AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lula Morgensztern [Fni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Lula Morgensztern [Fni]   Lun 13 Aoû 2012 - 20:03



* Lula Morgensztern


*nom – Morgensztern
*prénom – Lula
*age – 19 ans
*né(e) le – 16 mai
?

Pouvoir
Pouvoir reconstituer un objet consommable ou non, ( un fruit, un papier calciné..). Le pouvoir de mon frère et moi même, deviens plus fort lorsqu'on l'utilise ensemble, l'alliance de nos pouvoirs nous permet de reconstitué des objet plus gros, ou abimé depuis très longtemps. De plus, quand nous utilisons notre pouvoir ensemble, il nous permet de soigner des blessures légères.

Alter Ego Astral
Un furet blanc, nommé Jack.

Passions
Ma passion est le dessin et les piercing. J'adore l'art corporel d'une façon globale, et particulièrement les piercings. J'aime leurs significations, leurs connotation rebelles, et le regard désapprobateur que beaucoup de personnes pose dessus. Mais, j'aime par dessus tous les faire, je trouve cela fascinant. J'en suis presque au point de supplié mon frère pour lui en faire de nouveau !

N'aime pas / Phobies
Évidemment, j'ai une sainte horreur des homophobes. Je n'aime pas les gens qui passent le plus clair de leur temps à se plaindre où à raconter leur vie. Je déteste aussi les gens qui n'ont pas de respect, pour moi le respect c'est essentiel, comment peut-on côtoyer quelqu'un qui ne nous respecte pas?! Ah oui, je suis presque Agoraphobe.



« Dilige et quod vis fac,
Aime et fais ce que tu veux »

Histoire

Lula est née à Nantes, en France, elle a vécu toutes son enfance et son adolescence dans les alentours de Nantes. Elle est la première fille d'un couple de scientifique assez connu et très étrange. Les parents de Lula se sont connus dans leur travail, il faisait tous les deux des recherches concernant une génothérapie qui agirait sur la mélanine de la peau. Et ayant de plus en plus de succès sur des cobayes animaux, ils ont décidé d'avoir des enfants pour pousser plus loin leur recherche. Donc, je suis née, suivie de mon frère Hypolite 1 ans plu tard.

Notre enfance, bien que dénué d'attention autant maternel que paternel, a été douce. Nos parents étaient des gens étranges, des scientifiques quasiment fou, mais ce n'était pas des monstres non plus. Ils ne nous couvaient pas d'amour certes, mais ils étaient très gentils avec nous, ce qui considérablement adoucie notre enfance. L'aspect le plus difficile de ma vie d'enfant a été de s'habituer aux prises de sang et autres échantillons divers. Étant petite a chaque prise d'échantillons je pensais qu'on me punissait. Mais n'ayant pas fait de bêtise particulière je me torturais l'esprit en question hasardeuse. Le deuxième point le plus délicat de mon enfance a été un grand conflit interne. Née d'une union bizarre, mon frère et moi avons toujours été très proche, car nos parents nous faisaient l'école à la maison et, nous avions donc peu d'amis, voir aucun. Mais mon frère a toujours eu un esprit plus vif et curieux que moi sur la science. Mais parents étaient toujours très fières de mon frère lors des cours et, cela me rendait évidemment jalouse, mais je ne pouvais en vouloir à mon frère, car sans lui je n'avais plus personne à qui parler, ce conflit a été dur pendant des années. Et j'ai finalement réussit à le résoudre à l'aide d'un adorable compagnon d'enfance, un ami imaginaire. Mon ami imaginaire s'appelait Jack, c'est un petit furet blanc, très doux. Je l'aimais pour sa simplicité, car j'étais épuisé de toutes ces choses trop complexes pour mes 5ans. Jack m'aidât à accepter la situation comme elle venait, mais il ne me tient pas compagnie très longtemps, il disparût à mes 6ans, lorsque mes parents commencèrent les expériences sur moi. Cette période reste assez floue dans ma mémoire, je pense que mon esprit d'enfant, n'a pas pu gérer beaucoup de souvenir de cette époque traumatisante, cette époque me revient donc toujours comme voilé.

Bizarrement, je ne leur ai jamais tenue rigueur de m'avoir utilisé comme cobaye. Ce qui est facilement compréhensible en fait, comment pourrais-je regretter ce que je ne connaissais pas. Je n'avais pas d'espoir d'une autre enfance, car je pensais que mon enfance était normale. C'est vers mes 10 ans que je me suis rendu compte de mon anormalité. Lors des rares sorties que l'on faisait je devais évidemment toujours porter un bonnet, car mes cheveux étaient de plus en plus bleu, les expériences de mes parents ont énormément fonctionné sur moi, un peu moins sur mon frère. Et même si à la maison c'était une grande fierté pour moi, car je devançais enfin mon frère dans un domaine, dehors c'était beaucoup plus dur. Je me rappelle un jour où j'avais échappé a la surveillance de mes parents dans un supermarché. J'avais suivi une petite fille de mon âge qui tenait une très jolie poupée à la main et, je lui avais gentiment demandé si je pouvais voir sa poupée que je trouvais très jolie. La petite fille ne voulais pas, j'avais fortement insisté et, elle m'a alors poussé. Je suis tombé par terre choquée par son geste. La petite fille m'a alors regardé avec de grand yeux tout en poussant un petit cri. Elle m'a traité de monstre et c'est enfui. C'est alors que j'ai pu remarquer qu'une de mes mèches bleues encadrait mon visage. Je n'ai plus faussé compagnie à mes parents, jusqu'à mes 15 ans.

Je n'en voulais vraiment pas à mes parents, je suis fière de ce que je suis, de ma tignasse bleue. Et puis leur éducation hors normes m'a permis une ouverture d'esprit et une vision du monde différente. Depuis aussi loin que je me souviennes j'ai toujours été attiré par les filles. Et à aucun moment de ma vie je me suis demandé si c'était mal et, j'ai très peu été cible d'homophobie. De plus se faire insulté par un homophobe semble totalement risible quand on a l'habitude d'être comparé à un monstre. Je me suis rendu compte que mon homosexualité était une différence vers mes 13 ans, lorsque mes parents s'en sont rendu compte en m'entendant parler de jolies filles avec mon frère. Ils m'ont alors, mise en garde contre les homophobes, ce qui a l'époque m'a valu un fou rire mémorable. Entendre deux savant fou expliquer un leur fille, un cobaye, que les gens peuvent être méchant envers des homosexuel ! Alors, que, je me faisais déjà souvent traité de monstre a l'époque ! Je n'ai pas pu résister au fou rire. Et c'est suite cette discussion, qui m'a fait prendre pleine conscience que pour moi l'amour ne pouvait être qu'avec une femme que, j'ai fait mon tous premier tatouage. Nos parents n'étaient pas strict côté éducation tant qu'on ne mettait pas en périls leur expérience et, j'ai donc facilement eut le droit à mes 15 ans de me faire mon 1er tatouage. Je me suis fait tatouer une citation latine sur le poignet droit ; " Fragans Feminae ". Je m'en fis trois autres a raison d'environ un tatouage par an.

C'est à partir de mes 15 ans que je me suis découvert une passion pour l'esprit de contradiction, c'était à la base un passage de l'adolescence anodin. Mais, petit à petit cela est devenu ma petit vengeance personnelle envers mes parents. Puis, un trait de caractère comme un autre. J'ai toujours été une combative dans l'âme sans jamais pouvoir épanouir cette partie de ma personnalité et, ce fut donc ma manière d'exprimer ma combativité naturelle. Et puis c'est vers 15 ans que mon frère et moi avons commencé à faire des escapades, pour découvrir le monde et fuir cette maison désolée, prison de déjà beaucoup trop d'années de nos vies. Ces années sont mes préféré. Car ce sont les années où nous avons goûté à l'alcool, au clope et surtout à une semi-liberté. Certes ce son aussi les années où nous avons eu le plus de problèmes, car on se faisait souvent embêter par des passants médisant. Et puis c'est l'époque de notre vie où on c'est fait des amies. Et évidemment allant de pair, les années des premiers amour. A cette époque je me suis amouraché de ma tatoueuse. Et c'est à 16 ans que j'ai appris à faire les piercings, je passais beaucoup de temps avec Hypolite dans ce salon de tatouage. Et lorsque mon amoureuse était occupée, je regardais avec curiosité les moindre mouvement du perceur. On est devenu vite proche et il m'a donc appris a percer. Et j'ai rapidement expérimenté mes talents de perceuse sur moi-même et mon frère.

A mes 18 ans, mon premier amour; Marie, la tatoueuse, mourut dans un accident de moto à la campagne, j’appris sa mort deux jours avant mon anniversaire et, elle fut enterrée trois jours après mon anniversaire. Ce fut une période très dure évidemment. Il me fallut six mois pour faire mon deuil. Six mois d'une lenteur absolue, où je ne vivais quasiment plus. Mais mon adorable frère était là et, il était hors de question que je l'abandonne, même si l'idée de mourir me parut très séduisante sur le coup. Je me suis battu pour lui, pour aller mieux. Et j'ai réussi. Le jour exacte ou cela faisait six mois que ma Marie était morte. Alors que je ne sortais presque plus de la maison, et que je de riais plus. J'ai débarqué dans la chambre d'Hypo et, je lui ai dit un sourire aux lèvres : "C'est fini ! Ça y est ! Allé vient on va boire un coup en ville." Et j'ai clos ma phrase en sortant de mon dos une bouteille de rhum brun de très bonne qualité. Le visage me mon frère c'est émerveillé et tout est redevenu comme avant, Marie en moins évidemment. un mois plus tard Hypolite a eu 17 ans et, pour son anniversaire je lui ai offert une flasque argenté, avec une bouteille fameuse, de Rhum.

Un soir parmi tant d'autre chez les Morgensztern, une dispute explose, opposant mon frère et moi, à nos étrange (nos parents). En fait je ne sais même plus qui a lancé cette dispute et pourquoi. Cela ne devait pas être très important. Mais vers la fin de la dispute mon frère et moi étions vraiment remontés, nous nous sommes lancé un regard et on c'est immédiatement compris. On a calmé le jeu, faisant semblant de comprendre nos étranges, de leur pardonner, argumentant que c'est les hormones qui nous avaient fait voir la scène de façon si noir. Et évidemment ils nous ont cru comme d'habitude. Oui, nos étranges sont des génies, mais des génies extrêmement naïf face à leurs enfants-cobayes. Une fois nos parents parfaitement rassuré Hypolite et moi nous dirigeâmes vers notre chambre, nous échangeons un sourire complice dans le couloir et on entra chacun dans notre chambre. Une fois dans ma chambre je me dirigeais immédiatement vers mon placard d'où je sortis un sac à dos. Je balançais tout naturellement des bières, du rhum et des clopes dedans ainsi qu'une grosse lampe de poche. J'avais une idée bien fixe de notre sortie de ce soir. Je mis quelque vêtement dans mon sac me préparent à une nuit froide et je pris mon téléphone portable, envoyant un SMS a Hypolite : « OK et toi ? Prend ton casque et tes gants j'ai un projet que tu vas aimer », quelque minute plus tard j’eus une réponse positive de la part d'Hypo, j'ouvris donc ma fenêtre et je sortis. Hypolite m'attendais déjà vers les mobylettes. Je lui souris et lui expliquât que j'ai envie d'aller trouver la forêt dont les potes nous avait parlé, John avait affirmé avoir trouvé un super coin pou cueillir des psilocybes. Et il m'avait expliqué où il les avait trouvés. Hypolite fut immédiatement d'accord et on partît. Le trajet en mobylette se passât bien je me rappelais bien du chemin indiqué. Une fois arrivée à la forêt on devait encore traverser une partie de la forêt pour trouver le coin a psilocybe. Mais la soif était plus grande que la raison. On a donc commencé a picoler tout en marchant dans la bonne direction. Et sans trop s'en rendre compte on c'est éloigné de la bonne direction. Au bout d'une heure de marche on était totalement pommé, mais trop ivre pour s'en inquiéter. On continuât donc à boire et à s'enfoncer dans la forêt. Quand pointant ma lampe entre les arbres je vis quelque chose d'étrange. On s'approchât et on tombât face à un immense bâtiment ; le pensionnat.


Caractère

Je suis solitaire part nature, ce qui est logique vue mon enfance. J'aime la compagnie des gens, mais je suis plus habitué à la solitude. Je déteste les foules, ça me crispe et ça m'oppresse. Etonnamment, je suis quelqu'un de peu sombre, je ne suis pas la bonne humeur incarnée, sauf peut-être quand je bois. La plupart du temps je suis d'humeur égale, mais ça peut vite changer, je suis franche et j'aime défendre mes points de vue, mais quand me le demande pas. Et puis j'aime parler et surtout prendre position, j'ai un esprit de contradiction peu négligeable. Je suis donc une grande têtu, mais pas de mauvaise foi non plus. J'aime contredire les gens, mais par jeux et pas par persuasion que mon point de vue est universel. Je reste quelqu'un d'humeur assez instable en fait, un coup je pars au quart de tour une de vos phrases, où j'éclate de rire sans raison, puis je retourne à mon humeur égale. Je suis quelqu'un de fière. Je ne pleurs pas en public, je ne supporte pas qu'on me fasse des reproches s'il y a du monde, mais surtout je n'aime pas les gens que je considère sans fierté ; je n'aime pas les gens qui se plaignent a longueur de temps, ou les gens qui racontent trop leur vie. Un de mes défauts, est ma passion pour mes vices, il n'y a rien de plus beau que mes clopes et mon alcool. J'en viens presque vénérer la fumée qui sort de mes cigarettes.


Physique

Il y a fort longtemps j'étais une petite brunette aux yeux vert. Maintenant évidemment je suis bleu aux yeux verts, ce qui bien qu‘originale, n‘est pas extrêmement choquant. Ce qui est réellement étrange mais plus discret, son mes poils. Tous les poils de mon corps sont bleu. J‘ai donc les sourcils et les cils bleu, mais aussi les ongle légèrement bleuté. Je suis grande et fine, pas un physique d'anorexique non plus, encore qu'avec quatre kilos de moins si... Je suis plutôt jolie, mais à part par mes cheveux hors-normes, mon physique ne brille ni par sa beauté, ni par son originalité. J'ai physique basique, cela m'a d'ailleurs énervé et gêné pendant des années. Ma passion pour les piercings m'a ouvert une porte inattendu pour m'accepter, plus facilement, en transforment mon image. J'ai laissé ma passion pour les piercings m'envahir petit a petit, d'abord les oreilles, huit piercings à la gauche et, cinq à la droite. Puis deux piercings de surface, un dans la nuque, 2 bille horizontale a 3cm d'écart, et un autre identique entre mes petits seins les billes mises de façon verticale cette fois. Le dernier a été celui de la lèvre. Côté tatouage, j'ai deux petites têtes de mort sur le dessus des pieds, deux noeuds papillon bleu dessiné sur l'arrière des cuisses et, en écriture fine sur le poignet droit "Fragrans Feminae", mon premier tatouage. Mes cheveux sont beaucoup plus foncé que ceux de mon frère pour une explication toujours inconnu. Mais je trouve ça mieux ainsi je n'aurais pas aimé que nos cheveux est exactement la même teinte. Vestimentairement parlant, je m'habille en général avec des jeans basiques troué, ou des vêtements plus féminins, mais de couleur assez sombre. J'ai toujours aimé le style punk/rock.




Informations Hors-RP
Avez-vous bien lu les règles ? Oui, elles passent comme un [Wouloulou tu as bien lu les règles. Mooney.] avec de l'eau.
Où avez vous trouvé ce forum ? Sur internet, dans un site recensent les 50 meilleur forum de Rp.
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? Non, j'ai fait pal mal de forum, il y a 2 ou 3 ans.
♦ ...Dans ce forum ? C'est le premier.



Dernière édition par Lula Morgensztern le Mer 22 Aoû 2012 - 14:23, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sectaire iguano-stellairienne
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Persuasion
• AEA : Marmotte la Marmotte
• Petit(e) ami(e) : EMRYS SULWYYYYYYN <3

RP en cours : LA VIE EN ROSE (Claris Linden)

Messages : 1647
Inscrit le : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Lula Morgensztern [Fni]   Jeu 16 Aoû 2012 - 20:07

Salut salut ! : )
L'histoire est bien en plus d'être originale, le caractère et le physique sont bien complets, le pouvoir est okay et j'ai validé le code. Tout est presque parfait. Il manque juste la description de l'entrée de Lula dans le pensionnat (mais j'imagine que ce sera décrit dans ton premier RP, donc ça peut passer).
Par contre, fais attention aux fautes d'orthographe qui, à mon avis, relèvent surtout inattention. Il n'y a rien de bien méchant, mais il serait bon de les corriger. Des petites fautes d'accord se glissent par-ci par-là (des s et des e qui sautent en fin d'adjectifs), j'ai cru voir un "Mais" au lieu d'un "Mes", un "c'est" au lieu d'un "s'est". N'hésite pas à bien te relire, ou à utiliser un correcteur d'orthographe comme BonPatron, ou ceux des traitements de texte. De plus, on passe dans l'histoire de la troisième à la première personne du singulier, c'est un peu déroutant. : )
Donc voilà, corrige ça et tout sera nickel, tu es tout proche de la validation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdunecookivore.blogspot.fr/
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Lula Morgensztern [Fni]   Jeu 16 Aoû 2012 - 21:08

Je vais essayé de corriger toutes mes fautes, mais je me relis et j'utilise bonpatron.
Hélas malgré mes efforts et mes progrès, j'ai peur de ne pas faire de Rp sans faute.
Mais je vais faire au mieux

Oui, ce sera dans mon post dans le Hall.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Machiav(i)élique
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mif (Mistral)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Annuler celui des autres par sa présence.
• Petit(e) ami(e) : Disparu o/

RP en cours :
- Parce que se jeter du haut d'une tour, c'est romantique !... (Volke)
- Des camélias rouges (Alea Miller)
- Souvenirs indésirables (EVENT - Corpse Party)


Messages : 2200
Inscrit le : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Lula Morgensztern [Fni]   Jeu 16 Aoû 2012 - 21:26

Pour les fautes, ce n'est pas grave si tu ne fais pas des posts parfaits, juste faire un peu attention et se relire ça peut en éliminer pas mal :)

Sinon, je préfèrerais que tu mettes quand même au moins juste les circonstances de son entrée dans le pensionnat. Tu n'es pas obligée de tout décrire en détail mais de donner le contexte général de son arrivée, pour faire le lien avec ton premier RP dans le Hall ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Lula Morgensztern [Fni]   Jeu 16 Aoû 2012 - 21:45

Ça me va parfaitement, je complète ça rapidement.
En tout cas je vais faire de mon mieux coté orthographe. Et je vais essayer d'enlever les dernières fautes de ma présentation! =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Lula Morgensztern [Fni]   Ven 24 Aoû 2012 - 17:13

J'ai complété ma présentation.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Machiav(i)élique
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mif (Mistral)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Annuler celui des autres par sa présence.
• Petit(e) ami(e) : Disparu o/

RP en cours :
- Parce que se jeter du haut d'une tour, c'est romantique !... (Volke)
- Des camélias rouges (Alea Miller)
- Souvenirs indésirables (EVENT - Corpse Party)


Messages : 2200
Inscrit le : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Lula Morgensztern [Fni]   Ven 24 Aoû 2012 - 17:58

Ok, merci beaucoup ! Alors juste, fais attention à ton passé simple, je ne sais pas pourquoi tu te compliques la tâche à mettre -ât à chaque fois, mais pour la premiere personne du singulier, c'est -a tout court ! ;D

Citation :
On continuât donc à boire et à s'enfoncer dans la forêt. Quand pointant ma lampe entre les arbres je vis quelque chose d'étrange. On s'approchât et on tombât face à un immense bâtiment ; le pensionnat.
Citation :
On continua donc à boire et à s'enfoncer dans la forêt, quand, pointant ma lampe entre les arbres, je vis quelque chose d'étrange. On s'approcha et on tomba face à un immense bâtiment ; le pensionnat.

Si tu avais utilisé la 1ère personne du pluriel, par contre, cela aurait certes donné lieu à un -âmes :

Citation :
Nous continuâmes donc à boire et à s'enfoncer dans la forêt, quand, pointant ma lampe entre les arbres, je vis quelque chose d'étrange. Nous nous approchâmes et tombâmes face à un immense bâtiment ; le pensionnat.

Mais cela est généralement assez lourd et redondant, donc bref, ne te complique pas la vie. x)

Je ne t'embête pas avec ça plus longtemps ! Relis toi bien à l'avenir aussi, mais sinon, tu es validée ;D Tu peux désormais commencer à poster dans le RP, en commençant par le Hall puis en allant dans toutes les pièces du pensionnat ! Je t'invites également à passer sur le Hors-Jeu du forum ou la chatbox. Bon séjour dans le Pensionnat Interdit ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Lula Morgensztern [Fni]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lula Morgensztern [Fni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches des disparus-
Sauter vers: