AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [MINI-EVENT Ayumi] {Orée de la forêt} Et s'il faisait noir... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
« but dats a bit gay bro »
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Never
-
0 / 1000 / 100

• Age : 21
• Pouvoir : Son reflet a une volonté propre; maintenant, il arrive même à lui piquer sa place pour un temps limité.
• AEA : Un marcassin qui a tendance à se définir comme un preux chevalier et qu'il évite le plus possible.
• Petit(e) ami(e) : Il se demande si « ça » compte, en fait.

RP en cours : Soren rampe dans la cave par là.


Messages : 342
Inscrit le : 17/10/2010

MessageSujet: Re: [MINI-EVENT Ayumi] {Orée de la forêt} Et s'il faisait noir... [Libre]   Jeu 7 Mar 2013 - 8:43

-Je n’aurais pas proposé si ça me dérangeait.

Soren acquiesça donc et se tut, laissant Anora prendre Claris dans ses bras. Il le fit doucement, délicatement, comme pour ne pas la réveiller, et le jeune homme contempla encore une seconde ce visage endormi. Dans quels songes pouvait-être perdue la fillette à cet instant même ? A quoi rêvait-elle ? Rêvait-elle seulement ? Il ne voulait pas pour elle le gouffre noir duquel semblait avoir émergé son frère, hagard et avide d'une vengeance dont il ne percevait pas le motif. S'il pouvait préserver... Préserver quoi ? Cette recherche vaine et illusoire ? Elle ne le trouverait pas, son frère, même en fouillant toutes les pièces du manoir de fond en comble. Elle ne le trouverait ni assis sur un fauteuil en train de lire, ni au fond du bois en train de mourir d'un froid intérieur. Yoan était parti. Yoan était toujours là, quelque part, mais on ne pouvait plus le toucher ni le voir.
Alors quoi, tu compte lui mentir ?
Lui mentir, oui, c'est bien ça. Mais je ne veux pas qu'elle sache, je ne veux pas qu'elle soit triste. Ce n'était plus que l'ombre d'un homme, même pas assez fort pour pleurer.

Soren suivit Anora sans faire de remarque, ses yeux s'habituant mal à l'obscurité. Il mettait ses pas dans les siens autant que possible de peur de trébucher sur une racine et ralentir leur progression. Il se sentait assez inutile comme ça, autant qu'il ne se foule pas la cheville en chemin. Près de deux grands arbres, Anora appuya ses pensées, le faisant sursauter car même s'il n'avait pas duré longtemps, Soren s'était habitué à son silence pensif:

-Fait attention où tu mets les pieds, le sol ici regorge de racine qui sorte de terre. Je ne voudrai pas que tu trébuche.

Il laissa s'échapper un petit 'merci' et redoubla de prudence. Il faillit bien tomber à un moment, mais ses jambes furent généreuses et lui permirent de garder son équilibre. Il s'en félicita.
Tout à coup, l'air lui semblait bien froid et la nuit bien triste. Lui qui avait été si heureux en début de soirée... Le regard bleu de Yoan refusait de le lâcher et lui collait à la peau comme un mauvais cauchemar. Ça n'avait pas tout ruiné, non. Mais ça avait assurément tout changé.

-J’imagine que tu vas préférer rentrer plutôt que de retourné à la fête, non? Est-ce que tu prévois revoir bientôt la personne à qui tu as pris la veste où tu préfèrerais que j’aille la lui rendre? Tu pourras rester avec ton amie et veiller sur elle.

Soren releva la tête, posa un œil sur la veste qu'il tenait serrée contre lui par réflexe. Il avait prévu de retourner à la fête restitué sa veste à Emrys, mais maintenant qu'Anora le disait, l'idée de quitter Claris, même pour un instant, le plongeait dans une profonde anxiété. On ne savait jamais, il voulait avant tout s'assurer qu'elle allait bien. Et puis, il allait devoir lui expliquer...
Il n'avait pas non plus le courage de répondre aux inévitable questions d'Emrys. Il ne voulait pas l'inquiéter. Qu'il continue à s'amuser, qu'il écoute Iwasara chanter et jouer. Lui rentrerait veiller la pauvre Claris, qui s'était soudainement trouvée mal. Ses doigts se crispèrent sur le tissus sombre.
C'est un pieux mensonge, se répétait-il en boucle pour ne pas culpabiliser.

« Tu sauras le retrouver ? Il s'appelle Emrys, fit-il sans savoir si cette information lui serait utile, s'il te demande, dis-lui que j'ai accompagné Claris jusqu'à sa chambre car elle se sentait mal. »

Il laissa s'écouler quelques secondes avant d'ajouter, hésitant:

« Il ne faudra pas leur dire ce qui s'est passé. C'est trop... C'est mieux qu'ils l'ignorent, hein ? Pour l'instant, au moins. Ce serait inutile de les affoler. »

Il songea aussi qu'il devait des explications à Anora. Il les lui donnerait s'il les voulait; il lui devait bien ça.
De plus, Yoan réapparaitrai sans doute un jour. Il frémissait rien qu'à l'idée de le croiser à nouveau.
Je veux que tu me dise ce qui s'est passé, Claris. Je veux que tu me dise ce qui est arrivé à ton frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: [MINI-EVENT Ayumi] {Orée de la forêt} Et s'il faisait noir... [Libre]   Mar 16 Avr 2013 - 0:27

Nous approchons. Progressivement, les appels de la fête devenaient plus clairs à mes oreilles. À ce rythme, dans une minute, deux au plus et nous aurons atteint l’orée et ce sera fini. Non, en fait, je voulais me faire croire que ce serait fini, mais les fantômes qu’avait éveillés ce Yoan ne me laisseront pas si tôt.

« Tu sauras le retrouver? Il s’appelle Emrys. S’il te demande, dis-lui que j’ai accompagné Claris jusqu’à sa chambre, car elle se sentait mal. »

Emrys... un nom pour cette odeur. Oui, j’allais devoir le retrouver parmi cette cacophonie d’effluves. Ce ne sera pas une mince tâche, mais, peu importe, plus je serais concentré, moins je penserais. J’allais pouvoir tenir à l’écart ce qui me tourmentait quelques instants de plus. Et Pira m’aidera, ensemble nous ne pouvions pas échouer.

-Emrys, d’accord. Et je lui ferais ton message.

Quelques secondes s’égrainèrent, plus que quelques mètres nous séparaient désormais de la plaine, Pira ouvrant toujours la marche. Soren reprit :

« Il ne faudra pas leur dire ce qui s’est passé. C’est trop... C’est mieux qu’ils l’ignorent, hein? Pour l’instant, au moins. Ce serait inutile de les affoler. »

Il ne voulait pas les inquiéter, c’était compréhensible. Cacher la vérité pour préserver les autres. Mais, ce n’était qu’une solution de courte durée, un jour ils apprendront. Comme moi, qui repoussait toujours ma douleur au fond de moi. Je la fuyais, mais je devrais un jour ou l’autre lui faire face comme le grand chasseur que je suis devrait le faire, comme un homme devrait le faire. Mais, pas tout de suite.

-Oui, c’est mieux qu’il l’ignore.

Soren me semblait perdu, il ne devait pas vraiment comprendre ce qui venait d’arrivée. À moins que ce ne soit que moi... En fait, je ne comprenais pas grand-chose à cet endroit. Mais, je devrais m’y habituer, je n’en sortirais probablement jamais.

-Nous y voilà, dis-je après avoir franchi les derniers mètres de boisé.

Au loin, les fêtards continuaient à s’amuser, inconscient de ce qui venait d’arriver. Finissaient-ils par s’habituer à ses événements surnaturels ou bien étais-je l’un des seuls à en être si troublé?
Le pensionnat se rapprochait encore et toujours, bientôt nous serions entre ses murs et mes pas se feront mal assurer, hésitant. Un sol si lisse, si droit... cet endroit clos m’était inconnu, m’intimidait. Avoir autant de pierre au-dessus de ma tête m’oppressait, moi qui avais depuis toujours vécu au grand air sans plus d’obstacle que le couvert des arbres ou le toit d’une longue maison d’écorces entre le ciel et moi.
Doucement, je repositionnai Claris dans mes bras avant de demander :

-Est-ce que c’est toujours comme ça?

Je marquai une brève pause avant de m’expliquer :

-Je veux dire, est-ce qu’il y a toujours des événements aussi étranges dans cet endroit? Un pouvoir, Pira qui revient à la vie, cette jeune fille qui se transforme en son frère et Sarh...

Les mots s’étranglèrent dans ma gorge et mes mains se crispèrent un peu sur Claris sans le vouloir. J’avais voulu dire que Sarah avait la même démarche, la même présence qu’Ani, mais je n’y étais pas arrivé. Ani... elle était morte et... Non, arrête d’y penser! Tu as quelque chose à faire.Alors, ma phrase resta en suspens, sans être achevée.
Soudain, je me rendis compte que je serais trop ma poigne sur Claris, je la relâchai aussitôt, craignant de l’avoir réveillé et de lui avoir fait mal.

Revenir en haut Aller en bas
 

[MINI-EVENT Ayumi] {Orée de la forêt} Et s'il faisait noir... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Extérieur ::. :: Parc et Lac-
Sauter vers: