AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {Your prayers won't be heard today}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
« but cakes tho »
Courtney Lener
Courtney Lener

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Never
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Age : 25
• Pouvoir : Je suis ton pèèèèèèère... *bruits de sabres lasers*
• AEA : Une colombe blanche qui ne dit quasiment rien mais arrive quand même à se prendre des casseroles dans les plumes.
• Petit(e) ami(e) : Sa casserole, à qui elle confie ses peines de coeur (Aphrodite ça marche aussi).

RP en cours : Courtney stalke Ralph par là.


Messages : 149
Inscrit le : 27/11/2010

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeMar 30 Oct 2012 - 22:34

Les yeux chocolat de Courtney s'ouvrirent sur un ciel encore clair.
La jeune fille se redressa dans un sursaut, le cœur battant d'angoisse. Ses mains errèrent sur le sol froid et rencontrèrent un sac, qu'elle tira maladroitement à elle. Elle l'observa sans comprendre un moment, puis chercha du regard une réponse dans le paysage qui semblait se resserrer autour d'elle et l'oppressait inexplicablement. Elle croyait reconnaître dans ce lieu qu'elle n'avait que très peu fréquenté le temple, mais elle n'en était pas tout à fait sûre. Non loin d'elle, d'autres personnes qui sortaient elles aussi d'un court sommeil agité; certaines têtes lui disaient quelque chose, tandis que d'autres lui étaient inconnues.

Le noir, tout à coup; Elle avait cherché à se rattraper au bras d'Aphrodite par réflexe. Elles parlaient dans un couloir, voulaient aller au salon pour discuter un peu. Et soudain, sans prévenir...

Ah.

Courtney se dépêcha de fouiller dans son sac, duquel elle sortit une bouteille vide. Une arme. Elle se souvenait de cette voix qui lui avait murmuré des choses atroces dans son inconscience, et un frisson la traversa de part en part. Elle hésita à regarder son poignet car elle avait peur de briser toutes ses vaines espérances. Lorsqu'elle le fit, elle cru bien fondre en larmes; Elle était là, cette marque dont la nuit lui avait parlé. Elle chercha à calmer les battements erratiques de son cœur, et observa plus attentivement ceux qui se trouvaient avec elle.

Ils n'étaient pas là. Elle serra la bouteille entre ses mains, les sourcils froncés. C'était sa vie qui était en jeu. Elle devait tuer. Mais rien que cette idée suffisait à la rendre malade et lui donnait envie de se cacher le temps que durerait cette stupide mascarade.

Lève-toi, lève-toi. Elle n'y parvint qu'au prix de nombreux efforts, et du faire tout son possible pour ne pas pleurer ou crier.

« Aphrodite, Ralph ? »

Évidemment, ils n'étaient pas là. Est-ce qu'ils étaient seulement à l'extérieur ? Ailleurs ? Est-ce que tous ceux là étaient avec elle, ou bien contre elle ?
C'était ridicule; Elle n'allait pas assommer qui que ce soit avec une bouteille vide, encore moins tuer ! Elle n'en était pas capable ! Même si elle l'avait voulu...

« C'est stupide. » Grogna-t-elle en tapant du pied, la voix chevrotante. Stupide, stupide.

Elle avait peur. Et Aphrodite et Ralph n'étaient même pas là.

{Je me suis lancée alors voilà. Pourvu que j'ai pas fait de boulettes. C__C}

Ne t'en fais pas, c'est parfait !
Revenir en haut Aller en bas
(lol t'as pas du feu ?)
Selenda
Selenda

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Pouvoir : AHAHAAHAHAH
• AEA : The fumée de clope.
• Petit(e) ami(e) : Les caleçons emo de Kélian.

RP en cours : Checkmate.

Messages : 240
Inscrit le : 25/08/2010

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeMar 30 Oct 2012 - 22:42

      « Alors, Monsieur J’échappe-à-la-Guillotine, quand est-ce que tu te réveilles ? »

    L’elfe effectua un pas de danse railleur, sabre au clair, sans souligner le fait qu’elle non plus n’avait jusqu’alors pas réussi à blesser son adversaire. D’un bond en arrière, elle activa son pouvoir pour se mettre hors de portée – manœuvre toujours agaçante en mêlée. Cible : la rampe d’escalier, quelques mètres plus haut.
    En fait, Selenda ne prit pas pied sur ladite rampe ; enfin, du moins, elle ne souvenait pas l’avoir fait. Puisqu’une fois sa téléportation activée, elle sentit immédiatement que quelque chose n’allait pas – et en effet, tout devint immédiatement noir, et elle retrouva cette sensation caractéristique, de la plongée dans l’inconscience suite à un choc particulièrement violent. La violence en moins. Ce qui était tout de même assez suspect.
    Imbécile de français.

    Cette injure tournait encore dans son cerveau à vide, lorsque Selenda rouvrit les yeux, péniblement. Soleil, lumière, odeur de feuilles et de vent. La jeune femme marmonna un juron et se redressa, une main sur sa tête dans laquelle on semblait avoir décidé de jouer de la batterie jusqu’à ce que mort s’ensuive. Silence, le voisin du dessus, il y a des gens qui dorment ici. Ou dormaient.
    L’elfe lâcha son crâne malmené et fronça les sourcils, dévisageant son environnement direct avec toute la méfiance dont elle était capable. Si les couloirs luxueux et les tapis rouges pouvaient désormais se transformer en forêt et chemin de terre, elle était capable de l’accepter. Elle pouvait tout accepter, tant qu’on la prévenait un peu à l’avance.
    Mais là, il fallait avouer que cela lui semblait un peu trop gros.
    Conclusion, ce n'était pas normal.

    En un éclair, sans égards pour la nouvelle migraine qui venait lui rendre visite, Selenda sauta sur ses pieds en portant une main à sa ceinture. Vide. La jeune femme faillit se casser la figure en prenant conscience de ce dernier fait, puisque dans le même temps elle avait pu se rendre compte qu'elle ne se trouvait pas sur un terrain stable mais sur les marches blanches d'un escalier. De plus en plus à l'aise, elle se retourna, pour découvrir le temple qui se dressait dans son dos. Et les multiples silhouettes qui, étendues sur les marches, n'avaient rien de fervents croyants, mais plutôt d'égarés comme elle. D'accord.
    Rapidement, les engrenages de son esprit chassèrent les dernières brumes d'inconscience pour se concentrer sur le problème présent. Un étrange sentiment d'anormalité envahissait ses membres. L'elfe sentit un frisson courir le long de sa nuque. Elle avait un mauvais - très mauvais pressentiment. Elle vivait sans risque depuis trop longtemps pour que cette alarme physique qui venait de se déclencher dans son estomac ne la mette pas en garde. Danger. Proche, trop proche.

    Cela n'allait pas rester lumineux éternellement. Elle le comprenait. On le lui avait dit. Un bref regard à son poignet permit à l'elfe de confirmer ce qu'elle savait déjà, mais avait voulu occulter. Et c'est à ce moment-là qu'elle aperçut le sac. Et à l'intérieur, lorsqu'elle y glissa la main, le livre L'encyclopédie lourde comme un parpaing qui semblait la défier. Selenda montra les dents. Très drôle. Qu'on ne lui dise pas que la seule arme dont elle disposait pour se défendre face à cette situation, c'était un gros livre. Pitié, trop d'ironie d'un seul coup, entre ça et le temple. Ce n'était plus vraiment drôle.
    La guerrière qui s'était endormie dans ce surplus de douceur qu'avait constitué le pensionnat s'étira dans son corps et reprit ses droits. Selenda s'accroupit et posa une main sur le livre. Si c'était une situation de combat à mort, elle n'allait pas se laisser surprendre. Elle avait déjà vécu des situations où elle s'était retrouvée forcée. Il y avait des fois où l'on ne pouvait pas juste marcher à reculons et dire "non, finalement, ça ne me tente pas." Et ici, c'était ce qu'ils vivaient tous depuis le début. Peut-être était-il temps qu'ils en prennent plus largement conscience.
    Lentement, très lentement, l'elfe saisit le livre par la tranche, et son regard aux pupilles étrécies balaya les marches, chercha Antoine sans conviction ; encore hésitante, encore un peu accrochée à la chaleur des jours si brusquement brisée. Mais - sans aucun doute possible - à la recherche d'une proie.
Revenir en haut Aller en bas
Jolly-Psychopath
Heather Maystood
Heather Maystood

+
Féminin Pseudo Hors-RP : MCDM
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Age : 28
• Pouvoir : Donner une forme tangible aux expressions, les rendre réelles.
• AEA : Layne, une créature d'un film d'horreur. Mieux vaut ne pas trop le déranger...
• Petit(e) ami(e) : Qui est intéressé? Elle promet d'étudier votre cas mais, pfiou, elle croule trop sous les demandes pour pouvoir tout accepter!

Messages : 114
Inscrit le : 13/04/2011

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeMar 30 Oct 2012 - 23:43

Des fourmis au bout des doigts, Heather étendit son bras droit et sentit, sous sa paume, la surface rêche d’un sac en toile. La surface froide du sol sous son dos ; la lumière qui blessa ses yeux clairs alors qu’elle battait des paupières –elle les maintint closes ; les battements calmes et réguliers de son cœur qui battait la mesure dans sa poitrine ; tout lui apparaissait étranger à elle-même. Ses sourcils se froncèrent et elle passa sur son visage une main engourdie.

La vie était douce au pensionnat. L’air ni les jeux n’y manquaient. Mais, à la vérité, l’action de ses vieux jours à Los Angeles lui avait atrocement manqué. Un sang glacé coulait dans ses veines. Ses vieux jours à Los Angeles. Ses longues parties de chasse avec son père, le petit chat de sa sœur Hailey. La jeune fille se redressa, les paroles de l’inconnu toujours gravées dans son esprit tortueux : les instructions étaient claires. Mais Heather Maystood ne prenait d’ordre de personne. Assise, elle jeta un coup d’œil autour d’elle : la structure de pierre lui rappelait de nombreuses cartes postales. Ses longues foulées rapides avaient plus d’une fois mené la joggeuse jusqu’ici, quoiqu’elle ne s’y fut jamais vraiment attardée. Elle le reconnaissait.

Le temple ? Très bien, pensa-t-elle avec un semblant de sourire, je saurai m’en satisfaire. Sans précipitation, elle se releva et roula des épaules. Le sort avait été d’une clémence rare qui, peut-être, lui sauverait la vie. Des chaussures de sport de première marque, une veste Lacoste épaisse en coton, un short court qui n’entraverait pas ses mouvements : jamais elle ne se félicita autant de s’être astreinte à de si fréquentes séances de sport ! D’un coup de pied, elle rapprocha d’elle le sac et renversa dans sa main son contenu avant de grimacer : un lance-pierre. Ridicule. Un tatouage sur son poignet : tu m’as pas menti, mon salaud. Ça a pas intérêt à être du permanent. Ses muscles tendus, elle fit un pas en avant, un pas à droite. Hésitante encore sur la conduite à adopter ; si ces explications étaient vraies, et intimement elle savait qu’elles l’étaient, alors cette journée allait être une véritable tuerie.

Mais elle, on ne l’aurait pas, ça non. On ne tirait pas sur un Dieu et elle tirait sur des oiseaux en plein vol. Calmement elle fit un état des lieux. Des corps, éparpillés autour d’elle, respiraient calmement. Etaient-ils les seuls participants ? Elle songea à les étrangler dans leur tranquille, paisible sommeil. Une voix dans son dos l’en retient ; elle n’y reconnaissait d’ailleurs ni Clarence, ni Kélian, ni Ayumi, ni personne. Elle ne sut qu’espérer, aussi n’espéra-t-elle rien. La plupart des pensionnaires devaient être reclus à l’intérieur des murs. Pas une seconde elle ne se laissa aller à penser que c’était eux qui étaient enfermés à l’extérieur. Maystood allait où elle le désirait, après tout ! Elle recula. Recula. Recula encore –oh ce qu’elle avait peur, ce qu’elle avait peur bien sûr, il fallait être sur ses gardes, mais il fallait la jouer fine, il fallait les prendre par surprise, il fallait s’y connaitre, on ne chassait pas dans une prairie, un lieu de culte, oh bien sûr, bien sûr que non, un lieu de culte, il fallait y penser, vraiment ! Courtney, Courtney Lener ? Mais oui, Courtney ! Quelle idiote, il fallait raser les murs ! Elle le fit : un coup dans le dos était si vite arrivé. Allons mes cochons, vous pensiez quand même pas que ça marcherait, ça ?

Elle rangea son arme dans son sac, le jeta sur son épaule, tira sur la manche de sa veste, bleu marine –s’en débarrasser bientôt car sa brassière était noire. La blonde leva les mains –inoffensive. Elle éleva la voix –doucement :

-Courtney ?
Revenir en haut Aller en bas
« but cakes tho »
Courtney Lener
Courtney Lener

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Never
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Age : 25
• Pouvoir : Je suis ton pèèèèèèère... *bruits de sabres lasers*
• AEA : Une colombe blanche qui ne dit quasiment rien mais arrive quand même à se prendre des casseroles dans les plumes.
• Petit(e) ami(e) : Sa casserole, à qui elle confie ses peines de coeur (Aphrodite ça marche aussi).

RP en cours : Courtney stalke Ralph par là.


Messages : 149
Inscrit le : 27/11/2010

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeMer 31 Oct 2012 - 15:09

Du calme, s'intima Courtney en serrant la bouteille à s'en faire blanchir les phalanges. Du calme. Même si on t'as ordonné – en songe, de tuer tous ceux qui ne portent pas ta marque, ça ne veut pas dire que tu dois le faire. Elle releva la tête avec un semblant d'espoir peint sur le visage à cette pensée; C'était ça !
Naïve comme elle l'était, elle pensait qu'en levant les mains et clamant son innocence, on l'épargnerait peut-être. Que si elle assurait les autres qu'elle ne les tuerait pas et ne leur voulait aucun mal, on allait la laisser marcher sans rien lui faire. La demoiselle coula un regard à sa soi-disant 'arme'. Elle se demanda comment elle était censée venir à bout de personnes assurément plus douées qu'elle avec ça. Elle se souvint de ses cours de sport avec amertume. Elle n'avait jamais été la première, plutôt la dernière, et n'avait aucune endurance, strictement aucune. Pas la moindre aptitude.

S'il fallait courir...

-Courtney ?

Courtney sursauta et pivota maladroitement sur ses talons. Elle soupira néanmoins de soulagement en reconnaissant la silhouette élancée et maquillée d'Heather. Enfin un visage connu dans toute cette confusion ! Elle ne pensa – pas le moindre instant, que la jeune fille puisse être dans une autre équipe et lâchement la poignarder. A ses yeux effrayés, l'amitié (ou son semblant) prônait sur n'importe quel ordre donné par une voix impérieuse. Tuerie ou pas, maintenant qu'elle avait trouvé Heather, elle s'estimait à l'abri. Si elle avait pu trouver Aphrodite et Ralph, ou même Huan, elle n'aurait plus eu peur de rien.

Ses amis ne la trahiraient pas. Ils la protégeraient, elle le savait, équipe différente ou pas !
Idiote.

« Je suis contente de te voir, si tu savais,
lâcha-t-elle dans un presque sanglot, j'ai cru que j'allais rester toute seule. Je ne trouve vraiment pas ça drôle. Qu'est-ce qu'on est censé faire maintenant, hein ? »

Elle faillait ajouter un 'je suis nulle' mais se retint. Elle ne voulait pas avoir l'air de s'apitoyer sur son sort en particulier, après tout, n'étaient-ils pas tous dans la même galère ? Qui savait ce qui pouvait surgir des buissons ou des profondeurs du temple... Mieux valait ne pas y penser.
Et Courtney tentait de résister à l'envie tentante de se cacher et de ne plus sortir.

Toutefois, la bouteille restait comme collée à sa main, qui se refusait à la laisser aller. Elle était son seul moyen de défense et, dérisoire ou non, Courtney se sentait rassurée au contact du verre froid.

Un peu, à peine; considérant la situation, c'était quand même déjà énorme.
Revenir en haut Aller en bas
(lol t'as pas du feu ?)
Selenda
Selenda

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Pouvoir : AHAHAAHAHAH
• AEA : The fumée de clope.
• Petit(e) ami(e) : Les caleçons emo de Kélian.

RP en cours : Checkmate.

Messages : 240
Inscrit le : 25/08/2010

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeMer 31 Oct 2012 - 15:51

    Pense de manière logique. Dans ce genre de situation, lorsqu'un gros paquet de gens se retrouve au fond de l'arène, songea l'elfe toujours accroupie à côté de son sac, il y avait plusieurs solutions. Ils pouvaient tous se méfier les uns des autres et opter pour le "tu me touche je te bouffe", ou encore décider que "la meilleure défense, c'est l'attaque". C'était ce genre de comportement qui favorisait les petits jeux sadiques de ceux qui organisaient des massacres de ce genre. Les rares fois où elle avait été témoin de situations s'y apparentant, Selenda s'était demandé ce qui se passerait, si tous, ensemble, décidaient soudain de ne pas se battre. Ne pas obéir.
    Elle en avait vite conclu que c'était une chose impossible. Que les idéalistes se faisaient dévorer par les peureux et les lâches dès le premier tour. Et prendre conscience de cela amplifiait encore l'ambiance d'incertitude, de méfiance, de rejet. Conduisait à la tuerie.
    C'était quelque chose que les humains ne connaissaient pas, la compréhension collective.
    D'autre part, il n'y avait aucune certitude sur la fin du jeu. A obéir aux ordres des I, ils pouvaient bien tous mourir à la fin quoi qu'il en soit ; c'était le côté invraisemblable de la chose. Se battre pour un espoir incertain - au fond, mieux aurait valu ne pas y réfléchir du tout. Bénis soient les ignorants.
    Ceci mis à part, il y avait aussi le facteur "mentalement instables" à ajouter dans l'équation. Il y a des fous sanguinaires partout. Selenda se fit cette réflexion en voyant, de l'autre côté des marches, une silhouette filiforme aux épais cheveux blonds, impeccablement mise, se redresser. Heather Maystood. Les lèvres de l'elfe se retroussèrent légèrement sur ses dents. Voilà qui portait le niveau de dangerosité de la scène à un palier supérieur.
    Pense de manière logique.
    Elle aurait pu choisir de s'en aller. De se boucher les oreilles, de ne pas jouer le jeu dans lequel ces idiots s’apprêtaient à tomber sans réfléchir. Mais qu'est-ce qui se serait produit alors ? Comment gérer une situation si l'on se cache d'elle ? Et puis, malgré toute la logique, Selenda restait la même. Adapable aux conditions du milieu dans lequel on la mettait. Elle avait résisté, une fois : elle l'avait payé. Cher. Un bon moyen de lui faire rentrer la façon dont elle devait se comporter dans la tête : tricher est impossible. Il y a un jeu.
    Donc tu dois suivre les règles.
    Comme mue par une soudaine inspiration, l'elfe lâcha le livre qu'elle tenait sous le couvert de la toile et préféra attraper la sangle du sac lui-même, se relevant sans gestes brusques.
    Respecter les règles de base, donc. Et puis après, elle était libre, non ? La jeune femme fixa d'un regard gris le dos de la pimbêche blonde un peu plus loin. Heather était dangereuse ; elle avait beau jouer les starlettes, Selenda l'avait vu. Il y avait quelque chose de mauvais dans ses yeux. Et aussi, elle n'aimait pas les humains. Une vague de haine remonta jusqu'à ses lèvres, laissée de côté depuis si longtemps qu'elle lui tira un sourire.
    Cela faisait combien de temps qu'elle n'avait pas tué quelqu'un ?
    En soi, elle n'aimait pas tuer. Surtout des innocents. Mais l'habitude doucereuse d'une existence confortable avait cru pouvoir éteindre la flamme de la haine en elle, la transformer en une bravade sans fondements. Ce qu'elle n'était pas ; et ce qu'elle allait prouver. Étrange comme la proximité de la mort fait brusquement tomber les masques. Elle n'avait pas l'intention de se laisser manipuler - mais au fond, c'était ce qui finirait par se produire, alors pourquoi fuir ? Tant qu'à faire, autant commencer par un génocide.
    Et tant pis pour la logique ; si elle est le seul rempart contre l'emportement. Selenda préférait sa propre partialité.
    L'elfe accrocha la sangle à son épaule et se rapprocha, mine de rien, des colonnes supportant le temple. Certaines victimes ne s'étaient pas encore réveillées ; parmi elle, elle en avait distinguées une ou deux qui lui semblaient vulnérables. La fille qui accompagnait Heather ne paraissait pas très menaçante non plus ; restait donc la jeune femme aux cheveux blonds. En l'occurrence, l'elfe n'avait même pas réfléchi à cette histoire de tatouage. Elle avait pris connaissance de celui qu'on lui avait gravé sur le poignet, mais ce n'était pas pour autant qu'elle avait l'intention d'épargner les humains qu'elle aurait voulu voir morts sous prétexte qu'ils possédaient le même. Morts. Tout prenait une vivacité bien différente d'un seul coup ; le contraste en était presque blessant.
    Selenda s'adossa à la colonne la plus proche pour les observer : doucement. A la chasse, parfois, il faut prendre son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Jolly-Psychopath
Heather Maystood
Heather Maystood

+
Féminin Pseudo Hors-RP : MCDM
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Age : 28
• Pouvoir : Donner une forme tangible aux expressions, les rendre réelles.
• AEA : Layne, une créature d'un film d'horreur. Mieux vaut ne pas trop le déranger...
• Petit(e) ami(e) : Qui est intéressé? Elle promet d'étudier votre cas mais, pfiou, elle croule trop sous les demandes pour pouvoir tout accepter!

Messages : 114
Inscrit le : 13/04/2011

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeMer 31 Oct 2012 - 16:39

Heather étudia sa compagne de pied en cap : eh ! Courtney Lener, ça, ce n’était un danger que pour sa prudence exacerbée. Un puissant somnifère duquel elle ne serait pas l’innocente –car elle l’était encore ici– dupe. La blonde avait usé et abusé de ce stratagème vieux comme le monde, elle y était rôdée, elle y était rompue, elle savait l’utiliser et savait comment les autres l’utiliseraient sans doute. Un coup de vent, la pitié s’en trouvait attisée. A la lumière de ces braises rougeoyantes, vous reconnaissiez un visage ami auquel offrir votre humanité –ce qu’il en restait. C’était un couteau que vous lui offriez pour mieux vous enterrer.

Ses muscles restèrent tendus. Hors de question de tomber si bas. Elle ne se trahirait pas.

« Je suis contente de te voir, si tu savais, j'ai cru que j'allais rester toute seule. Je ne trouve vraiment pas ça drôle. Qu'est-ce qu'on est censé faire maintenant, hein ? »

Aucune compassion ne remonta le long des veines gelées de la femme impavide. Non, ce n’était pas drôle ; la vie ne l’était pas, de manière générale, il fallait faire avec. C’était justement ça qui était amusant : de petites fourmis qui avançaient en file indienne. Une paire d’yeux clairs se fixa sur une bouteille vide comme tant d’autres qu’une main tenait fermement serrée tandis que des dents d’un blanc éclatant martyrisaient un court instant un bout de chair rose. Un lance-pierre ? Et d’autres avaient une bouteille ! Maystood en vint à se demander si on ne cherchait pas à la voir morte avant de juger la question de peu d’importance. Que ces salauds espérassent tant qu’ils le voudraient, elle n’en crèverait pas plus ! Ses mains revinrent se placer à son côté, tranquilles et joliment bronzées. Les deux flaques de ciel d’hiver sur son visage explorèrent les environs : atrocement à découvert, ma belle, lui révélèrent-ils avec un fatalisme de mauvais augure. Atrocement à découvert. Impossible pour elle de savoir que quelqu’un, tapi dans l’ombre, lui rendait son regard.

« T’en fais pas, la rassura-t-elle d’un ton hésitant, on peut, rester ensemble, hein ? T’as vu leurs bêtises, ils nous ont tatoués comme des vaches. »

Rire nerveux. Alentours. Courtney. Elle leva son poignet à hauteur de sa poitrine ; qu’importe, sa peau trop tendre reposait à l’abri, sous sa veste. Il allait falloir trouver une solution pour ce tatouage. Plus tard. Son bras retombe près de son flanc. Alentours. Courtney.

« Tout ça me fiche la chair de poule… On devrait essayer de rentrer. Y aura bien quelqu’un pour nous ouvrir, au pensionnat, reprit-elle en étouffant les tremblements de sa voix. Et si les portes marchent pas, ces crétins de proprios auront peut-être pas pensé aux fenêtres. »

Lui prendre cette bouteille d’abord. Vérifier qu’en effet, ils étaient enfermés –elle le pensait, mais elle devait en être absolument certaine. Quitter ce temple. Se rapprocher, sans en avoir l’air, de la forêt. Ne rien faire pour l’instant –ne pas agir trop tôt, au vu et su de tous : on se fichait pas mal des pauvres hères inoffensifs. Etre méthodique. Prendre connaissance. Savoir de quelle équipe la gosse faisait partie, quoique cela ne voulût rien dire. On ne chassait pas le lapin comme on chassait l’ours. On ne chassait pas l’ours comme on chassait un Homme. Pas sans armes.

Elle saisit doucement le poignet de la petite brune, recula pour être encore un peu plus proche du mur tout en sachant pertinemment qu’il ne serait pas toujours là pour elle, fidèle cerbère, doux compagnon d’armes. Courtney devant elle. Elle lui souriait comme elle pouvait. Un corps, et on se méfierait. Pas de corps, on espérait toujours : Lener ne mesurait pas sa chance.
Revenir en haut Aller en bas
« but cakes tho »
Courtney Lener
Courtney Lener

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Never
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Age : 25
• Pouvoir : Je suis ton pèèèèèèère... *bruits de sabres lasers*
• AEA : Une colombe blanche qui ne dit quasiment rien mais arrive quand même à se prendre des casseroles dans les plumes.
• Petit(e) ami(e) : Sa casserole, à qui elle confie ses peines de coeur (Aphrodite ça marche aussi).

RP en cours : Courtney stalke Ralph par là.


Messages : 149
Inscrit le : 27/11/2010

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeMer 31 Oct 2012 - 21:01

Cette pensée s'insinuait dans son esprit, insidieusement, et lui laissait les larmes aux yeux et un goût de fer dans la bouche. Pourquoi moi ? Courtney n'avait jamais rien demandé, sinon de pouvoir continuer à vivre ici à tout jamais. Pourquoi avait-on décidé de la jeter dans cette cruelle mêlée ? L'idée qu'elle ne puisse pas, avant de mourir, revoir le visage de ses amis la faisait trembler plus que la mort en elle-même. Celle-là, elle la craindrait quand elle se trouverait devant elle, quand la sentence s'abattrait sur elle, implacable et inévitable. Tant qu'elle était encore en vie, tant qu'elle respirait et espérait, Courtney s'appliquait à ne pas y penser. A la songer lointaine – même si au fond elle se rendait bien compte qu'elle se trouvait juste derrière elle.
Je veux rester en vie. Je veux rester en vie, rentrer dans le pensionnat et continuer à vivre là-bas avec Aphrodite et Ralph à tout jamais. La marque sur son poignet la lançait curieusement, lui donnait envie de s'arracher la peau pour la faire disparaître.

Pourquoi moi; pensait-elle inlassablement, et elle était au bord des larmes.

« T’en fais pas, on peut, rester ensemble, hein ? T’as vu leurs bêtises, ils nous ont tatoués comme des vaches. »

Courtney imita le rire nerveux de sa partenaire, baissa les yeux vers sa propre marque, heureusement couverte par les manches un poil trop longues de son gilet beige. Elle ne savait que trop bien ce que cette personne voulait d'elle, celle dont elle avait l'initiale sur le poignet. Mais elle ne pouvait pas lui obéir. Oh pourtant, je ne vous déteste pas. Je vous obéirai si je le pouvais mais là, là... C'est au dessus de mes forces. Désolée, je suis vraiment désolée.

« Tout ça me fiche la chair de poule… On devrait essayer de rentrer. Y aura bien quelqu’un pour nous ouvrir, au pensionnat. Et si les portes marchent pas, ces crétins de proprios auront peut-être pas pensé aux fenêtres. »


Heather était superficielle mais gentille, et loin d'être idiote. Courtney en était persuadée. Plus intelligente qu'elle en tout cas (ce n'était pas très dur), et ça suffisait à la rassurer. Elles allaient s'en sortir, oui. Peut-être que tout n'était pas fermé ! Si elles parvenaient à rentrer dans la bâtisse, personne n'aurait à tuer personne. Elle hocha la tête pour se donner du courage, se laissa tirer par Heather plus près du mur. Elle regarda autour d'elle, à la recherche d'un assassin armé, mais ne vit personne. Ouf ! Elle n'arrivait pourtant pas à se débarrasser de cette sensation d'être épiée.

Parano, va. Mais qui aurait pu lui en tenir rigueur, dans ces conditions ?

« J'espère qu'on va pas faire de mauvaises rencontres... »


Elle agitait doucement la bouteille à bout de bras. Et elle se trouvait nulle, pitoyable; Elle allait craquer, elle le sentait. Un seul bruit et elle allait hurler.

Tu parles d'une guerrière.
Revenir en haut Aller en bas
Jolly-Psychopath
Heather Maystood
Heather Maystood

+
Féminin Pseudo Hors-RP : MCDM
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Age : 28
• Pouvoir : Donner une forme tangible aux expressions, les rendre réelles.
• AEA : Layne, une créature d'un film d'horreur. Mieux vaut ne pas trop le déranger...
• Petit(e) ami(e) : Qui est intéressé? Elle promet d'étudier votre cas mais, pfiou, elle croule trop sous les demandes pour pouvoir tout accepter!

Messages : 114
Inscrit le : 13/04/2011

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeJeu 1 Nov 2012 - 16:04

Ma chérie, tu te traînes un poids mort, tu n’iras jamais bien loin. Heather prêta une oreille attentive à cette voix bienveillante qui résonnait entre ses oreilles. La blonde ne cherchait pas un moyen, inutile, de s’en sortir ; à quoi bon ? La mort lui semblait bien loin et ses yeux ne l’avaient jamais trahie. On ne viendrait pas pour elle, faucheuse aux mains blanches et au ravissant visage –un masque de plâtre en vérité, et ses lèvres avaient un goût rance. Courtney n’avait rien d’un chasseur, et sans doute n’avait-elle jamais chassé. Ses pas seraient lourds sur les brindilles, ses nerfs fragiles sous la violence. Il n’était pas question de rester ensemble plus que ne l’imposaient les formes, un strict nécessaire à observer. Maystood restait dans le vague ; une mer d’incertitude ; des brisants plus dangereux que de simples rochers pourtant, coupaient court à tout espoir de rédemption de sa part. Une tempête de cette ampleur avait vite fait de soulever des fonds abyssaux et d’en remuer le sable glacé. Mais il ne s’y trouvait nullement de pitié.

Aux aguets, elle restait d’une sérénité placide et mimait avec méthode les mouvements de panique de sa camarade. Elle était un modèle ; les lignes que retraçait Heather restaient, malgré son application et sa confiance, profondément biaisées. Ses yeux le hurlaient à qui voulait les entendre. Mais ils étaient muets pour qui n’y prêtait gare. La petite aux yeux sombres se laissa entraîner par la femme aux idées trop claires et, transparente, se laissa aller à sa crainte de rencontrer de « mauvaises personnes ». Coup de poignard dans ses desseins si précis ; au vent, au vent ses plus belles esquisses ! Il fallait se prémunir contre leurs agresseurs –quiconque oserait lever la main sur elle. Souple, puissante, mais fine : contre quelqu’un d’un autre gabarit, quelqu’un qui savait se battre –Clarence ?– son avantage ne s’envolerait pas seulement, mais partirait en fumée noire. Elle ne pratiquait pas les arts martiaux sérieusement, se rengorgea de ses quelques notions de self-défense prises à l’époque de ces violentes émeutes dans les quartiers moins fréquentables de Los Angeles. Elle courait vite et savait du reste se mettre à couvert ; contre un flingue, difficile. Mais rien ne garantissait que quelque âme en eût ou sût s’en servir.

Si ça arrive, va falloir être rapide. Rapide ! Et précise. Elle baissa les yeux, un instant : elle n’aurait pas de seconde chance. Pas grave, songea-t-elle, j’en ai besoin que d’une seule. Courtney pourrait servir en temps et en heure pour le temps qu’elle serait là ; patience. Patience. Elle en avait à revendre. Madame vous traque, madame vous traque ! Attention, mesdemoiselles et messieurs, petits et grands, un piège à ours, un piège à renard, une balle a rendu rouge votre joli plumage ! Vermeille ou écarlate : pas de rouge-à-lèvres mais, tout de même, du rouge plein les lèvres. Elles étaient sanglantes, toutes ces paroles !

Sans lâcher sa merveilleuse amie, elle avança –un peu de biais, surtout près du mur, un peu dos au mur.

« T’inquiète. On fait de mal à personne, je vois pas qui nous en ferait. Elle s’arrêta de parler, reprit. En plus, ils peuvent pas savoir dans quelle équipe on est. On pourra toujours mitonner un truc. Mais d’abord, on sort d’ici. Le manoir d'abord, on verra après. Oui ? »

Exactement ce qu’elle faisait. Doucement d’ailleurs, sans trop se précipiter. Il fallait prendre les choses en main. Les foules apeurées ne demandaient généralement qu’à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
(lol t'as pas du feu ?)
Selenda
Selenda

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Pouvoir : AHAHAAHAHAH
• AEA : The fumée de clope.
• Petit(e) ami(e) : Les caleçons emo de Kélian.

RP en cours : Checkmate.

Messages : 240
Inscrit le : 25/08/2010

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeJeu 1 Nov 2012 - 17:56

    Quels étaient ses objectifs, finalement ? Survivre, et ensuite ? Selenda ne laissa pas ces questions s'attarder dans son esprit plus que nécessaires avant de prendre une décision. Pour une fois qu'elle était rapide, elle était certainement mauvaise ; mais au fond, peut-être que le fait qu'elle s'en moque provenait de sa lassitude. On en a assez, un jour, de jouer toujours les gentils.
    Moi je ne suis pas gentille, non. Désolée de vous avoir laissé espérer.
    Toujours adossée à la colonne, Selenda suivit Heather des yeux tandis qu’elle cherchait un abri près des murs du temple. Bien précaire, à vrai dire, si elle pensait pouvoir se protéger de cette façon. Non, elle aurait pu se faire avoir n’importe où, en plein air ou sous le couvert du lieu sacré. L’elfe était sûre que si elle l’avait voulu, elle aurait pu la blesser tout de suite. Si elle avait voulu.
    Quoi que.
    La jeune femme tendit pensivement ses doigts gantés, les remua comme si la magie absente depuis si longtemps pouvait miraculeusement réintégrer sa place et lui donner un coup de main. Bien entendu, personne à l’autre bout du fil. Et pas la peine de demander un coup de main à l’autel. Saleté de lustre.
    Heather entraîna la fille brune toujours plus avant, et Selenda la plaignit. Pauvre agneau ; elle ne savait pas ce que la blonde aux longues jambes avait l’intention de faire d’elle, mais des intentions angéliques l’auraient beaucoup étonnée. Dommage.
    La jeune femme balaya du regard l’assemblée amorphe, fronça le nez de dégoût. Et ne fut pas dérangée par le fait qu’elle les ait regardés avec tout juste une légère animosité quelques semaines auparavant. Dans une période de calme, elle pouvait se montrer clémente ; vivre tranquillement au milieu de ceux qu’elle haïssait, se montrer partiale, incroyablement subjective. C’en était quasiment révoltant, elle en convenait bien. Alors que maintenant, elle recommençait à le voir comme elle les avait toujours perçus. Ces êtres humains dans toute leur splendeur – si tant est qu’on pouvait les qualifier ainsi.
    Qu'ils étaient cruels, lâches, pitoyables.
    Et c’est tout, ça suffit comme ça. Choisir l’égoïsme, se fermer à cette objectivité qu’elle avait longtemps recherchée et ne plus se prendre la tête. Tu ne ressens jamais aucune honte devant cette hypocrisie n'est-ce pas ? Je vis très bien avec, merci. Game over.

    Selenda plongea une main dans sa poche, gardant l’autre bien placée sur le rabat de son sac, et descendit tranquillement les quelques marches qui la séparaient de la terre ferme – les temples, ce n’avait jamais été son truc ; plus la distance les séparant était importante, mieux elle se portait. Il ne fallait pas espérer d’elle une réaction passionnelle. Ce qui se produisait maintenant, comme tout ce qui lui arrivait, ne méritait pas qu’elle s’énerve. Et non, elle n’avait pas peur non plus. Un peu comme si ce n’était pas son problème ; on lui avait retiré la peur de mourir il y a longtemps, d’ailleurs… si elle se prenait un tir mortel, ce serait bien sa faute. A force de se moquer de tout, et de ne plus croire en rien. Elle sentait bien venir le moment où une ou deux balles de gros calibre feraient voler en éclat la vitre à travers laquelle elle percevait le monde pour lui transpercer la poitrine. Ce jour-là, ce serait bien fait pour elle.
    Si ça se trouve, c’était ça qu’elle voulait, au fond.
    L’elfe effleura d’un regard la poussière brune sur ses bottes sombres, qui brillait sous le soleil de début d’après-midi. Puis releva les yeux. Eh bien, maintenant ? Tu restes inactive ou tu tentes ta chance dans le rôle du méchant ?
    Ceci dit, à proprement parler, elle ne considérait pas comme mauvaise la personne qui déciderait de s’en prendre à Heather.
    Et puis, outre ses propres envie de rayer certaines personnes de la carte, il y avait aussi un point qu’elle ne désirait pas négliger : survivre seule n’avait aucun intérêt à ses yeux. On s’ennuie, quand on est seul. Sans compter qu’il y avait aussi dans le coin un bon paquet d’innocents qu’elle n’aurait tout de même pas eu le cœur de laisser dévorer par certains loups qu’elle n’affectionnait guère. Elle n’aimait pas trop l’injustice. Elle n’aimait pas la solitude non plus – et puis elle avait quelques scrupules, aussi, de temps en temps. Donc, s’assurer des intentions de la psychopathe, là-bas. Ensuite elle verrait bien.

    Il n’y avait pas trente-six chemins pour s’en aller du temple, comme Heather semblait avoir l’intention de le faire ; et de fait, l’elfe décida d’aller s’adosser à l’arbre le plus proche du sentier. Bonjour ma jolie, tu veux une tasse de thé ? Je déteste ton maquillage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeVen 2 Nov 2012 - 18:50


RP« Azalech... »
Le nom de mon éternel ami s'échappa de mes lèvres : un son étonné, choqué, légèrement empli de reproches. Il m'avait abandonné lorsque j'avais le plus besoin de lui, et maintenant que je me retrouvais enfermée il revenait comme une fleur Je m'apprêtais à crier, hurler même, sauter sur le Dædrem pour lui faire part de mon ire... Et rien n'arriva. Seulement du noir. Dans cet étonnant état de transe que je n'avais jamais connu, une étrange silhouette noire qui n'avait rien de Kol'Tuhrienne apparu. Une voix se mit à résonner : était-ce encore quelqu'un dans ma tête, comme Azalech,ou bien était-ce autre chose ? Je ne savais plus, ne comprenais plus. En si peu de temps, j'avais été coursée par une horde de citoyens enragés prêts à tout pour me tuer avant de me retrouver enfermée à vie dans un lieu étrange. Et maintenant, on m'ordonnait de me battre à mort. Je ne comprenais pas tout, non, mais je comprenais une chose. Cette même chose qu'Azalech me répétait depuis mon enfance. Ils voulaient tous ma mort.

Je m'éveillai dans un lieu bien différent du hall sombre où j'avais perdu connaissance. À la place, j'étais étendue sur une surface dure, froide, et d'une couleur claire comme je n'en connaissais pas. Couchée entre un mur et ce qui devait être un meuble taillé dans la même étonnante matière claire qui composait tout le bâtiment. Mon premier réflexe fut évidemment de regarder mon poignet : la lettre était belle et bien gravée à l'encre noire sur ma peau pâle. Le second fut de chercher l'arme qui me serait donnée. Il n'était bien bien difficile de constater l'absence de ma faux, seule arme que je savais manier depuis l'enfance, et je n'avais plus qu'à espérer obtenir quelque chose qui s'en rapproche. Un sac en toile ne manqua pas attirer mon attention et je me précipitai dessus avant d'en extirper le contenu. Une hache. C'était parfait : dans sa forme globale, l'arme se rapprochait de ma faux, elle était simplement plus petite et plus légère. Me débrouiller avec ça ne serait certainement pas trop compliqué.

Sûre de moi, je me levai avant de perdre immédiatement toute confiance : mon corps me semblait toujours lourd et me mouvoir me paraissait difficile. Était-ce le lieu dans lequel je me trouvai qui me faisait un tel effet, me faisait ressentir cette étrange pression ? C'était possible, même probable, et ce n'était pas pour me plaire : si je voulais survivre dans ce combat à mort face à des gens peut-être plus puissants que moi, il fallait que je puisse bouger normalement... Dans cet optique, je fis quelques pas en avant et m'approchait de ce qui semblait être la sortie du bâtiment. Arrivée su le seuil, un nouvel élément cauchemardesque s'imposa : dehors, il ne régnait pas cette pâle obscurité qui caractérisait mon monde. À la place, une vive clarté qui inondait de lumière le sol et le ciel m'aveugla. Je fermai immédiatement les yeux dans un réflexe protecteur, avant de les rouvrir lentement, m'habituant peu à peu à cette luminosité étonnante. Puis, enfin, j'observai les alentours.

Je n'avais vu personne avec moi à l'intérieur du bâtiment,et il me fallut du temps pour que mes yeux parviennent à distinguer les deux silhouettes qui s'éloignaient et la troisième qui semblait les attendre. Mais je les vis, et il était évident que comme moi, elles étaient là pour se battre. Ma première idée fut de soulever ma hache et de courir jusqu'à ces trois personnes pour leur trancher les membres : rapides, propre, efficace. Mais je m'abstins. Tout d'abord parce que mon corps me semblait toujours trop lourd et maladroit pour atteindre la rapidité nécessaire à un massacre efficace. Ensuite parce qu'elles étaient peut-être alliées... et je n'avais aucune chance à trois contre une. Il fallait donc que je prenne une décision. Et le plus simple était certainement de m'approcher d'elles en me montrant hostile mais pas agressive, montrer que je me méfiai, mais que je ne les attaquerai pas forcément. Ensuite, il me faudrait improviser.

Je me mis donc à avancer le long du chemin qui s'éloignai du bâtiment où je m'étais éveillée, tenant ma hache fermement, et fis en sorte de rattraper rapidement les silhouettes qui marchaient devant moi. Plus je m'approchai, plus elles me semblaient étranges... Quelque chose clochait. Je scrutai les personnes, tentant de comprendre ce qui me dérangeait, et finis bien vite par comprendre : elles étaient difformes, amputées... Elles n'avaient pas de cornes. Un frisson désagréable parcouru mon corps, j'eu un léger haut-le-cœur devant cette vision répugnante, mais je tins bon et continuai d'avancer, jusqu'à arriver suffisamment près d'elles pour qu'elles remarquent ma présence. De prime abord, les trois créatures semblaient être des femelles, mais peut-être n'était-ce pas le cas. De toute façon, ce n'était pas le plus important. Le plus important, c'était qu'elles pouvaient voir mon tatouage, si visible sur mon poignet dénudé, si noir sur ma peau blanche.



Bonjour, j'ai un peu modifié ton code ! (changé la première largeur et enlevé un padding:20px) Est-ce que tu pourrais l'utiliser comme ça désormais ? Autrement il élargit la largeur habituelle du forum. Merci !


Edit Xen' : no soucy :)


Dernière édition par Elessi Ten'Ra le Mar 13 Nov 2012 - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Delicate Boy
Emrys Sulwyn
Emrys Sulwyn

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Nii' / MPDT
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Age : 26
• Pouvoir : Ressentir les émotions des autres.
• AEA : Bilboquet. L'escargot. Le meilleur. Le plus rose.
• Petit(e) ami(e) : Iwa coeur coeur love ♥ (Mais il n'oublie pas Soren.)

RP en cours : Dysphorie en Euphorie.

Messages : 885
Inscrit le : 24/05/2010

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeVen 2 Nov 2012 - 21:39

Ne bouge pas, pas un bruit, ne bouge pas, pas un bruit, ne bouge pas... Ne bouge pas. Surtout. Ne. Bouge. Pas.
Accroupi dos à un arbre, Emrys enfonça de nouveau sa tête entre ses bras. Ni la poêle qu'il tenait dans sa main droite, ni la marque imprimée à l’intérieur de son poignet ne l'aideraient à se sortir de cette situation. Il allait mourir ; se faire tuer, peu importe comment. C'était clair, simple. Inévitable. Les frissons qui parcouraient ses bras nus, les sanglots qui menaçaient de s'échapper de sa gorge brûlante et cette peur qui lui donnait la nausée ne mentaient pas. La voix qui avait résonné durant ces quelques instants de douce inconscience n'avait pas menti, elle non plus. Il avait bien ce fichu signe sur le bras, imprimé sur sa peau plus sûrement qu'un tatouage – malgré son poignet rougi et abîmé, quasi-écorché, il n'avait pas réussi à l'enlever ; il avait bien une arme. Un semblant d'arme. Une sorte d'arme. De quoi vaguement se défendre. Une blague cruelle.
Les chances de survie d'un ado normal en jean et en t-shirt muni d'une poêle à frire ?
Heh.
Ne bouge pas ne bouge pas ne bouge pas –
La terreur s'accrochait à lui comme une sangsue, pompant toujours un peu plus de confiance et d'espoir à mesure que les secondes s’égrainaient. Il aurait aimé qu'on vienne le chercher ; qu'on le rassure. Qu'on le protège, qu'on l'aide – qu'on le sorte de là, tout simplement.
Il voulait juste sortir de là. S'il vous plaît, s'il vous plaît, je vous en prie...
Son cœur rata un battement et la peur – oppressante, omniprésente – grimpa en flèche. Ses propres sentiments se retrouvèrent brutalement noyés sous une vague de terreur incontrôlable, insupportable, et il sentit les larmes lui monter aux yeux.. C'était plus fort que lui. Extérieur à lui. Pourquoi fallait-il que les autres aient peur, hein ? Pourquoi ne pouvaient-ils pas être sûrs d'eux, confiants ? Il avait suffisamment à faire avec ses propres sentiments pour vouloir supporter les leurs ! Qu'ils s'éloignent, à la fin, qu'ils se tirent – n'importe où mais faites qu'ils s'éloignent, pitié.
Au lieu de ça, les pas avaient l'air de se rapprocher.
Si Dieu existait, c'était le moment où jamais de se manifester. Là, en échange d'une promesse d'avenir, il était prêt à croire n'importe quoi.
Tête levée, mains sur les oreilles, il ravala un sanglot. D'accord. D'accord. Ces personnes ne voudraient peut-être pas le tuer. Pour ce qu'il en savait, elles pouvaient très bien être... Vouloir, peut-être, ou, le –
Dégoût, malaise, malaise, du rouge et regarde, la froide euphorie
Une main plaquée contre sa bouche, il faillit vomir.
Il ne sortirait pas, oh non non non non non non non. Non. Non. Pas tant qu'il se sentirait aussi mal. Il n'entendait que des pas étouffés,ne savait ni qui marchait plus loin en arrière, ni combien ils étaient ou dans quel groupe ils se trouvaient. Tout ce qu'il savait était que ce sentiment, mélangé à la peur ambiante qui s'accrochait à ses poumons, lui criait de rester caché. Cette sensation étrange qui lui tiraillait les viscères, non, n'avait rien à faire là.
Il y avait quelqu'un, là, qui réussissait à paver son estomac d'un calme effrayant.
Reste caché.
Et si cette personne s'apprêtait à tuer quelqu'un, hein ? Et s'il y avait Ayumi, Soren – si quelqu'un avait besoin de lui ?
Ne bouge pas, c'est tout. Attend, ne bouge pas. Ne bouge pas. Pas un bruit. Ils ne s'éloigneront sûrement pas du temple et toi, tu es un peu en contrebas ; ils passeront à quelques mètres de toi, sans te voir. Ne bouge pas.
Et il ne bougea pas. Tétanisé. Cloué au sol. Complètement inutile.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

{Your prayers won't be heard today} 170306071529420982
« I'm in the basement, you're in the sky ;
I'm in the basement baby, drop on by.

Hold your breath and count to ten
And fall apart and start again -
Hold your breath and count to ten,
Start again, start again... »

Voilà mon cœur ; prudence en sortant :
 
Revenir en haut Aller en bas
Because Alice was a whore
Alea Miller
Alea Miller

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Loeva
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Age : 24
• Pouvoir : Hocus Pocus - Disons que je peux faire un peu de tout.
• AEA : Petit chat noir supposé etre mort calciné en 1692 répondant au nom de Cheshire.
• Petit(e) ami(e) : Officiellement, Baek In Ho. Mais en fait, je suis amoureuse d'une ombre.

RP en cours :

- Des camélias[...] (Helen Machiaviel)
- FLIP THE TABLE (Ralph)
- La désobligeance[...] (Zack Fea)


Messages : 394
Inscrit le : 03/07/2011

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeSam 3 Nov 2012 - 19:33

Problème, il y a un problème. Quelque chose qui cloche. Quelque chose d’impossible.

En allant me coucher tôt, la veille, pour une obscure raison qui ne me revient pas, je m’étais attendue à me réveiller plus tard dans la nuit, dans mon lit, hantée par le seul et unique rêve que je n’avais jamais fait et qui ne manquait presque jamais de venir me priver de mon sommeille. J’avais débord cru qu’on me tirait de mon trop doux repos lorsqu’une voix inconnue était venue murmurer quelques phrases incompréhensibles à mon oreille, mais j’eus tôt fait de me rendre compte que je dormais encore et qu’il s’agissait donc d’un songe. Le problème étant que je suis incapable de rêver si ce n’est d’un buché ; même endormie, l’évidence que ce rêve n’était pas le produit de mon inconscience seule me frappa.

Même après que la voix eut disparu, je n’arrivai point à me réveiller, je restais coincée dans un gouffre noir, non naturel.

Je re-eue contrôle de moi-même tout d’un coup, ce fut si soudain et comme j’étais déjà en consent combat pour le réveillé, ce fut comme…Une explosion. Des centaines de points dans ma tête s’étaient comme allumés dans un seul instant. Mon corps c’était violemment redressé comme si je m’éveillais du pire cauchemar que je n’avais jamais fait – et ça, ce n’est pas peu-. Je fus soudain prise d’un vertige et d’un mal de tête poignant à cause de mon trop brusque éveil.

Bref ,en gros : Bleh.

Pire encore ! Je entailler la main sur un stupide poignard en essayant de me relever dans le noir. Bordel de merde de…Tabarnak. Oui Tabarnak, parce que je suis québécoise et que les québécois disent ca : Tabarnak, quand ils sont vraiment fâchés. Enfin…beaucoup le disent pour un rien en général, moi pas, moi je jure rarement, encore plus rarement en québécois. Mais là je ne m’en prive pas : Criss, Ostie, Tabarnak, je jure à voix basse ou encore dans ma tête alors que j’essaye de m’orienter entre les murs des pierres, dans le noir.

Mais j’suis où, Caliss ?

Suis-je encore au manoir? Dans la cave peut-être?

Ça sent comme un coup des I. Non, ça se ressent comme un coup des I. Y’a même pas d’autre possibilité. Chaque bouffée d’air que je respire goute le maléfice : ma prédisposition naturelle de sorcière à ressentir la magie me titille. Y’a de la magie en jeu. Un truc puissant et inquiétant, pire que ce qu’il y a dans toutes autres pièces du manoir.

Je ne suis jamais descendue à la cave… Ce doit être la cave. Qu’est-ce que je fais à la cave ?

Ou pas. Ce n’est pas la cave. La cave n’aurait pas de fenêtre donnant sur la forêt. S’il y en avait eu une, elle aurait au moins été en verre, ça n’aurait pas juste été un trou carré dans le mur comme ce qui se trouvait présentement devant mes yeux.

J’étais donc dans la forêt ? Dans une structure de pierre…Dans la forêt…

Le temple.

Pas mal toutes les filles ont déjà eu à faire le court pèlerinage entre le manoir et le temple pour se trouver des tampons en temps des mystérieuses pénuries.

J’étais donc dans l’arrière chambre du temple. Mais comment je m’étais retrouvée ici?

Le rêve louche. La voix. Le tatouage ? En levant ma main, en rabaissant la manche d’une veste que je ne me souviens pas avoir mise, je ne pus pas louper la lettre tatouée sur mon poignet. Un jeu. Encore un jeu. Toujours des maudits d’ostie de criss de jeux.

Je me demande si Chess aussi il joue. Il aime les jeux, lui. Moi je commence à en avoir ma caliss de claque des jeux. Faut faire quoi déjà : tuer les autres ? Good luck with that. Je vais juste aller me trouver un coin tranquille, genre une belle branche arbre bien haut et attendre que les autres aie finis de s’entretuer et je vais pouvoir rentrer et dormir. Si on m’attaque, j’ai la dague – PIS MA MAIN FAIT MAl ‘ OSTI – et au pire des pires…Mon pouvoir. Ce me donnerais même l’occasion d’en abuser, tiens. Me’semble que ça serait bien, là, en ce moment, de juste déverser un sortilège sur quelqu’un, juste pour qu’il ait mal et que mes criss de bijoux ensorcelés arrêtent de me brulentr la peau pour me prévenir d’un possible danger- FUCK JE LE SAIS’ JE ME SENS PAR MOI-MÊME LE DNAGER. MEH-.

Je sors par la fenêtre. Elle est assez grande pour que je passe et assez basse pour que je ne me casse pas tous les os du corps en touchant le sol.

Personne à l’horizon, parfait. Je vais vers les arbres pour m'en trouver un chouette.

{ Alea } => Pixie Guts


Donc bon, moi je vais vers la forêt. J'avais juste la flemme de faire un topic unique pour rien. ♥


Dernière édition par Alea Miller le Mer 9 Jan 2013 - 9:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jolly-Psychopath
Heather Maystood
Heather Maystood

+
Féminin Pseudo Hors-RP : MCDM
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Age : 28
• Pouvoir : Donner une forme tangible aux expressions, les rendre réelles.
• AEA : Layne, une créature d'un film d'horreur. Mieux vaut ne pas trop le déranger...
• Petit(e) ami(e) : Qui est intéressé? Elle promet d'étudier votre cas mais, pfiou, elle croule trop sous les demandes pour pouvoir tout accepter!

Messages : 114
Inscrit le : 13/04/2011

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeDim 4 Nov 2012 - 0:38

Toc toc, qui est là ? C’est votre pire cauchemar, se répondit Heather d’une voix de fausset, et je vais vous hacher menu ! Elle dû se retenir d’éclater de rire –ç’aurait été s’assurer de voir sa tête littéralement éclatée à courte échéance, et pourtant cette plaisanterie ridicule en valait bien la peine. Le rire extatique ne quitta pas sa gorge. La silhouette sombre se détachait sur le fond clair du temple, et à chaque pas elle changeait : un et elle gagnait des membres, deux des couleurs, trois, un visage, quatre, puis cinq, puis six, et une expression apeurée se peignit sur ses traits. Des cornes en firent dans l’esprit de la jolie blonde un petit diablotin disgracieux aux rire jaune, énième monstruosité de cette vieille bâtisse dont la jeune femme ne prenait plus seulement la peine de s’étonner.

La hache qu’elle tenait fermement dans ses mains, levée et tranchante, captait l’attention de la blonde plus sûrement que les rayons du soleil qui se réverbéraient sur sa lame. Il s’agissait de réagir vite. Elle douta des sombres intentions de l’inconnue à leur égard. Elles auraient été transformées en hachis-Parmentier depuis un moment déjà et, plus encore, l’hésitation qu’elle manifestait était de bon augure. Maystood s’en délectait. On sautait ou on ne sautait pas ; on tirait, ou on ne tirait pas. Elle se rappela le même doute chez son frère aîné : à l’époque déjà elle avait compris que l’animal s’en sortirait sans une balle dans le corps. Ce n’était pas l’attente à la fois fébrile et glaciale d’un tueur, aussi légal fut-il. D’instinct, elle se prépara à jouer sur ce terrain –et cette hache faisait miroiter une infinité de perspectives. Un mouvement de panique, puis elle tira Courtney sur le côté, leva son bras à hauteur de sa poitrine comme pour se protéger –bouclier dérisoire et pathétique.

« Attendez, hurla-t-elle sans préambule, attendez ! Ne nous faites pas de mal ! Votre tatouage… »

Elle avisa le tatouage sur le poignet du petit diable : bingo, il était là. Elle se refusait à dévoiler sa marque dans un endroit si découvert –trop dangereux et pour l’heure passablement inutile. Ses virées à Las Vegas lui avaient appris une chose, un précepte gravé dans son esprit : on ne tire une carte de sa manche qu’en dernier recours. La petite brune avait peut-être le même signe sous ce gilet ; peut-être. Heather ne comptait jamais sur les autres mais savait se servir des outils à sa disposition. Elle ne le concevait pas autrement. Que celui-ci ait la présence d’esprit de mentir si ce n’était pas le cas ; qu’elle ne le fasse pas si sa survie la concernait si peu ! Elle se débrouillerait et mènerait fort habilement sa partie pour tirer son épingle du jeu. Aux aguets, elle ne lâcha pas le danger du regard et décida qu’elle aussi, au besoin, ferait partie de cette équipe. Et quelle raison avait-elle de mentir ?
Revenir en haut Aller en bas
« but cakes tho »
Courtney Lener
Courtney Lener

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Never
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Age : 25
• Pouvoir : Je suis ton pèèèèèèère... *bruits de sabres lasers*
• AEA : Une colombe blanche qui ne dit quasiment rien mais arrive quand même à se prendre des casseroles dans les plumes.
• Petit(e) ami(e) : Sa casserole, à qui elle confie ses peines de coeur (Aphrodite ça marche aussi).

RP en cours : Courtney stalke Ralph par là.


Messages : 149
Inscrit le : 27/11/2010

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeDim 4 Nov 2012 - 20:30

Courtney faillit hurler; Hurler parce qu'en se retournant, elle avait avisé cette silhouette près d'elles, la hache levée. Tranchante. Et assurément mortelle en un seul coup. La bouteille qu'elle serrait entre se doigts tremblants lui semblait affreusement inutile, et elle se rapprocha un peu plus d'Heather, comme pour chercher son soutient. Les yeux écarquillés d'horreur, elle se demanda si sa vie allait prendre fin ici, sur ce sentier, sans qu'elle ait pu faire ses adieux à ses amis. Elle ne voulait pas mourir, oh ça non ! Mais bon sang, elle ne pouvait pas tuer non plus, on ne demandait pas ça à une fille comme elle, si banale et... Non, non, non. En plus, qu'est-ce qu'elle pouvait faire contre une hache ?

La partie était gagnée d'avance pour leur adversaire. Les yeux chocolat de Courtney s'attardèrent avec curiosité et crainte sur les cornes qui ornaient sa tête; la demoiselle se prit à les trouver jolies avant de se rappeler que c'était la dernière chose qu'elle verrait de sa vie. Le sanglot, si prêt à s'échapper de sa gorge comme une nuée d'oiseaux affolés, rentra aussi vite qu'il était venu aux paroles d'Heather. Sur le poignet de la fille, sur lequel son regard s'était déporté, un tatouage bien visible. De belles arabesques noires, gracieuses, et elle en secoua la tête d'étonnement.

C'était... Mon dieu ! Peut-être avait-elle encore une chance de s'en sortir, finalement !

« Oui, attends, re-regarde, balbutia-t-elle en baissant la manche de son bras droit, exhibant dans un mouvement rendu brusque par l'empressement son propre tatouage, on a le même ! »

Espoir. Les ordres ne stipulaient que la mort de ceux qui ne l'arboraient pas – pourquoi s'entretuer entre coéquipiers, alors ? Les yeux de Courtney, brillants de larmes, en laissèrent tomber quelques unes. La pression était trop forte pour sa petite tête, et l'idée que peut-être cette hache allait s'abattre sur elle avait fait déborder le vase. Le bras tremblait, la voix aussi, mais le tatouage était là, similaire à celui de la demoiselle à cornes. Ne me tue, s'il te plaît, ne me tue pas, par pitié...

« Nous tue pas, alors, s'il te plaît, nous tue pas... »

Elle ne savait pas si Heather avait le même, ça lui importait peu. Il lui paraissait impossible de ne pas la compter avec elle, comme une entité commune. Elle n'allait pas lâcher la blonde, c'était certain. Qu'aurait-elle fait sans elle ?

Me tue. Me tue pas. Je veux pas mourir.
Revenir en haut Aller en bas
(lol t'as pas du feu ?)
Selenda
Selenda

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Pouvoir : AHAHAAHAHAH
• AEA : The fumée de clope.
• Petit(e) ami(e) : Les caleçons emo de Kélian.

RP en cours : Checkmate.

Messages : 240
Inscrit le : 25/08/2010

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeDim 4 Nov 2012 - 22:09

    Ça devenait mouvementé, dans le coin. Selenda ignorait combien de pensionnaires avaient atterri là - apparemment il y en avait aussi à l'intérieur, pas seulement sur les marches - mais une nouvelle arrivante venait de montrer le bout de son nez.
    Et de sa hache.
    L'elfe dévisagea cette dernière avec un intérêt non dissimulé : certains se retrouvaient avec des armes plutôt utiles, finalement. Elle l'enviait : sans une bonne épée, ou au moins un revolver, elle se sentait vraiment vulnérable. Même avec un livre de deux kilos suspendu à l'épaule. La nature même de la nouvelle arrivante fut prompte à éveiller sa sympathie, contrairement aux deux autres filles : dès lors qu'elle aperçut les cornes qui ornaient le front de la jeune femme - parce qu'elle supposait qu'il s'agissait d'un être de sexe féminin, au vu de ses traits et attraits - Selenda esquissa un sourire appréciateur. Comme quoi, il n'y avait pas que des humains autour d'elle. Bon point.
    Second point important, est-ce qu'elle allait devoir se battre contre une créature potentiellement agressive armée d'une hache, avec son encyclopédie ? Le cas échéant ce ne serait pas très drôle. A la limite pourrait-elle lui lire à voix haute les planches d'anatomie.
    Tout en gardant Heather et sa copine dans un coin de son champ de vision, Selenda s'écarta de l'arbre - appui rassurant - auquel elle était adossée pour se rapprocher de quelques pas, comme le faisait l'autre jeune femme. Elles devaient avoir une certaine sensation de prise en sandwich, les deux filles ; la situation était angoissante, elle ne pouvait le nier. C'était surtout du fait de l'incertitude : l'incertitude concernant les équipes, les intentions de chacun. Mais elle ne ressentait rien. C'était vide, au fond de sa poitrine - fichue vitre teintée.
    Cependant elle ne put pas nier ressentir un semblant de satisfaction en voyant la jeune femme aux cornes lever le poignet et exhiber son tatouage. Pas de doute, non. Les choses allaient être plus simples.
    Alors que l'elfe était presque arrivée au niveau d'Heather et de la fille qui l'accompagnait, la blonde se mit à crier, l'arrêtant net. Levant les yeux sur la hache, Selenda reconnut avec un pincement au coeur qu'elle était remarquablement insensible au vu de la scène qui se déroulait sous ses yeux. Anesthésiée ou inconsciente ? Sans doute. Trop éloignée de sa propre condition pour ne pas être agacée par de telles effusions ; de la même façon, ce qui en était presque cruel, elle retint une grimace lorsque l'adolescente aux cheveux plus courts bredouilla quelques mots en tendant son propre poignet :

      « Oui, attends, re-regarde, on a le même ! »

    L'elfe s'avança d'un pas pour constater la véracité de ses dires. Effectivement, la courbe du tatouage se détachait nettement sur son bras tremblant. Selenda effleura pensivement son propre poignet, couvert du gant noir. Si c'était ainsi, il faudrait une coïncidence extraordinaire pour que...
    Elle fit un pas prudent en avant ; un ou deux petits mètres la séparaient seulement des deux humaines, désormais.

      « Je vois. » Un regard gris effleura les trois protagonistes. « Dans ce cas, ça va faciliter les choses. »

    L'elfe se tourna vers la jeune femme cornue, retira son gant avec ses dents, et tira sa manche vers le bas. Sur sa peau pâle se découpait sans ambiguïté le même symbole déjà révélé au grand jour.

      « Pas la peine de s'exciter. On peut s'entendre. » Fit-elle d'un air parfaitement neutre.

    Alors qu'au fond, c'était maintenant que se posait le problème. Les yeux gris acier se posèrent derechef sur Heather. Heather et ses mimiques, Heather et ses mouvements spasmodiques, Heather et ses intentions que Selenda détestait ne pas connaître. Elle ne l'aimait pas. Ne lui faisait pas confiance ; et par-dessus tout, refusait de la laisser en liberté pendant qu'elle aurait à se défendre contre les pensionnaires excités à la violence par les I. Elle ne voulait pas la savoir dans son dos, armée, libre, dangereuse. Peut-être en avait-elle peur, dans un coin de sa tête qu'elle refusait de reconnaître, parce que l'être humain dans ce qu'il a de plus dangereux, erratique, tordu, l'effrayait plus qu'il ne la dégoûtait.
    Une pensée ridicule. En tout cas je ne vais pas te laisser repartir comme ça.
    Une souple rotation sur son pied d'appui plaça Selenda face à la jeune femme à la chevelure blonde.

      « Alors ? Tu n'as rien à nous montrer, toi ? »

    Et un sourire de requin s'étala sur ses lèvres. Sûre de son fait, davantage encore maintenant qu'elle était en groupe. Tant que la non-humaine là-bas ne décidait pas de tuer tout le monde, et tant que la gamine aux yeux bruns n'essaierait pas de défendre sa "protectrice".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeMar 13 Nov 2012 - 23:08


RPMon arrivée provoqua des réactions immédiates auprès du groupe de femelles : des réactions de peur, de méfiance, de crainte. La créature aux cheveux jaunes semblait se retenir de rire, mais pourquoi ? Était-elle stressée de me voir, ou heureuse ? Ces êtres non-identifiées devaient certainement avoir un comportement imprévisible. Je ne pus retenir un nouveau frisson d'horreur en la détaillant : son corps épais, semblable au mien mais sans corne, queue ou autre signe Kol'Tuhrien... Son visage aussi, qui semblait étrangement marqué, couvert de couleurs étranges. C'est alors que cette hideuse créature se mit à parler, à crier même, et étonnamment je parvins à comprendre ses paroles.
« Attendez, attendez ! Ne nous faites pas de mal ! Votre tatouage… »
Immédiatement, ses yeux se rivèrent sur mon poignet. Elle m'identifiait donc. Je savais que dans sa tête se formait un schéma "amie ou ennemie" et cet créature à l'apparence vaguement Kol'Tuhrienne me semblait des plus fourbes. Mais un second cri, bien plus apeuré celui-ci, vint faire cesser ma réflexion. Il venait de la petite chose frêle collée à la blonde au visage choquant.
« Oui, attends, re-regarde, on a le même ! »
Elle me tend son bras dont le poignet est désormais dénudé en me fixant avec espoir, les larmes aux yeux. En effet, la marque noire qui orne sa peau est exactement identique au mien, dans les moindres traits et détails. C'est un bon point d'avoir une alliée, mais celle-ci ne semble pas très combative et pas très utile... Mais ça fait déjà une ennemie en moins. La troisième femelle, celle qui, avec ses cheveux blancs et ses longues oreilles, semblait la moins difforme, se mit à dire quelque chose à voix basse avant de se tourner vers moi.
« Pas la peine de s'exciter. On peut s'entendre. »
La chance était belle et bien de mon côté. Nous nous retrouvions à trois contre une, et la dernière à avoir prit la parole semblait tout de même plus agressive que la petite créature fragile. Elle prit d'ailleurs de nouveau la parole, se tournant d'un air menaçant vers celle dont le camp n'était pas encore défini, pour lui poser une question qui ne lui laissait pas bien le choix.
« Alors ? Tu n'as rien à nous montrer, toi ? »
Sans laisser le temps à la blonde de répondre, j'enchainai avec un utlimatum, la poussant à dévoiler son camp et se laisser la possibilité de survivre.
« Montre-nous ta marque. Nous ne le répèterons pas. »
Si elle était avec nous, je l’épargnerai. Si elle choisissait de ne rien nous révéler ou qu'elle n'était pas dans notre camp, je l'attaquerai.




PS : rp très court et mauvais, c'est histoire de relancer la chose x)
Revenir en haut Aller en bas
Jolly-Psychopath
Heather Maystood
Heather Maystood

+
Féminin Pseudo Hors-RP : MCDM
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Age : 28
• Pouvoir : Donner une forme tangible aux expressions, les rendre réelles.
• AEA : Layne, une créature d'un film d'horreur. Mieux vaut ne pas trop le déranger...
• Petit(e) ami(e) : Qui est intéressé? Elle promet d'étudier votre cas mais, pfiou, elle croule trop sous les demandes pour pouvoir tout accepter!

Messages : 114
Inscrit le : 13/04/2011

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeMer 14 Nov 2012 - 16:27

Les fondateurs n’avaient pas été si fourbes qu’Heather l’avait d’abord cru ; elle ne s’en réjouit ni ne s’en plaint. Qu’avait-elle à en faire ? Qu’ils organisassent des lynchages en règles si telle était leur funeste volonté ! Qu’un vent noir emmène toutes ces créatures ridicules hors de sa vue. Chaque seconde tombait avec fracas sur ses nerfs qui, au bout d’un temps, émirent un craquement par trop reconnaissable qui avait résonné dans tous les tubes cathodiques de Los Angeles, rebondit sur les craintes et éclairé tous ces écrans en pagaille. Rien dans le calme apparent de son doux visage ne laissait présumer de la tempête de réflexion qui faisait rage sous ses paupières fardées. Réfléchir. Agir. Entendre. Comprendre. Mourir. Se défendre.

Réfléchir : Selenda d’abord, danger le plus imminent en dépit de la hache tenue levée par le diablotin. Elle se tenait sur ses gardes mais portait une marque similaire à celle des deux autres gamines. Maystood ne douta pas de l’aménité de ses intentions : tout le monde ne procédait pas par ordre. L’elfe ne penserait peut-être pas beaucoup avant de se dresser sur son chemin. La nouvelle ensuite : la lame tranchante, l’éclat du soleil rivaient la blonde au sol. Sans la hache, c’était pour celle-là la mort à courte échéance. Nerveuse ? Sans doute. Naïve ? Sûrement. La pression déformait les canettes avant de les faire tout bonnement exploser : jusqu’à quel point son caractère se tordrait-il avant de demander grâce au Faucheur ? Il faudrait se sauver, elle était déjà dangereuse. Courtney enfin ; Courtney ne lui ferait rien, certitude ancrée à son sens pratique et à la froideur de ses calculs. Tant de quantités négligeables ! Les fins sourcils se froncèrent en une moue désapprobatrice. Mes jolies, qu’est-ce que vous voulez ? Mon tatouage ?

Elle considéra encore la situation : il allait falloir réviser ses plans. Dévoiler son insigne ne lui plaisait pas, non parce que le motif calligraphié à son poignet était d’une laideur incommensurable, mais surtout parce qu’il lui serait impossible de faire croire à son appartenance comme bon lui semblait avec autant de personnes au courant –car il était évident qu’elle se sortirait de ce mauvais pas sans une égratignure. Première sommation. Réfléchir encore, s’attarder un peu. Réfléchir.

Deuxième sommation. Des menaces plein le sourire. Le groupe auquel elle appartenait serait connu. Pour qu’on la croie, sa parole seule n’aurait su suffire. Mais les pauvres naïfs, s’ils avaient été informés, ne lui épargneraient pas d’ennuis. Plus le nombre de profanes diminuait, plus ses chances d’en tromper d’autres baissait en conséquence –une langue qui se déliait face à un ami que le jeu avait désigné comme votre bourreau, et elle était finie. Grillée.

Une fissure dans le mur d’apparence insurmontable au pied duquel ces imbéciles pensaient acculer la bête : sans preuves, elle était fichue. Croire en la bonne justice américaine ! La présomption d’innocence jouait pour elle ; Heather était stupide, au fond, tout le monde s’en doutait. Encore une chose qui relançait la balle de son côté. On créait son innocence pour mieux réfuter sa culpabilité, et les fusils, et les couteaux ensanglantés, et les traits encombrants, disgracieux ; de tout ce qui gênait, on se débarrassait.

« C’est bon, là, lâcha-t-elle en reculant de quelques mètres, affichant sa méfiance plus ostensiblement qu’une Marc Jacobs, j’ai le même. »

L’agressivité des deux autres ? Injustifiée ! Elle, Heather Maystood, pauvre victime indésirable ! Elle retroussa sa manche un instant, une poignée de secondes, avant de la remettre en place. Un génie, ma mignonne, tu es un génie.

« Ça va, là, vous me croyez maintenant ? »

Elle déglutit péniblement, jeta un regard à la petite brune et reprit à sa seule attention :

« Toi qui parlait de mauvaises rencontres, t’en as sous les yeux le parfait exemple, dit la jeune femme en désignant Selenda du menton. Et l’autre, là…, elle aurait fait quoi, si j’avais pas eu le même, à ton avis ? Equipe ou pas équipe, je reste pas avec ça. Je te force pas à me suivre, mais… Allez tous vous faire foutre. Je m’en vais ! »

Elle continua à reculer, sans cesser de faire face aux autres. Dieu qu’elle avait peur. Terrorisée. Selenda ? Une tarée notoire qui passait son temps à se battre –et pas pour sculpter son corps ! La folle à la hache ? Une folle avec une hache, par définition, pas même humaine ! Elle savoura cette normalité délicieuse. La blonde continua son chemin. Agir. Il fallait résoudre son problème. Elle n'avait juste pas encore rencontré sa solution.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(lol t'as pas du feu ?)
Selenda
Selenda

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Pouvoir : AHAHAAHAHAH
• AEA : The fumée de clope.
• Petit(e) ami(e) : Les caleçons emo de Kélian.

RP en cours : Checkmate.

Messages : 240
Inscrit le : 25/08/2010

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeSam 17 Nov 2012 - 17:25

    Le temps d’un calcul de probabilités. L’humanoïde cornue se tourna vers Heather pour l’apostropher d’un ton acerbe :

      « Montre-nous ta marque. Nous ne le répéterons pas. »

    Selenda afficha une grimace cynique. « Nous » ? S’il plaisait tant à son alliée de fraîche date de l’englober dans une cause commune, grand bien lui en fasse. Aller jusqu’à parler en son nom… L’elfe n’avait pas l’intention de suivre quiconque pour le moment. On jette aux ordures ceux qui représentent un danger et le supplément va aux adversaires d’un autre groupe. Et on vivra tous dans le meilleure des mondes. Mais la probabilité, la probabilité… La blonde longiligne recula, recula, et Selenda songea qu’elle avait bien raison de s’éloigner. Le hasard était contre elle. Si le monde est régi par les mathématiques, alors c’est du bye bye Heather, et passez-moi le gruyère. L’elfe fut presque stupéfaite d’entendre l’américaine répondre.

      « C’est bon, là, j’ai le même. »

    Une lèvre retroussée sur des crocs, sur un sourire sarcastique. Elle n’y croyait pas, non. Acculée, que faire ? Demi-tour et s’enfuir en courant ? On ne tire pas sur qui tourne le dos, c’est lâche – c’est le code d’honneur en théorie. Tourne les talons maintenant, pour voir. Le poids de la connaissance.

      « Ça va, là, vous me croyez maintenant ? »

    Sauf que ça bloque. L’univers est contre toi. Décontenancée, Selenda fixa la courbe très reconnaissable du tatouage en clignant des yeux. Le temps d’un calcul de probabilité.
    Et Heather qui conservait ses mines, Heather et sa terreur hystérique, Heather la victime éplorée. Enfer de masques et de falsifications ; la franchise allait bien mieux à la pensionnaire aux mèches blanches. Un monde en noir et blanc.

      « Toi qui parlait de mauvaises rencontres, t’en as sous les yeux le parfait exemple. Et l’autre, là…, elle aurait fait quoi, si j’avais pas eu le même, à ton avis ? Equipe ou pas équipe, je reste pas avec ça. Je te force pas à me suivre, mais… Allez tous vous faire foutre. Je m’en vais ! »

    Craché son fiel, elle n’osait pas se retourner. Un monde monochrome, oui. Où tu fais tâche dans mon champ de vision, avec tes tremblements, tes mimiques, tes soupirs ; s’il apparaît qu’ici, c’est moi la méchante…
    C’est moi la méchante.
    Selenda apparut sans attendre dans le dos d’Heather, lui barrant la route de manière certaine. Elle pianota des doigts sur la sangle de son sac : en théorie, la jeune femme ignorait quelle était l’arme qu’on lui avait allouée. Encore heureux, même si l’inverse fonctionnait aussi. Et alors ? On peut tirer dans le dos de qui s’enfuit, mais pas achever quelqu’un qui refuse de se battre. Aucune élégance, aucune légitimité – si on avait pu faire autrement. Mais elle ne voulait pas de l’humaine dans les pattes. Dans le dos. Dans l’ombre. Si elle avait pu la tuer…

      « Donne-moi ton arme. » Somma-t-elle d’un ton qui ne souffrait aucune réplique. « Je ne veux pas te savoir dans la nature, armée, sans que j’aie idée de ce qui peut germer dans ta petite tête. »

    La main tendue, loin de la blonde comme si son contact aurait pu la salir. Il y avait presque du regret dans sa voix lorsqu’elle prononça cette demande qui supplantait la mise à mort ; dommage, cette question d’honneur. Certainement que cela ne servirait à rien. Il lui suffirait de se baisser pour trouver une branche solide, et s’en servir pour fracasser un crâne. Répugnante créature. Ou bien toi, peut-être. Mais si elle refusait, on se ferait un plaisir de la passer à la guillotine.
Revenir en haut Aller en bas
« but cakes tho »
Courtney Lener
Courtney Lener

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Never
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Age : 25
• Pouvoir : Je suis ton pèèèèèèère... *bruits de sabres lasers*
• AEA : Une colombe blanche qui ne dit quasiment rien mais arrive quand même à se prendre des casseroles dans les plumes.
• Petit(e) ami(e) : Sa casserole, à qui elle confie ses peines de coeur (Aphrodite ça marche aussi).

RP en cours : Courtney stalke Ralph par là.


Messages : 149
Inscrit le : 27/11/2010

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeSam 17 Nov 2012 - 20:26

Courtney avait fixé avec étonnement la nouvelle arrivante: Parce qu'elle avait de longs cheveux blancs et des oreilles qui en pointaient comme une accusation. Pas humaine. Ses yeux passaient des cornes de la fille à la hache aux oreilles de l'autre, et elle se sentait plus perdue qu'un navire en plein océan, ballotté par une violente et inopinée tempête. Elle ne les connaissait pas, et aurait sûrement sur le champ crié ou tenté une retraite si elles n'avaient pas eu le même signe que le sien sur le poignet. Des alliées, pensait désespérément la jeune fille. Des alliées à l'allure étrange mais des alliées quand même, et c'était le plus important.

Le sourire qui étirait les lèvres de la fille aux longues oreilles ne disait rien à Courtney. La fille à la hache appuya la demande de cette dernière, et Courtney fut prise d'un irrépressible tremblement. Quoi ? Pourquoi elles voulaient absolument le voir ? Elles s'en fichaient, Heather ne leur aurait pas fait de mal ! Elle était gentille. Elle pouvait les aider. C'était stupide de chercher plus loin.
Heather recula. Courtney voulut la suivre mais ses jambes étaient comme clouées au sol. Elle se sentait plus en sécurité mais avait toujours atrocement peur; elle ne savait pas quoi faire. Réfléchis, ma pauvre... Aphrodite et Ralph auraient su quoi faire, eux !Une énième fois, elle regretta leur absence. Elle aurait bien eu besoin des conseils de Kyle, tiens. Ça fait quoi un superhéros, dans ces circonstances ?

Heather assortit sa remarque d'une preuve irréfutable. Elle avait la même. Courtney soupira, se dit bêtement qu'elles allaient pouvoir s'épargner ou travailler en équipe. La remarque d'Heather, en plus de réduire en une bouillie informe de méfiance ses espoirs, lui donna des sueurs froides.

« Toi qui parlait de mauvaises rencontres, t’en as sous les yeux le parfait exemple. Et l’autre, là…, elle aurait fait quoi, si j’avais pas eu le même, à ton avis ? Équipe ou pas équipe, je reste pas avec ça. Je te force pas à me suivre, mais… Allez tous vous faire foutre. Je m’en vais ! »

Les yeux de Courtney s'ouvrirent sur une frayeur démesurée. Non, elle ne pouvait pas s'en aller et la laisser toute seule ! Elle avait dit qu'elles resteraient ensemble. La brune fit un pas, puis un autre dans la direction d'Heather, avant que la surprise n'oblige ses jambes à reprendre une immobilité parfaite de statue.
La fille aux longues oreilles était arrivée comme par magie derrière Heather.

« Donne-moi ton arme. Je ne veux pas te savoir dans la nature, armée, sans que j’aie idée de ce qui peut germer dans ta petite tête. »

Courtney grimaça, se demanda ce que cette femme pouvait craindre d'Heather. N'aurait-elle pas du s'inquiéter plutôt de celle qui tenait la hache ? Elle n'osa pour autant rien répliquer. A mi-chemin entre la hache et Heather, elle ne pouvait plus bouger. Elle déglutit, s'astreint à ne pas fermer les yeux pour s'enfuir de ce cauchemar. Ça n'aurait été qu'une échappatoire illusoire et éphémère.
Sans qu'elle s'en rende, les larmes avaient recommencées à couler.

Pourquoi on peut pas s'entendre au lieu de se battre ? Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Jolly-Psychopath
Heather Maystood
Heather Maystood

+
Féminin Pseudo Hors-RP : MCDM
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Age : 28
• Pouvoir : Donner une forme tangible aux expressions, les rendre réelles.
• AEA : Layne, une créature d'un film d'horreur. Mieux vaut ne pas trop le déranger...
• Petit(e) ami(e) : Qui est intéressé? Elle promet d'étudier votre cas mais, pfiou, elle croule trop sous les demandes pour pouvoir tout accepter!

Messages : 114
Inscrit le : 13/04/2011

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeSam 17 Nov 2012 - 23:22

Des ordres, encore des ordres, de la malice dans sa voix et de l’impératif pour ses verbes ! La blonde haïssait cette conjugaison et détestait cette conjoncture : eh, elle, ordonner, l’empêcher d’agir à sa guise ! Il fallait être fou ! Quel monde avait besoin de fous ? Heather aimait le rangement, l’organisation, mais elle aimait plus encore présider à la table des lois et des plaisirs. Passer les plats, choisir le dessert : n’apportez rien surtout, elle a tout prévu. Et qui venait s’assoir à sa place, s’adosser à son siège ? Une femelle ridicule –quel était son nom déjà ? Ah, ah, oublié le nom ! Il fallait lui reconnaitre qu’elle n’en avait nullement besoin : un elfe aux cheveux trop clairs, une machine à tuer, un couteau, et dieu que sa lame n’était pas émoussée ! Mais sa volonté, dure comme du diamant, déformant, multipliant les possibilités au travers de ses facettes, la couperait comme du beurre. Au feu, ai feu, au tyrannicide ! On ne tuait pas un dieu, on ne tuait pas un roi ; et elle régnait sans peine sur le royaume de ses intérêts, sans pitié sur celui de ses amours, avec une justesse presque cruelle.

Sans favoritisme et sans haine. Elle se retourna aussitôt, à la seconde même où la voix retentit derrière elle et darda sur Selenda un regard d’une froideur polaire, en parfait accord avec la glace de ses yeux. Son arme ? Un vulgaire lance-pierre –mais elle pourrait en avoir besoin, hors de question de s’en séparer. Elle voulait un fusil de chasse, elle voulait un revolver et un pistolet. Elle voulait un arc, elle voulait un couteau de cuisine. Mais plus que tout, elle ne voulait pas « rien ». C’était trop important pour elle. Elle pensa à un garçon, un pauvre gamin à Los Angeles, d’une jeune fille dans une forêt et sentit son sang lui brûler les veines.

« Mon arme ? déclara-t-elle d’une voix égale, atone et un sourire vide. Mon arme ? Tu n’auras jamais mon arme, ma petite. »

Maystood envoya son coude en direction du visage de Selenda.
Revenir en haut Aller en bas
~ Fondateurs ~
PnJ
PnJ

+
Pseudo Hors-RP : /
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

Messages : 271
Inscrit le : 13/04/2008

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeSam 17 Nov 2012 - 23:22

Le membre 'Heather Maystood' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé Décisif' :
{Your prayers won't be heard today} 58768097

--------------------------------

#2 'Dé Dégâts' :
{Your prayers won't be heard today} 26545564

--------------------------------

#3 'Dé Dérobé' :
{Your prayers won't be heard today} 70728842
Revenir en haut Aller en bas
(lol t'as pas du feu ?)
Selenda
Selenda

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Pouvoir : AHAHAAHAHAH
• AEA : The fumée de clope.
• Petit(e) ami(e) : Les caleçons emo de Kélian.

RP en cours : Checkmate.

Messages : 240
Inscrit le : 25/08/2010

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeSam 17 Nov 2012 - 23:31

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
~ Fondateurs ~
PnJ
PnJ

+
Pseudo Hors-RP : /
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

Messages : 271
Inscrit le : 13/04/2008

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeSam 17 Nov 2012 - 23:31

Le membre 'Selenda' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé Décisif' :
{Your prayers won't be heard today} 61847220

--------------------------------

#2 'Dé Dégâts' :
{Your prayers won't be heard today} 26545564

--------------------------------

#3 'Dé Dérobé' :
{Your prayers won't be heard today} 70728842
Revenir en haut Aller en bas
(lol t'as pas du feu ?)
Selenda
Selenda

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Pouvoir : AHAHAAHAHAH
• AEA : The fumée de clope.
• Petit(e) ami(e) : Les caleçons emo de Kélian.

RP en cours : Checkmate.

Messages : 240
Inscrit le : 25/08/2010

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeDim 18 Nov 2012 - 0:03

    Ah, vraiment, je ne t'aime pas. Selenda en avait des maux d'estomac, tellement cette répugnance lui rampait sous la peau lorsqu'elle voyait Heather. C'était viscéral ; c'était ce qu'elle ne savait pas d'elle mais avait l'impression de deviner, dans une cascade fantasmagorique de scénarios plus morbides les uns que les autres. Elle dégageait une aura qui la faisait frémir ; depuis la première fois qu'elle s'était trouvée dans la même pièce qu'elle, elle avait ressenti cette envie de s'éloigner. De détourner le regard, et en même temps de ne pas la quitter des yeux : la haine, la crainte de la retrouver dans le noir, dans son dos, quelque part où elle pourrait agir d'une manière que l'elfe n'avait aucun moyen d'anticiper. Heather qui tranchait sur son blanc et noir ; adorable poupée au masque de porcelaine et aux yeux fades et durs. Qu'on n'aille pas lui dire qu'elle était innocente. Qu'on n'aille pas plaider sa cause en disant qu'elle n'était qu'une jeune femme superficielle, parfois garce, mais pas dangereuse. Elle voyait ce côté d'Heather. Elle percevait autre chose sans y mettre de mot, quelque chose qui la révulsait et lui donnait des envies de génocides. Rayer cette existence qui te défie, cet être que tu ne cernes pas mais que tu sais nuisible.
    Et malgré ça, respirant toujours cette suffisance, tu oses la provoquer sans douter de ta propre force. Arrogante créature.

      « Mon arme ? » La jeune femme lui renvoya sourire de pierre et regard assorti. « Mon arme ? Tu n’auras jamais mon arme, ma petite. »

    Et la vermine qui ose se débattre. Sans autre chose que sa surprise pour l'accompagner, la surprise de voir cette fille lui répondre, Selenda se serait pris le coup de coude en pleine figure. Mais tu es stupide, stupide - c'est Heather, c'est cette fille dont tu vomis les sourires et les transports, dont tu crains un visage inconstant et des pensées qui bouillonnent. Et pourtant tu n'envisages pas la possibilité d'une riposte. Parce que tu te sens supérieure, si supérieure à cette race faiblarde et lâche - tu vas jusqu'à défier leurs dieux, tu craches sur leurs infinités. Tu ne peux pas te tromper, non. Non.
    Les réflexes de l'elfe lui portèrent secours et un preste demi-tour fit passer le coude d'Heather à un poil de sa joue. Action, réaction. Probabilité de riposte ? Attaque. C'est ce que tu sais faire le mieux, après tout. Durant la fraction de seconde que dura son tournoiement, l'elfe tira la sangle de son sac de son épaule, l'empoignant avec une fermeté résolue : il était lourd, très lourd. Si elle avait été humaine, l'acte aurait été plus difficile. Elle n'était pas humaine. Action, réaction : le volumineux ouvrage bloqué dans la toile tournoya avec une rapidité conférée et par le mouvement de sa détentrice et par sa force, et fut projeté contre la tempe d'Heather. Pas de pitié dans le geste. Pas de retenue, parce que c'est ainsi qu'il convient de riposter.
    Tu as voulu jouer avec moi, alors maintenant, jouons.
    Et je ne vais plus sous-estimer. Ou essaye, juste.

      « Je répète. » La voix de l'elfe se fit glaciale. « Moins gentiment. Tu me donnes ça ou ça va mal finir. »

    Le livre retomba contre sa jambe et elle dut retenir la sangle avec un certain effort pour en contenir le poids. On n'agresse pas qui refuse de se battre si l'on peut s'en passer. Mais cette limite était franchie à présent. Fallait pas jouer à cloche-pied sur la ligne, chérie.
Revenir en haut Aller en bas
Delicate Boy
Emrys Sulwyn
Emrys Sulwyn

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Nii' / MPDT
-
{Your prayers won't be heard today} Empty0 / 1000 / 100{Your prayers won't be heard today} Empty

• Age : 26
• Pouvoir : Ressentir les émotions des autres.
• AEA : Bilboquet. L'escargot. Le meilleur. Le plus rose.
• Petit(e) ami(e) : Iwa coeur coeur love ♥ (Mais il n'oublie pas Soren.)

RP en cours : Dysphorie en Euphorie.

Messages : 885
Inscrit le : 24/05/2010

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitimeDim 25 Nov 2012 - 5:43

Des bruits de voix eurent tôt fait de se faire entendre. Toujours dos au tronc de l'arbre – large, Dieu merci – derrière lequel il s'était dissimulé, Emrys s'immobilisa totalement. Une main sur le manche de sa poêle à frire, l'autre sur sa bouche pour prévenir tout cri de sortir, il tendit prudemment l'oreille. Tant qu'il ne se faisait pas repérer, il ne craignait rien. C'était du moins ce dont il essayait vainement de se persuader : qu'il était en sécurité, là, à se cacher comme le pire des abruti, presque à découvert près d'un groupe de personne potentiellement dangereuses. Si quelqu'un était arrivé par en face, il n'aurait pas fallu plus de dix secondes avant qu'il se fasse repérer. Ne restait donc plus que la largeur du tronc et la distance relative qu'il y avait entre lui et les voix pour rester invisible à leurs yeux.
Quand la peur vous prenait à ce point à la gorge, ce genre de certitudes ne pesaient malheureusement pas grand chose.
Genoux collés au menton, la respiration erratique et les yeux grands ouverts, il se concentra de son mieux pour comprendre ce qui se disait. S'ils n'avaient pas l'air décidés à tuer, il se montrerait. C'était décidé. Il se montrerait et, à plusieurs, ils pourraient trouver une solution. Un moyen de contourner les règles. Il n'avait jamais été dans ce genre de situation mais avec un peu de recul, ça ne pouvait pas beaucoup différer d'un jeu quelconque. Il y avait des règles, donc forcément un moyen d'y déroger sans se faire éliminer pour autant. Il y en avait toujours. Comme dans les livres, comme dans les films.
S'il ne s'accrochait pas à cette idée, il ferait une crise de nerfs. Il n'avait pas vraiment le choix.
Incapable d'identifier à qui appartenaient les voix qui résonnaient plus loin, le britannique ne put qu'en conclure que ces personnes lui étaient inconnues. Tant mieux, tant pis – tant mieux. Si ses proches étaient en sécurité, c'était déjà ça de pris. Il avait toujours pour lui l'envie de les revoir ; cette conviction seule, le désir de vivre encore l'aida à se reprendre. A se fermer. Il les reverrait.
Fais le vide dans ta tête. Écoute, reste attentif : rien d'autre.

De la conversation, les seuls mots qu'il put comprendre avec certitude furent ceux qui impliquaient cette fichue marque imprimée sur leur poignet. Par réflexe, nerveusement, il porta sa main droite devant ses yeux clairs. D'un geste absent, il lâcha son ustensile de cuisine et gratta à nouveau le tatouage avec ses ongles. Ils avaient la même, alors ? Ils avaient la même, tous ? Et combien étaient-ils au juste ?
Emrys voulut tenter un coup d’œil sur le côté mais se ravisa. S'il étaient tous de la même équipe et lui pas, ils...
Il déglutit difficilement. Plus vite il se ferait à l'idée que sa vie était menacée, plus ses chances de survie augmenteraient. Tant qu'il serait seul et désarmé, aller vers un groupe serait beaucoup trop dangereux. S'il avait un signe différent ils pouvaient vouloir le tuer. Aussi effrayés soient-ils. Il ne savait même pas combien de groupes pouvaient avoir été formés. Non non – mieux valait rester cacher. Pour l'instant au moins.
Peur, soulagement, peur, peur, dégoût ; autant de sentiments impossibles à démêler ou à nommer clairement. Les bruits reprirent de plus bel sans qu'il cherche à les identifier.
Il allait juste attendre que ces personnes daignent s'éloigner, à l'abri de son arbre, les doigts serrés sur le manche de son seul moyen de défense. S'il le fallait, il pourrait courir. S'il le fallait, il pourrait frapper – puis courir.
Et après ? Après, il verrait. Après c'était après. Après, s'il était encore en vie, il trouverait une solution au problème suivant. Après.
Pour l'instant, attends. Chaque chose en son temps.


{ Je fais acte de présence, au cas où quelqu'un déciderait de m'attendre pour d'obscures raisons et que ça bloque le RP. |D }



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

{Your prayers won't be heard today} 170306071529420982
« I'm in the basement, you're in the sky ;
I'm in the basement baby, drop on by.

Hold your breath and count to ten
And fall apart and start again -
Hold your breath and count to ten,
Start again, start again... »

Voilà mon cœur ; prudence en sortant :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+

{Your prayers won't be heard today} _
MessageSujet: Re: {Your prayers won't be heard today}   {Your prayers won't be heard today} Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

{Your prayers won't be heard today}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Extérieur ::. :: Temple :: EVENT - Corpse party [ TEMPLE ]-
Sauter vers: