AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Opium Web. BECOME AN ADDICT, NOW ! ♥ [ Wanted. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
This Mother-Infected Fairytale
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Clumsy
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Je suis une ombre.
• AEA : Alfred, le rat perspicace au mutisme éternel.
• Petit(e) ami(e) : Nous sommes tous enfermés ici et vous trouvez le moyen de penser à copuler ? Je rêve.

RP en cours :
Bless the Spawn of Hell | Mahaut de Clairlac.
Pourquoi un corbeau ressemble à un bureau ? | Alea Miller.
Those Things are so Boring ~ | Halloween.
Smuggling of Vodka in the Room of a Reader | Holly Addison.
Squirrel Fray. EVENT. Corpse Party.
Mesmerizing Hues. Marie-Colombe Mazarin.
L'heure du thé, c'est sacré. | Alexandra Blackwood.
« Close the damn door ! » | Maël Filipoudille

Messages : 297
Inscrit le : 07/08/2011

MessageSujet: Opium Web. BECOME AN ADDICT, NOW ! ♥ [ Wanted. ]   Dim 4 Sep 2011 - 6:22

Fairy Boy

William Mary Hufflestring



• Someone Will est un anglais ayant récemment atteint ses dix-huit ans. Dans une foule, il ne sort pas du lot outre mesure et cela lui convient parfaitement considérant qu’il n’apprécie pas particulièrement attirer l’attention. Ce garçon posé, d’un général poli et neutre, bascule plus souvent qu’autrement dans une instabilité émotionnelle qu’il exècre amèrement. Voyez-vous, Will travaille d’arrache pied pour conserver un contrôle constant sur ses émotions, sur son mental. Grâce à cette manie malsaine qu’il a de vouloir détruire la moindre spontanéité qui réside chez lui, Will a fortement développé son don d’acteur et s’adapte à n’importe quelle situation (tant qu’on ne brusque pas son fragile moteur émotif.) Il ment à peu près aussi bien qu’il respire, mais ne s’y adonne pas s’il n’en voit pas l’intérêt. Disons que c’est un talent qui peut servir à le tirer des ennuis. Mis à part cela, sans être totalement antisocial, Will reste quelqu’un d’assez introverti. Il optera pour une galerie d’art ou un bon bouquin plutôt que la fête du siècle à tout moment. Il ne pousse jamais ses relations interpersonnelles trop loin, gardant une certaine distance avec tous ceux qui l’approche. Cela peut lui donner des airs gênés ou peu sûr de lui, mais détromper vous, il n’a aucune réserve à dire ce qu’il pense, usant d’ironie et de sarcasme si l’occasion se présente. Pour finir, c’est un passionné d’arts de toutes les sortes, passant de la littérature, à la peinture et s’attardant lourdement sur le théâtre. Malgré cela, il adore étendre son éventail de connaissance et se délectera toute nouvelle matière que vous pourriez lui enseigner.
De plus, ce gringalet craint le pensionnat et en redoute constamment les foudres ( c’est un peu normal vu la quantité de choses invraisemblables qui ne cessent de lui arriver.) Au début, il voyait une échappatoire en ce lieu vieillot, ensuite un enfer perpétuel et maintenant, depuis qu’il a appris que sa mère était une ancienne pensionnaire ( et une fée par-dessus le marché ), il ne sait plus trop quoi en penser. Il a en a peur, c’est certain.



• PowerWill se dématérialise pour devenir une sorte de spectre ombrageux, flou et indistinct. Il peut se déplacer sous cette forme. En somme, Will devient une ombre, ce qui parait assez ironique lorsqu’on remarque que sous sa forme matériel il n’en possède aucune.


• AnimalSon Alter Ego Astral est un rat d’égout au pelage grisonnant répondant au nom d’Alfred. Il ne parle point, mais fait généralement preuve d’une vivacité d’esprit étonnante.



Relationships



HOLLY ADDISON
« And We'll Bleed All Over In the Name of Love. »

Des pétales de roses blafardes parsèment leur relation. Pas que Will ne s'en rende compte. Pour lui, Holly est son premier contact avec la réalité, la jeune femme l'ayant tiré de sa torpeur. Elle lui apparait, un peu, aussi étrange le rôle soit-il, comme une princesse en armure qu'il se doit de protéger. Disons que leur rencontre ne l'a pas laissé totalement de glace, Holly est certainement la personne qu'il redoute le moins du pensionnat. Il lui fait confiance, l'estime beaucoup, se sent atrocement mal de l'avoir abandonné dans l'infirmerie et espère la recroiser éventuellement.

It's Not Game Over Yet
A Pill To Make You Numb, A Pill To Make You Dumb
Smuggling of Vodka in the Room of a Reader

TOYA RIKAASHI
« Sprinkled Sugar and Cakes for A Smile. »

Toya. Il ne comprend pas trop pourquoi, mais elle l’aime bien. Dans son petit restaurant bariolé de rose, Will ne craint pas grand-chose. Énergique et pétillante de vie, toujours en train de le couvrir de pâtisserie, la jeune fille lui rappelle un peu l’été. Ces journées chaudes et épuisantes qui vous bronzent la peau. De plus, lorsque la cuisine l’effraie excessivement, elle ne refuse jamais de lui fournir de la nourriture, le traitant un peu comme un chouchou. Doit-il se sentir spécial ? Il ne sait pas trop . . ., mais il se sent certainement choyé et chanceux.

CHELSEA BROWN
« I Am Here to Claw and Vomit at Your Face. »

Il la déteste, il l’exècre. Cette horrible blatte ! C’est de sa faute s’il s’est retrouvé à patauger dans ses vomissures dans les ténèbres de la cave. Il est difficile de dire ce qui a engendré cette haine absolue, peut-être cette recherche désespérée de drogue, peut-être cet enclin à l’accuser de vol ou peut-être ce corps décrépi et ravagé par l’excès. Qu’importe les raisons ( leur altercation dans la cuisine suffit à justifier cette antipathie ), il ne la supporte pas. S’il la croise, il n’hésitera pas à tout faire pour rendre le séjour de la loque cokée infernal. À défaut de pouvoir l’attacher à des rails de chemin de fer . . .

Invasion de Blattes

MAHAUT DE CLAIRLAC
« On the Look-out for Light and Warmth ! »

William apprécie certainement Mahaut d’une manière différente que la plupart des gens. En effet, bien que parfois ébloui par la beauté certaine de la dame, il la perçoit davantage comme un pilier. Belle comme une Princesse, Mahaut lui appairait tout de même comme une chevalière salvatrice. Rassurante, réconfortante, présente. Elle semble se tenir loin de la folie de pensionnat et William ne pourrait rien désirer de plus de la part de la femme l’ayant tiré de la pénombre humide des sous-sols. De plus, Mahaut semble avoir été élevé dans un milieu convenable, affichant plus que des manières fétides, et ça, c’est toujours un plus.

• [url=] Bless the Spawn of Hell [/url]

AUGUSTIN DE BAUME
« Silence, Books and Precious Iddleness. »

Calme, blasé et se conformant parfaitement au stéréotype du NEET classique, Augustin est le pensionnaire parfait pour bouquiner. Il n’a pas à craindre de se retrouver pris dans les filets d’aventures rocambolesques lorsqu’il végète en compagnie de l’autre jeune homme. Tout est tranquille avec Augustin et William adore cela. Aucune acitivité physique quelconque, aucune attaque massive de bestioles carnivores. De plus, Augustin possède une foule de connaissances inusitées qui amusent grandement William. Après tout, pensionnat ou non, ce n’est pas une excuse pour atrophier son cerveau.

ALEA MILLER
« Brush My Hair, Move My Arms, Let Me Be Your Doll. »

Elle . . . La première fois qu’il l’a vue, il l’a, coincé entre méandres et réalité, un peu prise pour sa mère, allant jusqu’à l’embrasser. Essentiellement, il ne partage pas une relation poussée avec la jeune femme, mais le simple fait qu’elle l’ait vu toucher le bord de l’aliénation suffit à lui accorder des attentions particulières lorsqu’il la croise dans un couloir. Il aimerait lui prouver qu’il est plus que l’épave tétanisante qu’elle a rencontrer dans les bois et, en même temps, il aimerait succomber à la simple envie de pouvoir appeler quelqu’un ‘’Maman’’.

• [url=] Pourquoi un corbeau ressemble-t-il à un bureau ? [/url]

ERWAN IDRISSYH
« I Want You to Tell Me That this Is Just a Deam. »

Il a entendu parler du jeune homme ayant réussi à s’échapper du pensionnat, uniquement pour s’y faire enfermer une seconde fois. Il ne l’a jamais vu pourtant et ce n’est pas faute d’avoir essayé de le débusquer. Erwan, rumeur évasive aux yeux de William, est certainement celui ayant le plus de chance de détenir les secrets concernant sa naissance, concernant sa mère. Éventuellement, il le trouvera, c’est immanquable.

CHESS
« Linked by Light and Shadows. You Smile. »

Et c’est quand votre vie passée vient toquer à votre porte que vous abandonnez toute forme de contenance. Il est grand, opalin, menaçant et tout aussi souriant qu’Halloween. « You made Lawrence cry ! He cried so much just because you ! ». Entre envie meurtrière et désir de plaire à son cousin, Wiliam se remémore chacune des lettres que Lawrence lui envoyait, avant son enfermement, se rappelle le nom à consonance métisse. « Your name is Kohaku Joshua, right ? The stray cat . . . »

KRAHAN
« Shrill Shouts, Carnal Growls and Mammoth Hunt. »

HONK ! HONK ! HONK !
Sens en alerte, contenance terrifiée, William a encore du mal à intelliger l’existence de Krahan, de ce vil Neandertal qui tente littéralement de le violer, dans l’enceinte du pensionnat. Instinct de reproduction ? William n’est pas du tout flatté d’être confondu avec une fille et encore moins emballé par l’idée de devoir se méfier ENCORE PLUS qu’à l’habitude. Aussitôt qu’il sent la présence du chasseur de mammouth, il détale comme un lapin furieux le plus loin possible. Au point où il en est, le jeune homme à peine de choisir qui est le plus terrifiant, Krahan ou Halloween.

ALLEN WINTERS
« We pushed throught Trees and Blood. »

TEXT

WANG HUAN YUE
« Courage and Cowardice. Please be Alright. »

TEXT

ELLA RUSSEL
« Proof of Goodness, From the Sugary Lair. »

C’est une gentille fille, Ella. Posée, pas du tout dérangeante, relativement calme. William cherchait une table tranquille à laquelle siroter son thé, une table qui lui fournirait peut-être une esquisse de conversation sympathique en prime et il a trouvé Miss Ella. Elle a de la chance d’être tombée sur l’un de ses bons jours, sinon il ne l’aurait probablement jamais abordée. Tout de même, il se dit maintenant qu’une telle alternative aurait été regrettable, Ella Russel est une charmante jeune femme.

CLARIS LINDEN
« Such a Blabbering Baby Chick. »

Cette gamine ne sait pas se taire et aussitôt apparait-elle dans son champ de vision que William devine le mal de crâne qui ne tardera pas à venir le tourmenter. Elle n’est pas foncièrement méchante, ou même particulièrement odieuse. Elle est juste bruyante, envahissante, terriblement agaçante. Elle croit qu’il a besoin de s’amuser, que ça ne lui ferait pas de tort de sourire un peu plus, de socialiser davantage. William est plutôt d’avis qu’il socialise et s’amuse amplement, avec ses livres, les pages du journal de Rudy, les débats à profusions avec Aphrodite et les sucreries de Toya. Claris devrait se mêler de ce qui la regarde et lui coller les basques de manière un peu plus calme. Respire William, respire, elle finira bien par trouver un truc plus coloré que toi à harceler.

YOAN LINDEN
« The Fellow Kindred Soul. »

Yoan. William ne devrait pas, il sait qu’il ne devrait pas, que c’est mal, que ce n’est pas éthique. Mais Yoan est là, Yoan comprend et même si c’est une dépravation lente qui le consume lors de chacune de leur rencontre, ça va. Il se sent toujours mieux, ou du moins, toujours extériorisé, après ces dites rencontres. À défaut d’être un type bien, Yoan est un baume qui lui rappelle qu’il n’est pas seul, que ce n’est certainement aussi mal que bien des gens semblent le croire. Un peu de vin et des ombres qui rampent, un déluge alcoolique qui glisse le long d’un menton et des déviances à demi-chuchotées qui claquent dans ses poumons. C’est bien de pouvoir dire les choses comme elles le sont sans se sentir mal, sans se sentir sale. Tu sais, j’aurais bien aimé l’étendre, quelque part, dans l’herbe, dans la terre, pour la souiller comme elle souille mon âme tous les jours.

SOREN MÜLHER
« The Soothing Musician. »

TEXT

LEIA SORENSEN
« And your Betrayal stings my Eyes. »

Il l’aimait bien, elle, avant de se rendre compte que la plupart de ce qu’elle affirmait n’était qu’une façade, une prétention. Fausse comme une poupée de plastique. Il la perçoit comme une hypocrite, comme une traitresse, comme un monstre et même si cela s’avère être une perception terriblement exagérée, terriblement hypocrite de sa part ( ne ment-il pas aussi la plupart du temps ? ) il ne peut s’empêcher de rester ancrer sur ses positions, de se sentir blessé. Il l’aimait bien, il voulait lui faire confiance. C’est tomber à l’eau maintenant et ça fait plus mal qu’il ne veut bien l’admettre.

CLARENCE
« QUOTE »

TEXT

SOLAINE ROZAK
« QUOTE »

TEXT

NIKOLETA PAPADAKIS
« QUOTE »

TEXT

APHRODITE AREÏL
« QUOTE »

TEXT

TYLER JOHN HENSKENS
« QUOTE »

TEXT

KÉLIAN AEL
« QUOTE »

TEXT

AARNE KINNUNEN
« QUOTE »

TEXT

EMRYS SULWYN
« QUOTE »

TEXT

MARIE-COLOMBE MAZARIN
« QUOTE »

TEXT

HALLOWEEN
« QUOTE »

TEXT

ALEXANDRA BLACKWOOD
« QUOTE »

TEXT

SHILOH BIRD
« QUOTE »

TEXT

NUOJING BELLEROSE
« Disappear, damn Gorilla. »

Cette fille manque de classe. Elle est bruyante ( et pas de la même manière que Claris qui piale et piale à n’en plus finir ), elle se tient comme un chat de gouttière, se croit fière, mais ne doit pas être bien profonde. Il préfère l’éviter, ne pas la croiser, faire comme si elle n’existait pas vraiment, un peu comme avec la plupart des pensionnaires. Toutefois, il suppose qu’elle ne doit pas être si terrible, considérant que, selon Chess, elle comptait suivre des études en littérature. C’est une pensée qui lui traverse parfois l’esprit lorsqu’il la voit passer. Une pensée vite envolée.

ANOUK ROCHER
« QUOTE »

TEXT

YOU
« QUOTE »

TEXT

YOU
« QUOTE »

TEXT

YOU
« QUOTE »

TEXT





ANOUK TO ADD. " "

Looking For ~

Des amis, des gens avec qui il partage des intérêts, des valeurs, des moments. Un minimum de classe est recommandé.
Des ennemis, des gens qu'il n'apprécie pas du tout et avec lesquels les altercations peuvent être monnaie courante.
Des gens qui sont vicitmisés et avec lesquels il se retrouve dans des situations chiantes.
Une possible amie ambigüe qui ne serait pas tout à fait une petite amie, mais plus qu'une simple amie.
Des gens qu'il craint, des gens qui le tourmentent, des gens qui le traumatisent.
Des gens qui élaborent des théories louches sur le pensionnat et qui embrouillent l’esprit de William.
Un autre incestueux, why not ? Partageons nos fantasmes autour d'un verre de vin.
Autres



À RP.
[ Marie-Colombe. ]


Dernière édition par William Mary Hufflestring le Lun 22 Avr 2013 - 14:33, édité 59 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wonderland's Obscene Psychopath
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Clumsy
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Contrôler la température sanguine
• AEA : Une bestiole verte et visqueuse, vaguement inutile, quoique armée d'un poison fascinant !
• Petit(e) ami(e) : L'intemporalité stellaire. Cela te convient-il ?

RP en cours : Errances | Alicia Von Ludvig
L'être humain est bon, c'est la société qui le corrompt ? | Émile Watson
Rotten Depravation | Ekzael Ahnkïr
Lions des fils dorés. | Leia Sørensen
Tes croyances, j'en fais un autodafé | Antoine de Landerolt
Turn me up to fuck me right. | Aarne Kinnunen
Jouons à un jeu. | Zakuro Fea.

Messages : 184
Inscrit le : 06/09/2011

MessageSujet: Re: Opium Web. BECOME AN ADDICT, NOW ! ♥ [ Wanted. ]   Lun 21 Jan 2013 - 22:52

CHESHIRE

Kohaku Joshua Mitsumasa



• SomeoneChess est un homme volatile, imprévisible et chapardeur ne possédant aucune retenue. Ses émotions sont ravageuses, contagieuse, perpétuellement à fleur de peau, passant généralement d'une joie inquiétante à une colère immuable sans raison précise ou particulièrement claire. Un oui ou un non suffisent amplement à faire pencher la balance. Enfin . . . l'instabilité et l'obsession prouvent habituellement terrible lorsque combinées ensemble, alors vous ne serez point surpris d'apprendre que le métisse québécois aux mèches opalines est un cas franchement particulier. Les mots 'regrets', 'peur', 'culpabilité', 'honte', 'compassion', 'amour' ne constituent pas une part importante de son vocabulaire. Seuls quelques individus bien choisis se voient accordés le mérite de pouvoir être associés à ses termes. Le reste? Que vous soyez humains, vampires, elfes, robots ou quoique ce soit d'autre, vous le fasciner, vous l'émoustiller. Il aime les gens, veut tout savoir d'eux et ne rechigne pas à les poursuivre ou tourmenter sans relâcher pour s'octroyer le plaisir de leurs réactions. Plus ou moins vulgaire, tout dépendant de votre point de vue, s'il y a une chose capitale à retenir au sujet de Chess ce serait sans doute : Ne jamais, et je dis bien jamais, s'attaquer à ses précieux volumes de Patrick Sénécal, tout particulièrement celui de Aliss.

• PowerC'est vaguement péjoratif, mais le pensionnat s'est très certainement inspiré de l'étrange complexe de supériorité teinté d'effroi de Chess en lui donnant son pouvoir. Une arme à double tranchant, qui tue aussi facilement son possesseur qu'autrui. Une mauvaise blague, en somme. Chess manipule la température sanguine. En effet, le "psychopathe" peut vous rafraîchir aussi bien qu'il peut vous réchauffer, s'il ne va pas dans les extrême de la congélation et de l'incinération.

• AnimalVous n'aurez probablement pas la chance de l'apercevoir, à vrai dire, Chess se préoccupe très peu de sa présence, voir pas du tout. Une grenouille c'est lambda, inintéressant. Il faut avouer que la rainette vert lime de Chess paraît déjà plus amusante, considérant qu'elle est enduite de poison . . . Heh. Il la surnomme nonchalamment 'Endorphine' en l'honneur de ce dit venin.



Relationships


ÉMILE WATSON
« Ou L'Échappatoire Carmin. »

TEXT

ALEA MILLER
« Ou la Silhouette d'Aliss L'Égarée. »

TEXT

EKZAEL ANKHÏR
« Ou le Syndrôme de Dahmer. »

TEXT

WILLIAM M. H.
« Ou l'Ombre d'un Astre Aveuglant. »

TEXT

HENRY VALMONT
« Ou . . . »

TEXT

ALICIA V. LUDVIG
« Ou la Dame Corbeau du Labyrinthe des I. »

TEXT

ELLA RUSSEL
« Ou les Fatéties de Zombie-Barbie. »

TEXT

SELENDA
« Ou les Mots Perdus d'Elune. »

Vous savez, le joli chat persan tout élancé que vous adorez câliner lorsque vous allez chez cette vieille tante qui vous ennuie profondément ? Et bien, dears, c’est un peu la manière la plus efficace de décrire Elune pour moi. C’est mon gros chat. Un gros chat dédaigneux qui susurre son intelligence dans l’ombre, se fascine de trucs vaguement étranges et qui me tient éveillé lorsque je veux penser plutôt que dormir. Elle peut parler, elle sait parler, même si ce n’est pas tout le monde qui se tape les bons frais de sa langue. Je ne suis pas humain, malgré mon enveloppe corporelle et c’est terriblement flatteur, que cette magnifique créature l’ait compris sans que j’aie eu à le lui expliquer. Mon chat, à moi, à qui je débite des cognitions dans le noir, à qui je quémande un peu de jugeote de temps à autre. Une amie pas trop flagrante, et, bordel sait, que c’est parfois ce qu’il me faut.

LEIA SORENSEN
« Ou la Gamine aux Mille Visages. »

Leia. On entend parler d’elle pour les mauvaises raisons et on se séduit à l’aborder avec des buts encore plus malsains en tête. Je blâme ses cheveux carmin, je blâme sa langue fourchue figée par le venin. Il y a quelque chose de terrible chez elle, pas trop, juste assez pour qu’on veuille l’approcher sans essayer de s’en dissuader ( bien que je fonce toujours vers le mal, c’est bien connu ). Elle me rappelle un serpent, ou un scorpion, à sa manière. Je me demande ce qui se cache, sous son silence, sous le marbre de ses paroles dénuées de bruit. Il y a une raison pour chaque mensonge, non ? Et si c’est une petite compulsive de l’erroné, je suis un obsédé de l’âme et de ses raisons. I’ll tear you apart from the inside until I see something great, okay ? And I’ll be slow, I’ll be gentle.

T.J HENSKENS
« Ou »

TEXT

ALEJANDRO ALAVÉS L.
« Ou le Trésor aux Iris Merveilleux. »

TEXT

RACHEL LITWILLER
« »

TEXT

AARNE KINNUNEN
« Ou Ann-Sue le Rossignol. »

TEXT

SOREN MÜLHER
« Ou le Scarifité du Svastika. »

TEXT

VINNY WEATHERELL
« Ou l'Hérétique et sa Lobotomie. »

Petit hérétique, sur la corde raide, petit hérétique, sur la corde frêle. ~♪ Voudrais-tu bien tomber et te fracasser le crâne sur le parquet ? Ça m’éviterait de devoir le faire moi-même. Ouais, on comprend aisément que je déteste ce truc, que cette bouille rebondie m’empli d’un sentiment semblable à celui d’un fer chauffé. L’existence de ce que tu représentes me donne la nausée. Un enfant déjà gonflé comme un ballon de croyances idiotes, d’idées morales et de valeurs complètement sottes. On a massacré la plante alors qu’elle n’était qu’une toute petite graine et, maintenant, il n’y a plus grand-chose à faire avec elle. Mis à part l’ensevelir sous des litres de pesticides, bien entendu. Die or learn, little fool. Je donnerais beaucoup pour te voir abandonner cette religion en laquelle tu places la majorité de tes espoirs. Tu sais, au final, il n’y a personne qui t’écoute, personne qui t’entend, ce n’est qu’une illusion cognitive, so wake up, imbécile.

SOLAINE ROZAK
« Ou la Princesse Sordide de la Nostalgie. »

TEXT

NIKOLETA PAPADAKIS
« Ou . . . »

TEXT

RALPH
« LE COEUR DE LA BÊTE SUR UN PIEUUUU. »

JE DOIS APPROCHER RALPH. L’APPUYER CONTRE UN MUR. ET LUI LÈCHER SENSUELLEMENT LA JOUE GAUCHE. Oui, la gauche, car elle est plus près de soooon cooooooeuuuuur lalala. //NAGE DANS LE CŒUR DE LA BÊTE//MUR//

ANTOINE DE LANDEROLT
« . »

TEXT

HUGO LAUNAY
« Ou . . . »

TEXT

HEATHER MAYSTOOD
« Ou la Duchesse Sanguine de la Volupté. »

TEXT

HANS HACKERMAN
« Ou la Langue Plombée par des Chimères. »

TEXT

WANG HUAN YUE
« Ou . . . »

TEXT

ALEXANDRA BLACKWOOD
« »

TEXT

Nuojing Bellerose
« »

Une autre dont le regard voit un monde qui lui échappe. Toutefois, elle n’est pas comme Alejandro, elle n’a pas la douceur que je perçois perçoit dans le garçon, pas ce petit je ne sais quoi qui ferait en sorte que je planterais mes paumes sur ses joues pour la fixer longuement. À la place de la côtoyer pour son regard, je la côtoie pour sa vie, pour sa dégaine. Je lui fiche un pinceau dégoulinant entre les mains, elle peinture. Je lui file un rasoir à pile, elle dépoile les animaux des pensionnaires. No questions asked. And for that, she’s such a sweet game. Je n’ai pas trop besoin de la prendre avec des pincettes pour me prendre sa coopération en pleine gueule, juste une bonne dose d’opportunité. Et si je lui donne la possibilité d’être, elle me donne celle de me prendre pour un gamin de douze ans.

Anouk Rocher
« Ou . . . »

Cette femme est positivement bizarre. Elle apparait, plus souvent qu’autrement, de nulle part, tasse fumante de sucre fondu à la main, tasse tendue vers moi et accompagnée d’un sourire immuable qui me perturbe un brin. Toujours ce que je veux, en plus. On dirait un genre de bonne, de servante. Ne trouve-t-elle pas cela dégradant ? M’enfin, I don’t really care one way or another. The stuff she gives me tastes awesome.

Shiloh Bird
« »

TEXT

YOU
« »

TEXT

YOU
« Ou . . . »

TEXT

YOU
« »

TEXT





Looking For ~

Des âmes à dévorer, des gens qu’il côtoie le temps d’une situation ‘x’ qui a pour but de les mettre à nu. ( Pas dans le sens physique, on s'entend. -___- )
Des cobayes, des gens qui subirait ‘x’ de ses idées étranges.
Des coups d’un soir, dans l’intérêt des réactions.
Des gens qui suscitent chez lui une forme d’attachement. ( Des protégés, des objets de nostalgie. Plutôt rares, hein. )
Des partners in crime avec lesquels il pourrait s’amuser de diverses façons.
Des partenaires de dialogues avec lesquels il explorerait un menu cognitif.
Des gens qu’il n’apprécie tout simplement pas ou qu’il trouve exagérément ennuyeux. Il pourrait en venir à les provoquer pour les faire réagir.
Des gens qui lui rappelerait des personnages de 'Alice in Wonderland' ou de 'Aliss'.
Autres




À RP.
[ Hugo. ]
[ Antoine. ]
[ Ralph. ]


Dernière édition par Chess le Ven 3 Mai 2013 - 0:32, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau/Nouvelle
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

Messages : 6
Inscrit le : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Opium Web. BECOME AN ADDICT, NOW ! ♥ [ Wanted. ]   Mar 30 Avr 2013 - 17:11

John Tucker must die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolly Tongue-twisting Clutz
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Clumsy
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Repousse-plantes.
• AEA : Mazurka, le tournesol chantant.
• Petit(e) ami(e) : Pourquoi ? La position t'intéresserait-elle ?

RP en cours : « Le carmin tardif et joyeux détonne sur le bois dolent de roux ponctué… » | Alice E. McFear + Libre

Messages : 21
Inscrit le : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Opium Web. BECOME AN ADDICT, NOW ! ♥ [ Wanted. ]   Mar 30 Avr 2013 - 17:12

VEGETAL POET

Castiel Liliann Adenn



• Someone À la base, Castiel est un individu natif de la conurbation montréalaise du Québec et a vécu une existence sans anicroche autre que l’étrange pouvoir le liant à la végétation. Il a fait des études de littérature, passant par tous les degrés d’éducation disponibles dans son pays, et a suivi son frère cadet jusqu’à l’Académie magique où il étudiait pour y devenir professeur. C’est là-bas, après un an passé à enseigner, qu’il s’est fait avaler par le pensionnat en s’apprêtant à sortir de sa classe. Castiel reste malgré tout une personne débordante de vitalité, énergique, souriante, optimiste et passionnée. Il ne manque pas une occasion de contaminer l’atmosphère souvent aigre du pensionnat avec sa candeur d’exister. Il est aussi très maladroit, et vous le croiserez très certainement en très de descendre les escaliers du manoir sur les fesses un des ces jours. Cette maladresse vient probablement du fait qu’il est un être incroyablement facile à distraire et qu’il a très souvent la tête dans les nuages. Fier de ce qu’il est, animé de la fibre artistique, Liliann reste tout de même un tantinet suceptible. Ce qui est plutôt ironique considérant que, souvent trop direct, le jeune professeur n’hésite jamais à lancer la moindre remarque à ses interlocuteurs.


• PowerLe pouvoir de Lilliann n’en est pas vraiment un, ou plutôt, à ses yeux, il s’agit davantage d’une malédiction que d’un don. Un autre tour d’ironie du pensionnat, sans doute. Voyez-vous, avant d’entrer dans le manoir des I., Castiel possédait l’aptitude de contrôler la végétation qui l’entourait. Il pouvait faire vivre les fleurs et les le porter à leur mort comme bon lui semblait. Maintenant, ce jeune homme, qui a vécu sa vie en étant très proche de la nature végétale, voit son lien coupé. Les plantes le fuient, dès qu’il s’approche, elles vont jusqu’à se déraciner pour pouvoir s’éloigner de sa silhouette. Seul Mazurka, son AEA, semble être immunisé.


• AnimalIl s’agit, contre toute attente, d’un tournesol ayant la taille d’un bébé chat. Un tournesol qui frétille sur ses racines comme s’il s’agissait de pattes, qui chante d’une voix horrible lorsque se profile le mauvais temps et qui adore tout particulièrement s’arroser par l’intermédiaire des douches, des éviers ou des toilettes. Miam. Miam.



Relationships



???
« - »

TEXT

???
« - »

TEXT

???
« - »

TEXT



Looking For ~

Des potes, des amis, des gens avec qui il pourrait s’amuser sans trop avoir à réfléchir, des gens partageant les mêmes intérêts que lui.
Des élèves, des gens sans trop d’éducation à qui il pourrait enseigner, non seulement la littérature qu’il connait, mais aussi tout autre connaissance qui pourrait lui traverser l’esprit.
Des littéraires, des gens qui, comme lui, se passionnent de l’univers des écrits et avec lesquels il pourrait échanger et apprendre.
Des fréquentations, car là où Castiel n’est pas du genre à s’engager dans des relations romantiques et sérieuses, il n’a pas de remord à s’amuser. Puis, s’amuser à deux, c’est souvent très amusant.
Une personne qui pourrait être susceptible de le ‘guérir’ de la malédiction du pensionnat. Quelqu’un qui pourrait lui fournir un remède faisant en sorte qu’il puisse recouvrer son ancien lien avec la végétation.
Un pouce-vert. Quelqu’un qui est l’ami des plantes, qui aime jardiner et s’occuper de la floraison, des arbres et de tous les êtres vivants de cette catégorie.
Autres


Dernière édition par Castiel L. Adenn le Mer 15 Jan 2014 - 18:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau/Nouvelle
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

Messages : 3
Inscrit le : 17/04/2013

MessageSujet: Re: Opium Web. BECOME AN ADDICT, NOW ! ♥ [ Wanted. ]   Mar 30 Avr 2013 - 17:13

Andrew aussi. Oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Opium Web. BECOME AN ADDICT, NOW ! ♥ [ Wanted. ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Opium Web. BECOME AN ADDICT, NOW ! ♥ [ Wanted. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Hors-Jeu ::. :: Concernant le RP... :: Wanted !-
Sauter vers: