AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RUDY] Des camélias rouges — { Pv. Alea } — FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Machiav(i)élique
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mif (Mistral)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Annuler celui des autres par sa présence.
• Petit(e) ami(e) : Disparu o/

RP en cours :
- Parce que se jeter du haut d'une tour, c'est romantique !... (Volke)
- Des camélias rouges (Alea Miller)
- Souvenirs indésirables (EVENT - Corpse Party)


Messages : 2200
Inscrit le : 05/06/2007

MessageSujet: [RUDY] Des camélias rouges — { Pv. Alea } — FINI   Mar 14 Aoû 2012 - 16:10

Okay. Elle était dans la mierda.
Enfin, pas tout à fait, puisque dans sa malchance, il était quand même plus de deux heures du matin et qu'elle risquait ainsi de croiser bien moins de monde à cette heure-ci que pendant la journée – même s'il fallait avouer que les pensionnaires étaient généralement plutôt habitués à un coucher tardif, comme s'ils profitaient d'un horaire éternel de vacances. Comme pendant les vacances, oui... Ça tombait toujours au mauvais moment. Quelle plaie ! Mais il fallait relativiser : plutôt que de malchance, c'était le signe que tout était parfaitement fonctionnel de ce côté-là. Mmh.

Assise inconfortablement sur la cuvette – elle détestait s'y asseoir. Berk. On ne savait jamais qui avait pu y poser son postérieur avant soi, et peu importait l'épaisse couche de papier-cul dont elle tapissait religieusement le siège avant chaque passage, ça la répugnait. Re-berk. – Helen Machiaviel tachait maintenant d'en tapisser à nouveau le fond de sa culotte déjà tâchée. Ouf, heureusement que ce n'en était pas une spécialement jolie. Ça ne la dérangerait peut-être même pas de la jeter une fois que le problème serait réglé : une culotte moche de moins dans la placards, peut-être un joli nouveau tanga qui apparaitrait dans un tiroir par magie... et Marian serait bien content. Enfin, aurait été. S'il n'étaient pas sur le point de se séparer, quoi. Elle leva les yeux vers les inscriptions obscènes gravée dans la porte qui lui faisait face sans vraiment les lire et soupira. Volke se moquerait bien d'elle s'il savait qu'elle était en train de se lamenter sur sa vie sentimentale assise sur le trône – non en fait elle retirait ce qu'elle venait de se dire : imaginer Volke en train de penser à elle aux toilettes, c'était franchement dérangeant et pervers. Le pauvre homme ne méritait pas ça. Elle se jura intérieurement de le traiter avec plus d'égards la prochaine fois qu'elle le verrait pour se faire pardonner (même s'il ne saurait jamais de quoi), remonta soigneusement sa culotte et tira la chasse*. Ça ne ferait sans doute pas long feu, et elle était a court de tampons. Et il lui semblait avoir entendu dire que c'était la période sombre pour les autres filles dans le même cas : celle où tous le matériel hygiénique féminin utilisé habituellement restait étrangement introuvable... sauf au temple. Logique. Ce genre de phénomène arrivait aléatoirement et durait généralement une ou deux semaines : son cycle avait hérité de la auvaise pioche. Enfin bref, il faudrait qu'elle s'y rende demain pour se faire un petit stock, et qu'elle en profite pour laver les draps qu'elle salirait certainement ce soir.

En marchant jusqu'aux lavabos, elle réalisa combien la protection de fortune en papier toilette qu'elle avait improvisée était inconfortable. Dans ces moments-là, elle se disait que la vie des mecs était franchement nettement plus simple. Eux, s'ils tâchaient leurs draps, ils se faisaient au moins généralement un minimum plaisir. Elles, elles devaient se taper le mal au ventre, l'humeur changeante, les sentiments exacerbés et les embarras physiques. Pour le dernier point, accentué par le manque de serviette hygiénique décente qu'elle avait tant bien que mal tenté de pallier, cela se ressentait grossièrement dans sa démarche maladroite, évitant de trop écarter les jambes par peur que le tout s'échappe...

« Heureusement qu'il n'y a personne d'autre... » marmonna Helen en se frottant énergiquement les mains pleines de savon sous l'eau froide, avant de relever son regard jusqu'au miroir. Oups... Elle avait parlé trop vite.

_____________
* Obviously mon action pour Rudy /o/


Dernière édition par Helen Machiaviel le Lun 22 Oct 2012 - 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~ Fondateurs ~
avatar

+
Pseudo Hors-RP : /
-
0 / 1000 / 100

Messages : 271
Inscrit le : 13/04/2008

MessageSujet: Re: [RUDY] Des camélias rouges — { Pv. Alea } — FINI   Mar 14 Aoû 2012 - 16:15



Helen tire la chasse d'eau, et trouve :

« un sentiment de soulagement collectif... »


[ACTION 1/4]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Because Alice was a whore
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Loeva
-
0 / 1000 / 100

• Age : 22
• Pouvoir : Hocus Pocus - Disons que je peux faire un peu de tout.
• AEA : Petit chat noir supposé etre mort calciné en 1692 répondant au nom de Cheshire.
• Petit(e) ami(e) : Officiellement, Baek In Ho. Mais en fait, je suis amoureuse d'une ombre.

RP en cours :

- Des camélias[...] (Helen Machiaviel)
- FLIP THE TABLE (Ralph)
- La désobligeance[...] (Zack Fea)


Messages : 394
Inscrit le : 03/07/2011

MessageSujet: Re: [RUDY] Des camélias rouges — { Pv. Alea } — FINI   Mer 15 Aoû 2012 - 3:51

Je suis...Je suis..... Ou suis-je ? La bulle d'ensommeillement sur laquelle ma tête était figurativement posée éclata soudain alors que mon cou, d'un mouvement sec, pencha vers l'avant puis, aussi rapidement, revient vers l'arrière dans un mouvement purement instinctif. Je dormais, littéralement, debout. Ou pas, assise, plutôt. Assise à une table, dans la bibliothèque, celle que je squattais toujours lors des longues nuits d'insomnie.

Cette nuit je n'en pouvais plus : J'avais besoin de dormir. Je serais vraiment allée le faire, si si, je vous jure! Mais en me levant de ma chaise j'avais soudain ressentit en long frisson de dégout à la sensation d'humidité désagréable caractéristiques des journées rouges. Cela aurait pu tomber plus mal, c'était le beau milieu de la nuit et mon short était noir, autrement la distance entre la bibliothèque et le dortoir n'était pas trroooop importante. Je me rends à ma chambre avec une démarche rapide de pingouin. D'une manière j'étais bien contente, je commençais à m'inquiéter : j'aurais en théorie dû commencer plus d'une semaine avant. Bien que régulière depuis toujours, je n'en avais jamais vraiment été déranger par les stades de mon cycle...Mais...Le stress des règles en retards vient avec l'éveil de la sexualité, j'imagine. Est-il possible pour une fille de tomber enceinte au manoir ?Franchement...mon insatiable curiosité habituelle se portera très bien si j'arrive à ne jamais obtenir de réponse à cette question.

J'étais bien contente au moins de n'avoir rencontré personne en chemin, surtout personne que je connaissais ! SURTOUT personne d'intime! Je voyais bien Chess remarquer mon malheur et faire de ma soirée-recherche-de-tampons un enfer. J'aurais détesté rencontrer un flirt avec ma gracieuse mauvaise démarche de pingouin. Pire...Imaginons l'avoir rencontré Lui. Brrrr, j'en ai des frissons d'anticipation.



~*~


Malédiction ! Arrivée à ma chambre, je trouve ma boite de tampons presque neuve du mois derniers vide, complètement vide. J'essaye dans tirer de la commode magique mais sans résultats, il n'y avait pas de tampons...? Ah non, Ah non, pas ça, pas ça! J'ai même réveillée Mahaut pour faire sûre, elle avait vraiment un caractère d'ours quand elle était de mauvais poil. Bref au final, je n'avais toujours pas de tampon. J'avais changé mes shorts pour une jupe noire, puis tapissé maladroitement le fond de ma culotte déjà foutue d'un tas de kleenex. Peut-être l'infirmerie? Surmenait pas, ça me semble être l'un de ses moments ou tous les accessoires hygiéniques féminins disparaissent. J'avais été avertie des ce phénomène mais j'avais eut la chance, dans la dernière année, d'avoir un cycle qui tombait dans les bons moments. Maudit retard...

Et puis marcher dehors en plein nuit, sans protection contre sa propre féminité ...Magnifique. Les I. sont des sadiques.

Damn it....

~*~


Avant tout je dois aller aux toilettes, me nettoyer et protéger cette pauvre culotte, malgré que celle-ci cessera sans doute d'exister après cette mesaventure palpitante. Dans la situation, le port d'une jupe est mille fois plus confortable qu'un pantalon ou d'un short serré dont le califourchon m'aurait rappelé à chaque pas mon petit problème. Vive les jupes.

J'entre au petit coin, il ne semble y avoir personne. Ou si. La chasse de la cabine à coté de la mienne part soudainement, j'ai toute suite le réflexe d'observer les jambes de ma voisine de cabine. Si ça se trouve, elle, elle en a des tampons! Ou peut-être au moins des serviettes !

-Hum pardon.... Pas de réponse. L'un des lavabos se met à couler. Je n'avais pas eu le temps de remettre du papier -toilette dans mes sous-vêtement....je ne voulais donc pas sortir de cette cabine, mais si je prenais le temps de le faire, l'autre fille aurait sans doute le temps de partir. " Pardon, mademoiselle ....[/color]" Dis-je encore une fois, en me hissant debout sur la toilette, d'abord face à la cabine voisine *, puis face aux lavabos, une main sur le rebord - l'autre tennait ma jupe pour ne pas qu'elle tombe dans la cuvette- mais petite comme j'étais, guère plus que mes yeux et le dessu de ma tête ne devait être visible. '' Auriez-vous... Des tampons ou quelques choses comme ça... ?'' Demandais-je mal à l'aise. C'était naturel, les règles, toutes les filles les avaient un jour ou l'autre - ou peut-être pas au manoir, mais passons, celle-là me semblait humaine- il n'y avait aucune honte à avoir...Mais c'était quand même irrationnellement gênant.


* Monter sur les toilettes et espionner la cabine d'à côté ~

Vous êtes en train de faire tout un RP sur des tampons : c'est mââââgnifique, j'en pleure de joie.


Dernière édition par Alea Miller le Jeu 27 Juin 2013 - 2:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~ Fondateurs ~
avatar

+
Pseudo Hors-RP : /
-
0 / 1000 / 100

Messages : 271
Inscrit le : 13/04/2008

MessageSujet: Re: [RUDY] Des camélias rouges — { Pv. Alea } — FINI   Mer 15 Aoû 2012 - 10:29



Alea monte sur les toilettes et espionne la cabine d'à côté, et trouve :

« un zombie lisant le journal. Mécontent, il jette tout le monde dehors ! Soyez heureux que votre cerveau soit intact. »


[ACTION 4/4]

LOLLL. Sauf que là…. On fait la suite dehors, déjà, alors ? XD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Machiav(i)élique
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mif (Mistral)
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Annuler celui des autres par sa présence.
• Petit(e) ami(e) : Disparu o/

RP en cours :
- Parce que se jeter du haut d'une tour, c'est romantique !... (Volke)
- Des camélias rouges (Alea Miller)
- Souvenirs indésirables (EVENT - Corpse Party)


Messages : 2200
Inscrit le : 05/06/2007

MessageSujet: Re: [RUDY] Des camélias rouges — { Pv. Alea } — FINI   Ven 17 Aoû 2012 - 2:02

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: [RUDY] Des camélias rouges — { Pv. Alea } — FINI   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RUDY] Des camélias rouges — { Pv. Alea } — FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Hors-Jeu ::. :: Tiroirs scellés :: Archives :: Évènements terminés :: Le Journal de Rudy :: Petit Endroit-
Sauter vers: