AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eyjil Ab Santa Vel'kà [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Eyjil Ab Santa Vel'kà [Terminé]   Mer 10 Juil 2013 - 22:19



* Eyjil Ab Santa Vel'kà


*nom – Ab Santa Vel’kà
*prénom – Eyjil
*age – 8 ans
*née le – L'équivalent du 1er janvier 1111 sur Terre.
?

Pouvoir
Dessiner à la perfection sur son calepin une scène qui va se produire dans les deux jours suivants, ou une(plusieurs) personne(s) qu’elle va rencontrer dans le même délais.

Alter Ego Astral
Ami imaginaire lorsqu'elle habitait encore sa planète, il est apparu sous la forme d'un ours blanc immense, prénommé Doudou. Bien qu'il ait une apparence effrayante, mais il se montre doux et inoffensif envers Eyjil et les gens qu'elle aime bien. Elle ne va nul part sans lui ; C'est un peu son garde du corps, qui lui est totalement dévoué.

Passions
Le dessin, et Doudou.

N'aime pas / Phobies
Les gens méchants, la guerre, être loin de Doudou.



« La liberté n'induit pas l'égoïsme et il n'y a pas d'homme plus libre que celui qui agit parce qu'il pense ses actes justes.»

Histoire

La nuit, lorsque l’on lève les yeux vers le ciel, ce que l’on voit est fabuleux. Nous voyons en premier la lune. Elle illumine les mortels de sa lumière divine, éclaire les chemins de ceux qui se sont égarés dans l’obscurité. Notre regard poursuit sa route, rencontre les étoiles, aussi brillantes que celles dans le regard d’un enfant heureux. Séparément, elles semblent pareilles à des lucioles. Belles et éphémères. Mais ensemble, elles forment des constellations, un véritable océan de petites lumières clignotantes, qui pour certaines, sont à plusieurs milliards d’années lumières. C’est sur l’une d’elle que nos yeux arrêtent leur voyage. Un autre soleil, loin, très loin de celui que l’on connait. Bien plus petit, il diffuse une lumière rougeâtre sur les six planètes qui sont en orbite autour de lui.

Celle qui va nous intéresser s’appelle Lyùm. Une petite planète aux eaux miroitantes, aux chemins rougeoyants. Les habitants vivent en communauté dans plusieurs arbres gigantesques, reliés grâce à des racines et de nombreux pontons, à un arbre encore plus grand, encore plus beau. On appelle cet arbre Vel’kà. Le peuple de cette planète, les Lyûmys, lui voue un véritable culte, et c’est sans doute la raison pour laquelle la famille royale y vit.

C’est justement dans les coulisses de cette famille que commence notre histoire. Le Roi fait les cent pas dans la grande salle. Sa femme, la Reine, est en train d’accoucher. Leur premier enfant, l’héritier tant attendu. Ou plutôt, l’héritière. C’est une petite fille qui naît. Eyjil Ab Santa Vel’kà. Avec les cheveux blancs, propres à la famille royale, et de grands yeux de la couleur de l'écorce du Grand Arbre, dans lesquels brille la promesse d'un destin bien sombre.

Les premières années de la petite fille se déroulèrent sans encombre, ou presque. Elle était chérie, adulée du peuple. D'un calme effrayant, elle passait énormément de temps au sommet de son arbre-maison, à dessiner sur un calepin que son père lui avait offert à l'occasion de son troisième anniversaire. Avec quelques autres babioles sans intérêt. Le roi aimait couvrir sa fille unique de cadeaux, ne se souciant guère d'autre chose que de la combler matériellement. Et en effet, Eyjil était couverte de toutes les choses dont rêvait les autres enfants. Pourtant, elle n'était pas heureuse.

Des guerres avaient éclaté entre les peuples des différentes planètes du système solaire, et le Roi comme la Reine refusait de laisser sortir la petite Eyjil de l'arbre-maison, de peur qu'elle ne soit enlevée, ou pire, tuée. Durant les vingt-huit heures que durait une journée sur Lyùm, elle devait subir douze heures de cours particuliers, visant à la tenir prête à reprendre les affaires familiales au plus tôt. Le reste du temps, elle dessinait, et conversait avec son ami imaginaire, qu'elle appelait Doudou, en raison de sa grosse fourrure blanche qui lui donnait envie de le câliner. De toutes façons, elle n'avait aucun autre ami.

Un jour, son père la surpris en train de parler à l'inexistant. Furieux, croyant que sa fille devenait folle, il lui interdit formellement de recommencer, et la plaça sous une surveillance encore plus stricte, vingt-huit heures sur vingt-huit. Les premiers temps, elle voulut lutter. Elle continuait à parler à Doudou lorsqu'elle se couchait, ou quand personne ne regardait. Mais la volonté de son père était sans faille. Alors, peu à peu, Doudou s'effaça. Et Eyjil se retrouva seule.

Les deux années suivantes furent terribles. La guerre faisait rage, et beaucoup d'hommes et de femmes avaient été envoyés au combat, le Roi y comprit. La Reine s'occupait du Royaume, et Eyjil, du haut de ses huit ans, l'accompagnait partout où elle allait. Tous le monde le savait : Bientôt, la reine devrait elle aussi partir à la guerre, et ce serait à Eyjil de reprendre le pouvoir. Cependant, la protection de la petite fille obligeait la moitié des troupes de la petite planète à rester autour du Vel'kà, et la guerre prenait une mauvaise tournure pour les Lyumys.

Peut être était-ce à cause de la pression ou peut être était-ce à cause de la funeste nouvelle qui leur parvient du front ce soir là. Ou peut être à cause de la détresse grandissante de son peuple ; Quoi qu'il en soit, c'en était trop pour une petite fille comme elle. Eyjil prit la décision la plus juste qui lui apparaissait ; Elle s'enfuit de chez elle, sans rien prendre d'autre que ce qu'elle avait sur le dos, et son calepin pour dessiner. Les troupes allaient enfin pouvoir partir se battre. Plus tard, les Lyumys gagneront la guerre.

La petite fille ne savait pas où elle allait. La planète était petite, et elle en aurait vite fait le tour. Quelques mois tout au plus. La question ne se posa pas plus longtemps. Après quelques jours de marche, elle tomba sur un édifice géant, avec une porte massive. Des promesses d'une vie nouvelle s'offrait à elle. Nouvelle, certes, mais meilleure ?

Caractère


Eyjil est très difficile à cerner. C'est une petite fille douce, d'un calme inquiétant, et d'une grande maturité. Elle parle peu, seulement lorsqu'elle juge cela utile. On ne peut pas dire qu'elle ait une attitude normale pour une fillette de son âge. Elle déteste jouer, et son éducation fait qu'elle hait tout autant le bruit que l'agitation. Cependant, si elle est agacée, vous ne le saurez jamais. De même que rien ne la met en colère. Elle traite chaque situation avec le calme et la sagesse d'un Homme qui aurait vécu mille ans. Ses yeux brillent d'ailleurs d'intelligence, qui ne laisse planer aucun doute sur le fait qu'elle n'est petite fille qu'en apparence.

Eyjil est humble et déborde d'une vitalité que seul son sourire trahit. Un sourire doux et confiant, qu'elle n'arbore cependant que très rarement. Elle a été habituée à la solitude, mais n'a aucun mal à vivre en communauté. Elle va d'ailleurs facilement vers les autres, même si le plus souvent, ce sont les autres qui viennent à elle. Eyjil est sempiternellement accompagnée de son Alter Ego Astral, qui veille sur elle comme à la prunelle de ses yeux. Il répond à toutes ses envies, qu'on ne peut qualifier de caprices, et la protège au péril de sa vie.

Physique


Lorsqu'Eyjil passe devant un miroir, elle revoit la splendeur de sa planète. Pas très grande, quoi que d'une taille à peu près normale pour son âge, elle est pourtant impressionnante de par sa prestance. Très fine, elle porte très souvent une robe blanche dans laquelle elle flotte abominablement, mais qui lui donne un côté fascinant. Tout aussi fascinant que ses yeux, qui, en plus de refléter sa vive intelligence et sa maturité, sont un livre ouvert sur la beauté de son âme.

Eyjil se balade souvent pieds-nus, toujours collée contre le flanc de Doudou (lorsqu'elle n'est pas sur son dos, bien sûr). Elle possède de très longs cheveux d'un blanc immaculé, qui tombent en rideau fin jusqu'à ses genoux. Il lui arrive de les tresser, mais bien souvent, ils sont lâchés, de façon à encadrer son visage angélique.



Informations Hors-RP
Avez-vous bien lu les règles ? [Code OK ~ Loeva]
Où avez vous trouvé ce forum ? BLABLA BLABLA
Où avez vous trouvé ce forum ? En votant pour un autre forum, j'ai parcouru le top site à la recherche de nouveaux coups de cœur, et j'ai trouvé le pensionnat interdit...
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? Non. Je possède plusieurs autres personnages, sur les deux autres forums sur lesquels je suis actuellement inscrite.
♦ ...Dans ce forum ? Oui.
Revenir en haut Aller en bas
Shikigami
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Kog
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Incantations de combat
• Petit(e) ami(e) : C'est quoi ?

Messages : 702
Inscrit le : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Eyjil Ab Santa Vel'kà [Terminé]   Mar 16 Juil 2013 - 16:33

Hey bienvenue !

Alors voici le résultat de ta fiche, après que le code soit bien en règle,

Bon à mon sens l‘univers du personnage est peut-être un petite peu confiné ça tourne autour de peu de choses mais je n’ai rien vu de dérageant à mon sens, si ce n’est éventuellement ce léger détail de clame déconcertant chez une enfant de 8 ans mais vu son cadre de vécu ça passe, je te valide donc !

Bienvenue sur PI !

Tu peux dès à présent commencer à rp dans le Hall d'Entrée en créant ton sujet ou en répondant à un encore sans réponse.

N'oublie pas aussi de passer déclarer ton pouvoir dans la partie concernée, et par la même occasion si le cœur t'en dit, d'aller nous en dire un peu plus sur toi dans la partie Présentation de la section hors rp et de passer un peu de temps entre membres sur la Chatbox en page d'accueil ^^

Enjoy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Eyjil Ab Santa Vel'kà [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches des disparus-
Sauter vers: