AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Angeal Hyure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Angeal Hyure   Ven 9 Déc 2011 - 13:04



* HYURE Angeal


*nom – BLABLA
*prénom –Angeal
*age – 25 ans
*né(e) le – BLABLA
?

Pouvoir
Perception des bruits internes aux corps. Ce n'est pas un pouvoir très spectaculaire, mais en plein milieu d'un combat, cela lui permet de savoir quel os il a brisé à son adversaire, ou bien si, en fonction du rythme cardiaque de son/ses homologues, il peut avoir confiance en la discussion.

Alter Ego Astral
Un paon nommé Génésis, possédant la merveilleuse capacité de ne servir à rien. Il l'avait inventé, très jeune, presque l'âge qu'avait Zack lorsque le maitre et l'élève se sont rencontrés. Pourquoi avait-il imaginé ce paon? Pour rien peut être. Et c'est bien ça qui fait cette créature aussi... ennuyante.

Passions
Le sabre, l'honneur, et accessoirement, Zakuro Fea, son ancien élève.

N'aime pas / Phobies
Les chiens. Etrangement, et sans raisons particulières, il ne supporte pas avoir un chien prêt de lui. Il ne va pas hurler dès qu'il en voit un, mais il va se sentir mal à l'aise, et sera profondément gêné si il se retrouve seul dans une pièce où il y a un canidé.



«Embrace your dreams. If you want to be a hero you need to have dreams... and honor.»


Histoire



- Pouvez vous remplir ce formulaire, je vous prie? Mr...
- Hyure.
- Mr Hyure.
D'un hochement de tête, l'homme abaissa ses longs cheveux noirs, et assombrit un peu plus son visage. En face de lui, son homologue regardait avec une étrange insistance ses papiers d'identité, son attention reportée avec soin sur la date de naissance. En rien ces documents ne lui paraissaient falsifiés, mais l'homme qu'il avait en face de lui avait l'air tellement plus vieux que 25 ans... Il soupira, et ignora le regard bleu glacé de Hyure coulant sur lui. Il sourit. Angeal l'imita. Bordel. Qu'était-il venu foutre ici? Un sourire inquiétant étira ses lèvres, et sans qu'il ne cherche à en tarir le flot, une vague de pensée immergèrent son corps et son esprit.

Né vingt cinq ans plus tôt, à Hiroshima, l'enfant avait grandi seul, encadré par ses parents, sans la présence famélique de frère ou de soeur. Enfant unique, enfant roi, ses parents cédèrent très rapidement au moindre de ses caprices. Aisée, sans pour autant rouler sur l'or, la famille Hyure avait les moyens de fournir au jeune garçon tout ce dont il avait le besoin ou la nécessité. Pendant 7 ans, jusqu'à ce que le jeune Angeal comprenne, adopte une attitude plus raisonnable, il se comporta avec les siens tel un tyran assoiffé d'avantages. A partir de l'âge de raison, l'enfant découvrit, par le biais des romans de samourai et de héros japonais que son attitude inadmissible faisait de lui un être détestable et arrogant. Changeant du tout au tout, forgeant sa nouvelle personnalité en fonction de ces idôles féodales, l'enfant grandit en tant que garçon vertueux et moralisateur. Le changement surprit avant tout ses parents, qui dès l'adolescence, se retrouvèrent avec un fils aimant et respectueux. Tellement loin des préjugés reçus, le jeune homme avait gardé, voir approfondi cette passion du samourai: sage, intelligent, et surtout très doué dans la discipline du sabre, il avait tout pour passer marginal, en vu de ses camarades plus intéressés par les jeux vidéos et/ou les études. Désintéressé, le jeune homme obtint pourtant de bonnes notes, grandit sans difficulté notables d'un point de vue scolaire, puis arriva au seuil de sa première vraie épreuve; l'orientation professionnelle. Que faire?

Il adorait le sabre. Et les mots n'étaient pas assez forts. Il avait découvert quelque chose qui lui avait accroché le coeur et le crâne avec une pression réduisant un peu plus chaque jour son intérêt au monde. Son ventre, labouré par ce besoin de sentir un sabre entre ses mains; ses doigts, crochetés dans le vide, prêts à agripper n'importe quelle lame pour faucher le vent. Et surtout. Surtout... ressentir cette force.

Professeur. Professeur de sabre. Sensei.

Angeal n'hésita pas une seconde.


Passionné, lancé à corps perdu dans cette discipline, comme un homme se noyant accroché à une bouée de sauvetage, l'homme se fit rapidement connaître dans les milieux plutôt aisé, prodiguant ses soins à des apprentissages particuliers du sabre. Excellent pédagogue, sa renommée, et sa conscience, le fit se tourner vers des milieux plus modestes. C'est ainsi qu'il fit la rencontre qui allait changer sa vie.
Le garçon s'appellait Zakuro. Bâtard anglo-nippon, passionné par ces idéologies fantasmées sur les samourai, le garçon s'était attaché à la lame avec une fièvre presque angoissante. Ses parents, furieux de le voir décrocher du système scolaire, avaient tout miser sur Angeal pour le reprendre en main ; pour lui accorder sa chance, pour voir si cette passion du Bushido était fondée.

(...)


-Zack ! Bordel !
-Désolé, désolé, désolé !
Furibond, Angeal secoua ses longs cheveux noirs, et porta à ses lèvres ses doigts rougies par la puissance du coup. Le sabre était de bois, et heureusement ; si cela avait été une simulation de combat à echelle plus « vraie », Angeal aurait perdu ses doigts. Il vrilla un regard furieux sur le garçon brun, aux grands yeux bleus dévorants. Affrontant le regard sombre de son maitre, le garçon se laissa tomber à genoux, reposant son arme sur le sol, toujours aussi désolé.
-Je m'en veux vraiment. Pardon.
-C'est bon. Pas grave.
-Je n'ai pas le droit de vous frapper là, normalement.
-Je te dis que c'est bon, soupira Angeal.
Le brun posa ses yeux légèrement plus sombre sur le visage de son élève. Homme d'honneur, de confiance et de classe, il n'avait jamais supporté l'idée qu'on puisse préférer tel ou tel gosse lors d'une relation professorale. Hors, avec cet enfant, Zakuro, Angeal avait le sentiment que c'était nettement plus fort. Il adorait ce garçon. De son physique de jeune ange, étrangement ressemblant au sien, lorsqu'il était plus jeune, à sa formidable passion pour les armes, il savait qu'il avait trouvé en ce gosse un successeur prometteur. Et quelque part, cet attachement le dépassait, le rendant fou de rage. Il détestait s'attarder sur ces yeux trop bleu pour être japonais, sur cette peau juvénile se tordant au fil des mouvements, de ce maniement de la lame, encore maladroit, mais quia avait l'étoffe du guerrier en devenir. Oui, pour Angeal, Zack était un garçon remarquable.
Et il refusait de l'accepter.

Deux ans plus tôt.

Le dôjo était silencieux. Angeal avait les yeux fixés sur ce garçon de dix ans, agenouillé devant lui, dans une attitude calme et posée, semblable à la sienne. Angeal l'observait, l'analysait. Il ressentait couler de ce garçon une force étrangement palpable. Pourtant, rien ne vibrait, en travers de ces deux grandes coupoles bleues qui servaient de prunelles à l'enfant. Ses mèches brunes tombaient doucement devant ses joues encore arrondies, et une certaine maladresse se dégageait de ses mouvements, en déplacement. Mais Angeal l'avait deviné; ce Zakuro était fort. A quoi? Quel domaine? Artiste? Futur homme célèbre en devenir? Tueur? Ou bien simplement charismatique? De tout son coeur, il se surprit à éspérer que ce soit au sabre. Il manquait cruellement d'adversaire, et si le petit en face de lui daignait devenir son homologue à la lame, il ferait de lui le meilleur combattant qu'il ait jamais formé.

- Relève toi.

Le petit s'exécuta, se redressant de toute sa taille. Déjà assez grand pour son âge, il restait assez maigre, nonobstant. Angeal s'amusa une seconde à imaginer ses épaules se durcir à partir de l'adolescence et ses muscles se dessiner en fonction d'un entrainement au sabre. Entrainement intensif.

- Dis moi... Pourquoi te sentir si concerné par la voie du sabre?
- Je me suis fais une promesse, et je veux la tenir.

Angeal retint à grand'peine un sourire. Ce petit avait tout pour lui plaire: motivé et avec un honneur, selon toutes vraisemblances. Il croisa ses bras sur sa poitrine et jeta un regard au petit garçon qui fièrement, affronta les yeux bleus nuit.

- Vraiment? Et me dirais tu en quoi elle consiste?
- Je me suis juré d'être un Ronin. Et de ne jamais devenir Samourai. De ne jamais avoir de maitre.

Angeal explosa de rire, malgré lui. Lui qui s'attendait à quelque chose de tellement différent. Ce petit était touchant. Tellement gosse, tellement pur. Pauvre petit. Nous étions au XXI siècle, maintenant! Les Samourai et les Ronin n'existaient plus et ce depuis longtemps. L'ère Edo était révolue. Le petit devant lui, sembla grandement vexé par son rire. Il ouvrit de grands yeux bleus haineux.

- Vous êtes mon maitre. Mais lorsque vous m'aurez tout appris, alors, je serais un Ronin. Mais d'autres vondront peut être être mes chefs. Et jamais je ne leur permettrais!

Le rire d'Angeal se noya dans sa gorge. Destabilisé, il referma lentement sa bouche, touché au plus vif, comme poignardé par les mots de ce petit. Son coeur, resté en alerte, loupa un battement. Le message d'adrénaline, envoyé au cerveau comme une flèche se perdit, revint, repartit, explosa sur les synapses dans une myriade de données. Il baissa les yeux. Et de toutes ses forces retint ses larmes. Putain de sale gosse, en fait.

3 ans plus tard.

- Bouge tes jambes! TES JAMBES!
Zack ne fut pas assez réactif. LA lame du masamune explosa contre ses tibias dans un crissement douloureux, lui arrachant un gémissement étouffé. Angeal avait retenu au maximum son coup, en sentant que Zack ne l'éviterait pas, mais le garçon tomba au sol, roulant sur son épaule, épargnant ainsi ses jambes endolories. Le maitre baissa sa lame, tendant sa main pour aider le jeune homme à se relever. Il ne comprit son erreur que trop tard. Bondissant sur ses jambes comme un chat, Zack avait pivoyé sur son bassin, et sa lame vint se ficher au creux de la gorge d'Angeal, explosant toutes les possibilité de fuite. Il venait de gagner. Son souffle coupé, il avait accroché les yeux bleus de Zack, cherchant la moindre trace de doute. Le jeune garçon souriait. Il n'était pas encore fini. PAs encore prêt. Mais Angeal le savait. Bientôt, il lui faudrait lâcher la main.


2 plus tard. Zack: 15 ans.

- Sensei?
La voix de Zack résonna à ses oreilles avec une étrange douceur. La nuit était tombé sur le chalet qu'il avait commandés pour eux deux. Ils avaient passés une semaine ici. Une semaine à se battre dans la neige nippone, à perfectionner le moindre détail. Zack avait quatorze ans, maintenant. Cela faisait quatre ans qu'il entrainait ce gosse aux yeux bleus. Miyamoto Musashi avait dit un jour qu'il fallait mille jours pour savoir maitriser le sabre. Zakuro avait mis 4 ans. 4 années d'apprentissage, de cris, de douleurs, de rires, de disputes. Mais toujours il avait progressé sur la voie du sabre, assimilant technique et philosophie, faisant la fierté (secrète) de son maitre. Angeal avait combattu contre lui même pour donner toujours le meilleur de lui même à Zakuro; lui apprendre chaque détail, lui faire profiter chaque secondes, et savourer son talent à chaque instant. Mais aujourd'hui, il regrettait. Il regrettait que cet enfant soit aussi fort. Il aurait aimé passer plus de temps, peut être plus engueuler, même. Et Dieu savait s'il n'avait pas été sévère! Refusant la moindre erreur, Zack était devenu un adepte des vociférations mécontentes du maitre.
Entrant dans la chambre, Zack s'excusa brièvement et étudia Angeal qui observait par la fenêtre.

- Allons dehors, Zack.

Surpris, le jeune homme pencha la tête, un peu perplexe, puis alla fit mine de prendre son sabre d'entrainement, posé non loin de là. Angeal prévint, relevant la main.

- Non. Prends ton sabre.

Les yeux bleus se Zack s'allumèrent d'un étrange éclat.

(...)

La neige voletait sous les coups. Corps et lames enchainés dans un duel féroce, les combattants s'étaient lancés dans une rivalité furieuse. Zack avait grandi, depuis ses dix ans. Ses coups plus puissants, plus précis, atteignaient plus facilement Angeal qui donnait tout son génie pour rivaliser avec son meilleur élève. S'élevant dans des tornades blanches, les confettis de flocons de neige et de sueur. Les muscles hurlaient leur étirements extrêmes, arrachant des soupirs épuisés aux deux combattants, qui pas un instant ne s'arrêtèrent pourtant.

Zack tomba dans la neige, son corps secoué par un long frisson parcourant la totalité de son être. La lame du maitre, posée sur sa joue, semblait comme une main paternelle; celle qu'il n'avait jamais osé poser sur lui. Zack sentit lentement le sang, chaud et lourd, couler sur sa mâchoire glacée par le vent. Debout devant lui, Angeal le fixait, impassible.

- Il y a cinq ans, tu m'as dit que tu voulais devenir un Rônin. Que jamais tu ne souhaitais devenir Samourai. Tu t'en souviens?

Zack ne répondit pas, ses yeux accrochés à ceux de son maitre, perdu dans ses propres souvenirs qui flottaient, comme un brouillard au dessus de leurs têtes.

- Ce soir, je t'en donne la possibilité. MAis à une seule condition. Il faut pour cela que tu sache que dans la vie, il y a deux sortes de gens. Les héros, et les autres. Les héros, ce sont ceux qui ont embrassés leurs rêves.

Les yeux bleus de Zack se mirent à rutiler d'un éclat métallique; comme la lame trempée de sang, ayant déchiré sa joue à l'instant. Angeal fit un effort pour ne pas exploser, et peut être même pleurer.

- Si tu veux être un héros, tu as besoin d'un rêve... et d'un honneur.

(...)

6 ans plus tard.

Le pensionnat interdit.

Angeal s'apprêtait à pousser la porte. Qu'avait-il fait, ces dernières années? Il avait perdu de vue ses jeunesses. Zack... disparu. Lui, devenu enseignant de Kendo, quelques temps, puis il avait eu ce lien, avec ce paon. Génésis. Alter ego astral, qu'ils disent. Ouais. Ben il sert à rien.

Reste à découvrir le pensionnat.


L'homme, en face de lui, récupéra lentement le formulaire. Angeal sourit, et d'une main calme, rejeta en arrière ses cheveux noirs.



Caractère


Angeal est un homme calme et intelligent. Stratège et réfléchi, il n'agit jamais sans avoir pesé le pour et le contre, ce avec une certaine vitesse, lui permettant ainsi d'allier vitesse et qualité. Confiant, et passionné, il est un excellent pédagogue. Il n'aime pas particulièrement bavarder, et taciturne, son image de vieux fauve (vieux, on s'entend, huh?) n'en est que renforcée. Il est peu ouvert aux relations amicales et ne se charge jamais de faire le premier pas avec l'autre, sauf si l'autre en question est assez jeune. Et encore, cela dépendra de son bon vouloir. Sage et loyal, il a un sens de l'honneur particulièrement développé; qu'il a cherché à transmettre à tous ses élèves. En particulier Zack.


Physique


Zack: Hum... Angeal est très grand, pour commencer. Il a une musculature impressionnante qui le fait un peu ressembler à un tigre; il est souple, mais rien qu'en le voyant, on devine qu'il est très fort. Il a un visage assez..hum, dur, et anguleux, ce qui lui donne un air très sévère. Il a aussi les cheveux bruns, mais.. pas comme moi, quoi; lui il a un brushing à décoiffer toutes les gonzesses de Loréal. Il peut vous faire le "Parce que je le vaux bien" sans même avoir à se recoiffer ensuite. (Rires.) Ouais, bah sinon... il sourit pas beaucoup, mais quand il le fait, ça le rend assez sadique, on dirait qu'il va vous bouffer. Et, hem, il a les yeux bleus foncés, presque noir.




Informations Hors-RP

Avez-vous bien lu les règles ? Code bon. {Nii'}
Où avez vous trouvé ce forum ? Grâce à Chess.
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? Non. J'en suis à mon treizième ou quatorzième personnage... *w*
♦ ...Dans ce forum ? Oui.





Dernière édition par Angeal Hyure le Mer 14 Déc 2011 - 0:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Angeal Hyure   Dim 11 Déc 2011 - 5:24

samouraï

J'ai finiiiiiiiiiii Pinkie Pie
Revenir en haut Aller en bas
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Angeal Hyure   Dim 11 Déc 2011 - 18:20

Hoy !

Comme promit je passe sur ta fiche en commençant par validé le code. Globalement je n'ai pas grand-chose à dire sur cette fiche qui est très bien sauf sur un point en particulier

L'Histoire:
Je sais que tu as prévenu au début... mais c'est la vie d'Angeal qu'on aimerait découvrir pas le parcours de formation de Zack. On apprend presque rien sur ton personnage, de sa vie de pourquoi il est devenu maitre d'armes etc. je précise que l'âge maximum ici est de 25 ans. et, qu'il manque des infos d'identité de ton personnage. Donc il faudrait que tu développes plus sur ton personnage plutôt que son élève.

Donc à toi de tourner ça autrement ou de faire des rajouts complémentaires je ne suis pas du genre à demander de tout réécrire non plus. ^^

Bien voilà t'y est presque, juste les infos d ID et plus de développement sur ton personnage et ça fera l'affaire, je suis à dispo si tu as des questions, préviens-moi dès que tu penses que cela sera bon

Courage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Angeal Hyure   Mer 14 Déc 2011 - 0:52

Yo!

Donc, j'ai réécris un premier paragraphe relatant l'enfance, l'adolescence et le début de vie de jeune adulte d'angeal. J'espère que ça ira, now. Pikachuu
Revenir en haut Aller en bas
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Angeal Hyure   Mer 14 Déc 2011 - 18:08

Eh ben voila c'est nikel ca, je te valide donc

Bienvenue au PI !

Tu peux dès à présent commencer à rp dans le hall d'entrée en créant ton sujet ou en répondant à un encore sans réponse.

N'oublie pas de passer aussi déclarer ton pouvoir dans la partie concernée, et par la même occasion si le cœur t'en dit, d'aller nous en dire un peu plus sur toi dans la partie présentation de la section hors rp.

Enjoy !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Angeal Hyure   

Revenir en haut Aller en bas
 

Angeal Hyure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches des disparus-
Sauter vers: