AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Enchantée, Edene Karter.. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: « Enchantée, Edene Karter.. »   Jeu 3 Jan 2013 - 20:45

''Chargée de mes trois sacs de voyage remplis de mes vêtements et outils je suivis le chemin que le barman m'avait indiqué. Je voulais y croire, croire que mon père se trouvait par là. Je marchais alors pendant des heures et des heures, le vent glacial me fouettait le visage et je n'y prêtais pas attention. J'avais froid et peur de ce que je ne voyais pas dans le noir, mais papa... papa.. je voulais le revoir. Soudain je vis un vieux bâtiments. ''Mon dieu et si mon père se trouvait dedans !'' Je courus ! De toutes mes forces, me retrouvai devant une grande porte, je la poussai et l'écoutai se fermer avec fracas derrière moi.''

« BAAAAM ! »

Cela résonna puis le silence se fit. Edene Karter regarda autour d'elle.
Un grand hall s'offrait à elle, vide et sombre. Elle posa ses sacs et chercha du regard quelqu'un ou un endroit avec de la population. Mais elle ne trouva rien...
Essoufflée par sa course elle s'assit par terre le dos collé à la porte qu'elle venait de franchir. Elle pensa qu'elle avait trop couru et qu'il fallait qu'elle se repose sérieusement. Depuis le temps qu'elle n'était pas rentrée chez elle et qu'elle ne s'était pas posée, elle ressentait une fatigue grandissante de jour en jour.
Assise là, elle n'attendait rien, elle souhaitait juste respirer. Courir après quelqu'un pendant des mois était très dur. Elle se recroquevilla sur elle même, la tête entre les genoux et garda le silence quelques minutes.

« Regardez la.. la pauvre! Oh oui... la pauvre... Abattue et seule... » Entendit elle soudainement.

Elle releva la tête brusquement, zieuta les alentours, elle ne vit personne. Elle sauta sur ses pieds et avança jusqu'à milieu du hall.

« Mais... ayez pitié d'elle ! Regardez cette pauvre jeune fille, elle est en panique... aidez la... Elle ne sait que faire... N'y a t il personne pour lui venir en aide... ? » Continua la voix.

Edene tourna en rond sur elle même regardant de tous les côtés, vérifiant si elle n'avait manqué de voir aucun endroits.

« Qui va la !? » cria t elle agacée.

Un aigle à ventre roux se posa sur la rambarde de l'escalier. Edene le fixa quelques secondes et tourna le regard ailleurs.

« C'est quoi que tu cherches ? Poursuit la voix
-Non de dieu ! Montrez vous !! » Hurla Edene

Mademoiselle Karter entendit l'aigle déployer ses ailes et s'envoler, elle se retourna pour le voir et elle se retrouva alors nez à nez avec lui.

« Qu'est ce que...
-Je suis là. Es tu aveugle ? je me suis déjà montré. » lui répondit il.

Edene crut halluciner, elle commença à reculer, mais l'aigle l'air intégré par sa réaction avança vers elle en volant. Elle se pressa de reculer et par cause elle tomba sur les fesses, mais même à terre elle continua de reculer vivement jusqu'à la porte tout en regardant l'aigle qui continuait d'avancer. Elle trifouilla rapidement dans son sac et jeta la première chose qui lui vint à la main à la gueule de l'aigle.

« Arrière sale bête !!
Mais ! Arrête !! qu'est ce que tu fais ?! T'es folle ! Cria t il
Ne t'approche pas ! »

Elle vint à lancer son quatrième objet, elle choppa donc le cinquième qu'elle ne pu lancer. Ceux qu'elle avait balancé demeurèrent des objets sans grande importance, tel qu'une brosse, un tourne-vis, un mini-livre etc...
Mais celui qu'elle avait en main avait une importance toute autre. Elle le regarda, c'était le cœur mécanique que son père lui avait laissé avant de partir.

*Boom-boom, boom-boom, boom-boom, pIIIIsht ! Boom-boom..*

« Non, mais tu as perdu la tête ! On fait pas ça tu sais !! »

Edene releva le nez, un peu désemparée elle rétorqua en tendant l'objet vers l'oiseau.

« Oui ! Je suis peut être bien folle, mais je te jure que si tu t'approches tu vas te manger ça dans la figure... !
-Allons, je vois bien que tu vas pas le lancer ce ''truck''
-Ne joue pas à ça avec moi, espèce de... chose ! »

L'aigle s'approcha et elle ferma les yeux en serrant fort le cœur mécanique dans sa main. L'aigle avait raison, elle ne pouvait évidemment pas le lancer. Soudain une lumière jaune-orange en jaillit, elle était éblouissante au point que l'aigle tourna la tête puis cette fameuse lumière s’éclaircit et dégagea une forte énergie qui envoya valser l'aigle à l'autre bout de la pièce. Elle rouvrit les yeux.

« Qu'est ce que c'était !? »

Elle lâcha le cœur qui tomba sur le carrelage en faisait un petit bruit de métal frappé. *Cling !*

« Mais ! Qu'est ce qui se passe ici ?! cria Edene paniquée, Un aigle qui parle ! Mon cœur mécanique qui.. je sais pas quoi ! »

Edene éclata en sanglot, l'aigle au loin se releva, il était à moitié sonné et avait du mal à marcher correctement. Il vola au ras du sol jusqu'à mademoiselle Karter.

« Hurle pas comme ça toi.. Dit il en se posant sur le genou de la jeune fille en pleure, je vois bien que t'es pas venue ici en connaissance de cause et en même temps qui le voudrait. »

Elle continua de pleurer sans rien ajouter.

« He.. ! Tu m'écoutes quand je te parle..
-Mais.. uh uh.. On est ou la ? C'quoi ça ?! Bouuuh... je suis fatiguée tu sais, j'en peux plus, j'ai peut être 17ans, mais je vais quand même le dire. Je veux mon père ! Je... Je sais plus quoi penser... Je crois que je rêve... Oui je... uh uh.. rêve » répondit elle entre ses sanglots

L'aigle soupira, il accrocha ses pattes au poignet d'Edene et la tira vers un panneau posé à droite de la porte. Il l'invita à lire ce qu'y était écrit. Elle sécha ses larmes et lu en silence. Après avoir terminé elle écarquilla les yeux, fixa l'aigle dans les yeux et elle dit tout bas :

« C'est... C'est une blague ?!
-Non Gamine, tu n'iras plus nul part. Tu comprends maintenant ce qui se passait.. 
-Tais toi ! »

Edene se précipita vers la porte, elle tira la poignée dans tous les sens, elle s'acharna dessus, elle essaya même de la dé-faire avec son tourne-vis en vain...
Elle s'adossa à celle-ci et tenta de réfléchir à la situation, elle avait peine à y croire. Les pouvoirs magiques, les animaux qui parlent ça n'existaient pas, comment cela ne pouvait il pas être un rêve ?
L'aigle à ventre roux s'approcha d'Edene et se posa sur le bras qu'elle lui tendit, il se présenta alors :

« Enchanté, Je m'appelle Nut. Je suis ton Alter Ego Astral, celui qui t'accompagnera dans ta vie maintenant. »

Elle le dévisagea et encore un peu inconsciente de ce qui se passait, elle répondit doucement :

« Enchantée, Edene Karter.. »
Revenir en haut Aller en bas
 

« Enchantée, Edene Karter.. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Hors-Jeu ::. :: Tiroirs scellés :: Archives :: Sujets de PI v.2-
Sauter vers: