AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (n°10) Colocation ( Pv Mahaut de Clairlac)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Because Alice was a whore
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Loeva
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Hocus Pocus - Disons que je peux faire un peu de tout.
• AEA : Petit chat noir supposé etre mort calciné en 1692 répondant au nom de Cheshire.
• Petit(e) ami(e) : Officiellement, Baek In Ho. Mais en fait, je suis amoureuse d'une ombre.

RP en cours :

- Des camélias[...] (Helen Machiaviel)
- FLIP THE TABLE (Ralph)
- La désobligeance[...] (Zack Fea)


Messages : 394
Inscrit le : 03/07/2011

MessageSujet: (n°10) Colocation ( Pv Mahaut de Clairlac)   Lun 11 Juil 2011 - 14:11

Me voilà qui déambule dans le premier étage avec mon sac à dos et mon chaton nouvellement baptisé Cheshire. Volke m'avait dit que je trouverais une chambre avec mon nom écrit sur la porte. Les noms semblaient être en grande majorité masculins, je savais bien que j'aurais dû tourner de l'autre côté !

Me voilà prise à faire demi -tour ! Je reviens sur mes pas puis prends le couloir opposé à celui des garçons. Sur les portes, il y a d’un à quatre noms de filles. Merveilleux ! Me voilà bonne pour la vie commune. J'espère juste que mes colocataires ne seront pas trop chiantes.

Rendu à la porte huit, je n'ai toujours pas aperçu mon nom, neuf non plus tiens. Porte dix...Alea Miller. Oh ! Mais c'est moi ça ! Étrangement, ils ont mis mon surnom et pas mon vrai nom. Enfin, je dois bien me faire à l'idée qu'elle est magique cette baraque ; il y a aussi le nom d'une certaine Mahaut de Clairlac, nous sommes donc deux, ce n'est pas trop mal. Je cogne, mais comme je n'obtiens aucune réponse, j'entre. D'un côté il y un lit défait et quelques pièces de vêtements qui trainent, deux autres lits vides et...Mon lit ! Comment je le reconnais ? Parce que le couvre-lit noir zébré gris est celui que je voulais m'acheter, qu'il y le même nombre de petits et grands coussins avec lesquels j'ai l'habitude de dormir et surtout parce qu'il y a, sur le lit, un panda en peluche identique à celui avec lequel je dors depuis mes dix ans.

C'était une grande chambre, si grande que je me demandais d'ailleurs comment elle entrait entre la porte neuf et onze. Mon lit était environ à deux mètres du coin nord-est de la chambre, dans cet espace il y avait une table de nuit placée juste à côté de mon lit, une corbeille et en angle, dans le coin, une commode en bois massif, il y a même un tapis bien épais et qui semblait super doux au pied de mon lit. J'ouvris le tiroir de ma nouvelle table de nuit pour y découvrir deux livres aux couvertures de cuir et aux pages vierges ; justement ce que je voulais : un livre où noter toutes mes observations et un pour y consigner mon journal. Sous le tiroir, il y avait un espace ouvert probablement fait pour y placer des livres ou autres petites babioles. Tiens ! Je vais aménager ça dès maintenant ; Je pose mon sac à dos et le chat sur mon lit, Cheshire va tout de suite se coucher sur les oreillers alors que Je sors de mon sac tous mes livres : J'ai un grand cartable en tissu contenant toutes mes notes de cours du Cegep, un recueille contenant des informations sur des oeuvres et artistes célèbres, un recueille de poésie variée et trois romans. J'ai Aliss de Patrick Senécal, Le Château de Hurle de Diana Wynne Jones et Au bonheur des ogres de Daniel Pennac. Je mets tout le contenu de mon cartable à la corbeille puis la place à la verticale dans ma table de nuit suivis de mon recueille d'art puis de celui de poésie, finalement je place deux de mes livres, mais garde Aliss au coin de la table afin de ne pas oublier de le finir.

Je regarde l'armoire en me demandant s'il était déjà plein lui aussi...Je me lève et l'ouvre, wahh ! Il est rempli de vêtements ! Je reconnais certains vêtements identiques à ceux que j'avais chez moi et d'autres que j'avais vus et désirés. C'est vraiment magique ! Je baisse les yeux vers les deux tiroirs du bas. J'ouvre le premier et plus petit et découvre qu'il est rempli de sous-vêtements de toutes sortes, des plus confortables aux plus sexys ! Il y a même des morceaux que je n’aurais jamais imaginés ! Le deuxième tiroir quant à lui était rempli de chaussures ! Il y a plusieurs sortes de converses de toutes les couleurs et des ballerines et des talons hauts... Le moins à dire c'est que ces séquestreurs ont le sens de la générosité !

Si j'avais emmené mon portable ce matin, tout aurait été parfait...

Peut-être devrais-je commencer à rédiger mon journal ou encore noter mes observations sur l'homme que j'avais rencontré ce matin. Je vais ouvrir le tiroir pour y prendre les livres et en les soulevant je remarque...mon ordinateur portable placé à la diagonale, à moitié posé, à moitié relevé, car il était plus gros que le tiroir. Je laisse les livres en cuir sur mon lit et prend fébrilement mon portable, vais m'assoir sur le lit et le place sur mes genoux puis l'ouvre. Je regarde les écritures blanches défilées devant mes yeux puis enfin la grande page bleue de Windows suivie de mon nom et l'espace pour entrer le code.

Une fois entrée, je fus surprise de voir qu'internet c'était immédiatement connectée. La page MSN s'ouvre automatiquement, je me connecte et c'est avec plus de déception que de surprise que je constate que tous mes contacts ont été effacés. Facebook ? C'est encore sans surprise que je vois que mon profil à été remis à neuf. Et les jeux ? Rapide clic sur l'application Mouse Hunt, il est dans le même état que ce matin, merveilleux ! Et ...Oh mon dieu ! J'ai enfin capturé la Chieftain D'Elub ! Enfin ! Mais ce n'est pas vraiment le moment...

Je tape rapidement le nom d'une connaissance et trouve sa page, mais je me vois dans l'impossibilité de l'ajouter à mes amis ou de lui envoyer un message. J'ai compris : Pas de contacts extérieurs.

Je n'aie jamais vraiment eu d'amis, donc ce n'était pas une tragédie... mes parents allaient peut-être me manquer un peu par contre, peut-être...

Je fais le tour de mes dossiers pour m'assurer que toutes les choses importantes y étaient encore puis ferme mon ordinateur. Que faire ? Je jette un oeil sur mon Aliss dont il me restait à peine 30 pages ; aussi bien en finir.

~*~
Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants.

Sympa la fin! Maintenant, que devrais-je faire ? Visiter ? Tiens d'ailleurs ! Il ne semble pas y avoir de toilettes rattachées à cette chambre, mais au moins les douches, elles, ne sont pas communes... Et pour le savon ? Et la brosse à dents ? J'ouvre mon tiroir et surprise : il y a un gel douche, mon shampooing favori à la vanille, une brosse à dents et du dentifrice, voilà qui répond à ma question ; je demande, je reçois.

Mon regard se pose ensuite sur les deux livres de cuir. Je saisis celui du haut, celui dont le cuir à un léger reflet rouge et note au dos de la page couverture : Journal , puis commence à y rédiger ma journée, ma rencontre avec Cheshire puis avec Volke, ma chambre et la découverte du système d'armoires « magiques ».


~*~

Après un long moment où j'avais simplement rêvassé puis imaginé les autres pensionnaires, j'avais replacé Alyss par le château de Hurle. C'était LE livre ! Celui que j'avais lu des dizaines de fois et que je traînais toujours dans mon sac.

Étendue sur mon lit, J'étais rapidement plongée dans mon livre et alors que je lisais le passage ou Sophie parlait à ses chapeaux, j'entendu le bruit d'une porte qui s'ouvrait.


Dernière édition par Alea Miller le Mer 17 Avr 2013 - 4:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman de Schlagvu
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Imposition d'images dans l'esprit des gens
• AEA : Une hermine nommée Hermine
• Petit(e) ami(e) : Arnulf Restaurant

RP en cours : Bless the Spawn of Hell (William Mary Hufflestring)
Rasputin (Alea Miller)

Messages : 192
Inscrit le : 22/11/2008

MessageSujet: Re: (n°10) Colocation ( Pv Mahaut de Clairlac)   Lun 25 Juil 2011 - 0:46

Il est dix-huit heures. Mahaut et Arnulf avaient convenu de se retrouver pour dîner et regarder un film ensemble vers dix-neuf heures. Elle a donc une heure pour se préparer. C'est tranquille, donc. La jeune fille va avoir le temps de prendre une douche, de se changer, de se maquiller... En fait, elle a beaucoup à faire. Une heure coule vite. Elle file donc à sa chambre en vitesse, courant dans les couloirs, vêtue d'un court short blanc et d'un petit chemisier rose. Une heure, cela risque d'être trop court si elle traîne dans le pensionnat.
La miss arrive donc devant sa porte qu'elle ouvre brusquement. Elle a eu des colocataires à un moment, puis elles ont disparu, pouf, comme ça. Mahaut n'a jamais su ce qui leur était arrivé, mais cela ne l'importunait guère. Elle ne les avait pas apprécié ; elle appréciait peu de gens dans le pensionnat. Elle a deux-trois amis, son Arnulf, et sinon, ce ne sont que des gens méprisables. Des personnes issues de la classe moyenne ou de milieux peu aisés pour la plupart, des gens sans goût, sans culture, sans conversation et sans aucune classe. Oui, Mahaut est terriblement hautaine en disant cela, et elle en a conscience. Elle aimerait aussi ajouter qu'elle a fait des efforts, qu'elle s'est considérablement ouverte ces derniers mois : il y a un an, jamais elle ne serait sortie avec Arnulf.
Revenons-en au sujet principal : elle est donc seule dans sa chambre, ô miracle. La plupart des autres pensionnaires ont deux ou trois personnes avec qui ils partagent la pièce, mais elle, elle est épargnée. Bien sûr, un jour, d'autres filles viendront s'installer dans la chambre, c'est irrémédiable. Mais pour l'instant, elle savoure la tranquillité d'une chambre pour soi uniquement.
Elle y entre et, sans regarder autour d'elle, elle jette son sac à main en cuir couleur cognac sur son lit. Elle file dans la salle de bain. Elle se déshabille et prend rapidement sa douche. Elle a eu chaud, aujourd'hui ; il fait si chaud, ces jours-ci. Plus de 35°C, c'est amusant au début mais ça peut devenir pénible.
Mahaut sort de la douche, s'enveloppe dans sa serviette qu'elle noue en haut pour la faire tenir et va chercher dans la chambre ce dont elle a besoin pour s'habiller.
Ah ! Mince, le jour où la tranquillité s'achève est donc venu. Une autre fille, cheveux noirs, pas moche, est là, en train de bouquiner sur un lit. Elle a l'air d'être installée ici depuis quelques heures, Mahaut ne l'a pas remarqué en rentrant.
Terriblement gênée d'abord, elle rougit un peu, se reprend en mains et explique d'une voix pleine d'assurance :


"Saluuuut... Moi, c'est Mahaut. Excuse-moi, je ne savais pas que tu étais là... Tu es ?"

En disant ces mots, elle se dirige vers sa penderie qu'elle ouvre en grand.
La nouvelle doit être arrivée dans le pensionnat il y a quelques heures. Quelqu'un a probablement dû la guider jusqu'ici, ou au moins lui donner des explications sommaires sur le manoir, sinon elle ne se serait pas retrouvée ici.
Espérons qu'elle ne soit pas trop désagréable. Les précédentes filles étaient... infréquentables, à leur façon, disons. Elle allait avoir besoin d'explications supplémentaires sur ce lieu, et puis il faudra aussi lui faire comprendre les quelques règles à adopter dans la chambre pour le bien-être commun... Mahaut, attrapant des sous-vêtements propres, regretta le temps où elle était seule...


"Je file dans la salle de bain enfiler ça et je reviens te parler, okay ?"

Sans attendre de réponse, Mahaut repartit donc dans la salle d'eau. Elle était déjà suffisamment pressée ; si elle devait en plus se charger de l'accueil d'une nouvelle captive, elle allait perdre encore plus de temps. Ne pas perdre une seconde de plus, alors.
Elle revient très vite en sous-vêtements, sans la serviette, dans la chambre, retourne à son placard et fouille à l'intérieur en disant :


"Je suis désolée d'être super rapide comme ça, et tout, j'ai un truc à faire dans pas longtemps. Mais tu es arrivée il y a longtemps ? Tu dis si tu as besoin d'aide, surtout."

Elle ne voulait pas être en mauvais termes avec cette coloc' là.
Elle attrape une robe noire, assez courte, très légère et fluide, qu'elle enfile rapidement. Un coup d'œil dans le miroir : oui, elle est canon dedans, c'est nickel. Canon, comme toujours. Elle n'est pas considérée par certains comme l'une des plus belles filles du pensionnat pour rien.

"Juste, tout d'abord, quelques règles pour la vie dans cette chambre, que ce soit clair..."

Elle prenait un ton amical. Elle voulait vraiment bien s'entretenir avec cette inconnue. Elle se retourne, lui lance un petit sourire.

"Pour éviter que l'ambiance ne dégénère, tu comprends ? Tout d'abord, tu ne laisses pas traîner ton bordel partout dans la chambre, on est que deux, alors on a chacune une moitié, c'est cool, mais évite d'éparpiller tes fringues et des livres partout. On mange pas dans la chambre ; un paquet de cookies de temps à autre, en faisant gaffe à ne pas tout salir, ça passe, mais on commence pas à y organiser des déjeuners. Quoi d'autre... On ne se promène pas à poil ! Ça, c'est important... Mets au moins une serviette ou des sous-vêtements quand tu sors de la salle de bain. Si tu veux inviter un garçon à dormir - tu vois ce que je veux dire, n'est-ce pas ?-, tu me préviens suffisamment à l'avance pour que je puisse organiser mon exil. Et je crois que c'est tout... Ah si : pas touche à ma brosse à dents et à mon matériel de coiffure."

Ca, au moins, c'est fait. Elle rajoute encore un sourire :

"Des questions ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Because Alice was a whore
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Loeva
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Hocus Pocus - Disons que je peux faire un peu de tout.
• AEA : Petit chat noir supposé etre mort calciné en 1692 répondant au nom de Cheshire.
• Petit(e) ami(e) : Officiellement, Baek In Ho. Mais en fait, je suis amoureuse d'une ombre.

RP en cours :

- Des camélias[...] (Helen Machiaviel)
- FLIP THE TABLE (Ralph)
- La désobligeance[...] (Zack Fea)


Messages : 394
Inscrit le : 03/07/2011

MessageSujet: Re: (n°10) Colocation ( Pv Mahaut de Clairlac)   Lun 25 Juil 2011 - 7:37

Je lève la tête vers la porte et vois entrer une jeune fille dont je devine qu'elle est ma colocataire, Mahaut De Clairlac si je me rappelais bien du nom gravé à côté du mien, sur la porte. Sauf que je n'ai même pas eu le temps de la saluer qu'elle c'est précipité vers la douche. Bon, elle doit être pressée et au fond, qui à l'habitude de vérifier partout juste au cas de se trouver une colocataire surprise ? Elle va avoir une drôle de surprise en sortant...

J'entends l'eau de la douche se mettre à couler et en conclut que j'allais devoir attendre au moins dix minutes pour faire connaissance avec ma compagne de chambre. Je replonge donc dans mon livre. J'ai eu le temps de me rendre au moment où Sophie rend visite à sa soeur Lettie et découvre qu'elle et Martha, son autre soeur et qu'elles ont échangé de place grâce à un sortilège, avant que la jeune fille ne sorte de la douche. Je lève les yeux vers elle, elle semble à la fois surprise de me voir et gêné de ne pas m'avoir vue plus tôt.

"Saluuuut... Moi, c'est Mahaut. Excuse-moi, je ne savais pas que tu étais là... Tu es ?"

Bon, malgré son jovial accueil, il me semble entendre une note légèrement ennuyé dans ces derniers mots. Mais je ne la blâme pas, moi aussi j'aurais été embêté si une nouvelle était débarquée et venait gâcher mon intimité. Mais je n'étais pas à blâmer, je n'avais pas demandé à être placée dans cette chambre, ni à être entrée dans ce pensionnat. Cette Mahaut semble pressée, elle court à sa penderie se chercher de quoi se couvrir.

-Moi c'est Alea. Dis-je en m'asseyant. Je pose mon livre sur le coin de la table de nuit et Cheshire en profite aussitôt pour venir s'installer sur mes cuisses et ronronner. Sait-il seulement faire autre chose que ronronner ? Il est mignon quand même, je lui caresse gentiment la tête et bien heureux, il appuie sa tête contre le bas de mon ventre.

"Je file dans la salle de bain, enfiler ça, et je reviens te parler, okay ?" Dit-elle avant de re-disparaitre dans la salle de douches.


-Okay... ? Dis-je incertaine. Est-ce dans ma tête où elle semble se sentir obligée de revenir me parler ? Et elle semblait diablement pressée ! Elle doit avoir un rendez-vous galant ou un truc du genre. Elle sort peu de temps après, encore moins couverte qu'avant ; juste comme ça, en petite culotte et en soutif. Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle a plus de formes que moi. Je jette un regard vers ma maigre poitrine, ouais, beaucoup plus de formes. "Je suis désolée d'être super rapide comme ça, et tout, j'ai un truc à faire dans pas longtemps. Mais tu es arrivée il y a longtemps ? Tu dis si tu as besoin d'aide, surtout."


-Oh, ça va...Dis-je gentiment. Et je suis arrivée ce matin...C'est gentil de me proposer ton aide, mais un...charmant personnage m'a gentiment expliqué ma nouvelle situation. Continuais-je jovialement.La jeune fille enfile une petite robe noire et sexy, ce qui confirme plus ou moins qu'elle doit avoir un rendez-vous avec quelqu'un, d'être enfermé ne semble pas l'empêcher d'avoir une vie amoureuse...Je me demande s'il y a beaucoup de couples, voir des familles...Et je me demande toujours si les garçons sont mieux ici...Aw, je rougis de nouveau. En tout cas, s'ils sont tous aussi blasés et froids que ma première rencontre... Oulala, Pas bon pour ma virginité, j'ai toujours eu un faible pour les mecs peu bavards et sérieux. Enfin, je crois...En fait, c'est plus que je n'aime pas les garçons bavards et surexcités, je vais devoir me pencher sur la question.

Puis elle se met à me parler de règles. Alors qu'elle énumérait, les réponses suivantes défilèrent dans ma tête.
Je suis très ordonnée, pas de bouffe, je suis d'accord, j'ai horreur des insectes... T'inquiètes, je ne me promènerais même pas en sous-vêtements, c'est bien trop gênant. Pour ce qui est des mecs bah...Premièrement, je ne connais pas grand monde et je ne risque pas d'emmener un garçon dans mon lit de si tôt (du moins, je crois...J'ai toujours trouvé les garçons de mon entourage assez insignifiant, mais peut-être qu'ici....AH, me voilà qui rougis de nouveau en repensant à mes réflexions de plus tôt! //// 16.04.2013 : Ahahahaha. Lol.//// ) Et je me suis déjà trouvé une brosse à dents dans mon « tiroir magique. »

Elle me sourit.

-Des questions ?
Je lui souris à mon tour

-Pas la moindre.

Mais après mure réflexion, peut-être devrais-je ajouter à sa liste : éviter les chandelles...et le feu en général. Mais je finis par ne rien dire sur le sujet.

-Ah, si. J'espère que tu n'as rien contre les chats? semblerait-il que celui-ci soit à moi. Dis-je en désignant Cheshire d'un coup de menton.


Dernière édition par Alea Miller le Mer 17 Avr 2013 - 4:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman de Schlagvu
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Imposition d'images dans l'esprit des gens
• AEA : Une hermine nommée Hermine
• Petit(e) ami(e) : Arnulf Restaurant

RP en cours : Bless the Spawn of Hell (William Mary Hufflestring)
Rasputin (Alea Miller)

Messages : 192
Inscrit le : 22/11/2008

MessageSujet: Re: (n°10) Colocation ( Pv Mahaut de Clairlac)   Mar 26 Juil 2011 - 12:25

Alea, comme les aléas de la vie. Espérons que cette fille n'en apporte pas à Mahaut.
Cette dernière trouve l'arrivante plutôt sympathique. Elle est assez effacée, mais elle n'a pas l'air envahissante. Peut-être est-elle juste intimidée par le pensionnat, et elle n'ose pas affirmer sa personnalité... La plupart des prisonniers ont eu ou ont toujours une phase dépressive ou de folie. Mahaut elle-même a passé une bonne poignée de mois dans un état anormal... Durant des semaines, elle passait son temps libre dans le hall d'entrée et se ruait dans la porte dès que quelqu'un rentrait. A chaque fois, cette tentative de fuite fut un échec. Comme ça ne marchait pas, elle s'est lancée dans une routine épuisante, où elle enchaînait footings, séances de gymnastique, yoga, séances de danse, toute seule dans des pièces isolées du pensionnat... Elle n'avait pas tellement d'amis, de vie sociale. Les autres, elle les méprisait tous.
Maintenant, au bout d'environ deux ans et demi, elle va un peu mieux. Elle fait toujours du sport dans de grandes quantités, mais elle s'accorde des moments tranquilles, où elle lit, elle regarde un film, discute avec d'autres. Et puis elle s'est ouverte sur les autres. Bonjour petit être vulgaire, bonjour petite lolilol provinciale... Elle a du mal avec certains, mais elle a trouvé des personnes sympathiques avec qui elle a noué de l'amitié ; et puis il y a Arnulf.
Ne risquerait-il pas, puisqu'on parle de lui, de trouver cette robe noire trop basique, trop sobre ? Presque trop sombre. Elle n'est pas très joyeuse, cette robe qu'a enfilé Mahaut. Et si elle rajoutait un ruban de satin rouge à la taille ? Moui... La jeune fille ouvre un tiroir de sa commode qui contient en vrac ceintures, rubans et colliers, et attrape un morceau de tissu désiré. Elle le noue. Pas mal, oui. Elle en rajoute un dans ses cheveux, comme un serre-tête. C'est mignon, mais c'est peut-être un peu trop apprêté...
Tout en réfléchissant à sa tenue, elle parle avec Alea :


"Les chats ne me causent pas de problème, tant qu'ils sont propres. C'est ton alter ego je-ne-sais-quoi ? Le mien est une hermine blanche qui est apparue peu après mon arrivée, mais je ne sais pas trop ce qu'elle est devenue. Elle a disparu, comme ça, pouf ! Et puis parfois elle est réapparue, puis redisparue... Je n'ai jamais comprit comment ses apparitions se faisaient. Là, je n'ai pas du la voir depuis deux ou trois bons mois..."

Bha c'est ça, en fait tu essayais juste de lui cacher l'éxistence de Schlagvu 8D


Schlagvuuuuuuuu.


La robe noire et les rubans rouges, à la réflexion, ça fait trop "Belle aux bois dormants gothique". Ça va pour une soirée, mais ça fait too much pour une soirée pizza/canapé/pizza avec un petit ami. Il va falloir choisir autre chose...
Mahaut cherche à nouveau dans sa penderie une tenue. Il faut trouver quelque chose qui fasse décontracté, spontané, mais joli... Hop, ce mini-short en jean, ce t-shirt à manches longues noires, cette ceinture en cuir clair... C'est simple, mais l'ensemble devrait être pas mal.
Malgré la présence d'Alea, la brunette enlève sa robe et enfile ces vêtements dans la chambre. Elle n'a pas tellement de temps à perdre si elle veut avoir le temps de parler avec la nouvelle avant de rejoindre son copain.


"C'est bien comme tenue ? Tu es arrivée il y a combien de temps dans le pensionnat ? Tu as rencontré beaucoup de personnes ? Tu me parlais tout à l'heure d'un "charmant personnage", tu as retenu son nom ?"

La petite Alea - qui n'était pas si petite d'ailleurs - devait n'avoir croisé que deux ou trois personnes depuis son entrée. Mahaut se dit que ce serait sympa de lui présenter des gens avec qui elle pourrait s'entendre. Elle s'intégrerait plus facilement dans le pensionnat.
Et il faudrait rajouter un collier à sa tenue.


"Tu verras, tu vas rencontrer des personnes cools et d'autres plus timbrées à éviter, ici. Il y a de tout, tu t'en rendras bien compte. Certains viennent du monde normal, d'autres de... mondes bizarres, disons. La plupart d'entre nous sont du XXIème siècle, mais pas tous... Tu viens d'où, toi, d'ailleurs ?"

Petite Mahaut va apprendre à petite Alea à éviter les écueils du pensionnat.


Dernière édition par Mahaut de Clairlac le Mar 28 Aoû 2012 - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Because Alice was a whore
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Loeva
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Hocus Pocus - Disons que je peux faire un peu de tout.
• AEA : Petit chat noir supposé etre mort calciné en 1692 répondant au nom de Cheshire.
• Petit(e) ami(e) : Officiellement, Baek In Ho. Mais en fait, je suis amoureuse d'une ombre.

RP en cours :

- Des camélias[...] (Helen Machiaviel)
- FLIP THE TABLE (Ralph)
- La désobligeance[...] (Zack Fea)


Messages : 394
Inscrit le : 03/07/2011

MessageSujet: Re: (n°10) Colocation ( Pv Mahaut de Clairlac)   Mer 27 Juil 2011 - 7:14

Tant qu'il est propre ? Bah, je ne sais pas trop, mais j'imagine qu'il doit savoir quoi faire. Sinon, je lui fais apparaitre une litière et il devrait...savoir quoi faire. J'imagine, je ne sais pas exactement comme m'occuper d'un chat moi.

-Il devrait s'en sortir... (Moment de réflexion)D'ailleurs cette histoire de AEA...J'ai cru comprendre que c'était un ancien ami ou un truc du genre...Mais je n'aie jamais d'ami chat, je trouve ça étrange... Enfin bon, je l'ai appelé Cheshire. Toi, ton hermine, tu l'avais déjà vu quelque part avant d'arriver ?

Je pousse justement Cheshire de mes genoux pour me lever. Je replace un peu les bretelles de ma salopette (Je porte une salopette skinny noire assez serrée avec un haut à manches croutes rayés noir et blanc puis m'étire un peu. Je m'approche un peu d'elle, pas trop, n'aimant pas qu'on entre trop dans mon espace privé, j'évite de violer celle des autres. Elle est un peu plus grande que moi. Mais je ne suis pas bien difficile à battre, j'ai toujours été très petite et maigrichonne pour mes 18 ans.Je l'observe alors qu'elle tente de modifier sa tenue, c'est bien avec les rubans. Pas d'après elle, visiblement, parce qu'elle est de nouveau en train de se déshabiller. Un short et un gilet à manches longues ? Ah bon, ce n'est pas courant de porter ça par chez moi, mais c'est quand même joli.

"C'est bien comme tenue ? Tu es arrivée il y a combien de temps dans le pensionnat ? Tu as rencontré beaucoup de personnes ? Tu me parlais tout à l'heure d'un "charmant personnage", tu as retenu son nom ?"

-Oui, c'est bien. Dis-je en lui accordant un léger sourire. Et je suis arrivée ce matin vers 8heures... Toi, ça fait longtemps que tu es ici ? Elle n'avait pas dû m'entendre, plus tôt, lorsque je lui ai dit être arrivée ce matin, pas grave. Quand même, elle est vachement pressée ! Pour allez où d'ailleurs ? A un rendez-vous, ça, j'ai déjà compris, mais...un rendez-vous où ? Je n'ai pas encore eu le temps de visiter, mais je suis quand même à peu près certaine qu'il ne doit pas avoir de cinéma ici. J'imagine que les couples se sont trouvés des idées de sorties originales...Ca me fait d'ailleurs m'interroger sur quel genre d'endroit il y a ici. Une bibliothèque ? J'espère bien. Il doit surement y avoir une cuisine et un endroit où se détendre, une espèce de salle commune ou un salon. Peut-être une salle de sport...Et un extérieur ? Je commence à digérer qu'on ne puisse pas sortir, mais ne peut-ont réellement PAS sortir ? Il y a peut-être une cour ou un parc rattaché au manoir. Sinon...J'ai beau ne pas être fan de sorties en plein air, ne jamais prendre l'air ne doit pas être bon pour la santé. Non, il y a certainement un espèce de parc quelques part.

-Non, à vrai dire, tu es la deuxième personne avec qui je parle depuis mon arrivée. La première étant l'homme du hall...Et heu, il m'a dit qu'il se nommait Volke, tu le connais ? Il était plutôt sympathique (à mon avis) bien qu'un peu étrange avec son masque...C'est lui qui m'a dit que je trouverais une chambre avec mon nom gravé sur la porte. Dis-je avec un petit sourire.

J'eu quelquesde difficultés à comprendre ses prochaines paroles, XXI siècle pour la plupart ? Heu...Bref !

-Oh, l'an 2011, Canada, Québec. Répondis-je finalement.....Et toi ? (Moment de silence) Et par à éviter...tu parles de gens dangereux ? J'espère qu'il n'y a personne de trop...non fréquentable. Il serait peu plaisant de devoir se promener dans les couloirs et de toujours devoir surveiller ces arrières en cas de possible tueur ou violeur prêt à nous sauter au corps. Enfin, j'imagine qu'il doit y avoir une certaine forme de justice au sein des prisonniers. J'imagine....

Cette histoire n'était pas claire. Des gens de toutes les époques étaient enfermés ici ? Remarque, ça expliquerait bien pourquoi ma première rencontre était si étrangement vêtue, sauf que dans mes cours d'histoire, je ne me rappelais pas avoir étudié des époques où les hommes ressemblaient à Volke. Peut-être venait-il du ....futur ? Voir d'un autre monde. Cette histoire commençait vraiment à m'embrouiller l'esprit.


Dernière édition par Alea Miller le Mer 17 Avr 2013 - 4:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman de Schlagvu
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Imposition d'images dans l'esprit des gens
• AEA : Une hermine nommée Hermine
• Petit(e) ami(e) : Arnulf Restaurant

RP en cours : Bless the Spawn of Hell (William Mary Hufflestring)
Rasputin (Alea Miller)

Messages : 192
Inscrit le : 22/11/2008

MessageSujet: Re: (n°10) Colocation ( Pv Mahaut de Clairlac)   Jeu 28 Juil 2011 - 17:14

Mahaut explique à Alea que son hermine, elle l'a croisé deux-trois fois dans sa jeunesse, mais qu'elle n'en a pas gardé un grand souvenir. Voilà, à détail mineur de sa vie, elle laisse une place mineure. Hermine l'hermine, blanche comme un spectre, est une figure fantomatique à ses yeux.
La nouvelle lui dit par la suite que sa tenue est bien. Bien alors. Quoique... La salopette qu'elle porte, ce n'est pas très glamour ; Mahaut n'est pas sûre qu'elle puisse se fier aux goûts de sa colocataire. Il faut vérifier encore l'état de cette tenue. Petit coup d'œil dans le miroir : ça va, c'est joli Alea lui parle de son heure d'arrivée, que la grande brune n'enregistre pas. Elle répond néanmoins à sa question :

"Je suis arrivée fin novembre 2008, il me semble... Ça fait environ deux ans et demi que je suis ici, donc. Tu verras, c'est difficile au début mais on finit tous par... s'habituer."


"S'habituer". Mahaut ne trouve pas le mot très approprié. On ne s'habitue jamais vraiment à l'enfermement total, à cette séquestration et à ses conséquences, on sent toujours qu'il y a quelque chose de malsain dans cette vie. Disons plutôt que l'on s'adapte, que l'on essaie de vivre du mieux que l'on peut. Certains passent leur temps à tenter de s'enfuir ; d'autres, comme la jeune femme, préfèrent se faire des amis le temps qu'une improbable évasion puisse se faire. Et au final, on n'a plus tellement envie de sortir du pensionnat parce que l'on ne sait pas trop ce qui nous attend à l'extérieur : après trois ans loin des siens et de sa société, comment la retrouverait-on ? Bref. Pensons à autre chose.
Tandis que Mahaut plonge ses mains dans sa boîte à bijoux, en quête d'un pendentif en particulier, elle continue de parler avec Alea. Elle lui explique qu'elle a rencontré un dénommé Volke, qu'elle ne connaît fichtrement pas. Sans doute l'un de ces barjos enfermés depuis très très longtemps qui sont devenus totalement sociopathes. Ou alors juste un boulet à qui elle n'a jamais voulu adresser la parole. Alea continue tranquillement : elle vient du Canada, de 2011. Cool ! Elle vient de la même période qu'elle !
Mahaut avait eu l'occasion de cotoyer une femme qui disait venir d'il y a plusieurs siècles et qui était franchement... bizarre, tordue, teubé, tout ce que vous voulez. Il fallait tout lui expliquer, la technologie, la nourriture, la vie. C'était atroce.


"Je viens de France. Je vivais en région parisienne."

D'où son élégance, haha.

"Et pour les gens "dangereux", ne t'inquiètes pas trop, Alea. Je n'ai jamais croisé de gens vraiment graves. Il y en a juste qui, disons, ont un penchant pour la bouteille et peuvent devenir violents avec quelques grammes d'alcool dans le sang. Et il y en a d'autres qui sont étranges à leur façon. Mais moi, je n'ai jamais été menacée."

Mahaut lui fait un sourire qui se veut rassurant tout en s'asseyant au pied de son lit, accrochant un pendentif doré représentant une plume à son cou. Alea a eu l'air assez inquiétée par ces histoires de fous furieux à éviter, c'était donc son devoir d'apaiser ses angoisses, en tant que gentille coloc' avec qui la nouvelle aura intérêt à bien s'entendre, non ?
Elle lui tait donc les légendes urbaines qui circulent dans les couloirs du pensionnat, disant qu'une telle se serait fait violée dans le grenier, qu'un cannibale vivrait dans les caves, que Truc aurait empoisonné Machin et qu'un gars passerait ses nuits à arpenter le manoir en pleurant une petite amie qu'il aurait lui-même étranglée. Ce sont des légendes urbaines, auxquelles on ne doit pas nécessairement croire. Mahaut préfère donc ne pas en parler, ne pas susciter la peur chez Alea.
Elle lui explique juste :


"Si tu croises quelqu'un qui a l'air menaçant, évite de le fréquenter, c'est tout. C'est comme ça que je fais."

Mahaut prend sa brosse à cheveux et, toujours assise en tailleur sur son lit, elle coiffe. Elle continue ses explications, en abordant le thème des activités :

"Il y a des soirées organisées ici, de temps en temps, par les autres pensionnaires. C'est un bon moyen pour rencontrer des gens, se faire des amis... La journée, on traîne en général entre potes -je suis assez souvent avec mon petit ami, pour ma part. On regarde des films, on fait du sport, on se promène dans le parc. Il y a un lac, où on peut croiser pas mal de pensionnaires l'été qui s'y baignent. La forêt est sympa pour les balades, mais n'y va pas l'hiver, il paraît que c'est dangereux."

Et il paraît que le garde forestier est insupportable, mais shh...
Mahaut remarque les bouquins sur la table de chevet d'Alea.


"Si tu aimes les livres, il y a la bibliothèque. C'est assez complet, je crois qu'on y trouve pratiquement tout. Il y a même de la presse. Par contre, c'est difficile de trouver un livre en particulier dans tous les rayonnages."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Because Alice was a whore
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Loeva
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Hocus Pocus - Disons que je peux faire un peu de tout.
• AEA : Petit chat noir supposé etre mort calciné en 1692 répondant au nom de Cheshire.
• Petit(e) ami(e) : Officiellement, Baek In Ho. Mais en fait, je suis amoureuse d'une ombre.

RP en cours :

- Des camélias[...] (Helen Machiaviel)
- FLIP THE TABLE (Ralph)
- La désobligeance[...] (Zack Fea)


Messages : 394
Inscrit le : 03/07/2011

MessageSujet: Re: (n°10) Colocation ( Pv Mahaut de Clairlac)   Dim 31 Juil 2011 - 19:58

Alors, finalement, elle avait déjà croisé son Aea dans le passé...Voilà qui n'était pas bon pour ma compensions ; je voulais comprendre d'où venait Cheshire ! Peut-être que...aurais-je eu un chat alors que j'étais toute petite ? Je ne crois pas...Et j'aurais vu des photos...Ou bien mes parents y auraient fait allusion...

Il a-t-il eût un membre de ma famille qui posséda un chat ? Ma tante a bien un chat, mais il est roux et très vieux...Cheshire, lui, est tout noir et a peut-être....trois mois ? Des histoires que j'ai écrites, il a-t-il un chat noir ? Pas vraiment....Et des livres qui m'ont particulièrement touché...Rien qui me vient à l'idée non plus. Mais bon, c'est mon premier jour, j'allais surement avoir empalement le temps de découvrir et de le faire parler.

-Tiens, et elle parlait, ton hermine ? Lui il ne parle pas... Je lance un regard vers ledit lui ; il ne me regarde même pas.

2008 ? Yeah, il y a presque trois ans donc ! Et elle est ici depuis environ ça, nous devions vraiment venir du même espace-temps ! C'est dommage qu'on ne vienne pas du même pays, par contre, on aurait pu discuter des vieilles choses et des nouvelles depuis...Mais j'imagine que c'est encore possible seulement à plus grande échelle. Elle semblait hésitante sur le point « s'habituer », bha, pour moi c'était presque choses faites. J'ai une bonne capacité d'adaptation...Et je n'étais pas particulièrement attachée au monde extérieur. Aussi je trouvais l'idée d'être enfermée dans un château magique venait chatouiller mon imagination, ça avait quelques choses de mystérieux, d'intrigant voir de romantiquement. C'est le genre d'histoires que je m'inventais et continuais, pour m'occuper, pendant mes longs trajets en autobus. C'est de vivre quelque chose de qui sort de l'ordinaire et je trouvais ça, jusqu'à présent du moins, vraiment palpitant. Mais ça ne semblait pas être son opinion à elle, ni celle des autres si je me refaisais aux dires du mystérieux personnage du hall. "Si tu croises quelqu'un qui a l'air menaçant, évite de le fréquenter, c'est tout. C'est comme ça que je fais."Rassurant...ça ressemblait aux vieux conseilles que donnaient les écoles alors que nous commencions à nous promener seuls dehors. C'est pourtant connu que les pires psychopathes sont les gens aux allures les plus banales. Mais j'imagine que je pourrai faire la différence être les gens fréquentables et les gens qui le sont moins et si c'était son truc et qu'elle était ici depuis presque trois ans...Ça devait quand même fonctionner ! Ensuite elle parla des soirées, des gens, du pac et du lac. Voilà qui répondait à quelques-unes de mes questions ! Il y avait un extérieur ! Et pour un avoir un parc, un lac et une forêt pour se balader, ça devait un assez grand extérieur ! La façon dont elle parle des autres me fait soudainement penser :

-Tiens, je me demandais, il y a beaucoup de gens ici ? Je veux dire...Pas beaucoup comme une cinquantaine ou beaucoup comme plus d'une centaine... ?

"Si tu aimes les livres, il y a la bibliothèque. C'est assez complet, je crois qu'on y trouve pratiquement tout. Il y a même de la presse. Par contre, c'est difficile de trouver un livre en particulier dans tous les rayonnages."Ce fut comme de la musique à mes oreilles ! Des livres ! Beaucoup de livres ! Peu m'importe le nombre de rayonnages, je garantis que dans quelques semaines, j'allais les connaitre tous comme le dos de ma main ! Lorsque j'étais encore au secondaire (lycée) je passais presque toutes mes pauses dans la bibliothèque de mon école à lire ou simplement à me promener dans les rayons à choisir les prochains livres que j'allais lire. Les livres c'est l'histoire, c'est le futur, c'est tout ! Bon...Du calme. Mais là, au moins, je sais où je vais passer le clair de mon temps, surtout qu'ici, je crois avoir compris qu'il ne devait pas avoir d'école donc du temps libre, j'en aurai à la pelle! Et de la presse ? Donc nous pouvons bien avoir des nouvelles de dehors, c'est comme pour Facebook, je ne peux pas envoyer de message, mais je peux voir ce que les autres écrivent... ça permet aux pensionnaires de voir les choses importantes... Comme les avis de décès des membres de leur famille et autres trucs du genre... Je viens de m'imaginer mettre la main sur mon avis de disparition ! Je crois que je vais aller le trouver, tiens ! Enfin...d'ici quelques jours, combien de temps ça prend pour se retrouver dans le journal après être disparue ? J'imagine qu'ils commencent par chercher dans tous les endroits possibles et attendre une demande de rançons avant...Je vais voir ça d'ici heum...deux semaines, un mois peut-être ?


Dernière édition par Alea Miller le Mer 17 Avr 2013 - 4:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman de Schlagvu
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Imposition d'images dans l'esprit des gens
• AEA : Une hermine nommée Hermine
• Petit(e) ami(e) : Arnulf Restaurant

RP en cours : Bless the Spawn of Hell (William Mary Hufflestring)
Rasputin (Alea Miller)

Messages : 192
Inscrit le : 22/11/2008

MessageSujet: Re: (n°10) Colocation ( Pv Mahaut de Clairlac)   Ven 5 Aoû 2011 - 17:43

"Non, mon hermine ne parlait pas. Mais je sais qu'il y en a qui parlent." dit Mahaut.

Puis, plus tard.


"Je ne sais pas combien on est exactement, ici. Je dirais dans l'ordre de la centaine."

Mahaut continuait à répondre aux questions d'Alea en démêlant ses cheveux sur son lit. La nouvelle avait visiblement beaucoup d'interrogations suite à son arrivée, auxquelles la grande brune tachait de répondre du mieux qu'elle pouvait.
Elle sembla s'illuminer en apprenant la présence d'une bibliothèque : okay, c'est une lectrice passionnée. Espérons qu'elle ai d'autres sujets de conversation que ses livres et qu'elle soit intéressée par d'autres thèmes, qu'elle pourrait partager avec Mahaut. Cette dernière lit de temps à autre, mais guère plus qu'un ou deux livres par mois, le soir avant de se coucher, ou quand il pleut trop, près d'une cheminée. Elle préfère se dépenser physiquement, tout ce qui touche à l'esthétisme et à la mode, discuter avec d'autres filles sur tel film ou tel jeune homme fort charmant.
La jeune fille sentit arriver un flottement dans la conversation. Il ne fallait pas que leurs paroles soient paralysées par le thème de la bibliothèque qui ne passionne pas spécialement Mahaut.


"On est assez nombreux ici, mais tu te rendras bien compte que c'est comme lycée : il y a des gens que tu ne remarqueras jamais, super discrets, dans des coins où tu ne vas pas, et il y a des personnes que tu croiseras dix fois par jour, toujours en mouvement, très actifs, que l'on ne peut pas louper quand ils arrivent dans une pièce."

Mahaut a acquis une certaine capacité pour tenir une conversation avec quelqu'un avec qui elle a peu en commun.

"Quand tu arrives quelque part, tu es pratiquement sûr d'y croiser quelqu'un. Sauf si tu te promènes à quatre heures du matin dans la cuisine."

Elle s'arrête un moment puis reprend :

"Il y a des endroits plus fréquentés que d'autres. Il y a un café ouvert par une pensionnaire, ici, le Glossy Gloomy Lovyou. Il y a toujours des gens là-bas, c'est un bon endroit pour se faire des amis. L'été, il y a pas mal de couples et de bandes de potes dans le parc, aussi. Par contre, si tu vas dans la cave, tu ne croiseras pas beaucoup de monde... Je te déconseille d'ailleurs de traîner dans la cave, c'est un véritable dédale de pièces et ce n'est pas un lieu très rassurant.

28/08/2012 : Demandez à Wiliaaaaam.


Hop, petit sourire qui signifie : "Tu as d'autres questions ?"


Dernière édition par Mahaut de Clairlac le Mar 28 Aoû 2012 - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Because Alice was a whore
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Loeva
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Hocus Pocus - Disons que je peux faire un peu de tout.
• AEA : Petit chat noir supposé etre mort calciné en 1692 répondant au nom de Cheshire.
• Petit(e) ami(e) : Officiellement, Baek In Ho. Mais en fait, je suis amoureuse d'une ombre.

RP en cours :

- Des camélias[...] (Helen Machiaviel)
- FLIP THE TABLE (Ralph)
- La désobligeance[...] (Zack Fea)


Messages : 394
Inscrit le : 03/07/2011

MessageSujet: Re: (n°10) Colocation ( Pv Mahaut de Clairlac)   Dim 7 Aoû 2011 - 22:45

Et bien, au moins Cheshire n'est le seul Aea qui ne parle pas ! Bon, je ne connais le chat que depuis quelques heures aussi, peut-être est-il simplement extrêmement timide. Puis... « [...] ici. Je dirais dans l'ordre de la centaine. » Bon, donc nous sommes nombreux. Mais pas trop quand même, je veux dire...mon école secondaire comptait 4200 étudiants. Mais bon, c'est quand même beaucoup de gens si on pense à la situation ; plus d'une centaine de personnes qui sont emprisonnées ici. Mais au moins, comme ça, ça évite de trop s'ennuyer ou de toujours se retrouver avec les mêmes personnes. "On est assez nombreux ici, mais tu te rendras bien compte que c'est comme lycée : il y a des gens que tu ne remarqueras jamais, super discrets, dans des coins où tu ne vas pas, et il y a des personnes que tu croiseras dix fois par jour, toujours en mouvement, très actifs, que l'on ne peut pas louper quand ils arrivent dans une pièce." Je lui souris, personnellement, moi je suis de celles qui passent inaperçues dans son coin. Ce n’est pas plus mal ; je n'aie jamais été une bête sociale. Elle, par contre, semblait être de celle qui se fait remarquer et remarque les gens comme elle. Les gens comme moi, discrets, on bien plus tendance à remarquer les gens aussi discrets. Enfin...

Enfin...c'est vrai que je ne suis pas doué pour me faire des amis...Et ici je veux que ça soit différent du monde extérieur. Après qu'elle eut fini son discours sur les endroits fréquentés et fréquentables, elle me fit un joli sourire qui m'invitait à poser d'autres questions. D'abord, je me demande si son café ...le Glossy Gloomy Lovyou était aussi ridicule que son nom, mais je passe....Puis....

-He bien....hum...tu sembles douée en....relation humaine.... Me voilà bien timide. " Je ne suis pas douée, moi....Alors hum...si...exemple ....je me retrouve dans une situation...comme avec un garçon.... "Parce que les garçons semblent bien plus intéressants ici qu'à l'extérieur. Déjà toute rouge, j'hésite à continuer. Je me rassois sur mon lit, attrapant Cheshire, le prends sur mon épaule et colle ma tête contre lui ; déjà il ronronne comme un bon diable et je sens la douce vibration de son Ronron contre ma joue.

-Donc....Si hrrr...Un garçon...Enfin bon...je pourrai te demander conseils ?

Demandais-je toute intimidée, je n'osais même pas la regarder. Je ne suis vraiment pas douée pour parler de ce genre de trucs....


Le Glossy Gloomy Lovyou, c'est pas ridicule comme nom. Je vais te bann pour la peine. è__é *sort*


16.04.2013 -- Mif elle fait peur aux nouveaux avec ses abus de pouvoir !


Dernière édition par Alea Miller le Mer 17 Avr 2013 - 4:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman de Schlagvu
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Imposition d'images dans l'esprit des gens
• AEA : Une hermine nommée Hermine
• Petit(e) ami(e) : Arnulf Restaurant

RP en cours : Bless the Spawn of Hell (William Mary Hufflestring)
Rasputin (Alea Miller)

Messages : 192
Inscrit le : 22/11/2008

MessageSujet: Re: (n°10) Colocation ( Pv Mahaut de Clairlac)   Mar 9 Aoû 2011 - 22:56

[Mif, pollueuse de RP ! è_é ]

Alea commence alors à bafouiller qu'elle est plutôt une discrète, peu à l'aise avec la gent masculine... Discrètement, Mahaut la regarde de haut en bas : c'est vrai que ce n'est pas l'archétype de la bombe, son style n'est pas très féminin, elle ne respire pas d'un magnétisme incroyable. Pourtant, elle a du potentiel, la miss. Elle est grande, elle a des yeux superbes - rien qu'un coup d'eye-liner noir ferait des miracles sur elle.
Et là, une merveille arrive. Dans un discours à la syntaxe douteuse, sans vraiment de sens, Mahaut comprend que sa nouvelle colocataire lui demande des CONSEILS ! Waw, c'est super ça. Déjà, parce que la belle aime se faire belle, alors faire beaux les autres c'est sûrement très sympa aussi, parce que ça lui permettrait de lier une petite amitié avec cette fille qu'elle connaît peu - il est préférable d'être plutôt amie avec elle puisqu'elle va devoir la supporter durant les années qui viennent - mais surtout, et ça c'est un but plutôt inavoué, cela lui permettrait de remplir l'une de ses bonnes résolutions de l'année, c'est à dire être sympa avec les gens nuls.
De ses autres grandes résolutions, c'est sans doute celle pour laquelle elle a le plus de mal. Parce que les gens nuls... Beh voilà, ils sont nuls, et Mahaut n'a pas envie de traîner avec eux. Mais bon, Alea n'a pas l'air d'une fille si nulle que ça, alors ça remplit un peu les conditions sans être trop handicapant.
Enfin bref : les yeux de Mahaut s'illumine tandis qu'elle répond d'une voix enjouée à sa colocataire.


"Mais ouiiiii, bien sûr que tu peux me demander des conseils, et tout. Je peux te présenter quelques personnes, si tu veux. Et si tu veux me piquer des fringues ou du maquillage, vas-y. M'enfin, demande-moi quand même avant de prendre mon pull favori, chou."

En disant cela, elle attrape sa boîte à maquillages et autres trucs girlys qu'elle ouvre, elle y prend son mascara et commence à s'en couvrir les cils.
Un coup d'oeil à son réveil lui indique que, mine de rien, le temps passe vite.


"Je vais aller voir mon petit ami pour dîner dans pas longtemps, mais je serai revenue vers 23 heures, je pense. Comme ça, si tu as besoin de me parler... Je peux te donner mon numéro de téléphone aussi ; le téléphone marche entre personnes du pensionnat."

Mahaut griffonne quelques chiffres sur un morceau de papier.

"Voilà, comme ça, si tu as un problème, tu peux m'envoyer un texto."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Because Alice was a whore
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Loeva
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Hocus Pocus - Disons que je peux faire un peu de tout.
• AEA : Petit chat noir supposé etre mort calciné en 1692 répondant au nom de Cheshire.
• Petit(e) ami(e) : Officiellement, Baek In Ho. Mais en fait, je suis amoureuse d'une ombre.

RP en cours :

- Des camélias[...] (Helen Machiaviel)
- FLIP THE TABLE (Ralph)
- La désobligeance[...] (Zack Fea)


Messages : 394
Inscrit le : 03/07/2011

MessageSujet: Re: (n°10) Colocation ( Pv Mahaut de Clairlac)   Mer 10 Aoû 2011 - 6:18

Elle prit un instant à me répondre, surement qu'elle essayait de comprendre tout le sens de mes dernières phrases. Je dois avouer ne pas m'être particulièrement bien exprimé.

Puis ses yeux se mirent à briller. Voilà, si je veux bien m'entendre avec elle je devrai parler d'histoire de mec."Mais ouiiiii, bien sûr que tu peux me demander des conseils, et tout. Je peux te présenter quelques personnes, si tu veux. Et si tu veux me piquer des fringues ou du maquillage, vas-y. M'enfin, demande-moi quand même avant de prendre mon pull favori, chou." La voilà bien enthousiasmée ! Je lui demande si je peu lui demander conseil et elle me propose des fringues. Rapport ?! Je doute d'un jour lui emprunter un pull ; on à radicalement pas le même style vestimentaire....Attendez....elle me propose ça parce que...Tssss, bon, elle n'aime pas ma manière de me vêtir, c'est clair.

Et me présenter des gens...Je crois que c'est une bonne idée puisque malgré mes bonnes résolutions d'être moins introvertie, je ne crois pas être capable d'aller me promener et parler à un parfait inconnu. "D'accord..."Dis-je timidement pour l'ensemble de ses paroles. La gêne passée, je souffle un peu et relève la tête vers elle.

Je la regarde calmement alors qu'elle se maquille. Bon, du crayon et de la poudre autour des yeux, je comprends, mais pourquoi du mascara ? Ça pique, ça coule et c'est moche. Ça ramène les cils en petits paquets tout grumeleux et pointus, au point où ça donne l'air de pouvoir tuer quelqu'un en lui faisant un baiser papillon. Enfin, chacun ses gouts !

« Je vais aller voir mon petit ami pour dîner dans pas longtemps, mais je serai revenue vers 23 heures, je pense. Comme ça, si tu as besoin de me parler... Je peux te donner mon numéro de téléphone aussi ; le téléphone marche entre personnes du pensionnat. [...] Voilà, comme ça, si tu as un problème, tu peux m'envoyer un texto. »Dois-je lui dire que je n'aie pas et n'aie jamais eu de cellulaire ? Quoique je suis sûr de pouvoir m'en trouver un si l'envie m'en prend. Je pris le papier en lui accordant un petit sourire.

-D'accord, merci. De mon air jovial, je continue : Passe une bonne soirée ! À plus tard.

Bon, je doute que j'aie le besoin de l'appeler ce soir, mais peut-être qu'un jour ça pourrait être utile donc je tâcherai de garder le petit papier.


Dernière édition par Alea Miller le Mer 17 Avr 2013 - 4:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman de Schlagvu
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Imposition d'images dans l'esprit des gens
• AEA : Une hermine nommée Hermine
• Petit(e) ami(e) : Arnulf Restaurant

RP en cours : Bless the Spawn of Hell (William Mary Hufflestring)
Rasputin (Alea Miller)

Messages : 192
Inscrit le : 22/11/2008

MessageSujet: Re: (n°10) Colocation ( Pv Mahaut de Clairlac)   Jeu 11 Aoû 2011 - 0:43

Alea acquiesce de temps à autre, dit timidement qu'elle est d'accord. Il y aura du travail à faire sur cette fille, c'est clair : elle semble manquer d'audace, d'assurance et de loquacité. Mais peut-être est-ce juste le choc de son arrivée... Heureusement, ce n'est pas une fille qui semble envahissante, insupportable, de sale caractère. Espérons juste pour sa colocataire qu'elle devienne autre chose qu'un fantôme discret, une ombre écrasée face à la grandeur et à la magnificence de l'incroyable et de l'hallucinante personne qu'elle est, elle, Mahaut de Clairlac.
La "petite", comme la "grande" se plaît déjà à l'appeler, lui souhaite une bonne soirée, tout ça tout ça. Elle est adorable, juste un peu trop discrète, quoi... Sera-t-il possible d'avoir des soirées papotages et ragots en folie, de partager avec elle des intérêts, des passions ou des pensées, aura-t-elle même un sens de l'humour similaire au sien ? Peut-être va-t-elle avoir de mauvais fréquentations, ou alors elle se mettra à écouter du rap à fond dans la chambre jusqu'à trois heures du matin. Et puis, une nouvelle colocataire pourrait très bien arriver, et si ce n'est pas Alea qui jouera le trouble-fête dans la chambre dix, ce sera cette personne encore inconnue, ou encore une autre. La pièce n'est encore qu'à moitié vide...
Mahaut enfile des sandales noires - elle a hésité à prendre des chaussures à talon, mais la taille moyenne d'Alan lui est revenue à l'esprit : mieux vaut éviter de le mettre dans une situation d'infériorité qui conduirait potentiellement à un complexe vis-à-vis de sa petite amie, et donc fort probablement une rupture qui laisserait la grande brunette seule et paumée dans cet abominable pensionnat. Quel drame, les chaussures de la gent féminine efféminée !


"Bon, beh... Bonne soirée Alea ! Et surtout, relaxe. Tout va bien se passer."

Ça, c'est totalement faux, Mahaut dit ça juste pour la rassurer. Comment tout pourrait bien se passer lorsqu'on est séquestré par des fous timbrés dotés de pouvoirs magiques, qu'on est soit même en train de devenir tout crazy et qu'on est poursuivi par des chats et des hermines en folie ? Sans parler des divers problèmes auquel on fait parfois face... La grande brune avait entendu parler de saletés faites par les propriétaires, qui auraient organisé des massacres entre pensionnaires, des kidnappings. Et elle-même avait assisté à une étrange journée où elle s'était retrouvée dans le corps d'une sorte de chevalier au féminin. Et le petit borgne bizarre, là, Morgan, il s'était retrouvé dans son corps à elle, et il avait osé mettre un haut orange. Beurk.


"Et puis si tu croises un garçon, sois cool, détendue et spontanée, surtout."

Mahaut lui fait un clin d'œil, et sur ce, part de la chambre. A table !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: (n°10) Colocation ( Pv Mahaut de Clairlac)   

Revenir en haut Aller en bas
 

(n°10) Colocation ( Pv Mahaut de Clairlac)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Le Premier Étage ::. :: Dortoir féminin :: n°6 à n°10-
Sauter vers: