AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lann Aeron, Eishi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Lann Aeron, Eishi   Sam 29 Oct 2011 - 3:58



* Lann Aeron


*nom – Aeron
*prénom – Lann
*age – 20
*né(e) le – 11 décembre
?

Pouvoir
Capacité de «vide».

Forcer toute émotion hors de son être, inviter un néant surnaturel qui chasse toute hésitation, impatience et sensation liée à ce qu’il ressent, forçant un robotise inquiétant sur le jeune homme qui, d’une certaine manière, s’éloigne de plus en plus de son humanité pour protéger son esprit, les émotions qu’il ressent étant généralement plus néfaste que bénéfique, cette capacité est née d’un désir d’auto protection apportée par la perte soudaine de son précieux cercle d’amis.

Mais ainsi chasser une partie de soi est extrêmement néfaste, lorsque ce «vide» est actif, Lann semble être déconnecté, et aura tôt fait d’apporter une certaine crainte chez toute personne l’entourant du à son allure clairement surnaturelle, voir mort, vu l’absence complète d’émotion dans tout son être, du ton de voix au regard. Cet état second prend le dessus sur la raison et très souvent Lann laissera cette capacité l’envahir, dans ce «vide», l’identité qu’il s’est forgée est disparue, tout souvenir de son existence sera mis sou clé, toute connaissance oubliée, alors que son humanité se meurt à petit feu.

Affirmer qu’il devient une autre personne n’est pas superflue, les émotions de Lann étant l’une des bases de son identité, se «vide» agit en drogue sur le jeune homme qui chasse toute négativité de son être au prix d’une perte de mémoire, l’idée d’oublier qui il est devient de moins en moins effrayante avec le temps.


Alter Ego Astral
Un minuscule lézard de quelque centimètre, blanc rayé de noirs. L’animal est très… végétatif et parle grâce à la télépathie dans un anglais brisé, mais il est rare qu’il prenne une quelconque action et il lui arrive très souvent de disparaître.

Passions
Étant gamin, il aimait bien la lecture… Mais il a longtemps préféré se concentrer sur son devoir et son rêve, alors «parler aux gens» pourrait être, en quelque sorte, une passion, même s’il reste asocial. Il n’en a pas la moindre idée enfaîte.

N'aime pas / Phobies
Avoir une mort inutile, n’accomplir rien avec son sacrifice, assisté à l’échec de l’humanité… Enfin ça, c’est partagé par tous, pour lui, il a peur du noir, d’un endroit fermé et incontrôlé. Claustrophobe donc. Les BETA, aussi, bien qu’il les hait à un point maladif.



« Achieve your mission with all your might ! Despair not until your last breath ! Make your death count ! »


Histoire




« Vous ne choisissez pas comment vous êtes nées, mais votre mort peut être fait selon votre souhait, la culmination extrême de votre existence qui permettra à vos coéquipiers de poursuivre le combat, offrir un lendemain.

Lann, Jake, votre rêve sera inévitablement noyés dans la violence, le sang et les larmes, être Eishi signifie se battre en ligne de front et perdre ses camarades à chaque opération avec une espérance de vie de 6 mois. Vous serez entraîné aux missions suicides, l’infiltration des ruches BETA, l’envahisseur est sans merci.

Votre famille rêve d’une réalité ensanglantée, ou le repos vous sera enlevé. Vous ne pourrez pas faire de deuil, vous allez vivre pour vous battre et mourir, car ainsi est le prix que demande la résistance face à l’envahisseur.

Jake, Lann, les Eishi sont les meilleurs de l’humanité.


- La famille souhaite se battre ! »


Vivre éloigner de la ligne de front est l’une des plus grandes bénédictions que puisse souhaiter toute personne en se monde, la guerre n’était qu’une situation lointaine pour la majorité de la population non combattante, mais le poids magistral de la menace ennemi ne pourra jamais être ignoré et ce, même pour tous enfants, participer à l’effort de guerre était requis pour tous citoyens non militaires, même pour la population plus ou moins pacifique du Canada commençant à récupérer d’une attaque nucléaire en plein centre du territoire, mais cela n’est qu’une leçon d’histoire bien connue et mise de côté, l’envahisseur étant une menace trop importante, requièrent toute l’attention du reste de l’humanité.

Enfin en théorie.

Lann se souviendra toujours de ses parents avec un sentiment fier et paisible, James et Eleina Aeron travaillait tous deux comme médecins militaires de l’UN basé en Grande-Bretagne, supportant directement la ligne de front durant plus de 10 ans, d’ailleurs leurs romances commença avec enfance, mais cela est une histoire différente, le plus important restera que la guerre, bien qu’ils n’aillent jamais combattus au front, marquèrent profondément le couple et Lann, ainsi que son grand frère Jake, partagèrent une enfance paisible, mais stricte, alors que le couple s’installèrent paisiblement dans une ville éloigner du front européen, ou ils devinrent médecins dans un hôpital civil après quelque années pour améliorer leurs études, financer par le gouvernement d’ailleurs.

Les enfants étaient laisser dans l’ignorance et de là vint leur salut pour profiter de la joie insouciante qu’ils méritent, malgré un père sévère, Lann et son frère grandirent avec la tête pleine de rêve et des chamailleries parfois violentes certain jour, un quotidien parfaitement banal qui évolua lentement alors qu’avec le temps, certaine personne disparaissait du quartier, des adultes observaient les environs avec un regard vide, d’autre souriait alors qu’ils semblaient tristes, des nouvelles incessantes du champ de bataille éveillait le souhait de gloire, le rêve de piloter, de vaincre, de devenir adulte au plus vite…

Être Eishi, voilà un rêve partager par tout jeune garçon avalant la propagande, affamé de gloire et de sensation, Lann restait souvent cloîtré à l’intérieur à observer la télévision, attendait des images de TSF (Tactical Surface Fighter), allant même jusqu’à lire des œuvres décrivant la mécanique des machines humanoïdes sans ne rien retenir autre que certain nom de fabrication, après tout avec 5 ans d’existence il est ennuyant de comprendre comment la pression hydraulique entre deux joints fonctionne.

La guerre était loin, si loin…

Peut-être réfléchit-il trop à son enfance, maintenant le jeune homme ne sait plus où réellement continuer, le rêve fixe était accompli, bien qu’il n’arrive pas à être fier, peut-être envie-t-il son entêtement gamin, grandir sans réellement connaître à quel point le combat est désespéré, le réveil est brutal et sans merci, le gouffre dans lequel est plongé l’entièreté de l’espèce humaine donne envie de fuir.

Fuir…

« Je vais devenir Eishi !
- Je vais devenir Eishi !
- Je vais devenir Eishi !
- Je vais devenir Eishi !
- Je vais devenir Eishi ! »

Une scène populaire éparpillée sur le globe parmi d’innombrables groupes de jeunes amis, mais cette scène était faite avec la précieuse «Famille Eishi», cinq gamins qui commençaient tout juste à grandir en forgeant une amitié solide, partageant l’ambition de piloter alors qu’ils s’amusaient chaque jour en retour de l’enseignement obligatoire, aujourd’hui ils avaient tous appris que l’entièreté de l’Eurasie fut totalement envahie par l’ennemi BETA avec Grande-Bretagne et Japon en ligne de front directe, alors que le restant des autres pays s’acharnait dans une défense bestiale, une longue classe détaillant une trentaine d’années, mais tout ce que les jeunes gens avaient réellement comprit était à quel point il était important de combattre, l’étincelle de l’ambition créa un pétillement dans leurs yeux, animant leur énergie, renforçant le lien en partageant un rêve.

Le passage de cinq à dix ans fut l’une des périodes les plus importantes pour Lann Aeron, lui et son grand frère formaient un duo chamailleur qui pouvait être inséparable le matin pour ensuite se lancer toute sorte de défi loufoque terminant en faux match de catch que le petit frère perdait presque à chaque fois, avec d’inévitables confrontations sérieuses certain jour, mais la relation entre eux restait proche.

Ils se lièrent d’amitié avec leur voisin de manière plutôt étrange, enfin d’un point de vue «adulte», pour eux tout commença avec un débat sur le dernier épisode de «Valgernon» ou cet énergumène au nom de Alan Wills s’incrusta sans gêne, le lendemain un trio s’était former. Membre numéro trois, Alan préférait le surnom de «lion» plutôt que son propre prénom et, avec le temps et son insistance exaspérante, l’appellation colla de force.

Maintenant que cet événement n’est plus qu’un souvenir lointain, Lann ne peut s’empêcher d’admirer le jeune garçon rondelet avec une claire absence de gêne, certes il parlait des Eishi avec un fanatisme déroutant, mais avec ses parents dans cette profession extrêmement dangereuse, quels enfants s’empêcheraient d’admirer cette carrière prestigieuse ? Bien qu’aucun membre de la « Famille Eishi » n’eurent la chance de les rencontrer, l’entrain avec laquelle le jeune homme parlait resta contagieuse, et ce même après leur décès.

« Chaque Eishi est destinée à mourir, alors faite en sorte que votre sacrifice compte »

Tel avait été les paroles d’un gamin de sept ans assistants aux funérailles solennelles, il n’y avait aucune autre famille restante et uniquement la «Famille Eishi» accompagnée de leurs parents assistait à un enterrement sans corps. Il n’y avait aucune larme, seuls un salut, un silence lourd, alors que cinq gamins observaient deux tombes placer parmi plus d’un millier d’autres, le «lion» fut adopté chez les Aeron, mais cet événement marqua profondément le petit groupe qui comprit un sens du mot sacrifice.

La guerre était encore loin.

Une année avant, un transfère plutôt soudain de deux demoiselles à l’école du trio provoqua un effet de vague malveillant une fois leur nationalité découverte. Deux cousines du Japon impérial, une race fanatique fétichiste de mort et de sacrifice, qu’ils disaient tous, une exclusion drastique qui poussa les deux jeunes demoiselles à se rapprocher par nécessité alors que la plupart des autres élèves leur menaient la vie dure avec une agressivité passive. Lann était un gamin idiot incapable de détecter la subtilité, de ce fait il hurlait justice à droite et gauche en foutant des claques aux garçons violents, entraînant par l’occasion ses deux amis dans des conflits inutiles aliénant plus ou moins tout le monde présent, émuler «Takumi» de Valgernon est probablement la période la plus embarrassante de sa jeunesse.

Ainsi, alors que les deux demoiselles restaient isoler, il remarqua leur absence de dîner, leur offrir le sien et força son frère et le «lion» à partager leur nourriture avec lui, ignorant totalement l’atmosphère semi-pesante, il leur arracha leurs noms de force et, tout simplement, l’amitié fut créer en se midi banal, une addition de deux demoiselles plutôt discrète qui, semble-t-il, avait une lourde charge sur les épaules.

L’une se nommait Takase Hiyomi, demoiselle à demi lunatique facilement distraite qui aimait beaucoup lire, Lann lui avait d’ailleurs demandé pourquoi elle ne portait pas de lunette… Il ne connut jamais sa situation familiale, justes que ses parents avaient quitté le Japon, adoptant au passage leur nièce, le voyage avait probablement été éprouvant, d’ailleurs il lui arrivait souvent de regarder au loin.

L’autre était Hae Amami et probablement l’une des personnes les plus fainéantes qu’il n’ait jamais connus, dormir en classe, en jeux, en visite, en conversation sans ne jamais manquer un détail ? Comment diable faisait-elle ça ? Par contre elle était proche avec Takase et protectrice par-dessus le marché, avec une connaissance néophyte en art martial, elle avait le rêve de devenir Eishi, mais ne portait pas sa patrie dans son cœur, et ce, même à son plus jeune âge. Lann ne demanda jamais leur situation, il n’en avait pas besoin, se duo était une addition parfaite pour la nouvellement créer et baptisé «Famille Eishi».

« À présent, je ferme les yeux »

Jake devint cadet un an avant le reste du groupe dû à la conscription mâle de 16 ans, pour les femmes s’était 17 ans, mais les volontaires se voyaient engagé au même âge que les hommes. Voir ainsi partir un membre de la famille souder fut… difficile, il fut transféré au loin, restant toujours au pays certes, mais la distance restait infranchissable, le peu de communication ne vint certes pas améliorer le sentiment de perte des adolescents, mais ils étaient tous fiers. Chaque jeune appréhendait la conscription bien entendu, mais la crainte n’empêcha pas de rêver.
Devenir Eishi est le rêve de tout cadet, être pilote de TSF présente une difficulté conséquente. Pourtant, six mois après son enrôlement, alors que la famille se préparait à leur tour à quitter leurs nids, Jake fut promu Eishi, puis enrôler dans une escouade de l’UN pour être transféré en Grande-Bretagne, il n’eut le temps que d’une seule visite préparer au même moment ou la famille débarqua à la base d’entraînement.

Un homme fier, en forme, souriant, mais également grandit. Lann remarqua derrière lui environ sept autres personnes observant dans leur direction, six femmes, un homme. Les retrouvailles ne durèrent qu’un court moment, trente minutes, tous échangèrent vœux, poigner de mains accolade… puis il partit, transféré au front, Lann entendit alors murmurer

« Qu’il survivre les huit minutes de morts ».

Insouciances et innocences…

L’entraînement avant tout, les nouvelles du front n’étaient pas à être connues de simple cadet, l’année de leur enrôlement semblait avoir été particulièrement pauvre, ainsi plutôt qu’une escouade de huit, deux nouvelles personnes vinrent s’ajouter à l’escouade cadette 512 qui comprenait l’entièreté de la Famille Eishi, quelqu’un avait visiblement tiré quelque corde en arrière scène pour permettre au groupe de rester souder.

Et les deux nouvelles additions ? Deux conscrites au nom de Lena Holm et Karina Winston qui partageait un excentrisme sérieux déroutant avec un amour prononcé pour… les jeux de ficelles, le «lion» en devint d’ailleurs accrocs alors que le pauvre Lann n’arrivait qu’à se frustré, les cousines préféraient les échecs. Une certaine règle non écrite ou garder le silence sur le passé de ses camarades empêchèrent à Lann de réellement les connaitre, mais il soupçonna qu’elles avaient toute deux des parents Eishi vus leur fanatisme et connaissance en matière de vielle marque de TSF (généralement des insultes envers les vielles marques défectueuses), elles avaient tout le portrait d’amis d’enfance.

La meilleure comparaison pour décrire la vie sur la base… sera de dire un pensionnat. Loger, nourris, entraînements, classe, travail. L’escouade s’éparpillait certain jour, reste que devoir se mettre en forme était difficile, les instructeurs n’avaient pas la moindre pitié et plusieurs fois, les jeunes cadets furent poussés au-delà de leur limite physique, il n’était pas rare de voir un camarade tomber à genoux et vomir ses entrailles. Le rêve de chacun des cadets étaient bien connus, alors on les faisait sués, c’était là le premier réel teste de leur détermination ainsi qu’une manière efficace de bien enfoncer la hiérarchie militaire, saluer son supérieur, énoncer son rang, obéir aux ordres… Les trois premiers mois furent décisifs pour savoir s’ils seraient placés dans l’infanterie, ou bien mirent dans le programme d’entraînement Eishi, durant ce temps ils étaient tous trop exténués pour réellement former un quelconque lien, la vie était frustrante.

« J’ai poursuivi mon rêve… oui »

Plus il réfléchissait, plus il ne pouvait s’empêcher de penser de fuir, la résolution de cette action commençait à se propager depuis ses entrailles, mais… non ! Cracher de cette manière sur tout son travail était révoltant, mais maintenant, son esprit faiblissait, craquelait comme une glace mince ou mettre le pied activait un sentiment de survie.

« Souvenez-vous des rêves de nos camarades »

Les Eishi ne brisent JAMAIS. Là est leur nom, émuler la mentalité des soldats prêt à se battre à tout moment, le deuil Eishi se fait en silence, mature et calme, se souvenir des rêves, de l’esprit et des convictions des disparues, fermer le poing, ne jamais flancher. Accomplir sa mission avec toute sa force. Ne pas désespérer jusqu’à son dernier souffle.

« Que votre mort compte ! »

Une phrase résonnant, dite par cadet et Eishi, chacun saluant, visage interdit, ne quittant jamais des yeux les cercueils qui allaient bientôt être mit en terre. Une cérémonie courte, mais révérencielle, seize Eishi tombés au combat, dont Jake Aeron.

Tel est le prix à payer pour toute personne souhaitant la victoire de l’humanité. Mort en Eishi, sacrifice permettant l’accomplissement de la mission, l’entière escouade tactique 312 de l’UN passé de vie à trépas, mais chaque supérieur affirmait avec conviction que leurs morts n’étaient pas gâcher, leur seul regret était l’absence de corps à mettre en terre, la parade était tout simplement référentiel.

Un mois avant son décès, le grand frère fit une visite surprise, l’homme mesquin avait totalement disparu, laissant place à une personne calme, posée, mature, au regard à demi vide qui semblait former une perpétuelle grimace. Son uniforme était celui des pilotes de test, mais il esquiva toute question indésirable sur ses projets et prit tout simplement du bon temps avec l’escouade 512, accueillant deux nouvelles personnes dans la Famille Eishi. Il les avait visités une fois leur enrôlement dans le programme d’entraînement Eishi officialisé, semblait-il qu’il était chargé d’expliquer quelque intention des supérieurs qui se résuma tout simplement que la petite escouade recevra un entraînement approfondit dans le but de faire chacun d’eux des pilotes de test : le plus grand honneur pour un Eishi.
Cette rencontre se termina dans une violation du protocole lorsqu’il partagea une bouteille d’alcool, tous fermèrent les yeux, cet après-midi fut la dernière fois que Lann vit son frère, il aurait aimé lui poser quelques questions…

Par exemple, pourquoi continue-t-il de se battre ?

La victoire de l’humanité n’est pas une réponse adéquate, plus maintenant.

Vivre en tant que cadet était… plaisant. Chaque jour était fait d’exercice et de classe, entraînement physique, manipulation d’armes à feu tout comme une étude très approfondit sur le maniement de l’épée tous en s’exerçants au corps à corps à main nue avec des exercices de survies, les sujets ne cessaient de s’empiéter et bien que la mort d’un être cher était douloureux, Lann était beaucoup trop occupé pour penser à son frère, il ne s’était pas douté qu’il fallait une forme olympienne pour piloter les engins.

« Alors. Tout commença… »

Avec la réussite de leur dernier test d’équipe, l’escouade put enfin entreprendre la phase finale de leur entraînement qui consistait de s’installer dans des cockpits d’exercice offrant une représentation parfaite de l’intérieur d’un TSF, les exercices consistaient tout simplement à apprendre à bouger et ne pas vomir son déjeuner du à toute les secousses qui réussit d’ailleurs à faire vomir presque tout le petit groupe : Lann marqua un score exceptionnel qui laissa bouche bée l’instructeur, allant même jusqu’à marquer un nouveau record pour toute personne entreprenant l’exercice une première fois.

« Un talent rare »

Lann Aeron était bon, non, excellent. Lorsqu’il mit finalement les pieds dans un véritable cockpit, il épousa quasi instantanément son Rafale et en vint jusqu’à ruiner les jointures dues à des mouvements trop… violents.
Mais il était excellent, cela ne faisait aucun doute, Lann était un Eishi rare, quelqu’un de naturel, qui adopta la position la plus dangereuse d’une escouade : Storm Vanguard. Tout ce qu’il y avait à faire, un an après être devenu cadet, était d’attendre une mission ou être promu.

« Je suis Lann Aeron, Eishi. »

C’en était presque qu’une litanie, même si son esprit se compressait sans pitié alors que l’impression de craquer se propageait dans tout son corps, accompagner d’un sentiment de nausée provoquer par la culpabilité, pour ensuite être prit d’une peur incroyable, la thérapie hypnotique était inefficace…

La première mission permettant à l’escouade 512 d’être promue Eishi fut éprouvante.

« Non »

Il vaut mieux laisser le souvenir s’évanouir, perdre les pédales en voyant l’envahisseur restera sa plus grande honte, 13 heures sur les terrains à chasser une faction… Lann ne se serait jamais douté qu’il tuera un homme avant un BETA, mais il ne s’en plaindra pas, avec la fin de cette mission tous les cadets étaient dopés aux stimulants avec le crâne ramollit par l’hypnose, la petite escouade 512 furent plus ou moins mis de force dans une escouade d’environs 32 TSF qui avait pour mission d’exterminer une faction rebelle, néanmoins l’embuscade BETA fut totalement imprévue et vingt Eishi périrent en trois minutes.

Un fiasco incroyable.

Qui donne envie de vomir, qui vous crève un œil.

Sous-estimer l’ennemi coûte cher, un œil en moins apporte des inconvénients très indésirables que Lann dû surmonter dans un maximum de trois jours sous peine de rétrogradation, se fut par entêtement bordélique qu’il réussit à surmonter son bref handicap et retrouver son talent qui était la base de son identité.

La Famille Eishi fut officialisée, un rêve gamin devenant réalité qui ne poussa personne à la joie, ils restèrent conserver fière, prêt, et, lentement, l’atmosphère familiale changeant, devenant plus… intime ? Non, Lann ne sait comment décrire l’escouade tactique 512, ils avaient vu la mort, l’affronter, s’était vus pleurer, enragé, désespéré, et ce en un soir. Miracle qu’ils étaient tous encore vivants, mais il était trop tôt pour remercier dieu.

Sur le champ de bataille, Dieu ferme les yeux.

Le récit des dernières années suite à la promotion de Lann vient à décrire un moment creux ou l’Europe préparait une offensive majeure, la petite escouade 512 n’accueillit aucun nouveau membre et se voyait transféré d’escouade en escouade pour renforcé le nombre alors que la majorité des Eishi se voyait envoyés dans des missions de collectes de ressources ou répondant à des incursions BETA, ce qui restaient leur première fonction, mais même se calme n’empêchait pas à l’entourage de Lann de mourir, l’unique raison de sa survie vient de son talent de pilotage, Lann est bon cela ne fait aucun doute.

« Ils sont tous morts… »

Fuir, fuir…

Une porte étrange, sa chambre semblait avoir… changer ? Son sentiment oppressant venait de souvenirs implacables, peur et colère s’entremêlant dans un cocktail explosif lui arrachant plainte et larme, suivit d’une auto dérision et d’un sentiment pathétique de manquer à son devoir et cracher sans remord sur la tradition Eishi.
Comment un Eishi surmonte la perte de ses camarades ? Il fait un deuil rapide et se prépare à la prochaine opération.

Lann était trop sensible.

« L’opération Rain Dancer est un échec… »

Sont-ils morts pour rien ?

Se battre avec acharnement sans ne jamais baisser les bras… La famille est à présent morte, tout ce qui reste est de s’accrocher avec la force du désespoir.

Peut-être devrait-il reprendre quelques médicaments…

Mais la porte qu’il franchit changera à jamais son destin, car même s’il se mentait, une voix ne pouvait s’empêcher de murmurer

« Je veux partir… »




Caractère


Lann Aeron est le parfait reflet d’une espèce désespéré face à une extinction trop réelle, un garçon aillant grandit trop rapidement, il agit et réfléchit avec un extrême inquiétant, toujours porté sur le sacrifice et réflexion de danger ou militaire face à l’inconnu, mais possède une flexibilité importante l’empêchant de trop s’entêter sur un sujet a moins d’avoir en face une menace tangible. Il est quelqu’un de fier sans illusion de grandeur, sa profession ayant été un objectif d’enfance, il conserve un puissant sentiment de bravoure malgré les sacrifices énormes de ses anciens camarades et offre un front solide, enfermant toute émotion sous un visage placide.

Néanmoins le jeune homme possède une… agression refoulée inquiétante, il ne sera pas rare qu’il devienne de plus en plus frustré face à des surprises et le voir ériger une défense piquant sous une grimace colérique, un type grognon cela ne fait pas le moindre doute, il a un certain mal avec des changements drastiques et l’agitation l’énerve, mais une trop grande fainéantise ou sérénité l’irrite. D’une certaine manière Lann fait balance entre les deux, mais manque de motivation pour tenter d’approfondir des liens avec autrui. Il est également quelqu’un d’autoritaire, face à un trouble et autre perturbation, le jeune pilote n’aura pas le moindre scrupule a apostrophé n’importe qui en quête d’information et au diable la bonne impression, bonne chose qu’il ne montre aucun symptôme de paranoïa.

Solitaire donc, mais pas réellement de nature, entretenir une conversation ne lui sera jamais difficile et jamais le jeune homme ne laissera une mauvaise impression empiéter sur un contact, il ne possède donc aucune gêne à approcher des gens, mais trouve l’activité des plus inutiles sans raison valable et ne sera pas le genre de personne à entretenir une relation. Par moment, il entretient un sarcasme éhonté généralement porté sur sa personne, mais n’ira pas très loin avec ce genre de parole vide, il ne sait pas réellement ou donner de la tête, mais reste qu’il ne tentera jamais de blesser autrui volontairement en parole et geste a moins d’avoir en face un opposant, juste qu’il est… légèrement lent.

La venue au pensionnat est bien entendu la principale raison pour cette humeur massacrante et Lann fera partie des gens tentant de trouver une issue, un moyen de retourner chez lui, quitte à offrir des discours sur son devoir et se faire croire bien des choses sur le fait qu’il doit revenir chez lui et se battre, sauver l’humanité.

Ou mourir, car s’il y a bien quelque chose d’évident chez Lann, il s’agit la quête incessante de la mort, il ne se l’avoue pas, mais le jeune homme est emplis de remords amer face à l’anéantissement de son unité contre l’envahisseur, poussant une agressivité refoulée a remonté, n’arrivant tout simplement pas à digéré cette vérité, se jeter corps et âme dans une cause qui lui apportera ce qu’il cherche soit des réponses ou la mort, leur perte à plonger le jeune homme dans une amertume effroyable et, malgré le fait qu’il souhaite retourné chez lui pour mourir au combat, il est persuadé que l’humanité est condamnée à perdre la guerre et reste effrayé quant à l’idée de retourner chez lui, car, après tout, l’idée de son décès inutile est… effroyable, le fait d’être persuadé d’avoir fui et faillit à son devoir ne fait que renforcé son intense remord et dédain de lui-même.

Vient s’ajouter un certain stress post-traumatique empiétant énormément sur son sommeil, avec l’absence de médicament Lann est incapable de maintenir un quelconque rythme, il jongle entre insomnie et hypersomnie avec des rêves incessants, d’une certaine manière il entretient une boucle vicieuse ou, chaque fois qu’il dort, il reste éveiller pour un minimum de 48 heures, un grand consommateur de stimulant donc, particulièrement le café.

Le jeune Eishi est loin d’être absent de qualité. Facile à l’approche il n’aura aucun mal à nouer des liens même s’il ne les entretient pas, empathique il arrivera très souvent qu’il se mêle de ce qui ne le regarde pas ou être attendrit par les problèmes d’autrui pour ensuite tenter de les réglés et ce, sans la moindre demande de récompense. Admiratif, venant d’un monde ou le rang de quelqu’un n’est pas de la poudre aux yeux, une personne se proclamant roi ou capitaine gagnera facilement son respect, loyal envers ses amitiés et ses valeurs ce qui lui apporte une passion charismatique.

Malheureusement le pauvre homme n’a pas le moindre talent pour quoi que ce soit de «civil», il n’arrive même pas à faire sa propre lessive, c’est presque un miracle qu’il prend une douche sans se brûler. Aussi il aime les peluches, mais faut que personne ne le sache.


Physique

Une démarche lourde, une stature droite, marcher avec vigueur en observant parfaitement devant soit, l’autorité de son entraînement transpire de partout, rare sera les moments ou le jeune homme sera avachi. Un mètre soixante-seize très exactement avec un poids au-dessus de la moyenne du à une masse musculaire conséquente. « Militaire » décrit aisément Lann Aeron par sa stature et son impression.

Un visage calme, mais constamment alerte, Lann est doté d’un charme conséquent, l’image d’un jeune homme sévère aillant grandit trop rapidement, il transpire l’autorité sans se montrer intimidant et les traits doux se montrent presque forcé sous se sérieux perpétuel, le cache-œil est une partie perpétuelle de cette étrange face qui semble cacher tout en attirant l’attention. La chevelure du jeune homme est courte et pratique d’un sombre tirant sur le brun rappelant le chocolat noir, Lann préfère comparer avec du charbon, la coupe est du genre « mauvais garçon» mais passe pour un banal des plus ennuyants, mais qu’importe, il aime bien ça ainsi.

Le corps donne l’illusion de maigreur, mais cela est loin d’être le cas, sa forme est presque olympique, son entraînement extrêmement sévère ont formé des muscles puissants épousant parfaitement sa forme, probable que ses épaules amincies offre cette illusion de jeune homme banal, mais il ne fait aucun doute que toute sa personne est faite pour l’action, pour tuer.

Quant à sa garde-robe, Lann fera avec ce qui pourra lui tomber sous la main, après tout la mode ne sert à rien. Mais s’il peut se permettre un habit favori, se sera sans aucun doute son uniforme Eishi (autre que la combinaison embarrassante), un simple jean bleu avec une chemise lourde, le symbole de son ancienne unité réside, cousu sur les épaules et le cœur ; l’image d’un héron avec son rang « Storm Vanguard One : UN Tactical Unit 512 »




Informations Hors-RP

Avez-vous bien lu les règles ? Non [Code validé par Moo' qui déchire sa race et qui veut la suite de ta fiiiiche]
Où avez vous trouvé ce forum ? Top site, lequel ? Alors la je sais plus
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? Nope
♦ ...Dans ce forum ? Yep
Information additionnel : Le personnage ici présent est inspiré de l'univers de Muv-Luv Unlimited/Alternative


Dernière édition par Lann Aeron le Sam 26 Nov 2011 - 18:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Lann Aeron, Eishi   Mer 9 Nov 2011 - 17:09

Double post pour dire que cette fiche est finalement terminer.

Mes excuses pour le délai, j'ai eu un certain...imprévue.
Revenir en haut Aller en bas
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Lann Aeron, Eishi   Jeu 10 Nov 2011 - 4:28

Hoy bienvenue Militaire !

Bien avant toute chose je vois que Moo-caramel est passée validé le code et à première vue tu devrais lui écrire une suite selon son avis XD. Bon pour ma part il est évident qu'on a là une fiche de haut niveau. qui pourrait être parfait si ce n'est à quelques détails près.

Histoire:
Bon déjà je te félicite car il y a du travail, cependant il y a juste une légère question que je me pose qui a quand même quelque peu son importance : C'EST QUOI UN EISHI ??? À aucun moment tu n'expliques exactement ce que c'est, et au vu du nombre de fois où ce mot apparaît dans l'histoire, ce n'est pas un élément anodin. Bon par contre j'ai du m'y reprendre à deux ou trois lectures car il y a des passages assez confus surtout avec les sauts dans le temps. Et à mon sens je trouve que deux passages très importants concernant dans ton personnage manquent a l'appel, les événements qui en résultent la perte de son oeil et celui où il perd ses amis, je suis un peu resté sur ma faim à ce niveau la ><.

Caractère:
Intéressant, vraiment très intéressant !

Physique:
Pas de surprises vu que l'on a la un perso de type militaire.

Le Pouvoir:
Je vais peut-être paraître stupide mais Je n'ai rien compris XD, y a possible de faire une version plus simple ? par ce que le peu que j'ai compris ma laisse l'impression de plusieurs pouvoirs en un, ce qui n'est ici absolument pas possible, mais peut-être qu'une version résumée éclaircirait les choses.

AEA:
Oki, ca risque de pas lui plaire d'avoir un AEA végétatif XD

Gouts:
Ca fonctionne, dans l'histoire j'ai cru comprendre qu'il aimait manier les armes non ?

Voilà Voila, bon déjà je me note dans un coin un éventuel rp avec toi^^, Bon dans l'ensemble il a juste deux choses importantes à affiner. L'histoire, apporter quelques précisions sur les deux points qui me semblent important pour lui. Je te fais grâce des éléments confus, vais quand même pas tout te demande de revoir. t concernant ce qu'est un Eishi.

Le deuxième point c'est une version light concernant le pouvoir ^^ pour faciliter la compréhension.

Donc voila on est aux portes de la validation si je puis dire, si tu as des questions n'hésite pas je suis à dispo (moi ou soit un autre Modo ou admin bien entendu) Des que tu estimes avoir fait ce qu'il faut préviens-moi et je reviendrais vers toi.

Courage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Lann Aeron, Eishi   Jeu 10 Nov 2011 - 14:40

Yop yop, j'ai apporte un dernier paragraphe au pouvoir, je suis conscient que s'est plutôt compliquer mais j'espère que j'ai bien expliquer mon idée. x)

J'ai également ajouter un dialogue au début de mon histoire qui, encore une fois j'espère, décris la vocation des Eishi. L'histoire entière de mon perso est un gros résumer d'ailleurs, si je développe touuuut se qui devrai être développer j’aurai probablement 15 000 mots D: alors les nombreuses zone d'ombres sont volontaire, tout comme le style étrange avec les sauts dans le temps, tout est voulu x).
Revenir en haut Aller en bas
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Lann Aeron, Eishi   Jeu 10 Nov 2011 - 15:29

Super c'est un peu plus clair maintenant en effet, des très longues fiches tu sais ce n'est pas un souci il y en a plein, même certaines il faut deux post pour les avoir entièrement ^^ mais bon, c'est Dommage à mon sens les parties que tu laisses dans l'ombre sont sans doute les plus importants.

Pour ce qui est du pouvoir, c'est bien ce que je pensais, il en cumul plusieurs en un seul, et ça ce n'est pas possible c'est beaucoup trop puissant. Donc il va te falloir choisir entre:

- Anticipation sensorielle (mouvement et vue) (qui est déjà pris par Elliot Cullen donc si tu le veux aussi il faudra lui demander si ça ne le dérange pas)
- Copie de pouvoir (prit par Lye)
- Interagir avec un autre pouvoir. (prit par Flavien Nogard)

Bon je pense que le choix ne sera pas évident et surtout que les trois sont déjà utilisés ^^' donc comme je l'aie dit il est bon d'envoyer un mp à la personne concernée si tu tiens vraiment à un des trois... ou alors il te faut trouver autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Lann Aeron, Eishi   Jeu 10 Nov 2011 - 15:37

Je vais penser à autre chose pour le pouvoir, je ferai un autre post une fois l'edit fait, probable que cela prennent quelque jours comme quelque heures, l'inspiration va et vient =w=. Quant à la longueur, je vais tenter d'approfondir inrp vu comment le passé de Lann l'affecte
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Lann Aeron, Eishi   Sam 26 Nov 2011 - 18:43

Refonte total du pouvoirs et j'ai d'ailleurs chasser mon hésitation quant à mon idée de faire une nouvelle fiche. J'dois avouer qu'un aussi long délai pour terminer ma fiche n'est pas dans mes habitudes, je m'en excuse sincèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Lann Aeron, Eishi   Dim 27 Nov 2011 - 0:12

Au moins la c'est clair. ^^ j'ai tout comprit du premier coup ! ^^ mode Simili ^^

Bien le temps a été long mais je te valide donc à présent.
Bienvenue parmi nous !

Tu peux désormais commencer à rp dans le hall d'entré en créant ton sujet ou en répondant a un encore sans réponse.

N'oublie pas de passé déclarer ton pouvoir dans la zone concernée et éventuellement si le cœur t'en dit, de passer aussi par la case Présentation en zone Hros-Rp pour nous en dire un peux plus sur toi.

Enjoy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Lann Aeron, Eishi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lann Aeron, Eishi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches des disparus-
Sauter vers: