AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alicia von Ludvig [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pensionnaire
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Camembert, rebaptisée Bulbizarre
-
0 / 1000 / 100

• Age : 27
• Pouvoir : Sensibilité extrême à la musique
• AEA : Une belette blanche
• Petit(e) ami(e) : Hein ?

Messages : 26
Inscrit le : 29/08/2011

MessageSujet: Alicia von Ludvig [Terminé]   Mar 30 Aoû 2011 - 4:20

J'ai eu quelques soucis avec des phrases qui vont à la ligne seules, je n'arrive pas à remédier à cela, navrée d'avance.

Personnage:

Nom : Von Ludvig
Prénom : Alicia
Age : 21 ans
Date de naissance : 13 juillet 1990

Histoire :
Alicia est née dans une famille de l'aristocratie allemande. Ainsi, durant ses vingt-et-une premières années de vie, elle n'a jamais quitté la Bavière où elle a vu le jour. Dès son plus jeune âge, la jeune femme s'est mise elle-même en marge de la société. En effet, son détachement par rapport au monde physique l'a rapidement isolée des autres enfants.

Finalement, délaissée par tous, elle a passé toute son enfance seule, à un tel point qu'elle ne semblait même plus appartenir au même monde. Toujours ailleurs, quelle que soit la situation. Seule, la jeune femme se tourna alors vers la seule chose qui l'attirait : L'imaginaire. Elle se plongea dans la lecture et la musique, découvrant des mondes fantastiques, bien plus que celui dans lequel elle vivait. Ses découvertes furent tout d'abord enchanteresse, lui rendant le sourire et la joie de vivre, en un sens. Mais au fil du temps, le coeur de la jeune femme devint douloureux à l'idée que tous ces mondes ne resteraient qu'imaginaires et que jamais, elle ne pourrait y mettre les pieds. Alors très lentement, Alicia sombra dans une mélancolie criante, elle n'avait pas seize ans qu'elle n'avait plus que des rêves brisés et hors de portée.

La jeune fille continuant pourtant de vivre ainsi, délaissant la littérature pour ne s'occuper plus que de la musique, en faire une véritable passion, presque une drogue. Toujours seule et les écouteurs aux oreilles, elle parcourt les bois de Bavière à la recherche d'une chose qu'elle n'a même plus l'espoir de trouver un jour : De la magie, du rêve.

Pourtant, un jour, alors qu'Alicia était, comme à son habitude, endormie au fond de sa classe, tête contre le bureau, une voix prononça son nom, la faisant presque sursauter, sur le coup. Peu habituée à ce qu'on s'occupe d'elle, elle releva la tête pour apercevoir son interlocuteur : Un jeune homme, un large sourire aux lèvres. Au fil des mois, les deux jeunes gens lièrent une relation assez étroite, presque magique, de quoi faire perdre à la jeune femme cet état léthargique qui lui était caractéristique pour faire apparaitre un doux sourire sur son visage.

Mais un jour, les parents du jeune homme décidèrent de partir de Bavière, et ce dernier n'eut d'autre choix que de les suivre, et, derrière cet événement que beaucoup trouveraient banal, Alicia, elle, perdit son unique ami, vit son monde quelque peu magique s'écrouler, surtout quand ce dernier cessa de lui donner des nouvelles, il l'avait oubliée... il avait disparu, laissant la jeune femme seule, dans ce monde froid qui demeurait son unique prison. Plus repliée que jamais sur elle-même, la jeune femme se refusa à remettre le nez demeure, restant dans la demeure familiale sans plus en sortir pendant les années qui suivirent, se créant un cocon musical lui faisant oublier où elle était.

Et elle demeura ainsi jusqu'à ce mystérieux jour où elle se retrouva à marcha dans un sombre couloir qui lui rappelait vaguement celui qui était situé à l'entrée de chez elle mais tout était plus sombre, l'air plus prenant, presque étouffant. Il était impossible pour elle de dire si tout cela n'était qu'un rêve où si elle était bien en train de sortir de chez elle, incapable aussi de donner une raison à son geste, elle avançait dans le long corridor qui lui semblait éternel. Puis finalement, elle se retrouva devant la porte d'entrée, ou plutôt de sortie. Et si l'endroit où
elle se trouvait en l'instant présent était obscur, elle pouvait apercevoir un filet de lumière filtrer de sous la porte, un léger courant d'air qui lui faisait retrouver son souffle. Alors elle posa la main sur la poignée, faisant pression sur cette dernière pour sortir enfin de cette étouffante demeure et sans le savoir, de ce monde.

Elle se contenta d'écarquiller les yeux quand c'est un hall qu'elle trouva là où devait se situer les bois de Bavière, incapable de résister à l'attrait de l'endroit, elle pénétra dans cette mystérieuse pièce, n'entendant même pas claquer la porte derrière elle, un sourire apparut au coin de ses lèvres d'habitude figées dans une expression neutre.



Caractère :
Alicia, de par son pouvoir possède le caractère le plus lunatique qui soit, puisqu'il lui suffit de changer de registre pour passer des larmes à une énergie débordante. Cependant, en dehors de son pouvoir, elle possède un caractère propre qu'elle tente de garder tant bien que mal en écoutant des musiques qui lui ressemblent le plus,
bien qu'à présent, son caractère et son humeur soient devenus artificiels, en quelque sorte.

Alicia est d'une nature calme et possède une âme des plus mélancolique, il n'est pas rare de la trouver, les yeux humides à contempler un paysage ou un monde qu'elle seule est capable de voir, vivant entre réalité et imagination, au fil des années, la jeune fille s'est effacée du monde réel pour n'être à présent plus une ombre qu'une personne de chair.

Ce comportement qu'elle adopte peut parfois lui jouer des tours, en effet, elle se détache tellement de la réalité et de toute chose qui y appartient qu'elle peut en paraitre froide, bien trop occupée à vivre dans un monde qu'elle s'imagine et dont elle rêve sans cesse, ainsi, son comportement peut être impoli. Il lui arrive très souvent de répondre à une question par un simple soupir avant de détourner le regard de son interlocuteur, sans vraiment s'en rendre compte, comme l'on détourne le regard d'un fait banal qui n'attire nullement notre curiosité.

Malgré ça, elle sait aussi mettre de côté son caractère pour les gens qu'elle apprécie, leur offrant des sourires des plus doux sans qu'ils ne soient illusion. Si elle n'a pas l'air à l'aise dans le monde réel ou encore avec la plupart des gens, quand elle offre sa confiance ou son amitié à quelqu'un, celui-ci devient alors important à ses yeux et donc digne d'intérêt.

Physique :
Lorsqu'on pose sur les yeux sur elle, on note qu'Alicia possède un physique qui colle à sa personnalité. D'apparence, la jeune fille semble plus petite que la moyenne des filles de son âge et lorsqu'on y regarde de plus près, l'on peut remarquer que sa silhouette taillée proportionnellement à sa taille est également aminci. Ce petit air lui donnant par ailleurs une apparence frêle et vulnérable, lui offre la possibilité de se fondre dans la masse pour ne devenir qu'une simple et discrète ombre à l’abri des regards.

Depuis la disparition du jeune homme, Alicia passe son temps enfermée dans le demeure familiale pour n'en sortir qu'en de très rares occasions pour ne pas dire jamais. De ce fait, la jeune femme est à présent dotée d'une peau aussi blanche qu'une neige légère et poudreuse, un matin d'hiver, tombant lentement pour s'écraser avec délicatesse sur le sol éclatant en étant destiné à ne pas y rester. La pureté qui la compose, vierge de tout défaut, contraste et s'accorde parfaitement avec les tenues qu'elle arbore, principalement noires, noir qui pourrait être comparé au plumage du corbeau, oiseau de malheur.

Fidèle à son caractère jusque dans sa gestuelle, Alicia reste souvent immobile et se déplace peu sans une bonne raison. Quand celle-ci prend l'initiative de faire un pas, l'on remarque aisément la lenteur de ses gestes, un peu à la manière d'un fantôme errant à la recherche de son bien le plus précieux et pour lequel il cherchera sans doute à jamais.

Ses cheveux, eux, ont la couleur de la cendre froide et tombent sur ses épaules, elle semble prendre grand soin de cette chevelure qu'elle possède et en dégager une certaine fierté. Des cheveux fins et soyeux qu'elle passe un temps certain, chaque jour, pour leur donner une forme artificielle, ne les laissant que très rarement naturels et raides.

Son visage est très souvent déformé par un éternel soupir, mélange d'ennui et d'une profonde mélancolie à laquelle se mêle une certaine lassitude. En dehors de cette mimique qui l'anime presque en toute heure, ses traits sont fins et assemblés avec une certaine harmonie. Cependant de larges cernes viennent souvent perturber la beauté de ses traits. En permanence les paupière mi-closes, elle ne laisse pas apparaitre pleinement l'iris de ses yeux qui lui, adopte la même couleur que sa chevelure, un gris cendre, toujours perdu dans un vide sans fond, criant de désespoir.

Pouvoir :
Alicia possède désormais une sensibilité extrême à la musique. Incapable de s'en passer, elle se balade toujours avec son baladeur qui ne semble demander aucune énergie pour fonctionner. La musique, plus que d'être une drogue, a un effet bien spécifique sur elle : Une musique triste fera d'elle une âme en peine alors qu'au contraire, une musique entrainante pourra la faire se mouvoir malgré des blessures importantes. (Mais elle ne pourra tout de même pas marcher avec les jambes arrachées !)

Alter Ego Astral :
Une belette blanche comme la neige ou au contraire noire comme la nuit, selon l'humeur de la jeune Alicia. Faute d'avoir son propre nom, la belette est appelée... belette. (Cependant, je doute l'utiliser, mais comme demandé je vous informe de sa forme dans la possibilité où
elle serait utilisée !)

Passion(s) :
Depuis longtemps déjà, la musique semble être sa seule passion bien qu'elle porte un intérêt à tout ce qui sort de l'ordinaire et est à même de faire travailler l'imagination ou de faire rêver, simplement. Ainsi, il lui arrive aussi de lire assez souvent, mais jamais sans un fond musical.

N'aime pas / Phobie(s) :
Alicia hait les endroits ou gens bruyants, plus que tout au monde. Elle déteste aussi
les chiens et les menteurs.

? Informations complémentaires :

Avez-vous bien lu les règles ? Oui... Hem... code okay [by Kogenta]

Où avez vous trouvé ce forum ? Une amie m'a envoyé un lien.

Est ce votre premier perso...
? ...Dans un forum RP ? Le second.
? ...Dans ce forum ? Oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Alicia von Ludvig [Terminé]   Sam 3 Sep 2011 - 22:13

Bienvenue ! (:
Ta fiche est fluide & agréable à lire, c'est cool ! Je n'y ai vu aucun problème, alors je valide ; dès que tu auras un avatar, tu pourras poster l'entrée de ton personnage dans le hall !
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 23
• Pouvoir : fuuuusiiiiooon !
• AEA : Un faucon rouge
• Petit(e) ami(e) : Pourquoi se contenter de ça alors qu'on a carrément un harem à sa disposition ?

Messages : 2065
Inscrit le : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Alicia von Ludvig [Terminé]   Sam 3 Sep 2011 - 22:21

Bon, alors comme je te l'ai dit sur la CB, il n'y a pas de problèmes sur ta fiche.
Juste le passage sur le mystérieux inconnu qu'il faut éclaircir et enfin l'avatar.

Quand tu auras tout ça tu pourras commencer à RP ^^
Bonne continuation ~

EDIT : BON. Momo m'a devancé T_T


Le mystérieux inconnu est un pote normal non? Genre l'élément perturbateur !

Bah moi en fait il me donnait vraiment l'impression de sortir de nulle part, ce qui était bizarre mais bon, pas de problème sinon 8D



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Alicia von Ludvig [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alicia von Ludvig [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches acceptées-
Sauter vers: