AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Berthe Morlevent fait son entrée !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Berthe Morlevent fait son entrée !   Sam 31 Mar 2012 - 19:19



* ~Berthe Morlevent~


*Nom – MORLEVENT
*Prénom – Berthe
*Age – 14 ans
*Née le – 23 octobre 1997
?

Pouvoir
Berthe a en sa possession trois figurines au corps de bois recouvert de tissu et à la tête en papier mâché représentant respectivement un faune, une sorcière et un oeil. Elles sont ininflammables et c'est son père qui les lui a confectionnées. Lorsqu'elle arrive au pensionnat, Berthe découvre qu'elle peut, en enflammant l'une des poupées (le faune pour les hommes, la sorcière pour les femmes, l'oeil pour les enfants de moins de douze ans) et en visualisant bien le visage d'une personne, lui faire révéler ses pensées à haute voix sans que la personne ne s'en rende compte. Et ce jusqu'à ce que la figurine soit noircie de cendres. Mais, étant ininflammable, au bout de vingt-quatre heures, la poupée aura retrouvé ses couleurs originelles et pourra de nouveau être utilisée.
Alter Ego Astral
Un panda géant du nom de Fluffy. Fourrure assez abondante, poids imposant et ayant par voie de conséquence l'habitude de faire trembler (au sens propre) le pensionnat. Il se sert de son opulente oreille droite pour avoir toujours à portée de patte un morceau de bambou...

Passions
-Jouer du piano. Berthe a commencé vers ses 6 ans. Alors que ses parents s’étaient installés dans un petit village banal pour une représentation de spectacle de marionnettes, elle avait découvert en visitant le bourg un petit bistrot à la façade poussiéreuse d’où sortait une douce mélodie. Attirée par celle-ci, la petite fille avait poussé la porte et avait pénétré dans une pièce étonnamment profonde comparée à la petitesse de la vitrine extérieure, sombre, éclairée par une unique chandelle dont Berthe apercevait la lueur tout au fond de la salle. Elle s’était approchée de cette lumière et avait senti la mélodie qui la prenait au cœur croître. Et enfin, elle avait vu le piano. Elle avait vu les touches qui semblaient s’enfoncer seules sous la pression d’une main invisible. Elle avait vu la flamme de la bougie qui tremblotait sous une respiration inconnue. Elle avait tourné la tête et aperçu l’ombre de l’homme. Et la mélodie s’était tue. « Prends ma place et pose tes doigts sur le clavier, puis ferme les yeux et appuie-les doucement là où tu veux. Arrête-toi quand tu sens que tes doigts sont fatigués… », avait, d’une basse et calme voix, chuchoté l’ombre. Ce que Berthe avait fait. Elle s’était concentrée, avait émis une légère cacophonie et lorsqu’elle s’était arrêtée et avait ouvert les yeux, elle avait vu, sous quelques mèches châtain, les yeux noirs de l’homme la fixer gentiment tandis qu’elle entendait : « Bien, c’est très bien. Reviens demain, à la même heure… »
-Jouer avec ses figurines miniatures. Il y en a 3, elles lui ont été confectionnées par son père. Elles sont de la taille d’un majeur (le doigt, juste comme ça), en bois ininflammable recouvert de tissu également indestructible, avec une tête en papier mâché, peinte : la première représente un visage de faune, avec des oreilles pointues et un bouc, sur un tissu rouge ; la seconde est une sorcière au chapeau noir pointu étoilé, avec des canines dorées, sur un tissu noir ; et enfin la troisième représente un œil grand ouvert, vert-gris comme ceux de Berthe, sur un tissu bleu pâle. Ces figurines sont à la fois ses porte-bonheur, ses doudous et ses jouets. Ils seront les éléments principaux de son pouvoir…

N'aime pas / Phobies
Berthe a horreur qu’on fasse souffrir un individu, humain ou animal, de quelle manière que ce soit. Ah, et elle déteste les champignons, depuis que petite, elle s’en est vu (malicieusement) offrir un hallucinogène par un gamin des rues, à cause duquel elle a passé une heure allongée dans l’herbe à chanter gaiement qu’elle voyait des moutons bleus à nez rouge courir autour d’elle. Ca l’a un peu calmée, si vous voyez ce que je veux dire.



« « L’enfance est pleine de désillusions. »
Bill Watterson


Histoire

Née au début du XIXe siècle dans un petit village méconnu du sud de la France, Berthe n’a pas eu une enfance de rêve. Son père, Jean Morlevent, descendant d’une longue lignée de voleurs de grand chemin, s’était détourné de la vocation familiale en épousant Anna Frelën, une belle Allemande vivant en France depuis peu. Ensemble, ils avaient monté un petit théâtre de marionnettes qu’ils transportaient dans une roulotte à travers toute la France. Lui fabriquait les marionnettes, sculptait leur corps dans du bois, les recouvrait de tissu, et leur confectionnait un visage ; elle les peignait ; enfin ils inventaient de fabuleuses histoires qu’ils racontaient devant un jeune public.

Caractère

(6 lignes minimum !) En cours.


Physique

(6 lignes minimum !) En cours.




Informations Hors-RP

Avez-vous bien lu les règles ? Code Okay (by Kogenta)
Où avez vous trouvé ce forum ? Une amie (Lysandre) me l’a fortement conseillé !
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? Oui…
♦ ...Dans ce forum ? Et oui !


Revenir en haut Aller en bas
 

Berthe Morlevent fait son entrée !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches des disparus-
Sauter vers: