AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alyona M.Maasthicht

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Alyona M.Maasthicht    Ven 15 Juin 2012 - 21:28



~ Alyona M.aasthicht ~


*nom – Maasthict
*prénom – Alyona
*age – 17 ans
*né(e) le – 22 mai 1997
?

Pouvoir
Pourquoi se contenter de si grand, quand une simple poignée de confettis peux raviver le sourire d'un enfant ? Des confettis de lumières. Comme des lucioles qui volent dans le vent. Trois roses. Trois simple roses. Elles sont tout le temps là, elles amènent l'odeur de l'enfance, l'odeur du temps qui passe, d'un souvenir effacé, d'un souvenir estampé...
Alter Ego Astral
-Mais.. qui es-tu?-Je suis moi. Je suis plutôt toi. Quelque chose de crée de toute pièce, quelque chose de secret. Un ami imaginaire, mais pourtant bien réel. Je suis noir. Je suis blanc. Je suis ce que tu veux. Au fil des années, au fil du temps, au fil et au grès du vent. Je suis un animal que tu chéris, sans vraiment pouvoir m'avoir approché un jour. Je représente quelque chose d'inaccessible, puisque je suis sauvage. Je suis un animal étranger, mais pas pour toi. Car je suis toi. Je suis le panda.

Passions
Si je pouvais changer le monde, je le referais à ma manière...
S'occuper des autres. Apprendre. Dessiner. Rêver. S'amuser. Lire. Ecrire.
Pourquoi ce contenter de faire une chose, quand le monde s'offre à vous?
Quand s'occuper des autres devient un besoin essentiel,
Un besoin presque irréel?
Où apprendre ne rime pas avec effrayant ou ennuyant.
Mais avec liberté.
Car apprendre c'est s'envoler, pour réussir à s'extasier,
Devant les merveilles du monde,
Que tu pourras un jour dessiner.
Que tu pourras aussi rêver,
Si l'envie t'en prends.
Rêver de tout et de rien,
Laisser son esprit s'envoler. Pour ne pas tomber, pour ne pas souffrir, pour ne pas mourir...
Sortir un après-midi d'automne, quand les feuilles tombent et virevoltent. Danser dans les rues, pieds-nus tenant leurs mains.
Les mains de tes amis, qui te soutiennent et qui t'aiment
Ceux qui te regardent lire dans un coin, quand le soir et venue
Et qui se penchent sur toi, quand l'encre se dépose
Pour écrire des mots en prose

N'aime pas / Phobies
On a tous peur de quelque chose. Elle aurait pu avoir peur de la mort, ou des araignées, mais non. Elle n'aime pas les voitures, il faut la comprendre.Les gâteaux aux chocolats aussi. Pourquoi mélanger le chocolat, à des ingrédients fades et sans intérêts, quand on peut le savourer, en croquant juste dedans?
Ajoutez à cet étrange dégoût une peur des chenilles, qui ne vient dont ne sait où, et les choux de Bruxelles, et vous pouvez clôturer ce que cette étrange fille déteste.



« Ignorants noyés sous la gnose
Prenez le ou non comme une fronde
Mais je ne ferais pas de vos névroses
Un modèle pour mon monde »


Histoire

-[b] Dis Maman, pourquoi je n'ai pas de père ? Pourquoi il n'est pas là, comme dans toutes les autres familles ?- Tu sais ma chérie, Papa est parti il y a bien longtemps. Papa était très malade, il était très triste aussi. Personne n'a pu faire quelque chose pour lui, tu sais. Il était très malheureux parce qu'il avait un passé très lourd. Papa n'avait pas eu une enfance heureuse tu sais. Papa l'a gardé tout le temps avec lui, mais Maman l'aimait quand même. Ils s'aimaient très fort. Malgré ses efforts, Maman n'a pu rien faire pour que Papa soit encore là aujourd'hui. Papa a décidé de rejoindre les anges, après avoir vu quelle belle fille tu étais. Papa était très fière de toi, mais il avait trop mal. Alors, il est parti là haut, pour ne pas souffrir. Il ne faut pas lui en vouloir, d'accords ? Il est toujours là, avec toi, dans ton coeur, là, regarde. Plus tard, quand tu seras plus grande, je te donnerais la chaîne que portait Papa tout le temps. Tu la verras sur toutes les photos. Ne pleure pas ma puce, tu le reverras Papa, mais pas maintenant, il faut que tu vives ta vie, d'accords ma petite puce ? Moi je suis là encore et je serais toujours là pour toi, d'accords ? N'oublie jamais ça ? Tu es ma petite puce. Je serai toujours la pour toi

-Alors, ne m'abandonnes pas Maman, s'il te plait, restes avec moi Des flammes, des cris, mais elle ne les entend pas. Elle entend seulement le souffle de sa mère, qui diminue au fur et à mesure. France, sur une autoroute. On est en 2014. Un énorme accident paralyse le pays. Pourquoi attaquer une autoroute ? Il a des morts, beaucoup de mort. Une explosion a retentit il y a peu. Mais qu'est-ce que c'était ? Il a des voitures en milles morceaux. Ils étaient au premier rang. Tant de vies enlevées... Pourquoi ? Qu'est ce qui ce passe?

Une odeur de brûler, des milliards de particule de poussière, de chair, de frayeur, de peur et de sueur saturent l'air. Les secours sont déjà là, ils n'ont pas mis beaucoup de temps à arriver. Heureusement. Ils s'occupent déjà des blessés les plus graves. Ils n'ont pas encore vue Alyona et sa mère, à plus de 100 mètres du point P, là où tout a commencé. Pourtant, on dirait qu'elles étaient juste à côté. La voiture est retournée. Les vitres cassées. Alyona a très mal à la tête et elle ne peut plus bouger ses jambes. Son bras droit non plus. Elle ne pleure pas. Sa mère a les yeux fermés près d'elle.

Elle ne bouge pas. Les derniers mots prononcés, c'est qu'elle est fatiguée et qu'il faut qu'elle la laisse dormir. Mais non, il ne faut pas. Il ne faut pas. Alors, Aly essaye tant bien que mal de la retenir éveillée, malgré sa propre douleur, mais elle, elle est consciente et elle ne veut pas mourir maintenant.-Maman ! Ne dors pas ! Maman ! Raconte-moi encore quand tu m'as retrouvé dans la salle de bain, quand je nettoyais le miroir avec du dentifrice ! S'il te plait ! Souviens toi... Quand j'avais cinq ans, que tu m'as offert Mystou tu te souviens ? J'étais tellement contente ! Tu m'avais demandé pourquoi je l'avais appelé Mystou et je t'avais dit que c'était en mémoire de Papa. Tu t'es mise à rigoler, tu te souviens ? Parce que Papa s'appelait Maxence et que j'avais fais le lien, mais que toi, tu ne le voyais pas. Alors, tu avais rigolé, tu t'en souviens, dis Maman ? Réponds moi!-Aly...Laisse-moi...-Non Maman ! Je ne te laisse pas, je ne peux pas !
Ses larmes coulèrent sur son visage rouge, se mêlant au sang et à la poussière.
-Maman! Ouvre les yeux! Maman... S'il te plait! sa voix était entrecoupée de sanglot. Il fallait qu'elle continue à lui parler-Rappelle toi d'où viens ma peur des chenilles! Il y en avait une quand je mettais réveillée dans mon lit. J'avais crié très fort, et toi, tu étais venue aussi vite que tu le pouvais, pensant qu'il m'était arrivé quelque chose. Tu avais aussi rigolé cette fois là. La petite bête ne mange pas la grosse, m'avais-tu dis. Tu t'en souviens? Maman, réponds moi...

Mais sa mère ne lui répondait pas. Elle ne lui répondrait plus jamais. Elle était partie, rejoindre son père, là-haut, dans le ciel. Laissant sa fille sur terre. Sa belle petite fille qu'elle aimait tantLes secours retrouvèrent Aly, parlant à sa mère qui ne l'entendait plus. Elle lui rappelait tous les bons souvenirs qu'ils avaient eu ensemble. Quand elle avait découvert sa fille les cheveux rouges. Comment elles se battaient toutes les deux, jours après jours, pour changer les injustices de ce monde. Alyona donnait une partie de son argent de poche à sa mère, pour Greenpeace. Elles donnaient toutes les deux aux Resto du coeur, accueillaient tous les week-end d'hiver un sans-abris, deux ou trois à Noël, pour manger un bon repas ensemble. Quand elles militaient toutes les deux, dans des manifestations contre le nucléaire, ou contre ses firmes qui détruisent la Terre. Oui... tous les bosn souvenirs avaient été dit. Les révisions pour les contrôles ensemble, leur complicité à toute épreuve, sans jamais franchir la limite mère/amie. Chacune restaient à sa place.

Maintenant, elle n'était plus là. Au début, quand Aly était à l’hôpital, ses jambes dans des plâtres, son bras dans le même état, et que personne n'était là pour l'aider,il y avait bien ses amis, mais personne ne pouvait comprendre ce qu'elle ressentait, elle lui en avait voulu
Pourquoi tu es partie? Pourquoi tu m'as laissé seule? Je te déteste Maman! Je te déteste! Que vais-je faire sans toi? Hein, maintenant que tu es partie? Que vais-je faire?
Elle n'avait personne. Elle n'avait plus de famille. Plus de maison, parce qu'elle ne voulait pas y retourner là-bas, car il n'y avait plus sa mère.

Aly sortie de l'hôpital, elle n'en voulait plus à sa mère. Plus du tout. Malgré qu'elle soit en fauteuil roulant le temps que ses jambes aillent mieux.-Dans une durée courte, tu pourras remarcher normalement. Mais avant, il faudra aller en ré-éducation. Ne t'inquiète pas, ça ce passera bien lui avait on dit. Qu'importe. Elle s'en moquait. Elle avait dû retourner chez elle, pour prendre ses affaires. Elle allait être placé dans une famille, puisqu'elle n'en avait pas. Son petit copain l'avait aidé. Sa meilleure amie aussiIls avaient fait deux valises ensemble. L'une avec ses vêtements, des cahiers, quelques affaires personnelless, et dans l'autre, ce qu'elle avait de plus cher: la photo de ses parents ensemble, l'une de son père sous un cerisier en train de dessiner, l'une de sa mère qui lisait près d'une rivière, celle d'elle et de son chat dormant sur son lit et enfin elle et sa mère, riant de bon coeur. Elle emporta aussi des livres, celui qu'avait commencé à écrire son père, des Cds, et sa peluche préféré. Son ordinateur et son casque audio trouvèrent une petite place.

Avec l'aide des parents de Alice et Etienne, ils trièrent les affaires et vendirent les meubles. Aly ne garda de sa mère qu'une veste et une écharpe, portant encore son parfum...

Après avoir passé un mois chez Etienne, son petit copain, où elle passa les jours dans ses bras, à parler de l'accident, de ce qu'elle voulait faire, de ce qu'ils feraient ensemble, elle fut amener à la "Résidence", en attendant de trouver une famille d'accueil.


Elle eu une chambre à partager avec une fille charmant, se prénommant Jasmine. Elles lièrent très vite une amitié forte.
Tout le monde était gentil ici,elle avait le droit de sortir, de 14H à 18h, les jours fériés, mais devait rentrer à la fin des cours pendant la semaine.
Elle pu ré-intégrer son lycée, malgré son fauteuil.
La vie recommençait doucement,même si, chaque soir, Aly repensait à l'accident...


J'aimais me balader autour de la Résidence. Même avec ce stupide fauteuil roulant. Je me mettais près d'un arbre, et je me levais. Un pas. Deux pas. Trois pas. Mon record était de cinq pas. Ce n'est rien, mais j'étais assez fière de moi. Le seul problème, c'était pour revenir au fauteuil. Alors je restais souvent quelques heures, là où j'étais tombée.

Un jour d'orage, la pluie se mit à tomber sur la terre. Si je n'avais pas eu mon casque et mon MP3, je serais restée, le temps que tout s'arrête, dehors, à profiter de cette pluie d'été.
J'avais du trouvé un abris, au plus vite, si je ne voulais pas être privée de musique...






Caractère

Alyona est une jeune fille pleine de vie. Toujours souriante, elle se bat pour ses convictions. Très bornée, elle ne lâchait rien. Elle se mettait rarement en colère. Toujours la main sur le coeur, elle était appréciée de ses amis, malgré son côté assez "voyant". Elle défendait même un inconnu dans la rue. Un jour, dans un magasin, alors qu'elle était à la classe, un couple masculin se fit insulter ouvertement. Aly pris leur défense, devant toute l'assemblée, ébahit par son geste. Elle remit vite type en place et sous les applaudissements de tout le monde, elle continua de payer et s'en alla, comme si de rien n'était. Elle n'aimait pas être le centre de l'attention. Ce n'était pas son genre, être sous les feux des projecteurs. Souvent donnant la morale, elle pouvait en énerver plus d'un. Toujours à essayer d'aider quelqu'un, en ce faisait passer après. Oui, elle avait quelques ennemis, mais surtout, de très bons amis

Physique

Alyona n'est pas ce que l'on peut appeler une fille mince. Ses rondeurs se dessinent malgré elle. A grignoter pour un rien, dès qu'une émotion contradictoire la traversait, elle avait accumulé quelques kilos en trop. Qu'importe, le tant qu'on l'aimait pour elle, mais elle eu à faire à plusieurs moqueries, qui la blessèrent profondément.De beaux cheveux acajou retombe en cascade sur ses joues pâles. La jeune fille, bien qu'aimant le soleil, a une peau plutôt réactive, ainsi, sa peau était pâle de la nature et se sur-protégeant, elle ne peut pas avoir le teint de peau qu'elle souhaiterait.Il y a toujours, autour de son coup, la chaîne de son père, et à son doigt, la bague de sa mère. Son style varie. Pourquoi se mettre dans une classe particulière, quand il est plus amusant de changer au grès de ses envies? Elle une tache de naissance, sur le bras droit. Une tâche de vin, pas très étendu, et, sur le côté gauche de sa poitrine, le symbole de la liberté berbère.





Informations Hors-RP

Avez-vous bien lu les règles ? Hum, J'ai décidé de refaire ma fiche, j'étais déjà validée niveau code ^-^"
Où avez vous trouvé ce forum ? Google -->Forum actif --> recherche forum pensionnat
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? Nop ^-^
♦ ...Dans ce forum ? Oui chef


Dernière édition par Alyona M.Maasthicht le Dim 17 Juin 2012 - 19:00, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Miss Machiav(i)élique
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mif (Mistral)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Annuler celui des autres par sa présence.
• Petit(e) ami(e) : Disparu o/

RP en cours :
- Parce que se jeter du haut d'une tour, c'est romantique !... (Volke)
- Des camélias rouges (Alea Miller)
- Souvenirs indésirables (EVENT - Corpse Party)


Messages : 2200
Inscrit le : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Alyona M.Maasthicht    Sam 16 Juin 2012 - 18:44

Bonjour et bienvenue ! Ta fiche est ultra mignonne et agréable à lire, c'est dommage qu'il y ait pas mal de fautes. Je pense que tu devrais te relire une fois ou deux, ou la passer au correcteur : "Elle aurait temps aimait" => "Elle aurait tant aimé", "je tomba" => "je tombais", etc.

Pour l'histoire, elle est plutôt bien telle quelle même si tu n'y relates pas du tout son passé. Peut-etre glisser un mot ou deux sur le raison qui fait qu'elle n'a pas de père ? Et je ne me souviens pas avoir lu où est-ce qu'elle vivait, mais en général les services sociaux se seraient occupés d'elle s'ils avaient découvert ses conditions de vie, donc j'imagine que ce serait un pays globalement pauvre qui n'en possèderait pas. J'ai un peu de mal également avec le fait qu'elle vive seule à la fin dans la rue, car tu ne nous donnes aucun renseignement la dessus : comment se nourrit-elle ? Loge-t-elle dehors tous les soirs ? Et au niveau de l'hygiène, des vêtements ? Il ne faut pas oublier que ça peut être dangereux pour une jeune fille d'errer seule, au niveau des mauvaises rencontres etc, donc une année entière me parait un peu énorme. Je ne suis pas contre ton style qui préfère rester dans le flou et l'imprécis (j'aime bien au contraire) mais je pense qu'il faudrait y glisser quand même quelques précisions sur son mode de vie.

Concernant son pouvoir, normalement il n'est pas censé apparaitre en dehors du pensionnat. Néanmoins je trouve que ça apporte quelque chose à son histoire, et j'aime bien le concept : je suppose qu'on pourrait imaginer qu'elle les visualise dans son esprit, qu'elle se les imagine inconsciemment en quelque sortes, et que ces lumières se matérialisent finalement dans le pensionnat.

Au niveau du caractère, je t'avoue que je ne suis pas vraiment adepte des personnages à double personnalité, d'autant plus que tu n'en fais pas vraiment mention dans l'histoire. Comment est plus exactement son côté sombre ? En lisant l'histoire on a vraiment du mal à s'imaginer cela.

Le physique est globalement cohérent, sauf quelques points : Il est vrai que je déplore le fait qu'on ne fasse plus maintenant quasiment que des personnage mince et séduisants, mais pour le coup je trouve ça un peu étrange qu'elle ait des rondeurs en prenant en compte le fait qu'elle vive dans la rue, et que même en vivant avec sa mère avant elles avaient du mal à se nourrir à cause de l'addiction de sa génitrice ! De même pour le vernis à ongle, comment s'en serait-elle procuré ? De même pour les vêtements de styles divers... Justement, j'imaginais plutôt qu'elle ne pourrait pas vraiment se permettre de porter des tenues s'apparentant justement à un style en particulier puisqu'elle semble se vêtir avec ce qu'elle trouve. En écumant les décharges, ça doit être difficile de trouver des habits relevant du "gothique" ou "classique" ou "rock" et de pouvoir se concocter une tenue réellement assortie...

Bref, le gros de ta fiche est pas mal et je l'aime bien, mais il reste quelques points à revoir pour pouvoir être validée ! Bon courage, et n'hésite pas à prévenir lorsque tu auras effectué les modifications. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Alyona M.Maasthicht    Sam 16 Juin 2012 - 19:21

J'étais pas vraiment inspiré pour l'histoire, donc je vais refaire tout la fiche en faite ^-^"
Désolée d'importuner ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Miss Machiav(i)élique
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mif (Mistral)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Annuler celui des autres par sa présence.
• Petit(e) ami(e) : Disparu o/

RP en cours :
- Parce que se jeter du haut d'une tour, c'est romantique !... (Volke)
- Des camélias rouges (Alea Miller)
- Souvenirs indésirables (EVENT - Corpse Party)


Messages : 2200
Inscrit le : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Alyona M.Maasthicht    Sam 16 Juin 2012 - 23:28

C'est effectivement très différent de ta première version, mais globalement ça me parait bon ! Fais juste attention à la fin de l'histoire, car elle ne peut pas entrer dans le pensionnat en sachant délibérément ce qu'il représente. Par contre tu peux dire qu'elle pensait rentrer dans un autre établissement mais qu'ils se sont trompés, et sont finalement tombés sur le Pensionnat Interdit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Alyona M.Maasthicht    Dim 17 Juin 2012 - 9:17

Voilà, j'ai modifié en essayant de faire un contraste (pensionnat très beau, où elle peut sortir,etc) ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Miss Machiav(i)élique
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mif (Mistral)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Annuler celui des autres par sa présence.
• Petit(e) ami(e) : Disparu o/

RP en cours :
- Parce que se jeter du haut d'une tour, c'est romantique !... (Volke)
- Des camélias rouges (Alea Miller)
- Souvenirs indésirables (EVENT - Corpse Party)


Messages : 2200
Inscrit le : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Alyona M.Maasthicht    Dim 17 Juin 2012 - 14:16

Ok ça me parait mieux ! Mais du coup maintenant, il manque juste le comment et le pourquoi elle finit par rentrer dans le pensionnat x) En effet, il faut que l'histoire se finisse là-dessus pour ensuite introduire ton premier RP dans le hall ! Courage, c'est certainement le dernier petit édit à faire et tu seras ensuite validée :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Alyona M.Maasthicht    Dim 17 Juin 2012 - 18:32

Voilà ^-^
J'espère que c'est bon cette fois
Revenir en haut Aller en bas
Miss Machiav(i)élique
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mif (Mistral)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Annuler celui des autres par sa présence.
• Petit(e) ami(e) : Disparu o/

RP en cours :
- Parce que se jeter du haut d'une tour, c'est romantique !... (Volke)
- Des camélias rouges (Alea Miller)
- Souvenirs indésirables (EVENT - Corpse Party)


Messages : 2200
Inscrit le : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Alyona M.Maasthicht    Dim 17 Juin 2012 - 19:06

Pfiou, c'est bon ! Félicitations, tu es désormais validée ! Je verrouille et déplace ta fiche.

Tu peux désormais aller RP, en commençant dans le Hall, et poster un Wanted ou des demandes de RP ! Pense aussi à faire recenser ton pouvoir dans la liste de ce topic. Autrement, je t'invite à aller te présenter dans la section Présentation afin de faire connaissance avec les autres joueurs.

Bon séjour dans le Pensionnat Interdit \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Alyona M.Maasthicht    

Revenir en haut Aller en bas
 

Alyona M.Maasthicht

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches des disparus-
Sauter vers: