSKENS T.J { V1   Mar 1 Fév 2011 - 9:29

Bon bah, puisque tu parle de moi, je m’occuperais donc personnellement de ta fiche, maintenant que je sais qui tu es niark !

Mais bon ‘ai quasiment pas grand-chose a dire bien que l’histoire ne soit pas encore publiée, on en apprend tellement tant dans le caractère et sur le physique dans cette entrée en matière, que y aurait presque pas besoin d’histoire pour le coup, j’ai l’impression que c’est le genre de perso un peu tête a claque, comme on en trouve souvent dans les D.A (je pense notamment en exemple de comparaison à Changelin dans Teen Titans, ou a Odd de Code Lyoko.) et qui sont généralement les préférés du public.
Mais j’attends la venue de l’histoire avant de me prononcer (ce qui ne sera certainement pas une surprise)

Tien en parlant de surprise, le pouvoir m’a étonné par rapport a tout ce qui se dit dans les description, ca fait opposé a sa personne XD mais ca serait très pratique en TV pour la censure… si ton perso sort un jour je lui conseil de se lancer dans cette carrière. XD
Bref te laisse terminé et revient de voir des que c’est fait.
Bon courrage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Closet Case
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii'
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Ses silences t'insultent.
• AEA : Lily. Ah, non. Guy.
• Petit(e) ami(e) : HUGO. TOUT LE MONDE LE SAIT DE TOUTE FACON. RIGHT.

RP en cours : Just for the hell of it

Messages : 156
Inscrit le : 30/01/2011

MessageSujet: Re: HENSKENS T.J { V1   Jeu 3 Fév 2011 - 1:22

Ooolah j'ai trop de mal. J'ai un vrai problème pour écrire les histoires, je sais pas pourquoi. Moi je dis, abolissons les histoires, ouaaais./o/

Fiche terminée~! (Enfin)

Enfin j'ai pas eu l'impression d'être très claire par moment, alors dis moi, hein. Je crois que je n'arriverais jamais à être claire, en fait. C'est ma maladie à moi, ça.

Et ça te surprendrait si je te disais que j'adore Changelin et Odd?>8D

Il pensera à la télé, promis. D'ailleurs, ça n'aurait pas été drôle s'il n'avait pas eu ce genre de caractère, justement. S'il était poli et tout ce qu'il y a de plus honnête, ça ne servirait pas à grand chose, n'est-il pas~

*Retourne mourir de la grippe. RIP.*

PS : Aha ça t'en fait des lignes à lire mon petit Kogenta.8DD



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


« Des chansons, des filles, beaucoup de verres et de nuits ;
Telles étaient nos heures, telles étaient nos vies.
Futiles adolescents, tout nous était permis.

Rois de pacotille ; princes démunis. »

Feel the joy of being alive:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: HENSKENS T.J { V1   Ven 4 Fév 2011 - 0:56

Dans le jargon, j'appelle ca effectivement "une tartine" que tu as fait la XD. Si ce n'est un anachronisme, qu'il faudrait m'expliqué avant que je puisse te valider. 1

2 ans c'est beaucoup trop tôt pour rentré au lycée, c'est encore le collège a cet âge la.

Champion Olympique de nage, ma fois pourquoi pas XD ca me rappelle un certain perso vert, qui est devenue une rockstar mondiale dans un grand groupe de punk-rock XD



Bon a ce que je vois on a deux perso préférés en commun et effectivement m'y attendais pas XD (d’ailleurs mon Beast je l'ai crée d'après les caractéristiques physiques de changelin, ca saute aux yeux avec le couleur et les oreilles nan ? XD

Enfin bref revenons sérieux. Juste que tu m'explique ce point sur le lycée et après ce sera bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Closet Case
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii'
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Ses silences t'insultent.
• AEA : Lily. Ah, non. Guy.
• Petit(e) ami(e) : HUGO. TOUT LE MONDE LE SAIT DE TOUTE FACON. RIGHT.

RP en cours : Just for the hell of it

Messages : 156
Inscrit le : 30/01/2011

MessageSujet: Re: HENSKENS T.J { V1   Ven 4 Fév 2011 - 19:43

Les pavés n'effrayent pas les écrivains. Au moins, quand y'a un pavé, y'a pas une page blanche. C'est dix fois mieux.

Alors, pour le point que tu me demandes d'éclaircir, c'est tout simple : En Australie, là où il habite, donc, il n'y a pas de 'collège'. On fait six ans de primaire, et puis on passe au lycée. Enfin, ce qu'on appellerait lycée en France, mais le système entier est différent, donc bon.è__è

Et Ian Thorpe est champion olympique de nage, oui. Pas mon T.J, hein. Ni son ami Ian, qui n'a que le prénom dudit champion en commun avec lui, malheureusement~

Et puis quoi, j'ai pas l'air d'être du genre à apprécier les crétins? Ouuuuh que SI.8DD

Revenons serieux, ouais. Je vais mettre dans le titre de ma fiche que c'est Over, tiens. Et si tu veux que je remplace par collège, honnêtement, ça ne me dérange pas. C'est juste une histoire de systèmes scolaires différents, surtout pas qu'il y est entré trois ou quatre ans en avance, bien sûr, c'est l'important.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


« Des chansons, des filles, beaucoup de verres et de nuits ;
Telles étaient nos heures, telles étaient nos vies.
Futiles adolescents, tout nous était permis.

Rois de pacotille ; princes démunis. »

Feel the joy of being alive:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: HENSKENS T.J { V1   Ven 4 Fév 2011 - 19:51

Non bah du coup vu que le système n’est pas le même autant garder l’exactitude de ca pays, donc du coup pour moi tout est bon du coup, C’est vrai que par moment j’ai eu du mal à m’y retrouver parmi les différents perso. Je valide ce nouveau perso, tu sais ce que tu a faire maintenant plus besoin de l’expliquer ^^

Enjoy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: HENSKENS T.J { V1   

Revenir en haut Aller en bas
 

HENSKENS T.J { V1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches acceptées-
Sauter vers: