AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jouons à chat-nudiste [ Liam C. Weaver ] [X]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Q.I. d'une moule
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Incapacité de se dissimuler
• AEA : Lucky le chat
• Petit(e) ami(e) : THE WORLD

RP en cours : Jouons à chat-nudiste (Liam C. Weaver)

Messages : 64
Inscrit le : 18/02/2009

MessageSujet: Jouons à chat-nudiste [ Liam C. Weaver ] [X]   Jeu 26 Juil 2012 - 22:24

    "Bonjour belle journée !" s'est écriée Chelsea lors de son réveil, vers dix-neuf heures. Trop la joie ! Elle a vomi dans le lit voisin puis elle a pris une longue douche où elle a utilisé une vingtaine de produits différents, pour l'entretien de ses cheveux de soie, de ses jambes de gazelle - ce qu'elle aimerait croire ; il s'agit plutôt de jambes de phasme - et de sa peau reptilienne, bousillée par son mode de vie décadent. Avant de s'endormir, elle s'est enfilée trois rails de coke. Vous auriez dû voir les rêves qu'elle a fait ensuite, c'était fabuleux. Elle se faisait sauvagement courtiser par un hybride chimpanzé/licorne aux couleurs de l'arc-en-ciel qui l'emportait ensuite dans la demeure de la reine des glaces où elle faisait un somptueux strip-tease en l'honneur de sa majesté des mouches. Et il y avait des renards volants dedans. Et des joueurs de banjo, qui avaient des serpents à la place des yeux. Une merveille.
    Après ses grandes ablutions, ses heures passées à se maquiller et à s'habiller - par cette chaleur, Chelsea a opté pour un très prude itsi-bitsi-tout-petit-petit-bikini noir qui ne couvre absolument rien, révélant alors ses côtes saillantes et ses os monstrueusement visibles. Et puis il n'y a rien de mieux, quand on est pratiquement à poil, que d'enfiler des talons de treize centimètres, rouges à paillettes. Trop frais. Hop, on recouvre son visage d'une généreuse couche de fond de teint et de blush, puis on file à la conquête du monde ! C'est donc ainsi qu'à vingt-trois heures, Chelsea commence sa journée, là où les plus jeunes du pensionnat envisagent d'aller dodoter (oui, il lui a fallu six heures pour se préparer). Pour elle, la fête ne faisait que commencer.
    Et elle n'a pas commencé. D'habitude, entre minuit et trois heures du matin, on trouve toujours d'autres âmes errantes qui ne savent que faire de leurs nuits, dans le pensionnat. Mais là, pas un rat. Etait-ce la chaleur de la fin de juillet qui abrutissait tous les esprits au lieu de les mettre en ébullition ? Quelle nuit bizarre. Chelsea s'est retrouvée dans la bibliothèque, essayant de draguer un affreux nerd boutonneux insomniaque, faute d'autre proie. Le garçon était coincé, ça n'a pas marché. A six heures du matin - le milieu de la journée pour elle-, elle n'avait donc strictement rien obtenu. Et le jour se levait... Finie, la nuit d'ivresse. Un échec complet.
    Au bout d'une heure, la température montait. Il commençait à faire chaud. Elle avait envie de se baigner. Chelsea décida d'aller au lac, en faisant un crochet par la cuisine pour boire un thé, histoire de calmer son estomac qui gargouillait. A huit heures, quand la vie reprenait doucement dans le pensionnat, on la voyait donc se diriger, sur ses grandes échasses, à peine vêtue, en direction du lac. Juste avant, elle s'est injectée un peu d'héroïne ; elle a manqué à plusieurs reprises la veine, ça saigne un peu.

    Et la température monte encore. Elle a trop chaud, même dans l'eau. Elle s'est assise sur le bord d'un ponton de bois qui s'avance vers le lac, les jambes immergées, après s'être baignée une demi-heure. Les gouttes d'eau sur sa peau se sont déjà évaporées. Il n'y a personne pour contempler son mâââââgnifique corps de poupée décharnée. C'est dommage, elle aurait bien aimé jouer avec quelqu'un, n'importe qui, en faisant n'importe quoi, ce qu'il ou elle veut. Elle a envie d'enlever le haut de son maillot de bain, il lui tient trop chaud. Oh, des bruits de pas.


Dernière édition par Chelsea Brown le Jeu 27 Déc 2012 - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Jouons à chat-nudiste [ Liam C. Weaver ] [X]   Jeu 26 Juil 2012 - 23:23

Entre les fleurs, les hautes herbes et les quelques insectes qui passaient par-là, se trouvait Liam, étendu de tout son long au milieu de cet immense champ. Il y avait marché cette nuit, dans l'espoir d'y trouver une bête, sauvage ou non, dont il aurait pu se nourrir. La faim, qui déjà le tenaillait depuis quelques jours, était devenu insoutenable, à force de côtoyer autant d'humains. Incapable de la surmonter, non plus de la supporter, le vampire s'était vue obligé de partir à la conquête de nourriture. Pourtant, la nuit ne lui porta pas fruit. Aucun animal ne semblait vivre aux alentours et se nourrir d'Opale lui était impensable. Elle était d'ailleurs restée au dortoir, car Liam refusait encore qu'elle le voit chasser. Désespéré, c'était le sol qui l'avait accueillit dans un moment de faiblesse. Le sommeil l'avait gagné, lui qui ne dormait pas, afin de forcer son corps à reprendre un peu de force.

Il sentait sur son corps une subtile chaleur, comme un réconfort maternel qui se serait étendu sur lui. Les joues chaudes, il passa une main sur son visage, avant d'ouvrir l'oeil et de le refermer immédiatement, complètement aveuglé par une vive lumière. Un moment, la panique le prit, alors qu'il réalisait sa fatale erreur. À force de ne pas se nourrir convenablement, il avait poussé son corps à avoir besoin de sommeil. Il s'était endormi en plein milieu d'un champ, d’où le soleil ne le manquerait pas.

Pourtant, il était encore là et bien que sa peau soit brûlante, il ne s'était pas transformé en poussière... Le choc fut brutal. Il éclata de rire, en palpant différentes parties de son corps. Le sourire béant et les yeux écarquillés par la folie, Liam se releva, fixant la boule de lumière qui l'aveugla de nouveau.

- C'est une blague?! Je suis mort?

Non, il ne l'était pas et au plus profond de lui, il le savait. C'était ce monde, cet étrange univers auquel il appartenait maintenant, qui empêchait ce soleil de tuer le vampire. Combien de temps s'était écoulé depuis la dernière fois qu'il avait sentit cette chaleur? Un siècle? Tout près, oui! L'euphorie le gagna, et pendant un bref instant, il oublia son appétit. Cela devait faire près de deux heures que le soleil caressait sa peau et il sentait bien la brûlure le gagner. Le souvenir d'un lac lui revint, et il rebroussa chemin, un ineffaçable sourire collé aux lèvres. Suivant le chemin contraire qu'il avait emprunté, il retrouva rapidement l'étendu d'eau, et y plongea n'enlevant que sa chemise et ses chaussures. L'eau lui fit du bien et il y nagea quelques instants, se mémorisant tous ces moments où il avait pensé au soleil, où il s'en était ennuyé. Flottant sur le dos, ce n'est qu'à ce moment qu'il constata une présence.

Il se redressa, posant ses les pieds au fond du lac. Comme il était près de la rive, l'eau lui arriva au nombril, alors qu'il observait une jeune femme trop peu habillé.

- Oh pardon, je ne vous avait même pas remarqué!

D'abord poli, avec un sourire comme il n'en faisait plus, la réalité le ramena de plein fouet vers sa faim. Un violent coup à l'estomac, et il perdait sa politesse. Agrippant son ventre, posant la main devant sa bouche et son nez, le vampire fixa l'étrangère, alors que ses iris s'illuminaient. Le regard un peu fou, il chercha la provenance de l'odeur de sang. C'était faible, sans doute n'était-ce qu'une minuscule blessure qui n'avait pas encore cicatrisé, une égratignure peut-être ou une simple piqûre d'insecte, mais c'était assez pour affoler les sens de ce vampire en manque. Ayant peine à retenir sa crise, il replongea dans l'eau, priant pour que l'humaine ait eu peur de ces yeux qui s'étaient littéralement mis à briller sous l'appétit.
Revenir en haut Aller en bas
Q.I. d'une moule
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Incapacité de se dissimuler
• AEA : Lucky le chat
• Petit(e) ami(e) : THE WORLD

RP en cours : Jouons à chat-nudiste (Liam C. Weaver)

Messages : 64
Inscrit le : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Jouons à chat-nudiste [ Liam C. Weaver ] [X]   Ven 27 Juil 2012 - 10:32

    Chelsea en est certaine maintenant : elle a entendu quelqu'un qui s'approche. Homme ou femme, elle prend tout, surtout quand elle s'ennuie. Elle se retourne pour examiner son visiteur arrivant du rivage, mais n'en voit point. Elle reprend alors sa position initiale et fixe le lac, déçue, quand enfin elle l'aperçoit. Un homme grand, très beau garçon, la peau claire - il ne connaît pas l’auto-bronzant ?- avec les cheveux en bataille, l'air quelque peu sonné -ou c'est peut-être elle qui est un peu trop sonnée-, qui s'approche d'elle. Miam. Il est genre troooop son genre. Le genre de Chelsea, c'est le brun ténébreux ; les grands blonds sont aussi sont genre, en fait ; et les roux aussi ; et les chauves ont ce côté intello trop rrrraorw ; tout le monde est son genre, en fait ; sauf peut-être les nains ; encore qu'elle a déjà joué à la bête à deux dos avec un nain.

    "Oh pardon, je ne vous avait même pas remarqué!"

    Comme il est bien élevé, en plus. Elle va tout faire pour l'avoir, lui, histoire de consoler de ne pas même avoir réussi à attraper le moucheron à lunettes de la bibliothèque. C'est pourquoi la miss fait un petit saut depuis le ponton pour entrer dans l'eau à son tour puis elle s'avance vers lui de sa démarche féline, manque de trébucher à deux ou trois reprises à cause de sa tête qui tourne un peu trop, continue sa progression, elle a de l'eau jusqu'à la taille et... oh mais c'est quoi cette posture qu'il a ?! C'est comme si quelque chose le dégoûtait... Non, ce n'est pas poooossible : Chelsea est belle, délicate, raffinée, charmante, parfaite, elle ne peut donc pas susciter la nausée chez les hommes qu'elle croise ! Ça doit être autre chose : il ne digère peut-être pas ce qu'il a mangé au petit-déjeuner - c'est à cause de ce genre de problèmes que Chelsea ne prend plus de petit-déjeuner - ou alors il s'est blessé... OUI ! Il y a des poissons dans le lac, et les poissons, ça mort, non ? Il pourrait avoir été mordu par une carpe anthropophage - je vous rassure, Chelsea ne connaît pas ce mot, elle a juste pensé "ki manj des zoms" - ce qui provoquerait chez lui moult douleurs.
    Oh ouiiiiiii un brun ténébreux blessé c'est encore plus miam qu'un brun ténébreux normal !


    "Tu t'es fait mordre par une anguille mon petit ?" demande-t-elle d'une voix sensuelle en continuant d'avancer dans le lac. "Tu sais, les anguilles sont des serpents assez longs qui se faufilent... partout." Petit sourire coquin, pourvu qu'il comprenne l'allusion et qu'elle ne se prenne pas encore un râteau : deux dans la même journée, c'est vraiment trop. Pourvu aussi qu'il ne connaisse pas la vraie définition d'une anguille, parce qu'elle aurait l'air conne - encore plus qu'actuellement. Elle ferme les yeux en faisant un sourire niais vers le ciel, comme on lui a appris sur les shootings pour laisser transparaître l'innocence, elle continue d'avancer et rouvre les yeux. Oh merde, un beau gosse à la mer. Il a disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Jouons à chat-nudiste [ Liam C. Weaver ] [X]   Ven 27 Juil 2012 - 20:12

Immergé dans cette eau froide, le vampire se crispe quelque peu, voyant la silhouette de la jeune femme avancer toujours plus vers lui. Mais que fait-elle? N'a-t-elle pas vue ce regard dément, cette lumière inexplicable qui illuminait les yeux de la bête affamée. Trop, c'en était trop, voilà que les courbes de la femme éveillait en lui ces souvenirs de violence charnelle, ces nuits qu'il avait connu autant par sa luxure que par son flot de sang. Fermant les yeux pour se concentrer, Liam comprit alors qu'il était trop tard. La folie prenait le dessus.

''J'ai été sage! Oui... sage... j'ai le droit de faiblir... Oui! De faiblir! Une seule humaine après tant d'années à se nourrir d'animaux... c'est un bonne moyenne... bonne moyenne... Oui... oui... oui... Je peux, j'ai le droit... Je suis né pour ça! Pour les tuer, tous! Ces gens qui n'apprécient pas leur mortalité!!''


Prit entre la bête et l'homme, le vampire allait et venait entre la raison et l'illusion, le regard devenu fou par la faim, par la rage et pour avoir trop longtemps étouffé une indescriptible faim. Ses crocs s'allongèrent douloureusement, alors qu'il immergeait de l'eau en un mouvement brusque, faisant face à l'imprudente humaine. Un sourire trop large sur ses lèvres, le dos voûté au dessus de la jeune femme, il l'a regarda avec curiosité, humant son odeur sans retenu.

- Hum..., murmura-t-il, humectant ses lèvres. Comme j'aime ces gamines imprudentes qui puent la drogue...

Les mains glissant contre les bras de celle qui deviendrait belle en détresse, Liam lui saisit les épaules pour la maintenir en place, alors que sa langue glissa vicieusement le long de cette veine qui palpait contre le muscle charnu. La sensation du cœur qui bat laissa des frissons parcourir tout le corps du grand vampire qui grogna légèrement, enfonçant ses longs ongles dans la peau de l'humaine.

- Non...

Moment de raison qui surgit de nul part, il recule dans l'eau créant des remous entre elle et lui, et il regard la femme, les yeux remplit d'excuses...

- Excuse-moi... t-tu devrais partir!
Revenir en haut Aller en bas
Q.I. d'une moule
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Incapacité de se dissimuler
• AEA : Lucky le chat
• Petit(e) ami(e) : THE WORLD

RP en cours : Jouons à chat-nudiste (Liam C. Weaver)

Messages : 64
Inscrit le : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Jouons à chat-nudiste [ Liam C. Weaver ] [X]   Ven 27 Juil 2012 - 21:39

    Oh non, cet homme si beau disparu ! C’est la quatrième fois cette semaine qu’un garçon prend la fuite de façon aussi impromptue. Si ça continue, la pauvre Chelsea va devoir se rabattre sur des… moches. Déjà que pour assouvir ces désirs, ces derniers jours, elle a parfois dû se contenter de garçons médiocres… C’est le début de la fin ! L’écroulement de tout un système de pensées ! L’implosion de tous les principes qui ont dicté son comportement. Des MOCHES ! C’est une catastrophe. Même sa mère, ce monstre, lui a toujours conseillé, que dis-je « conseillé, elle lui a ordonné de ne surtout jamais, jamais, fréquenter les moches. Tout d’abord parce que la laideur est contagieuse ; aussi parce que les laids sont des gens méchants : ils ont commis des actes mauvais et la nature se venge d’eux par leur laideur. Voilà. Donc on ne fréquente pas les gens laids, point. C’était le seul commandement de sa mère qu’elle suivait encore – avec « Sois mince pour être belle. Sois belle pour être aimée. »
    Nous voilà donc avec une Chelsea désemparée qui réalise que, merde, elle a manqué sa proie ! Calamité. Enfer et damnation. Alors qu’elle s’apprête à repartir, dépitée, la queue entre les jambes ai-je même envie de dire même si c’est peu approprié, l’homme ressurgit comme un geyser hors de l’eau ! Victoire ! Le bel homme est revenuuuuuu, ils vont pouvoir s’amuser. Elle a à peine le temps de crier sa joie qu’il est déjà tout près d’elle.
    Et voilà donc notre demoiselle, en partie dans les vapes à cause de la drogue et du contact avec ce qui s’avère être un vampire au charme magnétique, qui ne comprend pas vraiment la situation. Elle a juste compris que Beau Gosse est de retour, qu’il s’apprête à l’embrasser sur la jugulaire, qu’elle ne peut plus vraiment bouger et que… Oh, mère-grand, comme vous avez de grandes dents. Ses canines sont très longues. Au fond de Chelsea, un reliquat d’instinct de survie lui hurle de s’enfuir ; malheureusement, ce cri est étouffé par le coton qui entoure l’esprit de la jeune fille. Le garçon va l’embrasser sur la jugulaire, c’est tout ce qui compte. Quand bien même elle réaliserait ce qui se passe, elle ne pourrait rien faire, rien dire. Elle n’est capable que d’articuler, presque en transe, les yeux mi-clos, un éloquent :


    « Vwlarglouw. »


    Dans un français correct, « Vwlarglouw » pourrait être traduit plus ou moins par « Viens te cacher avec moi dans le buisson voisin, nous jouerons à saute-mouton, et je serai le mouton. » Malheureusement, elle n’a pas su rendre explicite sa proposition, et voilà donc le brun ténébreux qui s’écarte. Sans doute a-t-il été dégoûté par le son étonnant qu’a produit Chelsea, pense-t-elle. Oh noooon ne t’enfuis pas petit cœur, elle a envie de te manger ! Triste ironie de la situation.
    Au moins, maintenant qu’il s’est écarté, la rouquine a repris le contrôle de son corps, elle peut bouger, parler. La voilà donc qui tente d’avancer malgré son esprit embrumé vers sa proie en piaillant :


    « Non, non, non, reviens, on pourra s’amuser avec les anguilles, reviens, reviens ! »

    Elle trébuche, tombe dans l’eau, se relève, les cheveux trempés – iiiiih, son brushing est ruiné ! – et elle continue, cette fois-ci sans bouger – ce serait con de retomber à nouveau.


    « Je suis trop trop trop désolée d’avoir dit un truc bizarre. Je suis un peu trop shootée, c’est tout, rien de grave, rien de vraiment méchant, tu sais ? C’est pour ça que je plane un peu. Tu vas rire : j’ai même cru que tu avais des dents de vampire, hahaha. Allez, ris avec moi, et reviens. On va joueeeer. »


    En insistant bien sur la dernière syllabe de « jouer », comme le font les petites filles. Sa mère ne la laissait pas vraiment jouer. Elle ne lui a pas vraiment laissé le temps d’être gosse. Elle ne l’a pas vraiment aimé non plus. Chelsea veut juste un peu d’affection, ou au moins la sensation d’être désirée. Juste ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Jouons à chat-nudiste [ Liam C. Weaver ] [X]   Ven 27 Juil 2012 - 22:20

Un instant il hésite, alors qu'elle le supplie presque, les cheveux mouillés, plaqués contre son joli visage . Tout comme lui, elle semble avoir les yeux perdus. Elle est isolé dans son monde comme il l'est dans le sien, deux êtres errants dans les limbes qu'ils se sont imaginés. Peut-être est-ce la folie, ou alors le désespoir, mais pendant une minute, il lui sourit timidement.

- Jouer?

Il se redresse dans l'eau, s'approchant de nouveau de l'humaine pour la regarder de haut et lui demander d'un sérieux presque ironique :

- Si je joue avec toi... me laisseras-tu boire de ton sang?

C'était stupide, complètement idiot, mais c'était aussi une chance pour lui de ne pas vivre avec une mort sur la conscience. Si elle s'offrait de plein gré à lui, peut-être, oui peut-être parviendrait-il à lui lasser assez de sang. Car sans défense, une humaine ne lui ferait sans doute pas décupler l'instinct...

- Vois-tu... Leur peau se touche. Ce n'est pas une hallucination. Il sourit grandement. J'ai vraiment des crocs... Et ton sang... Délicatement, il effleure de nouveau la jugulaire de la femme... Est ma source de vie...

Mais bien sur qu'il l'a courtisait! Il avait besoin d'elle et, vraisemblablement, elle avait tout autant besoin de lui. Une paume se pressa contre le creux du dos de la belle, la plaquant contre le torse du vampire qui se pencha vers ce visage trempé. De sa main libre, il glissa ses doigts dans les cheveux humide, fixant les yeux de l'humaine avec intensité.

- Tu désires m'offrir ton sang, n'est-ce pas?

Et puis ses lèvres se scellèrent aux siennes, en un baiser d'abord délicat, puis un peu plus fiévreux. L'embrassant langoureusement, le vampire laissa finalement sa langue se faufiler entre ses lèvres, puis entre celle de la fille, pour venir caresser sa langue d'une douceur calculée. Faisant bien attention de ne pas la blesser de ses crocs aiguisés, Liam recula quelque peu sa tête, pour sourire à l'humaine, avant de lui murmurer une petite chanson, sous laquelle un cadeau empoisonnée irait décupler les désirs de celle qui serait sa compagne, et son repas...

Close your eyes, make a wish
And blow out the candlelight
For tonight is just your night
We're gonna celebrate, all thru the night
Pour the wine, light the fire
Girl your wish is my command
I submit to your demands
I'll do anything, girl you need only ask

Revenir en haut Aller en bas
Q.I. d'une moule
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Incapacité de se dissimuler
• AEA : Lucky le chat
• Petit(e) ami(e) : THE WORLD

RP en cours : Jouons à chat-nudiste (Liam C. Weaver)

Messages : 64
Inscrit le : 18/02/2009

MessageSujet: Re: Jouons à chat-nudiste [ Liam C. Weaver ] [X]   Lun 27 Aoû 2012 - 23:05

    « Au secours, j’ai besoin d’amour » pourrait chantonner Chelsea. Elle a envie de le supplier de ne pas la laisser seule, de ne pas lui faire comprendre qu’elle n’est pas désirable, qu’elle n’est pas aimable, qu’elle n’est qu’un sac d’os sans esprit ni saveur. Elle ne veut pas être seule. Elle a passé la nuit seule, et le début de sa matinée seule, toujours toute seule. Elle ne veut pas de cette vie-là. D’accord, elle se drogue en permanence, d’accord elle se tue à chaque bouffée de cigarette, d’accord elle se fout du monde ; elle paraît si forte, si farouche. Mais à l’intérieur, tout est trop fragile. Ses yeux semblent dire « Ne me quitte pas » à celui qu’elle connaît à peine.
    Alors quand il lui propose de jouer avec elle en échange de son sang, elle ne sait que penser. Sa tête tourne, elle ne comprend pas. Serait-ce un véritable vampire ? D’accord, il a des dents pointues et un regard séducteur, mais est-ce que cela fait de lui l’un de ces monstres comme on en voit dans les films d’horreur ou dans les jeux vidéo que les demi-frères de Chelsea affectionnaient tant ? Et pendant qu’il lui parle, le jeune homme s’approche de plus en plus d’elle, se colle à elle, caresse ses cheveux, sa peau dénudée puis leurs lèvres se touchent dans un lent baiser.
    Il veut son sang. Elle veut son corps. Leurs langues dansent ensemble un langoureux ballet dans la salle de bal que composent leurs bouches. Oh merde, elle ne sait pas quoi penser. Elle tremble, elle a peur. Mais elle le veut, cet inconnu.
    Leurs bouches se détachent, il s’écarte légèrement de Chelsea pour lui sourire. Elle a peur, tout son corps est traversé par l’angoisse. Chancelante, elle peine à garder ses jambes droites. Ses yeux sont écarquillés par la panique. Et puis il se met à chanter. Il ne chante pas de façon spécialement grandiose, mais la voilà rassurée. Etrangement rassurée. La rouquine ne sait pas vraiment ce qui lui arrive ; elle sent comme une chaleur dans son corps qui la conforte et lui assure qu’elle peut obtenir ce qu’elle veut sans en mourir.
    Et la voilà qui se rapproche de Liam, en posant sa main sur son visage.


    « Est-ce que j’aurais mal longtemps ? »


    Apaisée, Chelsea réalise qui elle a en face d’elle. Un homme qui a besoin de sa drogue à lui, comme elle, qui a ses drogues elle aussi. Ce sont deux toxicomanes en manque. Entre eux, ils se comprennent. Autant coopérer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Jouons à chat-nudiste [ Liam C. Weaver ] [X]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jouons à chat-nudiste [ Liam C. Weaver ] [X]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Extérieur ::. :: Parc et Lac-
Sauter vers: