AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Liam C. Weaver | Finished

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Liam C. Weaver | Finished   Jeu 19 Juil 2012 - 17:47



Liam C. Weaver


*nom – Weaver
*prénom – Liam Charles
*age – 123 ans
*né(e) le – 25 avril 1889
?

Race
J'ai cru bon faire un petit espace pour clarifier ma vision du ''Vampire''. Voici donc une liste des aptitudes et des faiblesse du personnage, selon moi.
Aptitudes : Odorat et ouïe développés, Force physique (C'pas superman, mais disons qu'il arrive facilement à lever un humain de taille moyenne dans ses bras.), Agilité et rapidité (Vitesse maximale de 60 KM/H), Régénération des tissus (doit boire du sang pour guérir.), Immunité contre les maladies diverses.

Faiblesses : Le soleil (Dans ce nouvel univers, il semble étrangement arriver à le soutenir une heure ou deux, sans conséquences physiques mais dans le monde réel, l'astre brûlant aurait tôt fait de le faire redevenir poussière.), Le manque de sang (Il doit malheureusement se nourrir de sang au moins une fois par semaine, ou par deux s'il est courageux. Le sang animal lui va pour l'instant, mais le sang humain lui donne beaucoup plus de force. Loin d'en mourir, les carences peuvent cependant le plonger dans un profond sommeil, duquel il ne pourra être extirpé que par plusieurs goûtes de sang humain. ) Contrairement aux croyances populaires, l'ail, les signes religieux et les attaques au coeur ne lui sont pas fatales. Pour le tuer, il faudra d'abord lui arracher la tête et brûler les parties séparément


Pouvoir
Il est vrai que le regard de Liam est quelque peu envoutant, charmeur, mais ce n'est pourtant pas de là que son pouvoir prend forme. C'est plutôt en sa mielleuse voix, un mélange sauvage, de notes rauques et d'autres plus douces, qui, lorsque fredonnées, provoque chez l'esprit des gens un abandon de volonté. Proche de l'hypnose, cette aptitude permet au jeune homme d'influencer les désirs des gens, non pas de les créer. Bien entendu, les esprits les plus forts se verront moins affectés, tandis que les plus faible n'auront plus d'emprises sur leurs raisonnements. Heureusement, Liam ne semble pas avoir besoin de l'utiliser outre-mesure, et si l'envie le prenait de devenir trop dictateur, il se rendrait bien vite compte que plus il utilise ce don, plus son besoin de sang devient grandissant. Dommage qu'il ai fait le voeu de ne plus voler le sang des humains...

Alter Ego Astral
Quoi de mieux pour accompagner cet homme envoutant, qu'un serpent. Mais pas n'importe lequel, car pour notre cher Liam, il ne faut pas quelque chose de trop commun, ennuyeux. Peut-être est-ce pour cela qu'en sa douce jeunesse, c'est un magnifique Epicrates Cenchria Maurus albinos qui a accompagné ses aventures. Long d'un mètre soixante-dix, à l'époque, l'animal était plus qu'imposant pour le bambin. Pourtant, maintenant que le gamin est devenu homme, sa stature semble parfaitement aller avec le long corps ondulant de son ami. Les deux compagnons ont des personnalités peut-être trop semblables, mais pourtant cela ne semble pas les rendre moins proches. Au contraire, les deux amis ne se quittent que rarement. L'animal portant le nom d'Opale, on devine facilement sa féminité, et donc, sa personnalité langoureuse et aussi charmeuse que son maître.

Passions
Pour un homme dont la solitude fut le seul moyen de survit durant des années, les hobbies ne sont pas choses dont il manqua. Pourtant, très peu restent, alors que de nouveaux arrivent, suivant les modes, les technologies, et parfois même les envies de Liam, ses compagnes, ses victimes... On découvre alors ces passions qui restent, celles qui ne l'ont pas laissées tombées, qui toujours hante ses envies, ses désirs. Il y a d'abord celle qui est plus proche de la fascination, voir de l'obsession. Cet étrange habitude qu'il a de rester assis sur les toits, accompagné de sa seule amie, et de laisser les heures courir devant lui, sans jamais avoir envie de les rattraper. Perché là haut, il ne bouge presque pas, regarde seulement les passants sans que l'on puisse comprendre ce à quoi il pense. Mais lorsque l'éternité est notre fardeau, le temps n'a plus cette même valeur que les mortels lui donne. Voila sans doute ce qui nous mène à sa seule autre passion, le dessin. De ses longs doigts effilés, habiles et précis, il aime prendre le charbon, s'en salir jusqu'au poignet, et en laisser des sillons creuser le papier, jusqu'à pouvoir voir cette image qu'il a dessiné, souvent à la perfection. Bien que le charbon soit son outil favori, Liam semble posséder le même talent lorsque les instruments diffèrent, on dit même, qu'il arrivait à faire des chefs-d'oeuvres, lorsqu'encore, il peignait les murs de ses victimes, de leur précieuse source de vie couleur vermeille.

N'aime pas / Phobies
Les gens, surtout les mortels, leur compagnie, le bruit de leur coeur qui bat, la vue de leurs veines battantes, et surtout de leur nuques aux odeurs enivrantes, voila des choses que Liam ne peut supporter. Sans avoir de peurs, il a des craintes, des appréhensions, surtout en ce qui concerne le genre de carnage dont il a déjà été auteur. Il fuit le social, presque autant qu'il fuit l'eau, et surtout, le soleil, sachant bien tout le tort que cela engendrerait. Autre fait étrange, Liam déteste l'odeur des fleurs. Comme si, pour lui, les végétaux dégageaient une odeur de putréfaction, il ne s'approche jamais des bouquets, des boutiques, ou des champs. Sans doute a-t-il beaucoup d'autre choses qu'il n'aime pas, mais lorsque l'on vit aussi longtemps, on apprend à s'habituer à beaucoup de choses, il faut croire.



« J'suis passé par les Enfers...
... Faut comprendre, j'avais plus de briquet. »


Histoire

C'est une longue histoire que celle du jeune Liam Charles Weaver. Un peu comme une double, voir une triple histoire, une suite d’événements sans pauses possibles, qui bientôt, ouvrira sur un quatrième chapitre. Mais avant qu'il ne trouve cette mystérieuse porte, et qu'il ne franchisse le tout prochain volet de son étrange existence, laissez-moi, humble lecteur, vous raconter les grandes lignes de cette vie qui fit du jeune homme, le contraire de ce que l'on avait fait de lui.

Car en 1889, au printemps fragile, naissait ce bambin que l'on attendait avec une impatience démesurée. En Angleterre, dans une ville qui n'existe plus, dans un univers qui n'est peut-être pas le votre, une mère malade et un père désespéré cherchaient à créer ensemble le fruit de leur amour, un héritier légitime à leur maigre fortune, mais surtout, un être à aimer, à chérir. Bien cruelle fut la vie de ne vouloir rester en Elle alors que Lui accueillait, seul, ce bébé qu'ils avaient Ensemble désirés si fort. Liam voyait à peine le jour, que déjà, la nuit lui était réservée. Le veuf ne trouva pas la force de donner à l'enfant l'amour qu'il s'était promis de lui offrir, trop brisé par la perte de celle qu'il avait tant adoré. Ô comme la vie semblait être laide, maintenant que le garçon avait volé la vie de sa mère, semblait croire l'homme qui, aveuglé par une haine qu'il se devait d'apaiser, avait choisi comme responsable cet enfant, qui ne pouvait même pas vivre sans son aide.

Inutile de raconter une jeunesse qui ne fut pas heureuse. Le premier chapitre d'un jeune garçon qui faisait toujours son possible pour aider, pour sourire, et pour glorifier cette vie qu'on lui disait qu'il avait volé. Sans mère, presque sans père, il ne fut pas long que Liam était déjà autonome, responsable, et surtout, beaucoup trop précoce pour son âge. Son univers tournait autour de l'art, de ces dessins qui illustrait sa vision du monde, de bien pauvres chefs-d'oeuvres griffonnés de noir, de par ce charbon qui était aussi sombre que le regard de cet homme qui se disait son père. Pourtant bien loin de porter en lui l'amertume, c'était plutôt la pitié et la tristesse à la vue du veuf qui n'arrivait plus à vivre, depuis déjà trop d'années. Sans doute est-ce pour cela que le suicide de l'homme ne fut pas un choc pour l'adolescent. C'était un peu comme une délivrance, presque comme s'il remerciait la mort d'avoir libérer cet homme qu'il n'avait jamais détesté, malgré ses traitements.

Et donc, une nouvelle vie commençait pour Liam, qui hérita de quelques sous et d'une maison en bien piteux état. Pour survivre, il mit ses talents à profits, offrant au gens de dessiner leur portrait, ou de larges paysages pour décorer leurs luxueuses demeures. Il apprit la peinture, les différences entre les crayons, les plumes, et bientôt on compris que le jeune homme possédait un talent hors du commun. C'est d'ailleurs ce grand malheur qui le poussa à entrer dans le deuxième chapitre de sa vie. Loin de savoir ce qui suivrait, de comprendre à quel danger il s'exposait, le prodige entra bientôt dans les sphères bourgeoises, là où son nom commençait à être connu, là, où se trouvait son triste destin. Ce-dernier, portait le nom d'Amélia. Une femme sans nom, mais qui possédait une grande fortune. Charmée par les croquis de Liam, elle le fit venir chez elle, dans une ville inquiétante que le pauvre homme n'avait jamais visité.

Alors qu'il l'a peignait sur une énorme toile, les rougeurs sur ses joues étaient plus qu'apparentes. La femme avait demandé à ce qu'il l'a peigne nue et pour Liam, les femmes, la chair, cela lui était encore inconnu. Peut-être avait-elle déjà tout prévu, ou alors peut-être fut-elle charmée par l'innocence et la pureté qui dégageait de ce jeune homme qui n'avait cherché tout au long de son existence, qu'à être accepté par quelqu'un. Et voilà donc, qu'il trouvait en Amélia, une personne pour le faire, et une personne pour le tuer. Le 17 aout 1912, alors âgé de 23 ans, Liam Charles Weaver connaissait une nouvelle naissance, cette fois-ci entre les cuisses d'une femme qui se disait Vampire, et qui lui offrait un cadeau bien empoisonné.

Le changement de personnalité fut radical, peut-être trop. Rendu fou par son besoin de sang, par ses besoins charnels et ses envies de sadisme, il perdit sa douce amante sans vraiment s'en soucier. Elle qui avait cru faire de lui le parfait compagnon de cette vie trop longue, voila que le destin l'a punissait, sans doute pour ses nombreux carnages. La sulfureuse vampire quitta donc le monde de Liam aussi subitement qu'elle y était entrée. C'est donc la Première Guerre Mondiale qui lui souriait à l'été 1914, comme sa nouvelle partenaire. Clandestinement, il se rendait sur les différents fronts, se souciant peu du conflit qui emmenaient les combattants. Ses massacres furent ainsi couverts par les événements et sa folie ravageuse pu enfin être libérée à des sommets incomparables. Ce fut la grande partie du deuxième chapitre de sa vie. Crimes, débauche, sang, viols, voilà que ce jeune homme tendre avait quitté pour toujours l'esprit tordu de Liam Charles Weaver.

Ce ne fut pas bien long, pour l'existence d'un immortel, de patienter jusqu'aux prochaines guerres. Qu'elles soient petites ou grande, le sang et l'odeur des canons attiraient toujours la bête qu'était devenu le jeune homme. Il devint bientôt fan d'Hitler, et de son incomparable guerre qui laissait place à de nouvelles crises de folies, de destruction. Comme si une hargne sans raison avait prit possession de lui, on aurait dit que le goût de la mort contre ses lèvres contrôlait son corps et le poussait à devenir un animal, une créature en quête de cruauté, comme un être brisé qui chercherait à se venger de la vie, de ce monde qui l'avait abandonné. Mais à l'époque, il aurait été difficile de comprendre l'esprit du monstre qu'était le jeune vampire.

Des années passèrent, après cette guerre, sans que Liam ne puisse faire taire ses ravageuses envies. Pourtant, la vie lui réservait encore quelque chose de nouveau. À l'aube du tout nouveau siècle, alors que les nouvelles technologies se bousculaient et que les modes changeaient aussi vite que les semaines passaient, le destin voulu offrir un instant de raison au vampire, lors d'une nuit froide. Ce n'était pas encore tout à fait l'hiver, pourtant un léger voile blanc s'était répandu dans les ruelles. De retour dans son pays natal, à l'époque, il arpentait paisiblement les pavés, son esprit divaguant lentement, en attendant que le temps mette quelqu'un sur sa route. Ses pas nonchalants le menèrent en ville, ou l'odeur du sang était plus forte qu'à l'habitude. Non loin devant lui, une femme qui marchait en chancelant. Peut-être avait-elle bu? Liam ne se posait pas souvent des questions. Elle avait l'odeur d'une bête blessée et lui la faim d'un charognard affamé. Son attaque fut rapide, furtive, dès que les lumières des lampadaires ne touchaient plus la silhouette de la femme. Aucun crie, une stupéfaction qui glaça le sang de la pauvre victime, l'immobilisant alors que des mains l'enveloppaient, d'abord le visage, coupant sa vue du monde, ne lui laissant qu'un minuscule faisceau de lumière à regarder alors que la mort venait lentement la chercher. Puis une autre main, qui glissa de son épaule à son poignet en un geste presque lascif. Et finalement, le sursaut de son assaillant.

Il recula, constatant le double battement de cœur qu'il entendait, et puis cette femme qu'il était en train de vider de sa vie. Elle tomba à genou et il vit le sang le long de ses jambes. Elle perdait son enfant... Les souvenirs vinrent en lui comme une gifle au visage. Sa mère qui avait abandonné sa vie pour lui, puis son père qui n'avait pas cru bon de valoriser la sienne. Pourquoi la prit-il dans ses bras, à ce moment, il ne le sut pas. Jamais il ne s'était questionné sur sa façon d'agir, jamais il n'avait cru bon de se soucier des autres. Et pourtant... La femme arriva à l'urgence en moins de temps qu'il lui en avait fallu pour l'attaquer. Liam la laissa là, n'osant rester pour savoir si elle avait pu être sauvée, ou s'il l'avait tué, tout comme il avait tué sa propre mère. Les émotions semblèrent de nouveau possibles pour lui, et la douleur qui les suivaient fut brutal pour celui qui avait été un monstre si longtemps, avoir de nouveau une conscience lui était douloureux. Déjà coupé du monde, il devint encore plus seul, se nourrissant uniquement d'animaux, bien que le goût fut infecte, ou bien de ces humains insouciants qui rêvaient toujours de se faire croquer par les vampires. Bien que les lieux de ce genre manquent cruellement, il ne voulu plus parcourir le monde, restant dans sa ville natal, fuyant le regard du monde comme il fuyait le soleil...

Une nouvelle guerre éclata, mais il n'en trouva pas le plaisir. Affamé, certes il devint, mais l'horreur de ses actes le rattrapaient finalement, l'empêchant d'apprécier le sadisme comme il l'avait déjà fait. Et voilà qu'était le troisième chapitre de cette vie torturée par le destin. Sans doute la mort aurait pu être son dernier chapitre, et sans doute le serait-ce, mais avant l'épilogue, vient le quatrième chapitre. Ce moment ou les yeux du vampire se posèrent sur cette porte qui n'était pas là avant. Cette bâtisse, qui vraisemblablement, avait été bâtit en une journée. Cet endroit qui bientôt l'accueillerait, pour ne plus jamais le laisser partir...


Caractère

Il aurait été plus facile de décrire la personnalité de l'adolescent qu'était Liam, plus agréable surtout. Jeune homme aidant et quelque peu naïf, personne ne vous aurait cru, si vous leur aviez parlé des massacre dont il était l'auteur. Pourtant, c'est sans doute cette pureté et cette innocence qui furent à l'origine de sa métamorphose. Coupé du monde, de sa cruauté et de ses vices, le choc auquel il du faire face lors de sa deuxième naissance le troubla profondément, ne laissant en lui que très peu de trace d'humanité. Peut-être est-ce pour cela, que l'on peut clarifier de miracle sa soudaine compassion, éveillée simplement par un sentiment insignifiant, mais qui pourtant fut celui qui le suivit toute sa vie.

Aujourd'hui, si vous arrivez à le croiser, malgré ses efforts de rester à l'écart, vous pourrez peut-être apercevoir un restant de vie en son regard terne, comme si un tout petit bout d'âme restait encore accroché à lui. Pourtant, il n'en est pas devenu plus gentil. Sans doute moins cruel, certes, mais son besoin de solitude, engendré par sa culpabilité, le pousse parfois à être mauvais, voir violent envers les gens qui tentent de s'approcher de trop près. Difficile d'approche, même lorsque l'on arrive à lui parler, il est mystérieux, refusant catégoriquement de parler de lui, de son passé, et de tout ce qui l'entoure. Un peu comme un animal sauvage, il n'aime pas la présence des humains, mais en reste tout de même curieux, cherchant parfois à les écouter, juste pour le plaisir, ou même à leur parler, comme pour faire semblant qu'il est normal, bon, sans doute un peu ce qu'il fut... ce qu'il ne sera plus.

Pour le reste, il faudra le découvrir par vous-même, car il faut se l'avouer, Même Liam ne sait plus qui, ou ce qu'il est. Trop longtemps perdu dans le néant de sa folie, avoir de nouveau une conscience n'est pas facile à vivre et ses choix lui sont plus douloureux, plus difficiles à faire et à comprendre. Comme un nouvel apprentissage, il attend patiemment que le temps lui réapprenne à vivre.

Physique

Avec son mètre quatre-vingt-cinq, on se demande parfois comment Liam fait pour passer inaperçu, même dans les foules. Un buste droit, des épaules carré, et une posture assurée, on pourrait croire qu'il serait facile à cerner peu importe où il va, et sans doute aurait-ce été le cas, si ce cher vampire n'aurait pas passé son temps à arpenter les toits plutôt que les pavés, et les ruelles sombres plutôt que les rues passantes. On aurait alors tout de suite remarqué la pâleur de sa peau, presque blanche, qui jure avec celle des personnes s'amusant sous le soleil toute la journée. Ce genre de peau laiteuse au touché soyeux, qui vous donne l'impression de laisser un léger filtre sous vos doigts, comme une poudre satiné qui resterait accroché à vous, pour vous brouiller l'esprit et ne vous donner que plus envie de vous emparer de ce contact.

Et au dessus de ce grand corps aux muscles nerveux, se trouve le visage du vampire. Depuis sa transformation, on pourrait croire qu'une aura charismatique s'y est figée, tout comme son apparence le fit dans le temps.. Absent de cernes, malgré l'absence de sommeil, son regard clair et vif, trône parfaitement au dessus de son nez fin et de ses lèvres tout aussi délicates. Sous ces-dernières, on remarque vite la proéminence de crocs acérés qui, malgré son vœu d'abstinence, font toujours froid dans le dos. De nature calme, son visage est rarement troublé par les émotions qui pourraient en déformer la perfection. C'est donc un intéressant contraste que de constater l'état de sa chevelure foncé. Toujours en bataille, qu'il la porte longue ou courte, sa tignasse ne semble jamais avoir été placé dans un but quelconque. Quelques frisettes par-ci, d'autres par là, vous en conviendrez que c'est un mélange plus qu'agréable à l'oeil.

D'ailleurs, tout ce corps, il faut penser à le vêtir, car malgré les désirs de certains, Liam ne se promène pas nu! Non, il préfère plutôt s'habiller avec une certaine classe. Des chemises aux couleurs sombres, parfois agencés de veston sans manches, sous lequel il ne porte qu'une camisole noire. Il aime bien les jeans, d'autres fois les pantalons propres, mais jamais les shorts ou les kakis. Sans être attiré par les bijoux, il ne les déteste pas. Portant souvent un chapelet, on pourrait presque lui trouver un côté farceur, mais l'habit ne fait pas le moine!



Informations Hors-RP

Avez-vous bien lu les règles ? Ouep : [Wouloulou, j'ai été plus rapide que Kogenta : code validé par Mooneychoups.]
Où avez vous trouvé ce forum ? Jeremiah Burton
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? Nop
♦ ...Dans ce forum ? Ouep


Dernière édition par Liam C. Weaver le Dim 22 Juil 2012 - 22:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Liam C. Weaver | Finished   Sam 21 Juil 2012 - 22:18

Voila, je double-postate pour vous annoncer que ma fiche est terminée. N'hésitez pas à critiquer (constructivement, hein), je suis ouvert aux suggestions !
Revenir en haut Aller en bas
Miss Machiav(i)élique
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mif (Mistral)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Annuler celui des autres par sa présence.
• Petit(e) ami(e) : Disparu o/

RP en cours :
- Parce que se jeter du haut d'une tour, c'est romantique !... (Volke)
- Des camélias rouges (Alea Miller)
- Souvenirs indésirables (EVENT - Corpse Party)


Messages : 2200
Inscrit le : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Liam C. Weaver | Finished   Dim 22 Juil 2012 - 17:33

► Bonjour et bienvenue !

Ta fiche est très agréable à lire même si je suppose que ton style d'écriture pourra en déconcerter quelques uns. Il y a quelques formulations maladroites mais rien de dérangeant. Pour ce qui est des critiques (toujours constructives voyons ! Tu nous prends pour qui ? ;D), je t'en fais une petite liste ci-dessous, même si ta fiche me donne une bonne impression dans l'ensemble :

Déjà je me demande comment il a pu devenir fan d'Hitler puisque Hitler, c'est la Seconde Guerre Mondiale ! ;D Pour ce qui est des massacres, c'était essentiellement au front, alors je me demandais comment il a pu arriver jusque là-bas, et s'engager dans l'armée française (?) puisque les combats se déroulaient principalement au front et qu'il n'y avait pas vraiment de pertes dans le reste du pays. Ou alors justement il s'attaquait aux civils mais les autorités avaient trop à penser avec la guerre pour se préoccuper d'un meurtrier ? Je suis pas super convaincue, mais au pire c'est pas très très grave si ce n'est pas développé je pense, ce point de l'histoire n'est pas très important... mais il faudra faire attention au niveau de la cohérence de ton récit dans tes futurs RP, donc penses-y juste \o/

Je pense que ça aurait été sympa d'en savoir un peu aussi sur l'influence qu'Amélia a eu sur lui suite à sa transformation ? Elle n'est plus du tout évoquée juste après. Donc savoir pourquoi elle l'a transformé et pas juste tué, si elle l'a "formé" en quelques sortes par la suite, a fait de lui son compagnon etc, ou l'a simplement laissé en plan, que sais-je 8D

Pour le physique, je t'avoue qu'on a un peu de mal avec les persos du type "perfection physique" genre Mary Sue comme tu le décris ici : ce n'est pas forcément crédible, etc. Je suppose qu'on peut faire exception pour toi puisqu'il s'agit d'un vampire, mais j'aimerais que tu me précises que ses traits se sont "embellis" suite à sa transformation (du genre comme outil de sa nouvelle race, être beau pour séduire et tuer plus facilement) et qu'il n'est pas forcément né comme ça (là ce serait embêtant quand même), ou alors atténuer cette espèce d'idéal qui le représente.

Par ailleurs, au sujet de son vampirisme, j'aimerais que tu apportes plus de précision sur cette race : il ne faut pas qu'elle soit trop puissante par rapport aux persos des autres joueurs donc savoir par exemple ses faiblesses, dans quelle mesure la lumière du soleil le blesse, en quoi le manque de sang l'affecte-t-il (a-t-il juste faim ? Ou ses capacités s'en trouvent-elle totalement affaiblies ? etc), s'il est sensible aux blessures traditionnelles ou seulement aux coups de pieu dans le coeur (8D), à la présence d'ail, etc. Bref définir vraiment ton vampire, parce qu'il en existe énormément d'interprétations même rien que sur le forum, et on a besoin de savoir comment il marche.

Au niveau du pouvoir, par contre, comme sa nature de vampire lui apporte déjà beaucoup de pouvoir supplémentaire, on a coutume d'exiger un pouvoir beaucoup moins fort pour celui qu'il acquiert dans le Pensionnat. Ici, la manipulation, je considère ça comme trop puissant quand même... Donc il faudrait te choisir un pouvoir beaucoup plus faible, voire inutile (c'est très drôle les pouvoirs inutiles, et ça permet parfois des situations assez marrantes dans le RP), ou bien retirer tout simplement les aptitudes plus développées que lui confère son vampirisme (qui je trouve ne sont pas particulièrement intéressantes à jouer (remarque, la manipulation mentale non plus e_e)... D'ailleurs en y pensant, je trouve que ça peut être intéressant d'avoir un perso vampire, mais dont la nature lui apporte plus de malus que de bonus justement. On a trop tendance a vouloir élever les vampires à un niveau supérieur ! Mais il est vrai que ça ne cadrera sûrement plus avec ton histoire de vampire meurtrier).

Pour l'AEA, il est imaginé pendant l'enfance, alors j'avoue que j'ai du mal a penser que Liam, en gamin sage, aurait pu se créer un ami imaginaire charmeur, froid et sadique ! x)


Voilà voilàààà ! Je t'invite à apporter les modifications nécessaires, ou à m'expliquer pourquoi tu juges ces précisions non-utiles. Autrement, je trouve ta fiche vraiment sympathique, donc il ne devrait pas y avoir de problème pour la suite ! Bon courage.

EDIT : Après relecture je me dis que j'ai quand même fait un énorme pavé alors que je trouve ta fiche bien... Tu m'en vois désolée, t'as bien du tomber sur la pire valideuse de fiche ;O;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Liam C. Weaver | Finished   Dim 22 Juil 2012 - 22:46

Voici quelques éclaircissements quant aux critiques apportées à ma fiche.

► Tout d'abord, oui, j'ai du enlever une phrase de trop lorsque j'ai voulu retirer le trop plein de détails de ma fiche à la première écriture. J'ai donc rectifier le tout, afin que la lecture soit plus cohérente.

► Encore un point qui m'avait paru inutile lorsque j'ai fait ma re-lecture. J'ai donc ajouté quelques lignes à ce propos.

►... Bien, je vais ajouter une phrase

► J'avais justement apporté un ajout à la fiche sur ce sujet. Je le croyais assez précis, je ne suis pas certain de savoir ce que tu veux que j'y change. J'ai donc ajouté plus de faiblesses pour te faire plaisir.

► Pour ce qui est du pouvoir. Tout d'abord, ce n'est pas une manipulation des esprits, plutôt une influence de désirs déjà existants. J'ai donc été plus spécifique dans ma description, j'ai ajouté qu'il ne créer pas les envies, il ne fait que les décuplées. Par exemple, si Mister .T possède, au fond de lui, une quelconque envie de manger des hot dogs, Liam saura juste accentuer ce désir, de façon à ce que Mister T. passe à l'acte. Ce n'est donc pas un pouvoir de contrôle.

► Pour l'AEA, au contraire, pour un gamin qui ne fut jamais aimé de son père et qui, de par ce fait, n'en a jamais connu le réconfort et la sécurité, il est psychologiquement normal de se créer un compagnon imaginaire qui représente l'idéal de force et qui, pour lui, répondrait à ce sentiment de sécurité qui n'a pas été écouté.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Machiav(i)élique
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mif (Mistral)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Annuler celui des autres par sa présence.
• Petit(e) ami(e) : Disparu o/

RP en cours :
- Parce que se jeter du haut d'une tour, c'est romantique !... (Volke)
- Des camélias rouges (Alea Miller)
- Souvenirs indésirables (EVENT - Corpse Party)


Messages : 2200
Inscrit le : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Liam C. Weaver | Finished   Dim 22 Juil 2012 - 23:01

Parfait, merci pour toutes ces précisions ! Désolée de t'avoir embêtée avec tout ça, tu es désormais validée. Je verrouille et déplace ta fiche. Tu peux désormais aller poster dans le Hall d'Entrée puis RP dans les autres pièces du pensionnat, déclarer ton pouvoir, et bien entendu participer au Hors-Jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Liam C. Weaver | Finished   

Revenir en haut Aller en bas
 

Liam C. Weaver | Finished

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches des disparus-
Sauter vers: