AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité


+

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeLun 3 Déc 2012 - 19:16

"Déjà trois heures, trois heures dans ce putain de bus. Je commences sérieusement à me demander si cette décision était la meilleure.. Monty, un genre de pensionnant pour aider les gens comme moi à régler leurs problèmes. Mon cul,ouai! Il parait que les 3/4 des gens qui sont allés la bas , ne sont jamais ressortis. Mais bon, ils ont un peu raison dans un sens. Ma maladie est quand même grave. Elle s'appelle comment déjà.. Satyriasis, si mes souvenirs sont bon . J'arrête d'écrire, quelqu'un est entrains de me regarder de travers ."

Quentin ferma son journal et le posa délicatement dans son sac contenant son kit de survie.C'est-à-dire: Seringues, son iphone et ses écouteurs , clopes-roulées-,briquet , calmants au cas où, filtres en cartons, feuilles de papier et bien évidement : haschisch, marijuana et cocaïne. Le jeune homme avait pris de quoi tenir environ 1 mois .. En gros, le temps du voyage, si il gérait bien les doses. Quentin pris un calmants tous de suite, pour être sur de ne pas avoir d'envie. On sait jamais, un coup d'oeil, un regard, une accolade. Ça pouvait déclencher bien des choses avec Quentin, en plus. Ce bus était vraiment petit et il n'y avait aucun moyen pour notre protagoniste de garder sa distance de sécurité. La poisse! Cependant, il n'y avait personne au fond du car , une chance qu'il se réserva en se couchant pour prendre le plus de place possible.. Surement pour ça que son voisin de derrière le dévisageait.

Il leva les bras bien haut pour s'étirer et bailla sans retenu, il faisait bientôt nuit et la pluie les empêchait de dormir. C'était vraiment infernale, deux ou trois filles criaient à chaque éclair .C'est ce genre de proies que Quentin affectionnait tous particulièrement. Le prédateur qu'il était serait volontiers venu les .. Rassurer.. Mais les écouteurs plonger dans ses oreilles lui permettaient d'ignorer les brailleuses de devant .Quentin était à fond dans la musique,"The Pretender",de Foo Fighters. Une chanson qu'il pouvait écouter à longueur de journée, grâce à son air entraînant et qui lui donnait des frisons. Même si cette musique l'aidait à tenir le coup, Quentin se demandait "Quand est-ce qu'il allait arriver?". Il regarda l'heure sur son téléphone qui affichait 19h30, normalement-si tous se passé bien- Monty lui ouvrirait ses portes vers 22h40..

22 h 40,sans compter la suite des évènements.. Tous arriva si vite,un pneu qui crève, le bus qui glisse dans un virage à cause de la pluie. Plusieurs tonneaux et pour finir, un beau feu d'artifice dans une clairière. Heureusement, Quentin eut le réflexe de sauter par une des fenêtres du véhicule-cassée par une branche- après les tonneaux. Il courut vite loin du véhicule, qui balaya le Toxico lors de son explosion.Le souffle le poussa en avant et lui fit manquer manquer plusieurs battements de coeur quand il entendit le "boom! ".. Choqué par l'accident, il resta une demi-heure dans une flaque de boues à imaginer ce qui aurait pu arriver si il n'avait pas sauté à temps.. Une Jambe en moins, plusieurs cotes brisées , et une hémorragie interne qui le conduirait à coup sur vers sa mort .. Une fois calmée, il pris une grande inspiration et fit l'inventaire de ce qu'il avait..C'était bon, il avait perdu deux trois feuilles de papier, rien de bien grave vu qu'il ne les utilisait que rarement.

Quentin réfléchit un peu, si il rester ici et attendait la Police. Ils découvriraient le contenu de son sac ! Non, ils ne devaient pas savoir! Cette simple pensée suffit au Toxico pour quitter la scène de l'accident, il alla s'enfoncer dans la sombre forêt qui entourait les flammes.. La pluie se faisait de plus en plus violente, les bruits de goûts qui claquaient contre le sol était assourdissant. Le jeune homme trempé par chance trouva vite un refuge, il ne fit même pas attention à l'architecture médiéval de l'endroit et s'abrita vite à l'intérieur.Deux grands escalier se dévoilèrent à lui, un hall à l'aspect très chaleureux qui inciterait la plupart des gens à entrer.. En voyant qu'il n'y avait personne,il retira ça veste noire qu'il lança au milieux de la pièce, tel l'ado bordélique moyen et marcha en chaussette dans le Hall . Son attention fut ensuite attirée par un panneau d'affichage où été écrit divers messages qu'il survola des yeux avant de venir au principal..

"Si vous lisez ces lignes déposées sur ce misérable bout de papier, c’est que vous venez de commettre une grossière erreur, certainement la plus grosse de votre vie.

Je vous souhaite la bienvenue, en tant que pensionnaire, dans votre nouvelle et éternelle demeure. Ceci n’est nullement une farce de mauvais goût, je n’ai aucunement le temps de plaisanter, ni l’envie de rire. Vous allez bientôt vous rendre compte que cet endroit maudit vous retient prisonnier. Est-ce de la magie ? La réponse à cette question est oui. Si vous ne me croyez pas, tentez d’ouvrir la porte. N’hésitez pas ! J’ai, comme vous, déjà désespérément tenté de sortir des centaines de fois... en vain.

Alors ? Convaincu(e) ? Bien…

Pour vous éviter une perte de temps colossale, je vais vous retracer les grandes lignes de votre nouvelle existence. Sachez que ce pensionnat étant magique, il va falloir vous résoudre à croire à tout, même aux faits les plus invraisemblables. Ne paniquez pas si jamais vous faites vous-même des choses inexplicables : en entrant dans ce pensionnat, vous vous verrez doté(e) d’un pouvoir qui vous sera propre. De plus, vous allez retrouver dans l’enceinte de cette prison un ami que vous aurez oublié depuis quelques temps déjà... N’ayez donc aucune crainte si un animal vient à vous parler. Cela ne sera que votre Alter Ego Astral.

Je vous souhaite de rester en vie et de toujours garder espoir.

Cordialement,
Periple Skye."


Lorsqu'il finit de lire ce message , il fronça les sourcils et perplexe. Et alla à la porte qui se referma avec fracas derrière lui.<<Fait chier...>>Murmura-t-il à voix basse, comme à son habitude. Quentin posa ses deux mains sur la poignée glaciale et s'acharna sur la porte avant d'être arrêté par la fatigue,qui elle,s'acharnait sur lui.. Il tapa une dernière fois sur le bois, avent de se laisser glisser contre la dite porte et d'allumer un joint.. Histoire de décompresser..


Dernière édition par Quentin Nanford le Dim 17 Fév 2013 - 10:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
Kimy Androux
Kimy Androux

+
Féminin -
Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty0 / 1000 / 100Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty

• Age : 22
• Pouvoir : Transformation de son scoubidou en baton ou grappin Z
• AEA : Lencelot, Léopard des neiges blanc et aillé et accessoirement extrêmement con ...
RP en cours : Et si ... non rien (Pv Quentin Nanford)

- Un histoire de cerveau ? (PV Eva-Sophie Viergil)

Messages : 59
Inscrit le : 13/04/2012

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeLun 3 Déc 2012 - 23:01

Elle avait enregistré le chemin, et elle traversait les couloirs le plus vite qu'elle pouvait. Elle aimait courir, cette sensation lui donnait le sentiment d'être libre, et pour elle rien était plus beau que d'être libre. Son Alter Ego Astral, malgré la vitesse de sa maitresse, était capable d'aller bien plus vite, il galopait nonchalamment à ses cotées mais très légèrement devant elle.
Elle allait d'autant plus vite que la faim lui tordaist le ventre. Comment avait-t-elle put oublier son sac ? Il était pour elle sa subsistance, son existence et sa vie.
Et en plus elle venait de se rappeler qu'elle n'avait pas manger son gouter préparé avec soin par Marie-France, la cuisinière.
Et sa diète d'environ 24h lui donnait maintenant des ailes. Elle esquiva un pensionnaire qui poussa un cris de surprise en la voyant le frôler, il en poussa un deuxième quand le félin blanc qui avait bondit par dessus sa tête les ailles immaculées peu déployées du fait de l'étroitesse des couloirs.

- C'est là Kimy !
La jeune fille se retint de ne pas lui envoyer un *Ouais c'est bon ! Je suis pas C.O.deux N.E. non plus !* Mais comme il ne savais ni lire ni écrire cela ne servirait à rien. Elle fit une magnifique glissade en marmonnant le petit "Iiiiik" qu'auraient fait ses vieilles basket, si elle les avait eut aux pieds. Car elle les avais aussi oubliées complètement absorber par l'idée de sortir du hall à cause de sa claustrophobie, surtout qu'elle s'était ENDORMIE dedans. Faillait le faire tout de même !

L'envie lui vint soudain de filer un coup de pied dans la porte entrouverte. De toutes façon il n'y avait surement personne.
Elle fit donc une entrée fracassante dans ce hall soit disant désert et fonça vers son sac. Fit une roue frappa le sol de ses pieds à la fin et se propulsa en tourbillonnant dans les airs, en se disant que si quelqu'un la voyait il allait sérieusement la prendre pour un folle dingue. Mais vu qu'il n'y avait personne elle faisait ce qu'elle voulait, et se dégourdir les jambes l'aidait à luter contre la claustrophobie.
Elle atterrie devant son sac et s'assit aussi sec sur ses talons, avant de se mettre en quête de la nourriture qui lui restait. Elle adorais ce sac, énorme, un vrais sac de montagnard, sac de couchage intégré, et les innombrables poches, intérieures et extérieures remplies à ras bord de tout les objets qu'elle emportait avec elle lors de ses escapades en forêt.

-Bingo ! Je l'ais !
Elle sortit un tupperwear rose qui contenait un sandwich au miel une pomme et un yaourt à boire. Sans plus attendre elle mordit avidement dans le pain au miel. Et savoura cette nourriture avec passion.
Elle releva vivement la tête. Tout à coup, elle avait sentie une autre présence que celle de Lencelot, qui d'ailleurs ricanait en regardant sa maitresse engloutir sa bouchée de travers et émettre une petite toux.
Crispée elle espérait de toutes ses forces pour que ce soit qu'une impression.
*Non, pitié, non ! Il n'y à personne ici ! S'il vous plais ...*
Elle se retourna lentement, son pain toujours en main.
Et, manque de bol pour elle, effectivement il y avais quelqu'un ...

- Eh merde ...
Ses joues s'enflammèrent et elle se releva, tremblante. *Pourquoi ?* Penssa-t-elle désespérée. *Pourquoi il à fallut qu'il y ai quelqu'un ici ?* On s'acharnait décidément sur son sort. Honteuse, elle aurais voulue se recroqueviller dans un coins où il ne pourrait plus la voir, ou bien effacer les souvenirs de la personne en question.
Qui était en plus, un mec, ça allait pas arranger les choses ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeJeu 6 Déc 2012 - 18:50

Le joint était dans sa bouche,pour l'instant Quentin avait préféré ne pas prendre quelque-chose de trop hard. Il s'était contenté de Tabac et d'un peu de haschisch. Il avait l'habitude et ce n'était pas ce genre de mélange qui le rendrait Stone.. Loin de la , tout comme il supportait très bien l'alcool, il en valait de même avec la plupart de ses stupéfiants. Il lui fallait au moins deux drogues fortes pour que ça lui fasse de l'effet . Là, ça ne faisait que le détendre et l'aidait à réfléchir.. On lui avait dit qu'il allait revoir quelqu'un qu'il n'avait pas vu il y a bien long temps.. Il se demandait vraiment qui aurait envie de le revoir.. Les seuls noms-Ou images floues plutôt- qui lui venait en tête était une liste bien remplie des filles qu'il avait rencontré en soirée.. Ou même Alicia, pour venir le narguer , ce serait vraiment quelque-chose qui l'ennuierait ça. Mais, une idée lui traversa l'esprit d'un coup . Et si on avait "contrains" cette fameuse personne à le revoir? Ses mains tremblèrent un peu et il eut un frisson. Mélanie , ça pouvait très bien être elle. Il ne l'avait pas vue depuis un bon bout de temps ..Pour être plus précis, je dirais depuis qu'elle lui avait avouée son secret au sujet de leur relation.

Quentin reprit une bouffée et n'eut pas le temps de penser qu'un bruit de claquement vint l'interrompre. Il détourna vite son regard du sol, les portes étaient ouvertes. Quelqu'un venait de pénétrer dans le hall,sa vision se réajusta pour qu'il puisse mieux apercevoir la dite personne. Des cheveux brins aux reflets roux , les yeux bleus azur et une silhouette svelte-tout en restant musclée- au premier coup d'oeil. Le jeune homme remarqua bien vite qu'elle était pied nu, comme lui. Ce qui dans des conditions "normales" lui aurait esquissé un sourire. A peine avait-t-il finit de l'analyser qu'elle exécuta une roue parfaite, le gymnaste avait l'habitude de voir ce genre de choses. Il avait peut-être fait qu'une seule année-pendant laquelle il avait loupé de nombreux cours- , son oeil de Lynx était capable de la reconnaître très facilement. Elle enchaîna avec un grand saut qui lui était beaucoup moins courant, l'agilité de cette fille était stupéfiante! Quentin avait rarement vu des personnes capables de l'égaler en voltiges et là, elle le surpasser déjà selon lui. La voir virevolter gracieusement dans les airs gracieusement, comparable à un cygne en plein vol. Ses pieds vinrent doucement se poser sur le sol-accompagné d'un petit"Bingo!" enthousiaste- devant un sac qu'elle s'empressa d'ouvrir et dont elle sortie une pomme, un yaourt et un sandwich dans lequel elle mordit avec avidité. Un ricanement attira son attention, il tourna un peu la tête et put apercevoir un..Un.. Un Léopard blanc avec des.. Des ailes.. Et il ricanait? Quentin secoua la tête pour reprendre ses esprits et écrasa son joint au sol, avant de le cacher vite sous le tapis et revint à la fille.

-Eh..Merde..

Ses mots lui rappelèrent que la personne en face de lui était du sexe opposé au sien, il regarda automatiquement la distance qui les séparaient et visualisa entre eux approximativement .. Un mètre.. Ses doigts se crispèrent, sa respiration se fit plus saccadée et son côté "Don juan" reprit le dessus. Il ne fallait pas se mentir, elle était très mignonne, voir belle. Des formes bien dessiner, sans pour autan être très provocantes aux yeux de quelqu'un de normal. Quentin se releva et fit quelques petits pas en arrière pour mètre de la distance entre-eux. Il ouvrit la bouche pour dire quelque-chose et ne pas paraître coincé. Mais rien ne sorti,pas un mot, pas un son,rien. Il se griffa les paumes, ce blanc risquait fort de rentrer dans les annales-sans mauvais jeux de mots-, il pris une grande inspiration et se prépara à retenter sa chance. Il dit la première chose qui lui vint en tête..
-Euh..J..Jolie saut... Bégaya-t-il d'un air presque craintif.

C'était peut-être pas ce qu'il y avait de mieux à dire. Mais c'était déjà ça.Il aurait pu parler du Léopard aillé. Cependant, ça lui arrivait souvent de voir des choses totalement illogiques lorsqu'il était Stone.. Et niveau BadTrip, il avait déjà beaucoup d'expérience pour son âge.

[HRP: Désolé pour le temps de réponse et la qualité.J'ai beaucoup de chose à faire en ce moment. Désolé ]
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
Kimy Androux
Kimy Androux

+
Féminin -
Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty0 / 1000 / 100Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty

• Age : 22
• Pouvoir : Transformation de son scoubidou en baton ou grappin Z
• AEA : Lencelot, Léopard des neiges blanc et aillé et accessoirement extrêmement con ...
RP en cours : Et si ... non rien (Pv Quentin Nanford)

- Un histoire de cerveau ? (PV Eva-Sophie Viergil)

Messages : 59
Inscrit le : 13/04/2012

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeVen 7 Déc 2012 - 21:26

Spoiler:
 
Assis dos à la porte, ce jeune homme semblait à demis perdu dans ses pensées. Elle repensa à sa dernière conversation avec un gars de son âge, car celui ci devait bien avoir dans les 16-17 ans, soit un peu plus âgé. Il n'avait eut tout simplement aucune conversation, et avait été extrêmement prétentieux. Celui qui était en face d'elle lui semblait plus mature que ce dernier. Il la fixait de ses yeux sombres, elle ne savait pas ce qu'il y avait au fond de ce regard, et ne voulait pas savoir. Ses cheveux noirs, ébouriffées, lui tombaient sur le front. Ils semblaient humides, tout comme ses vêtements. Apparemment il venait d’arriver ici, car dans ce monde il ne pleuvait pas.

Bien vite il se crispa et, sans la lâcher des yeux, il se releva et recula de quelques pas. Sans comprendre sa réaction, Kimy, troublée, tourna très légèrement la tête sur le côté. La respiration du jeune homme était plus forte, et sur le coup elle le trouva assez étrange. Que lui arrivait-t-il donc ? Mais se ravisa très rapidement, elle n'avais rien à dire ! Elle était claustrophobe et venait de faire une pirouette digne d'une folle. Son père lui reprochait souvent de ne pas se tenir. Mais c'était difficile à l'intérieur ! Alors elle se défoulait, seulement quand il n'y avait personne. Ou bien elle faisait son scoubidou.

Il était aux alentours de trois pas d'elle, elle préférait ça. Et se détendit un peu, cela lui changeai de Kaley qui avait posé ses mains sur ses épaules sans qu'elle eût rien demandé. Parce qu'en plus d'être claustrophobe elle avait des rapports aux autres assez difficiles à cerner.
Le jeune homme pris sa respiration, comme pour dire quelque chose. Elle s'attendait à un reproche, quelque chose de vrais, qui confirmerait les noires pensés qu'elle portait sur elle même. Kimy baissa la tête, honteuse. Elle n'aimait pas le regarder dans les yeux, pour elle ça aurait été une provocation. Mais comme aucun son ne provenait du brun, elle releva les yeux, un peu surprise, et croisa à nouveau les siens.

-Euh..J..Joli saut...

Désarçonné par ce compliment maladroit, Kimy recula légèrement avec un sourire mi gêné mi reconnaissant. Et comme il ne détournait pas les yeux, elle finit par lui rendre son regard. Assez grand, il devait faire une tête de plus qu'elle. Il était assez fin sans l'être trop non plus, il n'avais pas un physique prétentieux, mais n'en pas discret pour autant. Au fond d'elle même il l'attirait un peu, son regard profond l'envoûtait, mais elle était loin de se laisser aller. Après tout, lui, il devait s'intéresser au filles grandes et belles et très bien proportionnées, pas comme elle, et qui en plus avaient le bon caractère et intelligentes et tout ça ...
Et elle, elle était sure que quoi qu'il arrive personne ne s'intéresserait jamais à elle. Trop farouche, trop timide, et surtout claustrophobe.
Mais ce compliment la touchait particulièrement.

- Ah ... Euh ... Merci ...

Le sourire qui illuminait son visage maintenant, il inspirait la joie et ses joues étaient un peu roses. Elle n'avais pas l'habitude avec les compliments, tout comme elle n'avait pas l'habitude, avec les contacts et avec les gens.
Mais ce sourire glissa de son visage quand la sensation d'enfermement revint. Jetant un coup d'oeil aux alentours, elle fut légèrement rassurée de voir que la porte était encore grande ouverte. Elle sentait encore son scoubidou dans la poche arrière de son jean et voulu s'abandonner à cet ouvrage pour détresser. Mais son ventre grogna et elle posa sa main dessus, elle en avait presque mal tellement elle était affamée. Avec ce geste elle espérait que son interlocuteur comprendrait. Et finalement la faim fut plus forte que tout. Mordant à nouveau dans le pain elle envoya un regard d'excuse à ce jeune homme. Elle voulait continuer la conversation, et se concentra pour ne pas avoir la bouche pleine.

- Tu viens d'arriver ?

Lui demanda-t-elle après qu'il eut lancé un regard troublé à son AEA qui s'était allongé et endormis à ses pieds, après tout il n'avait pas dormis de la nuit. Elle finit son pain au miel au moment où il lui répondit. Elle l'avait deviné mais déjà elle préférait en être sure, si ça se trouve il avait juste un lama pour AEA qui lui avait craché dessus. Riant intérieurement elle se dit que c'était très peut probable. Et en plus elle ne voulait pas être brusque. Si il venait d'arriver il devait être troublé par cet endroit étrange dont on ne peu pas sortir. A cette pensée elle se crispa légèrement. Et envoya à nouveau un regard apeuré autour d'elle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeDim 9 Déc 2012 - 9:44

Quentin se sentait vraiment bête... Sa réponse était plutôt, "singulière" si l'on préfère éviter le terme bizarre. C'est vrai quoi, il aurait très bien pu dire autre chose du genre un simple: "Salut". Cela aurait été tous aussi bizarre, mais il se serait surement sentis moins idiot. De plus que son comportement était déjà étrange à la base, sa distance de sécurité, ne jamais mettre de chaussures fermer et ses crises quand il est en manque.. Autan cette fille venait de faire des pirouettes n'ayant aucun réel intérêt sous ses yeux. Autan lui, il avait des habitudes assez -très- anormales. Franchement, des spécimens de malade mentaux y en avait surement des pas mal ici. Mais il avait déjà du niveau notre Don Juan.

- Ah ... Euh ... Merci ..

Quentin leva un sourcil aussi surpris qu'elle, les conversations risquaient d'être nombreuse en rebondissement entre ses deux-là! Suivit de ses quelques mots elle sourit, un peu gênée par le compliment maladroit de Quentin de toutes évidences. L'oeil de Quentin commença à la balayer du regard, c'était un réflexe cher lui, analyser tous et n'importe quoi. Ses joues étaient... Roses... Il fut soudain envahis par un sentiment de peur, la couleur de ses joues témoignait qu'elle n'était pas insensible à ses charmes. Quentin se mordit la langue, agacée par cette malédiction qui s'acharnait sur lui. Nuit et jour, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Pas moyen de se défaire de cela.. Il vit que la jeune fille observer furtivement la porte dont elle était arrivée, comme si elle cherchait un refuge dans cet environnement qui aux yeux du Toxico qui semblait très hostile.. Il entendit son ventre crier famine, quoi de plus normal quand on pratique si intensément la haute voltige? Il compatissait, même si le jeune homme avait un appétit d'oiseau..

-Tu viens d'arriver?

En effet, ces lieux étaient tous nouveaux pour lui. Il était sur territoire inconnu et s'est ce qu'il n'appréciait pas particulièrement.. Un peu mal à l'aise par la directivité de la conversation mit automatiquement ses mains dans ses poches, c'était un réflexe, un tic, une manie. Son regard suivis celui de l'étrangère et put observer le Léopard de tout à l'heure...Sur ses pieds.. D'accord, normal. Cette fois-ci, il était sûr que cet animal était bel et bien réel vu qu'elle l'avait vu elle aussi... Elle se crispa,ce qui inquiéta un peu le jeune homme. Quentin toussa un peu et trembla un peu, il avait froid et son front était chaud.. La fatigue ne venait pas de nulle part,en effet il avait de la fièvre.

-Oui..Je viens d'arriver..Et,j'ai quelque question à te poser... Ce qu'il y a sur le panneau..C'est vrai?.. Et, quel est ton nom?Euh?!..Pardon..J'ai oublier de me présenter...Je suis Quentin..

Demanda-t-il un peu gêné, il avait surement était contaminé par sa timidité. Ça, plus sa maladresse, il commençait à cumuler les défauts et à perdre ses moyens. Et si il ne se maîtrisait pas totalement, il risquait de s'exposer à une crise. Enfin, risquer... Si vous avez lu les précédents Rp, vous connaissez déjà la paranoïa légendaire de Quentin..
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
Kimy Androux
Kimy Androux

+
Féminin -
Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty0 / 1000 / 100Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty

• Age : 22
• Pouvoir : Transformation de son scoubidou en baton ou grappin Z
• AEA : Lencelot, Léopard des neiges blanc et aillé et accessoirement extrêmement con ...
RP en cours : Et si ... non rien (Pv Quentin Nanford)

- Un histoire de cerveau ? (PV Eva-Sophie Viergil)

Messages : 59
Inscrit le : 13/04/2012

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeLun 10 Déc 2012 - 22:02

Quand elle avait reportée son attention sur ce nouveau venus, Kimy avais remarqué qu'il était étrangement pâle, peu-être se faisait-t-elle des idées. Mais elle n'hésita pas une seconde si oui ou non elle allait lui demander des nouvelles de sa santé. Si il allait pas bien, il devait être assez grand pour le remarquer tout seul et agir en conséquence. En plus si c'était à elle que ça arrivait, lui porter de l'attention à ce niveau l'aurais plus agacé qu'autre chose. Elle s'abstint donc de toutes remarques de ce genre.

- Oui... Je viens d'arriver... Et, j'ai quelques questions à te poser... Ce qu'il y a sur le panneau... C'est vrai?... Et, quel est ton nom?Euh?!..Pardon..J'ai oublier de me présenter... Je suis Quentin...

Kimy se concentra sur ce nom : "Quentin", sans même prendre en compte le fait qu'il avait l'air assez mal à l'aise, elle le répéta deux ou trois fois dans sa tête et tenta de trouver un moyen pour le retenir plus facilement. Elle avait déjà due demander à Kaley son prénom une deuxième fois, pas question de passer à nouveau pour une déconnectée du monde. Même si avec ce Quentin elle devait déjà être prise pour une folle, autant essayer de rattraper le coup, sans s'enfoncer. Elle se concentra donc pour ne pas bégayer et faire une phrase complète sans accroche.

- Alors, ben déjà je m'appelle Kimy. Pour ce qui est du panneau, moi, j'y crois. Puisque tout ce qui est écris dessus, je l'ai vue de mes propre yeux. Déjà tu à la preuve que ya des animaux étranges ici et qui sont liées à chacun de nous, voici le mien, il s'appelle Lencelot, c'est un crétin profond, mais je l'aime bien.

Elle finit sa phrase en désignant son AEA, en soupirant. Ce dernier ouvrit un oeil somnolent à l'écoute de son nom. Puis il se roula en boule autour des pieds nus de sa maitresse comme un énorme chat, et se rendormit, ses ailles immaculées en guise de couverture.
Kimy posa son tupperwear sur son sac et sortit enfin son scoubidou. Le pain avait un peu calmé son estomac affamé. Et elle préféra terminer son repas plus tard, quand elle serait seule. Ayant finit le deuxième scoubidou elle attacha deux nouveaux fils à l'extrémité et continua à emmêler ses fils. Sans même regarder ce qu'elle faisait, elle reporta à nouveau son attention sur Quentin. Ce nom elle allait le retenir, comme celui de Kaley d'ailleurs. Elle avait tellement honte d'elle même quand il s'agissait de parler à quelqu'un qu'elle ne pouvait pas nommer.

HRP : Bon comme d'hab, le lundi j'ai pas beaucoup d'inspiration ^^" et pas beaucoup de temps ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeMar 11 Déc 2012 - 17:02

Quentin continua d'observer la jeune fille qui l'air pensive se préparait à dire quelque-chose. C'était un peu comme si elle répétait un texte pour une pièce de Théatre dans sa tête. Se concentrant pour ne pas se louper et parlant très distinctement pour ne pas bégayer. Ça lui rappeler le primaire, époque si lointaine qu'il avait tant aimé , tous simplement parce-qu'au primaire. Bas! On ne fait pas grand-chose,contrairement au lycée. Le garçon se rappelait très bien de cette soirée, aux alentours des 18 heures/17 heures du soir il était dans la salle de sport que les professeur-appelée maître ou maîtresse lors de cette période- avaient aménagé pour un spectacle durant lequel il jouerait "Anse" dans Anse et Gretelle.

Bien dans sa peau, décontracté dans son "petit costume de lin" , il se sentait invincible, grand et fort. Capable de pourfendre le plus grand des géants si l'envie lui venait. C'était bientôt son tour, il était prêt à entrer sur la Scène pour enfin briller sous les feux des projecteurs! Du haut de ses 8 ans 3/4, il s'avança fièrement jusqu'au milieu de la scène et ouvrit la bouche pour réciter son texte qu'il avait mis tant de temps à apprendre! Mais rien, aucuns mots, même pas quelques paroles bégayer et c'est ainsi qu'il eut le pire réflexe au monde pour un comédien atteint de cette bête noire, dévorant les mots et les textes, s'abreuvant du savoir acquit pendant les répétitions aussi communément appelé "trac".Lentement,doucement, il se retourna vers la foule et put voir ses deux grands yeux jaunes braqués sur lui, le dévisageant et envoyant leurs lumières dans ses yeux. Le silence de mort se rompit au moment où la maîtresse accouru auprès de l'enfant et le tira hors de la scène, l'ayant sauvée de son funèbre destin, "Anne"-allias mademoiselle Adelayde- fit entrer son remplaçant qui déchira les ténèbres dans un flot de paroles que Quentin avait tant imité lors des répétitions...


- Alors, ben déjà je m'appelle Kimy. Pour ce qui est du panneau, moi, j'y crois. Puisque tout ce qui est écris dessus, je l'ai vue de mes propre yeux. Déjà tu à la preuve que ya des animaux étranges ici et qui sont liées à chacun de nous, voici le mien, il s'appelle Lencelot, c'est un crétin profond, mais je l'aime bien.

Le jeune homme poussa un soupire soulagé, ce n'était pas son joint de tout à l'heure qui lui avait dévoilée l'animal aillé . Voir un léopard en liberté l'aurait surement effrayé dans une situation normale, mais ses ailles accrochés à son dos et sa "non-agressivité" envers sa maîtresse changées bien la donne. Petit à petit, des questions lui venaient en tête, permettant à Quentin de faire abstraction de sa paranoïa abusive-Ou pas-,il se calmait lentement et tremblait un peu moins. Ses mains se plongèrent instinctivement dans ses poches où il s'amusa à faire passer son briquet entre ses doigts..

Quentin se savait capable du pire, néanmoins sa vigilance se relâchait pour le moment, vu les circonstances il ne savait pas trop quoi faire. C'était un peu comme si on l'enfermait dans une boite, sans raisons d'en sortir. Simpliste, mais c'était ce qu'il ressentait. C'est vrai,quoi. Il n'aurait surement jamais revu sa famille à Monty et ici, il était assez tranquille et n'avait pas de soucies. Sauf, un.. Comment allait-il faire pour son "accoutumance" aux substances illicites. Peut(être que cette prison lui permettrait de contrôler ses pulsions, ou peut-être pas. Seul l'avenir pourra nous en dire plus.

-Ouf... Pendant un moment j'ai cru avoir des hallucinations en voyant ton Léopard. Donc..On es coincé ici?Ok.. Quentin marcha un peu dans le hall en prenant garde de toujours avoir sa distance de sécurité, quelque secondes plus tard il arriva en haut des escalier et s'appuya sur la rambarde.. Sur le panneau, ils ont dit que nous serions capable de faire des choses très étranges.. Tu y crois aussi à ça?Questionna-t-il en sortant son briquet, les yeux rivés sur la flamme qu'il venait d'allumer.

HRP:J'ai vraiment l'impression de pas écrire assez après avoir parler.Ça te faisait la même chose,toi à tes débuts?
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
Kimy Androux
Kimy Androux

+
Féminin -
Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty0 / 1000 / 100Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty

• Age : 22
• Pouvoir : Transformation de son scoubidou en baton ou grappin Z
• AEA : Lencelot, Léopard des neiges blanc et aillé et accessoirement extrêmement con ...
RP en cours : Et si ... non rien (Pv Quentin Nanford)

- Un histoire de cerveau ? (PV Eva-Sophie Viergil)

Messages : 59
Inscrit le : 13/04/2012

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeDim 16 Déc 2012 - 1:20

HRP : Ecoute à mes débuts, ça remonte qu'a l'an dernier, j'écrivais maximum 12 lignes minimum 8 donc bon, et plus des deux tiers étaient des paroles de personnage XD
Franchement tu devrais vraiment pas t'en faire ^^

Quentin semblais soulagé. Mais comment pouvais-t-il l'être ? Pendant qu'il observait avec attention Lencelot qui dormait à point fermées, Kimy s'assit sur le ventre de ce dernier. Le léopard ouvrit très légèrement des yeux endormis puis les referma, elle caressa sa tête de avec affection, et se mit à lui gratter derrière les oreilles. Il émettait un ronronnement qui ressemblais à au bruit de moteur de voiture et donnait de petits coups de pattes dans le vide.

-Ouf... Pendant un moment j'ai cru avoir des hallucinations en voyant ton Léopard. Donc... On es coincé ici ? Ok...

Kimy releva la tête vers lui, le jeune homme, ou plutôt Quentin, tout en parlant, se mis à marcher vers les marches du grand escalier, et fit un immense détour pour ne pas passer près d'elle. Kimy se mis à douter si c'était vraiment elle la plus folle des deux. Pourquoi la contournait-t-il de la sorte ? Elle allait pas lui sauter au cou quand même. Bon oui elle avait un peu fait la folle... Mais faudrait pas exagérer quand même ! Et si il avait peur de son AEA ... elle posa son regard dessus, dans cette position il avait plutôt l'air d'un gros chat inoffensif que d'une bête sauvage affamée. Alors pourquoi ?

-Sur le panneau, ils ont dit que nous serions capable de faire des choses très étranges... Tu y crois aussi à ça ?

Ce jeune homme était maintenant à l'autre bout du hall, il avait monté les escaliers et il était maintenant accoudé à la rambarde du pareront. Kimy se releva, le sourcils froncés, sans comprendre ce qu'il avait. Elle évita tout de même le sujet en se disant qu'elle le saurait tôt ou tard et répondit en haussant la voix pour d'il l'entende.

- Ouais. Je viens de quitter une fille qui faisait tomber la neige sous le coup de la colère. A moins d'avoir des hallucination, et elle aussi, le tableau dit vrais ...

Elle se tut, le laissant croire ou pas ces paroles. Elle était un peu offensée et triste qu'il la prenne pour une folle, car ça ne pouvait pas être autre chose, à tel point qu'il ne voulait même pas l'approcher. Elle avait envie qu'on lui dise le contraire mais ça devait être la vérité. Si ce garçon ne voulait pas avoir plus d'infos elle allait aller dans le dortoir pour trouver sa sa chambre. Son AEA lui avait expliqué qu'elle devait en avoir une, comme tout le monde ici d'ailleurs. Et elle rassembla ses affaires. Sa nourriture dans son sac, le manteau enfin sec à la main.

Elle hissa avec aisance l'énorme bagage sur son dos et ramassa ses vieilles baskets avec désolation. Cette fois c'était finit elles étaient décidément mortes. Autrefois rouge le tissus était désormais presque noir elles étaient encore gorgées de l'eau de la veille et avaient fait une tache sombre sur le tapis parfaitement rouge du hall.
Kimy traversa donc la salle avec légèreté et sans faire de bruits, malgré l'énorme masse qu'elle transportait avec elle. Tout comme son léopard banc qui, après s'être mollement réveillé, s'était mis à la suivre. Kimy commença à monter les marches.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeVen 21 Déc 2012 - 13:27

- Ouais. Je viens de quitter une fille qui faisait tomber la neige sous le coup de la colère. A moins d'avoir des hallucination, et elle aussi, le tableau dit vrais ...


Kimy l'avait observée pendant tout le temps qu'il montait les escalier, ce qui eut le don de le gêner un peu. A vrai dire, il se sentait presque un peu bête de l'avoir contourné de la sorte. Un peu comme si elle avait.. La peste.. C'est le mot, mais si elle était au courant de tous. Le malade, ça serait bien lui et personne d'autre. Même si dans un premier temps, elle avait quand même fait une entrée plus que singulière. Il tenta de décrocher ses yeux de Kimy, mais rien. Impossible de la lâcher, cette fille aussi folle puisse-t-elle être rassuré Quentin. Voir une personne "lui ressemblant" le faisait se sentir un peu plus normal.

Le jeune homme fronça les sourcils, sa main se sera contre la rambarde de bois qui émit un petit grincement à peine audible. Elle l'abandonnait? Comme ça? Il ne pouvait pas la laisser partir, son regard la suivi Kimy , elle était entrain de ranger ses affaires et semblait être sur le point de partir. Sans faire le moindre bruit, avec son gros sac sur les épaules elle marchait vers les escaliers . Son coeur loupa quelques battements, elle se rapprochait et en même temps voulait partir. Aussi légère qu'une plume elle flottait discrètement dans les airs. Kimy commença à monter les escaliers , c'est à ce moment-là que Quentin se mit à réfléchir à ce qu'il allait faire.

La laisser faire et rester seul dans ce maudit manoir? Non, il ne se sentait pas de finir encore seul après ce qui venait de lui arriver et Kimy l'attirait, ils se ressemblaient tous les deux. Pieds nues, aussi agiles que des singes-Quentin peut-être un peu moins- et cette fille aussi avait l'air d'avoir un.. Un grain.. Toutefois, il était mal placé pour pouvoir penser ça d'elle. Soudain, son pseudo-instinct de survie pris le dessus. Il était un danger pour Kimy, elle avait déjà réussit à pénétrer sa Zone de sécurité sans qu'il ne puisse rien faire. Elle était agile et pourrait le retrouver dans des coins où seul lui normalement pourrait aller. De plus, vu qu'il était coincé ici, il n'aurait presque plus de quoi se calmer ce qui rendrait encore plus dangereux les liens avec les pensionnaire. Tout aller trop vite dans sa tête, son instinct et son manque d'affection étaient entrain de s'entre tuer dans son esprit torturé par sa "maladie".

Tout à coup, le temps se figea. Plus rien ne bougeait dans l'esprit du garçon. La tête baissé, son étreinte sur la rambarde se faisant trop grande. Elle émit un grand craquement qui retentit dans toute la pièce et Quentin fit un pas en avant. Puis mis sa main devant Kimy pour la stoper dans son élan.. Comme ça, on aurait dit un enfant qui cherchait un "quelconque" lien affectif à entretenir avec qui que ce soit. Ça se lisait dans ses yeux un peu humides.

-A..Attends...Je....

Quentin était pleins de transpirations, stressé à l'idée d'avoir une réponse négative qui lui rappellerait surement Mélanie..

Hrp: Désolé pour le temps de réponse, j'étais en stage.
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
Kimy Androux
Kimy Androux

+
Féminin -
Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty0 / 1000 / 100Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty

• Age : 22
• Pouvoir : Transformation de son scoubidou en baton ou grappin Z
• AEA : Lencelot, Léopard des neiges blanc et aillé et accessoirement extrêmement con ...
RP en cours : Et si ... non rien (Pv Quentin Nanford)

- Un histoire de cerveau ? (PV Eva-Sophie Viergil)

Messages : 59
Inscrit le : 13/04/2012

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeSam 22 Déc 2012 - 0:16

En entendant le craquement de la rambarde, quand elle passa près du jeune homme, Kimy sursauta mais n'osa pas tourner les yeux, ce son provoqua chez elle forte inquiétude. Ce bruit pouvait représenter la colère de quelqu'un qui, de rage, s'énervait sur des objets inanimées, et elle ne supportait pas de voir les autres en colère. Elle en avait encore plus peur d'eux. Sans s'en rendre compte les battements de son coeur avaient accélérées et elle était sous tension. Quentin fit un mouvement brusque et une main apparu dans le champ de vision de la jeune fille qui regardait le sol.
Elle s'arrêta net et, par réflexe, elle leva vivement les mains, comme pour se protéger d'une éventuelle attaque. Et releva la tête, ses yeux bleus allaient de cette main qui lui barrait la route au regard du jeune homme qui semblait demander quelque chose. Il ne semblait pas offensif, et Kimy baissa donc ses bras et se détendit un peu. Elle jeta aussi un coup d'oeil craintif à la rambarde du perron. Le bois était fissuré. Reportant ses yeux ébahis sur le visage de celui qui avait fait ça ... à savoir celui qui l'empêchait d'aller où bon lui semblait et qui décidément devais vraiment avoir un problème, elle sentit la peur monter en elle.

-A..Attends...Je....

Son ton était suppliant, du moins aux oreilles de la jeune fille. L'espace d'un instant la peur laissa place à de la colère, elle avait envie de repousser cette main avec violence, de gueuler une ordure à son propriétaire avant de se barrer et de claquer la porte. Il la contournait avec exagération comme pour souligner le fait qu'il la prenait pour une malade et qu'elle était dangereuse. Et maintenant il voulait quelque chose de sa part ? Faudrait savoir quand même ! En plus elle était toujours un peu vexé par son manque de tact, Ok elle pouvait être clostro mais c'était pas la peine de croire qu'elle s'était échappée de l'asile non plus !
Mais ce sentiment se dissipa à la vitesse de l'éclair, et la bonne volonté de Kimy repris le dessus. Il était peu être un peu perturbé parce que cet endroit devait être nouveau pour lui et qu'il n'était pas à l'aise. Il y avait des tas de raison pour avoir un comportement bizarre sans l'être soit même, surtout ici ...
Elle lui sourit donc, passant une mèche de ses cheveux derrière son oreille d'un mouvement rapide.

- Oui ?

Sans changer d'expression, à la fois bienveillante et sérieuse, elle se félicita intérieurement de sa réponse qui voulait un peu tout dire en un seul mot. "Que veut tu ? Je t'écoute, parle, qu'y a-t-il ? etc ..." Et surtout de dire ce que voulait peu être entendre son auditeur. Elle était prête à écouter Quentin, malgré le fait qu'elle ne soit pas à l'aise avec les autres et qu'elle n'aimait pas parler d'elle parce qu'elle n'avait pas une très grande estime de sa personne, elle aimait écouter ce que les autres avait à dire, c'était bien plus intéressant. En tout cas elle était presque sur de ne pas avoir l'air d'une malade mentale, ce qu'elle était sure, par contre, d'être ...

Pendant ce temps Lencelot, encore dans les vapes, avait disparue dans l'ombre du couloir dont la porte était entrebâillé. Il avait été si discret que même sa maîtresse ne l'avait pas remarqué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeDim 23 Déc 2012 - 10:47

Quentin était plongé dans ses pensées, son univers, son cher lui. Tourmenté par sa conscience il se demandait vraiment comment elle allait réagir, peut-être qu'en entendant le bruit de la rambarde, elle se serait enfuie ou même aurait-elle resté figé , trop apeurée pour approcher Quentin qui lui-même avait peur de ses crises. Autan bien de la violence dont il pouvait faire preuve que de ses envies charnel qui lui pourrissait la vie. Mais, la douce voix de Kimy vint vite le rassuré. Elle était encore là, mais pour combien temps... ?

-Oui?

Les mains de Kimy c'était levé tel une barrière qui se dresserait entre lui et elle. En temps normal, Quentin se serait senti incroyablement gêné.. Il se serait énervé contre lui-même et aurait couru vers la fenêtre la plus proche pour prendre du recul, ses crises étaient si irrégulière que parfois il valait mieux se faire haïr par une personne que de lui "expliquer tout", au risque de se haïr sois même par la suite. Toutefois, ce n'était pas une situation normale et Quentin avait beaucoup trop ennuyé cette jeune fille.. Donc, tant qu'à commencer autan finir. Le jeune homme baissa lentement sa mains, essayant de ne pas faire de gestes trop brusque pour ne pas éveiller ses sens. Il essaya de lui sourire, mais impossible trop affolé par la réaction qu'elle pourrait avoir..

-Je..Je.. Quentin baissa la tête l'air profondément honteux de ses "habitudes".. Désolé de vous avoir évité..C'est juste que..J'ai ..Ce que je vais vous dire va peut-être vous paraître fou..Mais je crois qu'un Démon sommeil en moi.. Il est mauvais...

Sa réponse , quoi-qu'un peu exagéré-ou pas? -, était surement la meilleure . Vous, très cher lecteur, comment auriez-vous réagis si Quentin vous aurez avoué qu'il est enfaîte atteint de crises d'hypersexualité aiguë et que le moindre contact pourrait en éveiller une? Vous seriez partis en courant? Oui, c'est bien ce que je m'imaginais.. Et en plus de cela, quelqu'un possédé par un Démon dans cet endroit si étrange.. Ce ne serait pas la mer à boire.. Le garçon sera donc les dents , ferma les yeux espérant que sa réponse ne soit pas négative. Mais, si on y réfléchissait bien. Quentin était lui-même un Démon, une âme souillé par des péchés de chaires. Un esprit corrompu par la folie destructrice qui s'éveillait quand il n'avait pas sa dose de drogue. Des tremblements permanentq, comme si quelque-chose bouillonnait en lui et essayait de sortir. Oui, dans ces cas-là. On pourrait comparer Quentin à un Démon. Les dit Démon n'existant que dans le coeur des hommes..
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
Kimy Androux
Kimy Androux

+
Féminin -
Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty0 / 1000 / 100Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty

• Age : 22
• Pouvoir : Transformation de son scoubidou en baton ou grappin Z
• AEA : Lencelot, Léopard des neiges blanc et aillé et accessoirement extrêmement con ...
RP en cours : Et si ... non rien (Pv Quentin Nanford)

- Un histoire de cerveau ? (PV Eva-Sophie Viergil)

Messages : 59
Inscrit le : 13/04/2012

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeLun 31 Déc 2012 - 3:57

Il baissais doucement sa main, l'espace d'un instant elle eut envie de la rattraper. Mais s'empêcha le moindre geste, autant ne pas empirer les choses ... Rien qu'a l'idée de serrer cette main dans les siennes la gênait. Et elle avait l'impression que ce garçon était vraiment mal ...
Kimy aimait rendre service, son tempérament sensible la poussait à se mettre à la place des autres et à essayer de ressentir ce qu'ils ressentaient. Pour elle l'attitude de ce garçon lui rappelait la sienne lorsqu'elle s'apprêtait à avouer devant un groupe de curieux qu'elle était claustrophobe et que c'était pour ça qu'elle venait si rarement en cours. Un peu affolé elle envisagea de lui dire que si ça le dérangeait il n'était pas obligé de parler. Mais elle fut retenue par sa curiosité et par le fait que ce n'était pas elle qui l'avait obligé à se mettre dans cet était, il s'y était mis tout seul.
Il tenta un sourire, mais celui ci glissa de son visage quand il commença à parler.

-Je..Je... Il baissa la tête, laissant ses cheveux d'encre lui tomber devant les yeux. Les pensées ne sont pas toujours désirées celle qui flottait dans la tête de la jeune fille à savoir que ce mec était vraiment mignon, fut rejetée au fin fond de son cerveau avec une bonne dose d'injures à sa propre personne.
.. Désolé de vous avoir évité..C'est juste que..J'ai ..Ce que je vais vous dire va peut-être vous paraître fou..Mais je crois qu'un Démon sommeil en moi.. Il est mauvais...

Pendant un instant la jeune fille resta figée de surprise. Il y eut un silence. *Il est mauvais ... ? ... mmm*
Kimy se demandait si il se foutait d'elle ou si il était sincère. Mais Quentin semblais on ne peut plus sérieux et grave. De plus il l'avait dit lui même "c'était fou". Assez choquée tout de même elle le pris donc au sérieux, et lui accorda sa confiance, en espérant qu'il ne jouait pas la comédie. Cela voulait donc dire qu'il l'évitait parce qu'il se considérait comme dangereux, et c'était pour ne pas la mettre en danger ?
Cette conclusion eut pour effet de forcer Kimy à se sentir encore plus débile et moins que rien qu'avant. Et de ressentir de l'appréhension à l'égard ce celui qui se tenait en face d'elle et qui semblait s'attendre à cette réaction d'ailleurs. Etait-t-il dangereux au point de ne pouvoir approcher personne ? En effet c'était loin d'être rassurant.
Un détail dans ces paroles n'échappa pas à Kimy, il la vouvoyait. Pourquoi donc ? Perplexe, la jeune fille se demandait si ce soit disant Démon dont il parlait était lié à cet endroit, si c'était un de ces fameux pouvoir dont on était doté en arrivant ici, si c'était un vrais démon du genre avec les cornes et tout le reste. Mais c'était peu probable, surtout qu'il venait d'arriver, il n'aurait pas pu s'en rendre compte avant. Ca devait peu-être être une façon de désigner une maladie mentale ? A cette pensée elle espéra ne pas être tombé sur un sadique-schizophrène, ça aurait vraiment pas été bon ...

Croisant à nouveau le regard du jeune homme elle sentie qu'il attendait son choix, soit elle le rejetait et détalait comme un lapin, ce qu'elle avait un peu envie de faire, soit elle restait ... Elle fronça un peu les sourcils, elle se barrer parce que ce garçon allait pas bien dans sa tête ? Il allait sûrement mieux qu'elle en tout cas ! Et elle décida de détendre un peu l'atmosphère. Avec un grand sourire espiègle elle lança une ânerie :

- Ah ... Enchanté ! Moi je suis claustrophobe, comme quoi ... Trop déconcertée et dérangée pas ce vouvoiement elle ajouta un peu maladroitement, d'un ton qui se voulais sympathique : Et puis tu sais Quentin, tu peu me tutoyer, j'ai pas 40 ans non plus !

C'était rare qu'elle lance une information sur elle comme ça, en particulier celle d'avoir peur de l'enfermement. Mais là c'était un peu différent, elle l'utilisait comme une justification à ses cabrioles du début et pour détendre un peu Quentin, qu'il se dise qu'elle était pas en parfaite santé non plus. Claustrophobe était pas tout à fait la même chose qu'un démon mais ça valais tout de même le détour. Sa maladie mentale, elle l'aurait plutôt qualifiée d'oiseau. Un piaf sans cervelle qui s'agitait dès lors qu'elle entrais à l'intérieur, qui voyait du danger dès qu'il y avait possibilité d'être enfermé, et qui lui procurait parfois ses plus grandes paniques et es plus grandes frayeurs, surtout quand il lui montait au cerveau. Elle s'était déjà jetée contre une vitre la fois où la femme de ménage l'avais enfermé par mégarde dans une chambre.
Elle lui fit un sourire espiègle, mais si ses yeux trahissaient son appréhension c'était bien les seuls. En plus elle venait de remarquer le disparition de son AEA avec qui elle se sentait en sécurité. Mais bon, dans le pire des cas son couteau était placé à côté de son scoubidou dans la poche arrière de son jeans il lui suffisais d'un geste pour le sortir si besoins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeJeu 3 Jan 2013 - 12:30

Le silence de plomb s'installa dans la pièce après les paroles de Quentin, Kimy avait l'air..Surprise. Cette réaction de sa part fit penser à Quentin les pires scénario. Elle reculant dans un coin, apeurée. Elle a peur, son coeur bat cent fois plus vite. Les mains devant elle, Kimy terrifiée perd tous ses moyens.. Il essaie de s'approcher, mais elle recule encore, inlassablement. Kimy arrive près de la barrière, Quentin se rapproche lui aussi et l'air désolé et affolé par sa peur. Il essaye de la retenir, la jeune fille fait un pas de trop.. Elle bascule contre la barrière et tombe au milieu de la pièce dans un grand fracas . La nuque brisée , elle meurt sur le coup et l'expression horrifiée reste figé sur son visage à jamais. Quentin se précipite auprès d'elle, il saute agilement la rambarde et arrive lui aussi au milieu de la pièce. Plus rien n'existe à part Kimy à ce moment-là, il place son oreille sur sa poitrine.. Plus aucun battements, Quentin la regarde les yeux en larme et la rage au coeur. Il se déteste lui-même et donne un violent coup de poing contre le sol,brisant ainsi ses phalanges et pleures toutes les larmes de son corps sur le siens.. Ça pourrait sembler "exagéré", mais Quentin est quelqu'un qui s'attache très vite aux inconnus , si il les approche. Surement sa "maladie" qui a engendré ce besoin d'affectivité compulsive..

Soudain, le regard de cette fille croisa le siens. De magnifique yeux azur transpirant la gentillesse..Puis, un grand sourire espiègle.


- Ah ... Enchanté ! Moi je suis claustrophobe, comme quoi ... Et puis tu sais Quentin, tu peu me tutoyer, j'ai pas 40 ans non plus !

Se moquait-elle de lui?Ce sourire, Quentin le connaissait très bien, mais sous une forme un peu plus fourbe et sournoise.. C'était le même sourire qu'Alicia, il fit un petit pas en arrière déstabilisé et commença à cogiter un peu sur ce qu'elle avait dit. "Enchanté!" Déjà, ça lui faisait un peu bizarre. Lui qui se connaissait mieux que personne, étant une personne vraiment spéciale, pour ne pas dire "mauvaise".. Qu'on soit enchanté de le connaitre? Il conclut donc que ce n'était qu'une simple formule de politesse et analysa le reste. Elle était claustrophobe, une maladie mentale comme lui. Certes, moins effrayante pour les autres mais ça devait être tout aussi terrible pour elle. Ne pas pouvoir tenir en place dans une pièce fermée, elle devait surement être mal à l'aise ici. Et, c'était peut-être aussi pour ça qu'elle faisait des pirouette? Pour occuper son esprit torturé par l’emprisonnement. Puis ensuite était venue la remarque sur son vouvoiement. Elle préférait donc qu'ils se tutoient.. Donc, tutoiement voudrait aussi dire rapprochement, rapprochement potentielle amitié et cela impliqué surtout "danger imminent pour Quentin" . Mais vu la situation, il ne pourrait pas rester ici seul.. Enfermé dans cet endroit, il devait bien y avoir un danger beaucoup plus important ici..Et, ce faire des amies était donc essentiel.

Quentin fit un nouveau pas en arrière, une simple mesure de précaution.


-Ça doit pas être facile.. Surtout dans cet endroit.. Bie-

Une sensation de douleur le coupa dans son élan,ses dents.. Il avait mal.. Quelque-chose dans ça bouche le faisait souffrir. La souffrance s'intensifia d'un coup, il toussa violemment les yeux fermés et cracha un peu de sang au sol. Quentin tomba, un genou au sol les yeux fermés. Ses gencives se déchirèrent et la bouche grande ouvert on vit ses canines s'allonger, un liquide noirâtre coulant sur ses deux dents qui c'étaient transformer en crocs acérée. Haletant et sous l'emprise de la souffrance il ne se rendit pas tous de suite compte de ce qui venait de se passer.. N'ayant pas l'habitude et vu que c'était la première fois, il gémit de douleur..
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
Kimy Androux
Kimy Androux

+
Féminin -
Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty0 / 1000 / 100Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty

• Age : 22
• Pouvoir : Transformation de son scoubidou en baton ou grappin Z
• AEA : Lencelot, Léopard des neiges blanc et aillé et accessoirement extrêmement con ...
RP en cours : Et si ... non rien (Pv Quentin Nanford)

- Un histoire de cerveau ? (PV Eva-Sophie Viergil)

Messages : 59
Inscrit le : 13/04/2012

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeVen 4 Jan 2013 - 15:20

Quentin semblait déstabilisé par la réponse de la jeune fille. Ce qui eut pour effet de la faire sourire de plus belle. *Avoue que tu est complètement dingue de lui, hein ? Tu peut pas te le cacher ! Crétine !"
Retombant dans sa timidité habituelle elle arracha son regard des yeux sombres du jeune homme et fixa le sol ce qui lui permis de remarquer que Quentin était pieds nus. Comme elle. Une de ses mèches rebelles lui tomba devant son oeil droit mais elle l'ignora. Regarder quelqu'un dans les yeux était gênant, surtout pour elle. Regarder autre part que dans les yeux était bizarre, elle tenta de fixer son attention sur autre chose, la fenêtre ... En pleine conversation elle pouvait pas se disparaître et rejoindre la liberté par cette fenêtre. En même temps poser ses affaires et commencer à faire du scoubidoo pour se détendre aurait voulue dire quelle était prête à rester, mais elle avait plutôt envie de découvrir le toit et les environs, l'extérieur.

-Ça doit pas être facile.. Surtout dans cet endroit.. Bie-

Elle était tout à fait d'accord c'était pas son endroit préféré. Il arrêta brusquent de parler. Elle releva la tête, surprise, et remarqua qu'il avait reculer de quelques pas. Elle ne s'en étonna pas et ne se vexa pas, elle le trouvait au contraire vraiment incroyable de s'isoler pour ne pas faire souffrir son entourage. Et elle se dit que ça devait vraiment être difficile pour lui.
Croisant son regard sombre elle vit tout de suit que quelque chose n'allait pas. Il semblait à la fois souffrir et ne pas comprendre pourquoi. Il se mit à tousser et cracha du sang. Certaines personnes pourraient avoir peur de ce liquide rouge. Mais Kimy avait au contraire plutôt l'habitude, nombreuses étaient les plaies sanglantes qu'elle s'était fait juste en courant dans la forêt et en grimpant à l'écorce tranchante de certains arbres. Par contre cracher du sang ça lui était jamais arrivé.
Affolée elle laissa tomber son sac et ses affaires qui lui encombrais les mains et se précipita aux côtés de Quentin qui était tombé un genoux au sol. Dans le même mouvement elle s'agenouilla désireuse de l'aider.

- Ca va ?!?

*Question débile ! Evidement que ça va pas !* Il poussait un gémissement de douleur. Elle posa sa fine main sur l'épaule musclée du jeune homme sans serrer ni le forcer à relever la tête, mais juste pour être présente. Plusieurs sensations l'envahirent, le tissus de la chemise sombre que n'était pas la sienne et en dessous la chaleur de quelqu'un d'autre et sa respiration qui s'accélérait. Trop inquiète pour en être gênée elle ne savait que faire.
Sentant ce contact, le garçon releva sa tête vers elle. Et Kimy terrifiée écarquilla ses grand yeux bleus. La première chose qui lui traversa l'esprit fut *Vampire !*. Son stress accumulé, sa surprise et son horreur, rassemblé la firent réagir avec plus de violence que prévus.
Trop horrifiée pour emmetre le moindre son elle fit un bon en arrière, retirant du même geste sa main de l'épaule de Quentin. En un clin d'oeil elle était de nouveau sur pieds et près de la rambarde. Avec toujours cette même vivacité sans lâcher le "Vampire" des yeux elle était perché dessus. Ses pensées défilèrent à une vitesse hallucinante. Kimy se dit que décidément elle avait un esprit de piaf sans cervelle. Mais au moins si il attaquait ... puis pensa qu'il pouvait aussi ne pas attaquer.
Il n'avait pas changer de regard et ne semblait pas, du moins pour le moment, lui vouloir de mal. Mais son coeur bâtait la chamade dans sa poitrine et elle avait peur. Ce quelle voyait n'était pas humain et renforçait sa claustrophobie elle s'imaginait déjà qu'il continue à se transformer et qu'elle se retrouve coincé dans ce hall avec pour toute compagnie un monstre assoiffé de sang. Un frisson glacé lui parcouru de dos et les cheveux de sa nique se hérissèrent.

Accroupie sur a rambarde sans se tenir, les avents bras sur les genoux et les poings serrées, une simple pression sur ses talons l'aurais fait basculer dans le vide, mais elle maîtrisait parfaitement cette position et n'avait aucune envie de se mettre debout. Déjà que comme il était à genoux elle le regardait de haut, autant ne pas exagérer. Dévisageant le jeune homme elle se demandait si c'en était bien un tout en essayant de calmer les battements affolées de son coeur. C'était toujours le même, toujours ces mêmes yeux brillants et pourtant pareils à des trous noirs qui attiraient son regard bleu-clair et semblais l'ensorceler et lui faire perdre tout ses moyens. Mais sa bouche ouverte laissait voir de longs crocs blancs acérés et des goûtes noires perlaient de leurs extrémité et venaient se mélanger au sang étalé sur le parquet.

- ça pour un démon c'est sur que c'est un démon ... même si je l'imaginait plus aux sens plus ... figuratif du terme ... Elle souffla ces mots pour elle même avec une pointe d'ironie, mais le silence qui régnait dans la pièce permettait au "vampire" de l'entendre. " Il est mauvais ..." ces paroles lui revenaient.
Puis elle se repris. Ca ne lui aurait fait plaisir de se retrouver muni de grosses dents qui font super mal et que en plus tout le monde flippe et s'éloigne en la voyant ... En plus il était possible que le démon dont il parlait ne soit pas ces deux dents plus grandes que la moyenne. Son expression interloquée mélangée à la souffrance le prouvait, cela ne pouvait être qu'un des pouvoirs dont parlait le tableau et que le jeune homme venait de découvrir. Ne sachant pas si Quentin avait toute sa tête elle préféra y croire et enchaîna sur un ton qui se voulait rassurant, mais elle avait trop peur pour descendre de sa rambarde. Désolé ... tu m'a fait peur ... heu ... tu vas bien ?

*Question débile n° 2 !!* Tout s'était passé trop vite et elle entendait toujours le son du sang qui battait à ses oreilles à cause de la frayeur quelle avait eut. Et elle s'en voulait aussi un peu, et se dit qu'elle n'était rien d'autre qu'une flippé ... Mais pensa aussi que si elle avait été dehors elle n'aurait peut être pas eut une réaction si violente.
Elle espérait qu'il allait répondre quelque chose de censée et pas "BRWAAA ZE VA TE CHUCHER LE SANG ET T'EMPOISONEEEEEEER !!!" Là, elle se serais laissé tomber en arrière en irais se réfugier tout au fond de la pièce en tremblant ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeSam 5 Jan 2013 - 11:43

Le sang devant lui ne semblait pas effrayé Kimy, au contraire ça lui semblait anodin. Un peu comme si elle avait déjà vu plusieurs fois le sang couler , encore une fois, Quentin se plongea dans ses pensées.. Kimy aurait très bien pu être une tueuse?! Non, cette idée sortie vite de son esprit. Elle ne pouvait pas en être une, déjà car, elle avait l'air trop douce et gentille. Mais aussi parce que, si il continuait à se monter la tête il finirait par devenir fou. Donc, il en conclue donc qu'elle n'était bel et bien pas une meurtrière.

Elle changea vite d'air, de non-effrayé par le sang , elle passa à affolée. Non pas par le sang, mais par le fait qu'il en crache. Elle s'approcha de lui et s'accroupit, montrant qu'elle voulait l'aider..


- Ca va ?!?

Il ne c'était pas encore rendu compte que sa distance de sécurité avait été brisée. Chose qu'il aurait immédiatement repéré en temps normal, mais là la douleur ne lui permettait pas de réfléchir correctement . Non, il ne s'en était pas rendu compte et ce ne fut que lorsque sa douce main toucha son épaule qu'il s'affola.. Il sentis sa colonne vertébral être parcouru de frissons , son coeur battait à la chamade.. De légers tremblement commençait à l'envahir, Quentin se sentait mal et bien à la fois.. Son esprit lui dictait de vite corriger cette erreur de la part de Kimy, mais son coeur.. Oui son coeur corrompue par sa maladie lui disait de rester avec la belle brune aux reflets roux. Il lutta conte cette sensation intense qui le pénétrait au plus profond de son âme et parvint à garder son calme.. Même si quelques tremblements persistaient.
Les yeux de la jeune fille vinrent découvrir le fin mot de l'histoire et ne tournèrent pas autour de pots. De la peur, Quentin avait vu la peur dans ses yeux! Son coeur se froissa lorsqu'il ressentit les sentiments de Kimy à son égard et son esprit se maudit.. Si il l'aurait pu -et si il aurait eu le courage de le faire- , il se serait mordu la langue jusqu'au sang pour ne pas avoir cette état de mal être qui lui collait maintenant à la peau.. Le temps reprit son cour, Kimy bondit en arrière horrifiée parce qu'elle venait de foir, deux crocs immaculés recouvert d'un liquide noir. Quentin remonta ses mains vers sa bouche et découvrit enfin ce qui avait fait si peur à Kimy. Et pour tous vous dire cher lecteurs, cela l'effraya aussi pendant une seconde.. L'idée d'être devenu un monstre, il ne pensa pas réellement au Vampire contrairement à Kimy, quelque-chose de plus grave encore le tourmenté. La jeune fille était montée sur la rambarde.. Elle pouvait tomber, comme dans le scénario qu'il avait précédemment imaginé.. Cette vision d'horreur qui lui revint tel une balle le touchant en plein coeur fut du plus grand effet. Il baissa la tête, sa chevelure noire couvrant son visage.. On pouvait détailler un tremblotement plus intense au niveau de celui-ci.. Quentin sanglotait le plus silencieusement possible. On pouvait néanmoins remarquer quelque goûtes sur le sol.

- ça pour un démon c'est sur que c'est un démon ... même si je l'imaginait plus aux sens plus ... figuratif du terme ...

Ses quelques mots n'arrivèrent pas aux oreilles du "Vampire", seul le ton quelque peu ironique le toucha. Il repensa une nouvelle fois à Alicia qui pour lui était devenu la peur, le mal..Le diable en personne.. Contrairement à Mélanie qui elle était la plus belle des anges, sa déesse qui noyait son coeur de bonheur. Mais qui en le quittant perça son abdomen d'un coup d'épée bien placé.De nouveau mots vinrent frapper à l'oreille sourde de Quentin:

-Désolé ... tu m'a fait peur ... heu ... tu vas bien ?

Ces paroles auraient du remonter le moral du jeune homme, mais il était tombé bien trop bas. Dans les méandres de son esprit il naviguait, son corps n'expriment plus que la tristesse et le désarrois. Ses sanglots gagnèrent en intensité et il essaya de dire quelque-chose pour signale qu'il était encore conscient.

-Je..J..

Mais rien, ses pleures noyaient ses paroles ,il ne pouvait pas parler.. C'était trop.. A ses pied le sang c'était mélangé au liquide noir et au larmes..Drôle de mélange, mais sa résumait bien la situation. Le liquide noir symbolisant l'horreur, le sang la douleur physique et les larmes la douleur mentale.


Dernière édition par Quentin Nanford le Mer 9 Jan 2013 - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
Kimy Androux
Kimy Androux

+
Féminin -
Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty0 / 1000 / 100Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty

• Age : 22
• Pouvoir : Transformation de son scoubidou en baton ou grappin Z
• AEA : Lencelot, Léopard des neiges blanc et aillé et accessoirement extrêmement con ...
RP en cours : Et si ... non rien (Pv Quentin Nanford)

- Un histoire de cerveau ? (PV Eva-Sophie Viergil)

Messages : 59
Inscrit le : 13/04/2012

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeSam 5 Jan 2013 - 22:12

Kimy avait peur. Mais pas seulement de la personne en face d'elle. Elle avait peur de se retrouver enfermée dans cette salle. Et elle avait l'impression de ne rien pouvoir faire contre cette peur qui montait en elle et qui, petit à petit, la faisait sombrer dans une panique, qui la terrifiait plus que tout. Cette peur pour la jeune fille était un cercle vicieux. Elle avait peur que les portes ouvertes se referment sur elle et qu'elle sombre dans la terreur, au final elle avait peur d'avoir peur. Et, inlassablement, dans sa tête une voix lui disait et lui répétait de fuir, de sortir, de partir.

Qui était ce garçon ? Elle pouvait très bien le laisser tomber et quitter cet intérieur oppressant pour rejoindre l'extérieur, tellement accueillant et hospitalier mais pour le moment inaccessible. Un extérieur où elle était sure que le plafond ne lui tombe pas sur la tête et que les murs l'écrasent. Au fond la seule chose qui la retenait était Quentin.
Elle lutta pour ne plus y penser, pour ne pas écouter cette voix qui lui disait de s'enfuir. C'était tellement facile et même trop facile. Mais pourquoi continuer à souffrir à cause de quelqu'un qu'elle ne connaissait pas ? La seule réponse qu'elle trouva était que lui, il souffrait plus qu'elle. Elle respira un grand coup pour reprendre l'air qui semblait lui manquer et rassembla son courage pour combattre sa claustrophobie. Kimy se répéta que deux portes étaient ouvertes que ce hall était très grand et qu'il y avait aussi des tas de fenêtres. Elle se concentra sur Quentin et chercha à oublier qu'elle était à l'intérieur. C'était la première fois qu'elle le faisait. Elle regardait la peur en face et lui criait qu'elle ne céderait pas, pas maintenant. Et elle avait vraiment besoin d'entraînement ..

Le garçon n'avait pas bouger. Il s'était contenté de lever les mains vers sa bouche. Et de rabaisser la tête vers le sol. Ses épaules basses étaient agités de tremblements. Pendant un instant la jeune fille le regarda, la tête penchée, sans comprendre. Puis, horrifiée, elle réalisa qu'il étouffait des sanglots et que des larmes tombaient dans le sang avec de léger "plocs", puis se mélangeaient et disparaissaient.
*Pleurer=faiblesse* Elle envoya un coup de poing imaginaire et rageur à cette égalité. Elle ne savait pas quoi penser des larmes mais savait que ce n'était pas le moment de rabaisser les autres.

Et porta sa main à son oeil droit en appuyant sur son front de ses doigts, et en se mordant la lèvre inférieure. Ses yeux étaient plissés et pendant un instant elle se dit que se laisser tomber en arrière et faire exprès d'atterrir sur la nuque aurais été la meilleur chose à faire. C'était sa faute, elle ne voyait pas d'autre explication. Sa faute si il avait mal, mal à l'intérieur. Et elle, elle était une moins que rien ... Elle n'aurait pas dut le repousser aussi violemment. Un toute petite voix lui disait pourtant qu'elle avait eut peur, qu'elle n'y pouvait rien, et qu'elle était trop dure avec elle même. Son argument contre était qu'elle aurait dut avoir le courage de ne pas flancher devant deux canines un peu plus longues que la moyenne, comme elle devait avoir le courage de rester à l'intérieur. A cette pensé une goûte de sueur perla de son front et vint rouler sur la main.

-Je..J..

Bon il était vivant. Maintenant il était temps de réparer son erreur. Elle n'avait pas beaucoup d'idées pour ça mais lui montrer qu'elle n'avait plus peur et qu'elle voulait l'aider devait être un bon début. Elle descendit avec souplesse de la rambarde et dans une glissade sur les genoux, elle se retrouva près de son sac. Elle ouvrit une poche et saisit 2 paquets de mouchoirs en papier qu'elle avait mis là le jour où elle était malade, et qu'elle n'en avait jamais utilisé un seul allez comprendre pourquoi. Nouvelle glissade, en une fraction de secondes elle était de nouveau assise sur ses talons, devant le garçon, la tache de sang les séparaient. Elle déplia fébrilement quelques mouchoirs pour les poser sur le sang et en tendit un neuf à Quentin.

- Excuse moi ... Je suis désolé ... c'est que ... Elle hésita un instant puis repris, En fait j'ai peur que les portes se ferment et pas de toi toi hein ! C'est pas ta faute. C'est moi ... Je suis une peureuse c'est tout ... tes dents ça m'a surpris. C'est la première fois que ça t'arrive ?

Les mouchoirs absorbaient petit à petit le sang, les larmes et les goûtes noires, qui avaient finit de couler des canines de Quentin, et le papier commençait à virer au pourpre.
Toujours la main tendue la jeune fille souriait amicalement et avec sincérité, elle voulait lui remonter le moral. Ici, comme il était nouveau, il n'y avait personne pour le faire. Elle se dit ironiquement que elle, si elle avait eût le même genre de problème personne non plus serait venue à son secourt. *Seul est juste et bon, disait Zaratoustra, l'homme qui ne fait pas à autrui ce qu'il juge ne pas convenir à lui même.*
La jeune fille tremblait légèrement, son visage brillait de sueur et sa respiration s'accélérait petit à petit et gagnait en puissance.
Elle déglutit, c'était plus difficile que prévus, elle ne tiendrait plus longtemps. Ses yeux faisait parfois des saut vers la porte entrebâillée, si proche, même si elle menait vers les dortoirs, elle attirait Kimy et lui donnait un peut plus de courage. C'était ouvert elle pouvait sortir quand elle voulait. Mais elle se sentait de plus en plus oppressée par ses murs qui lui obturaient la vue et ce plafond qui lui cachait le ciel. Comme d'habitude elle avait envie de retirer ses vêtements, et en plus il était vrais que son pull commençait à lui tenir chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeDim 6 Jan 2013 - 23:04

Quentin entendit quelque-chose frapper le sol, son coeur fit un bond lorsqu'il entendit ce bruit.. Il arrêta de sangloter un court instant et pensa à.. Non.. Pas la rambarde.. Ce n'était pas possible, elle ne pouvait pas ! Mais, il reprit vite de couleur en voyant qu'elle était juste descendue de la rambarde.. Elle lui avait fait une de ses frayeurs! Toutefois, si on voyait le bon côté des choses , ça lui avait fait arrêter ses pleures. Kimy revint le voir avec deux paquets de mouchoir neuf, elle s'arrêta devant la flaque et s'accroupit, elle commença à essuyer le sang et le Venin au sol qui s'étaient mêlés aux larmes de Quentin.. Elle lui tendit un mouchoir, pour qu'il s'essuie lui aussi..

- Excuse moi ... Je suis désolé ... c'est que ... En fait j'ai peur que les portes se ferment et pas de toi toi hein ! C'est pas ta faute. C'est moi ... Je suis une peureuse c'est tout ... tes dents ça m'a surpris. C'est la première fois que ça t'arrive ?

En effet, elle avait vraiment l'air de s'en vouloir malgré son affolement... La claustrophobie. Ça devait vraiment être terrible vu la peur qu'il lui avait flanqué , une belle frayeur. Son sourire , oui son si beau sourire calma un peu Quentin qui respirait plus doucement.. Son coeur battait moins vite, mais lui aussi avait la sueur au front. La sueur, cela lui rappela le temps où il était un Don Juan.. On aurait dit un vrai Incube à l'époque, il attirait les femmes de tous âges comme la lumière attirant les insectes. En la voyant jeter quelque coup d'oeil vers la porte il se sortis de ses pensées et pris vite le mouchoir. Puis, commença à s'essuyer.

-..Oui...La..La première fois...Fit-il en frottant avec le mouchoir ses longues crocs..

L'état dans lequel était maintenant Kimy l'inquiétait un peu à vrai dire.. On avait l'impression que si elle ne passait pas cette porte, elle ne tiendrait pas plus d'une minute consciente.. Mais le fait qu'elle reste, contenant ses peurs pour le rassurer le toucha droit au coeur. Cette attention était digne de l'ange, qui soignerait un Démon , lui offrant ainsi la rédemption.. En ce moment, là il aurait voulu faire quelque-chose pour la rassurer.. L'aider à se sentir mieux. Il aurait même voulu la serrer dans ses bras pour calmer ses angoisses .. Mais , en fin de compte ça n'aurait fait que lui faire encore plus peur..

-Tu sais..Dit-il après un long silence qui perdura un peu après ses deux mots.. Tu peux sortir... Je pourrais très bien m'en sortir seul..

Encore une fois, il cherchait à s'éloigner des autres pour ne pas les blesser.. Et surtout, pour ne pas qu'elle se sente mal...

-Je n'aime pas te voir comme ça....Et de tout façon... Ça voix,aussi bizarre que cela puisse paraître ne sonner pas comme quelqu'un qui se plaint , même si au même moment une petite larme venait caresser son visage ... J'ai l'habitude..

La larme descendit lentement, surement, brûlant presque la peau du " Vampire " , malgré son sourire content d'avoir enfin pu approcher quelqu'un.. On voyait bien dans cette seule et unique larme qu'il était triste de la quitter.. La goûte d'eau tomba au sol et émit un petit "ploc" qui résonna dans toute la salle..
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
Kimy Androux
Kimy Androux

+
Féminin -
Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty0 / 1000 / 100Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty

• Age : 22
• Pouvoir : Transformation de son scoubidou en baton ou grappin Z
• AEA : Lencelot, Léopard des neiges blanc et aillé et accessoirement extrêmement con ...
RP en cours : Et si ... non rien (Pv Quentin Nanford)

- Un histoire de cerveau ? (PV Eva-Sophie Viergil)

Messages : 59
Inscrit le : 13/04/2012

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeMar 15 Jan 2013 - 19:57

HRP :Je m'excuse du temps que ça à pris ...

Quand il lui pris le mouchoir qu'elle lui tendait Kimy n'osait même plus le regarder. La panique montait petit à petit dans ses yeux bleus et elle savait que cela se voyait. Elle n'arrivait plus à réfléchir normalement. Tellement oppressée par ces murs qui lui obstruait la vue et le plafond qui lui cachait le ciel, qu'elle avait l'impression de ne plus pouvoir respirer.

-..Oui...La..La première fois...

Une partie encore saine de son cerveau réussit à analyser cette phrase. Donc il y avait autre chose. Et ce autre chose était dangereux, si elle avait bien compris. Elle jeta un coup d'oeil à Quentin et se rassura un peu voyant qu'il était occuper à sécher ses larmes, ses ... ses crocs et le sang qu'il lui restait autour de la bouche. Il n'avait peu être pas remarquer qu'elle allait sombrer ? Pendant un instant elle resta la bouche ouverte, silencieuse, sans même pouvoir inspirer l'air qui lui manquait. Elle avait honte d'elle même, et se répétait qu'elle n'allait pas se faire enfermer ici et quelle était libre. Mais rien n'y faisait ...
Une idée lui vint pour pouvoir tenir un peu plus longtemps. Elle attrapa le bas de son pull en laine et tira pour l'enlever. En dessous elle n'avait qu'un petite chemise bleu-gris légèrement déboutonnée. Elle frissonna, il faisait assez frais dans le hall mais au moins cette horrible sensation oppressante s'atténua un peu. Quand elle repassa son regard sur le jeune homme. Ses yeux sombres était à nouveau sur elle et à son regard il avait remarquer. Quelle imbécile évidement qu'il allait remarquer ! Il était pas con non plus !

-Tu sais...Tu peux sortir... Je pourrais très bien m'en sortir seul...

"Tu peux sortir" La jeune fille n'attendait que ça. Dit par quelqu'un d'autre elle aurait bondi par la fenêtre sans lui laisser le temps de finir sa phrase. Mais là c'était un peu différent. Les liaisons avec les autres avait toujours été lointaines, vagues pour la jeune fille. Un visage, un souvenir, un sentiment et parfois un nom, qui ne restait qu'un mot parfois associé à rien. Elle avait besoin de quelqu'un ici. Dans cet endroit nouveau inconnu et apparemment qu'elle devrait supporter un bon bout de temps, et un allié face aux autres pensionnaires ... Peut-être était-t-elle tomber sur la bonne personne ? Ou peut-être pas ...
Les phrases du jeune homme était très détachés.

Je n'aime pas te voir comme ça....
Cette phrase la fit limite sursauter. Ces quelques mots alignés pouvaient à la fois ne rien vouloir dire et à la fois tout dire. En tout cas, trop sensible, Kimy l'avait d'abord pris pour une attention particulière, une discrète démonstration d'affection. Avant de ce dire que c'était juste un petit prétexte, quelque chose de gentil destiné à la claustrophobe qu'elle était. Elle espérait juste ne pas avoir attirer sa pitié avec son petit numéro. *Caliméro va !* En même temps elle se disait ça, mais au fond d'elle même elle savait que c'était faux, et qu'elle ne jouait en aucun cas la comédie. Et qu'il falait qu'elle parte ... mais elle pouvait très bien revenir, en tout cas recommencer à faire des scoubiqdou maintenant ne pourrait pas l'aider, son coeur battait déjà trop vite ...

Et de tout façon...... J'ai l'habitude..
Elle ne compris pas tout de suite. Puis resta un moment figée, de surprise et d'horreur. Alors il avait toujours été rejeté par les autres ? Etrangement il ne se plaignait pas. Il souriait. Pourquoi ? Ce sourire fendait le coeur de la jeune fille mais elle ne le montrait pas, ce n'était qu'une émotion caché au plus profond d'elle même tellement loin des autres qu'elle n'apparaitrait peut-être jamais. Un sourire, de la joie, et elle ne comprenait pas. Le visage, caché par cette mèche châtain, exprimait de l'incompréhension et la tristesse, mais pas la pitié. Elle avait toujours haït ceux qui avait eut pitié d'elle, pas question de faire pareil.
Le silence était complet. Kimy se demandait comment on pouvait sourire en disant une telle chose ... Puis elle vit l'inique larme qui vint rouler sur la joue du jeune homme. En l'entendant toucher le sol, elle éprouva de la colère. Pas contre Quentin. Mais envers ceux qui l'avait, et le faisait toujours, souffrir. Ses sourcils se froncèrent légèrement. Et il n'était pas question de faire comme les autres, elle était différente. La rage commençait à bouillonner en elle. Kimy avait presque oublié ses peurs.
Et elle se reconnaissait chez ce jeune homme.
Le collège avait été pour elle un supplice le jour où elle y était allé pour la première fois. On l'avait traiter comme tout le monde, et dans cette sale de classe avec plus de 30 élèves, la porte fermée les fenêtres clauses. Elle n'avait pas put s'expliquer, déjà elle paniquait. Et elle avait hurlé, elle s'était précipité contre la vitre, l'avait brisé d'un coup de pied et avait sauter au dehors. Au milieu de la cour, 1 étage plus bas, elle avait éclaté en sanglots. Et depuis ce jours elle était connue comme la peste, maladie très contagieuse et horrible, et traité comme telle. Les rares fois où elle venait faire des contrôles ou poser des question, tout le monde se détournait chuchotait la fuyait, hurlait parfois quand elle s'approchait. Parfois certains la frappait. Elle ne répondait pas ... ne les regardait pas ... personne ne connaissait la couleur de ses yeux... elle ne méritait pas d'exister ...
Pas question de faire subir ce qu'elle avait subit. Elle choisit de ne pas fuir et de rester près de lui, si il ne la rejetait pas lui même ...

Toujours à genoux elle pris de nouveaux mouchoirs pour emballer ceux qui était plein de sang. Elle s'apprêta à lui faire passer ses intention, mais elle ne voulait pas le contredire. Et elle choisit d'avoir un peu de tact aussi. Alors elle répondit :

-Je ne doute pas un seul instant que tu puisse t'en sortir seul ici. Mais je ne peux pas dire la même chose de moi ... J'avait juste l'intention d'aller poser tout mon bazar dans ma chambre ...

Pendant qu'elle parlait elle avait fait glissé son sac sur son dos. Et le désignait ironiquement. Poussé tout à coup par la panique. Elle se leva :
- Bouge pas, j'revient.

Après ces quelques mots, et sans laisser le temps à son interlocuteur de répondre, elle partit. Si vite qu'on aurait cru qu'elle avait disparue. Ses pas résonnaient dans le couloir sombre, on entendit une porte s'ouvrir voilement puis plus rien. Elle avait réussit à prendre tout son "bazar", comme elle l'appelait, et n'avait laissé sur place que ses paquet de mouchoirs.

Quelques minutes plus tard elle revenait. Ayant laissé son sac à la garde de son AEA elle se sentait mieux. On voyait juste à son visage qu'elle avait ouvert la fenêtre pour respirer l'air véritable. Son visage avait repris ses couleurs, ses yeux pétillait à nouveau.
Cette fois elle entortillait les fils de son scoubidou pour oublier l'enfermement. Une voie dans sa tête lui demanda si elle aurais été capable de réussir là ou tout le monde avait échouer ? Savait-t-elle vraiment si elle supporterait le "démon" de Quentin ? Elle ne pouvait pas répondre à toutes ces questions. Mais par contre elle était sure d'une chose, "on n'a rien sans rien", autant essayer que rien faire. Et maintenant il était impossible de faire machine arrière. Prenant son courage à deux mains elle passa la porte qui séparait le dortoir et le hall ...

HRP : Donc voilà :D
Si t'a envie de voir ailleurs, faire un RP avec quelqu'un d'autre, tu peux quitter le hall. Kimy ne verra personne en revenant c'est tout ... Après si tu veut qu'on continue peu-être qu'il faudrait se trouver un pensionnaire qui est là depuis longtemps pour éclairer nos perso sur le PI par exemple pour ce qui et de l'event auquel j'aimerait participer.
C'est à toi de choisir tout me vas =D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeSam 19 Jan 2013 - 9:24

Quentin gardait se sourire, cet inébranlable sourire. Il ne comprenait pas, oui Quentin ne comprenait pas pourquoi SE sourire et pas un autre. C'était un mélange de bonheur et de tristesse. Bonheur pour la joie ressentie pour Kimy qui serait enfin sortie de son cauchemar et malheur pour la solitude qui allait perdurer.. Mais c'était inévitable, le jeune homme le savait plus que bien. Il fut ensuite coupé dans sa réflexion par quelques paroles.

-Je ne doute pas un seul instant que tu puisse t'en sortir seul ici. Mais je ne peux pas dire la même chose de moi ... J'avait juste l'intention d'aller poser tout mon bazar dans ma chambre ...Bouge pas, j'revient.Rajouta-t-elle après un long silence de Quentin.

Il la vit se tourner et à ce moment-là se déconnecta de la réalité. Elle allait rester avec lui.. Son coeur se noya de larme de joie et cru pendant un instant être heureux.. Mais des flammes aussi ardentes que celle des enfers asséchèrent les larmes et dévorèrent son coeur. Elle ne pouvait pas rester avec lui! Quentin ne pourrait pas rester avec une fille aussi mignonne! Son sang démoniaque finirait par sortir de sa léthargie et pourrait ainsi réveiller la vraie nature du jeune homme. Il ne voulait pas redevenir le Quentin d'avant, il ne voulait plus que la vision.. Ses visions qui aujourd'hui le terrifie tant. Sans le vouloir, une bonne dizaine de scénario vinrent s'afficher dans sa tête, de la chambre de Kimy au Hall. Cela aurait très bien pu arriver, vu qu'il n'y avait pas un chat dans les environs.. Le garçon suait à grosse goûtes au niveau du front. Il tremblait légèrement plus et n'était pas dans son état "normal".. Haletant, son cerveau marchait toujours aussi vite. Son coeur battait à la chamade, elle ne devait pas passer cette maudite porte!

Mais lorsqu'il revint dans le monde réel, elle n'était plus là. C'était comme une illusion qui venait de se dissiper, mais alors.. Pourquoi ses tremblements?! Non, c'était bel et bien réel. Au plus grand malheur de Quentin qui se stoppa soudain l'espace d'un instant. Il repensa brièvement à se qu'elle avait dit.. Il pouvait encore partir, mais cela aurait été l'abandonner et ce n'était pas un scénario envisageable! Il regagna en assurance et ses pensées redevinrent claire. Après tous, il n'avait pas un stock complet de médicament . Et il fallait bien qu'il apprenne à se maîtriser lui-même. Avec un peu d'entrainement, peut-être qu'un jour ça marcherait.. Il ferma les yeux et poussa un soupire, il était seul maintenant et pouvait réfléchir tranquille. Si il devait prendre ses médicaments, il devrait le faire en toute discrétion.. Tous d'abord parce-que: S'enfoncer une énorme seringue dans le bras, ça peut paraître très étrange.. Et aussi parce-que, si il ne prenait pas de médoc', il devrait compenser avec de la drogue forte.. Et vu ce que lui a apporté la drogue dans sa vie social, ce n'était pas une bonne idée d'en prendre devant elle.

Tout à coup, une violente perturbation sortie notre Quentin de ses pensées, il tremblait.. Mais beaucoup!On aurait dit parkinson puissance 10! Il sentie son coeur louper plusieurs battements, sa commençait. La maladie reprenait le dessus! Sa respiration devenait frénétique, affolé il balayait la pièce des yeux! A coter de la porte! Son sac! Il ne réfléchissait plus et envoya sa jambe gauche le plus loin possible vers la rambarde, pas le temps de prendre les escaliers. Elle touche le sol, premier pas. Puis envois la deuxième sur la barrière de bois avec une agilité féline malgré son état de confusion. Deuxième pas. La totalité de ses muscles se contractes, il ne prend même pas la peine de calculer son point d'atterrissage et bondit tel un aigle qui se jetterait sur sa proie. Manque de chance, il n'eut pas une assez bonne détente et atterrie au mielleux de la pièce. Sa cheville tape violemment contre le sol, mais il n'esquisse qu'une simple grimace. Ce n'était plus qu'une question de secondes, il n'était pas question de s'arrêter maintenant! Il rampa rapidement jusqu'au sac et une fois à porter fouilla , puis attrapa la première seringue de médicament avant de l'enfoncer maladroitement dans une de ses veines.. Il n'avait pas l'habitude d'utiliser des seringue, il prenait des comprimés en temps normal. Il avait mal piqué la veine et du se rependre à deux reprises.. Une nouvelle flaque de sang coula au sol et soulagé ses tremblements s'arrêtèrent.. Il resta au sol, haletant mais, soulagé..

Hrp: Comme tu l'as bien compris, je suis partant pour l'Event! Bon, ce sera laborieux mais je pense pouvoir me débrouiller! Alors, d'abord:De quel Event tu parles exactement.( Je vis dans une grotte. Happy )

Et, on devrait en parler aussi un peu en MP. Comment on va arriver, dans quel pièce et tous et tous. :D

Après, si tu préfères qu'on se trouve un pensionnaire. Je suis ok. oui
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
Kimy Androux
Kimy Androux

+
Féminin -
Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty0 / 1000 / 100Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty

• Age : 22
• Pouvoir : Transformation de son scoubidou en baton ou grappin Z
• AEA : Lencelot, Léopard des neiges blanc et aillé et accessoirement extrêmement con ...
RP en cours : Et si ... non rien (Pv Quentin Nanford)

- Un histoire de cerveau ? (PV Eva-Sophie Viergil)

Messages : 59
Inscrit le : 13/04/2012

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeMer 23 Jan 2013 - 23:49

*Le vert sur le bleu, le bleu sur le vert, le vert sur le bleu, le bleu dans la première boucle et on tire ...* Quelle horrible sensation. Plus elle marchait dans ce couloir plus elle avait l'impression que les murs se rapprochaient d'elle. Comme dans Star Wars, elle sourit à cette pensée en se disant qu'il suffisait de voir les choses sous un autre angle pour y trouver un aspect amusant.
Kimy donna un petit coup d'épaule dans la porte entrebâillé pour que celle ci s'ouvre sans que la jeune fille n'aie besoin lâcher son scoubidou. En arrivant sur le perron, elle ne vit d'abord personne et s'affola un peu. Quentin était partit ... Elle ramassa tristement le paquet de mouchoir, le fourra dans sa poche et tourna son regard vers l'ensemble du hall tout en continuant d'entremêler ses fils.

Puis elle le reconnus près de la porte, dos à elle. Il semblait affairé à quelque chose mais elle ne voyait pas quoi. Rassurée elle sourit et se précipita à la rambarde. Posa ses mains dessus, hésita un instant. Puis se dit que c'était plus classe de passer par là. Comme si cela avait été aussi simple que de prendre les escaliers elle déplaça son poids sur sa main droite appuyé sur la rampe et passa tout simplement par dessus d'un seul mouvement fluide. Les jambes collés l'une à l'autre. Et se laissa tomber de l'autre côté.
Sans s'imaginer que Quentin, qu'elle allait, rejoindre, était passé exactement au même endroit peut de temps auparavant. Elle atterrie un peu plus bas, plia les genoux sa main gauche au sol, elle enchaina sa réception d'une roulade, se retrouva sur pieds. On avait seulement entendu un léger "clap" quand ses pieds nus avaient touché le sol, sinon elle n'avait fait aucun bruit. La jeune fille l'air dégagée et naturelle, continua de marcher tranquillement vers la porte du hall.

En se rapprochant elle remarqua une flaque de sang. Et le sien ne fit qu'un tourd dans ses veines. Avec un juron intérieur elle se précipita (encore) vers le blessé. Une fois à nouveau à sa hauteur elle ressortit ses mouchoirs de papier. Jamais elle ne se serait imaginé qu'ils allaient autant servir. Comme la dernière fois elle lui en tendit un, mais par contre un grand sourire illuminait son visage.

- C'est marrent, j'ai comme une impression de déjà vu !

Puis elle remarqua la seringue qu'il tenait à la main. Et ses sourcils se froncèrent. Cet objet lui était quelque peu familier d'ailleurs. Au moment de ses plus fortes crises on lui avait infusé des substances qui la rendait lourde et molle et qui lui embrouillaient le cerveau. Elle avait toujours détesté ça et préférait encore piquer une crise que de reprendre ces "remèdes". Heureusement pour elle on avait finit par se dire que ce n'était pas avec des drogues pareilles qu'on pouvait soigner sa claustrophobie et elle avait tout simplement adaptée sa vie à cette contrainte.

- C'est quoi ça ?! Qu'est-c'que t'a fait ?!?

Son coeur battait de nouveau la chamade. Elle avait peur de sa réponse. Et elle s'engueula intérieurement, et s'empêcha d'imaginer quoi que ce soit avant qu'il ne réponde. Mais en même temps avait-t-elle le droit de demander une chose pareille ? De toute façon il était trop tard, les mots étaient sortit de sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeVen 25 Jan 2013 - 19:56

Quentin avait les yeux mi-clos, sa respiration lente tous ses sens étaient perturbés. Aucun ne fonctionnaient correctement, ils étaient comme "endormis". Il ressentait un peu la même sensation de fatigue d'après une cuite. Son esprit était ailleurs, certes . Mais il était serein. Une main sur l'endroit où il était blessé, il essayait de contenir l'hémorragie qui enfaîte n'était pas bien grave.. Seulement très impressionnante, un simple pansement après avoir désinfecté la plaie et il serait sur pied. En réalité, ce qui procurait cet état de faiblesse était bel et bien son médicament. Notre cher toxico-man pour une fois ne pensait plus, il faisait le vide dans son esprit. Il ne se torturait plus lui-même avec tous et n'importe-quoi. Son cerveau était au repos, ses sens revinrent à un niveau normal et il entendit pile à ce moment-là un petit clap. Il sourit en entendant le bruit, cela lui rappela ses longues escapades sur les toits et autres immeubles de sa cité.. Sentir le sol sous ses pieds, ce clap lui était devenu bien familier. Il sortait souvent la nuit pour ne pas se faire prendre par les "flics" incompétents de son quartier. Ils l'avaient déjà attrapé quelque-fois, mais généralement ils lui faisaient la morale et le raccompagnaient cher son oncle.. Qui saoule ne le sermonnaient quasiment jamais. Seul bon point qu'on pouvait lui accorder.

- C'est marrent, j'ai comme une impression de déjà vu ! Fit Kimy, étaient là. Un mouchoir à la main, tendu vers lui.

Le jeune homme, captivé par son optimisme lui rendit faiblement son sourir. Il avait oublié un instant que son corps souffrait et que Kimy se mettaient en danger.. Mais tous s'inversa lorsqu'il vit ses sourcils se froncer. Son coeur s'accéléra, il reprit une de ses mauvaises habitudes. Il remarqua enfin qu'elle étaient en chemise, une chemise un peu ouvert. Son regard s'égara furtivement sur elle l'espace d'un instant , il sursauta et eut un brusque mouvement de recul lorsqu'il entendit Kimy crier. Il se cogna même un peu au Mur..

- C'est quoi ça ?! Qu'est-c'que t'a fait ?!?

Ses mots avaient eus l'effet d'une menace pour Quentin, il avait eu peur.. Peur de se faire rejeter à nouveau.. Que ferait-elle si elle découvrait sa maladie? Son Démon? Sa bête noire? .. Et surtout les moyens de calmer sa soif charnelle.. Il tremblait un peu, confus par l'émotion. Cette sensation de stress l'envahissait peu à peu.. Comme si il devait donner vite une réponse. Vite! Vite! Vite! Il n'avait pas le temps de réfléchir, alors il se contenta de bégayer un mot qui résumait vaguement la situation...

-Dé...Dé..Démon.. Re..Recule... Lâcha-t-il en plaçant sa main entre eux pour garder une ultime barrière.. On sentait dans ses mots la détresse, le stress et la peur.. Néanmoins, au fond. Il y avait autre chose, si on regardait attentivement ses yeux...On pouvait le sentir.. Ils réclamaient de l'affection, non pas les yeux du Démon qui sonde l'âme de sa proie pour qu'elle succombe à son charme.. Mais des yeux humains, à peine humide..
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
Kimy Androux
Kimy Androux

+
Féminin -
Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty0 / 1000 / 100Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty

• Age : 22
• Pouvoir : Transformation de son scoubidou en baton ou grappin Z
• AEA : Lencelot, Léopard des neiges blanc et aillé et accessoirement extrêmement con ...
RP en cours : Et si ... non rien (Pv Quentin Nanford)

- Un histoire de cerveau ? (PV Eva-Sophie Viergil)

Messages : 59
Inscrit le : 13/04/2012

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeMer 30 Jan 2013 - 14:14

Un instant il avait sourit. Un instant elle s'était perdue au fond de ces yeux sombres et mystérieux. Les crocs du vempire n'étaient plus, remplacés pas des canines une peu plus pointues mais qui étaient moins effrayantes. Trop sensible, Kimy était tombée sous le charme, mais ne voulais pas se l'avouer, sa faible confiance en elle lui empêchais le moindre espoir. Mais lorsqu'elle s'était intéressée à ce qu'il tenait dans ses mains le rêve se brisa et elle avait crié. Elle ne s'en était même pas rendue compte. L'objet signifiait trop de choses pour elle.
Par contre, Quentin, il avait eut un mouvement de recul si violent qu'il s'était plaqué contre le mur. Et, comme pour se protéger d'elle il leva sa main. Et bégaya :

-Dé...Dé..Démon.. Re..Recule...

Kimy surprise, resta un moment figée sur place. Ses yeux bleus planté dans le regard du jeune homme. La jeune fille ne savait plus qui il traitait de démon, si c'était elle ? Désemparée elle voulue insister, trop curieuse. Au moment ou elle commençais sa phrase elle se dit que ce n'était pas la bonne chose à faire. Et se repris.
- Tu ...

Elle referma la bouche et baissa les épaules, un peu déçue. Quand a bouche et le corps du garçon disaient "recule" ses yeux disaient "avance". Qui fallait-il croire ? Elle détourna les yeux et choisit d'écouter la parole. Fixant le sol, elle se leva et, sans lâcher les dalles du hall du regard, Kimy recula pour mettre environ une distance de deux mètres entre elle et Quentin. Puis elle s'assit en tailleur par terre et le regarda à nouveau. Comme elle se rendit compte qu'elle ne pouvais plus continuer son scoubidou elle pris deux nouveaux fils les attacha et commença son troisième ouvrage en réfléchissant. Il fallait faire quelque chose pour aider Quentin, déjà trouver du désinfectant pour les plaies du jeune homme. Son Léopard lui avait parlé d'une infirmerie. Peut être serais aussi bon pour elle de repérer ce lieu qui pourrait lui être d'une aide précieuse.

- Tu voudrait pas ... heu ... aller à l'infirmerie ? Mon AEA nous montrera le chemin ...

Elle se remis à sourire pour le réconforter, peu-être. Et aussi pour dire qu'elle ne lui voulait pas de mal, c'était pas une tueuse en série et elle n'était pas non plus un démon. Sa curiosité était plus forte que tout, mais l'esprit de Quentin était comme une forteresse impénétrable, en tout cas pour l'instant. Elle ne savait pas ce qui lui faisait peur, mais cela devait pas être une chose aussi simple que l'enfermement.
Elle attendait qu'il lui réponde, les fils qui se tordaient entre ses mains étaient désormais jaune et roses, ils luisaient faiblement dans la chaude lumière du hall.

HRP : On dit qu'a l'infirmerie on peut trouver tes médocs ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeJeu 31 Jan 2013 - 20:02

Kimy n'avait pas bougé d'un pouce, ses yeux azur étaient toujours dans les siennes .Quentin pour pas changer réfléchissait intensément. Il avait relancé le débat sur le fait de continuer avec elle ou non. Il ressassa les mêmes arguments, si il la quittait, il pourrait se détendre et être un peu plus à l'aise. Mais si il la quittait, il était seul et surtout il l'abandonnait.. Comme Mélanie l'avait abandonnée. C'était inacceptable. Il ne pouvait pas la laisser seule, comme lui l'avait été.. Mais un autre argument vint pencher de l'autre côté de la balance: si il devaient endurer ce genre de sautes d'humeurs, ça n'allait pas être possible. Son coeur était à la limite de l'explosion, c'était trop pour lui.. Il se contenait avec difficulté et l'aide de ses médicaments.

-Tu ...

Petit à petit, la balance pencher. De plus en plus, sans s'arrêter. Sans baisser moins vite de ce fameux côté. " La solitude". Oh! Solitude! Elle était la seule amie de Quentin depuis Mélanie. Il partageait sa vie avec elle, mangeait, dormait et se réveiller souvent à ses côtés. Trop souvent.. C'est ce que disait son corps. Assez de toi! De la souffrance et de la tristesse! Assez de toi Solitude! Tu as trop longtemps jouer avec la vie! Pars! Et ne revient jamais!

Les yeux de Quentin reprirent leurs lueurs et il détailla la jeune fille, elle venait de lui rendre son espace vital.. Il se détendit et par la même occasion se releva en s'aidant du mur auquel il resta adossé. Il sentis sa cheville lui faire mal et manqua de trébucher. Sa main se colla donc sur le mur pour lui rendre son équilibre tandis qu'il continuait d'observer Kimy.

- Tu voudrait pas ... heu ... aller à l'infirmerie ? Mon AEA nous montrera le chemin ...

AEA? Qu'était un AEA? Cette chose pouvait les conduire à l'infirmerie en tout cas. C'était son seul indice.. Peut-être l'une des "choses surnaturelles" que tous ici étaient capables de faire.. Il ne s'attarda pas trop sur le mot et réfléchit davantage à la signification de sa phrase.

Se quelques mots suffirent à faire hurler son corps de bonheur! La solitude n'était plus et les portes du jeune garçon allaient se fermer à elle pour un petit moment. Cela aurait été si beau, mais le débat que Quentin avait relancer récemment avait trop penché en défaveur de la fermeture des portes.

L'Esprit de Quentin était sombre, noir, et envahi par les ombres.. Il était un Démon, un monstre sans âmes ni consciences. Un Dévoreur d'âmes? Non.. Un Dévoreur de Chaire dont la soif de Luxure ne pouvait être comblée.. Du moins, pas bien longtemps.. La flamme qui brûlait dans ses yeux affichaient un message très clair, il reprit sa froideur, son assurance.. On aurait dit celui qui était avant, mais non animé par les mêmes convictions. Il ne pouvait pas rester, c'était trop dangereux.. Il braqua son regard dans celui de Kimy, comme poussé par un élan mystique de volonté.. Certes assez étrange, mais que ne se voulaient pas menaçante.. Non, juste froid..

-Écoutes Kimy.. Je préfères continuer seul.. Je ne veux pas te faire de mal, je m'en voudrai énormément..Sincèrement, tu te débrouillera mieux seule qu'avec moi.. Ne t'en fais pas pour ma blessure, je suis habitué à ce genre de débordement..Mentit-il.. J'ai une bande dans mon sac et au pire des cas, si je ne trouve pas l'infirmerie, ça me fera visiter le Manoir. Emporté par une soudaine confiance en soit, il s'approcha d'elle-ses mains tremblant légèrement- et passant à la frontière d'une crise furtive pausa sa main sur son épaule et illumina son visage d'un grand sourire éclatant sa froideur en milles morceaux! ..Et bien, c'est ici que nos chemins se sépares.. Puissent-ils se retrouver un jour le jour où je serais guérie.. Il passa pendant une fraction de seconde la frontière et lança un petit clin d'oeil qui se voulait taquin à Kimy avant de la passer.. D'une manière si simple, si déconcertante.. C'était comme si il avait traversé du vent. Aucunes difficultés..Son sac en main..

Quentin avait volontairement passé la limite! Il l'avait fait! Il était à la frontière sans pour autant passer du côté Démon! Il était si fier d'avoir réussi à se contrôler! Un petit frisson lui parcouru la colonne vertébrale lorsqu'il repensa à la manière dont il avait agi par la suite. Il avait été si détendue, décontracté... Et cette manière si poétique de clore sa tirade? C'était fort singulier! Mais, ça lui était venu naturellement. Comme si il s'agissait de sa langue natale.. Il se sentait si bien dans l'ensemble, mais avait tout de même le coeur froissé de quitter la salle.. Kimy n'était pas quelqu'un de mauvais.. Mais lui si et c'était bien le problème..

Hs: Donc, là je te propose 2 truc. Soit on clos le Rp( Kimy ne retient pas Quentin) et notre prochain Rp on se retrouve et on trouve quelqu'un qui en connait plus sur les I.

Soit on continu (Kimy retient Quentin) et on va à l'infirmerie ensemble, puis c'est la bas qu'on trouve quelqu'un qui en sait plus sur les I

Moi, perso les 2 me conviennent, alors je te laisse choisir( ou opter pour une autre option que je n'ai pas évoqué), fais comme bon te semble! :D
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
Kimy Androux
Kimy Androux

+
Féminin -
Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty0 / 1000 / 100Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Empty

• Age : 22
• Pouvoir : Transformation de son scoubidou en baton ou grappin Z
• AEA : Lencelot, Léopard des neiges blanc et aillé et accessoirement extrêmement con ...
RP en cours : Et si ... non rien (Pv Quentin Nanford)

- Un histoire de cerveau ? (PV Eva-Sophie Viergil)

Messages : 59
Inscrit le : 13/04/2012

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeDim 3 Fév 2013 - 15:43

Il y eut un silence. Après que Kimy ai reculée le jeune homme semblais se sentir mieux. Puis Quentin se releva. Kimy remarqua qu'il s'aidait du mur et que sa jambe gauche tremblait légèrement. On pouvais dire que l'infirmerie lui semblais tout indiqué, non seulement il crachait du sang, mais en plus il avait une blessure au bras et pour finir un problème pour se déplacer. Sans compter le soit disant "démon" qui sommeillais en lui, comme il disait. La jeune fille se releva aussi, contrairement à lui elle n'utilisa pas ses mains. Et elle lui rendit le regard qu'il lui envoyait. Ce n'était plus le même. Elle se remis à avoir peur. Avant c'était le vampire qu'elle craignais, et elle avait l'impression qu'il était différend de l'intérieur. Désormais, le vampire était partit mais son regard était devenu glacial. Et Kimy était presque certaine que deux personnes habitait l'être vivant qui se tenait devant elle. Et son corps se raidit, imaginant déjà devoir prendre la fuite pour "X" raisons.

-Écoutes Kimy.. Je préfères continuer seul.. Je ne veux pas te faire de mal, je m'en voudrai énormément... Sincèrement, tu te débrouillera mieux seule qu'avec moi.. Ne t'en fais pas pour ma blessure, je suis habitué à ce genre de débordement. J'ai une bande dans mon sac et au pire des cas, si je ne trouve pas l'infirmerie, ça me fera visiter le Manoir.

Il semblais extrêmement sur de lui, mais Kimy était certaine que dans cet endroit immense, quelqu'un qui ne le connait pas pourrait aisément se perdre. Le simple fait de sortir à l'extérieur était compliqué alors trouver une salle, elle ne préférait pas imaginer. Là il venait de lui dire qu'il allait déambuler dans cet immense manoir avec une jambe en moins et personne pour le guider. Et il refusait son aide parce qu'il risquait de lui faire du mal ... C'était un bon argument ... Mais pas assez convainquant aux yeux de Kimy. Tout le monde passait avant elle, un point c'est tout. Et puis, qu'il essaye un peu, vu la façon d'ont il se déplaçait elle pourrait aisément le semer, à la course ou bien par une fenêtre ... Il s'approchait. Son regard n'avait pas changer, froid et dur. Pas menaçants pourtant, juste ... sans émotions. Plus il se rapprochais de Kimy plus les battements de son coeur devenait plus forts et plus rapides, comme si une grosse caisse dans sa poitrine, battait la mesure d'une musique inexistante. Puis il posa sa grande main l'épaule de la jeune fille. Kimy se figea, arrêta même d'entremêler ses fils, et la batterie se tut un instant, avant de reprendre plus vite que jamais ses martèlements fous.

- Et bien, c'est ici que nos chemins se sépares.. Puissent-ils se retrouver un jour le jour où je serais guérie..

Il souriait et avait à nouveau changé de regard. Comme un coup de vent il lui fit un clin d'oeil et passa juste à côté d'elle. Elle avait l'impression que tout s'était déroulé en une fraction de secondes. Puis, la main sur l'épaule de Kimy, s'en alla.
Il eût le temps de faire deux pas avant qu'elle se retourne. Dos à elle tenant son sac d'une main. Il était peu être sur de lui, mais elle, elle était déterminée. Quitte à lui faire comprendre qui sa vie ne comptait pas plus que celle d'un papillon à ses yeux. Elle saisie cette main qui venais de s'en aller. Non elle n'était pas d'accord. Non il n'allait pas partir comme ça ... Elle répondit au clin d'oeil par un sourire tout aussi taquin.

- Tu t'en fait trop pour moi ! Je suis pas aussi faible que j'en ai l'air.

Resserrant sa prise sur le poignet de Quentin avec un regard déterminée qui signifiait son désaccord. En fait elle avait plus peur d'une douleur morale que physique, parce que face au danger elle pouvais fuir. Une parole un geste ou un simple regard pouvait faire tellement mal;
Elle plaça le pouce et l'index de sa main dans sa bouche et siffla. Un instant plus tard l'immense Léopard blanc apparu. Il avait passé la même porte que Kimy pour entrer dans le hall. Comme quoi il était au taquet cet AEA. Sa maitresse lui envoya un regard, elle n'eut même pas besoin de lui expliquer, ils se comprenaient. L'animal blanc descendit rapidement les escaliers et se planta devant une sur la gauche de sa salle. Une patte en l'air un peu comme un chien de chasse, il attendait que les humains s'approchent. Et semblais dire "C'est par ici les amis !".

- Allez viens, tu partais déjà dans la mauvaise direction.

HS: La troisième option était : "Que je me barre pas la fenêtre" C'était pas assez cool xD

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitimeSam 9 Fév 2013 - 18:40

Quentin se dirigeait d'un pas lent vers la porte du Hall, il la voyait s'approcher de lui. Tel une arche, l'arche que le Pèlerin passe . Que le Pèlerin passe seul et sans personne pour racheter son âme, pour obtenir le pardon de ses pêcher et ne pas finir au purgatoire ou pire, dans les enfers.. Néanmoins, le pèlerinage de Quentin était semer d'embûches et la solitude serait de mise.. Certes, ce serait dur, mais faisable.. Il devrait éviter un peu tout le monde et dans le pire des cas, recourir à sa volonté d'Acier. Alors qu'il allait poser sa main sur la rambarde pour s'aider à monter les grands escaliers du hall..

- Tu t'en fait trop pour moi ! Je suis pas aussi faible que j'en ai l'air.

Une main s'agrippa à son poignet, une main d'une douceur inouïe.. L'Arche trembla d'abord doucement, Quentin aussi tremblait... Son esprit glissa jusqu'à la frontière du Démon, sans aucun moyen de remonter vers le bon côté... C'était frustrant, les tremblements se firent de plus en plus violent.. L'Arche aussi tremblait comme une feuille morte , un sifflement retentis et le jeune homme vit le tigre arrivait tel un éclair blanc. Cette attention perdue causa sa perte, l'Arche qui tremblait au même rythme que Quentin qui passa sur les Terres du Démon. L'Arche explosa, une vision chaotique s'offrit à Quentin. Rien n'était pareil, tous l'ordre était devenu chaos.. Chaos, certes.. Mais était-ce le mal? Est-ce que vivre de ce qu'on aime était mal d'un point de vue général? Aux yeux de Quentin, quand c'était si intense ça l'était.. Les tremblements cessèrent, tous était détruit.. Le prédateur était là..

-Allez viens, tu partais déjà dans la mauvaise direction.

Quentin tourna sa tête vers elle, avec la même assurance que la dernière fois. Un grand sourire illuminait son visage, un sourire qui donnait au jeune homme un air moins craintif, c'était un peu comme un genre de tic.. Un sourire réconfortant, un sourire que rien ni personne ne pourrait ébranler.. Pas un sourire, mais le sourire. Sa main remonta lentement vers celle de Kimy et il la pris dans la sienne.. Un simple contact qui se voulait très chaleureux et amical.. Peut-être un peu trop.. De sa main, il caressait un peu la paume de son "amie".. Et il y avait ses yeux, ses yeux si doux. Ses yeux de félin, Quentin dévorait Kimy des yeux.. Elle était vraiment mignonne..

- J'en ai vraiment de la chance d'avoir une amie si têtue.. Avoua-t-il d'une voix suave et emplie d'assurance. Le Démon avait beau paraître le plus gentil homme du monde.. Il fallait s'en méfier...

Pendant ce temps, dans les ténèbres au dessus d'eux une ombre se mouvait, plus discrète qu'une souris et mille fois plus agile que Quentin et Kimy..

- Maître Asheroth...Se murmura l'ombre d'une voix aigue de manière à ce qu'on ne l'entende pas.. Puis, sans prévenir elle disparu aussi vite qu'elle était apparue.

Quentin et Kimy continuèrent leur chemin vers l'Arche, la solitude n'était plus. D'un pas fluide, il marchait en avançant vers la porte qui en tant qu'Arche avait été détruite par le Démon. Par le chaos.. Mais si l'ordre est ce qui maintient tous, mais ne les fait pas avancer, cela voudrait dire que le chaos serait la création?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] _
MessageSujet: Re: Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]   Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Un Toxico au Manoir.(Pv Kimy Androux) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Hors-Jeu ::. :: Tiroirs scellés :: Archives :: Sujets de PI v.3-
Sauter vers: