AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des crêpes et des bonbons ! [Candy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Des crêpes et des bonbons ! [Candy]   Dim 30 Déc 2012 - 15:37

Après s’être assurée que Peter saurait retrouver seul le chemin des dortoirs, Mahaut le laissa dans le couloir et s’en retourna à ses occupations. Le garçon hésita à moment sur la marche à suivre. Il n’avait encore aucune idée de l’endroit où pouvaient se cacher les mystérieux « I ». A vrai dire, il ne connaissait pas encore assez les lieux pour supposer quoi que ce soit. C’est donc dans un élan de logique tout à fait calculé, qu’il décida de reporter son enquête à plus tard et dédier son temps à l’exploration du pensionnat. Une fois qu’il y serait assez à l’aise, il y repenserait. Pour le moment, Peter avait faim.
Mahaut lui avait fait l’inventaire grossier des pièces du pensionnat en situant vaguement leur agencement. L’enfant savait donc que se trouvait, quelque part, une cuisine. Dans un premier temps, il retourna dans le hall d’entrée. Un mouvement machinal le dirigea vers la porte, qu’il tenta en vain d’ouvrir. Puis, il retourna face aux différentes portes et couloirs qui s’offraient à lui. Mains dans les poches, il se mit à réfléchir. Ses doigts jouaient avec les figurines « le seigneur des anneaux », pendant que son regard oscillait d’un coin à l’autre de la pièce. Après un instant, il s’assit et sorti ses figurines.
-Aragorn, nous sommes perdu !
Fit il en agitant la figurine Legolas, dont on reconnaissait vaguement les traits.
-Non, mon bon elfe ! N’ayez pas peur. Il y a forcément une solution, rappelez vous les paroles de Gandalf au mines de la Moria. Nous devons aller là où l’air est frais. Que voient vos yeux d’elfe ?
Continua t’il en agitant la miniature d’Aragorn.
-Que des ombres, hélas ! Il y a beaucoup de ténèbre dans le couloir de l’est ! Et le couloir du sud nous ramène aux dortoirs !
-Pourquoi ne pas aller au nord dans ce cas ?
-Non, car le nord nous amènera vers la « porte qui ne s’ouvre jamais ». Les légendes elfiques rapportent le temps ancien où elle était ouverte ! Mais la folie des hommes l’a fermée et nous sommes obligés de rester ici maintenant.
-Oui, ce sont les « I » qui se sont alliés à Sauron, Legolas. Dans ce cas, il nous reste la porte ouest.
-En avant !

Aussitôt, Peter sauta sur ses pieds et s’avança vers l’une des portes. Au moment où il s’apprêtait à l’ouvrir, des claquements, semblables à des pas, ramenèrent son attention vers l’arrière. Il tourna la tête.
-Cravate !
Le poney du jeune garçon se trouvait dans le hall, hennissant à la vue de Peter. Tout deux accoururent l’un vers l’autre et se câlinèrent longuement. Lorsque les retrouvailles furent épuisées, l’enfant revint à quelque sujet plus cartésien.
-Cravate, Mahaut m’a dit que tu serais la ! Écoute, puisque tu connais l’endroit, il faut que tu m’emmènes à la cuisine.

Peu après, Peter poussait la porte de la cuisine du pensionnat. L’endroit était sombre et poussiéreux, comme laissé à l’abandon depuis trop longtemps. Les cuisiniers semblaient absents, bien que des restes de nourriture gisaient encore dans des marmites froides. Peter eut un frisson, mais il ne se laissa pas démonter. La présence de Cravate le rassurait –bien que l’on puisse se demander en quoi un poney de un mètre de haut, court sur patte, puisse être rassurant-. Il se servit de ce dernier comme marche pied, afin d’atteindre la poignée d’un grand réfrigérateur.
-Tu as vu ça ? Il y a plein de trucs la dedans !
Paradoxe étonnant, en dépit de son état, la cuisine regorgeait de nourriture. Le frigo était plein à craquer et les placards aussi.
-On va se faire un super repas.
Continua Peter en saisissant plusieurs ingrédients. Il grimpa sur le plan de travail et dégagea la place. Plusieurs casseroles tombèrent à terre, dans un tintamarre terrible, répandant leur contenu périmé.
-Oups…
Haussant les épaules, l’enfant continua son entreprise. Un saladier, du lait, des œufs et de la farine : Peter obtint bientôt une tambouille grumeleuse qui, à force de battement de fouet, le satisfit assez.
-J’espère que t’aime les crêpes Cravate, parce que je sais rien faire d’autre !
Il se retourna : Cravate avait la tête dans le bac à légume du réfrigérateur. A l’annonce de son nom, il leva les yeux et on vit dépasser de sous sa crinière de nombreuses feuilles de carotte.
-A bravo Cravate ! Tu rangeras tout après, je te préviens. Pis laisse pas le frigo ouvert, ça gaspille l’électricité.
Les leçons de sa mère étaient bien apprises. Retournant à sa cuisine, le jeune garçon prit soin de trouver une poêle adéquate à la confection des crêpes : grande et avec des bords bas, avant de se lancer dans la cuisson. Il s’était installé, assit en tailleur, à coté de la gazinière, sur le plan de travail. Pâte d’un coté, assiette de l’autre et poêle dans la main, il versa la première louche de préparation au dessus du feu. Avec des yeux avides, il regarda sa crêpe cuire, tandis que l’eau lui venait à la bouche. Pendant ce temps, Cravate était toujours occupé à fouiller dans les placards du bas en fouettant l’air de sa queue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Des crêpes et des bonbons ! [Candy]   Dim 30 Déc 2012 - 18:37

Candy, Candy, Candy, why run so fast ? You’re going to get hurt.
Candy et Nagini venaient tout juste de s’engager dans un des longs couloirs qui partaient du hall d’entrée. Ils n’avaient aucune idée d’où ils allaient, mais bon, Candy avait affirmé avoir un sens de l’orientation très développé alors tout irait bien, d’après elle… Le serpent noir ne la croyait que moyennement. Dans ses souvenirs, elle n’était même pas capable de retrouver sa chambre certains jours, lorsqu’elle était encore à l’orphelinat. Avec elle, on pouvait s’attendre au meilleur… Comme au pire. D’ailleurs, c’était surtout un jeu de chance, l’exploration de ce pensionnat. Aucun des deux ne connaissait les lieux et ils n’avaient donc aucun moyen de se repérer, malheureusement pour eux. Cet exploration reposait donc complètement sur la chance et Candy n’avait jamais eus de vaine.

C’est pour ça que ni Nagini ni notre sucrerie ne fut surpris en retombant tout simplement dans le hall. Magnifique. Ils tournaient en rond. Magnifique. Décidé à embêter sa maîtresse plus que tout, le serpent plongea son regard dans le sien.

« Rappelle-moi juste un truc : tu as bon sens de l’orientation ? demanda avec ironie le serpent, sur un ton doucereux.
-Oh c’est bon. T’as pas été capable de trouver ton chemin non plus, espèce de… De… Ver de terre ! répliqua la jeune fille après avoir grimacer.
-Comment oses-tu… Pile ambulante !
-Vieux reptile !
-Gamine !
-Serpent boiteux !
-Ça n’existe pas !
-On s’en fiche !
-Casserole !
-Ouai, casserole ! Hein ?
» Répéta Candy, surprise.

Un bruit de casserole avait brutalement coupé la dispute amicale de nos deux protagonistes –et croyez-moi, sinon, demain ils y seraient encore. C’était le bruit de casserole qui tombaient, un vacarme pas possible en somme. Mais dans l’esprit de notre sucrerie, l’idée ne fit qu’un tour… Qui dit casserole, dit cuisine. Or cuisine égal nourriture dans son esprit obsédé par les sucreries. Et enfin, dans la nourriture, il y a toujours des bonbons, n’est-ce pas ? Aussitôt pensé, aussitôt fait, la jeune fille s’élançait vers la source du bruit, un couloir complétement à l’écart. Nagini, en gros feignant qu’il était, se glissait sur les épaules de Candy, en pleine course. Il était lourd, mais ça n’empêchait pas Candy de courir le plus vite possible. Au diable l’infirmerie, au diable sa blessure, le sucre importait plus que tout !

Candy, Candy, Candy, why run so fast ? You’re going to stumble.


C’est vrai qu’un petit réconfort sucré lui ferait le plus grand bien. Tout s’était passé trop vite, il venait de lui arriver tant de choses. La mort de son meilleur ami, entre autre. Et puis maintenant, elle était prisonnière de cet endroit, maudit selon elle. Et pour accentuer le tout, elle se retrouvait avec son cauchemar d’enfance. Vraiment, y’a des jours où on ferait mieux de ne pas se lever ! En pleine réflexion, la jeune fille dû faire un choix : tourner à gauche ou continuer tout droit. Le serpent noir, sur ses épaules, lui susurra doucement de tourner. Candy, n’ayant pas confiance, pesait le pour et le contre, avant qu’une bonne odeur vienne titiller ses narines.

L’odeur des crêpes. Un jour, Alex lui en avait apporté, il y a très longtemps. Elle se souvenait toujours de cette odeur si raffinée pour elle… A contrecœur, elle admit que Nagini avait raison et que l’odeur venait bien de sa gauche. A pas lents, elle s’engagea dans le couloir, avant d’enfin apercevoir une lueur. Une porte était entrouverte et laissa échapper la lumière de la pièce dans le couloir ténébreux. Discrètement, elle regarda dans l’entrebâillement de la porte. Le serpent fit de même, la tête entre les deux oreilles de la capuche lapin de Candy.

A l’intérieur de la pièce, il y avait un poney et un petit garçon. Quel étrange scène, pensa Candy. Le petit garçon assis sur le plan de travail et semblait être extrêmement concentré. Elle entendait d’ici la poêle qui cuisait avec amour des jolies petites crêpes ~ Et de l’autre côté, le poney avait la tête dans les légumes, sa queue battait doucement l’air. D’ailleurs, il avait des feuilles de carottes dans sa crinière… Candy ne put s’empêcher de rire un peu à cette vue. Voulant les rejoindre, Candy poussa la porte. Seulement, au même moment, le serpent descendit de ses épaules, lui faisant perdre l’équilibre. Résultat, boum, Candy était tombée par terre, un sac de farine qui trainait là.

En voilà une belle entrée, Candy. Le sac de farine, à cause du choc avait explosé. Elle était pleine de cette poudre blanche et Nagini semblait fier de lui. Au moins, la farine cachait le sang sur ses vêtements. Même ses cheveux mauves étaient couverts de farine. Mais elle la chatouillait aussi, la faisant éternuer plusieurs fois. Un peu gênée, notre sucrerie se releva en s’essuyant autant que possible. Elle jeta un petit regard au garçon.

« Désolée pour cette entrée… Hmm... Farineuse. Elle toussa un peu. Je ne voulais pas vous faire peur. S’excusa-t-elle avec une moue adorable. Tout ce que je voulais, c’était, je suppose, manger un peu ! »

Elle attrapa rapidement un torchon en parlant, en coupa un bout et le noua autour de sa main blessée, pour arrêter le saignement. Puis elle regarda le garçon, souriante à l’idée de pouvoir peut-être profiter des crêpes ~

Candy, Candy, Candy, why run so fast ? There’s not point to it. Yes, Mum. I run because of sugar ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Des crêpes et des bonbons ! [Candy]   Lun 31 Déc 2012 - 10:40

A l’instant crucial où Peter fit sauter sa première crêpe dans l’air –il fallait préciser que le garçon excellait en la matière- un grand fracas retenti, résonnant en écho dans toute la cuisine. Peter sursauta comme un diable en boite, tandis que la crêpe s’envola en tourbillonnant, elle acheva sa course sur sa tête qui, heureusement, portait un bonnet. Il avait eu chaud, c’était le cas de le dire. Cravate, lui, inébranlable –ou un peu lent d’esprit-, se contenta de sortir la tête du placard et de regarder dans la direction du boucan.
Un épais nuage de farine venait de se former près de la porte. Il fallu plusieurs secondes aux deux compagnons pour en distinguer quelque chose de concret : à savoir une jeune femme. Son drôle d’accoutrement était d’autant plus amusant qu’il était recouvert de farine. Le sweat à oreille de lapin qu’elle portait lui plut immédiatement. Peter la regarda se relever avec beaucoup de curiosité, tandis qu’il reposait la poêle sur le feu, afin de ne plus s’en encombrer. Finalement, après s’être époussetée quelque peu, elle approcha en rompant le silence.
-Tu ne m’as pas fait peur !
Rectifia tout de suite Peter. C’était qu’il tenait à sa réputation. En fait, il avait été surprit, mais pas effrayé, on pouvait lui concéder. Enfin, qu’importe, la jeune femme avait faim, c’est tout ce qu’il fallait retenir. Il renchérit donc avec enthousiasme.
-Ca tombe bien ! Parce que j’fais des crêpes. Tu peux en manger avec moi si tu veux. Je crois pas que Cravate en voudra en fait.
A ces mots, le dénommé Cravate sorti tout à fait de son placard et avança en clopinant vers la jeune femme. Il se statufia devant elle, la tête relevée. On ne distinguait pas vraiment, sous sa crinière, ses yeux. Pourtant il était évident que, lui, voyait très bien. Il fini par bouger, néanmoins, et renifla longuement les vêtements de celle qu’il considérait maintenant comme son invitée. Ses naseaux s’arrêtèrent sur la main bandée. On entendit plusieurs inspirations profondes, puis il lança un dernier regard au visage de la jeune femme et fit demi tour vers Peter. Il n’avait pas encore remarqué le serpent.
-Cravate, arrête de l’embêter.
Intervint le garçon, bien que cela ne fût plus nécessaire. L’enfant s’était relancé dans ses crêpes et celles-ci commençaient à s’entasser sur l’assiette. Il détourna les yeux vers son invitée à son tour.
-Il est un peu comme ça, c’est sa manière de dire bonjour. Mais des fois c’est un peu pénible pour les gens.
Fit il en retournant une crêpe d’une main habile.
-Moi, c’est Peter. Peter Hyneman, et toi, comment tu t’appelles ?
L’heure était aux présentations. On ne pouvait décemment passer à table sans connaître le nom de ses ôtes. Un dernier point restait à clarifier toutefois.
-Dis, si tu veux, j’ai vu de la confiture et du nutella dans ce placard. Alors si tu veux, tu peux les prendre pour les crêpes.
Dit il en désignant le dit placard de sa spatule. Quitte à faire les choses, autant bien les faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Des crêpes et des bonbons ! [Candy]   Lun 31 Déc 2012 - 15:52

« Tu ne m’as pas fait peur ! »

S’était exclamé le jeune garçon au bonnet. Au moins, c’était dit et Candy ne put s’empêcher d’esquisser un sourire amusé. Ce garçon ne voulait apparemment pas qu’elle pense qu’il puisse avoir peur. Pourtant, il avait fait un grand saut lorsqu’elle était tombée, il avait été en tout cas très surpris. C’était mignon. Mais que faisait un enfant aussi jeune ici ? Il ne devait avoir que huit-neuf ans. Elle n’eut pas le temps d’y réfléchir plus que ça, il poursuivit avec une grande joie.

« Ça tombe bien ! Parce que j’fais des crêpes. Tu peux en manger avec moi si tu veux. Je crois pas que Cravate en voudra en fait. »

Un grand sourire apparut sur les lèvres de Candy. Bien sûr qu’elle en voulait ! L’odeur des crêpes remplissait tout la pièce et elle mourrait d’envie d’en manger, même juste une. C’est alors que le petit poney qui l’avait fait rire tout à l’heure s’approcha d’elle. C’était lui, Cravate, si elle avait bien compris. C’était un nom étrange, mais après tout, pourquoi pas ? Son animal portait le même nom que le serpent du grand méchant dans Harry Potter. Et puis son nom à elle signifiait « bonbon » en anglais, alors…

Le dénommé Cravate s’était planté devant elle. Quelque peu étonnée, Candy le regarda longuement, ce demandant ce qu’il lui voulait. Puis, d’un coup, il s’était mis à renifler ses vêtements. Elle se retint de rire, il la chatouillait un peu. Ella avait été toujours très craintive sur ce point-là. Elle sentit son museau près de sa main et observa du coin de l’œil Nagini, qui s’était redressé. Il s’inquiétait pour elle ? Le poney n’allait pas lui faire de mal, elle le savait. C’est pour ça qu’il repartit sans avoir touché à la blessure de Candy. D’ailleurs, le jeune garçon venait de le rappeler à l’ordre.

« Il est un peu comme ça, c’est sa manière de dire bonjour. Mais des fois c’est un peu pénible pour les gens. » Ajouta-t-il.

Ce n’était pas un problème pour notre sucrerie, elle était très câline et aimait bien animaux, enfin elle pensait. Après tout, elle n’en avait pas vu beaucoup dans son enfance, du moins en vrai. Le garçon avait dit ça en retournant habilement une crêpe. Il était doué, pensa tout de suite la jeune fille. Le regard de Candy fut ensuite attiré par la pile de crêpes, qui ne faisait qu’augmenter. Hmm, ça allait être un régal ! Mais Candy reporta son attention sur le jeune garçon, alors qu’il se présentait.

« Moi, c’est Peter. Peter Hyneman, et toi, comment tu t’appelles ? Avant qu’elle ne puisse répondre, il enchaîna. Dis, si tu veux, j’ai vu de la confiture et du nutella dans ce placard. Alors si tu veux, tu peux les prendre pour les crêpes. »

Le regard de Candy suivit la direction indiqué par la spatule. Elle alla ouvrir le placard, à la hauteur de sa tête. Voyons voir… Elle prit les pots de confitures qu’elle voyait. Il y en avait tellement ! Elle les posa d’abord sur la table, après avoir enlevé la farine qui s’était déposé dessus. Framboise, fraise, abricot, pêche, marron. Tout en faisant ça, elle prit la peine de se présenter en retour.

« Candy Darkflows, enchantée ! Et le gros truc noir qui vient de s’installer sur la table –Aie ! – c’est Nagini, mon alter ego astral, si j’ai bien compris. »

En effet, Nagini venait de monter sur la table, décidé à embêter Candy par tous les moyens. D’ailleurs, il était tellement grand, ce boa, qu’il prenait presque la moitié de la table. Et bien sûr, en entendant Candy l’appeler « gros truc noir », il lui avait mis un petit coup sur la tête, avec sa queue. Rien de bien méchant, c’était presque mignon. La jeune fille le regarda un peu, laissa échapper un soupir puis retourna dans le placard pour chercher ce que Peter appelait « Nutella ». Eh oui, dans le monde de Candy, une telle merveille n’existait pas. Elle finit par trouver un pot qui contenait une pâte marron, avec écrit « Nutella » dessus. Elle se doutait que c’était ce qu’elle cherchait mais, par prudence, préféra demander pour vérifier.

« Dis, Peter, c’est ça, le Nutella ? » demanda-t-elle, un peu gênée. « Ca n’existe pas.. Là d’où je viens. » Finit-elle doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Des crêpes et des bonbons ! [Candy]   Lun 7 Jan 2013 - 17:08

La jeune femme se retourna selon les indications du garçon et trouva son bonheur dans un placard mural. Entre temps, un énorme serpent avait prit place sur la table. En l’apercevant, Peter aspira vivement l’air entre ses dents, les yeux ronds, visiblement effrayé. Heureusement, la jeune femme fit immédiatement les présentations et le garçon comprit qu’il n’avait rien à craindre de l’animal. Toutefois il n’était pas rassuré. C’était sans compter sur Cravate qui affichait une indifférence stupéfiante. Le poney approche à petits pas de la bête. Il était juste assez grand pour que ses naseaux effleurent le bord de la table. On voyait ses petits yeux brillants, dépassant d’entre deux mèches de crin, scruter la peau noire et écailleuse du nommé Nagini.
-C’est drôle comme nom, Nagini. C’est comme dans Harry Potter.
Commenta Peter. Comme tout gamin, il avait vu les films. Son père lui avait même lu les livres l’été dernier. A vrai dire, il était davantage porté sur « le seigneur des anneaux », mais cette histoire de jeune sorcier lui avait plu tout de même. Il renchéri.
-Candy aussi c’est un drôle de nom. Mais c’est joli.
Aux oreilles de Peter, qui était américain, cela revenait à s’appeler « bonbon » directement. Il en vint à se dire, sans se douter que Candy s’était justement fait la même réflexion dans l’autre sens, qu’il avait bien appelé son poney « Tie », soit Cravate et donc que ce n’était pas si étrange que cela. L’enfant fit délicatement glisser une autre crêpe dans l’assiette et versa une autre louche de pâte, après avoir graissé sa poêle d’un coup de chiffon huilé. Il adressa un regard à Candy qui lui demandait si elle avait bien trouvé le Nutella, expliquant que la d’où elle venait, il n’y en avait pas.
-Oui c’est ça. Fit il en hochant la tête. Hé dis donc, c’est où d’où tu viens ? Ça doit être vachement loin pour pas que tu connaisses le Nutella.
Peter était assez curieux. Quelqu’un qui ne connaît pas le Nutella, ça ne courre pas les rues ! Surtout que Candy n’avait pas l’air spécialement sortie de nul part. Quoique, ses cheveux roses étaient bien mystérieux, eux aussi. Le garçon était circonspect. Toutefois, il se risqua à une hypothèse.
-Tu es une sorte d’extraterrestre ? Là d’où tu viens, les gens ont les cheveux roses aussi ? Moi, je viens des états unis, tu connais ?
Et voila qu’il était lancé dans un flot de questions. Il déversa son autre crêpe dans l’assiette et estima qu’il en avait cuit bien assez pour le moment. L’enfant éteignit donc le feu et, l’assiette dans les mains, bondit sur le dos de Cravate, qui s’était déplacé entre temps, puis fini sa course les deux pieds à terre. Le poney hennit en secouant la tête, mécontent d’avoir été utilisé comme marchepied et s’en retourna près du frigo, à la recherche d’un reste de carotte. Peter déposa son œuvre sur la table, dans un coin qui n’était pas occupé par les anneaux du serpent. Il tira ensuite deux chaises et s’assit sur l’une d’elles.
-J’ai drôlement faim.
Glissa t’il, même si, pour le moment, il était aussi avide de réponses à ses questions que de nourriture.

[ Pardon pour le temps de réponse, j'ai eu une coupure Internet ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Des crêpes et des bonbons ! [Candy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des crêpes et des bonbons ! [Candy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Hors-Jeu ::. :: Tiroirs scellés :: Archives :: Sujets de PI v.2-
Sauter vers: