AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pyort Novdoni, un géant qui vient du froid. 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Pyort Novdoni, un géant qui vient du froid. 100%   Jeu 27 Oct 2011 - 19:03



* Nodvoni


*nom – Nodvoni
*prénom – Pyort
*age – 25 ans
*né(e) le – huit août
?

Pouvoir
 
Le corps de pierre

Sachez tout d'abord que c'est un pouvoir qu'il ne maîtrise pas, il est en rapport direct avec ses sécrétion d'adrénaline et d'endorphine. Bien que ceci soit chose aisé pour l'adrénaline dans un lieux comme celui où il évolue en ce moment, pour l'endorphine c'est une autre paire de manche et seul un combat intense ou terriblement excitant peut lui permettre de les sécréter. Lorsque cela ce produit le schéma est toujours le même.

Tout d'abord le point droit ce recouvre de pierre de couleur noir parcouru de veine rouge relié à une un motif en forme d’œuf. Pour progresser en suite sur tout le coté droit de son corps pour s’arrêter plus ou moins sur la ligne médiane de son corps, avant de recommencer mais dans le sens inverse. Il part du poing gauche et progresse jusqu'à rejoindre l'autre partie.


Viens alors les « problèmes » ainsi sa résistance est certes augmenter mais une fois sous une forme complète les deux motif sur ses bras devienne à leur tour noir. Sachez qu'à partir de cet instant vint une « course » contre la montre, en effet tout ne peut pas être enchanteur et même si une tel carapace à enchanté Pyort un temps dorénavant il déchante surtout à son approche. Une fois les motif sur ses bras totalement noirci environ un gros quart d'heure (disons deux post), il ce solidifie sa vitesse diminue sa force de frappe au contraire augmente en proportion, mais qu'importe toutes la puissance du monde si l'on ne peut pas toucher son adversaire, c'est en quelque sorte le dernier sursaut d'une bougie (1 post).


Une fois ce stade atteint notre bon géant est littéralement une statue de pierre vivante avec tout ce que cela comporte. Le fils Nodvoni ne peut plus ce mouvoir, parler ou quoi que ce soit d'autre, il a une haute résistance certes, mais on peut le brisé. Il pourra retrouvé son état normal lorsque son taux d'endorphine comme d'adrénaline et imaginez comme c'est dur lorsque l'on dans un lieu tel que celui-ci et en plein combat.

Alter Ego Astral
 
Un renard argenté répondant au nom de Malicious, comment il ce l'ai créer ? Pyort lui même ne saurait le dire il a évidement un souvenir de lui lorsqu'il vit apparaître devant lui mais sa jeunesse lui semble si loin désormais. Pyort ne peut que lui même en parlé que vaguement rassemblant ce qu'il pense être des souvenir, ou est ce des hypothèse qui le saurait ? Ce qui semble le plus certain c'est qu'il vivait en lui depuis son plus jeune age il lui rappel vaguement cette visite à Moscou dans cette immense zoo, ou il croit ce rappeler cette rencontre avec une petite famille de renard argenté futé comme le diable, c'est en partie une part de son enfance que voilà. N'en ayant que peut de souvenir on ne peut dire qu'une grande complicité est entre eux à l’instar de ses compagnons d'infortune, mais pour ce qu'il représente Pyort est … …. gentil avec lui ? Un autre homme en quelque sorte.
Passions
 

Pyort vit essentiellement pour une chose, le combat. Il vit pour et à travers ces affrontement sans retenu et puis que ce n'est commencé que par nécessité, maintenant c'est comme une seconde peaux, il est prêt à tout pour arrivé à avoir son « shoot » d'adrénaline. D'un autre coté c'est un passionné de mécanique, en un sens écouter ou mettre les mains dans un moteur à un effet bœuf sur lui, sa le calme et le rendrai presque sympathique dans ses cas là. Savoir rester est une vertu pour lui, il ne parle donc que rarement pour ne rien dire et soyez sur que tous ce qu'il vous dit peut être pour argent comptant si il n'est pas dans votre carnet d'amis.

N'aime pas / Phobies
 
En raison de certains fait de sa jeunesse, Pyort hais les faibles car il revoit sa propre à travers eux, mais il à les poils qui ce dresse encore plus quand ces même personnes ce complaisent dans leur propre faiblesse ne cherchant pas à changer. Ne nous trompons pas il n'est pas homme à protéger la veuve et l'orphelin, à protéger le faible et l'opprimé il vit sa vie et tente de survivre, une seule personne pourrais lui demandé son aide, mais celle-ci n'en a pas besoin et il est probable que jamais elle n'ose le faire. D'un autre coté notre géant sibérien à une véritable phobie d'être impuissant devant les événements, il ferait tout et surtout n'importe dans ses moment là et perd totalement le contrôle et sa fait bien des années qu'il s’entraîne pour tenter d'être totalement autonome. Rien n'est trop lâche, dégradant ou même déshonorant pour lui, ses concept sont pour lui un frein qu'il pallie par sa violence. Dans son esprit tout est réglable par la force.




« ESPACE LIBRE : La vie est cruel, elle passe son temps à nous faire tombé et seul un battant passe son temps à ce relever immédiatement. »


Histoire

(10 lignes minimum !)

Laissez moi vous comptez l'histoire d'un homme parmi tant d'autre, un homme qui traîne ses regrets, ses joies tout comme ses peines. Un passé obscur qui semble le rongé et le poussé sur une voie qui ne lui aurait même pas effleurer l'esprit si il avait une vie somme toutes banal. Bien qu'aujourd'hui celui que l'on nomme Pyort Nodvoni soit une personne qui impressionne par un physique peut commun, bien qu'il semble froid et impulsif, au crépuscule de sa vie il était faible et joyeux, somme toutes comme tout le monde. Nul ne pourra me faire croire que sa prime jeunesse fut un calvaire, je ne voudrais y croire tout parents aime ses enfants à leur manière au début du moins. Pyort n’échappe pas à la règle il fut aimé bien que pas désirer erreur de jeunesse d'un père et d'une mère imprudent qui vire déboulé cet enfant dans une vie qu'il pensait être encore tranquille pendant de longue années. On pourrait croire qu'un des parents à fuis ou bien que le père refusa d'assumé ses responsabilités, mais non il prit un travail là où il put en trouvé épousa la dite demoiselle et apprirent sur le tas à formé une famille.

Voilà dans quel atmosphère évolua notre petit bambin qui a cette époque avait des cheveux d'encre, au fin fond de la Sibérie, au milieu de la neige il était heureux car il était aimé. Un père travaillant dans un domaine d'une vielle famille noble anglaise implanté depuis peut dans la région peut être pour les ressources de la vallée de l'Ob, peut être pour une autre raison, mais je ne saurais répondre à cette question car ce n'est pas leur histoire que je raconte. Grand domaine qu'était le leur et les richesses qu'ils possédaient fit qu'ils avait un véritable bataillon de gens à leur service, les parents Nodvoni n'y firent pas exception, Konstantin le père était l'un des garde chasse du domaine, quand à la mère Katharina une bonne, il était loin de leur rêves de grandeur mais de quoi peut on ce plaindre tant qu'on a un steak dans l'assiette et un toit au dessus de la tète. Il n'était pas les plus à plaindre de cette région inhospitalière. Il avait une masure sur le domaine qui allait avec la fonction de Konstantin et tout le confort possible. Cependant un bonheur même naissant est t'il éternel ? Parfois j'en doute la vie est cruel, le destin farceur, à eux deux parfois d’idylle on passe à cauchemars, pourtant cette parcelle de bonheur dura six longue et belle années jusqu'à ce fameux soir.

Pyort s'en rappel encore et moi mes cher amis même en ne l'ayant pas vécu et juste entendu je pense que je m'en rappellerai à jamais, pour la simple et bonne raison que je me trouve face à vous et que je sais que sa ne sort pas d'un esprit tordu ou en proie au délire. D'après ce que je sais et malgré le temps qui à passé tout est gravé dans esprit comme si on l'avait marqué au fer rouge. C'était durant une nuit d'hiver alors qu'il approchait de son septième printemps, l'une de ses belle nuit que l'on ne peut connaître que loin de ses grosses agglomérations humaines. Une nuit dégagé par une pleine lune propice à l'admiration des constellations en compagnie de son père. Un temps qui ce désagrégea rapidement apportant du vent, soulevant la neige cachant étoile et astres lunaire, mais surtout laissant apparaître une immense battisse là où l'on croyait n'avoir que du vide. Son père que ce soit par curiosité ou par courage y pénétra notre bambin lui n'eut pas ce courage il était effrayé par un pareil spectacle. Ce qui s'en suivit vous pouvez vous en doutez, jamais il ne réapparut la bâtisse disparut aussi sûrement et de façon énigmatique qu'elle fut apparut. On retrouva notre camarade le lendemain dans la neige transi de froid au porte de la mort. Après trois semaine d'hospitalisation il fut enfin interrogé pour tenter d'avoir des éclaircissement s sur ce qu'il c'était passé, bien que tout ce que l'enfant raconta ne fut que pur vérité vous l'avez compris il ne fut jamais pris au sérieux, tout fut mis sur un le dos d'un probable traumatisme quand à ce qu'il avait put voir et surtout subir, cependant après enquête et sans corps il fut déduit que Konstantin Nodvoni avait fuis ses responsabilité de père.

Ce qui s'en suivit mes cher amis ne fut rien d'autre qu'une succession de « malheur » et de médecin tentant de guérir une maladie qui n'existait pas. Des problème financier en découlèrent bien sur et en un sens ce fut ce qui l’extirpa de nos amis les blouses blanches, ceci pour notre plus grand malheur et le sien. Si le travail aurait été totalement achevé il ne serait pas parmi nous, si il n'était pas parmi nous on aurait pas à supporter son caractère et ses saute d'humeur. Il aurait probablement une toutes autres situation et un avenir autre que celui d’errer dans cette masure . À la place de sa il eut un tout autre tracé, il devint violent, avantagé par la nature il su en tirer partit. Notre géant couru après une chimère une force capable de tout résoudre, il chercha à ce créer le courage qui lui manqua pour suivre cette figure paternel qui lui manquait. Il s'éloigna aussi sûrement des précepte que son père avait commencé à lui inculqué qu'une branche qui part au gré de l'eau. Ce fut d'abord contre des enfants qu'il ce battit, puis les adolescent et enfin des adulte, apprenant de ses erreurs ce taillant une réputation de petite frappe rien ne semblait l’arrêter pas même lorsqu'il ce faisait rossé. Un caractère de têtu, de battant que rien ne semble pouvoir faire dévier voilà ce qu'il a développer.

Bien sur hormis ce battre il cultiva d'autre centre « d’intérêt », bien sur il ce renseigna dans ses modeste moyens, qui semble ne pas être si modeste que ça au final entretenant une grande complicité avec la fille de ses nobles anglais cette chère Alicia. Il semblerait que celle-ci lui permis de renseigner plus en avant. Pourquoi ? Je n'en sait rien elle seule pourrait répondre à la question, quand à quelle relation il entretiennent tout deux, que dire je pense bien qu'il n'y est aucune preuve tangible je voterai pour une franche camaraderie qui a évoluer au gré du temps. Quand j'imagine une idylle entre eux je me bidonne, c'est vraiment un retour dans un conte pour enfant celui de la belle et la bête sincèrement, mais passons tachons de rester sérieux la suite est comme qui dirait plus … intéressante et ne ce rapporte pas à des commérage. Où en était ton ? Ah oui notre sale marmot avait « enquêter » c'est un bien grand mot, disons plutôt qu'il avait fait une compilation de données, de rapport de police, de témoignage de « fou » ou des revue de presse trouvé sur la toile du net. Tout ce qui ce rapportait à des disparitions étranges, de l'apparition de bâtiment qui n'existait pas la vieille et qui n’existait plus le lendemain, bref tout ce qui pouvait tendre à prouver qu'il n'était pas fou. Enfin soyons sérieux c'était du grand délire, nous même si on nous l'avait raconter on ne l'aurait pas crut et personne ne l'a même ne serait écouter il rabattait les oreilles de tout le monde avec sa depuis tellement d'année qu'on ne l'écoutait plus même avec ses « preuves ». Cette raclure recherchait probablement ce que l'on cherche tous l'espoir, mais grâce à sa nous même on peut avoir de l'espoir mes amis, un homme de Neandertal comme lui capable de faire de tel lien, qui l'aurait cru, mais il l'a fait alors peut être que nos propres proches le font, peut être qu'un jour la sortie s'ouvrira enfin pour nous.

Cependant caressons cet espoir mais nous y raccrochons pas car la suite est peut être moi réjouissante. Cette suite commence au crépuscule de ses dix-neuf ans avec l'arrivée d'un oncle, frère d'un père disparut qui ne voulais pas croire à la fuite de son frère il avait mis le temps à arrivé servant sous les drapeaux il dû finir son service actif avant d'espérer quoi que ce soit pour sa belle famille. On pourrait croire qu'il remettrais le petit dans le droit chemin qui avait commencer à travailler au même poste que son père, mais nooon ! C'est bien pire que sa et tant de négligence m'afflige, de racaille de bac à sable qui passe plus de temps à manger le bitume qu'autre chose il en fit un combattant aguerri, on a beau dire sur l'armée mais on y apprend des choses utile tout de même à savoir ce battre surtout, je dis pas que c'est utile pour tout le monde attention mais là où on est sa nous aiderait quand même, le courage aussi, la confiance en soit ainsi que l'honneur et la loyauté mais je croit qu'il a du oublié d'assister à ces deux dernière leçon. Tout sa grâce à un entraînement encore plus spartiate que Pyort ne s'imposait déjà et à l'apprentissage du Sam... du Sam machin truc j'ai oublier le nom mais sa viens de chez lui … Oui le Sambo je sais pas qui l'a dit mais il doit le connaître et savoir la menace potentiel que c'est art de la guerre représente entre des mains rempli d’amertume et de regret.

Toujours est t'il que cela l'a galvaniser une personne en plus qui le croyait vraiment, certes son amis d'enfance semblait le croire à ce qu'il raconte, mais je le sait moi on ne peut pas être sur dans ses cas là, pour la simple et bonne raison que nos amis ont tendance à nous ménager, les vrai amis sont de notre coté ils ne nous achèvent pas lorsque l'on a un genoux à terre. Enfin ayant de solide base notre petite frappe passa au rang de véritable terreur, un rhinocéros fou de rage ivre de vengeance en voulant surtout à soit même et sa lâcheté dans une quête sans fin, mais jamais il ne douta de ce qu'il avait vu petit et ce pendant dix-neuf longue année envers et contre tous. Il a rallier les seuls ne le rejetant pas, des exclu solidaire des motards qui évoluait aussi dans ce monde de violence qui était le sien, oui ils furent un bon tremplin pour lui et des professeur qui finir de lui apprendre ce qu'était la douleur, il en a encaissé des coups notre géant le problème c'est que maintenant il les distribue aussi.

Voilà notre histoire arrive dans ses dernier rebondissement, en revenant au point de départ cette vaste étendu et ce soir là il était en compagnie d'Alicia dans le domaine. La seule avec qui il parle franchement au final, il est tendre pratiquement avec elle comparé à nous. Toujours est t'il qu'ils contemplaient une fois de plus les étoiles comme il l'avait fait à de nombreuse reprise. On ne peut que déduire sans peut de chance de ce tromper qu'au début ce fut Nodvoni Junior qui s'y mis une manière de ce rappelé d'ancrer encore plus profondément des souvenir qui aurait du s'atténuer avec le temps, quand à Alicia peut être est ce du à des menaces où alors juste une occasion de passer un moment en toutes quiétude avec un amis d'enfance franchement j'en sais rien, je pense que vu l'histoire vous vous en moquer, mais bon je voulais le dire quand même car elle me fait rêver. Toujours est t'il que rapidement un événement total similaire à celui d'il y a 19 ans ce produit. Inutile de tout vous énumérer une seconde fois c'est pas si vieux que sa pour vous. Enfin toujours est t'il que lorsque dans les brumes neigeux propulser par ce vent violent ce dessina un bâtiment qui fit hurler notre amis d'un cri qui avait sûrement rien d'humain comme le veux cette situation il ce rua à l'intérieur, n'est ce pas un fieffer imbécile ? Ou alors le plus courageux des dingues ? Il reconnaît un bâtiments qui apparaît et disparaît n'importe où, n'importe quand. Pire il sait ce qui s'y passe enfin non il sait juste qu'on y rentre et qu'on disparaît le reste il le savait pas, pourtant il y est rentré, bordel un pois chiche à la place du cerveau quoi.

Enfin je peut pas lui jeter la pierre moi c'est juste pour éviter d'être trempé que je me suis retrouvé ici c'est tout de même nettement moins noble. Il a suffisamment payé en plus son père il ne l'a pas revu ou plutôt si il l'a vu six pieds sous terre ici on a tendance à disparaître et ce même si on vieillit pas. Voilà maintenant trois ans qu'il est là, il s'en veut toujours et je doute qu'un jour il réussissent à ce détacher de sa. Pourquoi ? Hé bien parce qu'il a traîné la seule personne qui l'est toujours soutenu dans cet enfer, comment sa de quelle façon ? Qu'est ce que j'en sais moi ? C'est son histoire que je raconte pas celle de cette belle blonde. Enfin il en à fait du chemin notre géant et il reste toujours aussi insondable, toujours à farfouillé et vous pouvez me croire ce qu'il cherche lui ce n'est pas la sortie, j'ignore ce que c'est mais je préfère pas chercher plus en avant pour ma part. Oui on pourrait croire qu'il recherche des adversaire surtout qu'ici ils sont légion je vous évite les commentaires sur certaines de ses manières quelque peut discutable pour en obtenir, mais je le soupçonne de ne pas chercher que ça. Bon c'est pas tout mais je vais vous laissé et n'oubliez vous ne savez rien je voudrais pas qu'il sache que ce qu'il a confier un soir de beuverie est étaler par mes soins à tout le monde, ma mâchoire tremble encore depuis la dernière fois qu'on c'est rencontrer.

Hein ! Quoi ? J'ai pas le droit de partir comme sa ? Mais les gars je suis pas son écrivain attitré, j'écris pas sa biographie et je ne suis pas chacun de ses pas. Je peut pas dire tout ce qu'il fait chaque jour, bon d'accord j'appuie un peut ma théorie. Le fameux Battle royal l'avez vous jamais vu y mettre les pieds ? Bizarre pour un tel assoiffé de corps à corps non ? Allez je file maintenant on reparlera de tout sa et partageront nos anecdote un autre jour.

Caractère

(6 lignes minimum !)

Pyort est quelqu'un que l'on peut appeler de solitaire, il aime la solitude et apprécie le silence plus que tout c'est une façon pour lui de ce concentrer et de faire le point sur sa vie voir ses actes même si il ne ce remet que rarement en questions. Pour lui les actes qu'il fait n'ont pas à être changer on peut dire qu'il n'affiche que rarement des remords quand à ses actes qu'il soit bon comme mauvais et il ne supporte pas ce qu'il appelle les « donneurs de leçons » qui tente de lui faire la moral. Pour lui seul son père à le droit de ce le permettre et personne d'autre et ceci lui attire régulièrement des problèmes avec ceux qui représentent l'autorité comme les professeur ou alors tout simplement les forces de l'ordre et si il n'a pas finit en taule c'est uniquement grâce à une chance totalement insolente de ne pas s'être fait pincé.

Notre géant russe n'a pas été éduquer selon un quelconque code ni vu certaines valeur lui être inculqué faute de figure paternel, mais cela ne veut pas dire qu'il n'en a pas. Il s'est créer le sien selon son vécu et ses propres appréciation, c'est pour cette unique raison qu'il ne s'en prendra jamais à quelqu'un qu'il juge comme étant plus faible que lui, tout du moins il ne s'en prendra pas à lui physiquement car les gens faible qui passe leur temps à réclamer de l'aide sont pour lui la pire plaie de ce monde car ils ne sont pas capable de ce prendre en main et ce repose trop sur les autres. Sinon le représentant de la famille Nodvoni est parfaitement capable de s'en prendre à une femme si il juge que celle-ci est une grande combattante et qu'elle pourrait lui offrir un beau combat, les notions de sexe faible et sexe fort n'existe pas dans son esprit, pour lui sur un champ de bataille il n'y pas de sexe qui compte juste celui qui est encore debout lorsque le combat ce termine. Ce dernier point peut être vu que comme pure brutalité, mais après tout n'est ce pas reconnaître l'égalité des sexes ? Cela n'est qu'à l’appréciation de ceux qui le fréquente.

Pyort est un battant il frémit à l'approche d'un combattant et si il frémit, c'est qu'il est prêt à tous pour avoir sa dose d'adrénaline et fera tout pour que le combat démarre, il n'est pas un lâche et n'ira pas jusqu'à attaqué de dos enfin du moins plus maintenant, mais il utilisera tout les ruses possible pour que le combat démarre même ce qui n'est que peut glorieux. Pour lui tout les coups sont permis pour lancer un combat digne de ce nom. De même il n'y a jamais de demi combat avec lui, le géant donne tout et toujours, il vaut mieux ne pas faire preuve de retenu face à lui et s'assurer qu'il en plein K.O avant de lui tourner le dos une fois le premier coup donné.

Pyort est aussi quelqu'un qui peut être sociable lorsque les circonstances si prête et généralement les amitiés qu'il noue débute souvent lors de grande discutions sur les motos ou les combats de différents maîtres en arts martiaux ou tout simplement suite à un affrontement direct et éprouvant, mais en dehors de sa il reste quelqu'un au caractère de cochon qui vit pour et par le combat. Il semble cependant caché quelque chose à pratiquement tout le monde, un souvenir noir très noir qui lui sert de moteur pour avancé pour être ainsi mais plus le temps passe à l'intérieur de ces murs maudits plus il semble s'amplifier.


Physique

(6 lignes minimum !)

Pyort est à proprement parler ce qu'on peut appeler, un géant, un trait physique qu'il tient de son paternel d'après ceux qui l'ont connu, bien sur il lui reste quelque souvenir d'enfance où il ce rappel de la grandeur hors norme de celui qu'il appelait « papa ». Notre géant russe du haut de ses deux mètre il surplombe littéralement la plupart des personnes qu'il croise dans la rue, que ce soit un adulte ou un adolescent ne parlons pas des enfants, alors ne parlons des autres élève qu'il a fréquenté dans les établissement scolaire durant sa jeunesse. Nodvoni Junior est aussi un homme que l'on peut facilement qualifier de musclé en raison de sa carrure plus qu’impressionnante, tout petit déjà il était bien tailler et l'entrainement spartiate auquel il s'est soumis et tenu n'a fait que développer encore et toujours plus son corps, cela ajouté à sa taille hors norme fait de lui quelqu'un d'extrêmement intimidant au premier coup d’œil. Un détails qui lui à souvent valu des « problèmes » quand on veut ce tailler une réputation rapidement on s'attaque toujours au plus grand et au plus fort, grave erreur.

Pyort arbore une chevelure blanche qu'il prend grand soin de toujours laissé en bataille, surement pour en rajouter à son coté de garçon des bas quartier qu'il ne faut pas caresser à rebrousse poil, ce qui viens s'en nul doute de ce temps passé à rodé la où il devrait pas, en tout cas sachez que ce n'est pas qu'un look. Ses yeux sont de couleur vert foncé comme les émeraudes seul trait qu'il tient de sa mère et qu'il aime particulièrement. Geese fait largement plus âgé que son age en raison de l'endroit où il a vécu jusqu'ici, c'est à dire dans le froid des steppes de Sibérie ce situant à l'extrême nord de la Russie qui ont petit à petit attaquer son visage pour le rend plus tirer et plus froid que ceux de ses congénère vivant dans des partie du monde plus tempéré voir même tropical pour certain.

Pyort est quelqu'un de passionner par la moto tout autant que par le combat et il s'habille en conséquence, son blouson en cuir ne le quitte jamais sauf pour les combats qu'il juge comme important afin qu'il n'entrave pas ses gestes, c'est un beau blouson ou plutôt c'était. Celui-ci à subit l'injure du temps et l'on peut voir le cuir s’écailler par endroit malgré les soins prodigué, un dernier point est à noté un large motif brodé occupe tout le dos, celui-ci représente un écu au bord rouge remplit de nombreux trait de couleur blanche rouge ou noir avec des répétitions totalement aléatoire on peut juste noté que les traits rouge sont bien plus présent sur le bas de l’écusson qu'au début . en dessous il porte généralement un simple pull de couleur bleue nuit ou alors s'en rapprochant, lorsque le temps le lui permet il ce contente d'un marcel de couleur rouge vif, le bas de son corps et généralement habiller par un jean dans les même ton que son blouson, sinon par un pantalon en cuir renforcer au genoux lorsqu'il compte faire une virer en moto, ses pieds eut porte toujours la même chose une paire de rangers usé par le temps.




Informations Hors-RP

Avez-vous bien lu les règles ? code okay (By Kogenta)l.
Où avez vous trouvé ce forum ? un top site m'a aidé au gré de mes recherches lequel je peut pas dire vu que j'ai tendance à marqué les pages pour y revenir étudié le smilblick avant d'en choisir un.
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? que nenni.
♦ ...Dans ce forum ? Affirmatif.


Dernière édition par Pyort Nodvoni le Ven 28 Oct 2011 - 19:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Pyort Novdoni, un géant qui vient du froid. 100%   Jeu 27 Oct 2011 - 21:14

Hoy Bienvenue A toi.

J'ai prit soin de validé le code qui est bon avant toutes choses.
Bon en général je fait un débrief détaillé de la fiche. Mais bon la, comme tout colle ensemble je ne pense que ce n'est pas utile de le faire. Il y juste un pont cependant qui manque peut être un peu c'est l'histoire. tu t'arrête à ses sept ans alors qu'il a l'air d'en avoir 25. Y a de la matière a travailler encore la non ?^^ et qui plus est l'histoire doit s'arrêter sur son entrée dans le pensionnat.

Il est marqué dans le titre que la fiche n'est pas terminée. Ça doit être pour cela, non ? ; D


c'était pas encore le cas que j m'en suis ocuppé ^^


Sinon tout le reste ne pose pas de problème majeur.

Bon on y est presque encore un petit peu de développement historique et le tour sera joué.

Je suis a disposition pour toutes questions éventuelles.

Courage !


Dernière édition par byakko no Kogenta le Ven 28 Oct 2011 - 21:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Pyort Novdoni, un géant qui vient du froid. 100%   Ven 28 Oct 2011 - 19:55

Voilà maintenant je suis à 100%, c'est une fiche complète que vous avez prète pour la lapidation ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Pyort Novdoni, un géant qui vient du froid. 100%   Ven 28 Oct 2011 - 21:18

pour la lapidation ? pour la validation tu veux dire non ? ^^ par ce que c'est le cas maintenant tu es validé.

c'est bien joué beau travail de ta part.

Tu peux désormais commencer à rp dans le hall d'entrée, en créant ton sujet ou en répondant à un encore sans réponse.

N'oublie pas aussi de passer déclarer ton pouvoir dans la partie concernée. et si le cœur t'en dit de nous parler un peu plus de toi dans le section" présentation" en Hors Rp

Enjoy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Pyort Novdoni, un géant qui vient du froid. 100%   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pyort Novdoni, un géant qui vient du froid. 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches des disparus-
Sauter vers: