AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Annabelle Adams prend le contrôle de votre inconscience... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Annabelle Adams prend le contrôle de votre inconscience... [Terminé]   Ven 29 Juil 2011 - 23:23

Personnage:

Nom : Adams
Prénom : Annabelle, dite Anna
Age : 17 ans
Date de naissance : 24 décembre, à minuit

Histoire : Née pendant la nuit du 24 au 25 décembre, Annabelle était une jolie petite fille dés sa première respiration. Sa mère aurait voulu la connaître, j'en suis sur, malheureusement, Dieu en a décidé autrement et la vie de cette maman de 16 ans s'estompa brutalement. L'orpheline ne tarda pas, malgré son sang de batârd, à trouver une famille. Les personnes qui décidèrent de l'adopter n'étaient autre que les Adams, un couple de blondinet, chrétiens et angéliques. Bref, tout était parfait. Mais je veux vous prévenir que si vous voulez une histoire gaie et pleine de joie, il est de mon devoir de te prévenir : ferme immédiatement ce livre et jette-le le plus loin possible. Car cette aventure sera sans gloire. Je vais tout te raconter...
Au fait ! je ne vous ai pas présenté la meilleure amie de cette jeune fille. Elle s'appelle Lune et c'est une louve grise. Autre chose que vous devez aussi savoir : il n'y a qu'elle qui la voie, puisqu'elle n'existe pas...

Annabelle vivait avec Nadia et James Adams depuis déjà quatorze ans lorsqu'il se produisit le premier malheur. La famille résidait en France depuis moins d'une année, dans une grande villa au bord de la mer, et même devrais-je dire... aux bords des falaises. C'est juste à cet endroit qu'un accident se produit. Enfin, plus ou moins...
C'était le crépuscule. Nadia dormait depuis plus d'une heure, car elle commençait son travail très tôt, et il ne faisait pas particulièrement beau. James avait accompagné Annabelle au bout du jardin, et tous deux avaient sauté la barrière. Puis ils avaient parcouru encore deux mètres, avant de se retrouver les orteils dans le vide. La beauté de l'endroit les fit plonger dans un songe éveillé, jusqu'à ce que James disparaisse.
Inexpressive, Annabelle s'était penchée au-dessus du vide, remarquant deux belles mains raccrochées à la bordure. Le vent était fort, la mer déchaînée, on n'entendait que la fureur des éléments... Et pourtant, l'adolescente entendit distinctement le cri de son père.

"Appelle ta mère, ma chérie ! Dépêche toi mon ange ! "
Annabelle ferma les yeux, se mit à genou, prit la croix attachée autour de son cou par une chaînette et se mit à prier. Elle savait que si elle devait faire l'aller-retour, son père aurait déjà lâcher. Sa supplication parvint à éveiller sa mère, qui avait fait le cauchemar de la mort de son mari. Hélas, lorsqu'elle se rendit compte qu'il n'y avait personne dans la maison, il était déjà trop tard. Voyant une ombre derrière la clotûre, elle se précipita dehors.
Nadia n'arriva pas à temps, vous le saviez déjà. Mais ce que vous ne saviez pas, c'est l'expression d'Annabelle... Et la traînée sanglante sur ses avants-bras. L'adolescente était ce qu'il y a de plus... neutre. Et le sang, retrouvé aussi sur son pantalon, n'était pas le sien.
Après cette tragédie, Nadia ne fut plus jamais la même. Fille de Dieu, peut-être, mais la drogue allait de son train pour noyer son chagrin. Les deux filles voyaient chacune une psychologue et l'une d'elle découvrit qu'Annabelle était à un stade peu avancé d'autisme, ce qui rendait la jeune fille peu sensible. Ce qui, bien entendu, acheva sa mère et la plongea dans la démence. Elle ne mangeait plus, dormait toute la journée, ne jetait jamais un regard à sa fille, fumait autant qu'une usine à charbon et, enfin, buvait continuellement jusqu'à être assommée toute la journée.
Annabelle se sentait délaissée, mais par dessus-tout, continuellement coincée dans ses pensées. Un jour qu'elle essayait d'allumer son briquet dans la cuisine, on sonna à la porte. La jeune fille vint ouvrir. Un pompier se trouvait là, un casque sur la tête, assez beau gosse et tout souriant.

" Bonjour ma petite ! Ta maman est là ? Nous devons lui parler à propos de votre gazinière. Il parait qu'il y aurait un problème de gaz et.. Oh ! (Il huma l'air) On dirait bien qu'il y a une fuite. Allez ma jolie, décale-toi, s'il te plait. "
Le regard vague, Anna ouvrit le couvercle de son briquet.

" Mais qu'est-ce que... "
Demanda le chevalier du feu en perdant instantanément son ravissant sourire.
Il n'eut pas le temps de finir sa phrase car l'adolescente tourna présentement la roulette, produisant une flamme et...
Tout explosa.
Laissez-moi vous décrire l'ampleur des dégâts. Le toit fut soufflé, s'envolant vers le ciel pour venir s'écraser à deux mètres du camion, tel un feu follet. Les quatre murs de l'étage tombèrent comme s'ils étaient de papier et non de briques. Le feu vint lécher le rez-de-chaussé, les meubles, ainsi que la tapisserie, sans oublier la voiture qui se trouvait dans le garage, provoquant une deuxième déflagration. La peinture blanche fut bientôt noire de suie, et un épais nuage noir s'éleva dans la hauteur.
Annabelle était couchée plus loin, près de l'homme avec qui elle avait parlé. Elle avait la peau rouge, brulée surement au second degré, peut-être même au troisème dans son dos. Mais elle se trouvait sur une falaise, et il y avait de nombreux rochers. Sa tempe avait brutalement heurté la roche, la plongeant dans un profond coma...
Elle ne se réveilla que... Deux ans plus tard. Elle n'avait presque plus aucune marque sur la peau, bien qu'elle soit aussi blanche qu'une aspirine et que ses cheveux lui arrivaient à présent au bas du dos. Elle savait qu'elle était dans un lit d'hôpital, dans des draps blancs, que l'on pouvait voir le soleil derrière les fenêtres. Ok, elle avait pigé. Par contre, se souvenir de son nom, aucun moyen. Ni même pourquoi elle était ici et encore moins depuis quand elle y était... Les machines s'occupant de surveiller son rythme cardiaque et respiratoire s'affolèrent. En moins de dix secondes, une floppée d'infirmière vinrent à son chevet pour s'occuper de sa survie.
Annabelle se mit à convulser. Elle eut grande peine à respirer et encore plus à garder les yeux ouverts. Elle s'affola, son coeur eut plusieurs ratés. Aussi rapidement qu'elle avait vu la lumière, Annabelle Adams retomba dans de sombres ténèbres. Il ne faisait pas noir... Enfin, pas totalement. Elle voyait des flammes. Oranges, presque blanches. Mais le son était différent, comme si elle entendait... la mer. Oui, c'était cela, la mer et le vent, déchaînés. Mais il n'y avait pas que cela comme bruit. Des hurlements, d'une femme et d'un homme. Retrouvant alors son souffle, Annabelle cria, et son cri se mêla à celui de ses parents...
... Je peux juste vous promettre qu'elle a survécu... Mais que l'on aurait pas dû la sauver.
Son arrivée dans le pensionnat fut aussi spontannée et incongrue que possible. Je suis sûre que vous vouliez savoir ce qu'il s'est passé. Très bien.

Annabelle marchait difficilement. Elle devait s'arrêter à chaque poteau pour reprendre son souffle et s'assoir pour soulager ses maigres jambes. La jeune fille respira bruyamment et essuya son front plein de sueur puis essaya de se calmer. Depuis qu'elle s'était réveillée, dans cette chambre d'hôpital et qu'elle avait appris qu'elle avait subi un traumatisme crânien, elle n'était plus la même. Tout d'abord, elle parlait plus souvent, parfois plus de dix phrases par jour et cinq mots par phrases. Elle faisait pas de rêves et arrivait à entrer dans ceux des autres. Elle a commencé aussi à réussir à se débrouiller toute seule et elle avait été déposée dans un orphelinat.
Où elle s'est dépêchée de fuire, ordonnant au gardien qui dormait -comme d'habitude- de lui ouvrir la porte, en lui faisant croire qu'elle était la princesse Kath, pour qui elle savait qu'il était secrètement amoureux. Un jeu d'enfant.
Comme une fille un peu bourrée, elle déambulait dans les rues, alors qu'il était bien plus de vingt-deux heures. Elle tomba à genoux, se brisant presque les rotules, glapissant un moment de douleur avant de s'allonger sur le côté. Où pouvait-elle aller, de toute façon ? Oui, où pouvait-elle aller...
Une ombre s'approcha d'elle et s'ageunouilla à ses côtés.

" Pouvez-vous vous lever, mademoiselle ? "
Eh merde, un flic... Annabelle cligna des yeux et se redressa... Avant de retomber sur le dos et étouffer un gémissement. Sa chevelure d'encre était éparpillée autour d'elle, son dos était meurtri et son visage était figé dans une pose de souffrance.

" Non... "
A-t-elle murmuré en ne bougeant à peine les lèvres.
" Ne me touche pas "

Le policier voulu l'aider à se relever mais elle eut un moment de recul. Annabelle commença à paniquer et se mit en position assise rapidement, même si elle dû utiliser toutes ses forces.

" Vous avez besoin d'aide "
Fit-il sur un ton compatissant en tentant une autre tentative d'approche.

" Ne me touche pas ! "
Beugla Anna en le frappant.
Elle recroquevilla sur place, avant de tendre ses mains devant elle. Elle tremblait, mais le flingue de service du flic était de son côté. C'était déjà ça. Annabelle se mordit la lèvre, dans un instant infini de tristesse. Mais cette émotion fut bientôt submergée par la détermination et elle appuya sur la détente. L'homme s'affala sur le sol, les paumes toujours tournées vers le ciel. Anna jeta l'arme le plus loin possible d'elle et joignit ses mains dans un geste de supplication.

" Je t'en prie, mon Dieu, il mérite sa place à tes côtés, il ne voulait que m'aider, mais ce monde n'est pas pour lui. "
Psalmodia-t-elle, les paupières à demi-fermées.

Elle fit le signe de croix et embrassa ses doigts avant de se mettre sur ses deux jambes. L'explosion allait ameuter tout le quartier, il fallait qu'elle s'en aille. Elle mit un pied devant l'autre et s'éloigna. Petit à petit, elle s'enfonça dans des ruelles, toujours plus petites, et finit par s'appuyer contre une porte à bout de souffle. Le battant s'ouvrit en grinçant, faisant découvrir un passage. Je peux toujours passer la nuit ici...
Elle entra.
BAM ! CLAC !
Elle était enfermée.
Elle ne passera pas la nuit ici, mais plutôt toute la vie...
Caractère : Annabelle est une autiste, elle est donc de ce fait très intelligente, mais aussi solitaire et silencieuse. Elle est le genre d'adolescente à avoir peur du contact physique, ainsi que des inconnus. Etant habituellement seule, peu soucieuse de ce que l'on peut penser d'elle, elle rêve continuellement. Je dirais même qu'elle rêve pour les autres. Il y a une chose qu'il vous faut savoir : Anna n'est pas une gentille. Certes, elle est croyante, mais en faisant le mal, elle croit faire le bien. Pour tout vous dire, cette jeune femme est une énigme à elle seule. Elle est très méfiante, se lie difficilement d'amitié, mais ce n'est pas le genre de jeune femme à se laisser marcher sur les pieds. Elle aime se sentir en danger, n'hésitant jamais à risquer sa vie et celle des autres. Pour le bien de Dieu, bien sûr, elle ne recherche que la passion. Une dernière chose : elle n'arrive pas du tout à exprimer ses sentiments, ni la peur, ni la tristesse, ni la joie, ni rien. Alors, il faudra bien que cela explose un jour...
Mais depuis qu'elle est sortie du coma, elle est devenue une nouvelle personne : elle commence à s'exprimer doucement, à parler, et même une fois à sourire. Un sourire sadique, parce qu'elle ne peut pas ressentir l'amour, elle n'y arrive pas. Des gens qui l'aiment, il y en a eut beaucoup, mais son cerveau est un vrai labyrinthe.
Une petite parenthèse, Annabelle est chrétienne, à 100 %, mais pour elle, tuer est presque normal est même obligatoire, comme l'on ferrait une offrande à Isis ou à Râ pour avoir une bonne récolte. Bon, il faut aussi dire qu'elle est un peu folle dans son genre, étant donné qu'elle ne veut rien en retour, mais qu'elle veut juste envoyer les personnes auprès de Dieu... Et oui, légèrement... tarée, en fait...

Physique : Annabelle a les cheveux noirs et lisses, coupés en-dessous de ses fesses. Elle a la peau aussi blanche que la porcelaine, un regard noir et légèrement rougeoyant, de longs cils, un petit nez retroussé et une bouche pâle et rectiligne. A dix-sept ans, elle mesure 1m71 et pese quasiment 55 kilos. Ses doigts fins et adroits lui permettent de dessiner à la perfection les plus petits détails. Ses mains représentent quelques cicatrices encore plus blafarde que sa peau elle-même, souvenir de silex s'étant plantés dans sa chair. Ses épaules et son bassin ne sont ni minces, ni larges, sa poitrine est faible, un petit 95B, ses côtes sont saillantes lorsqu'elle oublie de manger, ses jambes sont longues, maigres depuis qu'elle a été hospitalisée. En fait, elle n'est pas capable de marcher plus 5 minutes sans être sûre de s'écrouler et encore moins de courir.
Du côté de sa tenue, elle a une grande habitude d'être habillée de noir, comme si elle était en deuil : tee-shirt manches longues noirs, jean très sombre, des converses ébènes n'ayant presque plus de semelles... Elle ne porte pas beaucoup de bijoux, juste sa croix (qui lui donne un style un peu gothique) accrochée à une chaîne d'argent autour de son cou, et de fins anneaux, d'argents aussi, en guise de boucles d'oreilles. Elle ne se maquille que les yeux, entièrement en noir, renforçant les iris de ses yeux tristes, sombres et cruels.

Pouvoir : Annabelle peut maîtriser l'inconscience : pendant que la personne dort ou est évanouie. Pour cela, il lui faut une entière concentration.
Lorsque je parle du contrôle de l'inconscience, je pense à ce que, en donnant une illusion à travers les rêves, Annabelle puisse choisir entre réveiller la personne, la rassurer, ou tout simplement utiliser une image pour que le corps réel l'a suive, comme un somnambule.

Alter Ego Astral : Lune, une louve grise aux yeux bleus

Passion(s) :
- Rêver
- Lire
- Observer
- Dessiner
- Prier

N'aime pas / Phobie(s) :
- A peur du contact physique
- N'aime pas qu'on l'a dérange pendant qu'elle est dans ses pensées (ce qui occupe la plupart de son temps...)
- Retrouve sa peur ancestral de l'eau, paniquant juqu'à même ne même plus vouloir prendre de bain (les douches passent encore)
Alors, imaginez les trois en même temps : Elle était tranquillement au bord d'une piscine, plongée dans ses songes et ses rêves, lorsqu'une personne la heurta, l'emportant dans l'endroit le plus profond du bassin. Et, forcément, cette personne doit la trainer jusqu'à ce qu'elle ait de l'air. Là, il y aura de quoi la rendre hystérique !

Informations complémentaires :

Avez-vous bien lu les règles ? [Code bon (Mooney) ]
Où avez vous trouvé ce forum ? Sur internet
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? Non
♦ ...Dans ce forum ? Oui


Dernière édition par Anna Adams le Dim 31 Juil 2011 - 14:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sectaire iguano-stellairienne
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Persuasion
• AEA : Marmotte la Marmotte
• Petit(e) ami(e) : EMRYS SULWYYYYYYN <3

RP en cours : LA VIE EN ROSE (Claris Linden)

Messages : 1647
Inscrit le : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Annabelle Adams prend le contrôle de votre inconscience... [Terminé]   Sam 30 Juil 2011 - 17:22

Bienvenue la miss !
La fiche est intéressante et bien faite, les lignes nécessaires sont là, c'est globalement clair, nickel (oh chic, une autiste asperger, je crois qu'on n'en a pas encore eu ici). Evite juste de trucider tout le monde dans le pensionnat. Le code est bon, je te le valide.
Il y a néanmoins quelques points qu'il faudrait arranger pour que ton personnage soit validé :
• le pouvoir : j'ai peur de ne pas très bien comprendre... Annabelle s'introduit dans les rêves des gens pour provoquer chez eux diverses réactions, c'est bien cela ?
• le rapport d'Annabelle avec la religion : serait-il possible d'expliciter brièvement dans le caractère ou dans l'histoire la façon dont elle perçoit la religion d'une façon aussi tordue ? (Est-ce uniquement à mettre sur le compte de sa folie ou y a-t-il un raisonnement ?)
• l'entrée d'Anna dans le pensionnat : pourrais-tu s'il te plaît préciser, dans l'histoire, la façon dont ton personnage entre dans le pensionnat ?
• l'avatar : on accepte uniquement les avatars à base de dessins. Il faudrait donc que tu changes le tien, puisque c'est une photographie (à moins que ce soit un dessin très très très bien fait et que j'ai une mauvaise vue, ce qui est possible ;) ).

Voilà, je crois que c'est tout. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdunecookivore.blogspot.fr/
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Annabelle Adams prend le contrôle de votre inconscience... [Terminé]   Sam 30 Juil 2011 - 20:46

    Bonsoir bonsoir =D et merci ^^
    Je ne promets qu’il n’y aura pas de morts, mais je fixe une limite à deux personnes par semaines ;P
    Sinon, pour le pouvoir, alors, est-ce que tu connais le dessin animé d’Anastasia ? ^^ Parce que, un moment, le méchant fait croire à Anastasia –qui est sur un bateau- qu’elle est dans un champ avec des enfants. Et, en fait, elle réagit tel un somnambule et suit les enfants imaginaires qui voulaient la faire sauter dans les fleurs =P Donc, voila !
    Pour l’avatar, aurais-tu un conseil à me donner pour que je puisse choisir un dessin à mon goût, s’il te plait ? =)
    Bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Sectaire iguano-stellairienne
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Persuasion
• AEA : Marmotte la Marmotte
• Petit(e) ami(e) : EMRYS SULWYYYYYYN <3

RP en cours : LA VIE EN ROSE (Claris Linden)

Messages : 1647
Inscrit le : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Annabelle Adams prend le contrôle de votre inconscience... [Terminé]   Sam 30 Juil 2011 - 20:59

Je visualise mieux le pouvoir alors. ^^ Il est okay, ça marche.
Pour l'avatar, soit tu recherches sur Deviant Art une image qui te plaît et qui correspond, puis tu demandes ici à un membre du forum de le redimensionner -et de le modifier un peu si tu veux ;) -, soit tu vas chercher directement un avatar sur un site comme celui-ci. Si tu as besoin d'aide pour en trouver un, n'hésite pas à me contacter sur la ChatBox ou par MP. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdunecookivore.blogspot.fr/
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Annabelle Adams prend le contrôle de votre inconscience... [Terminé]   Dim 31 Juil 2011 - 14:41

    Mise à jour terminée ! :D <3
Revenir en haut Aller en bas
Sectaire iguano-stellairienne
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Persuasion
• AEA : Marmotte la Marmotte
• Petit(e) ami(e) : EMRYS SULWYYYYYYN <3

RP en cours : LA VIE EN ROSE (Claris Linden)

Messages : 1647
Inscrit le : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Annabelle Adams prend le contrôle de votre inconscience... [Terminé]   Dim 31 Juil 2011 - 20:38

C'est parfait, je te valide. Je t'invite donc maintenant à rédiger l'entrée de ton personnage dans le hall et à te présenter hors RP.
Bon jeu ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdunecookivore.blogspot.fr/
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Annabelle Adams prend le contrôle de votre inconscience... [Terminé]   Lun 1 Aoû 2011 - 19:33

    Merci ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Annabelle Adams prend le contrôle de votre inconscience... [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Annabelle Adams prend le contrôle de votre inconscience... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches des disparus-
Sauter vers: