AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Adrien Salvat Forester. Guess What? [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ж~Crossword Puzzle Addict~Ж
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kréature
-
0 / 1000 / 100

• Age : 26
• Pouvoir : Te forcer à jouer son jeu. Ouioui.
• AEA : Imbroglio. Un cochon d'inde vert. Qui parle l'humain, le chien, le chat ... Multilangue, ce petit.
• Petit(e) ami(e) : Meuh. Devinez.

RP en cours : Guess Who I Met .. [Eliot Wolf & Al Whelan]
Second Acte

Messages : 29
Inscrit le : 09/07/2012

MessageSujet: Adrien Salvat Forester. Guess What? [TERMINÉ]   Lun 9 Juil 2012 - 13:23



*Adrien S. Forester


*Nom – Salvat Forester
*Prénom – Adrien
*Âge – 21 Ans
*Né le – 31 Juillet 1991

Ж


Pouvoir

– Quel genre de pouvoir tu veux ? –
Oh gosh, j'ai bien lu? Quel pouvoir je veux? Ça implique que j'ai un pouvoir ça, right? Oh, je sais QUE TROP ce que je veux!

Je veux donner un avant goût de Guess Who aux gens qui m'entourent. Leur retirer leur limites psychologiques, ou leur en imposer. Des actions que la tierce personne croirait impossible pour elle même deviendrait alors une possibilité, quelque chose de tentant à essayer, et inversement. À l'image de l'ange et du démon chuchotant aux oreilles d'un homme, l'interdit, le vice peut devenir plus tentant que la vertu, et vice-versa. Mais attention, les effets ne sont pas si dramatiques que ça; ce pouvoir ne peut pas changer une personne grandement. Disons qu'une gentille dame ne deviendra pas forcement une meurtrière, par exemple. Tout dépend de la personne visée et de son propre caractère. La nature du changement vient de mon propre caractère au moment ou le pouvoir est activé; si je me sens ''bien'' l'autre verra ses limites se dissiper. Si je me sens ''mal'', l'autre verra , logiquement, ses limites s'accentuer ou se multiplier.

Pour que mon pouvoir soit actif, il faut que je prononce le mot ''Guess''. Les personnes qui m'entendront verront leur limites se changer, petit à petit, en ma présence. Lorsque je ne suis plus en présence de l'autre, mon pouvoir s'arrête, et l'autre revient à la normale. Mais, si je la revois, les changements reprennent là où ils en étaient. Pour contrer le processus, il suffit de réentendre le mot ''Guess'' sortir de ma bouche.

Pour faire simple; altérer les limites psychologiques des autres.

Alter Ego Astral
 
– Ton ami imaginaire sous forme animale ? –
What? Hey, j'ai plus de vingt ans, tu penses vraiment que je vais me .... souvenir d'Imbroglio! Damn! Cétait un cochon d'inde! Je me souviens là. Imbroglio était vert pomme et blanc, du moins son pelage, et ses yeux aussi bleus que les miens. C'était un Angora ..... Non, c'est pas vrai. C'était un Abyssinien; il avait des rosettes partout! À part sa couleur vraiment attrayante, il avait quelque chose d'autre de vraiment spécial; il ne savait pas couiner, mais bien miauler. Aboyer aussi, il me semble ..... Mais, ce n'est pas un vrai aboiement, c'est semblable, mais on sait bien que la créature qui pousse ce cri n'est pas un chien! Pour les miaulements, en revanche, l'illusion est parfaite ! Je l'avais appelé Imbroglio parce que c'est un synonyme de ''moment de confusion'', puisque face à cette boule de poils, n'importe qui serait confus! Oh, que de souvenirs!

Passions

– Quel genre de trucs te passionne ? –
Guess, c'est l'élément central, le coeur de mes passions. Sinon, J'ADORE les mots croisés. D'ailleurs, j'ai fait des grilles de mots croisés pour le journal de mon coin; ça paye peut-être pas beaucoup, mais c'est utile durant les études. Les mots cachés aussi. Oh, les jeux de carte c'est le bien ! Aussi, j'ai une passion pour le travail; un vrai Workaholic. Je suis barman, je fais des mots croisés pour un journal et je travaille dans un magasin de vêtements. Les vêtements, je peux passer des heures à les essayer, ça ne me lasse pas. Bouger, faire de l’exercice, c'est primordial pour moi (attention, j'ai pas dit sport!). J'ai plein d'autres passions, mais... ça commence à faire beaucoup et a être redondant.

Phobies

– Quel genre de trucs tu détestes ? –
Celle-la, je l'ai senti arriver! Bon, premièrement je déteste l'imitation; voir quelqu'un avec la même coupe de cheveux, la même couleur de cheveux, le même chandail que moi, ça me tue! On dit que l'imitation est l'ultime forme de flatterie ... Pfffff, pour moi c'est de l'insolence et de la provocation! Sinon, il y a les reptiles. Je ne peux carrément pas supporter de voir un serpent, une salamandre ... ça me fait peur ! Quoi? Leurs yeux, leur langue encore mieux pendue que la mienne, leur corps écailleux... Tout chez eux m'inspire le dédain, et plus c'est gros, plus je les déteste! Aussi, cette phobie là blesse un peu mon ego; je ne peux pas avaler de médicaments. Peu importe comment, je n'y arrive pas, j'ai peur de m’étouffer. Je serais plus à l'aise de me faire injecter 25 produits différents plutôt que d'essayer un cachet, peut importe s'il pourrait sauver ma vie. Et voilà, maintenant ma fierté est à un peu moins que trois fois rien. J'ai bien quelques phobies mineures, mais rien de bien important à signaler. On passe à une autre question?


« It gets like a prison in
The body I'm living in

Cause everyones watching
Quick to start talking
I'm losing my innocence

It would be nice
To start over again,
Before we were men
I'd give, I'd bend
Lets play pretend

Lets play pretend ...

And when its the end
Our lives will make sense
We'll love, we'll bend
Lets play.... pretend.

Its not gonna be long
Before we're all gone
And nothing to show for them
Stop taking lives, come on
Let's all grow up again »

- Lights, Pretend -

Les trucs marquants de ta vie?

Guess

– Guess, c'est quoi ? –
- Quoi? Attendez, laissez-moi comprendre ... Vous n'avez aucune idée de ce qu'est le jeu Guess... Mais bon dieu, c'est possible ça? Oh well, autant vous expliquer, je suppose...

Okay, c'est très simple. Pour jouer, on doit avoir une cible; quelqu'un qui nous insulte, qui tente par quelconque moyen de nous énerver, ou même qui est désagréable simplement par sa seule présence. Bref, trouve toi une cible, et tu es prêt a jouer. Le but, c'est de ... comment expliquer ça ... '' d'attaquer '' l'autre, mais la partie intéressante, c'est que plus tu joues, plus tes actions doivent être de grande envergure. Le truc, c'est de faire des actions que l'on peut catégoriser comme répréhensibles, et éviter de se faire attraper. Ce jeu-là, mes deux amis et moi, on était les seuls à y jouer. Aussi, il y a une façon définie et précise qu'il faut respecter pour débuter une partie. Il faut que le principal joueur couvre les yeux de ses coéquipiers et ceux-ci demandent alors '' Guess Who ''. À ce moment, le joueur principal énonce le nom de sa cible, et la partie commence alors. Cependant, il y a une règle, la partie doit se terminer en moins de 24 heures, sinon, on considère que c'est une défaite. C'est difficile à expliquer, quand j'y repense, le '' Guess Who '' ... Finalement, je comprends mieux que vous n'en connaissiez rien.

Le '' Guess What '' au moins, c'est plus simple. C'est un jeu de défi; toujours selon la règle des 24 heures, un des membres de l'équipe en défie un autre, sans pour autant impliquer une action Précise. Celui qui relève le défi peut alors décider de comment il souhaite procéder. Par exemple, si le '' Guess What '' serait de tout faire pour reporter un examen de Français, le défié peut faire ce qu'il veut, tant que le dit examen soit reporté. Pour débuter une partie, il suffit de dire '' Guess What '', et enchaîner avec le défi.

En bref, le jeu Guess, c'est un jeu basé sur les limites; moins tu te limites, plus tu fais de points, si l'on peut dire. Ça brise la routine, ça cause des drames plus ou moins importants ... C'est mon jeu préféré, même si j'ai en fait jamais su comment on en est venu, moi et mes amis, à jouer à Guess ... Ça cause des problèmes, vous dites? Mais non, c'est juste un jeu ...

... Non, justement, c'est bien plus qu'un simple jeu ...
Protagonistes

– Tu peux décrire les gens importants dans ta vie? –
Positivement ou négativement, peu importe.

- Euh ... Bien. Vous avez dit juste ceux qui sont importants? Okay, je peux surement faire ça ...

- Victoria -
Vickie ... C'est une vraie folle. Elle jouait à Guess avec moi. Je l'ai rencontré quand j'avais 13 ans; j'allais acheter ma coloration bleue, et elle s'est acheté une teinture verte. Émeraude. Ça allait assez bien avec ses yeux couleur noisette. C'était durant l'été, le mois de Juillet. On s'est parlé un peu, puis je l'ai revue à l'école. Difficile de la rater avec ces cheveux là! Et pas que ça ... Elle à tout un caractère; elle est capable de défier n'importe qui, elle s'emporte facilement, elle est un peu hypocrite, mais quand même ... Si t'es de son côté, elle est pas méchante. À Guess, c'est une bête! Elle et moi, on était amis, "amants'', rivaux ... Relation très ambiguë, pourrions-nous dire. C'est aussi la fille du chef de police de la ville dans laquelle j'ai grandi. Il est adepte d'armes a feu, et sa fille est un peu voleuse sur les bords ... Vous voyez certainement où je veux en venir, right?

- Petit Ange -
Greg... ♥ Il a tout cet enfant-là. Il est intelligent, beau, respectueux, sérieux, il est irréprochable ........ PFFFFFFFFFF, bin oui. C'est un masque, un rôle pour lui. En fait, il est dramatique, sarcastique, ambitieux, provocateur. J'aime cet enfant, je l'aime vraiment trop, d'ailleurs. MA relation avec lui est autant ambiguë que celle que j'entretiens avec Vickie. C'est lui qui m'a appris à boire. Greg est très attachant et possessif; si quelqu'un fait mine de s'approcher de moi ou de Vickie, c'est le Guess Who le plus épique de tout les temps qui prend place! Je l'ai rencontré au primaire, on avait 11 ans. On s'est lié d'amitié vraiment trop vite. Mais, il est du genre à me cacher des choses, c'est la seule chose qui me déplaît chez Greg. Le bon côté à sa dissimulation, c'est que je sais la remarquer. Quand il ment, ses yeux sont plus ternes et vides; à l'origine, ils sont vert, brillants. Il est blond. Blond. Un Vrai blond; pas un criss de blond-châtain-avec-des-reflets-roux kind of shit. Il vit en appartement depuis ses 16 ans. Ses parents ont accepté par confiance, mais s'ils savaient tout ce que leur fils fait... Le petit manipulateur. Les joies de la colocation! Je vis avec lui; mon père a accepté très vite. D'ailleurs, la mère de Petit Monstre est psychothérapeute, et son père est professeur de français à l'école secondaire de notre trou perdu.

Background

– Tu pourrais expliquer grossièrement ton enfance? –
Le plus simplement possible.

Okay, heum... Je vis au Québec depuis ma naissance. Je viens d'un trou perdu près de Montréal. Je suis enfant unique, et mes parents sont séparés depuis mes 7 ans. Le vieux crisse l'a juste laissé là, sans rien de plus qu'il était convenu, et est parti fourrer à droite pis à gauche. Désolé pour le langage un peu cru, j'ai tendance à m'emporter facilement. Mon père a eu la garde légale de ma personne, et monsieur s'est trouvé une autre femme; une vieille charrue sans aucun respect, une immondice tout droit sortie des égouts de Montréal.. Cécile, ma belle-mère. On se hait, mon père a souvent dut nous séparer parce que la 3e guerre mondiale risquait d'éclater au milieu du salon. Je lui avais parlé d'Imbroglio une fois; elle a rit de lui, et de moi. Résultat: je l'ai vite oublié parce que je me trouvais ridicule. C'est durant cette période de ma vie que j'ai découvert les mots croisés; ces choses si merveilleuses dans lesquels les mots s'emboîtent si bien.

Côté scolarité, tout allait bien. Les autres élèves du primaire m'aimaient bien. J'avais pas les meilleures notes dans plein de choses, mais je me débrouillait. Puis j'ai rencontré Gregory. Voila. Gregory est le point tournant de ma vie. Lui et moi, on a atteint le secondaire. À ce moment, on jouait déjà à Guess. Puis, j'ai décidé de changer; fini les cheveux bruns, fini les petits bourrelets de graisse; je me trouvais laid et ordinaire. Et finalement, j'ai rencontré Vickie. À ce moment-là, j'avais 13 ans.

C'est à peu près mon ça mon background; une vie assez banale, pour un gars qui déteste la banalité.

Historique vitale

– Juste pour ne pas dire histoire. –
Tu peux compter les éléments importants de ton adolescence maintenant.
Tu peux y aller en détail, et tu parle de ce que tu veux.

- Oh yeah ! Ça, c'est amusant à répondre ! Bon, laissez moi un peu de temps ..

1 Août 2005;

Tout est embrouillé, il fait noir, je ne tiens pas debout. C'était mon party de fête. Il n'est pas loin de 4am, et Petit Ange est avec moi. On était chez des amis, qui m'avaient préparé une surprise. On a un peu trop bu; pour rentrer chez Greg, on a même songé a ramper, tellement on manquait de force. C'est la première fois que j'allais à un party avec le Petit Monstre. J'ai dut dormir chez lui, je ne pouvais pas marcher une heure de plus, et encore moins rentrer chez moi dans cet état-là. Imaginez ; un gars de 14 ans qui boit à s'en rendre malade. Magnifique, n'est-ce pas?

5 Septembre 2005;

Voilà, ma 3e année de secondaire à officiellement commencé. Cette journée-là, il s'est passé plusieurs choses. Premièrement, j'ai revu Victoria. C'est impossible de la rater, en fait. Petit Ange, Victoria et moi, on était dans les même cours, et on s'entendait assez bien, tous les trois. Deuxièmement, j'ai découvert que le père de Gregory, c'est un professeur de français. Et troisièmement, ma belle-mère est une professeure de math. Des foutues math. Pour une matière chiante, il faut évidement un professeur chiant; c'est l'évidence même... Fuck.

13 Octobre 2005;

Victoria a commencé à jouer à Guess. Madame aimait l'idée du jeu. Justement, on a joué, cette journée-là. La cible, c'était un élève de 5e secondaire; il s'était teint les cheveux en bleu. Mon Bleu. Je lui avais même offert de lui payer une autre teinture, il voulait pas. Moi, Greg et Vickie on s'est préparé après les cours. On l'a suivi jusque chez lui. Entrée par effraction, sans bris de fenêtre ni rien. Pas un bruit, visages cachés, mains gantées, vieux souliers avec des semelles usées. Personne d'autre n'était chez lui; c'était un peu trop parfait. À ce moment, je me suis dit, si je me fais prendre, je fais quoi? Le risque est là; c'est dangereux, c'est incorrecte selon le système judiciaire. Bah, je suis déjà entré, je peux plus reculer, right?

14 Octobre 2005;

La peur. La peur dans ses yeux. Je l'ai fait; il avait les cheveux noir après. Remarque, il n'avait pas à se plaindre; ça lui allait mieux que le bleu. Je pense pas qu'il soit allé voir la police, vu la peur qu'on lui à fait. On lui a quand même teint les cheveux de force. C'était drôle quand même. Quoi? Je lui avais offert de lui acheter la teinture! Je me suis levé en retard ce matin-là, le professeur de français ne m'en voulait pas trop; c'est un chic type, le père de mon petit être collant et attachant.

24 Octobre 2005;

C'était un beau lundi ensoleillé, je me réveillais au doux son des quelques oiseaux qui gazouillaient à l'extérieur... Bin non, Bitch. Il faisait froid, pis il pleuvait tabarnaque. Pis pour couronner le tout, je me réveillais au son de la vieille grébiche qui chialait sa vie dans mes oreilles. Le cadran à pas sonné. Je me suis préparé assez vite; manqué l'autobus, et j'avais un travail important à faire. Je lui demande si elle peut me donner un lift. Non. ''Ça t'apprendra à te coucher plus tôt.'' Elle s'en va, je suis tout seul; mon père est parti depuis longtemps. Au bout de 10-15 minutes, je suis sur le point de partir pour l'école, mon cellulaire sonne. La vieille à oublié son agenda sur la table de cuisine, et elle veut que je lui ramène quand je serai arrivé. Oh oui, tu l'auras, ma vieille. Je regarde mon parapluie, et ensuite l'agenda. Je pars; le parapluie est dans l'entrée, et l'agenda est grand ouvert au dessus de ma tête.

J'arrive à mon cours de math. Pas plus de 10 minutes de retard, ce n'est pas si mal. Ma belle-mère est là, me demande l'agenda, encore tout dégoulinant. Je l'abat sur son bureau, toutes les feuilles d'exercice sont finies, scrap! Une retenue sur l'heure du midi? Parfait, ça en valait carrément la peine! C'était priceless!

Mon père était pas trop content, par exemple. Mais Who Cares, c'était drôle. Je lui ai parlé de ce qui était arrivé, il a rien dit. Il est resté la, avec son calisse d'air constipé. J'ai dit que j'allais chez Gregory. J'avais de l'école le lendemain, mais j'ai dormi chez Greg; j'avais pas envie d'affronter mon père cette soirée-là. Autant se replier quand le combat est perdu d'avance.

11 Novembre 2005;

Mon école était en feu. T'sais, le feu qui brûle? Bin c'est ça. Le pire, c'est que c'était à cause de moi. Vous pensez sans doute que c'était un accident quelconque, mais non. Gregory m'a mis au défi de faire reporter l'examen de math. Je l'ai fait. ''Guess what? Je parie que tu ne peux pas nous éviter l'examen de mathématiques.'' OHHH. Si c'est pas un défi, je sais pas ce que c'est. J'ai mis le feu dans les toilettes des gars. Pas de panique, c'était un petit feu; les pompiers ont seulement pris deux petites heures de leur vie pour l'éteindre, environ. Deux heures de pause, en plus de l'heure du dîner. Et là, petite Vickie nous invitait chez elle, pour manger. Elle habitait pas trop loin. J'ai eu la chance de voir son père, pas aussi impressionnant que celui de Gregory, mais quand même. Je l'ai dit, il collectionne les flingues, et il est policier! Il est aussi obsédé par les serpents, j'avoue que j'aime pas trop ça, mais après ce qui est arrivé, j'ai commencé à détester ça. C'était un serpent avec un faible venin. Rien de mortel, mais c'est douloureux quand même! Oui, cette merde rampante m'a mordu crisse! J'ai commencé à paniquer. Au moins, le père de ma crisse de folle bien aimée avait un produit contrepoison. On est retourné à l'école, j'avais un pansement sur le bras.

-Attention, je fais un saut de quelques mois; il s'est pas passé grand chose, alors...

31 Mars 2006;

Oh. Houston, on avait un fucking gros problème. Quelqu'un a intimidé Petit Ange. Oh que non, je tolère pas ça. Gregory était venu me voir en pleurant. Je savais bien qu'il me cachait quelque chose depuis un bout de temps, mais je ne pensais pas qu'il pouvait aller si mal. C'était un élève un peu plus vieux que nous qui avait agacé Greg.

Bon, fini l'école, moi et Vickie, on allait acheter des nouveaux vêtements; chaussures, jeans, coton ouaté ... Pis, on était parti chez l'affaire qui m'a forcé à réconforter mon Petit Monstre. Il y aavait personne, il faisait noir, on s'était changé, on était préparé; sa maison, on y mettrais le feu. Oui, on y a mis le feu. Il y avait une cheminée et un poêle à bois chez lui. On a allumé le tout et foutu le feu à quelques trucs avant de partir vite. Il était 19 heures à cet instant-là, et vers 23 heures, Gregory avait fait un feu de camp dans les bois près de chez lui. On a foutu tout les vêtements dedans, et on s'est amusé jusqu'à environ 3 heures; pour s'assurer que le tout était bien plus que calciné. C'est un jeu dangereux, je le sais bien, mais ce moment de triomphe à la fin de chaque partie nous confère un sentiment incomparable... Malgré les risques, jamais je ne pourrais arrêter de jouer avec eux, ce sont mes camarades de jeu, mes meilleurs amis, et malheur sur vous s'il vous vient l'idée de les heurter.

16 Août 2006;

Je pars vivre en appartement avec Petit Ange. Son père a accepté qu'il parte, et ma belle-mère m'a aidé à convaincre le mien; elle veut tellement se débarrasser de moi qu'elle ne raterais surement pas l'occasion. So, je suis parti de chez moi. Pour l'argent, il n'y a pas trop de problèmes; le père de Gregory accepte de lui donner 200$ par mois, et il à un travail, tout comme moi. J'ai été embauché dans un magasin de vêtements; le rêve! En plus, même si ce n'est pas la plus grande paye du monde, je construit chaque semaine la grille de mots croisés des journaux locaux. Je dois admettre que je suis un peu nerveux; vivre dans un appartement à 16 ans...

-Il n'y a plus grand chose à mentionner, donc je fais un nouveau saut dans le temps.

22 Juin 2008;

C'était notre graduation, ce jour-là. C'était merveilleux, j'avais enfin fini d'aller au secondaire. Je pars pour le CÉGEP. Sérieusement, avec toute les parties de Guess que j'ai fait, ça m'avait surpris de ne pas m'être encore fait attraper. Je veux dire, j'ai joué avec la vie de plein de gens, d'ailleurs j'ai pratiquement tué l'un d'entre eux. Il n'est pas mort, mais il est dans un coma depuis un peu moins d'un an, avec de minces chances de se réveiller. Enfin, le principal c'est que j'ai terminé mon secondaire, et que j'ai gradué.

12 Août 2010;

Bon Dieu... Je travaillais dans un bar. J'avais étudié en Arts et Lettres au Cégep, et j'ai quand même trouvé le moyen de faire le barman. Petit Ange, lui, était caissier dans une épicerie, et Victoria était une serveuse dans un petit restaurant. Mademoiselle étudiait en sciences nature, et Gregory en sciences humaines. Depuis ma graduation, j'ai revu mon père une seule fois; pour venir chercher toutes mes affaires. Puis je suis resté en appart' avec Petit Ange.

20 Septembre 2012

~ Il était minuit moins vingt …

Dans un parc, balançoires comme seuls témoins, le vent entre les branches d'arbre couvrait le bruit d'un téléphone dans la nuit.

~ J'avais du travail le lendemain …

Regard sur l'écran. Il était écrit …

- ''Petit Ange ! Comment tu vas?'' Voix enjouée répondant à l'appel. Cependant …
- ''...''

~ Et tel l'empire romain …

- ''Tu parles pas?'' Voix curieuse, un peu surprise.
- ''…'' (Sons de pleures et de douleur, très mal dissimulés)

~ Mon monde s'écroulait entre mes mains …

- ''Que c'est ça? Ça va pas? Tu vas bien?'' La surprise a un nouveau visage. Un peu d’inquiétude.
- ''Ad ... Viens me chercher … J'ai trop mal … Je vais pasbienj'aipeur de …'' Manque de souffle. Toux étrange et effrayante. ''… Disparaître … Je … j'ai fait une connerie … ''

Ça raccroche. On part au pas de course. Sorti du parc, on tombe sur une rue sans lumières, sans voitures, sans vie.

~ Cette chose qui le déchiquetait, mon destin …

Les poumons au bord de l'implosion, les jambes chauffées et douloureuses, on voit et on ressent la panique et l'appréhension de mon être face aux futur évènements.

~ N'en laissait plus rien …

Appartement 2. Porte déverrouillée. Des lamentations à l'intérieur. On sent la tension monter de plus en plus.

~ En miettes …

Entrée. Sang. Pleurs. Supplications.

- ''Ad … Aide m..oi. J'ai mal... J'ai … peur … de mourir … de disparaître...''

Main en sang tendue vers moi. Petit ange ensanglanté appelant à l'aide. Petit ange se meurt, poignardé et dénudé de toute fierté. Il s'évanouit, à l'article de la mort.

'Téléphone! Police! Secours!' Dans mon crâne résonnait une suite incontrôlée de synonymes. On trouve de l'aide. Transport aux urgences.

~ Ne restait plus qu'un squelette ...

***

Il est vraiment mort. Mort assassiné. Ça m'a dévasté de l'apprendre, mais je ne peux rien y faire. Moi et Vickie, on est allé le voir au cimetière l'autre jour. J'ai pleuré. Vickie aussi. Enfin, même s'il n'est plus vraiment là, on pense souvent à lui.

***

10 Novembre 2012

J'ai quitté l'appartement ce matin. Définitivement. À contre-coeur, j'ai accepté d'aller vivre chez Vickie. Ce n'est pas vraiment ce qui me tente, j'ai encore la journée pour y penser ; le déménagement peut être organisé seulement en fin de soirée; personne n'est libre pour m'aider à tout transporter. Donc, j'ai le temps de changer d'avis. J'ai décidé d'aller magasiner, ça m'aidera a éclaircir mes idées. Sur le trajet du retour, j'ai vu un bâtiment qui ne semblait pas récent du tout. Je comptais entrer, mais je voulais passer à mon appart' avant. Je suis entré, j'ai nettoyé tout, j'ai mis le collier que Vickie m'a donné; une chaînette avec un petit coeur qui s'ouvre. D'un côté, il y a le visage de Gregory, et de l'autre, celui de Victoria. Je ne compte pas revenir ici avant ce soir, je veux juste mon collier. J'ai un mauvais pressentiment à propos de cet endroit, mais je veux aller le visiter. Je Guess que c'est une mauvaise idée, mais j'ai plus rien à perdre. J'arrive devant la porte. La main tremblante, je saisis la poignée frigorifiée, et j'entre, les yeux fermés.

Toi, t'as quoi dans la tête?


Caractère

– Toi, t'es comment dans ta tête ? –
On me dit complexe, on me dit simpliste, on me croit vicieux, on me croit vertueux … Je me vois changeant, inconstant. Même le plus petit des ''Rien'' peut chambouler mon humeur.

Certains m'apprécient, d'autres non, et je peux bien comprendre pourquoi. Quelque peu emporté, même quelquefois brutal... Well, I guess I have a somewhat short temper? Je déteste qu'on me sous-estime, qu'on joue un rôle en ma présence, et je sais très bien quand on me fait ça; vivre avec Petit Ange, le meilleur comédien du monde, ça sert.

J'ai une personnalité haute en couleurs, quelles soient sombres ou claires. J'ai dit emporté et brutal, mais ce n'est pas toujours vrai. Tantôt hystérique, tantôt sérieux, tantôt furieux ... je vous l'ai dit, mon caractère change rapidement. Ça dépend de ce a quoi je pense, en fait. Mes pensées sont floues, ou claires (choisissez), mais elles sont volatiles. Justement, la mort de Petit Ange ne m'a pas aidé pour ça, mais pas du tout .........

Aussi, vous l'aurai deviné, j'aime souvent foutre la merde, partout où je le peux, en fait. Ça va de paire avec mon petit côté sadique, j'adore me jouer des gens. Les choyer, pour ensuite les faire royalement chier ... Cynique, turbulent et provocateur; ce sont des parties de moi qui me suivront toujours, qui ne changeront jamais.

De moi, on peut s'attendre à tout, sauf à l'ordinaire. Je suis un être d'exception, une créature irrégulière, avec des particularités bien à moi. Je recherche des gens comme moi, différents, intéressants et perturbants. J'aime ce qui est irrégulier, j'adore la différence et je l'admire la complexité. Je recherche l'originalité, l'anomalie, l'exception qui confirme la règle. Je m'amuse dans ma recherche, je prends ma vie comme mon fameux ''jeu''.

Enfantin; je le suis. On m'a souvent décrit comme jeune homme grossier, impertinent au comportement déplacé, et c'est souvent vrai, mais il m'arrive d'être sérieux et révérencieux. Le truc, c'est que je ne suis pas si pire que ça, je crois plutôt que c'est les autres qui sont rabat-joie. Les gens aujourd'hui sont trop sérieux, ils ne trouvent plus le temps de s'amuser, d'être heureux. Moi, j'ai tout mon temps.

Temps que je prends pour socialiser avec les gens justement; la vie serait fade si on ne pourrait pas la meubler de la présence des autres. C'est mon intérêt premier, le social. Je connais bien du monde, mais ce ne sont pas forcement mes amis; j'ai peu de vrais amis, en fait. Je suis très capricieux quant aux gens avec qui je suis plus personnel; ce seront comme mes frères, alors je dois bien choisir les bons, et pas n'importe qui ou n'importe quoi. Je n'ai jamais eu de frères ou de soeurs, alors forcement, il faut meubler ...

Quand je dis personnel, je veux dire...... plus personnel encore que personnel. En fait, comme je suis ''grossier et déluré'', je ne me gène pas vraiment sur les détails personnels de la vie des gens; je parle de tout, de rien... D'ailleurs, ça a plus tendance a gêner les autres que moi.

Et une dernière chose, juste une petite chose; évitez la banalité si vous me rencontrez. Pas de ''Je m'appelle truc-machin, et toi?'' , je tiens cette présentation en horreur. D'ailleurs, comme je trouve que ce semblant de rencontre est barbant, je n'hésite pas à poser des questions Random, genre .... ''Bonjour. Quel est ton animal préféré?'', ''Salut. Tu préférerais mourir brûlé vif ou noyé?''. Étrange, mais je préfère ça.

Aime

– Toi, t'aimes quoi ? –
Oh. Heum, disons qu'avec une question aussi élargie, c'est pas très facile de répondre. J'aime le sport, c'est pas une passion, mais j'aime ça, vraiment. La musique aussi, mais je n'en joue pas, je prends juste plaisir à écouter. J'aime cuisiner, c'est facile, et (même si c'est pas toujours une bonne chose) j'aime le goût de tout ce qui est alcoolisé. Je bois souvent, et c'est un peu parce que je m'y connais en drink que j'ai travaillé comme barman. Ah oui, danser, c'est sick, j'adore ça! Sinon, pour en revenir à la nourriture, je suis pas très difficile et j'ai la dent assez sucrée. au point que si je bois du café, je mets tellement de sucre qu'on peut même plus appeler ça un café, c'est beaucoup trop sucré. Oh, justement, vous saviez que la couleur rose, ça amplifie le goût sucré? Donc si tu manges quelque chose de rose, ça va goûter plus sucré. Ah la magie des couleurs... Bleu. J'aime le bleu, c'est merveilleux le bleu. OHH, et le truc important, J'ADORE les mots croisés. Je lai déjà dit? Bah, comme ça vous pouvez voir à quel point j'aime ça, right? Bon, je crois bien que j'ai dit l'essentiel, mais il y a surement plein d'autres choses, quoique c'est difficile chercher des trucs qu'on aime. C'est plus facile de dire ce que l'on aime pas.

N'aime pas

– Alors, c'est quoi que t'aimes pas ? –
Celle-là aussi, je m'en attendait trop. D'abord, disons que je n'suis pas friand des cours; surtout pas les math ... Oh mon dieu, les crisse de math! J'aime pas l'histoire non plus. Je veux dire, l'histoire du Québec; je me la fais raconter depuis plus de 12 ans, disons que c'est UN PEU répétitif. Mais sinon, l'histoire d'ailleurs, j'ai rien contre. Ah oui; la politique, c'est barbant! Les politiciens, avec leur sourires fendus jusqu'au oreilles, j'suis pas capable! Pis aussi, les gens blasés, ça me tue ça; toujours l'air de se foutre de tout, ne me dites pas que vous avez pas envie de les frapper au visage pour voir si une expression de douleur va aparaitre ou non. Bon, changement de sujet, je commence un peu à m'énerver. Oh well, j'ai pas l'intention de faire la liste de tout ce que j'aime pas, ça aussi c'est dure finalement!


Toi, t'as l'air de quoi?

– Finalement, tu ressembles à quoi maintenant ? –
Vive l'existence de la coloration capillaire! Je déteste la véritable couleur de mes cheveux, elle n’aurait pas pu être plus banale, plus drabe, plus… normale. Brun, ça manque d’éclat, c’est plat et terne comme couleur. Pour ça que je me les teint. Bleu c’est bien mieux, c’est original au moins. Pas un genre de bleu marine près du noir; j'ai passé cette phase depuis longtemps. Un VRAI bleu, un bleu électrique, ardant, voir même éclatant. Même chose pour mes yeux bruns, un traitement et BAM! De magnifiques yeux d’un bleu incroyable. Vous saviez que ça existe une opération laser pour ça? Oh les joies du journal; sans ça, jamais j'aurais su. Bon, j'y ai laissé un peu de ma vue, je vois un peu moins bien qu'avant, mais au moins j'ai plus mes iris couleur caramel brûlé! Et encore, une touche de maquillage plus loin et ils deviennent captivants, ensorcelants. Du bleu, du bleu éclatant partout! … J'exagère, juste pour intensifier la couleur, pareil à du eyeliner. Quoi? Au moins on les regarde mes yeux; j'ai pas enduré un laser et un mal de chien pendant deux semaines pour rien! J’aime qu’on me remarque. Vous voyez le gars là-bas, oui celui à la démarche fière, farouche, conquérante à la manière d’un lion. Celui qui a l’air friendly quoi qu’un petit brin snobe? Bin, c’est moi. Le monsieur muscle d' 1m83 qui est toujours souriant avec des dents blanches pas si blanches que ça? Bin, c'est encore moi. Celui qui a un petit duvet vieux de 3 jours gros max? Celui qui est assez fou pour arriver à l'école avec des short en hiver et qui à une gestuelle purement théâtrale? Guess who … c'est encore moi.

C'est clair, grand et décadant; c'est moi. C'est étrange, ça se teint les sourcils, ça a pas une musculature parfaitement symétrique, ça a le pied droit juste un peu plus long que le pied gauche, ça a les oreilles un peu basses, occasionnellement quelques boutons et une peau qui ne bronze pas vraiment bien … Bref, ça a ses défauts. Oh well, qui est parfait? Guess what ... Personne. On ne peut pas soigner son apparence à 100%. Et de toute façon, je voudrais pas. C'est ce qu'on dit; my flaws are me. Si on passait notre temps a essayer de se changer, on développerait vite des complexes. J'ai aucun complexe. Mon corps me plait et me convient; je l'ai façonné comme je le voulais. J'en reconnais les défauts et les qualités.

Quoique ... je vais me contredire certes mais ... Je prends du temps à soigner mon apparence; je coiffe mes cheveux qui ne succombent qu'au gel, je m’entraîne assez souvent, j'utilise des produits pour le visage ... c'est pas que je ne peux pas faire sans, mais sincèrement, qui aime avoir des boutons? Encore une fois, personne. Sinon, j'ai quelques petites marques et coupures un peu partout; un accident est si vite arrivé, surtout quand on fait du sport ou une balade en forêt. Mais bon, je trouve ça bien, c'est comme si ça démontre aux autres qu'on a du vécu. Ah oui ! J'ai une partie de mon vécu situé sur ma nuque; le mot '' Guess '' tatoué en bleu. À moins de déplacer mes cheveux, il est impossible de le déceler; j'ai demandé au tatoueur de le faire assez petit. Même si je ne suis pas friand de ces artifices, je me devais de graver ce souvenir sur moi, non?



Informations Hors-RP
Avez-vous bien lu les règles ?
Guess what? Oui j'ai tout lu. [Code Okay par Loeva] Je l'ai même googlé !
Où avez-vous trouvé ce forum ?
Meuh ... La première fois c'était par Parking.
Mais je squatte depuis un bon moment.
Est-ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ?
Nope, plus maintenant ! :D
♦ ...Dans ce forum ?
Nope ~


Dernière édition par Adrien S. Forester le Dim 30 Déc 2012 - 9:00, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ж~Crossword Puzzle Addict~Ж
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kréature
-
0 / 1000 / 100

• Age : 26
• Pouvoir : Te forcer à jouer son jeu. Ouioui.
• AEA : Imbroglio. Un cochon d'inde vert. Qui parle l'humain, le chien, le chat ... Multilangue, ce petit.
• Petit(e) ami(e) : Meuh. Devinez.

RP en cours : Guess Who I Met .. [Eliot Wolf & Al Whelan]
Second Acte

Messages : 29
Inscrit le : 09/07/2012

MessageSujet: Re: Adrien Salvat Forester. Guess What? [TERMINÉ]   Dim 11 Nov 2012 - 0:19

OMG-OMG-OMG !

J'AI FINI, ENFIN !
Bon, je postais juste pour upper ma fiche, pour pas qu'elle soit oubliée sous toutes les autres.


Je prie pour pas avoir trop de trucs a changer ! D: Et je stalk ma fiche pour attendre mon débrief. 8D





-Kréa'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Cyberpathie
Messages : 1412
Inscrit le : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Adrien Salvat Forester. Guess What? [TERMINÉ]   Dim 11 Nov 2012 - 11:36

Haha, allez Kréa, le moment est venu !
Comme je te l'ai dit, y'a pas de problèmes donc je te valide ! *musique de triomphe*
Pour le pouvoir, si Angie ne veut pas que vos personnages aient le même, on changera ~

Allez, hop ~



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



ESC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ж~Crossword Puzzle Addict~Ж
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kréature
-
0 / 1000 / 100

• Age : 26
• Pouvoir : Te forcer à jouer son jeu. Ouioui.
• AEA : Imbroglio. Un cochon d'inde vert. Qui parle l'humain, le chien, le chat ... Multilangue, ce petit.
• Petit(e) ami(e) : Meuh. Devinez.

RP en cours : Guess Who I Met .. [Eliot Wolf & Al Whelan]
Second Acte

Messages : 29
Inscrit le : 09/07/2012

MessageSujet: Re: Adrien Salvat Forester. Guess What? [TERMINÉ]   Dim 30 Déc 2012 - 9:03

Yay <3 Merci DarkD d'avoir déverrouillé ma fiche pour que je fasse des changements, ça me fait très beaucoup plaisir.

Je Up-ais juste ma fiche pour dire que j'ai fini mes modification du pouvoir et du caractère, comme je l'avais dit.

Au plaisir d'une réponse pour une re-vérification <3

-Kréa'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Adrien Salvat Forester. Guess What? [TERMINÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Adrien Salvat Forester. Guess What? [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches acceptées-
Sauter vers: