AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Daniel Hovekat [Terminé !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Surfeur Chimère
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Age : 25
• Pouvoir : Attirance Féline
• Petit(e) ami(e) : Gonzesse (en priorité) ou mec peut importe ^^

Messages : 48
Inscrit le : 08/06/2011

MessageSujet: Daniel Hovekat [Terminé !]   Mer 8 Juin 2011 - 1:51



* Dan Hovekat


*nom – Hovekat
*prénom – Daniel (raccourcit par "Dan")
*age – 19 ans
*né(e) le – 01 Juin 1992
?

Pouvoir
Un pouvoir que bien qu’il n’a pas conscience de sa présence, va grandement apprécier en ses effets. En sa présence toutes les personnes féminines comme masculines ont subitement la soudaine envie irrésistible de le prendre dans leurs bras pour lui faire un câlin et de le caresser, comme si il s’agissait d’un petit chaton. Cette sensation disparaît une fois que l’accolade a été donnée jusqu’a la prochaine rencontre. J’appelle ce pouvoir par le nom de "Attirance féline"
Alter Ego Astral
une renarde

Passions
Je l’ai déjà évoqué et vous l’avez très certainement compris mais je vais quand même le récite de nouveau, plus qu’une passion ou quelque chose qu’il aime, Dan une obsession, se sentir apprécié voire même encore mieux aimer. C’est la chose qu’il recherchera toujours à cause du profond manque qu’il a enduré dans son enfance. Dan a un autre grand hobby : le surf. Le pensionnat disposant d’un lac donc une étendue d’eau qui comme le reste du pensionnat est magique et peut créer de belles vagues, si vous le cherchez vous aurez 80% de chance de le trouver là-bas. Sa métamorphose ne l’a pas empêché de continuer de pratiquer son sport favori. Ah et bien évidemment il adore par-dessus tout qu’on lui caresse le dos, s'il se laisse allez, vous pourrez peut-être même l’entendre ronronner XD. Penssez aussi à apporter des sodas à la fraise il en raffole ^^

N'aime pas / Phobies
S’il y a une chose que Dan n’aime pas, c’est son prénom. Enfin son prénom en entier. Si vous vous obstinez à l’appeler Daniel alors qu’il vous a dit et répété que c’était « Dan » il risque de se montrer rapidement agacé. Une autre chose qu’il n’aime pas non plus ce sont les fifils et les fifilles à papa. Après étant très ouvert il y a peu de chose qu’il n’aime pas ou qui ne l’intéresse pas. Ce sont
les deux principaux points qui lui sont déplaisants



"Câlin ? RRRRrrrrrrRRRRRrrr !!"


Histoire

C’était une belle journée ensoleillée sous le ciel d’Irlande. C’était un jour de commémoration plutôt particulier en ce samedi 11 avril 1987 dans la petite ville portuaire de Cork. Autrefois appelé Queenstown, 75 ans plutôt, le plus célèbre paquebot de tous les temps y fit sa toute dernière escale avant de partir vers son destin tragique en plein milieu de l’atlantique nord, causant la perte de 1500 âmes dont la majorité fut des émigrants qui avaient embarqué ici, ce 11 avril 1912, quittant l’Irlande en vue d’une vie meilleure en Amérique.

Marie-Line était sur les les docks du port maritime, au milieu d’une foule gigantesque pour fêter cette commémoration pour elle c’était un jour plutôt symbolique, tous les ans le maire citait le nom de sa famille à cette date. Elle n’avait jamais eu l’occasion de connaitre son grand-père, ce dernier avait en effet disparu en avec le Titanic cette nuit là. Il était resté en arrière pour permettre à sa femme et sa fille alors âgée de 6 mois de prendre place dans un des canots de sauvetage. Cette petite fille dormant paisiblement dans ses couvertures ne se doutant pas de la gravité de la situation autour d’elle, serait la femme qui des dizaines d’années plus tard mettrait au monde Marie-Line.

Si elle se tenait à présent sur ce dock aujourd’hui à écouter le discours du maire sur la tragédie de ce paquebot, elle le devait à son grand-père qui s’était sacrifié dignement comme beaucoup d’autres hommes de première classe. Et oui bien que vivant dans le petit village de Cork ancienne cité minière à faibles revenus pour ses habitants, la famille de Marie-Line était une des plus riches de la région. Son grand-père disparut dans la tragédie dirigeait la pus importante entreprise de textile du pays, et avait décidé de partir avec sa femme et sa fille nouvellement née partir en voyage de ce grand pays qu’est les états unis s’offrant un billet de première classe sur le plus grand et le plus luxueux paquebot nouvellement lancé par la White Star Line : le Titanic

Marie-Line sortit de sa rêverie quand le maire commença à appeler les familles de la ville qui avaient perdu des proches dans la catastrophe, les plus âgés pleuraient encore leurs proches disparus les plus jeunes comme elle, ne pouvaient pas être autant abattus car pour la plupart ne les avait jamais connus.

-…Un autre grand homme nous a quittés dans cette catastrophe, l'unique passager de premiere classe de la région. Il dirigeait la grande entreprise de textile qui a connu pendant des années quelques difficultés après sa mort. Avant de se remettre à flot. Nous souhaitons remettre ce bouquet à la famille de Charles Linhberg

Marie-Line s’avança et monta sur l’estrade sous les applaudissements de la foule émue depuis le début de la cérémonie. Le maire lui remit le bouquet en main propre. Elle s’approcha du micro. Comme les autres représentants des familles avant elle pour énoncer quelque mot.

-Je tiens à remercier la ville pour ce jour de commémoration… je n’ais jamais eu la chance de connaitre mon grand-père. Mais sans lui je ne serais pas ici aujourd’hui… ma grand-mère m’a raconté, qu’il l’avait aidée à s’installer dans un canot de sauvetage avec ma mère âgée de 6 mois, et est ensuite resté en retrait sans rien tenté pour lui.

Elle considérait son grand-père comme un héros. Des larmes d’émotion coulaient sur ses joues. Elle descendit ensuite de la scène sous les applaudissements nourris de la foule. Le gros bouquet de fleurs dans ses bras. Elle s’éloigna ensuite de la foule qui écoutaient toujours le discours. Elle marchait vite à présent. Elle voulait se placer tout derrière la marée de personne pour éviter d’être assaillie par les questions des touristes. Dans sa précipitation son talon se casse et sous le poids du bouquet elle perdit l’équilibre et chuta en avant. Un choc se fit sentir, mais plutôt, et moins violent que ce qu’elle s’était attendue, en relevant la tête elle vit devant elle un homme qui la tenait dans ses bras. Ce dernier tout près d’elle l’avait rattrapé avant qu’elle ne tombe au sol. Il l’aida à se remette droit et par galanterie ramassa le bouquet et lui rendit.

-Tout va bien mademoiselle ?

-Oui…oui… merci beaucoup» balbutia-t-elle.

En regardant de plus prêts le jeune homme qui l’avait rattrapé et le trouvait extrêmement séduisant, avec ses yeux verts et ses cheveux châtains.

-Très beau discourt, vraiment émouvant… il faudrait plus de gens comme votre grand-père dans notre société actuelle… je je suis désolé pour cette perte.

-Merci c’est très gentil… à vous.

-Je ne vais pas vous importuner plus longtemps. Ce jour doit être important pour vous.

-Oui… encore merci

Il lui adressa un sourire avant de s’éloigner à grands pas. Elle le regardait s’éloigner en restant là sans rien faire. Heureusement qu’il avait été là ce jeune homme séduisant. Et elle fit volte-face et reprit son chemin. Le reste de la journée se déroulera comme l’habitude tous les ans. Sur les coups de 11 h 30 une sirène retentit dans le port pour symboliser le moment du départ du paquebot 75 ans plutôt.

Tout l’après midi un exposé suivit d’un documentaire avec des images filmées de l’épave avait lieu à la salle des fêtes de la ville où étaient convié les passionnés, les historiens et les familles des victimes. À la suite de ces points culture une grande soirée et un grand repas étaient organisés avec au menu les plats à l’identique de ceux servir à bord du Titanic en première et deuxième classe, cette soirée était conclue par une reconstitution des authentiques bals de l’époque, qui malheureusement n’avaient pas eu le temps d’être programmé à bord du paquebot. Les robes et les tenues elles aussi étaient d'époques prêtées essentiellement par des associations. Pour la première fois un air de 1912 refaisait surface en plein milieu de l’année 1987, ils s’y seraient crus. Marie-Line habillée d’une élégante robe blanche à dentelle et à perles était restée seule à sa table pendant que les autres occupants de cette dernière étaient partis valser sur des airs de Ragtime. Eux aussi joués lors de la traversée. Elle n’avait pas envie de prendre part à cet exercice, ces pensées étaient encore tourmentés par l’homme de l'après-midi, elle commençait à se demander s'il n’y avait pas quelque chose pour qu’elle puisse penser tout le temps à cette drôle de rencontre. Une main vint alors à entrer dans son champ de vision, on la lui tendait lorsqu'une voix familière se fit entendre.

-Puis-je me permettre de vous inviter à danser ?

Alors qu’elle leva les yeux son cœur fit, un bond : c’était lui
Après un moment d’hésitation elle accepta. Et allèrent sur la piste de danse. Jamais elle n’avait dansé comme ce soir là, elle se sentait si bien grâce à cet inconnu comment était-ce possible. La soirée prit fin alors trop rapidement à son gout. Après que l’homme lui ait demandé s'ils pouvaient se revoir, et qu’elle eu accepté ils partirent chacun de leur côté.

Marie-Line Linhberg venait définitivement d’établir une rencontre avec Brian Hovekat.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Plus le temps, passait plus ils se revoyaient, plus ils se découvraient. Elle apprit qu’il n’habitait pas très loin de Cork et qu’il était à la fois Biochimiste et scientifique chercheur. Il faisait des recherches et des théories sur l’avancée et la dégradation lente de l'épave du célèbre paquebot. Voilà pourquoi il avait été invité à cette commémoration. Brian avait une très grande passion quelque peut envahissante et un amour particulier pour tout ce qui touchait aux félins. Marie-Line quand elle, elle allait reprendre dans quelques années la direction de l’entreprise de textile toujours en activité, quand son père partirait à la retraite. Une entreprise familiale que sa grand-mère avait tenue à elle toute seule tant bien que mal pendant des années après la perte de son mari.
À force de se revoir Marie-Line et Brian tombèrent ben vite amoureux et finirent par ne plus se quitter. Après deux ans de vie de couple passé ils étaient finalement venus à la question du mariage entre les deux amants, seulement un événement tragique allait bouleverser ses prévisions. La grand-mère de Marie-Line, venait de décéder. Elle s’était éteinte tranquillement dans son lit. Les funérailles furent rendues nationales en rasions de la disparition d’une survivante directe d’une des plus grandes catastrophe du siècle. Elle reposait alors aux côtés de son mari dont le corps avait était repêché trois jours après la catastrophe par le navire câbleur Mackay-Benett.

Cette perte avait grandement affecté Marie-Line du fait qu’elle avait toujours été très proche de sa grand-mère et avait demandé à Brian si le mariage pouvait être repoussé. C’est ce qui avait été fait. Le mariage avait été célébré l’année suivante… à Honolulu sur l’ile d’Hawaï. Entre temps le couple avait dû quitter l’Irlande car les labos où travaillait Brian avaient été délocalisés sur cette ile. Avec ses brillantes théories qui s’étaient révélées exactes, la société où travaillait Brian avait débloqué des fonds, et lui avait permis d’obtenir une mutation promotionnelle et de s’occuper des dossiers d’ordre confidentiel, où le lieu d’action se trouvait sur cette ile. Marie-Line quand à elle n’ayant pas encore repris le flambeau de son père toujours en activité avait décidé de partir s’installer là-bas avec lui. Et de l’aider dans ses travaux pendant ce temps-là

Le temps passa, un an et neuf mois après ce magique mariage célébré de manière locale naquit leur premier enfant. Daniel Hovekat venait de voir le jour. Ses parents étaient toujours aux petits soins avec leur nouveau-né, il s’assurait toujours qu’il, allait bien, s’occupait très attentivement de lui, les journées de la famille étaient bien remplies. Le petit Daniel comme tout bon bébé de son âge réclamait en pleurant quand il avait faim, ou lorsqu'il fallait le changer, ou encore lorsqu'un cauchemar venait de le déranger dans son paisible sommeil. Une année passa, les premiers mots commencèrent à faire difficilement leur apparition au milieu du langage très enfantin. À l’âge de ses deux ans le petit Daniel commençait à marcher pour la plus grande joie de ses parents, il manifestait déjà cet âge-là un certain attrait pour la mer en la montrant du doigt à chaque fois qu’il la voyait, et ils surent qu’il avait hérité du même intéressement que son père pour les félins, quand il se mettait à courir d’une démarche pataude dès qu’il voyait un chat.

Et puis vint l’âge où tout enfant se doit de faire son entrée à l’école. La maternelle. Au cours des premiers mois la maitresse avait fait part à Brian et Marie-Line qu’elle trouvait étrange le fait que leur fils passe son temps tout seul dans son coin. Les parents avait été ensuite voir les psychologues pour tenter de comprendre cette attitude, mais il apparut que cela était normal chez certain enfant et que la situation ne devrait pas tarder à évoluer. C’est ce qu’il se passa d’ailleurs quand subitement il, commença à aller vers les autres enfants et devenait doucement mais progressivement leur centre d’intérêt un autre point qu’ils trouvaient étrange et cette fois ce fut l’infirmière scolaire qui leur fit part c’était qu’il avait tendance à s’en dormir assez souvent en classe.

Les années passèrent et Daniel grandit. Le manque de la présence de ses parents, Daniel la comblait a l’école entouré du plus d’amis qu’il le pouvait mais malgré ça il éprouvait toujours cette sensation de manque. En classe il n’était pas le meilleur élève qu’il soit et arrivait toujours à la stricte moyenne qu’il fallait. Il avait pourtant la possibilité de faire mieux mais les cours n’étant pas son truc, il faisait le strict minimum et avait tendance à être un peu dissipé. Les années passèrent il grandissait ressemblant toujours de plus en plus à son père, il ne voyait presque jamais ses parents en raison de leur travail, il s’apprêtait à faire se rentrée au collège quand un weekend sa mère lui annonça qu’elle était enceinte et qu’il allait bientôt avoir un petit frère.
Au début il n’avait pas du tout apprécié cette nouvelle.

-Tu y crois, toi à ça ??? Ils s’occupent presque pas de moi et ils en ont fait un autre !

S’écria-t-il un de ces jours alors qu’il était seul avec Carrie, son amie d’enfance qui avait pour habitude de lui rendre visite tous les week-ends. Carrie n’était pas dans la même école que Daniel car elle avait dû déménager un peu plus loin dans l’ile en cour de Ce2 mais elle ne ratait jamais une occasion de voir Daniel.

-Du calme toi Danny… c’est peut être pour toi justement qu’ils l’on fait, pour que tu te sentes moins seul. »

Daniel n’était pas convaincu.

-On aura 8 ans d’écart ! Je serai adulte quand il aura à peu près le même âge que nous actuellement ! Il ne sert à rien !

-Ne dis pas ça c’est méchant….

Pour dire vrai il était presque jaloux de ce petit ferre, il était sûr que ses parents ne feraient pas la même bêtise de leur manque de présence pour lui.
Et du fait est qu’il avait eu raison. Ses parents s’occupaient beaucoup de Denis, tandis que lui il avait l’impression d’être délaissé plus que jamais. Il avait atteint ses 14 ans tandis que son petit frère en avait six, il ne le supportait pas à l’entendre hurler tout le temps. Ayant grandi en plus de l’attrait qu’il avait pour la race des félidés, il avait une réelle passion pour la mer et son sport associé : le surf, Hawaï était le lieu idéal pour ce sport.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

-Daniel ! j’ai besoin que tu ailles en ville.

-Mais maman, Carrie m’attend sur la plage

-Ne discute pas ! Ton petit frère a perdu sa peluche il lui en faut une autre tout de suite sinon il va encore piquer une crise !

Il remonta quatre à quatre les marches de sa chambre et jeta rageusement sa planche de surf par terre. et sortit de la pièce.

Le temps passait encore et toujours inexorablement, Daniel entre au Lycée tandis que Denis allait faire sa rentrée en CP. Il se fit vite une notoriété au bahut, comme étant l'un des mecs les plus cool et les plus populaires. Il avait raccourci son prénom et se faisait appeler Dan partout. Carrie l'avait enfin rejoint dans le même établissement que lui. Étant des amis d'enfance elle avait du mal à supporter de voir tout un tas de monde à toujours tourner autour de lui et avait tendance à développer une certaine forme de jalousie. Coté familial ça ne s'arrangeait pas beaucoup plus avec les parents qu'il voyait toujours que très peu, son petit frère subissait le même sort que lui a son âge, ce qui d'ailleurs avait fait changer de manière radicale le comportement de Dan sur sa relation avec son petit frère, qui désormais était sa principale préoccupation. Ajouté à tout cela il avait aussi en plus du surf, commencé à pratiquer la musculation qui était une activité complémentaire à ce sport. En quelques semaines sa silhouette s'était un peu plus gonflée.
Entre tout ça Il n'accordait pas beaucoup de son temps aux filles qui lui laissait sous entendre qu'elles aimeraient bien sortir avec lui.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

-Daniel ! C'est quoi ca... et qu'est-ce que tu as fait a ton bras.

Il se retourna et adressa un grand sourire à sa mère, un sourire différent de d'habitude, maintenant il avait un anneau qui lui ornait la lèvre inférieure, tandis qu'il lui montrait son bras droit sur lequel se trouvait désormais un tatouage tribal qui lui descendait de l'épaule jusqu’à l'avant bras.

-Ça faisait un moment que j'avais envie de changement, et je me suis décidé... et mon nom c'est Dan, je te l'ai déjà dit

Il tourna les talons avant de monter dans sa chambre avant que sa mère ne puisse ajouter quoi que ce soit. Cela marquait aussi pour lui son passage à l'âge de la majorité soit donc de ses 18 ans, en remontant, il trouva un petit visiteur. Denis était assis en tailleur et l'attendait.

-Dan ! J'ai un truc à te demander !

Il regarda son petit frère d'un œil soupçonneux en déposant son sac de cours sur sa chaise.

-Maman ne veut pas... mais j'ai très envie de faire du surf comme toi !

-T’as 10 ans Denis tu n’es pas encore un peu trop petit pour ça ?

Le petit garçon fit « non » vigoureusement de la tête et se mit debout sur le lit

-Tu avais mon âge quand tu à commencer, c’est papa qui me l’a dit, apprends-moi !

Il haussa un sourcil, et un sourire dessina sur ses lèvres.

-Si tu es vraiment motivé, Okay, mais il faudra que tu te fabriques ta planche... et que tu arrives à tenir debout.

-Mais je tiens debout !

-Ah ouais ?

Il s'approcha de son petit frère et le poussa du bout du doigt. Ce dernier perdit l'équilibre et s'affala sur le lit. Tous les deux éclatèrent de rire.

-Tu vois ? Tu es pas encore prêt.

-Toi T'es fort ça compte pas ! Tu pourrais déraciner un arbre à deux mains.

Il ébouriffa les cheveux à son frère avant de prendre sa propre planche.

-Je ne suis pas musclor n’exagère pas. Allez met ton maillot, je t'emmène tu n'aura qu'à essayer sur ma planche »

-Ouaiiiiiiis !

Denis sortit en trombe de la chambre pour aller dans la sienne. Dan jetta un regard à son sac de cours, pensant aux devoirs qu'il avait à faire dedans, et avec un haussement d'épaules il se détourna et se contenta d'aller enfiler un simple boxer de bain pour ensuite prendre sa planche et aller attendre son frère dans l'entrée.

-Danny ! Tu en as mis un temps... tien, tu as pris Dennis avec toi ?

Carrie l'attendait comme souvent sur la plage, elle aussi une planche a la main. Elle ne se formalisait plus des tenues très peu vêtues de Dan, alors qu'en surf il était préférable d'avoir une combi.

-Yeah, il veut aussi apprendre à en faire.

Denis bomba le torse d'un air important.

-Et je vais monter sur la planche de Dan !

Carrie se pencha vers lui et lui souriait et ironisa la situation.

-Whoa ! Ça c'est de la chance tu te rends compte ! D'habitude Môssieur ne laisse jamais personne monter sur sa planche.

- Ben quoi, c'est perso non ? Toi tu ne veux pas prêter ton stylo plume en cours, c'est la même chose.

-T'as toujours le dernier mot... à propos du dernier mot, tes parents on dit quoi pour le piercing et le tatouage ?

Dan rigola

-Ils n'ont pas eu le temps d'en placer une, mais je suis sûr que ce soir à table je vais en entendre parler. De toute façon je m'en fous de ce qu’ils pensent, il on qu'à être plus présents pour nous et moins pour leur boulot et après j'accorerais crédit a leur point de vue.

Carrie ne répondit pas, elle avait l'habitude de ce genre de discours et dans ces cas la elle savait qu’il était inutile de discuter avec lui.

-Allez, viens Denis je te montre comment on s'y prend.

Il avait vu juste, le soir un discutions fortement animée eut lieu à table, Brian et Marie-Line. Désapprouvait totalement son acte. Dan finit par se lever de la table et leur annonça pour la première fois cette phrase qu'il n'avait encore jamais osé leur dire pendant des années.

- Si vous passiez plus de temps à vous préoccuper de Denis et de moi, j'aurais certainement demandé votre avis, là en l'occurrence ce n'est pas le cas !

Il quitta la cuisine et sortit de la maison en prenant sa planche laissée a l'entrée et prit la direction de la plage sous une nuit étoilée. La mer était vraiment le seul endroit où il se sentait en paix et où il parvenait à décompresser. Il jetait en général cette dernière dans l'eau, et s'allongeait dessus à regarder les étoiles pendant une, deux, voir trois heures jusqu'à ce que le froid de la nuit se fasse ressentir et ne l'oblige à rentrer. C'est ce qu'il se passa cette nouvelle fois. Quand il rentra chez lui, il pensait que tout le monde était couché et dormait depuis longtemps. Mais son père l'attendait les mains croisées assies à la table de la cuisine.

-Daniel, assieds-toi s'il te plaît j'ai à te parler.

Dan se contentait de le regarder devant l'air très anormalement calme de son père.

-Pourquoi ?

-Fais ce que je te dis, c'est important.

Cela avait l’air important, alors il s'assit en face de lui à contreceur.

-Dis-moi ce que tu à me dire, j’aimerais aller me coucher je dois m’entrainer pour le championnat demain…

-Tu resteras là tant que tu n’auras pas assimilé ce que je vais te dire.

Cela ne plaisait pas du tout à Dan, il se demandait ce qu’il allait bien pouvoir lui sortir.

-J’ai parfaitement compris ce que tu nous dis tout à l’heure à ta mère et à moi, et je m’attendais à l’entendre un jour l’autre…

-Et après ?

-Laisse moi fini veux bien… tu es grand maintenant et tu dois savoir certaines choses.

Il marqua une pause.

-Déjà sache que ton frère et toi… vous n’este pas vraiment nés sous une bonne étoile… tu ne t’es jamais demandé pourquoi vous aviez tant besoin de dormir ?

-Jamais, on est comme ça c’est tout

-Et bien je vais te le dire, Denis et toi vous êtes né avec un grave problème de santé.

-Pardon ?

-Oui c’est une maladie du sang orpheline et très rare. Il n’existe que seulement dix cas comme vous dans le monde a l’avoir contracté dès la naissance.

-Arête, je te crois pas, c'est pas drôle.

-Ce n’est pas un jeu Daniel ! c’est sérieux ce que je te dis. tu veux qu’on te fasse une analyse de sang ? Histoire de te prouver que pour une fois ce qu’on te dit est vrai ?

-C’est marrant mais j’ n’ai jamais eu à prendre de médicaments où à me faire suivre, tu peux m’expliquer pourquoi ? Si tenté est que ça ne soit pas encore un de tes cracks.

Il disait ça en connaissance de cause car il avait remarqué que leur parent avait souvent tendance à ne pas leur dire la vérité

-Pour l’instant tu es encore jeune ça n’est pas encore trop grave, mais dans peu de temps va falloir commencer à prendre un traitement.

-Tien ça existe ça a Je croyais que c’était une maladie orpheline.

-C’est exactement la qu'est le problème, il faut beaucoup d’argent pour pouvoir en créer un, ce n’est pas une maladie reconnue.

-Et tu vas me sortir que le temps où vous passez au labo, à votre boulot depuis des années c’est pour mettre un traitement au point ? Excuses-moi mais j’y crois pas.

-Si ta mère n’a jamais repris l’entreprise de ton arrière-grand-père, c’est pour une bonne raison, ne l’oublie pas

-Mon arrière-grand-père celui qui est mort sur le Titanic c’est ça ? Très franchement il n’y a rien d'attrayant a reprendre une boite de textile, qui en plus est en Irlande alors que nous en sommes très loin.

-Parce que tu crois que je ne lui ai pas laissé le choix peu-être ? bien sur que si, mais elle a préféré m’aider.

-Et vous en êtes ou dans l’élaboration de ce soi-disant traitement ?.

-Et bien….

Son père regarda sur le côté évitant de croiser son regard

-On ne fait pas de médical dans notre branche on travaille sur des… projets secrets qui n’ont rien à voir avec votre santé…et si un de ces projets parvient à se concrétiser… on débloquera le fond nécessaire pour entreprendre des recherches pour un traitement.

-Mouais… et vu la rapidité de la science je serais de toute façon dead avant qu’ils ne le trouvent …t c’est quoi ces recherches « secrètes » ? J’espère que tu comptes me le dire car, ça nous concerne indirectement Denis et moi quand même.

Son père regarda autour de lui comme s'il avait peur qu’il y ait des personnes. Et fit signe a son fils d’approcher son oreille.

-On travaille sur la création de nouvelles espèces d’êtres vivants...

-Du genre ?

-… du genre chimères.

-Sérieux, des Chimères ???

-Chhhuuuutt !

Dan se remit en position et croisa les bras.

-Mais on est bloqué… on n’arrive pas à trouver des personnes qui seraient volontaires pour qu’on essaie sur elles car il y a de gros risques. … et on ne peut pas non plus le faire sans le consentement d’une personne on aurait de gros problème si cela venait à se savoir.

Dan était perplexe… des chimères… le monde voulait vraiment créer des êtres artificiels à partir de deux races bien différentes ? Cela relevait de la science-fiction pure et dure, ce qui lui semblait impossible. Son père se leva en fin compte et commença à se diriger vers l’escalier.

-Tu sais certaines choses maintenant Daniel, il ne faut surtout pas aller les répéter… vos vies à ton fere et à toi risquent de devenir très douloureuses si on ne fait rien.

Et il disparut dans l’escalier. Dan n’arrivait qu’à en croire la moitié du discourt. Il voulait bien admettre qu’il pouvait avoir une maladie rare, bien qu’il trouvait ça louche de ne pas en avoir été avertit depuis son jeune âge… mais en même temps son père avait été très convaincant… pour être fixé si c’est une info ou une intox il irait effectivement dès le lendemain faire une prise de sang pour les analyses. Quant aux aux Chimères… c’était vraiment du grand n’importe quoi.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Un mois s’était écoulé depuis cette discutions. Et en ce jour Dan se montrait quelque peu nerveux c’était le jour où il devait recevoir les résultats de l’analyse. Cette histoire l’avait au final quand même beaucoup travaillé l’esprit. Même Carrie lui avait trouvé un drôle de comportement. En un mois il était déjà sorti avec deux filles ce qui causait des rumeurs plutôt étrange au bahut, mais n’avait pas fait baisser sa cote de popularité pour autant. Carrie lui avait conseillé de boire du thé pour qu’il se calme les nerfs quel drôle d’idée, mais au point où il en était... Denis rentra dans la maison avec un tas de lettres dans la main.

-Le courrier est arrivé !

Il tandit en premier la seule lettre destinée à Dan car il savait qu’il attendait une lettre importante. Il l’a prit l’ouvrit d’un coup sec et sortit le feuille de résultat qu’il lut à toute vitesse. On entendit alors un bruit de tassée brisée, son visage était déconfit et il crispait la feuille dans sa main. Son père ne lui avait bel et bien pas menti. Il était effectivement atteint d'une maladie liée au sang. Un problème du renouvellement sanguin a priori. Pourquoi avait ton du attendre si longtemps pour lui dire ? Si ce n’était qu’à le voir, on aurait dit que le monde s’écroulait autour de lui, on aurait pu lui dire qu’il avait un cancer où le sida la réaction aurait été identique. Son regard se posa sur son petit frère qui était en train de plaisanter avec sa mère, il jeta ensuite un regard à son père qui lui n’avait pas l’air surprit du tout de sa réaction. Et se contenta de hocher la tête d’un air de dire « je te l’avais dit »
Les deux ou trois semaines qui suivirent la réception de la lettre, furent certainement celles qu’il considérait comme étant les pires de sa vie. Il passait les trois quarts de son temps soit cloitré dans sa chambre, soit allongé sur sa planche même en pleine journée. Tout le discours de son père lui travaillait l’esprit. Chaque fois qu’il posait le regard sur son petit frère, il avait comme une sensation de malaise, il le savait autant condamner que lui. Alors un soir qu’il allait se coucher et qu’il passa devant la chambre de Denis il entendait ce dernier parler de douleur dans son sommeil. Un cauchemar pas très sympathique. C’est alors qu’il prit sa décision.

Le lendemain après-midi, après avoir confié Denis à une voisine prétextant qu’il avait une course urgente à faire, il avait pris le bus pour aller jusqu’au lieu de travail de ses parents, il savait ce qu’il allait faire, et il appréhendait. Après 1 heure de transport il arriva devant une ancienne clinique qui était censé être démoli depuis des années sans que jamais rien ne se fasse. et pour cause les locaux avaient été transformés en complexe scientifique. Il entra et se dirigea vers la standardiste de l’accueil.

- Bonjour, Désolés nous ne pouvons plus prendre de patients, la clinique a été classé en arrêt de service je vous redirige vers l’hôpital de...

-Je ne viens pas pour ça, en fait j’aurais souhaité parler avec mon père.

-Votre père ?

- Brian Hovekat

-Ah le professeur Hovekat ! Vous devez être certainement son fils Daniel… il nous a beaucoup parlé de votre cas de santé et de celui de votre frère, je suis désolée… vos parents s’invertissent beaucoup pour vous… attendez un instant je l’appelle.

Quelques instants plus tard Dan avait été conduit dans une ancienne salle d’attente tandis que son père le rejoignait.

-Daniel ? Que se passe-t-il ? » Rien de grave j’espère

-Non ne t’inquiète pas. En fait je te dérange par ce j’ai longuement réfléchi et je suis arrivé à la conclusion que… je dois être celui sur qui tu créeras ta chimère ?

-Pardon ? Ça va pas dans ta tête ? Tu as complément perdu la boule ! Tu te rends compte de ce que tu dis ?

-Papa ! Maman et toi vous voulez sauver ma peau et celle de Denis oui ou non ?

-Bien entendu… mais…

-C’est notre problème, déjà c’est hautement immoral de se servir d’une personne pour ses propres fins, c’est seulement à nous 4 de faire quelque chose…

-Je sais et crois-moi j’en ai honte… mais je ne peux pas…

-Tu ne peux pas quoi ? Nous laisser tomber ? Oui, ça j’ai bien compris, mais vous devez vous faire une raison et un choix sur le fait que c’est soit l’un de nous qui sera sauvé, ou soit c’est nous deux qui y passons. Moi perso je préfère laisser sa chance à Denis, même si l’expérience tourne mal pour moi, ça vaudra mieux d’en perdre un maintenant que les deux plus tard, c’est dur comme décision mais c'est les seules options que nous avons ! J’y ai bien réfléchi tu sais. Et j’ai pris la mienne.

-A vrai dire Dan… tu es bien plus mature que je ne le pensais... mais je ne peux pas…

-Si tu peux m’utiliser et tu dois le faire ! Fais-le au moins pour Denis.

-C’est très grand ce que tu fais la Dan… te connaissant; je ne pense pas que je puisse te faire changer d’avis… alors… si tu es sûr de toi... Je vais prévenir te mère… ne perdons pas une seconde... plutôt ça sera fait mieux ca vaudra…

Il sortit de la salle, Dan cru l’entendre renifler. Il attendit près de trois quart d’heure dans l’ancienne salle d’attente avant que son père ne revienne.

-Ta mère est dans tous ces états… j’ai eu beaucoup de mal à la convaincre… mais on a finalement conclu que tu avais raison… ... Dan t’es vraiment sûr que…

Il lui lança un regard qui indiquait qu’il ne voulait pas revenir sur la question.

-Tu es conscient que si tu survis à … ta vie et la nôtre ne sera jamais plus la même ? Tu ne pourras plus sortir voir personne ni te montrer en public… et nous devrons de te déclarer officiellement disparu cela doit rester secret, personne ne doit savoir… il est encore temps de changer d’avis.

-Je t’ai dit que j’avais pris ma décision... j’assume !

-Dans ce cas… tu es prêt à dire adieu à cette apparence que tu as toujours si longtemps soignée ?

-Parfaitement.

-Alors soit… suis-moi.

Ces derniers mots étaient sortis difficilement de sa bouche. Il emboita le pas à son père et le suivi dans les sous-sols du bâtiment. Il arriva enfin dans des labos avec divers appareils avec des murs totalement blancs. Sa mère était assise sur une chaise, les yeux rouges et gonflés, en le voyant elle se précipita sur lui.

-Oh Danny ! … tu as hérité des gènes de ton arrière-grand-père… quel esprit honorable… »

- Arête maman, je ne suis pas sur le pont d’un paquebot en train de couler. Si ça se trouve j’irais même très bien après.

Enfin du moins c’est ce qu’il espérait de toutes ses forces.
Sa mère le lâcha et l’embrasse une dernière fois sur la joue. Quand son père reprit la parole.

-La procédure est prête Dan… ça va certainement prendre beaucoup de temps à te fusionner avec un animal. On pense un mois… mais tu seras dans un profond sommeil dans un liquide spécial. Je connais tes gouts animaliers… j’ai déjà fait mon choix. Maintenant c’est quand tu veux.

- Alors allons-y.

Sur les indications, Dan alla se déshabiller ne gardant sur lui que son boxer et son collier dont il ne se séparait jamais et repensa à Carrie, Il savait que la veille c’était la dernière fois qu’il la voyait. Une assistante recouvrit son corps de capteur, et enfonça dans presque toutes les parties de son corps des aiguilles. Elle lui expliqua que dans le caisson elles étaient reliées à des sortes de tuyaux pour lu injecter les produits dans son corps. Elle l’amena ensuite jusqu’à la chambre de sommeil. Le sol était composé d’une espèce de grille, où un liquide vert brillait en dessous. Le caisson en lui-même on aurait dit une géante canette de soda d’une couleur métal dont deux portes hermétiques aussi en métal donnaient aces à l’intérieur. L’assistante le relia aux tuyaux. Il était sûr de lui mais avait soudainement cette subite peur indescriptible en lui.

-Le caisson est isolé… on ne pourra pas suivre la métamorphose visuellement.

Il acquiesça d’un signe de la tête, bien qu’il ait la gorge serrée.

- C’est l’heure mon grand… on se retrouve à la fin du processus…c’est promis.

-On t’aime chéri…

C’est dernier mot prononcés par ses panent réussir à lui décrocher une larme. tandis que les portes hermétiques commencèrent à se refermer.

-Ménagez Denis. Ne luis dite surtout pas ça que j’ai fait… je vous aime aussi.

Son père acquiesça d’un signe de la tête. Tandis qu’une longe plainte se fit couper par la fermeture de la porte. Il n’entendait plus rien de ce qu’il se passait à l’extérieur. Il ne voyait même presque rien. Un drôle de grouillis sonore se fit entendre. Tandis que le niveau du liquide vert montait dans le caisson. Il commençait à sentir la fatigue quand son corps fut aux trois quarts immerger avant de finir par s’endormir complètement.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Cette semaine la on pouvait apprendre dans les journaux locaux la disparition de Daniel Hovekat. Sa planche de surf avait été retrouvée brisée échouée sur la plage… tout laissait à croire qu’il avait disparu en mer ou attaqué par quelque chose. En tout le cas tout le monde était unanime qu’il ne s’agissait pas de requin car ils ne venaient jamais dans les parages en cette saison. Cette nouvelle eut l’effet d’un choc dans toute l’ile. Des équipes de sauveteurs avait été dépêchées pour rechercher activement son corps. Carrie était complètement détruite d’avoir perdu Dan, ainsi que Denis qui semblait inconsolable d’avoir perdu son grand frère. Les parents quant à eux jouaient très bien la comédie et personne n’avait rien soupçonné. Au bout d’une semaine les recherches furent abandonnées comme tout espoir de le retrouver. Une cérémonie en hommage à Daniel avait été organisée à Honolulu, où la quasi-totalité de la ville s’était réunie. Une stèle en marbre avec sa photo avait été posé en a souvenir près de la grande place, sa planche brisée avait été scellée dans le marbre. Marie-Line avait l’impression de revivre les commémorations annuelles à Cork en hommage au disparut du Titanic. La seule consolation qu’elle avait cette fois c’est qu’elle savait que son fils dormait paisiblement dans son caisson pendant que la transformation poursuivait son cours.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Un bruit lointain se faisait entendre. Un bruit d’eau. Ou suis-je déjà ?... ce bruit d’eau… j’ai l’impression qu’il est autour de moi… je sens quelque chose qui me sert le cou… c’est mon collier… je n’avais pas souvenir qu’il me serait autant. C’est étrange… j’ai l’impression d’avoir le corps qui me pique de partout… mais je suis trop faible pour bouger un muscle.

-M. Hovekat ! Venez avec votre épouse vite ! Le processus est terminé, il est en train de se réveiller.


Mes yeux s’ouvrent doucement… je ne vois rien... Je suis dans le noir…

-Ouvrez le caisson !, ouvrez le caisson !

Ces voix… je les connais… elles me sont si familières… une lumière apparaît… ça m’aveugle les yeux…

La porte du caisson s’ouvrit enfin après un moi et demi d’attente et de surveillance. Marie-Line poussa une exclamation. Son fils était méconnaissable, presque deux fois plus grand qu’avant, avec des poils sur tout le corps et une longue queue dans le bas du dos. Trois étaient fusionnés sur ce corps, Dan Lui-même et un mélange d’ADN composé de gènes de tigre et de guépard. Il était très faible. Il voulut faire un pas mais ses jambes cédèrent sous son poids. Et il tomba en avant sur le carrelage arrachant les tuyaux de plastique reliés à son corps. Ses parents se précipitèrent pour le relever tandis que l’assistante lui enlevait les aiguilles et les électrodes du corps. Un autre scientifique prit la parole.

-M. Hovekat, l’expérience est une totale réussite, la fusion a parfaitement fonctionné.

-Comment vont ses organes vitaux ?

-Tout fonctionne parfaitement... »


- Dan mon chéri comment tu te sens ?…


-Da… Dan ?... ou... Ou suis-je...


Brian se tourna vers la scientifique la mine inquiète.

-Vous êtes sûr que tout est en ordre Amélia ? Il a l’air complètement paumé.

-… vous ne m’avez pas laissé finir. Je disais que tout était en ordre sauf… je pense que comme nous le redoutions il y a eu des effets secondaires… Il me semble que son cerveau a été altéré.

-A…altéré… ????

-Oui mais rassurez-vous cela n’est que temporaire d’ici une heure ou deux il devrait avoir retrouvé ses esprits.

-Ouf vous m’avez fait peur !...que donnent ses nouvelles caractéristiques ?

-Eh bien avant l’expérience nous avions 1.75 M pour 70 kg, et maintenant nous avons 2.10 M pour 130 kg.

-130 kilos ! C’est une plaisanterie ?

-Vous l’avez croisé avec les deux plus puissants et imposants felins de cette planète professeur. Il fallait s’attendre à ce que sa taille et son poids changent, j’ai noté qu’il avait pris aussi un peu plus de masse musculaire. Belle bête tout de même.

-Modérez-vous propos Amélia je vous prie. C’est quand même de mon fils que nous parlons et pas d’une bête sauvage.

Dan remua faiblement et parla avec une voix éteinte

-…j'ai… j'ai mal…

- Ou trésor viens on t’emmène te reposer.

Ils parvinrent après de multiples efforts à le remettre sur pied, et son père et sa mère le sortirent de la pièce en le soutenant

-Marie, tu crois qu’il y a encore des chambres qui non pas été détruite dans les étages ?

-Je crois qu’il en reste deux au au 3eme étage il me semble que ce sont les annexes de l’infirmerie

-Emmenons-le la bas dans ce cas.


Aussitôt dit aussitôt fait. Après l’aide non négligeable des ascenseurs ils parvinrent à le transporter jusqu’à une chambre où ils l’allongèrent sur un lit. Ils restèrent quelques secondes à le regarder.

-C’est… C’est horrible ce que nous avons fait… nous n’aurions pas dû accepter.

-Non… Vous avez fait ce qu’il fallait.

Dan commençait à émerger de son état latent.

-Dainel ! Comment te sens-tu ?

- … c’est « Dan » maman… je me sens… bizarrement bien…

Il Il y avait un miroir dans la pièce, il ne voulait pas regarder son nouveau corps avant de s’être vu dans un miroir. La première chose qui le surprit en se levant, c’était qu’il dépassait largement ses parents, il alla ensuite devant le miroir. Il resta sans rien dire, sans bouger quelques instants. Il avait du mal à croire que c’était lui dans le reflet… et pourtant malgré le fait qu’il avait le corps recouvert de fourrure on pouvait le reconnaitre au premier coup d'œil. il passa ses doigts sur ses nouvelles oreilles et s’approcha pour regarder la nouvelle taille de certaines de ses dents. La chose qui le laissait le plus perplexe c’était la queue qu’il avait dans le bas du dos. Il parvenait à la bouger à sa guise, mais cela faisait une sensation étrange. Il tata aussi les griffes acérées qu’il avait au bout de chaque doigt de pieds

-Comment tu te trouve ?

-… différent… je vais avoir du mal à m’y habituer… mais sinon t’as fait un très bon mélange de races, c’est mes deux préférées.

En fait il avait plus l’impression d’être ravi de sa nouvelle apparence que plutôt avoir l’air abattu. D’un certain coté il trouvait ça « classe,» il savait qu’il était la première chimère au monde à avoir vu le jour.

-On va devoir te trouver des vêtements à ta nouvelle taille mais ça n’e sera pas facile.

Il retourna s’assoir sur son lit

-Combien de temps a pris le processus ?

-Près d’un mois et demi

-La vache, un mois et demi ? Vous avez raconté quoi sur mon absence pendant tout ce temps .

-En fait Dan à ce sujet… comme tu le sais très bien… personne ne doit connaitre ta nouvelle existence…pas même Carrie… alors… tout le monde pense que tu es mort en mer.

-Quoi ???

-On a fait croire qu’on avait retrouvé que ta planche brisée sur le bord de la plage et aucun sauveteur n’ont retrouvé ton corps après une semaine de recherche… ce qui est logique

C’était maintenant qu’il se souvenait du revers de la médaille. Il savait qu’en prenant cette décision il n’aurait plus jamais l’occasion de revoir personne. Et qu’il devrait passer 24 H sur 24, 7 jours sur 7 jusqu'à la fin de sa vie dans les labos. Une perspective peu réjouissante.


- En attendant, c’est ton frère qui va être heureux de te revoir… enfin je pense

-Denis ? Je pourrais le voir ?

- Oui bien sur, il n’est pas au courant de ce que tu as fait pour lui. Il est encore trop petit pour qu’on prenne au sérieux ses propos s’il venait à parler de toi. Il a vraiment pris un coup dur en croyant à ta perte.

-Je voudrais le voir !

Ses parents acquiescèrent d’un signe de la tête avant de sortir de la pièce pour aller chercher son petit frère Ils s' étaient attendus à ce qu’il demande à le voir. Deux heures après, il n’avait pas bougé. Et entendit des éclats de voix derrières la porte de sa chambre

-Il t’attend, vas-y.

La porte s’ouvrit et son petit Fère entra dans la pièce, accompagné de ses parents. Ce dernier ouvrit grand les yeux quand son regard se croisa avec celui de son grand Fère qui lui souriait.
Il s’approcha prudemment de lui

-C’est toi Dan ?

Ce dernier affirma d’un signe de la tête. Les yeux de Denis se remplirent presque instantanément de larmes et il lui sauta au cou. Toute la famille était émue par ses retrouvailles. Denis ne semblait même pas encore mesurer la différence de la nouvelle apparence de son grand frère, et au bout d’un quart d’heure il posa une question qui fit rire tout le monde

-Je peux te caresser ?

Se mêlant au rire des autres Dan accepta et s’assit par terre tandis que Denis s’était approché et lui caressait le dos. C’était une sensation très agréable il fallait dire, mais il n’aurait su l’expliquer plus en détails.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Un an avait passé, la vie de Dan ne se montrait moins pénible que ce qu’il aurait cru. Ses parents avaient finalement déployé des efforts incroyables pour lui permettre de revenir vivre dans sa propre maison sans que personne ne sache qu’il existait toujours. Tout cela avait pu être mis en œuvre quand de très gros fond de budget avaient été débloqués pour la chimère que Brian avait créée. C’était mieux de passer sa vie cloitré chez soi que dans un labo. Enfin cloitré c’était vite dit, grâce à de fausses déclarations sur l’état praticable de la plage derrière chez eux cette dernière avait été interdite d’accès au public, pour cause du danger de rapide montée des eaux et de fort courant marins. Il avait appuyé son discourt sur le fait que son fils avuait disparu sur cette plage. En vérité cette plage n’était pas plus dangereuse qu’une autre mais il avait fait en sorte que Dan puisse continuer d’exercer son sport favori loin du regard des habitants. Dès qu’il entendait au loin des personnes qui s’approchaient, vu que son ouïe était beaucoup plus développée qu’avant, il allait se cacher entre deux rochers qui le cachait totalement le temps que les rares passants passent. Il s’avéra que posséder une queue en surf était très avantageux, car cela favorisait l’équilibre sur la planche, bon par contre la fourrure n’aimait pas trop le sel se l’eau de mer elle et il passait plus d’heure heure à se la laver et la rincer après chaque retour de plage. Son ancienne planche ayant été brisée et étant à l’heure actuelle, encastré dans la stèle de marbre qui lui rendait hommage en pleine ville (son père lui avait montré des photos) il avait dû s’en confectionner une autre en harmonie avec ses nouvelles couleurs. Tous les soirs son petit frère avant de se coucher venait dans sa chambre et passait près de 15 minutes à lui caresser le dos. Le plus souvent ils ne disaient rien, le langage du geste était beaucoup plus parlant que le langage des mots.

C’était un jour ordinaire pourtant ce jour-là. Ses parents était partis travailler et Denis était à l’école comme très souvent il se retrouvait tout seul. Le temps était magnifique. La fenêtre de sa chambre ouverte il pouvait s’empêcher de regarder la mer et son horizon, il en avait même l’impression que cette dernière l’appelait à venir à elle. Il mit un temps avant de se décider.
Pour une fois il mit un t-shirt et un jean par-dessus son boxer de bain, il sortit de sa chambre en prenant sa planche au passage et sortit de la maison. Le temps était sec et chaud. Il profitait de cette météo pour prendre son temps sur son chemin seulement tout changea en une dizaine de minutes et le temps passa subitement à l’orage sans crier gare. Des grêlerons gros comme des balles de ping-pong commencèrent à tomber. Ho ho… une tempête tropicale ? Certainement. Un des grêlons lui tomba sur la tête et il ressentit une douleur cuisante, il y avait une ville remise sur la plage désaffectée, il se pourrait se protéger là-bas en attendant que cela s calme. Il mit sa planche au-dessus de sa tête pour se protéger des boules de glaces et couru en direction de la remise qu’il atteint en peu de temps grâce à ses grandes jambes. Il entra dedans et ferma la porte derrière lui. Il soupira un instant et se retourna. C’est là qu’il vit qu’il n’était pas dans une cabane mais dans un grand hall


Dernière édition par Dan Hovekat le Mer 8 Juin 2011 - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Surfeur Chimère
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Age : 25
• Pouvoir : Attirance Féline
• Petit(e) ami(e) : Gonzesse (en priorité) ou mec peut importe ^^

Messages : 48
Inscrit le : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Daniel Hovekat [Terminé !]   Mer 8 Juin 2011 - 15:26

Caractère

Quelle personnalité se cache derrière cette peau tigrée ? Vous allez vite le cerner des les premiers mots que vous échangerez avec lui. Si on devait trouver un mot, un seul qui le qualifierait globalement, les gens qui l’ont connu vous répondront sans conteste : "Cool".

Dan n’est avant tout pas le genre de personne qui se prend la tête avec tout et n’importe quoi, chose importante à savoir puisque sa personnalité se base sur ce principe, il essaiera toujours au d’aller plus simple et au plus clair possible et si cela ne marche pas au bout de plusieurs tentatives bah tant pis autant réessayer plus tard. À voir ce genre d’attitude cela pourrait laisser à penser, a du je m’enfoutiste et a de la fainéantise, si c’est ce que quelqu’un pense, c’est qu’il lui faudra retravailler son côté relationnel car c’est que vous n’êtes pas assez réceptifs pour comprendre sa personnalité.

Conformément à son état d’esprit Dan ne s’énerve pratiquement jamais, et adopte toujours un ton calme et posé donc avis à ceux adeptes de la provocation et aux fortes têtes, autant le dire tout de suite que c’est penne perdue. Si vous le provoquez il trouvera toujours le moyen de vous remettre à votre place sur un ton certainement pour vous exaspérèrent dégagé et calme, attention vous voila prévenus.

De la même manière, il ne mâche pas ses mots et quand il pense qu’une remarque doit être faite, elle le sera, et inutile de préciser que prendre des gants c’est rarement dans ses habitudes. Ça plais, tant mieux, ça plais pas tant pis, c’est comme ça. Il ne prend rarement quelqu’un en grippe simplement par ce qu’il ne pense pas la même chose que lui, les conflits c’est pas son truc, il ne tentera pas non plus spécialement de faire entendre raison à une personne s'il sait qu’elle est en tort et se contentera de lui faire une mise en garde de ce qu’il risque. S'il voit que le message ne rentre pas, il n’insistera pas, pour lui chacun est maitre de ses actes. Il n’est pas un grand spécialiste ni un adepte de tout ce qui est combat et autres défis, il saura se défendre bien entendu, il a déjà eu à faire des règlements de comptes dus à la jalousie dans les milieux scolaires donc il s’y connaît un peu de se coter là, mais au vu de sa taille plutôt imposante, il est rare qu’on chercher à le provoquer au combat.

Si vous le questionnez ou lui faite une remarque sur son apparence ou ses origine, il vous répondra une nouvelle fois d’un ton dégagé, que c’est par pur choix et qu’il accepte ce qu’il est, ce qui aura surement pour effet d’en déstabiliser certains.

Vous devez vous en douter Dan est une personne extrêmement accessible, et agréable à avoir dans ses connaissances, il n’est pas très difficile de se lier d’amitié avec lui. Par ailleurs si vous avez besoin d’aides ou de conseil, il sera ravi de le faire … … en échange d’un petit calinou ^^, comme l’aurez compris derrière se cette apparence féline calme et souriante il se trouve toujours le jeune homme en mal d’amour qu’il était, du fait que c’est parent n’a jamais été beaucoup là pour lui, même pendant l’année passée après sa métamorphose. Il ne le dira pas, il ne le montrera pas non plus mais il a le besoin de se sentir aimé et apprécié, c’est un sentiment qui l’obsède ce qui peut parfois lui donner des airs de dragueur et n’ayant pas conscience de ce que provoque son pouvoir il en jouera quelque peu. De même manière si lui vous apprécie vraiment particulièrement, vous le saurez tout de suite.

On l’aura donc compris, Dan est loin d’être une personne timide et renfermée sur elle-même, c’est même tous le contraire il est ouvert et extraverti… peut être même un peu trop car attention la pudeur n’est pas non plus une de ses amies. Il lui arrive de temps en temps d’être habillé, mais la plupart du temps il ne porte quasiment pas de t-shirt. Et même des fois pas de pantalon non plus. Je rassure les âmes sensibles il ne se mettra pas à poil non plus (sans jeu de mots^^) … quoique… XD surprise !
Dernier point qui a quand même toute son importance avis à la gente masculine, Il a certes une attirance plus prononcée pour la gente féminine mais depuis sa métamorphose, il s’est développé dans sa personnalité quelques tendances Bi.


Physique

bien passons à la description physique. Alors juste une question,… avec ou sans les vêtements ?? XD, eh ben ça sera les deux ^^ et l’on va commencer sans, car il est souvent très peu vêtu.

Alors la première chose importante si vous voulez lui parler et le regarder droit dans les yeux vous allez devoir lever la tête car notre ami mesure 2.20 M pour un poids de 130 kilos, de muscle bien entendu autant dire que se prendre une droite de sa part peu faire très mal ^^. Il n’est pas bodybuildé non plus mais la pratique du surf et de la musculation lui donnent une carrure, plutôt bien gonflée mais avec la finesse caractéristique propre aux félins. Puisque nous en sommes à parler des caractéristiques félines Nous allons d’écrire ce qui chez lui saute aux yeux de ce côté-là. Sa peau est recouverte d’une fourrure à poil mi longs aux teintes couleur feu rayée noire sur les jambes, les bras, le dos, le haut du visage, l’extérieur des oreilles et la queue ainsi qu’une couleur blanche crème sur le torse, les mains, les pieds, le bas du visage, l’intérieur des oreilles et l’extrémité de la queue. Le touage tribal sur son bras gauche est toujours visible car les rayures à cet endroit en ont pris le motif. La fourrure en elle-même est plutôt douce et agréable au toucher, ce qui explique pourquoi Denis passait un quart d’heure la lui caresser le dos le soir. Dan aime beaucoup d’ailleurs ce genre de chose, déjà parce que dans un premier temps c’est agréable à ressentir, mais aussi par ce qu’il considère ça comme une marque d’affection

Le style général de son croisement animal évoque ouvertement le croisement entre le tigre et le guépard. Les signes distinctifs son les rayures qu’il porte sur le visage ainsi la forme et la longueur de sa queue.

Son visage a des courbes finies, ses cheveux de couleur châtain clair son assez long et lui arrivent jusqu’au cou, il a souvent des mèches qui lui tombent devant le visage, qu’il écarte assez souvent d’un geste de la main. Ses oreilles dépassant de sa chevelure ne passent pas inaperçues, elles sont assez grandes et caractéristiques des oreilles félines. Son regard risque de vous faire perdre vos moyens, ses yeux sont d'une couleur vert absinthe qui pourraient vous faire tourner la tête rien qu’en les regardant trop longtemps. À cette couleur enivrante il faut rajouter le côté perçant de son regard dû à ses pupilles en forme de fentes. Son nez non plus n’a pas la même forme que ceux des humains, sans être pour autant un museau d’une couleur rose pèche. Le dernier point qui attire l’œil sur son visage est l’anneau de piercing qu’il porte au milieu de la lèvre inférieure. Il vous répondra si vous lui demandez que contrairement aux idées reçues cela n’’est aucunement pas dérangeant à cet endroit, et qu’il y ‘autre endroit bien plus gênant. Et vous le faite sourire vous pourrez découvrir que ses canines sont plus longues que la normale. C’est plus pratique pour manger la viande ^^.

Il porte en permanence au tour de son cou un collier en argent que lui avait offert Carrie pour ses 16 ans.
Ensuite jusqu’au pied l’on ne peut que contempler sa carrure. Ainsi que toute une zone dont nous ne parlerons évidemment pas XD. Donc les pieds, ils sont tout à fait normaux si ce n’est recouverts de fourrure et qu’il n’y porte jamais aucune chaussures ni aucune chaussettes, même les rares fois où il est habillé. Ce fait est à cause des griffes dont il est pourvu. Il a déjà bien essayé mais ces dernières finissaient au bout de quelques pas par passé au travers du tissu et du bout de la chaussure et qui plus est lui faisait mal. Avec les tongs ça dépassait aussi donc le plus simple fut de ne rien porter du tout.
Ah tien je parle des griffes des pieds, mais j’ai oublié de m’entonner les mains… qui elles n’en portent pas. Et oui c’est étonnant. Il a juste les ongles qui dépassent très légèrement mais rien de griffant à ce niveau-là

Passons au côté vestimentaire. Il n’a pas été facile pour Brian et Marie-Line de trouver des vêtements à sa taille. Mais ils y sont parvenus bien que Dan se trouve très séré. Pour se sentir à l’aise il avait dû faire une fente sur chaque manche de ses t-shirts. Le plus souvent ce sont des vêtements de style surf qu’il porte. Le t-shirt qu’il portait en arrivant au pensionnat est un modèle a col ouvert un peu trop petit pour lui de la marque « Etteso », blanc avec des manches courtes de couleur rouge lui arrivant un peu plus haut que le coude. L’extrémité de ces manches est fendues, En bas il porte un simple jean large aux teintes bleues lui arrivant jusqu’au mollet. De la poche droite pend une autre chaine en argent relié au passant du jean où l’on peut y glisser une ceinture, chose qu’il ne fait pas. En dessous de ce pantalon, il porte un boxer de couleur noir que vous aurez peut-être l’occasion d’apercevoir si vous vous trouvez au bon endroit au bon moment




Informations Hors-RP

Avez-vous bien lu les règles ? À force de m’occuper des fiches je commence à le savoir que c’est [VALIDE par mollusque]
Où avez vous trouvé ce forum ? Ola il y a longtemps. J’ai créé un personnage… puis deux… puis trois… dont le dernier qui est passé modo qui s’occupe habituellement des fiches … et la quatre^^
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? Oh non
♦ ...Dans ce forum ? Encore moins vous avez certainement deviné qui je suis ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Daniel Hovekat [Terminé !]   Mer 8 Juin 2011 - 16:30

Hey hey !
Le code est OK ! Si j'ai bien compris : il se transforme en chimère afin d'accélérer les travaux de recherches sur sa maladie? Donc il l'a toujours, c'est ça?
Sinon, je pense que l'AEA n'est pas conforme; il doit être un animal ! Or Lydia est plus ou moins humaine non?
Revenir en haut Aller en bas
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Daniel Hovekat [Terminé !]   Mer 8 Juin 2011 - 16:45

c'est exactement ca.

alors pour L'AEA ou Lydia est aussi une chimèere, bien que inveté par Dan, mais ça à un peu changé depuis le temps à ce niveau la, c'est accepté maintenant.
tu prend Zveltlana per exemple son AEA est un humain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Daniel Hovekat [Terminé !]   Mer 8 Juin 2011 - 16:51

Okay !
SÉRIEUX ?! Pardon pardon ! Dans ce cas, je rejette la faute sur le règlement qui n'a pas été actualisé (♥) & je valide !
Revenir en haut Aller en bas
Delicate Boy
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Nii' / MPDT
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Ressentir les émotions des autres.
• AEA : Bilboquet. L'escargot. Le meilleur. Le plus rose.
• Petit(e) ami(e) : Iwa coeur coeur love ♥ (Mais il n'oublie pas Soren.)

RP en cours : Dysphorie en Euphorie.

Messages : 869
Inscrit le : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Daniel Hovekat [Terminé !]   Mer 8 Juin 2011 - 17:23

Bonjour bonjour~

Je tiens à préciser deux petites choses, désolée du dérangement. Alors de un, ton avatar est beaucoup trop large (je profite de mon poste pour te le dire) et fait 212px de large alors que la limite est de 180. Donc ce serait vraiment bien que tu le réduises un peu, merci. :D

Et sinon, donc, Mollusque avait tout à fait raison! Les AEA humains sont interdits, maintenant. Et d'ailleurs c'est justement à cause, entre autre, de celui de Lana que ça a été interdit. Certains sont passés, mais à présent on demande aux joueurs d'avoir des animaux uniquement. Dixit le règlement :

Citation :
► Après de nombreuses exceptions, nous tenons à rappeler que l'Alter Ego Astral est un animal. Il ne peut désormais en aucun cas être un double, un jumeau, bref un humain.

Je trouve ça assez clair. Donc il va falloir que tu le changes pour un animal, s'il te plaît. Voilààà.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


« I'm in the basement, you're in the sky ;
I'm in the basement baby, drop on by.

Hold your breath and count to ten
And fall apart and start again -
Hold your breath and count to ten,
Start again, start again... »

Voilà mon cœur ; prudence en sortant :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Surfeur Chimère
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Age : 25
• Pouvoir : Attirance Féline
• Petit(e) ami(e) : Gonzesse (en priorité) ou mec peut importe ^^

Messages : 48
Inscrit le : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Daniel Hovekat [Terminé !]   Mer 8 Juin 2011 - 19:29

ah c'est drole par ce que j'ai déja validé des fiches avec des AEA non animal justement et c'était bien apres Lana. et pui Lydia n'est pas humaine c'est une renarde a la base
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delicate Boy
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Nii' / MPDT
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Ressentir les émotions des autres.
• AEA : Bilboquet. L'escargot. Le meilleur. Le plus rose.
• Petit(e) ami(e) : Iwa coeur coeur love ♥ (Mais il n'oublie pas Soren.)

RP en cours : Dysphorie en Euphorie.

Messages : 869
Inscrit le : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Daniel Hovekat [Terminé !]   Mer 8 Juin 2011 - 19:57

Hmmm non, je n'ai absolument aucun doute sur ce que je dis. Les seules personnes qui ont été validées plus ou moins récemment avec des AEA pouvant prendre apparence humaine sont Lana et Faust, et ils ont été fait à peu de temps d'intervalle (une dizaine de jours, il me semble). Depuis, c'est interdit. Je ne l'ai pas inventé, c'est simplement écrit dans le règlement.

Et pour moi, Lydia reste humaine. Elle a des attributs de renarde, mais son apparence globale reste celle d'une humaine..., ce serait beaucoup plus simple et juste d'en faire tout simplement un animal. A moins que tu ne tiennes absolument à ce qu'elle reste comme ça pour X raison, je ne vois pas vraiment pourquoi ça te poserait un quelconque problème...?è__è

Enfin pour moi, rien ne justifie que tu la fasse obligatoirement mi-humaine mi-renarde. Renarde tout court ça passerait aussi bien, non?



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


« I'm in the basement, you're in the sky ;
I'm in the basement baby, drop on by.

Hold your breath and count to ten
And fall apart and start again -
Hold your breath and count to ten,
Start again, start again... »

Voilà mon cœur ; prudence en sortant :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Daniel Hovekat [Terminé !]   Mer 8 Juin 2011 - 20:07

La faire complètement animale ne correspondrait pas avec Dan et ca servirait a rien que je la fasse dans ce cas puisque elle est censée a peu de chose près son stricte opposé.
Et d’une certaine manière j’y tien vraiment par ce que c’est le premier AEA que je voudrais utiliser avec un de mes personnages ce que je n’avais encore jamais fait jusqu’ présent.

S’il te plaiiiiiiiiiiiiiiiiiis Niiiiiii :/Owe\:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delicate Boy
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Nii' / MPDT
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Ressentir les émotions des autres.
• AEA : Bilboquet. L'escargot. Le meilleur. Le plus rose.
• Petit(e) ami(e) : Iwa coeur coeur love ♥ (Mais il n'oublie pas Soren.)

RP en cours : Dysphorie en Euphorie.

Messages : 869
Inscrit le : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Daniel Hovekat [Terminé !]   Ven 10 Juin 2011 - 20:22

Oui, je vois bien ce que tu veux dire. Mais à ce stade-là, franchement, Lydia est aussi humaine que Dan. Or les AEA ne sont pas censés être un deuxième personnage, d'où le fait que ce soient des animaux...

Et en quoi elle ne pourrait pas être son opposée si elle est un animal? Il y a des dizaines de personnages qui ont un AEA totalement opposé à eux sans pour autant que ce soit un humain ou quoi que ce soit s'en rapprochant. Personellement, je reste contre. Après si les autres Admins sont d'accords je n'y vois pas d'objection, mais hmmmm.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


« I'm in the basement, you're in the sky ;
I'm in the basement baby, drop on by.

Hold your breath and count to ten
And fall apart and start again -
Hold your breath and count to ten,
Start again, start again... »

Voilà mon cœur ; prudence en sortant :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Daniel Hovekat [Terminé !]   Ven 10 Juin 2011 - 20:39

Ce n’est pas censé mais c’est pourtant ce que plein font.

Bah si c’est un animal, à ton avis si je n’utilise pas ceux de mes autres perso ce n’est pas sans raison justement ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Machiav(i)élique
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mif (Mistral)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Annuler celui des autres par sa présence.
• Petit(e) ami(e) : Disparu o/

RP en cours :
- Parce que se jeter du haut d'une tour, c'est romantique !... (Volke)
- Des camélias rouges (Alea Miller)
- Souvenirs indésirables (EVENT - Corpse Party)


Messages : 2200
Inscrit le : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Daniel Hovekat [Terminé !]   Lun 13 Juin 2011 - 20:24

Hello ! Suite à la demande de Kogenta, je viens également donner mon avis.

Désolée sur ce coup, mais je dois me ranger du côté de Nii ! Les AEA doivent être des animaux (bien qu'ils puissent être imaginaires et ne pas exister dans la réalité), mais en aucun cas humain ou mi-humain. Il ne s'agit pas d'un deuxième personnage dans le même compte, mais d'un compagnon pour ton personnage. Oui, je sais qu'ils ne sont pas forcément utiles, moi-même je ne les ai jamais utilisés 8D
Mais certains players aiment que leur perso' ait un animal de compagnie, et c'est pourquoi nous avons créé cette section en plus, pour expliquer ce fait de façon plus plausible (parce que sinon des animaux comme par magie dans le pensionnat ce serait chelou.), et que vous les joueurs êtes libres de l'employer ou non. (genre toi et moi on ne les utilise pas, on a le droit >>)
Cependant, en aucun cas il ne s'agit d'un second personnage.

Certains auront pu passer outre, soit parce qu'on était plus clément à ce moment-là, soit parce que leur histoire était complètement basée là-dessus etc... Mais ici je ne pense pas que ta fiche justifie absolument le besoin qu'elle soit à demi-humaine.

Et quant à l'argument du "pleins le font", bah y'a plein de gens qui fument et c'est pas cool, voilà. (Ok j'aurais pu trouver autre chose) Bref, l'argument de la majorité ne vaut rien, c'est pas parce que des gens font des trucs qu'on doit tous le faire aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Daniel Hovekat [Terminé !]   Lun 13 Juin 2011 - 20:54

Okay j'ai tout enlevé ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Machiav(i)élique
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mif (Mistral)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Annuler celui des autres par sa présence.
• Petit(e) ami(e) : Disparu o/

RP en cours :
- Parce que se jeter du haut d'une tour, c'est romantique !... (Volke)
- Des camélias rouges (Alea Miller)
- Souvenirs indésirables (EVENT - Corpse Party)


Messages : 2200
Inscrit le : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Daniel Hovekat [Terminé !]   Sam 25 Juin 2011 - 1:20

Parfait ! Hop, validé =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Daniel Hovekat [Terminé !]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Daniel Hovekat [Terminé !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches acceptées-
Sauter vers: