AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rox Speren'za [ Terminé ! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Rox Speren'za [ Terminé ! ]   Ven 14 Sep 2012 - 12:29



* Rox Speren'za ...


*nom – Esperensa, ' espoir ' quelque chose qui n'a aucun sens pour toi et dont tu te fiches complètement. On mélange un peu les lettres, on déforme un peu le mot comme ça ton nom aussi n'a plus aucun sens ; Speren'za.
*prénom – Rox est ton prénom, un peu masculin pour une femme mais il te correspond plutôt bien.
*age – Tu as dix huit ans
*né(e) le –Le onze mars
?

Pouvoir
Huum...comment dire ou plutôt expliquer. Tu peux contrôler le feu, tu peux créer du feu et tu peux devenir du feu. Oui, tu ' peux ' mais tu ne le fais pas. Depuis ton accident, tu en as peur, c'est devenu ta peur noire, ton cauchemar. Bien que tu contrôles cet élément parfaitement, tu préfères ne pas l'utiliser pour éviter que ta souffrance resurgisse. Pour toi ce n'est pas un pouvoir ou autrement dit un ' don', tu en parles comme si c'était une malédiction.

Alter Ego Astral
Qui suis-je ? En voilà une question étrange. C'est dans ces moments-là que l'on se dit que l'on ne sait pas vraiment qui l'on ai. Enfin si, tout de même. Je m'appelle Zerrina, je suis un phoenix miniature. Oui, oui je sais ce que vous allez dire ...

Passions
Tes passions? Malgré que je te connaisse par coeur, il est difficile de savoir ce qui te plait ou non. Il me semble que tu aimes les sports de combat comme la boxe et le judo. Tu aimes également les animaux surtout les équidés, certains disent que tu as un don avec eux.

N'aime pas / Phobies
Voilà un sujet que je maîtrise mieux. Ta crainte est surtout de montrer tes faiblesses aux autres. Notamment la peur de ton propre pouvoir.
Puis je ressens que tu as peur de l'amour. Oui, le sentiment d'aimer te fais peur, tu redoutes ce jour comme la peste. Pourtant, tu n'aimes pas la solitude mais tu n'aimes pas non plus être trop entouré . Tu n'aimes pas non plus les personnes qui te sous-estiment, qui se montrent confiant mais, tu n'aimes pas les personnes qui se cachent et qui sont trop timide. En fait, tu es assez compliqué. ^^'



« Sous le doux miel se cachent de cruels poisons... »

Histoire

Red - Zerrina
Dark Red - Rox


" Rox, Pourquoi tu ne me parles jamais de ton passé ?"

" Ta gueule Zerrina."


Oui, tu as toujours refusé de me parler de ton passé. Je ne connais pas ton histoire, tu restes un livre dont les pages sont encore vierges. Des pages blanches jusqu'à une certaine page ou plutôt depuis un certain jour.
Ce jour où tu as perdu ce si beau sourire, ce jour qui a frustré ton avenir. Personne ne sait vraiment ce qui s'est passé ce jour exact, je sais seulement que c'est depuis ce jour-ci que je suis arrivé.


FLASH BACK


Pourtant, c'était une journée comme les autres, un jeudi comme un autre, parfaitement banal, l'astre solaire qui venait de s'élever au-dessus de la ville réchauffait déjà le coeur de certaines personnes et les oiseaux gazouillaient un air mélodieux qui rendait les gens heureux. Il en fallait peu pour rendre tous ces individus de bonne humeur.
Puis il y avait toi, enfermé dans ta chambre. De fines larmes s'échappaient de tes yeux et s'écoulaient le long de ton doux visage pour enfin mourir sur le sol. Pour toi, aujourd'hui n'était pas un jour comme un autre. Tu aurais voulu que cette journée se passe autrement, revenir en arrière, remonter dans le temps pour ne pas commettre la même erreur. Effacer ces images de ta tête mais, cela t'est impossible. Tu avais ce film qui tournait en boucle dans ta tête et cette voix qui résonnait sans arrêt. Cela devenait insupportable, c'était un supplice de garder ses choses là. C'était un cauchemar.


Tout se déroulait normalement, tu te levas de bonne heure pour pouvoir aller courir un peu comme chaque matin. Tu aimais beaucoup ce moment où tu pouvais gaspiller ton énergie sans que personne te reproches d'être trop brutal.
Mais aujourd'hui tu semblais être plus fatigué que d'habitude. Ça faisait plusieurs jours, voir plusieurs mois que tu ne te nourrissais plus et que tu dormais mal. L'amour peut-être ?
Non, pas toi ! tu n'es pas ce genre de fille qui court après le prince charmant et qui rêve du jour où elle se mariera. Mais, ce n'est pas ce qui gêne les garçons de ton lycée de te mettre des lettres anonymes dans ton casier. Tu étais un peu comme la brute du lycée, celle dont tout le monde se méfie. Bien que tu sois caractériel et que tu es un coeur de pierre, tu ne peux pas nier ce sentiment que tu éprouves pour lui. Lui ?
Ce garçon qui est constamment entouré de filles et qui a un sourire à tomber par terre. Tu l'admirais, même si ce sentiment que tu ressentais t'écoeurait.
Puis le destin a fait que lui t'ignorait, tu n'étais pas comme toutes les filles qui le suivaient comme un chien alors tu n'étais pas intéressante. Il disait que tu étais trop différente pour ne pas te blesser.

Alors que tu courais rageusement pour défouler ta haine, tu ne semblais pas être concentré sur ce que tu faisais. Tes pas saccadés frappaient le sol et ton regard montrait ton mécontentement. Tu étais perdu dans tes pensées et tu avais mal dans la poitrine. Tu t'arrêtas un instant pour reprendre ton souffle, puis en levant la tête doucement tu aperçus une silhouette familière. Soudain tu sentis comme si quelqu'un t'avait arraché le coeur. Il était là devant toi, c'était lui et ... elle. Cette fille que tu détestais tant. Ta mâchoire se crispa, tu mourrais d'envie d'aller voir cette fille et de lui enlever la vie. Tes jambes tremblaient, tu étais planté là, les regardant en train de s'entrelacer. C'était répugnant.
Une autre pression s'empara de ton coeur, sous la douleur tu tombas à terre.

" Quand on dit je l'aime à en mourir, je pensais que c'était des conneries ! Tsk ! "

Tu te relevas lentement fixant cette oeuvre grotesque. Tu avais envie de mettre ta touche personnelle pour que ce tableau devient une ordure. Le pire, ce qui te faisait le plus mal c'est qu'il ne te regardait même pas. Il était trop préoccupé par cette fille. Tu ne voulais pas être méchante mais, quelque chose te poussais à le faire.
Tu pris ton élan et courras vers eux, ils faisaient semblant de ne pas te voir. Il allait le regretter.
C'est l'amour qui agissait à ta place, tu ne savais pas ce que tu faisais, ni qui guidait tes pas. Tu t'apprêtais à faire une grosse erreur que tu allais certainement regretter. Mais c'est cet amour non comblé qui te ravager à l'intérieure.

Tout se passa si vite ... Tu te jetas sur elle, lui donnant des coups violents, lui arrachant les cheveux, lui déchirant ses habilles. Toi-même tu avais honte de ce que tu faisais. Puis tu te stoppas net en entendant les pompiers arriver.
Le temps c'était comme arrêté. Tu étais debout, la bouche ouverte et le regard observant les horreurs. En commençant par le visage de celui que tu aimais, décomposé. Tu lui faisais peur, il recula même en voyant ton regard remplit de haine. Puis tu regardas le désastre que tu avais commis avec cette fille. Elle était étalée au sol, le regard vide, son corps baignait dans une flaque rouge à moitié dénudé. Pourtant, elle ne t'avais rien fait ...
C'était pas elle la coupable de cette rancoeur, non, c'était lui. Et c'est elle qui a eu le droit à ta vengeance gratuite.
On ne sait pas de quoi on est capable lorsqu'on aime quelqu'un.
Puis un bruit te rendit vite à la réalité. Les pompiers étaient arrivés. Ce n'était plus de l'amour que tu ressentais mais, de la peur. Par réflexe tu t'échappas en courant, laissant cette misère derrière toi. Tu avais honte ...

Tu entras donc chez toi en pleure, courant jusqu'à ta chambre et t'enfermant à double tour entre ces quatre murs de pierre. Puis tu le jetas sur ton lit, tu ne savais pas quoi faire, tu étais perdu, tu n'arrivais plus à savoir ce que tu ressentais. C'était le bordel dans ta tête un peu comme dans ta chambre d'ailleurs. La seule chose que tu sentais c'était cette chaleur, oui c'était étrange. Puis plus tu y pensais plus tu avais chaud, est-ce de la fièvre ?
Tu essayas de t'endormir mais, une odeur de brûler te réveilla. Tes draps étaient en train de prendre feu puis toi aussi mais, les flammes ne semblaient pas te brûler. Tu commenças à paniquer, d'un geste automatique tu voulus te défaire de ces flammes mais, sans le vouloir tu fis bruler les rideaux. La situation continuait à empirer, l'appartement commençait à prendre feu. Tu sortis de ta chambre affolé, tu ne te rendis même pas compte que tu avais traversé un mur de flamme. Et en arrivant dans le salon ...

FIN DU FLASH BACK

Flamme, crie, peur. C'était trouble, il y avait cette fumée noire. Il faisait une chaleur intenable mais, tu étais là. Tu criais de douleur. Pourquoi ?
Tout se passait dans un immeuble, tout s'écroulait. Il y avait un énorme incendie, tout le monde hurlait mais personne ne savait vraiment ce qui se passait. D'où pouvaient provenir ces immenses flammes ? Que c'était-il passé ?
Tout le monde courait mais sans savoir où il allait.
Toi , tu restais là. Tu étais immobile, le regard fixant le vide. Tu semblais absente. Pourquoi tu ne bougeais pas ?
Le gaz carbonique tuait peu à peu toutes les personnes présentes. Tu ne savais quoi faire.
C'était un cauchemar, tout ce sang qui coulaient, tous ces gens qui mourraient.
Puis là, le trou noir. Tu tombas à terre, victime de ta propre colère, eux mépris par tout ce mystère et moi m'effaçant de ta mémoire aux souvenirs amère...

Contrairement à ce que elle croyait, elle se réveilla une nouvelle fois. C'était étrange, Rox étais allongé dans l'herbe, il pleuvait. Elle semblait se souvenir de tout ce qu'il s'était passé mais, pas de comment elle s'étais retrouvée ici.
La jeune adolécente se redressas lentement tout en scrutant le paysage. Un paysage morbide, vraiment étrange. l'herbe n'était pas entretenu, il y avait même des fils de barbelés. Le ciel était grisâtre sans aucun nuage... C'était triste. On aurait dit un monde sans couleur. Elle continua d'observer attentivement cette nature morte. Quelque chose l'intriguait, il y avait une sorte de château ou non, plutôt un manoir avec une immense porte. Une porte que je ne serais d'écrire.
Sans vraiment savoir pourquoi, Rox se leva brusquement mais retomba aussi tôt à terre, soumise par une douleur assassine. Elle s'analysa rapidement: - Vêtements brûlés, il ne restait plus que quelques bouts de tissus qui menaçait de tomber. - Des cicatrices déchiraient sa peau, il y en avait un peu de partout, sur les jambes, sur le visage mais surtout, une immense qui lui traversait le long du dos. Il y avait aussi cette brûlure à l'épaule qui l'empêcher de se relever naturellement. La jeune femme resta un moment à terre fixant le sol. La douleur était intense mais il fallait qu'elle trouve de l'aide. Elle redressa légèrement la tête et essaya de percevoir ce manoir au loin à travers le flux de ses larmes. Dans un long silence, la pluie martelant sa peau légèrement brunie par la cendre, les cheveux trempés, ruisselant sur son visage remplit de détresse. C'est dans un élan de douleur qu'elle se leva une nouvelle fois pour retomber encore quelques mètres plus loin mais, elle se releva encore et encore, défiant à chaque instant cette souffrance meurtrière. La jeune blonde se dirigea vers ce manoir, sans vraiment savoir ce qui l'attend derrière ces portes ...

( Désolé de ne pas en dire plus sur son histoire mais c'est pour pouvoir le découvrir lors des Rp )



Caractère

Ton caractère ! Voilà pourquoi tout le monde te déteste ou bien au contraire pourquoi l'on t'admire. Tu es comme une énigme à résoudre face aux autres, une sorte de coffre-fort doté d'une sécurité indéchiffrable. Oui, j'aime bien cette métaphore. Tu es la lune et le soleil à la fois, le bleu et le rouge, ainsi que le chaud et le froid. Tu es une personne à prendre à double sens et difficile à cerner.

Tu es l'insensible, l'inaccessible, l'inexpressif. Malgré ton apparence de douce poupée inoffensive, tu n'es pas le genre de fille qui pleure, non, d'ailleurs tu ne pleures pas. Tu as le coeur fait de glace. Tu ne connais pas le sentiment, de joie ou bien d'amour ou du moins tu l'as oublié. On peut fendre la roche mais, on ne peut attendrir un coeur, tel est ta devise. Tu semblais forte, comme un soldat que l'on a sculpté dans le marbre. Imposante, tu imposeras tes lois avec seulement un regard, sans pour autant être méchante mais, tu inspires la détermination et l'autorité. Tu ne supportes pas toutes ces personnes qui te sous-estiment, mais tu les laisses s'amuser à croire qu'ils sont supérieurs à toi pour mieux les poignarder par-derrière. Tu as de la patience, bien quel sois limité, tu attends toujours le bon moment pour pouvoir mieux remuer le couteau dans la plait. La vengeance est un plat qui se mange froid !


renfermé, glaciale, distante, voici d'autres adjectifs qui te qualifient. Tu n'es pas le genre d'individu qui côtoies les autres, tu n'es pas solitaire mais, pas solidaire non plus. Tu tiens simplement à ta liberté. Malgré ce masque que tu te forges, tu es quand même susceptible même si tu le gardes au fond de toi. Ce qui t'amène à des sautes d'humeur instantanées. Je vais plutôt employer le mot ' Lunatique ', Oui tu es lunatique. Dont la deuxième face cachée de ton jeu. Ces deux caractères totalement opposés pourtant réunis dans une seule et même personne, toi, Rox.

Tu seras l'indomptable, l'agressivité, la violence. Misère pour ceux qui te voient dans cet état-là ! Tu es comme une bête sauvage, un lion en cage ! Tu te montres assez sadique et brutale. Tu ne fais rien dans la dentelle, non vraiment pas ! la dentelle tu la brûles. Tu craches ta haine à tout le monde. Un peu comme un garçons manqué, un type des cartiers Dans tes paroles tu es vulgaire et hargneuse. D'ailleurs en parlant de ça, tu aimes bien parler en espagnol. Bon rien à voir.
Chez toi, tout se contredit, notamment ton caractère et ton physique. Une sauvageonne dans un corps de fille angélique. Tu seras le diable et l'ange à la fois, un mélange indécis. Parfois tu es même les deux à la fois, froide et agressive ou bien inexpressive et impitoyable.

Mais ça, c'est pour toutes les personnes qui ne te connaissent pas. Il y a qu'avec tes proches que tu es une fille douce et attentive. Tu veilles toujours sur eux. Tu peux être quelqu'un de bien lorsque l'on te connait vraiment mais bon tu le montres à ta façon, en restant un poil agréssive. Mais à vrai dire personne n'a vraiment eu le courage d'affronter toute ta rage pour savoir que derrière cette carapace se cache une petite fille au coeur tendre.

Oui, comme je l'ai dit, tu es quelqu'un difficile à comprendre, un peu comme un casse tête-chinois.
La tendresse tue; l'absence de tendresse assassine, réfléchissez à cette citation. Tout deviendra plus clair ...



Physique

Comment tu es? Tu n'es pas le genre de fille qui se préoccupe de son physique, avoir les cheveux emmêlés ne semble pas te poser de problème. L'apparence est la dernière chose dont te soucies. Mais bon, il faut bien que tu ressembles à quelque chose pour que je puisse te décrire.

Même si tu renies ton image, tu es une belle jeune femme. Pas autant que les nobles dames mais, tu as un certain charme. Plutôt attirante, tu ne laisses pas les hommes indifférents. Tu as en quelque sorte une apparence flatteuse mais trompeuse ..

La première fois quand l'on te voit, on remarque surtout ta petite taille, tu as vraiment une toute petite ossature. Mais ce n'est pas cela qui a l'air te gêner, en fait c'est même une de tes qualités. Malgré ton un mètre cinquante-sept, tu donnes une forte impression. Tu sembles résistante voire même un peu imposante. C'est peut-être parce que tu es de nature assez musclé ? Pourtant, tu as tout pour plaire et faire croire que tu es inoffensive, de généreuses formes mises en valeur par de belle tenue. Mais ce n'est pas ça que l'on remarque en premier chez toi, non vraiment pas. C'est tes yeux, ce regard que je ne peux décrire comme il se doit. Céleste, Captivant, Endiablé, Séduisant ... Tellement d'adjectifs pour exprimer ce regard mystérieux et indéchiffrable de couleur variant entre le bleu, le gris et le vert.

Puis, tu as de longs cheveux blonds qui t'arrivent en bas des reins. Ils sont légèrement ondulés et il y a quelques tresses mêlés dans ta chevelure. Tu as aussi une espèce de frange, enfin on va plutôt dire une mèche qui te tombe sur le visage. Le blond de tes cheveux est vraiment étrange, on dirait qu'il y a des reflets doré et caramel à la fois. Un blond aveuglant sous le soleil brûlant. D'ailleurs ces rayons solaires n'ont aucun impact sur toi, tu as une peau pâle voir blanchâtre, un peu comme les poupées. Oui, en fait si on devrait te caricaturer rapidement, tu serais une poupée de porcelaine mais quelque peu abimée.

Mais sous tes airs angéliques, tu as des marques insignifiantes tatouées sur ton corps, des sortes de tribals noirs qui s'enroulent autour de ta jambe remontant le long de ton ventre, traversant ton dos, pour enfin s'évanouir dans ta nuque. Je trouve cela intéressant, ce contraste noir qui gâche ton corps qui semble être si parfait.
En fait, tu n'es pas si parfaite que tu en as l'air, on va dire que tu es un peu rebelle. Tu as plusieurs perçings sur ton corps, il me semble que tu en as 7 en tout mais, je ne sais plus vraiment où. Et puis, tu as même plusieurs cicatrices qui cisaillent ta peau dont une de taille importante marquée dans ton dos lors de ton accident et également une brûlure qui déchire ton épaule jusqu'à ton poignée.
Voilà je pense avoir tout dit pour la description de ton physique.





Informations Hors-RP
Avez-vous bien lu les règles ? Oui Madame, c'est [ Code Okay ~ Loe] !
Où avez vous trouvé ce forum ? C'est un hippopotame unijambiste jouant du xylophone dans un cimetière qui m'a dit d'aller ici :x
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? Na'
♦ ...Dans ce forum ? Ouaip Rainbow ♥


Dernière édition par Rox Speren'za le Sam 29 Sep 2012 - 13:29, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Rox Speren'za [ Terminé ! ]   Mer 19 Sep 2012 - 14:24

Fiche Terminée Fluttershy
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Cyberpathie
Messages : 1412
Inscrit le : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Rox Speren'za [ Terminé ! ]   Ven 21 Sep 2012 - 23:24

Coucou et bienvenue ! Désolé de t'avoir fait attendre mais me voilà pour m'occuper de ta fiche !

Bon, déjà le code est OK par Loeva, merci à elle.
Déjà, je trouve que ta fiche est bien écrite et le fait que ce soit son AEA qui s'occupe de tout narrer entièrement est intéressante et offre une atmosphère pesante ... quand je lis ta fiche c'est comme si tout se mettait en place dans un silence. Enfin, c'est ce que je trouve.

Au niveau des fautes, j'en ai décelé quelques unes toutes minimes qui doivent surement être dues à un manque d'attention. Une petite relecture et ça devrait passer ! Comme exemple j'ai : "l'on ne sait pas vraiment qui l'on ai".

Malgré tout, c'est vraiment au niveau du contenu que quelque chose cloche malheureusement ...
Normalement, on demande à ce que les grands évènements de l'histoire soit racontée. Je comprends très bien que tu préfères que l'on découvre ton personnage par le biais du RP, tu n'es pas la seule à avoir voulu cela ! Cependant nous, l'équipe administrative, regardons l'histoire surtout pour ne pas qu'on fasse entrer des trucs un peu trop improbable. On aimerait pas par exemple que ton personnage soit en fait la petite fille d'un grand roi tout puissant doté du pouvoir de tout détruire rien qu'avec son petit orteil (enfin, j'exagère mais c'est l'idée.). Ton personnage ne semblant pas avoir une vie bien extraordinaire (bien que je la trouve folle !) je serais prêt à laisser passer si tu me certifies que rien de bien folklorique va arriver au pensionnat ... Sinon, si tu comptais faire une révélation intense, je te prierais de le rajouter à ton histoire donc, ou d'en avertir le staff par MP si VRAIMENT tu veux être secrète sur tout ça. (sachant que souvent la politique des membres est de ne pas lire les fiches de présentation, de juste RP avec les autres ...)
Enfin, ce n'est pas tout. Le pouvoir est découvert seulement dans le pensionnat. Et enfin, l'AEA ne doit pas entrer en même temps que le pensionnaire. Je veux dire, il doit y avoir une phase où le AEA disparait. Donc tu dois quand même modifier quelques choses. Ce n'est pas gênant pour ton histoire que tu n'ai pas de pouvoir je pense n_n

Mis à part ça, je n'ai rien à dire sur le physique ou le caractère ...

Bonne continuation pour ta fiche !



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



ESC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Rox Speren'za [ Terminé ! ]   Ven 28 Sep 2012 - 21:28

Et bien d'abord, merci à toi de t'occuper de ma fiche Pikachu

Eh bien je ne sais pas par où commencer, Huum voyons. Ah si, les fautes ! Après avoir lu, re lu et après avoir corrigé avec bon patron, à vrai dire je ne vois plus trop les fautes qui restent, j'espère que celles-ci ne sont pas trop nombreuse s mais, normalement il devrait pas trop en avoir, si ce n'est que des fautes d'inattentions. Mon cerveaux est feinant ! Allez travail espèce de vielle limasse * fouette son cerveaux * !
Pour ce qui est de ' l'atmosphère pesante ', eh bien je dirais cela dépend de mon humeur, de mon inspiration, de la personne avec qui je papote ou bien de l'image que j'ai envie de donner à mon personnage. En faite, on pourrait décoder que derrière l'EAE de Rox, autrement dit, Zerrina ( J'aime ce prénom *.* ) se cache moi ! oui, mon vrai moi. Du coup je me sert de ce petit phoenix pour pouvoir narrationner. On est d'accord que ce verbe n'existe absolument pas ! Oui parfois ça me prend d'inventer des mots. Mais ça ! c'est encore la faute de mon cerveaux !! * le re fouet * Vilain !
Du coup je disais comme quoi, ma façons d'écrire joue sur beaucoup de chose et il ne faut pas s'arrêter sur cette présentation, qui à mon gout est fade.
Ensuite, passons sur le gros problème de l'histoire ( que je me suis fais ch**r à inventer ), J'ai modifier quelques trucs par ci, par-là, pour que je face passer cette incendie en tant que accident et non comme révélation de son pouvoir. Du coup je pourrais dire que suite à cet incident, Rox aurait la phobie du feu donc Pyrophobe. Non ce mot là, je ne l'ai pas inventé ^^, si si je vous jure Razz. Et ajouté à l'histoire, un passage où Zerrina disparait, puisque elle réapparaîtra qu'une fois dans le pensionnat.
Donc conclusion de la conclusion, ( Mouhaha débile comme phrase ) Rox n'est pas une demeurer du cerveaux malgré ses actes totalement hallucinant ! Elle n'est pas psychopathe non plus. Et elle n'est pas une meurtrière assoiffé de sang même si je dois avouer que son caractère pourrait le faire croire. C'est une adolescente normale, non pas normale puisque dans ce pensionnat personne est normale ! O.o
Suite à son passé, elle devient une personne très réservé, donc non, elle ne fera pas de folie dans le pensionnat ^^.
Donv voili voilou Pinkie Pie
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Cyberpathie
Messages : 1412
Inscrit le : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Rox Speren'za [ Terminé ! ]   Sam 29 Sep 2012 - 12:25

Excuse moi, peut être que je suis bigleuse, mais je n'ai pas l'impression d'avoir trouvé de changement dans l'histoire disant que c'était un accident (pour l'AEA j'ai bien trouvé) ? è_è Pourrais-tu me citer directement les changements ? De plus, maintenant, comme c'est un accident, si Rox s'est faite touchée par les flemmes, je pense qu'elle a du avoir des cicatrices/ de graves brulures ? Il faudra donc le signaler dans le physique, je pense. Ah et aussi, si j'ai bien compris, elle se réveille peu de temps après l'incident ? Donc elle doit être bien mal en point, en entrant de le pensionnat ! Enfin, tout ça si elle a bel et bien été blessée dans l'incident ! Mais je pense que ça serait logique, non ?



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



ESC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Rox Speren'za [ Terminé ! ]   Sam 29 Sep 2012 - 13:36

En faite, j'ai pas modifié, j'ai surtout enlevé les éléments du texte qui faisait dire que cet incident provenait de Rox, mais je l'ai enlevé du coup ba, ça laisse un suspense, et on en sait pas plus. Et on ne sera toujours pas d'où le feu provient. J'espère que ça suffit pour pouvoir passer.
J'avais déjà précisé dans le physique qu'elle avait eu des blessures " la cicatrices dans son dos et une brûlure à l'épaule qui va jusqu'à son poignée ", j'ai donc rajouté à l'histoire un passage où l'ont voit qu'elle est mal en point. Salamèche
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Cyberpathie
Messages : 1412
Inscrit le : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Rox Speren'za [ Terminé ! ]   Sam 29 Sep 2012 - 15:24

Ah d'accord ! Au temps pour moi pour le physique :D
Bon, eh bien je pense que je peux te valider à présent ! Encore une fois bienvenue au P.I. !
Tu peux à présent faire tout ce qu'un membre doit faire et surtout, commencer à RP !
Bon jeu parmi nous ;)



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



ESC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Rox Speren'za [ Terminé ! ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rox Speren'za [ Terminé ! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches des disparus-
Sauter vers: