AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une odeur...La même, mais différente. [ la suite = PV Dan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Une odeur...La même, mais différente. [ la suite = PV Dan]   Dim 30 Oct 2011 - 16:29

Face à l’inexpérience de l’autre félin, Shalimar ne put que sourire. Forcément, il n’y avait que les amateurs pour tendre l’autre oreille à un assaillant. De plus, la petite scène que lui joua Dan la fit rigoler, faisant s’envoler tout le sérieux dont elle pouvait faire preuve. N’étant plus sur ses gardes, ce fut très simple pour son adversaire de la désarçonner et prendre le dessus.

À l’instant même où elle avait perçu un mouvement chez sa monture, la tigresse avait compris qu’il se passerait quelque chose, mais elle fut surprise malgré tout lorsque son corps quitta sa position. En un battement de cil, la tigresse se retrouva allonger sur le dos, avec son épaisse chevelure comme seule protection contre l’irritation de l’herbe sur sa peau. Par chance, elle était parvenue à maintenir sa queue assez basse pour ne pas la coincer entre son corps et le sol. En somme, sa nouvelle position n’était pas si inconfortable qu’il n’y paraissait, même que la féline n’aurait aucune objection à demeurer ainsi si l’autre félidé acceptait de retirer son tee-shirt. Mais bon, que ne ferait-elle pas pour avoir le droit de se blottir contre de la fourrure. Mais la position perdit bien vite de sa valeur… Des chatouilles... La tigresse se contracta de toute part, agrippant quelques brins d’herbe et pliant subitement les genoux. Elle ne se défendait pas et ne comptait pas le faire, ayant appris au fil des ans que ça ne servait à rien… Elle serra les dents, attendant que son adversaire ait pitié d’elle, ce qui se produisit assez rapidement.

Après une phrase dont Shal’ ne saisit pas le sens, étant trop concentré sur corps afin de s’empêcher de se tortiller en émettant de longues et piteuses plaintes, la tigresse put apprécier le soudain changement du contact entre son corps et les mains de l’autre félin. Les siennes relâchèrent leur emprise sur les pauvres brins verts qu’elles gardaient prisonniers et tout son corps se détendit. Seul le dos de la féline s’arquait de temps à autre, cherchant à suivre les caresses qui la parcourraient. Ses yeux se fermèrent et ne moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, un ronronnement des plus bruyants fit acte présence. Rien en ce bas monde ne pouvait être plus agréable…

~Hey... Non…Mais…Mais…Mais non!~

Les douces caresses venaient de subitement prendre fin, tout comme le fort vrombissement qu’elles causaient. L’autre félin se releva et l’invita à faire de même, ce qu’elle n’accepta de faire qu’une son mécontentement affiché aux yeux de tous. La tigresse se saisit de la main qu’on lui tendait après avoir affaissé ses oreilles et peint un air peiné sur son visage. Une fois debout la tigresse ne put s’empêcher de penser que jamais ses amis n’avaient écourté une séance de câlins, c’était toujours elle qui choisissait avec qui, où, quand et combien de temps duraient ces séances. Et en voyant Dan s’éloigner, Shal’ ne put que constater à quel point elle aurait aimé que cette séance dure plus longtemps.

Lorsque l’autre félidé commenta l’état de l’étendue aqueuse, la tigresse ne put que frissonner et instinctivement porter ses mains à ses oreilles. Elle les caressa presque timidement, comme si elle cherchait à les réconforter où encore à se faire pardonner d’avance le traitement choc qu’elle leur ferait subir. N’importe qui d’autre n’aurait fait que les effleurer se serait brutalement fait rejeter, c’est pour dire à quel point ses oreilles étaient sensibles- capricieuses peut-être? Shalimar appréhendait le moment où ses immenses oreilles pénétreraient dans l’eau, mais heureusement, une voix la fit revenir au monde des vivants.

-Barboter!!
S’exclama-t-elle soudainement en affichant un air exaltée. Barboter, je veux barboter! Répéta-t-elle avec plus d’entrain en répriment une envie de sauter dans tous les sens.

La tigresse s’approcha à son tour du lac et se pencha légèrement en avant pour y voir son reflet. Quelle grande surprise elle eut en y voyant des silhouettes de poissons. Son regard s’agrandit et elle recula lentement, comme si elle craignait de leur faire peur. Elle se retourna ensuite vers le surfeur, juste à temps pour assister à sa presque mise à nue. Elle ne put s’empêcher de le dévisager. Non pas qu’elle ait un besoin inexplicable de le voir se dévêtir- en fait ça ne la dérangerait pas-, mais en le voyant faire, elle se reconnaissait. Tous les félins étaient-ils semblables sur ce point? Étaient-ils tous fiers de leur corps à ce point? Et donc, loin d’être gênée ou encore obsédée, la tigresse était simplement perplexe, attendant de voir s’il avait la même habitude qu’elle…

Si elle y avait cru? Un peu mais elle cherchait seulement une réponse… Au moins maintenant elle savait que la pudeur n’était absolument pas une caractéristique féline… Elle aurait bien aimé lui dire que s’il préférait se montrer dans sa tenue d’Adam dès le premier jour, elle n’y voyait aucun inconvénients- mais que par principe et surtout parce qu’Abellyne ne lui pardonnerait jamais de le faire avant, elle n’en ferait autant qu’après au moins quatre séances de câlins-, mais elle n’en eu pas le temps. Dan venait de plonger et l’invitait maintenant à le rejoindre.
Impatiente d’en faire de même, la tigresse retira son pantalon- et ce fut bien la seule chose qu’il lui restait à enlever- et s’approcha de la rive. Elle si agenouilla, puis posa les mains au sol avant de s’incliner vers l’avant. Elle se retrouva à nouveau face à son reflet, mais les poissons n’y étaient plus...

Des poissons… Shal’ allait nager dans une eau où vivaient d’autres formes de vie. Sa queue et ses oreilles se dressèrent soudainement, une ombre venait d’apparaître sous son reflet. Sans chercher à savoir pourquoi elle le faisait, la tigresse plongea rapidement une main dans l’eau à proximité de cette ombre et la ramena près d’elle tout aussi vite. Étrangement, cela l’amusa grandement et elle rit même en voyant l’ombre s’enfuir.

De nouveau seule avec son reflet, Shalimar immergea de nouveau l’une de ses mains, mais cette fois afin de l’envoyer se poser dans le fond. Une fois sa paluche encrée dans la vase, elle envoya son autre la rejoindre et elle put constater que le fond de ce lac était fait en pente ce qui signifiait que le centre pouvait avoir une profondeur impressionnante. Ses bras et son buste dans l’eau, la tigresse profita quelques secondes de la douceur de l’eau avant de faire entrer ses jambes dans l’eau. Tel un animal en chasse, seul le sommet de sa tête ainsi que sa queue dépassait de la surface de l’eau, surface étant devenue orangée près de la tigresse à cause de son imposante chevelure flottant autour d’elle telle une nappe de pétrole orangé dans l’océan.

La tigresse prit une profonde inspiration et s’immergea totalement. Elle s’amusa d’abord à suivre la pente descendante qui constituait le fond du lac, puis s’immobilisa, à l’affut du moindre être aquatique. Jamais elle n’avait eu la chance de nager dans un lac qui n’était pas pratiquement stérile ou dans lequel il y avait autre chose que quelques algues. L’eau commençait à torturer ses oreilles, mais il était hors de questions pour elle de remonter avant d’avoir croisé la route d’un quelconque poisson, aussi petit soit-il. Elle dû rester suffisamment longtemps sans bouger, car bientôt une masse écailleuse se glissa entre ses jambes, puis une autre et bientôt la tigresse, en se retournant, tomba nez-à-nez avec un petit être aquatique. Aussi bête que cela puisse paraître, la féline lui sourit avant de se propulser vers la surface.

Sa tête sortie une première fois de l’eau, se fit engloutir de nouveau, puis réapparue cette fois dégagée de tous cheveux malmenés. Ses oreilles purent enfin se faire entendre et ne se gênèrent pas pour ciller tout en s’agitant dans tous les sens. Shalimar tenta de les apaiser en les caressant, puis, en tournant lentement sur elle-même, chercha à voir sous l’eau la moindre présence. Qui sait, peut-être d’autres créatures viendraient lui dirent bonjour. Quoi qu’il en soit, la queue de la demoiselle cachait bien son jeu, sous toute cette eau, elle pouvait s‘agiter autant qu’il lui plairait, personne ne le aurait ou ne viendrait la déranger.
Revenir en haut Aller en bas
Surfeur Chimère
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Age : 25
• Pouvoir : Attirance Féline
• Petit(e) ami(e) : Gonzesse (en priorité) ou mec peut importe ^^

Messages : 48
Inscrit le : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Une odeur...La même, mais différente. [ la suite = PV Dan]   Mar 15 Nov 2011 - 11:31

Suite à son invitation à le rejoindre la féline enleva son pantalon et s'approcha de l'eau et s'agenouilla sur la rive, de là elle resta quelques minutes à contempler la surface de l'eau. Elle dut comme prise d'un choc lorsque ses attributs animaux se dressèrent subitement, elle en plongeant ensuite la main dans l'eau. Elle avance alors dans cette position. Drôle de méthode pour aller se baigner pensa-t-il. Il avait compris des premiers instants que psychologiquement elle était un peu plus dotée des sens animaux que lui, mais à ce point la il ne l'aurait pas cru. Une fois qu'il n'y avait plus que sa tête hors de l'eau il eut une drôle d'impression comme s'il voie une méduse orange sous la surface avancer lentement. Il eut un sourire en y pensant. Il tourna la tête jusqu'à sa planche et nagea en Crawl jusqu'à elle. Une fois qu'il l'eut atteint il croisa les bras dessus pour avoir un appui et voulu continuer d'observer la tigresse évoluer dans l'eau le seul bémol c'est qu'elle avait disparu sous la surface. Au bout d'un petit moment ne la voyant pas remonter, il fronça les sourcils et commença à s'inquiéter et s'apprêta à plonger pour voir si tout allait bien, mais ce ne fut pas la peine car elle refit son apparition.

- Woé tu m'as fait flipper !

Il remarqua alors un détail, les oreilles de la féline s'agitaient dans tous les sens. Un sourire se dessina en coin.

- Toi t'es super-sensible des oreilles... Bienvenue au club !

Apparemment pour elle le contact de l'eau avait l'air d'être difficile, pour celles de Dan en revanche, passant quasiment toute sa vie sur sa planche à dompter les vagues de la mer elles étaient habituées.
Il resta plusieurs longues secondes les bras croisés sur sa planche à l'observer. Il était content de l'avoir rencontré, bien qu'avec une approche très musclée d'entrée de jeu fallait le dire mais ce n'était pas pour lui déplaire. Il se redressa et après une inspiration ce fut lui qui disparut sous la surface. Garder la visibilité dans cette eau était loin d'être simple, car il voyait flou et opaque. Au moins il pouvait voir c'était toujours mieux qu'en mer ou le sel de l'eau brulait les yeux. Dans cette étendue sombre il repéra bien facilement la couleur claire de la peau de la tigresse. Il nagea jusqu'à elle. À l'endroit où elle était, et aux raisons de sa taille il avait pied. Il passa entre les jambes de la féline et se releva subitement. Cette technique avait pour but qu'en se relevant elle se retrouve assise sur ses épaules. Il lui tenait les chevilles pour ne pas quelle tombe en arrière. Le seul problème ayant les cheveux quelque peu longs il avait les mèches qui lui tombaient sur les yeux et n'y voyait presque rien, au moins le seul point positif c'était que pour lui elle ne pesait pas particulièrement lourd.

- Et maintenant que je t'ai attrapée tu fais quoi ?

Plaisanta-il. Ca y est le chahut du barbotage avait officiellement commencé. Laissez deux félins taquins

dans une étendue d'eau aussi grande que celle-là, vous pouvez revenir dans 6 heures il y a de grandes chances qu'ils y soient encore. Enfin pour Shal il ne savait pas combien de temps elle aimait rester dans l'eau. Mais lui il pouvait passer des journées entières dans le grand bleu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Une odeur...La même, mais différente. [ la suite = PV Dan]   Mar 22 Nov 2011 - 21:50

Un club? S’il existait un club pour les hybrides sensibles des oreilles, Shal’ en serait très certainement la présidente. Elle doit même se faire violence pour tolérer ses propres mains sur ses grands organes auditifs. La tigresse allait lui répondre qu’elle acceptait d’y entrer seulement si c’était lui qui s’occupait de son initiation, mais lorsqu’elle voulut le faire elle remarqua qu’il s’était tu et qu’il la regardait. Elle ne détourna pas le regard et ne chercha pas non plus à tâtons ce qui pouvait clocher chez-elle pour qu’il la fixe, elle savait très bien ce à quoi elle devait ressembler et ne voyait pas pourquoi elle devrait se sentir gênée par le regard de l’autre félin. Même qu’elle ne comprenait pas comment on pouvait être gênée par un regard point. Il lui arrivait souvent d’observer des gens parce qu’elle les trouvait beaux, intéressants ou parce ce qu’elle aimait ce qu’il faisait et elle avait été de très nombreuse fois déçue de voir le sujet de son observation baisser la tête, rougir et/ou s’enfuir à toutes jambes.

Ainsi, sans s’en rendre compte, la jeune féline s’était elle aussi mise à regarder son vis-à-vis. Du moins jusqu’à ce que celui-ci ne décide de disparaître. Comme ça, d’un coup, le corps de l’autre félin s’immergea. Shalimar papillonna des cils quelques secondes pour laisser le temps à son cerveau d’assimiler et accepter que l’autre tigre ne c’était pas fait attaqué par un monstre. Dan avait simplement choisit de plonger et finirait bien par revenir…. Du moins, c’est ce qu’avait choisi de faire croire la tigresse à sa conscience.

Soudain, quelque chose de bien plus épais, mais tout aussi doux, caressa la peau de la féline. Sa queue rencontra un obstacle solide et en une fraction de seconde, Shalimar se retrouvait totalement- ou presque- hors de l’eau. Elle écarta les bras et tendit la queue pour garder son équilibre. Sans s’en rendre compte, elle avait même plié les genoux, comme si son corps savait quoi faire. Une fois stable, ses yeux se baissèrent sur ce qui se trouvait entre ses jambes. Elle était confortablement-pour combien de temps- assise sur les épaules de Dan.

Sans se faire prier, les mains de la tigresse allèrent se loger dans la chevelure de l’autre félidé, lui offrant un léger massage du cuir chevelu au passage. Shal’ s’assura de dégager la vue de son ami avant de le forcer à incliner la tête vers l’arrière. La crinière de Dan lui chatouilla le ventre, ce qu’elle apprécia.

-Mais c’est que tu es confortable comme ça! Le taquina-t-elle en allant lui gratouiller le menton.

Puis, elle lui écrasa une main sur le front en rigolant puis se donna une poussée pour quitter son piédestal. À la seconde où son corps se retrouva dans l’eau, Shal’ s’arrangea pour éclabousser son perchoir avant de se mettre à nager en direction du centre du lac. Plus l’eau serait profonde, mieux ce serait, car pour le moment, la taille et la carrure de Dan lui offrait un trop grand avantage sur elle. Le jeu ne pourrait être réellement amusant qu’à force égale. Tout ce qu’elle espérait c’est que le félidé n’ait pas la même méthode de torture que son ami Nuggy. Shal avait horreur de se faire lécher et ne le faisait que pour se venger. Une langue, ça reste dans la bouche… 96% du temps….

Lorsque la tigresse jugea la profondeur suffisante, elle s’immobilisa et fit face à son adversaire. Elle avait pour habitude d’essayer de garder un niveau d’agressivité à peu près semblable à celui de la personne avec qui elle jouait, bien que cela puisse être difficile parfois. Et comme c’était la première fois qu’elle allait jouer avec Dan, ce serait une séance d’essai et d’erreur où il lui faudrait sans doute beaucoup de retenue… Disons qu’il y avait très peu de chance pour que le félin soi un guerrier de la même trempe que certains de ses compagnons de jeux favoris et donc, la tigresse se résolu à ne pas sortir les griffes la première. Elle savait cependant qu’elle ne pouvait rien promettre pour ce qui était de ses toutes petites dents. Comme quoi ce peut être la plus petite partie de son corps que l’on n’arrive pas à dompter.
Revenir en haut Aller en bas
Surfeur Chimère
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Age : 25
• Pouvoir : Attirance Féline
• Petit(e) ami(e) : Gonzesse (en priorité) ou mec peut importe ^^

Messages : 48
Inscrit le : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Une odeur...La même, mais différente. [ la suite = PV Dan]   Mer 23 Nov 2011 - 16:13

Il recouvra bien vite la vue, quand les mains de la tigresse, allèrent se promener dans ses cheveux et allant lui dégager les mèches trempées qui lui cachaient la vue. elle lui fit ensuite basculer la tête en arrière, pour que leurs deux regards puisse se croiser, bon lui il la voyait à l'envers mais peu importe

-Mais c’est que tu es confortable comme ça!

Avait-elle plaisanté en allant lui gratter le menton.

- Quand on aime la fourrure mouillée.

Ça il avait appris à faire avec, mais fut un autre temps il ne supportait pas de toucher des poils trempés. Il sentit ensuite une main se poser sur son front, et comprit que sa proie allait réussir à s'échapper, jouant le jeu il lâcha les jambes de la féline et la laissa atterrir dans l'eau, il reçut une bonne rasade s'éclaboussures au passage. Il se secoua vivement la tête, pour dégager une nouvelle fois sa vue de ses cheveux. Il chercha son amie du regard et la trouva en train de nager vers le centre du lac avant de s'arrêter au bout d'un moment, Elle avait préféré allez dans eau plus profonde. Très bien, défi qu'il allait relever. Il s'avança dans l'eau, non pas en direction de la féline mais en direction de sa planche. Avec une souplesse et une aisance habituelle, il monta dessus et se mit debout. Il donna un coup de pied dans l'eau, a la manière d'un skateur donnant une impulsion sur le bitume pour faire avancer son skate. Là sur l'eau la vitesse était loin d'être excessive mais cela était toujours plus rapide que s'il y avait été en crawl. Il adressa un sourire à la tigresse avant de prendre son appui pour sauter en exécutant un salto aérien, il retomba en chandelle juste devant elle l'éclaboussant au passage. Sous l'eau il fit rapidement le tour d'elle une nouvelle fois et ressortit à la surface derrière elle. Il l'attrapa par la taille avec ses bras et lui murmura à l'oreille.

-Paré à plonger.

Ni une ni deux il prit son inspiration et replongea, entrainant la félidé avec lui. Au bout de quelques mètres sous l'eau il la lâcha et ne remonta pas à la surface. Il alla se positionner sous sa planche de sorte à ce qu'elle ne puisse pas le repérer une fois quelle serait remonté à l'air libre. Il attendit un temps qui lui jugea assez long pour sorti de sa cachette de fortune et aller se repositionner derrière la tigresse tout en ayant l'assurance de ne pas être vu. Il remonta alors à l'air libre sans provoquer de trop grand remous derrière elle pour qu'elle puisse se douter de rien. Il s'approcha une seconde fois de son oreille pour de nouveau lui murmurer tout doucement.

- Tu pense pouvoir rivaliser avec le champion international de surf ? je tiens le pari.

Elle avait clairement évoqué le fait un peu plus tôt qu'elle ne connaissait pas ce sport avant aujourd'hui, mais d'après l'explication qu'il lui avait fournie, sa phrase laissait sous entendre qu'il passait vraiment énormément de temps dans l'eau. Et qui plus est de l'eau de mer au milieu des roulis et de l'écume des vagues, alors un lac paisible c'était vraiment de la rigolade.

Il ponctua sa phrase en posant ses deux mais sur les épaules de la tigresse, tandis que sa tête allait se frotter contre sa chevelure. Un petit câlin de passage était toujours bon à donner. Il s'éloigna ensuite d'elle pour replonger de nouveau et remonta à la surface de l'autre côté de sa planche. Il croisa les bras sur cette dernière et attendait la suite des événements en observant là féline avec passion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Une odeur...La même, mais différente. [ la suite = PV Dan]   Sam 3 Déc 2011 - 1:59

Lorsque la tigresse vit son nouvel ami grimper sur sa planche, elle s’attrista un moment, croyant que le jeu était fini avant même d’avoir réellement commencé. La joueuse en elle venait de se réveiller et elle était prête à remuer ciel et terre pour ne pas avoir a retourner faire la sieste dans l’immédiat. Elle voulut repartir à la guerre, mais tous ses sens se mirent en éveil, la faisant s’immobiliser un instant. Son instinct de prédatrice pris le dessus en voyant l’autre félin la charger en glissant sur sa planche. Au moment où les genoux du félidé se plièrent, la tigresse exécuta rapidement deux ou trois brasse de recule pour échapper à une éventuelle attaque. Résultat : elle se fit simplement éclabousser. Je dis simplement, mais ce fut un véritable crime pour les oreilles capricieuses de Shalimar…

Lorsque toutes les gouttes perlant dans ses cils furent tombées, elle put sentir sur la peau de son ventre l’étrange sensation du pelage mouillé qui pourtant savait se faire apprécier d’elle. Elle s’y abandonna instinctivement, malgré qu’elle sache pertinemment qu’il s’agissait de son compagnon de jeu. Comme quoi elle savait accepter de se laisser prendre au piège pour quelques secondes de confort. Ce fut évidemment le chuchotement qui la ramena à la réalité, lui faisant prendre une profonde inspiration, juste à temps pour survivre à une immersion prolongée.

Une fois libre, la tigresse agita sa queue histoire de savoir si son adversaire était toujours dans les parages. Mais Dan n’était déjà plus là. Shalimar pris donc quelques secondes pour tourner sur elle-même, essayant de voir par où il s’était enfuit… Ne le voyant pas, la tigresse choisi de remonter à la surface, peut-être le ferait-il en même temps qu’elle? Elle se mit donc à nager sans trop se presser. Quand sa tête refit surface, la félidé passa une main dans ses cheveux, les ramenant tous sur la même épaule. Le chatouillis que lui occasionnaient ses mèches libres et humides la déconcentraient bien trop pour qu’elle soit à cent pour cent investie dans le jeu. Au moment où elle voulut changer de position pour avoir une meilleure vue sur le lac la tigresse se fit surprendre, mais encore une fois, la joueuse se laissa amadouer…

Une chaleur dans son dos lui fit savoir que «l’ennemi» avait de nouveau approché sans se faire remarquer. Cette fois le chuchotement la fit sourire, elle adorait les paris, surtout lorsqu’elle les gagnait et qu’elle pouvait choisir son prix… Elle s’apprêtait donc à mettre une séance de câlins plus ou moins innocente en jeu lorsque deux mains lui coupèrent l’herbe sous le pied. Les deux immenses paluches qui trônaient sur ses épaules lui envoyait un tout autre message qu’un «Je t’ai eu, prépare toi à mordre la poussière», ce qui la fit de suite ronronner. Mais le comble ce fut lorsque la tête de l’autre félin vint se frotter contre elle. À ce moment, elle voulut inconsciemment murmurer un prénom qui lui faisait du bien et elle l’aurait probablement fait si tous contacts entre les félins n’avaient pas pris fin. C’est alors que Shalimar comprit l’énorme erreur qu’elle avait failli commettre.

Murmurer en ronronnant n’était pas une mauvaise chose en soi, même que Shalimar avait découvert que c’était un excellent moyen d’en avoir davantage… Le problème était plutôt le suivant : Ce n’était pas le prénom de Dan qu’elle aurait murmuré… Un sentit immense de culpabilité s’empara alors d’elle. D’une part elle s’en voulait de ne pas avoir su garder suffisamment le contrôle pour se souvenir à qui appartenait le corps qui la faisait ronronner, ce qui pourrait être vexant pour Dan, et d’un autre côté, elle s’en voulait tellement d’avoir pu confondre les mains d’un presqu’inconnu avec celles lui ayant arraché le plus de ronronnement dans toute sa vie, celles de Nuggy.

À ce moment, la joueuse en elle ne se fit pas prier pour s’enfuir faire la sieste… Le cœur de Shalimar était trop confus pour en tirer le moindre plaisir. Ce qui laissa le champ libre pour la part d’elle-même qu’elle appréciait le moins : celle qui ne vivait que de tristesse. Ses grandes oreilles finirent par cesser de se plaindre et s’affaissèrent. C’est la queue entre les jambes et le regard bas que la féline nagea jusqu’à la planche de sa nouvelle connaissance. Son langage corporel montrait très bien qu’elle n’avait plus envie de jouer… Arrivée à destination, la tigresse s’arrêta et croisa les bras sur la planche, ne regardant toujours pas l’autre félin.

-J’ai… Je n’ai plus envie de jouer…
Déclara-t-elle à voix basse.

Shalimar croyait toujours que son arrivée au pensionnat n’était que la résultant d’une très bonne blague et donc que sa présence n’était que temporaire. Ainsi, il était tout à fait logique qu’elle ait envie de retourner chez-elle pour ne pas infliger sa baisse de moral à qui que soi, sauf peut-être Aabellyne. Chose qui serait théoriquement suivit par une séance de «câlins-pardon» dont Nuggy ignorerait la raison, mais qu’il ne refuserait jamais.

-Je dois rentrer chez-moi…Finit-elle par dire en se détachant de la planche de surf.
Revenir en haut Aller en bas
Surfeur Chimère
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Age : 25
• Pouvoir : Attirance Féline
• Petit(e) ami(e) : Gonzesse (en priorité) ou mec peut importe ^^

Messages : 48
Inscrit le : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Une odeur...La même, mais différente. [ la suite = PV Dan]   Mer 21 Déc 2011 - 18:48

Elle vint finalement le rejoindre sur le bord de sa planche. Mais en la voyant de plus près, quelque chose avait changé, subitement comme ça, déjà d'un par l'expression faciale mais aussi dans sa gestuelle, ses oreilles étaient retombées et elle semblait plutôt triste. En voyant cette attitude il haussa un sourcil. Il n'arrivait pas à comprendre ce qu'il venait de se passer

-J’ai… Je n’ai plus envie de jouer…

C'était presque comme recevoir une claque dans la figure. Instinctivement la seule réponse qu'il aurait été capable de fournir aurait été un "mais... pourquoi ???" Or il resta plus stupéfait qu'autre chose, son second sourcil alla en rejoindre le premier. Qui plus est elle n'avait pas osé le regarder.

-Je dois rentrer chez-moi…

Là il était une nouvelle fois resté scotché. Il avait bien une idée de son soudain changement idée comportement. avait-il été peut-être un peu trop enjoué à l'idée d'avoir la présence de quelqu'un de similaire à lui ? Il pensait qu'elle aurait compris ce qu'il pouvait ressentir vis-à-vis de cette rencontre. Nous ne parlons bien sur pas d'amour dans le cas présent.

- Shal... je...

Dans un premier temps il ne savait pas trop bien quoi lui dire, dans un second temps elle se détacha de la planche avant de prendre la direction dur bord. Elle comptait vraisemblablement partir. Et la il fronça les sourcils. Elle ne devait pas avoir conscience de la situation dans laquelle elle était, tandis que lui il savait ce qui l'attendait puisque l'on ne pouvait sortir de cette baraque. Il sentait malheureusement qu'il allait devoir lui annoncer le problème et cela risquait d'être vraisemblablement délicat. Il se hissa sur sa planche et finit par s'assoir sur le rebord les jambes toujours dans l'eau. Il avait la tête basse et ne la regardait pas non plus. Son expression faciale était très sérieuse. Alors par où commencer sans être trop direct, il devait faire vite avant qu'elle n'est regagné le rivage et ne soit trop loin pour l'entendre.

-Euh... Shalimar... tu as bien lut panneau à l'entrée n'est-ce pas ?

Il était quasi sûr que non à moins que dans le cas contraire elle ne les aurait pas prises au sérieux. En tout cas c'était l'approche la plus douce qu'il avait peu trouvée. Maintenant ce qu'il redoutait c'était la réaction qu'elle pourrait avoir. Que ferait-il si elle décidait de ne pas le croire ? Ou alors si elle demandait des explications ? ou bien si elle décidait de le croire ? dans n'importe quel cas, cela le mettait quelque peut mal à l'aise d'être le messager d'une nouvelle pareille. Cependant il devait prendre son courage à deux mains et endosser cette responsabilité. Le tout était juste de ne pas la heurter car savoir que l'on ne pourra jamais plus revenir chez soi, revoir les gens qu'on aime, et pratiquer ses activités favorites a de quoi en rendre certains suicidaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Une odeur...La même, mais différente. [ la suite = PV Dan]   Lun 2 Jan 2012 - 18:21

En entendant son surnom, la tigresse courba davantage le dos. Comment Dan faisait-il pour lui rappeler autant son meilleur ami? Un canidé et un félidé… Ça ne se ressemble pas! Cette fois la féline se mit à nager. Son interlocuteur ne semblait pas très promp à de longues phrases, alors elle n’allait pas s’attarder. Des plans pour qu’elle s’attache encore plus au seul félin qu’elle connaisse et qu’elle n’arrive plus à partir. L’idée de se sentir davantage familière avec un étranger de la même race qu’elle que de ses meilleurs amis depuis toujours la répugnait. Mais quelle crédibilité affective elle aurait!? Cette pensée lui arrache un discret grondement d’insatisfaction. Elle avait horreur que les gens puissent avoir l’occasion de douter d’elle…

À peine avait-elle fait quelque brasse que l’autre félin reprit contenance. Les panneaux à l’entrée? Évidemment qu’elle les avait lu, elle devait d’ailleurs admettre que c’était la partie la plus intriguant de la blague des équidés. Elle prit mentalement note de leur en glisser un mot une fois rentrée. Une œuvre bien exécuté mérite d’être soulignée, même s’il s’agit d’une blague plus ou moins à la hauteur des vôtres. Shalimar s’arrêta donc de nager, mais ne se retourna pas.

-Évidemment, que je l’ai lu… Je dois d’ailleurs admettre que j’ai été très impressionnée par la créativité des farceurs. Mais ça ne bat pas la blague que je leur aie faite…

Sur ce, la tigresse se remit à nager. Il fallait vraiment qu’elle rentre maintenant, son corps lui réclamait déjà d’autres câlins- n’ayant pas été satisfaite de ceux auxquels elle avait eu droit durant la baignade- et il était hors de questions qu’elle succombe aux mains de son confrère félins, sinon elle ne voudrait plus rentrer chez elle… De plus, elle devait retrouver toutes ses affaires. Mais qu’est-ce qu’elle avait à toujours balancer tout n’importe où? Surtout quand Aabellyne ou Nuggy n’étaient pas là pour ramasser derrière elle…

La tigresse accéléra et se regagna la rive juste à temps pour éviter de faire demi-tour et de supplier l’autre félidé de reprendre leur séance de câlins. Elle sorti de l’eau en torsadant son imposante crinière afin d’en extraire toute l’eau qu’elle avait absorbée. Ses pieds la menèrent d’eux même jusqu’à son pantalon, se laissant volontairement trainer pour apprécier le contact de l’herbe. Mais lorsqu’elle arriva au seul vêtement dont elle connaissait la position, Shalimar fut victime d’un horrible combat interne.

La tigresse se laissa tomber par terre et se recroquevilla en posant ses mains sur son ventre. Elle savait qu’elle devait rentrer pour se faire pardonner de ce que Nuggy ne devait jamais savoir, mais elle avait tellement envie de rester… Elle qui avait grandi en rêvant de rencontrer quelqu’un comme elle… Elle se voyait maintenant en compagnie d’un autre félin, mais la seule chose qu’elle avait en tête était de partir. Mais qu’est-ce qui lui prenait? Ce n’Était pas bien compliqué? Non?

~ Je dois rentrer… Il faut que je demande pardon à Nuggy, il… Mais il ne doit pas savoir…Jamais.~
Inconsciemment et par pur besoin de réconfort, la tigresse se mit à se caresser le ventre. Elle ne savait plus quoi faire. Comment pouvait-on désir deux choses aussi intensément? Le désir de rejoindre ses amis, ou plutôt le besoin de les rejoindre, et le besoin pratiquement vitale de vivre près de quelqu’un qui nous ressemble. Dan était le premier félin qu’elle croisait de toute sa vie et c’était bien normal pour elle de vouloir rester près de lui. Se sentir au bon endroit et avec la bonne personne, c’est que ressentait la tigresse depuis qu’elle était tombée- avait sautée- sur le premier félin qui lui était donné de rencontrer.

~ Pourquoi je ne me sens pas comme ça avec Nuggy et Aabellyne? Je les aime plus que tout au monde…~
De plus en plus perdue, Shalimar poussa un rugissement se situant entre la colère et l’appelle à l’aide. Que ce pouvait être mélangeant! Voilà ce qu’elle avait gagné à vivre parmi des êtres qui ne pouvaient qu’essayer de la comprendre. Ce n’était pas vraiment leur faute, Shal savait qu’on ne choisissait pas l’espèce à laquelle on appartient, mais tout de même…

Posant ses mains sur ses immenses oreilles, la féline implora le ciel qu’on lui vienne en aide. Elle ne savait plus où donner de la tête. Rentrer chez-elle parmi ceux qu’elle aime ou rester avec le seul autre représenta de son espèce avec qui elle se sentait à sa place?
Revenir en haut Aller en bas
Surfeur Chimère
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Age : 25
• Pouvoir : Attirance Féline
• Petit(e) ami(e) : Gonzesse (en priorité) ou mec peut importe ^^

Messages : 48
Inscrit le : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Une odeur...La même, mais différente. [ la suite = PV Dan]   Mer 4 Jan 2012 - 21:54

Il la regardait s'éloigner. Elle ne s'arrêta de nager que lorsque il lu avait adressé la parole.

-Évidemment, que je l’ai lu… Je dois d’ailleurs admettre que j’ai été très impressionnée par la créativité des farceurs. Mais ça ne bat pas la blague que je leur aie faite…

Puis elle repartit de plus belle. Il aurait voulu lui dire que ce n'était pas une blague, lui faire prendre conscience de ce qu'elle allait affronter. Mais il n'en eut pas la force. Il craignait qu'elle rejette la faute sur lui et ça il ne le voulait pas. Alors il se contenta de la regarder gagner le bord les oreilles basses. Eh beh, il savait bien que cela avait été trop beau pour être vrai et que cela n'allait pas durer. Il émit un soupir et s'allongea sur sa planche. Il préférait ne pas la retenir, ça risquait de mal tourner. Enfin c'était dommage, certes ils ne se connaissaient presque pas mais vu à quels points ils étaient identiques il avait presque l'impression de la connaitre, mais la réalité était qu'il ne connaissait rien d'elle. Déjà qu'elle ne venait pas du même monde que lui ça c'était une certitude, il l'avait compris. Comme il avait déjà croisé des gens ici d'autres mondes et d'autres époques. Chez elle les êtres humanoïdes avec des attributs animaux étaient sans doute soit très courant ou soit l'espèce remplaçant l'humain à propremet dit enfin quoi qu'il en soit c'était naturel. et dans son cas à lui... c'était tout sauf naturel, artificiellement créé oui. Il ne savait pas s'il était la seule chimère existant en secret dans son monde mais ce qui était sur s'il y en avait d'autres il devait se compter sur les doigts d'une seule main et la était la vraie grande différence entre eux. Il contemplait les nuages avec un certain sentiment de culpabilité... mais pourquoi il n'avait rien dit ? Oui bon de peur de tout se reprendre dans la figure certes mais au moins il n'aurait pas dû la laisser filler aussi simplement.

Soudain une sorte de rugissement se fit entendre, ce qui le fit se redresser brusquement sur sa planche. Elle n'était pas parti elle était toujours là mais, mais ça n'avait pas l'air d'aller bien, pas bien du tout, Elle était allongée par terre. Ni une ni deux il sauta de sa planche. et se mit à nager en crawl pour atteindre le rebord plus vite que possible, il se demandait si elle venait de comprendre la signification exacte de ce qu'il y avait d'écrit sur le panneaux. Il sortit de l'eau arriva a coté d'elle et s'agenouilla, il posa une de ses main sur son épaule. Elle avait les mains plaquées sur ses oreilles.

-Shal qu'est ce qu'il se passe ? Ca va ?

Il avait une mine un peu perplexe à vrai dire il se faisait du souci pour son état, quelques instants auparavant tout avait l'air de bien aller. Il ne l'avait quitté des yeux que quelques instants et il avait suffit de ce laps de temps pour qu'il se passe quelque chose dont il ignorait totalement la cause, il avait juste des idées mais rien de trop sur. Son visage se détendit, et il lui adressa un sourire qui se voulait rassurant à défaut de la prendre dans ses bras, étant encore complètement trempé

-Ne t'inquiète pas, ca va aller

Oui il valait mieux l'optimisme que le défaitisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Une odeur...La même, mais différente. [ la suite = PV Dan]   Sam 14 Jan 2012 - 15:31

En sentant quelque chose de mouiller se poser sur son épaule, la tigresse se contracta instinctivement. Puis elle laissa son regard suivre le parcourt laborieux d’une gouttelette glissant le long de son bras. Ce simple geste suffit à la calmer, temporairement. Quand la voix de Dan se fit entendre- car bien que ses mains soient plaquées sur ses oreilles, leur différence flagrante de taille ne permettait à Shalimar de se rendre sourde- la tigresse se contorsionna bizarrement pour que son regard métallique rencontre le sien. Une bonheur coupable s’empara immédiatement d’elle lorsque les oreilles félines de Dan furent à portée de vue.

Si ça allait? Si, ça allait!? Non, pas vraiment. Pas du tout. Mais comment lui expliquer? Oui, il était «comme elle», mais l’était-il assez pour comprendre ce que c’était que de devoir faire le choix entre deux choses que l’on aime et dont on a besoin? Y avait-il aussi des amis d’espèces différentes qui attendaient le retour de Dan? Dan avait-il une chance de recroiser quelqu’un leur étant semblable, à lui et elle, s’il retournait chez lui? C’était une véritable torture pour la tigresse de ce dire que s’ils se quittaient maintenant, l’autre félin rencontrerait quelqu’un comme eux et l’oublierait. Il y avait tellement peu de chance que ça arrive à Shalimar… C’est pour ça que c’était difficile de choisir.

-Ne t'inquiète pas, ca va aller

Pourquoi souriait-il? Comment pouvait-il dire «ça va aller»? La tigresse se redressa soudainement et agrippa les avant-bras de l’autre félidé. N’avait-il pas idée de ce qui se passait? Ne pouvait-il pas comprendre qu’elle était face à un choix impossible à faire? Il était bien «comme elle», non? Alors pourquoi lui disait-il de ne pas s’inquiéter?

-Non! Non, ça ne va pas! J-… Je ne veux pas m’en aller! Je ne veux pas te laisser partir non plus… Je ne sais pas si c’est comme ça chez toi, mais si je pars, il y a très peu de chance que je rencontre à nouveau quelqu’un comme nous. Tu devrais comprendre ça, non? On vit tous les jours entourés d’espèces différentes de la nôtre, mais on a beau s’attacher à eux, on ne PEUT PAS se sentir à notre place. Ce n’est pas normal de vivre parmi des êtres différents de soi en sachant qu’il est pratiquement impossible de trouver quelqu’un qui nous ressemble.

La tigresse relâcha les bras du félin et- se fichant éperdument de rencontrer un pelage complètement mouillé- passa ses bras autour de lui, comme si elle cherchait à l’empêcher de partir. Une part d’elle était furieuse à l’idée que Dan ne puisse pas la comprendre, parce que c’est précisément ce qu’elle rêvait de trouver depuis toute petite : Quelqu’un comme elle, qui la comprenne. Après tout, ce qu’elle cherchait c’était d’abord et avant tout quelqu’un avec qui elle se sentirait comprise, ce qui était impossible avec Aabellyne et Nuggy. Alors même si elle rencontrait un autre félin, elle ne se sentirait jamais «à sa place» avec lui s’il avait toujours vécu parmi d’autres félidés. Non, impossible que Dan ait vécu avec d’autres individus comme eux. Elle l’aurait senti…

-Viens avec moi, demanda-t-elle ensuite sans prendre le temps de réfléchir. S’il te plait, je… Je ne peux pas rentrer chez moi en choisissant de te laisser derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Surfeur Chimère
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Age : 25
• Pouvoir : Attirance Féline
• Petit(e) ami(e) : Gonzesse (en priorité) ou mec peut importe ^^

Messages : 48
Inscrit le : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Une odeur...La même, mais différente. [ la suite = PV Dan]   Lun 23 Jan 2012 - 22:55

Aussitôt eu-t-il tenté de la rassurer, qu'elle s'agrippa a lui, et lui annonça cash ce qui allait pas

-Non! Non, ça ne va pas! J-… Je ne veux pas m’en aller! Je ne veux pas te laisser partir non plus… Je ne sais pas si c’est comme ça chez toi, mais si je pars, il y a très peu de chance que je rencontre à nouveau quelqu’un comme nous. Tu devrais comprendre ça, non? On vit tous les jours entourés d’espèces différentes de la nôtre, mais on a beau s’attacher à eux, on ne PEUT PAS se sentir à notre place. Ce n’est pas normal de vivre parmi des êtres différents de soi en sachant qu’il est pratiquement impossible de trouver quelqu’un qui nous ressemble.

Même dans son cas à lui... il ne pouvait s'empêcher de se dire qu'il y avait du vrai... un grosse part de vrai. Voir peut-être même un scénario quasi identique. Si elle partait, il n'y avait aucune chance qu'il rencontre quelqu'un d'autre qui lui ressemble. Lui aussi vivait parmi des personnes ne partageant pas la même espèce que lui, enfin dans son cas propre c'était quelque peu complexe, puisque la majeure partie de sa vie, il avait vécu comme tout le monde, et étant sa famille, se plus étant une expérience top secrète du gouvernement, il devait rester cloitré chez lui sans sortir et voir personne d'autre, il s'était déjà demandé par ailleurs, si sa place était vraiment désormais chez lui. Dans un sens il comprenait très bien ce qu'il voulait dire, maintenant qu'elle y faisait allusion, leur origine et leur parcourt était très différent, elle devait certainement toujours avoir connu ça, tandis que lui, on l'avait arraché à son train de vie, pour une autre existence, d'ailleurs il aux yeux de tous sauf de ses proches, il était porté disparut en mer. Au final il prenait conscience d'une question auquel il ne s'était encore jamais posée, où était sa place désormais ?

- Bien sur que je comprends ce que tu veux dire seulement...

Elle lui lâcha le bras et passa ensuite ses bras autour de lui, il ne savait pas comment aborder le sujet plutôt délicat que celui du pensionnat

Viens avec moi, S’il te plait, je… Je ne peux pas rentrer chez moi en choisissant de te laisser derrière.

Ça lui allait droit au coeur, il était touché par cette déclaration, il est vrai qu'ils ne se connaissaient que de peu, mais ils avaient tout de suite lié sympathie. Il ferma les yeux... vivre avec elle, parmi des êtres comme plus ou moins comme eux... serait-ce là qu'est sa place finalement ? Même s'il était seuls félins, l'hypothèse qu'il puisse il y avoir un monde peuplé uniquement d'hybride humain et animal lui aurait peu été plus favorable à vivre, que de rester enfermé comme une expérience scientifique et où il se sentirait un peu plus normal, la décision était difficile à prendre, d'un côté il avait sa « famille » composée de trois personnes dont deux n'étaient quasiment jamais là ? Et de l'autre des personnes qu'il ne connaissait pas mais toutes semblables à lui... le choix était vraiment aussi difficile ? Non. En lui demandant de venir avec elle, elle lui offrait la possibilité de refaire sa vie. La décision était prise.

- Si je le pouvais ce serait sans hésiter que je te suivrais... seulement... je reste quand même très différent de vous tous, regarde ma taille déjà, et le reste j'en parle pas...

L'acceptation risquait d'être très compliquée, parmi les siens, c'était peut-être le seul point qui lui laissait une réserve. Et leur mode de vie était peut-être très différent de celui des humains, et là pour le coup ça serait lui qui aurait du mal à s'adapter, pour preuve sa passion directe n'existait pas chez eux.

- … et il y a un autre problème... bien plus important... tu te rendras bien vite compte que tous ceux qui entrent ici ne peuvent plus en ressortir, c'est pour ça que je te demandais si tu avais bien lu les affiches a l'entrée... j'en suis désolé.

Voilà c'était fait, il lui avait annoncé la triste réalité de la situation, maintenant en espérant qu'elle allait le croire, c'est vrai c'était une info très dure à avaler, certains refusaient cette idée, d'autres s'en accommodaient très bien, pour lui c'était de loin l'idéal mais c'était toujours mieux que son mode de vie d'avant. Et la venue de Shalimar en ces lieux était une amélioration notable, le seul ennui c'est que maintenant il voulait partir avec elle dans son monde. Si un tel monde existait vraiment il voulait y aller, essayer de se trouver une place, même la plus infime soit-elle. Tout quitter pour tout recommencer à zéro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Une odeur...La même, mais différente. [ la suite = PV Dan]   Jeu 2 Fév 2012 - 1:11

Au mot «si», Shalimar eu l’impression de se faire lacérer la peau. Qu’est-ce qui le retenait ici? Il était évident qu’il était seul lui aussi, alros pourquoi? Pourquoi ne voulait-il pas venir? Le mot «différent» vint à la charge et ne fit qu’aggraver la torture émotionnelle que lui faisait inconsciemment ou non subir Dan. Pourquoi parlait-il de grandeur? N’avait-il donc jamais rencontré d’ursidés? Nombreux d’entre eux étaient de véritables géants, tant par leurs tailles que leur carrures. Sans parler des giraffidés et des ongulés, spécialement les proboscidiens. Vraiment, se trouverait-il toujours aussi grand en rencontrant un pachyderme?

Se moquait-il d’elle? Cela l’amusait-il de la prendre pour une idiote en se trouvant des excuse aussi ridicules? Shalimar ne faisait qu’être blessée par ses paroles. Elle encaissait chaque mot alors qu’une sensation étrange cherchait à s’emparer d’elle. La tigresse avait l’impression d’entendre un cortège militaire s’approcher en frappant durement le sol de leurs lourdes bottes. C’était que si le son résonnait en elle, comme si elle était la seule à entendre cette armée imaginaire…

Lorsque Dan prononça le mot « problème», Shalimar se crispa de toute part et se défi rapidement de lui. Elle lui aurait bien hurlé « Quoi encore» à la tête, mais elle n’était pas du genre agressive. Ou plutôt ne l’avais jamais vraiment été. Quand il lui expliqua qu’ils ne pouvaient plus sortir, la tigresse ne put réprimer un grondement de colère. C’était maintenant certain : il la prenait pour une idiote. Furieuse, la tigresse chercha à se calmer en prenant de longue et profonde inspiration. Seulement… À chacune d’elle, le brasier qui sommeillait en elle était attisé par l’agressivité et la violence dont était fondamentalement constitué chaque félin de Marcedya. Un penchant prononcé pour la bestialité est caractériel chez tous descendants félins, celle-ci s’étant imprégnée dans leur ADN au fils des millénaires où leur vie n’était que succession de guerres de tous contre tous. Ce besoin de cruauté et de sauvagerie n’était qu’endormie chez la tigresse, comme si le fait qu’elle ait vécu toute sa vie dans l’hémisphère Nord de la planète, là où on ne connait que la paix, avait laissé cette part de ses instincts dans un état semi-végétatif. Mais quoi qu’il en soit, le sentiment de trahison que venait de lui laisser Dan avait suffi à les ramener à la vie.

Sans prévenir, David parti à la rencontre de Goliath. Toutes griffes dehors, Shal’ bondit sur l’autre félin et planta ses longs ongles tranchants dès qu’elle le put. Ceux-ci s’encrèrent sans retenu dans les pectoraux de la source de sa colère, de part et d’autre de son buste juste sous ses clavicules. Le corps de la féline se recroquevilla automatiquement afin de concentrer tout son poids sur le haut du corps de son homologue, ce qui le fit basculer vers l’arrière. Aussi tôt, elle porta son visage au-dessus du sien et feula toute sa colère. C’était un véritable cri de rage et personne ne pourrait se confondre.Tout c’était passé si vite… Un témoin aurait cligné des yeux, qu’il aurait tout raté….

-POURQUOI?!?!

Déchainée, la tigresse ne put empêcher ses ongles d’approfondir leur expédition. Ils s’enfoncèrent, malgré la difficulté et cherchèrent à se regrouper. L’effet de surprise étant toujours de son côté et la douleur de son confrère félin aidant... Shal n’eut pas le temps de se calmer.

-Pourquoi tu mens?! Si tu ne veux pas venir, t’as qu’à le dire… Pourquoi tu cherches des excuses!? S’emporta de nouveau la tigresse en retirant brusquement sa main droite du torse de sa victime. Pourquoi tu me jettes? Tu ne comprends pas qu’on est pratiquement seuls au monde? Lui reprocha-t-elle avant d’abattre son poing sur le bord de la mâchoire de son souffre-douleur.

Ce coup fut très certainement ce qui empêcha la tigresse de revenir à la charge. La force de l’impact avait fait pivoter la tête de l’autre félin, ce qui exposa non seulement la plus vulnérable zone du corps de Dan, sa gorge, mais aussi l’une de ses grandes et magnifiquement félines oreilles… À l’instant où le dur regard argenté de Shalimar s’accrochèrent à cette petite merveille, la tigresse perdit la plus essentielle de ses facultés : respirer. Comme si l’air n’existait plus et ne servait de toutes façons a rien, la tigresse n’arrivait même plus à remplir ses poumons.

Qu’avait-elle fait?

La rage bouillonnait en elle, mais la culpabilité tentait tant bien mal de prendre le contrôle. La véritable guerre se déroulait à l’intérieure de la tigresse. Sans prévenir, Shal’ retira sa seconde main du poitrail de Dan et comme si c’était elle qui était traquée par un monstre sanguinaire, elle prit la fuite. La fuite de quoi? De ce qu’elle venait de faire et de tout ce qu’elle aurait pout faire. Seulement, la fuite ne fut que de courte durée. À peine fut-elle à quelques pas de Dan que toute sa bestialité revint. Cette fois seulement, ce fut impossible pour elle de s’en prendre au seul être au monde avec qui elle avait besoin d’être. Non, cette fois, ce fut un autre adversaire qui fut pris en grippe. Un pauvre, innocent et vulnérable arbre.

Le sang de Dan coulait le long de ses bras tandis que ceux-ci heurtait violement le tronc du feuillus et bien qu’elle devait assurément s’être au minimum foulé un poignet, les seuls cris qui émanait d’elle ne contenaient que de la rage. Bientôt, ce furent les jambes de la féline qui vinrent malmener l’écorce puis tous ses membres se déchaînèrent pour les dernières secondes du règne de la colère.

D’un coup, en une seconde, plus aucun coup ne fut porté et un long sanglot retenti. Ses bras prirent le plus qu’elle put de sa seconde victime et Shalimar laissa son corps couvert d’égratignure, dont certaines seulement étaient assez profonde pour saigner, glisser de tout son poids le long du tronc. La seule pensée qui réussissait à résonner dans son esprit était qu’elle se haïssait.

Depuis quand la colère arrivait à prendre le contrôle de son corps? Depuis quand était-elle capable de faire sciemment du mal à un autre? Mais surtout…Comment avait-elle put blesser un félin…?

Elle peinait toujours à respirer et ses pleurs n’arrangeaient rien. Elle serait restée longtemps comme ça, accroché à l’arbre, mais de puissante douleur se firent connaître. Son poignet gauche lui donnait envie de le couper, sa peau ne semblait être que brulures et les jointures de sa main droite n’avait définitivement pas bonne mine. L’ironie voudra que cette dernière blessure ait été occasionnée par le coup poing qu’elle avait donné à Dan. Comme quoi sur ce coup, ce devait être elle qui ait le plus souffert. Incapable de tolérer la douleur, la tigresse se releva et fit face à l’autre félin. Lorsqu’elle vit le sang sur son corps, elle dévia immédiatement le regard. Celui-ci ne put que rencontrer tout le sang qui la couvrait elle. Aussi tôt, elle se mit à frotter. Ses cuisses, son ventre, ses bras… Le sang refusait de partir et ces frottements étaient douloureux. C’est alors que Shal remarqua qu’elle essayait d’essuyer le sang qui la couvrait avait des mains déjà couvertes de sang… Ce qui n’était pas très efficace.

Ce moment avait semblé durer une éternité pour la tigresse…Mais le plus long moment d’extériorisation de sa rage avait eu lieu après qu’elle se soit déchaînée sur Dan…
Revenir en haut Aller en bas
Surfeur Chimère
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Age : 25
• Pouvoir : Attirance Féline
• Petit(e) ami(e) : Gonzesse (en priorité) ou mec peut importe ^^

Messages : 48
Inscrit le : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Une odeur...La même, mais différente. [ la suite = PV Dan]   Jeu 16 Fév 2012 - 0:05

Tout c'était passé subitement très vite. Elle avait commencé par défaire son étreinte de lui est s'était écarté bien vite, mais étant lancé il fallait qu'il aille maintenant about de ces paroles. C'est alors que la foudre tomba au moment où il finissait son explication. Elle avait fait subitement volte-face et avait bondi avec une force inouïe sur lui en plantant ses ongles sur sa poitrine et usa de son poids pour le faire tomber à la renverse et étant à genoux à sa hauteur cela avait encore plus facilité la chose. Le seul contact de ses ongles acérés contre sa chair lui avait fait tout oublier et ne penser à rien d'autre qu'a la douleur que cela lui provoquait. Ce véritable mal de chien lui fit venir les larmes aux yeux. comme si des milliards d'aiguilles le piquaient tout en même temps... même celle qui lui avait fait son tatouage, à côté paraissait de la pacotille. Pour couronner le tout elle vint lui feuler au visage, Il en avait les yeux grands ouverts de stupeur et d'incompréhension.

-POURQUOI?!?!

Elle enfonça un peu plus ses ongles dans sa chair, ce qu'il lui fit lâcher une exclamation de douleur étouffée. Il n'avait jamais subi une telle démonstration de violence, même pas dans ses années collège et Lycée. Il avait compris que le fait de lui énoncer la situation dans lequel ils étaient n'allait pas forcément lui plaire mais il était à des kilomètres d'imaginer qu'elle ne le croirait pas et qu'elle allait l'attaquer comme s'il était la source du problème. Quant à l'interrogation, il ne savait donner de réponses et de toute manière il ne pouvait pas vraiment le faire car d'une part ce qu'il ressentait à l'état actuel était un mélange de plein d'émotions confondues comme si dans sa tête tout c'était détraqué, en gros c'était la confusion totale, ensuite il y avait la douleur physique qui monopolisait une grande partie de son attention et de ses pensées et pour finir le fait qu'elle avait repris la parole.

Pourquoi tu mens?! Si tu ne veux pas venir, t’as qu’à le dire… Pourquoi tu cherches des excuses!? Pourquoi tu me jettes? Tu ne comprends pas qu’on est pratiquement seuls au monde?

Une se ses mains s'étaient retirée de sa poitrine assez violement. faisant quelques projections de sang dans les airs, lui arrachant une seconde exclamation étouffée. Les larmes qui stagnaient sur le coin de ses yeux s'échappèrent et coulèrent le long de ses joues. Il en avait les yeux exorbités par l'effroi... allait-elle... le tuer ? Après tout elle était semi-tigre jusqu'à l'âme, cela pourrait très bien être possible. Le pire c'était qu'il ne mentait pas et n'aurait pas pu être plus sincère vis-à-vis d'elle. Croyait-elle qu'il ne savait pas ce qu'elle était en train de lui reprocher ?

-Ark !! Arette je...

Il se tut bien rapidement quand elle lui asséna un violent coup de poing sur la mâchoire ce qui lui fit pivoter la tête sous la force de l'impact en émettant un "crac" Sonore. En plus d'avoir mal à la poitrine il avait maintenant mal à la tête. Il avait un gout de fer désagréable dans la bouche. Et pour cause un mince filet de sang lui coulait le long de la lèvre, il s'était mordu la paroi de la joue sous l'impact... Résultat des courses, il était à moitié sonné, et attendait que la pluie de coups vienne s'abatte sur lui. Dans l'état déchainé où elle était, valait mieux se laisser faire, tenter de riposter ou de lui faire entendre raison pourrait s'avérer encore pire... mais... rien ne vint... pourquoi ? pourquoi s'était elle subitement arrêtée comme ça. La dernière douleur vint quand elle retira sa seconde main de sa poitrine. Elle s'enleva finalement de lui et entendit à la suite le son de ses pas au rythme de course, s'éloigner. Il ne bougea pas pour autant. Il restait la allongé par terre, saignant de la bouche et de la poitrine... pourquoi ? Il cherchait à comprendre. Pourquoi ? tout se passait si bien... et en une fraction de seconde ça avait dégénéré... que s'était-il donc passé pour qu'ils en arrivent à ce point ? Il entendait furtivement entre ses pensées la tigresse hurler non loin de la. Comment avait-elle pu douter de sa sincérité. ? Alors qu'ils étaient pareils... à quelques détails près.

Finalement il n'y eut plus de bruit. Et c'est faiblement qu'il se releva et qu'il constata l'étendue des dégâts sur son corps. Les traces étaient profondes dans sa chair et saignaient abondamment. Il chercha du regard où pouvait bien être la féline. Cette dernière était en train d'essuyer le sang qui la couvrait et ne regardait pas dans sa direction. Il détourna le regard. Inutile de tenter quoi que ce soit... le rêve avait pris fin. Il se plaqua la main contre le torse comme pour empêcher l'écoulement de son sang, et c'est avec la tête et les oreilles basses qu'il prit le chemin du pensionnat, la queue trainant par terre, ramassant ses vêtements au sol sur sa trajectoire . Il n'était pas blessé que physiquement, mais dans son fort intérieur aussi. Pendant plusieurs minutes il avait pensé aller vivre avec Shalimar, dans son monde et se faire une place à lui. Cette pensée et cette joie étaient bel et bien partis en poussière, il y avait de fortes chances qu'elle ne lui reparle plus jamais.

Il franchit les portes du pensionnat et entamant son parcourt jusqu'au pont désiré, c'est-à-dire sa chambre. Jamais il ne s'était senti le cœur aussi lourd, d'ordinaire tout souriant et prompt à vouloir un câlin, il n'avait pour la première fois jamais aussi peu envie de voir du monde et encore moins de faire des câlins. Et la preuve la plus flagrante que ça n'allait pas du tout, c'était qu'il avait oublié sa planche sur l'étendue du lac, chose qu'il chérissait plus que tout et qui était son souffle de vie. Le pire c'était qu'il ne s'en était même pas rendu compte, d'ailleurs a son souvenir il ne se rappelait pas de ne jamais avoir été aussi abattu que maintenant et le moral aussi bas, il avait presque l'impression d'être quelqu'un d'autre. Jamais il n'avait eu aussi peu l'envie de faire quoique se soit et de rester seul .Il s'était pris une bonne grosse claque psychique... et physique aussi.

Il gagna l'escalier remonta ou se trouvait les dortoirs, avant d'arriver jusqu'a sa chambre. La première chose qu'il fit, c'était de remettre son pantalon sur lui et de jeter son t-shirt au sol. Il alla ensuite dans la salle de bain et fit couler l'eau dans le lavabo en vue de nettoyer se plaies. Il se regarda longtemps dans le miroir. Que fallait-il faire maintenant ?

Oublier Shal ? Non ca c'était pas possible, jamais il ne l'oublierais.
Retourner la voir et essayer de comprendre ? Non mettre de l'huile sur le feu n'a jamais arrangé quoi que ce soit.
Lui en vouloir ? Non surement pas ! c'était pas dans son esprit !
Alors que faire ? Il était évident qu'il se sentait au plus bas. Ce rêve de trouver enfin sa place et d'être avec des êtres qui lui ressemblaient, même s'il n'y avait que lui et Shal pour représenter leurs espèces... lui avait été sauvagement arraché en l'espace de quelques instants... Retourner vivre dans son monde d'origine ? Non c'était encore pire qu'ici, il ne pouvait pas sortir de l'espace qui lui était réservé et ne voyait personne, sa seule vraie distraction étant la mer. pas vraiment idéal pour le social... remarque pouvait-il être encore véritablement social après ça ? Aucune idée.


La dernière solution était de rester ici, certes le pensionnat était bien plus grand que sa maison mais il n'en demeurait pas moins enfermé, et c'était quelque chose qu'il ne supportait plus... il voulait être libre, et vivre comme tout le monde... il s'était sacrifié pour permettre de sauver son petit frère de leur maladie sanguine, alors pourquoi la vie ne reconnaissait pas ce sacrifice et ne faisait que l'enfoncer de plus en plus ?... Et puis il y avait maintenant Shal... son expression de rage lui revenait tout le temps en tête. Il n'arrivait pas à se défaire de cette image qui lui rappelait la possibilité de vie qu'il venait de perdre. Alors soit... il ne restait qu'une seule et ultime solution...
Il arrêta l'eau qui coulait dans l'évier. Il prit ensuite la pomme de douche et l'arracha de son tuyau. occasionnant une fuite d'eau en continue qui se rependait sur le carrelage. Avec il fracassa le miroir au-dessus du lavabo avant de jeter la pomme de douche par terre. Il prit le plus gros morceau qui était à sa portée et retourna dans la chambre pour se mettre à genoux sur son lit. Il regarda un bref instant son reflet dans le fragment de miroir et porta cet dernier face tranchante contre sa poitrine, il regarda au loin en direction du ciel par la fenêtre de sa chambre. Le ciel était d'un bleu magnifique, une larme coula le long de sa joue, tandis qu'un geste sec de sa main vint approfondir les plaies déjà profondes qu'avait faites Shalimar. le sang s'en échappait à une vitesse incroyable. Il se laissa ensuite tomber, la tête dans son oreiller, le fragment de miroir toujours au creux de sa main et ferma les yeux . Une large tache rouge commençait à s'élargir rapidement sur les draps blancs, il sentait le sang s'échapper de son corps. Maintenant il n'y avait plus qu'a attendre... Attendre si le destin lui accordait la vie ou s'il devait s'en aller de ce corps pour trouver cette place qu'il désirait tant
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Une odeur...La même, mais différente. [ la suite = PV Dan]   Mer 29 Fév 2012 - 22:37

Elle frottait, encore et toujours. Sa peau était couverte d’une fine couche de cette substance rougeâtre et elle avait beau tenter d’enlever tout le sang qui la couvrait, elle ne faisait que l’étendre. Shalimar savait bien que ses mains en étaient déjà couvertes à la base et que de cette manière elle n’arriverait à rien, mais c’était plus fort qu’elle. Elle était dans une sorte d’état de choc et son cerveau ne parvenait plus à demeurer cohérent. Plus ses mains passaient sur son corps, plus il y avait du sang, car elle répandait celui qui s’écoulait de ses nombreuses plaies. Son sang venait donc se mélanger à celui de l’autre félin… Ses immenses oreilles s’agitaient dans tous les sens, ce qui reflétait parfaitement son état psychologique. Sous cette immense chevelure caramel, c’était le chaos. Et la vue du sang ne l’aidait absolument pas.

~Vas t’en…Mais vas t’en… Disparaît! Pourquoi tu ne veux pas partir…~

La tigresse devenait littéralement obsédée par le sang qui coulait sur elle, ou plutôt par l’effet que ce dernier lui faisait… Elle n’avait jamais été confrontée à une quantité aussi importante. Elle s’était déjà blessée, à plusieurs reprises, elle avait donc déjà été en contact direct avec ce qui coule dans ses veines… Mais celui des autres… Tout comme son agressivité d’il y a quelques instants, quelque chose d’autre, lui étant inconnu, cherchait à s’emparer d’elle. Un sentiment de manque intense commença à se former et tout se sang sur son corps semblait être le seul moyen de le combler.

Bientôt, ses mains se mirent à trembler. Elle peinait de plus en plus à se contrôler et à réprimer les pensées et les pulsions qu’elle n’avait jamais eu avant. Son cœur se mit à battre à une vitesse folle et lentement, comme si son corps et son esprit combattaient, ses mains remontèrent vers son visage.

~Non…C’est pas bien…c’est…Ce n’est pas normal.~

Un long et puissant frisson la parcouru au moment où ses doigts vinrent effleurer ses lèvres. C’était comme si une véritable passion pour l’hémoglobine venait de naître chez la tigresse. Sa main droite vint glisser dans son coup et aussi tôt, un ronronnement émana d’elle. Celui-ci ne fut cependant que de courte durée, car devant son bien être irraisonné, Shalimar ne put que se laisser gagner par l’effroi.

~Mais qu’est-ce qui m’arrive?!~

Rapidement, la féline s’élança vers le lac et s’empressa de s’immerger. Il fallait que ce sang quitte sa peau. À peine sa peau entra-t-elle en contact avec l’eau que Shal commença à gémir et grimace, mais il n’était pas question qu’elle ressorte de là. Elle pris sur elle et bien qu’elle puisse s’entendre gronder, elle s’immergea jusqu’à ce que la surface de l’eau atteigne son buste.

Si son corps lui faisait mal avant, maintenant que ses coupures baignaient dans une eau tout ce qu’il y de plus douteuse, c’était insupportable. L’odeur du sang n’étant plus présente, la tigresse sentit qu’on jetait de l’eau sur le feu qui habitait son esprit. Le calme reprenait le contrôle et la féline ne put que tristement se demander si tous les êtres comme elle qui vivaient dans l’autre hémisphère étaient aussi violents et attirés par le sang. Si c’était le cas…

Poussant un long soupire, la tigresse vérifia que sa peau ait repris sa couleur normale puis pris la direction de la rive. Immédiatement, l’absence de l’autre félin se fit remarquer. Il avait dû partir alors que la féline se débattait contre ses pulsions malsaines… Mais il n’aurait pas dû. Il aurait fallu battre le fer pendant qu’il était encore chaud… Il aurait fallu qu’il lui laisse le temps de redevenir le petit chaton docile incapable de violence… Oui, il aurait fallu… Mais Aabellyne lui avait déjà expliqué que les gens ne font pas ce genre de choses. Elle lui avait dit que lorsque l’ont fait du mal aux autres, il est tout à fait normale que ceux-ci veulent prendre leur distance. Et que parfois, cette distance peut être maintenue pendant plusieurs jours. Mais ça, Shalimar ne le comprenait pas, ou plutôt refusait de le comprendre. Et elle refusait plus que tout de comprendre qu’il soit normal que Dan veuille prendre ses distances avec elle. Non, ça, c’était hors de question.

De retour sur la terre ferme, la tigresse retourna auprès de son pantalon, cependant… Lorsqu’elle se pencha et tenta de le prendre, elle crut mourir. Jamais un vêtement ne lui avait paru aussi lourd et jamais elle n’avait eu aussi mal que lorsqu’elle avait tenté de le soulever sa main gauche. La nouvelle prisonnière du pensionnat fut donc contrainte de laisser son vêtement au sol.

En ramenant son poignet gauche contre son buste, la tigresse laissa son regard faire un tour d’horizon. Elle espérait trouver quelque chose, n’importe quoi, qui lui dirait où aller… Mais rien. En fait, la tigresse était sur le point de s’énerver. Par réflexe, elle voulut retrouver la trace de Dan grâce à son odorat, mais si celui-ci avait été merveilleusement en alerte lors de leur rencontre, maintenant c’était une toute autre histoire. À cet instant, son flaire faisait des siennes. Tout ce qu’elle parvenait à sentir c’était du sang. Le sien. Celui qui s’écoulait en petite quantité de chacune de ses éraflures et autres plaies. Elle devait rapidement se changer les esprits, ou elle serait replongée dans une phase «Dracula».

~Dan…je t’en prie, reviens… Soi pas fâché…~

C’était tout ce qu’espérait la tigresse. Elle savait très bien que ce qu’elle avait fait était inacceptable, mais elle ne s’en remettrait tout simplement pas si le félin qu’elle venait tout juste de connaître ne voulait plus avoir affaire avec elle…

Une vive douleur s’empara soudainement de la tigresse, lui arrachant le pire cri d’agonie que la nature ait pu connaitre. C’était comme si on venait de l’éventrer et que toutes ses entrailles se faisaient broyer. Mais qu’est-ce que c’était? Alors que la féline s’attendait à ce que ses jambes l’abandonnent, la laissant s’écraser au sol, Shal ne put que battre des cils en réalisant qu’elle était en train de courir. Où elle allait? Elle n’en savait rien. Comment faisait-elle pour encore tenir sur ses jambes après qu’une douleur aussi vive venait de lui donner l’impression de mourir? Pas la moindre idée. Shal ne comprenait plus rien. En fait, elle ne savait pas et ne saurait probablement jamais ce qui se passait en elle. Tout ce qu’elle savait c’était que présentement, elle courait. Elle ne savait pas où elle allait et encore moins comment elle arrivait à se diriger dans cet endroit inconnu. Mais c’était évident qu’elle semblait savoir où elle allait. Elle ignorait ou ses jambes la conduisaient, ça c’était certain, mais elle était convaincue, à chaque tournant, qu’elle ne se trompait pas de chemin. Son corps était tellement déterminé dans chacun de ses mouvements que ce ne fut qu’une fois entrée dans un pièce- s’avérant être une chambre étant donnée la présence de lits…- que la pensée « j’aurais sans doute dû frapper avant» passa par la tête de la tigresse.

-Oh non! NON!

Le regard métallique de Shalimar venait de se poser sur le seul autre félin qu’elle connaissait. La douleur qu’elle avait ressentie avant de se mettre à courir se fit de nouveau connaitre. La tigresse se tordit de douleur avant gronder et de se précipiter dans la salle de bain. Elle y mit quelque peu le fouillis avant d’en ressortir avec deux serviettes- elle en aurait bien pris qu’une seule, avec la taille du blessé, fallait mieux être prudente….

-Espèce de crétin, qu’est-ce que t’as fait? L’insulta-t-elle avant de cesser de respirer.

Tout le sang sur le lit réveillait les pulsions malsaines qu’elle avait ressenties près du lac. Ses pupilles rétrécirent brusquement et la tigresse plaqua une main sur son visage, couvrant sa bouche ainsi que son nez. Comment allait-elle faire?! Shal ne put s’empêcher de grogner avant de prendre une profonde inspiration et de passer à l’attaque.
Avec toute la misère du monde, la tigresse parvint à mettre l’autre félin sur le dos. Elle émit aussi tôt un hoquet teinté de surprise et d’horreur. Elle dû même se donner une faible claque pour ne pas bêtement de mettre à pleurer.

-Gros imbécile, morigéna la tigresse en cherchant à évacuer sa colère. Je te jure que si tu meurs… je te tue! S’emporta-t-elle ensuite en perdant toute notion de logique…

Les dents fortement serrées, Shalimar attrapa le fragment de miroir et l’extirpa du corps de Dan. Elle laissa son regard s’attardé sur le visage de l’inconscient avant de réprimer un frisson de plaisir. Oui, plaisir. Ses pulsions malsaines savaient ce qu’elle s’apprêtait à faire et s’en réjouissaient d’avance. À contre cœur, la tigresse plongea les doigts dans la blessure-seule dont elle n’était pas responsable- du félidé. Elle n’alla pas bien loin, juste assez pour s’assurer qu’aucun petit fragment ne soit resté dans la plaie. Elle s’empressa donc de les sortir, mais en le voyant, elle ne put les empêcher de remonter vers son visage.

~Non, non… Arrête!~

Shal secoua vivement la tête et attrapa la première serviette, en faisant bien attention de la prendre avec sa main droite- sinon elle n’aurait pas pu continuer… Elle la replia grossièrement avant de l’appliquer sur la plaie qu’elle venait de palper.

-T’avais pas le droit… Abruti! Pauvre débile! Qu’est-ce qui t’as pris de faire ça!! Cracha la félidé en passant plus que difficilement la seconde serviette sous le corps du blessé avant d’en nouer les extrémités pour en faire une sorte de garrot.

Une fois cela fait, la tigresse appuya le plus fortement qu’elle put pour empêcher ou du moins ralentir le saignement. Si elle réussissait à garder le contrôle vis-à-vis tout ce sang, ce serait déjà ça… Elle était complètement perdue. C’était le mot. Entre sa nouvelle passion très malsaine pour le sang, sa culpabilité sans nom pour ce qu’elle avait fait à Dan et la tentative de suicide de celui-ci, comment garder son sang-froid?
Mais pourquoi il avait fait ça? À cette question, une seule chose lui venait :« Lorsque l’ont fait du mal aux autres, il est tout à fait normale que ceux-ci veulent prendre leur distance. Et parfois, cette distance peut être maintenue pendant plusieurs jours»

~Alors ça aussi c’est de ma faute?... Il… Il veut vraiment rien savoir de moi…~

À cette pensée, Shalimar eu l’impression que sa gorge prenait feu et laissa ses yeux déverser leurs larmes. Un mélange douloureux de tristesse face à l’idée de perdre l’être qu’elle ne croyait pas pouvoir trouver un jour et de la colère devant un rejet aussi catégorique se logea au creux de l’estomac de la félidé. C’était tout simplement affreux.

-Je t’en prie, t’as pas le droit de mourir, déclara-t-elle en exerçant d’avantage de pression sur la blessure de son confrère félin. Je te promets que si tu te réveilles, je vais m’en aller. Je vais te laisser tranquille et tu ne me verras plus… promit-elle bien que le simple fait de prononcer ces mots lui soit extrêmement pénible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Une odeur...La même, mais différente. [ la suite = PV Dan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une odeur...La même, mais différente. [ la suite = PV Dan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Extérieur ::. :: Parc et Lac-
Sauter vers: