AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RUDY] Suicide Social [ Jason et Alfie ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Q.I. d'une moule
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Incapacité de se dissimuler
• AEA : Lucky le chat
• Petit(e) ami(e) : THE WORLD

RP en cours : Jouons à chat-nudiste (Liam C. Weaver)

Messages : 64
Inscrit le : 18/02/2009

MessageSujet: [RUDY] Suicide Social [ Jason et Alfie ]   Dim 18 Sep 2011 - 21:48

    Chelsea a mangé des courgettes, ce midi. Ou plus exactement un quart de courgette coupé en rondelles sans assaisonnement : c'est beaucoup trop. La journée avait pourtant bien commencé ; en écoutant à fond du Ke$ha, elle a exécuté au pied de la lettre les paroles de la chanson Tik Tok : ses lunettes de soleil sur le nez, elle s'est lavée les dents avec une bouteille d'alcool, elle s'est faite une pédicure puis elle s'est préparée pour faire une fiesta. Sauf qu'aucune fiesta n'était prévue aujourd'hui dans le pensionnat. Les gens sont nuuuls ici.
    C'est dans ce genre de situation que l'anorexique regrette le plus son ancienne vie. Elle s'éclatait, avant. Quand elle ne faisait pas de défilés, elle participait à des shootings délirants, elle allait en boîte avec ses amies, elle embrassait tout ce qui bougeait et elle pratiquait des activités échangistes douteuses. Bref : la belle vie, sans soucis et sans pensées néfastes, noyées sous l'alcool et recouvertes de poudre magique. Ici... il n'y a rien à faire. Alors durant les premières semaines, on découvre les lieux et on rencontre des gens, mais très vite, l'ennui vous rattrape. Et donc Chelsea se fait sacrément chier.
    Elle s'est donc retrouvée à errer bêtement dans les couloirs, vêtue d'une mini-robe bustier noire, avec une quinzaine de longs sautoirs multicolores le long de son buste et une paire de cuissardes noires dont le talon fait environ douze centimètres, maquillée comme une voiture volée - mais c'est nécessaire quand on connaît l'état actuel de sa peau, pratiquement grise sans fond de teint- et surtout seule. Et quand une fille est seule et ennuyée, elle finit bien souvent par passer par la case cuisine.
    Et elle a trop mangé. Si on rajoute tout l'alcool qu'elle a consommé ces derniers jours, il doit bien y avoir de quoi couvrir son corps d'une odieuse pellicule de gras. Beeerk. Ici, non seulement elle s'ennuie, mais elle risque de grossir. Pensionnat pourri. Elle va devenir moche, et si elle devient moche, elle perd tout.
    C'est sur cette pensée que Chelsea décide de filer aux toilettes du premier étage, de se mettre à genoux dans un cabinet, la tête au dessus de la cuvette. Et voilà, sa sale routine de fille à la vie merdique reprend. C'est crade et on ne va pas entrer dans les détails.
    Elle rejette tout ce qu'elle a ingurgité, elle se vide de ses tensions et donne bonne conscience à son esprit détraqué. Elle va rester mince, elle va rester jolie. Et quand elle arrivera à sortir d'ici, elle reprendra sa carrière de mannequin. Hors de question se relâcher sous prétexte que des malades mentaux l'ont enfermé ici.
    Elle finit son affaire, tire la chasse et se relève. Oh, un bruit de porte qui s'ouvre ! Quelqu'un qui eeennntre ! Vie sociaaaale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [RUDY] Suicide Social [ Jason et Alfie ]   Lun 19 Sep 2011 - 0:02

Humpf, la journée avait l'air très ennuyeuse, je n'avais pas envie de bouger mon cul de la chambre, c'était mon passe-temps favoris de dormir. Il devait être dans les alentours de midi et je me levais à peine. Je me suis habillé assez rapidement, pantalon blanc avec une ceinture noir et une simple chemise noire. Niveau coiffure, j'avais la même coupe que d'habitude, avec les cheveux assez long vers l'arrière et au dessus, un peu n'importe comment. Je n'avais qu'une envie, c'était de grignoter un truc. La cuisine s'imposait donc... Sans attendre, je suis sorti de ma chambre et j'ai marché plus ou moins rapidement vers la pièce remplie de nourriture. Quand je suis arrivé, j'ai ouvert chaque frigo et chaque placard. Ils étaient tous grand ouvert, j'étais à la recherche de mon repas. Je devais voir ce que je voulais prendre. Hum, il y avait pas mal de chose à faire soit-même, mais je ne vous cache pas que j'avais la flemme de préparer un truc.

En plus, faire un repas alors que je venais de me lever n'était pas la bonne chose à faire. J'allais surtout me retourner l'estomac comme un gros débile. Bon bah... c'est parti pour des céréales ! J'ai regardé ce qu'il y avait et j'ai pris des crunchs. Il n'y avait que ça de bon à mon goût : J'ai utilisé un bol propre et je me suis servi. Une fois, deux fois, trois fois. Ouais, j'avais faim, très faim ! J'avais limite envie de terminer le paquet à moi tout seul mais bon, ce n'était pas très respectueux envers les autres. Je me suis donc calmé un peu et j'ai fais ma vaisselle. Oui oui, je faisais les tâches ménagères, j'avais été élevé comme ça, même s'il est vrai que j'ai très souvent la flemme de les faire. Maintenant, j'avais une envie pressante d'aller dans les toilettes. Ma vessie ne pouvait plus tenir, j'avais carrément oublier d'aller faire un petit pipi en me levant. Merde... Ma chambre était trop loin, j'allais devoir me rendre dans les toilettes publics. J'avais horreur de ça mais, quand il fallait...

Ma vaisselle était terminée, je me suis donc tourné et je suis sorti de la cuisine. J'ai regardé un plan du pensionnat. Bon je sais que j'étais ici depuis pas mal de temps maintenant mais, je ne connaissais pas les endroits par cœur. Pourtant, c'était comme ma deuxième famille ici, ma deuxième maison. J'avais pris mes petites habitudes, même s'il est vrai que je me faisais chier comme un rat mort. Ah, j'ai enfin trouvé les toilettes sur le plan, je devais maintenant m'y rendre rapidement, je n'allais pas tenir longtemps ! J'étais limite en train de courir pour me rendre dans les toilettes. Je suis arrivé vite dans ce lieu, j'ai ouvert la porte, d'un geste brusque et j'ai directement foncé à l'intérieur des toilettes étant vide. Je me suis mis devant la cuvette, j'ai ouvert le bouton, ma braguette, j'ai saisi mon engin et je me suis vidé.

Aaaah, ça fait du bien... Malheureusement, j'ai compris que je n'étais pas seul dans les toilettes, je sentais qu'il y avait quelqu'un dans la cabine d'à côté et en plus, je voyais des pieds dépasser. J'ai lâché un petit rire mais j'ai continué mes occupations...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [RUDY] Suicide Social [ Jason et Alfie ]   Lun 19 Sep 2011 - 18:12

Il avait des vêtements neufs ! Rangés dans une armoire à l’intérieur de la chambre estampillée en son nom (et à ceux d’autres types -y compris de Daniel, avait-il remarqué avec enthousiasme), une longue rangée de costumes noirs et leurs chemises repassées (pour combien de temps.. ? ses chemises se froissaient tellement rapidement -« une putain de honte» selon lui), frappés de marques luxueuses qu’il reconnut sans aucune peine (ça et cet épais manteau de fourrure en hermine, identique à celui qu'il avait volé quelques semaines auparavant dans une de ces boutiques luxueuses du centre de Londres). C’était vraiment une bonne chose ; son propre (et jusque-là « unique pour l’éternité ») costume était taché de sang et d’alcool. En outre il le portait depuis l’avant-veille et c’était maintenant une espèce de chiffon embaumé de tabac froid qu'il avait négligemment jeté sur le parquet de la chambre, avant de quitter cette dernière sans même avoir terminé de boutonner sa chemise blanche -ce à quoi il s’effara aussitôt en fredonnant gaiement une chanson pop tombée dans l'oubli.

C’est donc avec une certaine allégresse que Sparrow marchait dans les couloirs du pensionnat, les mains fourrées dans les poches de son pantalon noir l’air maintenant qu'il avait achevé sa besogne, encore plus satisfait qu’à l’accoutumé malgré son récent emprisonnement.
C’était quelque chose qui ne lui plaisait pas et Daniel pensait qu’ils avaient toutes les raisons d’être pessimistes (hey ! Il avait pourtant entendu parler d’un cahier, de quelque chose -de feuille à ramasser, lui semblait-il. Il aurait aimé partir à leur recherche avec lui comme « au bon vieux temps » -"le bon vieux temps" remontait à quelques jours- mais le détective semblait assez peu excité à l’idée de faire ça en sa compagnie maintenant que leur dernière "enquête" les avait menés dans un pensionnat maudit. Ou bien était-ce simplement parce qu’il digérait mal l’idée d’être prisonnier ici jusqu’à la fin de sa vie?) mais, à l’heure actuelle, la plus grosse préoccupation de Sparrow concernait le nœud de sa cravate. Il cherchait distraitement du regard un miroir mais il n’y avait rien de tel ici -ou bien ils étaient trop hauts (et c’était assez vexant ; la glace s’arrêtait à ses omoplates, et ce n’était pas suffisant selon lui pour être « précis »). Aussi il n'avait aucune idée de l'endroit ou se trouvait Daniel et il considérait rne pouvoir compter sur personne d'autre pour nouer correctement sa cravate (ce n'était pas quelque chose qu'il fallait faire à la légère).

Il pénétra finalement dans les toilettes et se dirigea vers le lavabo crasseux, évitant avec adresse les flaques d’eau sale (personne ne désirait mouiller des chaussures en cuir Dior ; même si elles étaient vernies). Il y avait des gens ici, dont un type qu’il avait vu précipitamment ouvrir la porte alors qu’il était lui-même encore dans le couloir, mais il adressa tout de même un sourire réjoui à son reflet (et ce en dépit du fait qu'il ne paraisse plus blafard que jamais dans la lumière lugubre, que l’hématome de l'avant-veille continuait de mûrir sur une de ses pommettes, une espèce de mélange écoeurant de vert et de jaune encore bleuâtre parfois) avant de se concentrer pour nouer avec application la cravate fine de son costume droit.
Revenir en haut Aller en bas
Q.I. d'une moule
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Incapacité de se dissimuler
• AEA : Lucky le chat
• Petit(e) ami(e) : THE WORLD

RP en cours : Jouons à chat-nudiste (Liam C. Weaver)

Messages : 64
Inscrit le : 18/02/2009

MessageSujet: Re: [RUDY] Suicide Social [ Jason et Alfie ]   Jeu 22 Sep 2011 - 22:11

    Vie sociale. Ces deux petits mots sont aux oreilles de Chelsea ce qu'est le tintement de deux pièces d'or aux pavillons internes de Picsou. De la pure dope. Une personne, qui entre dans un cabinet pour uriner, puis une autre d'après le claquement de la porte des toilettes. Deux personnes. Ça veut donc dire qu'ils sont trois au total. A trois, on peut avoir des activités palpitantes, non ? On peut se crêper le chignon, on peut faire de la fondue bourguignonne, on peut jouer à Action ou Vérité ou on peut faire... la fiestatoutelanuit ! Ce mot sonne comme une avalanche de lingots, hahaha !
    Et c'est pourquoi la jolie rouquine, après avoir essuyé le résidu le long de ses lèvres, bondit hors de son cabinet en glapissant un énervant petit :


    "Bonjour mes loulous !"

    Apparemment, l'inconnu urinateur fait encore ce qu'il faisait ; trop frais, la population du pensionnat. Mais heureusement, le troisième arrivant est devant un lavabo, en train de réajuster sa cravate. Il a ce look miam des traders de la City, mais il a un visage enfantin. Et un bleu de racaille des quartiers puants. C'est bizarre, et néanmoins mignon. Alors forcément, elle change de masque : de fêtarde hystérique, elle devient fille de joie. Même sa voix change de timbre, elle devient grave et lente. Le jeu de scène de la rouquine est en marche.

    "Je suis Chelsea," dit-elle en insistant bien sur le "eaa".

    Elle prend une posture censée mettre en avant ses courbes voluptueuses mais encore plus inexistantes que ma poitrine, une main sur la hanche, le dos cambré pour valoriser son fessier et sa platesse poitrinaire. Trop sexy, quoi... D'une voix sensuelle et chaude comme un grille-pain, elle continue :


    "Et toi, c'est quoi ton petit nom, petit chou ?"

    Et si ça ne fonctionne pas avec celui là, elle essaiera avec l'autre qu'elle n'a pas encore vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [RUDY] Suicide Social [ Jason et Alfie ]   Ven 23 Sep 2011 - 0:16

Alalah... Mes occupations du moment était... très intéressante ! Je venais de vider ma vessie dans les toilettes et j'étais content. Cependant, j'ai entendu une voix me saluer alors que j'étais dans mon coin. J'ai soulevé mes yeux pour voir si personne ne m'observait, apparemment non. La personne qui devait être dans la cabine d'à côté venait de sortir. C'était sûrement une fille, je pouvais reconnaître à la voix. Bien, nous étions plusieurs dans les toilettes si j'ai bien compris. Moi, la fille et une autre personne encore totalement inconnu pour moi. Puis j'ai entendu la fille se présenter, Chelsea ? C'était un prénom plutôt rare et original. Bien évidemment, je n'allai pas rester indéfiniment dans mes petites toilettes. Je me suis rhabillé, comme si de rien était et j'ai tirer la chasse. J'ai ensuite ouvert la porte et je me suis retrouvé derrière la fille qui avait une position plutôt étrange. Néanmoins, quelque chose attirait mon regard... J'ai baissé les yeux et j'ai vu les fesses de la jeune femme qui était vers l'arrière. Qui était-elle réellement ? En plus, elle avait prit une voix... plutôt provocatrice envers les hommes. J'ai soupiré puis j'ai continué ma marche. Quand je suis passé à côté d'elle, j'en est profité pour mettre une claque sur ses fesses en disant :

« Range tes belles fesses ma grande ! »

J'ai lâché un petit rire sadique et je me suis dirigé devant un lavabo libre. J'ai allumé l'eau chaude et j'ai passé mes mains sous l'eau. J'ai appuyé sur le distributeur de savon et j'ai frotté le tout. Me voilà désormais propre et enfin soulagé. J'allai donc pouvoir partir de ce lieu foireux qui n'était pas très bon pour faire des rencontres. Me faire des amis dans les toilettes, non merci, ce n'était vraiment pas mon tripe. Je me suis ensuite tourné et j'ai pris appui avec mes coudes sur le lavabo, j'ai ensuite fixé la femme. Elle avait de belles formes, malgré une petite poitrine, mais le reste était parfait. J'ai lancé un petit sourire moqueur puis j'ai cette fois-ci tourné mon regard vers l'homme qui était là. Il était habillé comme un parfait gentleman, avec une veste noir et une chemise repassée. Il était en costard en gros... Pourquoi prenait-il aussi soin de ses vêtements dans un tel endroit... Ce n'était pas comme si il pouvait sortir d'ici et faire sa vie. La, j'ai soupiré, devant lui et j'ai lancé :

« Jason pour ma part. »

J'ai fais un petit sourire moqueur et je me suis positionné devant le miroir. J'ai commencé à réajuster ma chemise et mon pantalon pour avoir un minimum de classe. Certes, je critiquai moi même l'homme en costard mais je faisais tout de même attention à ne pas être habillé avec des vêtements horribles ne me mettant pas en avant. Ma main est venue se placé dans mes cheveux que j'ai secoué légèrement pour remettre en place, une coiffure à l'arrache, je ne vais pas nier. D'un coup, j'ai eu une idée (oui c'est rare), je pouvais sentir une odeur désagréable, on avait limite l'impression qu'il y avait un rat mort dans les toilettes. J'ai reniflé puis j'ai tourné mon regard vers mes camarades des toilettes en disant :

« Vous sentez l'odeur vous deux ? Il doit y avoir un rat mort ici. Je vais chercher, aidez moi ! »

Sans attendre, j'ai avancé vers les toilettes et j'ai commencé à regarder chacune des cloisons des toilettes, en espérant trouver le pourquoi de l'odeur désagréable. Si l'odeur persistait, je n'allai vraiment pas rester dans un lieu comme celui-ci. C'était... répugnant ! Oui, c'est le mot !



~Vérifier les cloisons.
Revenir en haut Aller en bas
~ Fondateurs ~
avatar

+
Pseudo Hors-RP : /
-
0 / 1000 / 100

Messages : 271
Inscrit le : 13/04/2008

MessageSujet: Re: [RUDY] Suicide Social [ Jason et Alfie ]   Ven 23 Sep 2011 - 4:32



Jason vérifie les cloisons, et trouve :

« Un trou et des écritures niaises diverses »


[ACTION 1/4]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [RUDY] Suicide Social [ Jason et Alfie ]   Dim 25 Sep 2011 - 16:55

La fille qui venait d’apparaitre s’appelait Chelsea, était rousse et filiforme. Cambrée et enjoleuse elle s’était présentée d’une voix rauque, et c’était quelque chose que Sparrow aimait plutôt, ou bien qui l’intriguait, du moins. Il répondit en achevant de nouer sa cravate noire :

« Sparrow »
avec cette voix excessivement courtoise et le sourire affable (et vaguement hypocrite sans doute) qu'il destinait aux inconnus (et, en vérité, à (presque) son entourage tout entier)

En revanche, le type qui venait de s’extirper d’une des cabines se donna beaucoup moins de peine pour se présenter. Nonchalamment il donna son prénom (et ce après ce que Sparrow aurait appelé une « putain d’inconvenance » qui lui fit hausser les sourcils dans un sourire stupéfait quoique vaguement amusé) les lèvres étirées dans un rictus sarcastique, accoudé à un des lavabo; après quoi il réajusta sa chemise devant le miroir sale. Alfie en profita pour glisser un regard intrigué à Chelsea, attentif à ses réactions quoiqu’il s’efforçait de paraitre indifférent à tout ça, la tête baissé vers la cigarette qu’il allumait alors.

Il releva toutefois les yeux de son ouvrage et en profita pour fourrer le briquet dans les poches de son pantalon tandis que Jason déplorait l’odeur étouffante qui régnait dans la pièce. Sparrow hocha la tête avec curiosité, voir intérêt, sans toutefois aider ce qu'il justifia en secouant la tête ;

« Pas moyen, je vais abîmer mon costume.» Après avoir jeté un rapide coup d’œil aux vêtements du jeune homme il ajouta d'un air aimable, dans un sourire poli : « Mais toi oui, tu as raison de te le permettre. »

Si la plupart de ses remarques narquoises passaient pour invisibles auprès de leurs victimes lorsqu’il les susurrait d’un ton amène, ce type paraissait trop intelligent pour prendre celle-ci comme un compliment en dépit du sourire approbateur qu’il lui lançait; et peut-être que, en considérant la taille (supérieure à la sienne) de Jason, ainsi que sa morphologie (plus robuste que la sienne), le silence de Sparrow aurait été le bienvenue. Mais, et comme le démontrait l’hématome verdâtre sur ses pommettes pâles, ce n’était selon lui « pas son domaine ». En outre il n'avait aucune raison de provoquer un type qui ne lui avait rien fait, mais Alfie se sentait obligé d'agir ainsi avec l'univers tout entier et constituait ainsi ce que la plupart des gens appelait "une petite frappe reloue" (une fois de plus l'état de son visage pouvait aisément être considéré une preuve)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: [RUDY] Suicide Social [ Jason et Alfie ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RUDY] Suicide Social [ Jason et Alfie ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Hors-Jeu ::. :: Tiroirs scellés :: Archives :: Évènements terminés :: Le Journal de Rudy :: Petit Endroit-
Sauter vers: