AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Malheureusement. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Malheureusement. [Libre]   Dim 25 Aoû 2013 - 23:55

Clac !

...


La porte du Pensionnat, après avoir longuement grincé, se referma pour la première et dernière fois derrière Heart. La jeune fille adopta un petit sourire en coin, à la fois d'innocence et de fascination : ce manoir était immense, et surtout, magnifique ! Elle trépignait déjà à l'idée de l'explorer afin de tuer le temps. Ses pieds nus résonnant à peine sur le sol impeccable, Heart s'approcha d'un étrange panneau d'affichage où quelques feuilles étaient punaisées.

Une mystérieuse personne a écrit:
Si vous lisez ces lignes déposées sur ce misérable bout de papier, c’est que vous venez de commettre une grossière erreur, certainement la plus grosse de votre vie.

Je vous souhaite la bienvenue, en tant que pensionnaire, dans votre nouvelle et éternelle demeure. Ceci n’est nullement une farce de mauvais goût, je n’ai aucunement le temps de plaisanter, ni l’envie de rire. Vous allez bientôt vous rendre compte que cet endroit maudit vous retient prisonnier. Est-ce de la magie ? La réponse à cette question est oui. Si vous ne me croyez pas, tentez d’ouvrir la porte. N’hésitez pas ! J’ai, comme vous, déjà désespérément tenté de sortir des centaines de fois... en vain.

Alors ? Convaincu(e) ? Bien…

Pour vous éviter une perte de temps colossale, je vais vous retracer les grandes lignes de votre nouvelle existence. Sachez que ce pensionnat étant magique, il va falloir vous résoudre à croire à tout, même aux faits les plus invraisemblables. Ne paniquez pas si jamais vous faites vous-même des choses inexplicables : en entrant dans ce pensionnat, vous vous verrez doté(e) d’un pouvoir qui vous sera propre. De plus, vous allez retrouver dans l’enceinte de cette prison un ami que vous aurez oublié depuis quelques temps déjà... N’ayez donc aucune crainte si un animal vient à vous parler. Cela ne sera que votre Alter Ego Astral.

Je vous souhaite de rester en vie et de toujours garder espoir.

Cordialement,
Periple Skye.
Heart prit au moins cinq bonnes minutes à lire entièrement ce petit texte. Elle approcha ses yeux de la feuille et se posa quelques questions sur certains mots. En revanche, il ne lui a fallu que quelques secondes pour comprendre le gros du message : elle était enfermée. Apparemment. Parce qu'en bonne adolescente rebelle avec un esprit critique aussi sur-développé que stupide, la petite Heart s'approcha de la porte et tenta de l'ouvrir. Une fois, deux fois, et la troisième en grognant un « NON ! ». Croyant d'abord à une mauvaise blague, elle entreprit de crier, afin que la personne de l'autre côté de la porte l'entende.

« Si c'est une farce, c'est pas drôle ! Ouvrez-moi ! Je dois aller voir mes parents demain... Vous m'entendez ? ... HÉ ! »

Seul l'écho de son interjection se présenta en guise de réponse. Heart était clairement seule : même en collant son oreille sur la porte, elle n'entendait aucun bruit à l'extérieur. Même pas la pluie qui tombait en averse lorsqu'elle est rentrée. Rien. Décontenancée, la jeune fille eut d'abord envie de pleurer à la fois de rage et de désespoir, mais se voulant forte, elle ravala ses larmes et entreprit de partir du hall, les sourcils froncés.

Autant explorer le reste du manoir, je trouverai sûrement une solution... Au fait, c'est quoi cette histoire de pouvoir et d'animal ? ...

Alors que Heart marchait en frappant légèrement, de colère, les pieds au sol, un grand tigre doré apparut derrière elle. Un léger sourire pouvait presque se deviner sur ses babines : un sourire spontané fêtant d'heureuses retrouvailles dans de malheureuses circonstances...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Malheureusement. [Libre]   Mar 27 Aoû 2013 - 19:26

Une jeune fille avait passé un étrange portail se retrouvant ainsi dans un étrange lieu. Seule face au vieux bâtiment qu'elle observait avec attention et crainte avec pour musique de fond Turn Loose The Mairdmaids qui couvrait le grincement du portail qui se refermait doucement derrière la jeune fille figée par la crainte et impressionnée. Elle se retournait en même temps qu'un petit "clic" qu'avait fait le portail lors de sa fermeture complète. Elle jetait un rapide coup d’œil au bâtiment qu'elle pensait être le dernier coup d’œil qu'elle lancerait a ce lieu avant de se précipité ver la porte dans le but de fuir. Cependant, la porte ne voulait plus s'ouvrir. La jeune fille avait beau essayer, tirer et user de toute sa force jusqu'à en être essoufflée, rien. Elle restait fermée.
La jeune adolescente s'effondra en un sanglot. Elle avait peur. Elle avait froid. Elle voulait rentrer chez elle. Elle voulait partir de ce lieu trop lugubre pour ne pas être hanté par on-ne-sait qu'elle force obscure. Elle sanglotait devant la grille lui suppliant de s'ouvrir comme si elle allait miraculeusement céder à cette demande. Elle se ressaisit au mieux avant de se lever pour se tourner ver le bâtiment. Elle remarqua un panneau d'affichage. Elle en lu le contenu.

Crispée, elle commença a tirer sa capuche pour cacher son visage et ses yeux encore larmoyant. Elle serrait fort le poing sur le bout de tissu qui lui couvrait la tête et commença a s'énerver toute seule sur l’absurdité de ces écrits pensant a un canular auquel elle aurait voulu croire assez fort pour qu'il devienne réel et qu'elle sorte. Mais, au fond d'elle, la jeune fille savait. Elle savait qu'elle ne sortirait pas. Elle se calmait petit à petit et relu un passage qui l'avait intriguée.


<< De plus, vous allez retrouver dans l’enceinte de cette prison un ami que vous aurez oublié depuis quelques temps déjà... N’ayez donc aucune crainte si un animal vient à vous parler. Cela ne sera que votre Alter Ego Astral. >>

Elle le relisait une bonne dizaine de fois avant que le nom de Velia ne lui vienne soudainement en tête. Un sourire nostalgique se dessina a ses lèvres.

Ce nom, Velia, il m'est si familier. Je crois me souvenir qu'étant enfant, je m'étais fais un compagnon imaginaire ... Un loup. J'aimais les animaux mais je trouvais que les loups étaient les plus beau. Disons que j'avais un petit coup de cœur pour eux ~

Elle tourna ensuite son regard ver le bâtiment. Elle en avait peur, cependant elle sentait qu'elle devrait bien y entrer un jour. Elle s'avança ver l'entrée essayant de cacher au mieux son angoisse sous sa façade calme et imperceptible.

Les fantômes... I-Il n'y a que les gosses qui y croient... Je... Je ne suis plus une enfant... C-ça n'existe pas...

Ainsi, ce genre de pensée envahissent l'esprit de la jeune fille. Elle pénétra dans le bâtiment et aperçut un tigre de dos. Elle se figea et voulut reculer mais elle s'emmêla les pieds et chuta. Elle lâcha un "Aïe! " assez fort pour être entendu. Elle releva la tête et regarda le tigre qui semblait focaliser sur autre chose. Là, elle sentit un museau froid se coller a sa joue et vit un grand loup blanc à côté d'elle. Elle le fixait, essayait de trouver ses yeux. Il n'en avait pas. Ainsi elle perdit son regard et ne remarqua pas l'autre personne présente dans la pièce. Du moins, pas dans l'immédiat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Malheureusement. [Libre]   Mer 28 Aoû 2013 - 12:07

Clac !

... !

Heart entendit ce fameux claquement une fois de plus derrière elle, finalement. Mais cette fois, un sursaut de terreur s'empara d'elle.

Comment... ?

L'adolescente, sans chercher à comprendre pour le moment, se cacha ce qu'elle trouva en premier : une petite commode. Ouf ! Le nouvel arrivant... ou plutôt, la nouvelle arrivante, ne l'avait absolument pas remarquée pour l'instant. Le cœur battant, Heart observa alors cette personne. Elle avait tout l'air d'avoir son âge, tout d'abord, même si la blondinette faisait elle-même plus jeune que ça. Cette dernière se sentit tout de même rassurée à l'acquisition de cette information : il était toujours plus facile d'aller vers quelqu'un de son âge.

La deuxième chose qu'elle remarqua, parce que ça sautait aux yeux, c'était ses cheveux. Très longs, lisses, et SURTOUT de couleur verte. Une deuxième question que Heart avait envie de lui poser : comment est-ce possible d'avoir des cheveux d'une couleur pareille ?! En raison de son passé, la jeune fille ignorait effectivement l'existence du moyen de colorer ses cheveux. Mieux ne vaut pas qu'elle le sache, de toute façon, elle pourrait trop s'amuser avec cette nouvelle découverte. Hum hum... Revenons à nos moutons.

En bref, l'inconnue était grande et mince, avait des yeux... ROUGES ?! Heart se posa finalement la question qui tue : était-ce un fantôme ? Un monstre ? Un... zombie ?! Ses yeux s'écarquillèrent de peur. Cependant, rassemblant le bon sens qui lui restait, elle parvint à retrouver son calme : il y avait forcément une solution logique à tout cela. Tout d'abord, comment... Comment cette fille a-t-elle pu entrer dans le manoir juste après Heart ? La sauvageonne avait pourtant bien vérifié que personne ne la suivait...

Mais bientôt, ses pensées furent interrompues : la nouvelle arrivante tenta d'ouvrir la porte : et comme Heart s'y attendait, c'était en vain. Elle paniqua, y mit toute sa force : toujours rien. Heart baissa la tête de découragement. Elle entendit même les pleurs de l'inconnue, mais elle se contenta de l'observer en silence. Elle préférait attendre qu'elle se calme pour s'adresser à elle. Ce n'était pas aux petites habitudes de Heart de venir demander son chemin aux autres, mais elle se trouvait elle-même dans une situation qui la dépassait.

Alors que l'étrange fille aux cheveux verts s'apprêtait à quitter la grande salle, elle se figea de peur face à quelque chose que Heart ne pouvait pas voir : un bout de la commode lui en empêchait. Elle se pencha alors dangereusement sur le côté, et... alors que son nez toucha ce qui semblait être un museau, ses yeux y virent beaucoup plus clair : elle poussa un cri, suivi du bruit de sa chute lamentable sur le sol. UN TIGRE ? Qu'est-ce qu'un fauve fichait ici, bon sang ? Et elle n'était pas au bout de ses surprises... Elle aperçut même un loup blanc s'approcher de l'autre adolescente. Voulant crier un « ATTENTION ! » à son encontre, elle ne trouva même pas la voix pour le faire, et puisqu'elle l'avait ignoré jusque là, elle se contenta plutôt de poser son regard sur le fameux tigre.

Ses yeux s'écarquillèrent d'incompréhension et de surprise à la fois, alors que sa tête était toujours juchée sur le sol, à moitié cachée par sa tignasse blonde.

« Tu ne te souviens donc pas de moi ? » Finit par DIRE le TIGRE. Heart avait beau se frotter les yeux, elle avait bien vu ses babines s'animer pour articuler ces quelques mots. « Chen. »

Chen ? Oui, Heart se souvenait... Chen le bébé tigre, c'était sa peluche préférée lorsqu'elle n'était qu'une toute petite fille. « Hé bien... Il faut dire que tu as grandi. » Murmura-t-elle. Elle ne voulait pas que l'autre fille l'entende, après tout : et si ce tigre n'était qu'une illusion ? Elle la prendrait pour encore plus folle qu'elle le paraissait. « Au lieu de te soucier de moi : regarde-là, celle-là ! » Ordonna-t-elle presque à son Alter Ego, trop tracassée par la présence de l'inconnue. Le tigre se retourna, puis lança un regard qui voulait tout dire à Heart : il fallait qu'elle aille lui parler.

Ignorant le gros loup blanc qui venait d'apparaitre, Heart se releva et s'avança vers cette jeune fille. Au fur et à mesure qu'elle approchait, l'inconnue remarqua sa présence. Très bien, alors tout ceci ne sont peut être pas que des illusions au final...

« Excuse-moi... C-Comment es-tu arrivée à entrer ici ? J'étais pourtant sûre que personne ne me suivait... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Malheureusement. [Libre]   Mer 28 Aoû 2013 - 13:40

Lorelie regardait l'inconnue se tenir devant elle et lui demande comment elle était là, assurant être certaine de ne pas avoir été suivie. Cela est vrais, après tout, Lorelie n'a suivit personne. Elle n'avait aussi vu personne devant elle. Elle regardait l'inconnu cherchant un truc à lui dire, encore intimidée par la présence du tigre. Car, en effet, son compagnon imaginaire Velia ne lui faisait pas peur, au contraire. La présence de son loup (au prénom très féminin quand on y pense) la rassurait. Après tout, un être qu'elle avait crée de son inconscient d'enfant perturbé par son manque de présence ne pouvait pas lui faire de mal. C'était pour elle une certitude.

" J-je n'ai suivis personne ! Il n'y avait personne devant moi ... Tout était désert... Je te promet que je ne t'ai pas suivis. "

La présence de l'inconnue, l'apparition du tigre et votre ami Velia... Tout cela vous avait fait oublier la musique de fond qui berce ces évènements.

♫ The Raven - Wildpath ♫

Cette musique rendait sa rencontre encore plus ... Angoissante, en un sens. Son cher loup frottait sa tête contre son genoux. Etrangement, la jeune fille comprenait qu'elle devait se relever. Elle le fit. Elle regardait l'inconnue d'un air calme. Sa façade, elle la tiendrait au mieux malgré l'angoisse que lui procurait le lieux et les évènements. Elle jugeait bon de se présenter, tant qu'à faire. Après tout, elle devait voir cette inconnue comme une semblable tout aussi égarée qu'elle.


" Mon nom est Lorelie Edwig. Enchantée. "

Elle jugeait inutile de lui demander son nom, car il était logique qu'elle le donne d'elle même. Même sans être douée pour parler aux gens, elle trouvait cela d'une évidence impressionnante. De son côté, Velia regardait tantôt sa créatrice, tantôt la jeune blonde, tantôt le tigre. Au début méfiant, Velia comprit rapidement que ces inconnus ne tenteraient rien de mal sur Lorelie pour l'instant. Cependant, le loup blanc restait sur ses gardes. Cela demeurait un véritable mystère pour Lorelie que Velia puisse voir sans avoir d'yeux. Cela apportait un côté énigmatique à son animal favori ce qui fessait sourire la jeune fille. Elle comprit alors que son loup serait toujours là pour la protéger. Cela lui suffirait pour faire face à cette épreuve qui se présentait à elle. Du moins, elle le pensait. Elle avait cependant, au fond d'elle, toujours peur. Son cœur battait vite et son regard se baladait souvent de gauche à droite pour voir s'il n'y avait rien d'anormal. Cependant, le problème était là. Pour Lorelie, toutes cette histoire était anormal ! Tout ce qu'elle voulait, c'était croire qu'elle rêvait et qu'elle se réveillerait chez elle comme si de rien était. Elle voulait croire a un simple cauchemar. D'un côté, elle espérait pouvoir rester toujours aux côtes de Velia qui avait disparut pendant tant d'année de son inconscient. Elle était intérieurement émue de revoir son loup. Elle voulait essayer de le caresser. Mais elle savait que si elle faisait ça, sa joie l'emportera et elle pleurera en serrant Velia dans ses bras et en lui suppliant de ne jamais plus partir. Cependant, elle ne voulait pas afficher cette émotion qui débordait en elle face à l'inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Malheureusement. [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Malheureusement. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Hors-Jeu ::. :: Tiroirs scellés :: Archives :: Sujets de PI v.2-
Sauter vers: