AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mickaël Sightway~ [Fiche Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Mickaël Sightway~ [Fiche Terminée]   Mar 20 Déc 2011 - 12:08



* Mickaël Sightway


*nom – Sightway.
*prénom – Mickaël.
*age – 22Ans.
*né(e) le – 25 Décembre.
?

Pouvoir
Une vilaine plaie? Il peut arranger cela, ou plutôt vous en débarrasser. Il Suffit qu'il touche la blessure pour l'offrir à quelqu'un d'autre. Chez Lavoisier, on dit « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », chez lui tout se transfère. Ainsi, il lui est tout à fait possible de se blesser volontairement -ou non- et d'un simple touché ou regard posé sur une personne, lui donner cette même plaie. Bien sur, il n'a pas le pouvoir de 'transférer' un membre manquant, ou une blessure mortelle sur l'instant comme une balle en plein cœur. Par ailleurs, plus la blessure est importante, plus les chances qu'il s'évanouisse augmentent en conséquence. N'est-ce pas là la plus belle des vertus que la Charité, soulageant quelqu'un d'une plaie pour la donner à autrui, ou lui pauvre pécheur.

Alter Ego Astral
Nyaël, un chat noir aux yeux aussi clairs que les siens.

Passions
Mickaël apprécie tout particulièrement passer du temps à errer loin de son domicile, accompagné de sa meilleure amie; la Musique et de son compagnon l'inspiration pour le dessin. Est-ce que la croyance est une passion? Si oui cela doit en être une, tout comme son mauvais goût de frapper les murs en cas de surplus de colère.

N'aime pas / Phobies
Au contraire, il a en horreur ceux qui se permettent de défouler leur colère sur des innocents incapables de se défendre comme ils le voudraient. Mais la plus grande crainte de Mickaël est de dormir, et de ne jamais se réveiller, ce qui le rend quelque peu insomniaque, le poussant également à se réveiller chaque nuit un nombre incalculable de fois.



« J'ai beau croire en Dieu, je ne comprends pas comment il peut fermer les yeux sur autant de péchés bien pire que les miens.»


Histoire


« C'est parce que chaque être humain a un passé qu'il possède une histoire, une raison d'être tel qu'il est. Ainsi, la meilleur manière de connaître quelqu'un est de connaître ce passé, afin d'y découvrir une multitude de réponses. »

Tout avait commencé lors d'une de ces nuits hivernales, où les vitres embuées par la différence de température laissaient entrevoir un paysage d'une pure blancheur. La naissance de Mickaël fut alors perçue comme un cadeau du ciel d'après ses parents, fervents et incorrigibles chrétiens. Il avait les yeux du Ciel se réjouissaient-ils. Leur première préoccupation fut celle de devoir baptiser au plus vite l'enfant, disant que tant qu'un enfant de Dieu n'est pas baptiser, il erre, perdu en attendant la grâce. L'enfant hérita ainsi d'un pendentif -ostentatoire en vue de son âge- en argent représentant une croix chrétienne.

Matthew, son père était un homme quadragénaire au regard bleu perçant et sévère. Il portait quotidiennement ces horribles uniformes strictes et droits aux couleurs défraichies par les années, ses cheveux étaient impeccablement peignés dans une coupe courte où aucun cheveux ne pouvait ni n'osait se rebiffer. Un militaire dans toute sa splendeur, fier et autoritaire. Le pire était alors le parfum âpre dont il avait la coutume de s'asperger tous les matins du monde, au grand regret de son jeune fils. Sa mère, Elisabeth quand à elle, arborait des tailleurs serrés, immaculés venant lui donner une apparence de doux être angélique. Ses mirettes étaient aussi azurs que celles de sa progéniture, qu'elle avait l'habitude d'étouffer de prières chrétiennes dès qu'elle en avait l'occasion, cela alterné par des suggestions dès qu'il en avait l'âge, concernant son avenir qu'elle lui conseillait militaire.

Ses parents n'eut jamais à manquer de rien, confortablement assit sur les richesses que rapportait leur métier tout comme les économies qu'ils élaboraient si consciencieusement depuis de si nombreuses années. L'enfant fut en conséquence choyé et élevé selon leur tradition, passant presque plus de temps à prier et lire la Bible qu'à dormir. Par chance, Mickaël était plutôt doué à l'école, mais certainement pas par le travail, cela relevait sûrement plus du miracle, étant donné qu'il préférait dessiner au collège au lieu de s'évertuer à travailler. Son père lui chercha un nouveau passe-temps, qu'il jugea plus important que ces maudits dessins qui enjolivaient les murs de sa chambre dès l'âge de douze ans: La boxe. Sans compter que s'entrainer dans un sport de combat lui permettrait plus tard de dorer un peu plus la carrière militaire qu'il prévoyait pour son fils. En réalité, le seul et véritable point noir au tableau de la famille Sightway était le caractère de l'adolescent.

Oui il s'évertuait à être croyant -heureusement d'ailleurs- mais il passait tout autant de temps cloîtré dans sa spacieuse chambre à écouter différentes musiques, dessiner et lire des livres, complètement hermétique aux autres. Pourtant, nombreux étaient ceux qui avaient, vainement bien sur, tentés de tisser des liens avec lui. Peut être était-il trop peu loquace. Quoi qu'il en soit, la seule chose qu'il revendiquait comme étant un bon choix de ses parents était ces cours de boxe, qui lui permettaient d'évacuer à souhait les tensions qu'il intériorisait. Lorsqu'il eut dix-huit ans, son père commença alors à insister un peu plus sur l'avenir qu'il lui voyait, une carrière brillante ou il mêlerait son devoir militaire avec la religion. Ce fut certainement la première fois que son enfant se rebella contre son paternel, rétorquant avec la froideur de l'hiver qu'il n'envisageait aucunement de suivre la voie qu'il souhaitait.

Corriger son fils par la force est-il un péché? Dieu seul le sait, tout comme le fait qu'un père ait levé la main sur son fils pour la simple raison qu'il n'était pas d'accord.

Le jeune chrétien aurait put claquer la porte, vociférant dans un élan de colère échappé comme un enfant dont la fierté à été ébranlée face à la marque écarlate d'un poing sur sa joue d'ivoire. Pourtant rien n'y fit, il se contenta de garder le visage impassible, venant simplement écraser son poing contre le mur derrière son père, lui intimant de quitter sa chambre. Ce petit incident avait suffit à faire signaler qu'il n'était pas que l'enfant parfait et rêvé, chrétien, obéissant et intelligent à ses heures. Mais simplement quelqu'un qui et pour la première fois de sa vie avait fait un choix. Le jeune adulte poursuivit ses études, bien que l'ambiance familiale se soit quelque peu dégradée, comme si l'aimé enfant de Dieu avait commit le pire des péché, contredire l'autorité parentale. Ce même enfant se barricada finalement dans un mutisme qui alla jusqu'à inquiéter ses parents quand à sa santé mentale. Malgré les exutoires qu'il possédait, Mickaël n'avait de cesse de jouer de la provocation avec son paternel, jusqu'à ce que ce dernier sorte de ses gonds et le menace. La même ambiance déchirante perdura longtemps, durant deux infinies années, le petit ange Mickaël semblait empreint de mille-et-un péchés selon ses parents qui l'avait envoyé en hôpital, le jugeant dangereux pour lui-même.

Pendant plusieurs longs mois, même une année, sa famille et sa vie se résumait à quatre murs blancs, une chambre inconfortable qui ne semblait pas avoir la moindre âme si bien qu'elle était fade et neutre, à l'image de l'hôpital tout entier. C'est durant son séjour qu'il vit un chat noir jais aux yeux azurs. Celui-ci avait la coutume de venir au rebord de sa fenêtre lorsqu'il sentait que sa seule envie était de frapper ces murs qu'il détestait jusqu'à s'y abîmer les mains. Une nuit, il crut l'apercevoir au loin, deux pupilles brillantes, petite boule charbonnée au milieu de l'étendue opaline et gelée. Puis, plus rien.

Il ne put expliquer exactement ce qui le poussa à faire une telle chose, néanmoins, il fit le second choix de sa vie; s'enfuir. Demeurant au premier étage, il n'eut aucun problème à passer par la fenêtre de sa 'prison', la neige amortissant sa chute. Ainsi, Mickaël s'aventura vers le lointain par une soirée semblable à celle de sa naissance. Impossible de déterminer le temps qu'il mit, errant comme un fantôme parmi les arbres, le seul bruit de ses pas dans le coton froid rythmant les minutes, puis les heures. Finalement, son regard clair se posa sur un bâtiment imposant qui réussit même à piquer sa curiosité, pourquoi ne pas y entrer? Il y ferait moins froid et jusqu'à preuve du contraire, quatre murs n'allaient pas le retenir bien longtemps.



Caractère


À la première des approches, Mickaël paraît distant et indifférent. La plupart du temps à mille lieux du monde réel, ses pensées passent leur temps à torturer l'esprit du jeune homme. Son regard absent résulte très probablement de là, tout comme le fait qu'il soit capable de rester immobile durant une longue période sans même s'en rendre compte. Croyant, il lui arrive régulièrement de prier, ne quittant jamais le pendentif qu'il arbore autour du cou. Certains iraient jusqu'à le croire insensible. Cependant, le calme n'est qu'une façade qu'il maintient en permanence, intériorisant son impulsivité. Toute cette colère, comme si un rien pouvait le rendre incontrôlable, et perdre le contrôle serait l'une de ses pires hantises. Qu'y-a-t-il de pire que d'être face à quelqu'un qui ne connait plus la moindre limite.

Le grand brun n'est pourtant pas hostile à la conversation, bien qu'il ne soit pas forcément très doué pour cela. En effet, les rares contacts humains qu'il ait eut étant principalement des chrétiens des plus dévoués, son cercle d'amis s'est toujours réduit au minimum, pour ne pas dire néant. De plus, Mickaël a tendance à s'attirer assez aisément des ennuis, particulièrement lorsqu'il a le malheur de croiser la même route qu'une personne persécutée par quelqu'un qui essaye de s'imposer comme un caïd.

Un autre point notable du caractère du chrétien est sans nul doute la capacité qu'il a à ne jamais prendre de véritable décisions le concernant, hormis deux rares exceptions. Il se laisse ainsi guidé, porté par les choix que ses parents ont toujours prit pour lui, ne lui donnant en réalité jamais le droit de prendre ses propres décisions. Pour tout dire, l'idée même de devoir tout choisir, dicter sa vie comme il l'entend, à tendance à ne pas complètement le ravir. Mickael prétend trouver cela inquiétant, n'ayant pour cause, jamais été habitué à ce genre de choses. Pauvre petit enfant indécis. Heureusement, il n'est pas bien désagréable en général, et s'il n'est pas muet, il lui arrive de montrer une certaine sympathie. Bien sur, inutile de rêver en croyant qu'il vous sautera dans les bras, car en plus de ne pas avoir grandement aimé le moindre contact physique jusqu'aujourd'hui, il se révèle assez agaçant par les provocations et remarques dont il est parfois capable.

Si par chance Mickaël en vient à faire confiance à quelqu'un, il serait possible de le découvrir un brin joueur et attentionné, mais n'abusons pas des bonnes choses n'est-ce pas? Encore faut-il parvenir à s'approcher assez de lui pour créer un quelconque lien amical, ce qui n'est pas gagné d'avance, à en voir la froideur avec laquelle il est capable de s'adresser à ses interlocuteurs. D'ailleurs, il faudrait très certainement s'armer de courage pour braver les réticences du jeune homme et lui faire ouvrir un peu les yeux sur les opportunités à saisir qu'offrent la vie, au lieu de s'en remettre au long fleuve aléatoire qu'est le hasard.




Physique


Un mètre quatre-vingt-cinq d'indifférence, pour une mine quotidiennement renfrognée. Quand à son poids, il semble toujours se situer dans les soixante-quinze kilos. Parlons un peu de sa corpulence et de sa carrure, sa silhouette est plutôt fine et haute, mais bien loin de paraître fragile. Effectivement, ce n'est pas bien difficile de constater de sa musculature, non surfaite qu'il arbore sans soucis. Quiconque le croiserait devrait avouer que Mickaël fut imputé d'un physique contrasté, sa stature élancée, lui conférant un corps juste assez musclé pour vous dissuader de l'agresser dans la rue. Pourtant, on ne peut pas le qualifier de très sportif, bien qu'il soit fervent pratiquant de la boxe. D'une peau comparable à l'albâtre, lisse et laiteuse qui s'avère pour les plus curieux, dépourvue de marques ou de cicatrices, Mickaël ne semble pas être fait pour bronzer.

Trêve de divagation, continuons en nous attardant sur ce visage, au premier abord, angélique. Arborant un minois aux attraits fins et ciselés, quelque peu marqués au niveau de la mâchoire pour lui assurer cet air masculin à la fois ténébreux et provocant. Un visage aux courbures saillantes, telle une longue ligne brisée assez efficacement. Ses joues quand à elles sont loin d'être rebondies, presque creuses, simplement dénuées de relief. Sans omettre de parler de cette paire de lèvres délicates mais rarement étirée, si ce n'est un sourire amusé ou semblable au rictus provocant qui souligne son sale caractère. Son nez, fin n'est sujet à aucune particularité, droit et simplement banal. Enfin, le plus remarquable chez lui doit être la couleur de son regard. Une paire de mirettes perçantes d'un bleu azur qui n'apprécies pas beaucoup la lumière que le soleil projette le jour ressortent de son pâle visage. D'une forme allongée, en amande, ses yeux reflètent plus souvent la provocation ou l'indifférence que les sentiments qu'il peut néanmoins être capable de ressentir.

N'essayez jamais d'imiter sa coiffure, c'est aussi impossible que le fait que ces derniers tiennent, aussi en bataille qu'ils y paraissent. Oui, ses cheveux de jais courts se plaisent à lui donner un petit côté sauvage avec leur sale manie d'être si fins et légers qu'il suivent l'envie du vent et ses humeurs. Il y eut plusieurs tentatives, soldées d'échecs bien entendu, mais n'allez pas dire qu'il n'a jamais essayé d'y remédier, armé de peigne, seul le bonnet qu'il met parfois semble les contenir, même si quelques mèches viennent jouer avec ses nerfs, passant devant son visage.

Achevons donc cette description par sa garde robe, qui n'a aucune raison particulière d'être enviée. Le plus souvent, il est vêtu de chemises ou de pull avec un léger col, accompagné d'un jean. Des ensembles banals en somme, tout comme la couleur qui prédomine largement; le noir. Il est alors dur de le rencontrer dans d'autres teintes. Sans oublier la paire de chaussures noir et souple. Toujours soigné, il conserve avec facilité son look décontracté sans aller dans le mauvais goût, ce qui semble parfaitement le contenter.





Informations Hors-RP

Avez-vous bien lu les règles ? {Code Okay!} - Nii'
Où avez vous trouvé ce forum ? En cherchant « pensionnat fantastique » sur notre ami commun, Google.
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? Nop.
♦ ...Dans ce forum ? Ouaip.
Revenir en haut Aller en bas
Delicate Boy
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Nii' / MPDT
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Ressentir les émotions des autres.
• AEA : Bilboquet. L'escargot. Le meilleur. Le plus rose.
• Petit(e) ami(e) : Iwa coeur coeur love ♥ (Mais il n'oublie pas Soren.)

RP en cours : Dysphorie en Euphorie.

Messages : 869
Inscrit le : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Mickaël Sightway~ [Fiche Terminée]   Mar 20 Déc 2011 - 17:15

Bonjour et Bienvenue sur PI!

Eh bien, ta fiche est très bien, je n'ai rien à y redire! Il ne me semble pas avoir vu beaucoup de fautes, les descriptions sont suffisamment longues et très complètes ; l'histoire est cohérente et intéressante. AEA, passions, phobies, pouvoir, code du règlement... En bref, tout est en règle! Comme tu as tout compris et que je ne vois aucun point qui mérite d'être modifié, je ne vais pas te faire attendre plus longtemps : donc hop, tu es validé! \o/

N'oublie pas de passer déclarer ton pouvoir ou de te présenter Hors RP pour qu'on te connaisse un peu mieux! Tu peux aussi passer par ici pour demander une chambre, des Rps ou encore lier ton personnage à d'autres. Et surtout, au moindre problème, n'hésites pas à contacter un membre du staff!

Je t'invite donc dès à présent à rédiger ton premier message dans le Hall. Bon jeu sur PI, et amuse toi bien! ♫



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


« I'm in the basement, you're in the sky ;
I'm in the basement baby, drop on by.

Hold your breath and count to ten
And fall apart and start again -
Hold your breath and count to ten,
Start again, start again... »

Voilà mon cœur ; prudence en sortant :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mickaël Sightway~ [Fiche Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches des disparus-
Sauter vers: