AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just Wake up [PV : Adrien S. Forester]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

Just Wake up [PV : Adrien S. Forester] _
MessageSujet: Just Wake up [PV : Adrien S. Forester]   Just Wake up [PV : Adrien S. Forester] Icon_minitimeMar 5 Fév 2013 - 23:04

La matinée était déjà bien avancée. Le soleil attendrait son zénith sous peu. La pièce qui lui servait de chambre était était plongée dans un silence qui, parfois, était entrecoupé par des rires ou des cris provenant du couloir. Eliot, toujours prisonnier des bras de Morphée, s'agitait, son rêve se transformait peu à peu en cauchemar.

***

Le pirate observait le décor. Le sable humide sous ses pieds nus, le ciel sombre, les vagues déchaînées, tout lui indiquait une tempête. Une de ces tempête qu'il aimait tant affronté, qu'il aimait tant défier. Un sourire satisfait sur les lèvres, le capitaine glissait le doigt là où aurait dû se trouver sa blessure : rien. Toute cette histoire ; ce garçon aux cheveux bleus et l'apparition d'Al, un fantôme de son passé, tout ça, ce n'était qu'un rêve. Soulagé, déçu, égaré, Eliot cherchait un repère qui l'aiderait, un repère qui le tirerai de son état de confusion.

Maintenant qu'il se croyait éveillé, le pirate se traîna un peu sur la plage. Chacun de ces pas entraînait l'apparition d'un membre de son équipage. Un à un, les pirates apparaissaient. Leur visage marqué d'une effroyable tristesse, leur posture peu soignée, leur chapeau qui était partout excepté sur leur tête, la bataille avait causé tant de morts ? Un deuil affligeant se lisait sur tous les visages. L'atmosphère sombre qui régnait sur la plage coupait l'élan de joie qu'avait provoqué son réveil sur la plage.

Les feux brûlaient sur la plage. Les radeaux qui avaient été repoussés, les corps des marins que l'on avait rendu à la mer, devenaient à peine quelques points noirs s'éloignant du rivage avant d'être avalé par les vagues. Eliot voulut retirer son tricorne, signe d'au revoir, sans succès, puisqu'il n'y était pas. Il se traîna jusqu'au dernier radeau, le seul qui trônait encore sur la plage. Son regard vert se posa sur le visage du défunt. Une femme. Elle était blonde. On aurait dit une poupée que l'on avait vêtu des plus beaux atours. Une poupée sur un bateau pirate ? Une mauvaise blague non ?

Pourtant, si on la regardait bien cette poupée au teint pâle, au teint des morts, était couverte de cicatrices violacées. Une de ses oreilles était, étrangement, mutilée. Attendez ! On arrête tout ! Une demoiselle blonde, couverte de cicatrices à l'oreille mutilée ? Ce ne pouvait qu'être lui-même, ce ne pouvait qu'être Alice.

Si Alice était posée là sur le radeau, pourquoi était-il debout à ce fixer ? Il ne comprenait plus.Tournant la tête vers les pirates, Eliot commença à trembler, un peu, juste un petit peu. La voix de son frère s'élevait de la foule, récitant un à un tous ses échec. Entre deux anecdotes plutôt acides, il disait et redisait : «Elle n'aurait pas dû être un pirate ...»

Et voilà, le capitaine du Reaper ne répondait plus de ses actes. Il fit voler son poing au visage de son frère demandant pourquoi cette atroce farce. Mais son poing ne percuta rien. Il passa dans la tête de l'aîné aussi facilement que s'il n'aurait pas été là. On aurait un illusion. Certains éclatèrent de rire en le fixant. Il s'acharnait encore et encore, toujours en vain.

***

Eliot se redressa d'un bond, le souffle court. Il frissonnait, Sa peau moite était couverte d'une fine couche de sueur. Reprenant peu à peu contact avec la réalité, le pirate se plia en deux lorsque sa blessure se fit ressentir. Non, ce n'était pas un rêve … Le cadet des Wolf se releva, la main sur sa plaie douloureuse et entreprit de changer le bandage seul. Fastidieuse tâche.

Une fois les bandelettes de tissus blanches retirées, l'ancien capitaine prit une chemise qui traînait-là, peu lui importait à qui elle appartenait. Il épongea la sueur, puis, prit de nouvelles bandelettes. Il s'en entoura le torse sans vraiment y parvenir. Trop serrées, trop amples, aucune n'étaient bien faîtes.

Eliot saisit sa chemise de lin et de coton qu'il venait tout juste d'obtenir et l'enfila. Vint ensuite le pantalon de toile, la paire de bottes en cuire et le tricorne. Jetant un regard à son manteau, le pirate hésita quelques longues secondes avant de décider de le laisser là. Puis, pour ne pas rester seul suite à ce cauchemar, pour se changer les idées, également, il inspecta les lits. Des quatre, un seul cachait encore un pensionnaire.

Admirant les quelques mèches bleues, plus qu'étonnante, le pirate s'immobilisa. Bleu. Ce garçon était bien le seul qu'il connaissait à avoir les cheveux bleus. Bien que cette couleur lui paraissait farfelue dans des cheveux, elle le fascinait. Il n'en avait jamais vu de bleus aussi beaux, aussi vif. Encore moins sur la tête d'un être humain. C'est un des points qu'appréciait le pirate chez ce jeune homme. Il n'était pas comme tout le monde. Il sortait du moule et en était fier. Il n'avait rien de banal ! Sortant de ses pensées, Eliot arracha la couverture d'Adrien encore endormi.

«- Aller, lève toi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Ж~Crossword Puzzle Addict~Ж
Adrien S. Forester
Adrien S. Forester

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kréature
-
Just Wake up [PV : Adrien S. Forester] Empty0 / 1000 / 100Just Wake up [PV : Adrien S. Forester] Empty

• Age : 28
• Pouvoir : Te forcer à jouer son jeu. Ouioui.
• AEA : Imbroglio. Un cochon d'inde vert. Qui parle l'humain, le chien, le chat ... Multilangue, ce petit.
• Petit(e) ami(e) : Meuh. Devinez.

RP en cours : Guess Who I Met .. [Eliot Wolf & Al Whelan]
Second Acte

Messages : 29
Inscrit le : 09/07/2012

Just Wake up [PV : Adrien S. Forester] _
MessageSujet: Re: Just Wake up [PV : Adrien S. Forester]   Just Wake up [PV : Adrien S. Forester] Icon_minitimeSam 9 Fév 2013 - 9:44

Je dormais. Je DORMAIS. On me réveille pendant que je dors, crisse. En plus, il fait froid, disons très très froid. Et on m'enlève ma couverture?! Non, non. Il fait froid, je suis enfermé avec un chasseur de mammouth, un pirate transsexuel et un peintre qui s'est trempé la tête dans un mélange de sang et de sauce tomate. Attention, cher agresseur de couverture douillette et innocente, ton heure est bientôt venue.

- Donne-moi cette couvarte! J'ai froid, va mourir dans un coin!
- Allez, lève-toi!

......................Oups. C'était Eliot. Et voilà, juste à voir son air de mort-vivant insomniaque, je regrette d'avoir dit ça. Mais, tout pour que j'aie ma couverture. J'empoignais ce tissu fermement, employant d'un peu de force pour le tirer vers moi. Il finirait bien par lâcher, quoique c'est un pirate, un têtu en plus de ça. Mais pourquoi il me réveille, surtout qu'il doit même pas être tard. Il a quand même bien de la chance d'être le sosie de Greg; n'importe qui d'autre, je lui aurais déjà passé le tissu autour du cou.

- T'aurais pu ne pas tirer dessus, tu sais? Je dormais. Et j'ai froid.

Bon, restons poli, restons gentil ET TUONS CE MOTHERF*CK*R. J'espère au moins qu'il a une bonne raison. Quoique avec ce regard de zombie, on peut supposer qu'il ne va pas trop.

...Visage de mort-vivant insomniaque … Ah, je vois. Je comprends, là. Monsieur a fait un cauchemar et a peur de dormir tout seul. Mais enfin, j'essaie de m'asseoir sur mon matelas moelleux, ou très grincent et dur, choisissez. Non, ne choisissez pas, ce matelas est une merde, et il tue mon dos. Encore pas réveillé, je me laisse choir sur ce dit matelas, avec la grâce d'un ivrogne cachalot bedonnant. J'ai l'air de … d'un gars semi-endormi qui a mal au dos, qui est en tabarnaque parce qu'il a froid. MÂGNIFIQUE, c'est exactement ça.

… Il a réussi a mettre ses bandages tout seul?! Oh, ça doit pas être beau, ça. Mais quand même, de passer d'un lit miteux dans une infirmerie avec des vêtements crottés, une chemise déchirée et des bottes maganées à être debout tout habillé à tirer sur une couverture, je suppose que ça veut dire qu'il va mieux.

Je tiens encore la couverture, que j'ai arrêté de tirer - en fait, que je tirais encore, mollement, pour ne pas la laisser aller -, et je suis écrasé de tout mon long sur mon lit, à l'image d'un bonhomme en pain d'épices agonisant. Maintenant, s'il veut bien m'excuser, [ET IL VA M'EXCUSER] je retourne dormir, moi. À trois... Un ... TROIS !

Voilà. L'ultime dépense d'énergie. J'ai tiré, oui. Plus fort que je n'ai jamais tiré dans ma vie, tiré une couverture, je veux dire. Et Boom; je le vois tomber, tel un mammouth que l'on vient d'abattre. Ceci était une référence à Krahan, ZE colocataire préhistorique. Colocataire qui était justement hors de la chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

Just Wake up [PV : Adrien S. Forester] _
MessageSujet: Re: Just Wake up [PV : Adrien S. Forester]   Just Wake up [PV : Adrien S. Forester] Icon_minitimeSam 13 Avr 2013 - 20:13

« Donne moi cette couvarte! J'ai froid, va mourir dans ton coin !
-Aller, lève toi ! »

L'étrange façon de parler de son compagnon le désarçonnait à chaque fois. Il arrivait à comprendre le sens de ses phrases, bien sûr, mais parfois, c'était compliqué. Couvarte, couvarte, c'est ce morceau de tissu qu'ils se disputaient, non? Mourir dans ton coin? Voilà encore une nouvelle citation à ajouter au lexique des expressions colorées d'Adrien. Le capitaine se contentait de soupirer, il était habitué à recevoir ce genre de fleurs lorsqu'il réveillait son équipage.

« T'aurais pu ne pas tirer dessus, tu sais? Je dormais. Et j'ai froid. »

Eliot continuait de tirer la couverture vers lui. Il n'allait pas bien et il avait besoin de réconfort, la seule personne qu'il pouvait aller voir l'envoyait balader. Pas question de le laisser faire. Le pirate resserra son emprise sur le drap et il tira la couverture un peu plus fort. Sa blessure sur son torse le faisait souffrir un peu plus, mais pas question de lâcher cette couverture, pas tant qu'Adrien n'était pas debout. Le jeune homme à la chevelure bleue s'assit. Peut-être avait-il enfin été touché par l'illumination ? Peut-être avait-il décidé de se lever après tout, le soleil était haut dans le ciel ?

Adrien semblait le juger quelques instants avant de se laisser retomber sur son matelas. Eliot s'était fait de faux-espoirs. Il était habitué aux matelots qui refusaient de se lever, mais pas aux québécois bornés qui refusait de bouger de leur lit. Le québécois, en s'installant pour dormir, tira la couverture vers lui, avec plus de force que le capitaine.

Et … BOOM ! Monsieur le capitaine pirate s'effondra sur son compagnon. Il était affalé sur son compagnon, tel une larve, sur le ventre, une main posée sur sa blessure qui n'avait pas apprécier le choc. Le capitaine pirate retenait un gémissement de douleur.

« Ça fait mal. »

Ces quelques mots qui étaient articuler difficilement furent les seuls preuves de douleur qu'il s'autorisait. Il ne voulait pas montrer à son ami qu'il souffrait. Le pirate roula sur le côté, pour dégager Adrien qui était entre lui et le matelas. Histoire qu'il ne l'empêche pas de respirer avec son poids.

« Désolé. »

Eliot était maintenant sur le dos, la main gauche posé sur ses bandages. La douleur n'était pas insupportable, mais c'était plutôt désagréable. Il respirait un peu difficilement. Dieu qu'il détestait être dans cette état.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+

Just Wake up [PV : Adrien S. Forester] _
MessageSujet: Re: Just Wake up [PV : Adrien S. Forester]   Just Wake up [PV : Adrien S. Forester] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Just Wake up [PV : Adrien S. Forester]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Le Premier Étage ::. :: Dortoir masculin :: n°21 à n°25-
Sauter vers: