AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [EVENT RUDY] Ehhhh Papaoutaii ? ▬ Papadakis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
« ITS NOT SAFE I TELL YOU »
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Never
-
0 / 1000 / 100

• Age : 29
• Pouvoir : Tout ce que tu as laissé derrière toi tient dans une boule à neige.
• AEA : Un monstre qui se roule dans le boue et squatte votre lit pour se sécher.
• Petit(e) ami(e) : Aarne Kinnunen, le terrible Finlandais.

RP en cours : Nikoleta s'enferme dans les placards par là.


Messages : 142
Inscrit le : 24/05/2012

MessageSujet: Re: [EVENT RUDY] Ehhhh Papaoutaii ? ▬ Papadakis   Lun 7 Juil 2014 - 0:41

...

« ... meuf tu te fous de moi ? »

Nikoleta prit l'air le plus sérieux qu'elle avait en réserve et le plaqua sur son visage à la colle forte : pas moyen de faire marche arrière, cette brosse à récurer était Excalibur à ses yeux. Moins efficace qu'un chandelier en cas d'invasion de boîtes à conserve venues de l'espace, mais assez pour mettre un ou deux tapis mutants K.O. Du moins l'espérait-elle ; et il était hors de question qu'Alex sorte de cette pièce sans cette fichue brosse. Quand le poids passa de ses doigts à ceux de son interlocuteur, la jeune femme étouffa un soupir de soulagement, ne louchant que très vaguement sur la manière pas franchement guerrière et convaincante dans le garçon tenait son arme improvisée. Elle tanguait tant et si bien que le moindre faux mouvement menaçait de l'envoyer valser à nouveau contre le carrelage – mais dans le petit monde de Nikoleta, à qui il n'en fallait pas beaucoup pour paniquer et pas grand chose non plus pour être rassurée, Alex aurait pu abattre des rangs entiers d'ogres rien qu'avec ce vieux bout de plastique abîmé.

Ce qui ne l'empêcha pas de retenir sa respiration lorsqu'il passa sa tête par l'entrebâillement de la porte – et si jamais elle claquait sur son cou et l'étranglait ? Ravalant ses inquiétudes et ses scénarios morbides, elle prit sa lèvre inférieure en otage, ne daignait la libérer qu'une fois que le goût métallique eut envahi sa bouche. C'était bien le moment de déclencher une nouvelle hémorragie ! Elle passa sa manche sur sa bouche, prête à réagir si jamais le tapis à l'extérieur se laissait pousser des dents et des envies subites de casse-croûtes bipèdes. Les doigts entrelacés en un nœud d'angoisse, le cœur en miettes, ses jambes lui jouaient gentiment la complainte de la fuite à l'anglaise, laquelle avait maintes fois fait ses preuves en matière de survie.
Non, mon commandant, nous ne prenons pas la fuite ; c'est un replis stratégique.

La peur ne sied plus aux morts, de toute façon. Autant rester vivant.

« Tu peux venir ! Y a rien ! »

L'exclamation, pourtant forte et claire, mis quelques secondes de trop à remonter jusqu'à son cerveau. Nikoleta eut le temps de sursauter pire que si Alex venait de lui coller un défibrillateur sur la poitrine à puissance maximale, craignant dans le même temps de voir un tapis carnivore se faufiler par l'ouverture. Scrunch scrunch. En combien de bouchées l'aurait-il digérée ?
Ses doigts tremblants effleurèrent la porte et le soulagement de voir Alex en un seul morceau balaya immédiatement toutes les peurs irrationnelles qui lui étreignaient le cœur. Parce que la grecque n'en était pas à une exagération près, elle parcourut les quelques pas qui les séparaient en un bond enthousiaste, écrasant le jeune homme entre ses bras fluets.

« Tu n'as rien ! Je suis tellement contente ! »

Récompense du preux chevalier parti en croisade et revenu auprès de sa famille et ses amis après de longues années de souffrance et d'errance. Chevalier au langage peu recherché et armé d'une brosse de toilettes, mais un chevalier tout de même. Comme si le ridicule de sa réaction et de la situation venait de lui sauter aux yeux, Nikoleta s'écarta d'Alex en bredouillant quelques excuses embarrassées entrecoupées de mots grecs, le Pensionnat ayant visiblement du mal à tenir la cadence.

Il n'avait rien d'un chevalier et elle était loin d'être son amie ou sa sœur. Ah. Elle posa une main sur son ventre, en profitant pour jeter un regard terrifié aux tapis qui s'étaient échoués près de la porte, barbares vaincus aux portes de Jérusalem. Le carmin de leurs motifs lui rappelait la couleur du sang contre le blanc de l'évier, et elle vacilla presque. Nikoleta se fit violence pour rester d'aplomb sur ses deux jambes.
Ça aurait été bête de s'évanouir une fois la tempête passée.

« Et s'ils se réveillent, on fait comment ? »

« Courir » était la réponse la plus plausible, et « dégager vite de là avant qu'ils le fassent » la plus raisonnable.
Titiller les bords du bout de sa chaussure pour voir s'ils mimaient seulement l'immobilité l'apanage des imbéciles et des cerveaux lents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(2r1 chuupa bouré tmtc)
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Faire des grues. Des vraies.
• AEA : Echo. Chauve-souris. Fonction : brise-vitres. Spécimen défaillant.
• Petit(e) ami(e) : Pas assez de latinos ici.

RP en cours : Carpets. Bitch plz.

Messages : 80
Inscrit le : 13/08/2012

MessageSujet: Re: [EVENT RUDY] Ehhhh Papaoutaii ? ▬ Papadakis   Sam 2 Aoû 2014 - 1:12

    C'est louche quand même. Très. Trop. Sa brosse à chiottes pendant misérablement tout au bout des doigts - un peu comme s'il craignait qu'elle le morde - Alex louche fixement sur le tapis. Il pense que dans un film d'horreur, cette saleté s'animerait dès qu'il commettait l'imprudence de relever les yeux. Dans un film d'horreur, ce serait le moment parfait, celui où les personnages se croient en sécurité.
    Et évidemment, celui qui se fait bouffer en premier c'est la minorité. Latino, en l'occurrence.
    Ça part vite, le latino. Pas autant que le black, mais tout de même.
    Et en plus, pour l'instant, ils ont pas de black à sacrifier ; les chances de survie d'Alex sont donc remarquablement faibles dans le cadre d'un tel scénario.

    En plus, en analysant les événements précédents, le monstre doit en avoir grave marre d'attendre.
    Parfaite dans le rôle de la cruche prête à se liquéfier sur place en se croyant enfin sauvée, Nikoleta jaillit des chiottes et se jette à son cou en hurlant :

      « Tu n'as rien ! Je suis tellement contente ! »

    Alex manque se casser la gueule, vacille, et réussit par miracle à garder la brosse à la main. Non pas qu'elle lui soit franchement utile non plus, mais un bête sentiment de protection suffit.
    En attendant, Nikoleta l'étrangle et ils ont pas gardé les cochons ensemble non plus hein, c'est bon quoi. En un fouillis épais de protestations et excuses énoncées dans plus de trois langues différentes, les deux compagnons d'infortune se séparent de chaque côté du tapis. Alex observe un silence embarrassé, ne sachant trop quoi ajouter maintenant que la menace semble écartée.

      « Ça va herma' ? » s'échappe naturellement de ses lèvres dans un grommellement hésitant face à la tête de déterrée de la grecque.

    Parce que oui, se cogner ensemble aux murs dans le noir et se coller mutuellement des beignes par erreur en hurlant de terreur implique naturellement une fusion directe des familles respectives. Et ils ont peut-être pas gardé les cochons ensemble mais il n'empêche qu'il commence à bien l'aimer quand même, la Nikotrucmuche. Même si elle a l'air franchement atteinte, quand même, faut bien l'avouer.

      « Et s'ils se réveillent, on fait comment ? »

    Tous ces beaux sentiments n'empêchent pas Alex de bondir sur place et de se mettre à crier d'indignation en voyant cette effroyable gourde (ceci est un surnom affectueux, parfaitement) titiller candidement le tapis tueur du bout du pied.
    Au cas où il aurait envie de bouger tiens, ce serait bête de le priver !

      « Maisputaintesconouquoikessketuf-AAAAHHHHHH !! »

    Hurler est un moyen efficace de lutter contre la panique, il paraît que c'est prouvé scientifiquement. Il doit aussi y avoir un pourcentage restreint de non-concernés, parce que le seul truc qu'Alex trouve à faire lorsque le tapis ondule et se dresse à nouveau sous leurs pieds, c'est de lui balancer la brosse à chiottes en pleine tronche - sans cesser de hurler, au cas où.
    Peut-être qu'un chandelier aurait été plus efficace ? En tout cas le lancer de balai à récurer ne semble pas entrer dans la catégorie d'attaque qui fait des coups critiques contre les carpettes mutantes. Dernière solution envisageable : la fuite.
    Envisagée on ne peut plis sérieusement lorsque Alex recule en bondissant.

      « On fait quoi ?? » lance-t-il, affolé, « On se casse ??? »

    Mayde mayde, est-ce qu'on a un plan B au moins ? Bizarrement, on en douterait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« ITS NOT SAFE I TELL YOU »
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Never
-
0 / 1000 / 100

• Age : 29
• Pouvoir : Tout ce que tu as laissé derrière toi tient dans une boule à neige.
• AEA : Un monstre qui se roule dans le boue et squatte votre lit pour se sécher.
• Petit(e) ami(e) : Aarne Kinnunen, le terrible Finlandais.

RP en cours : Nikoleta s'enferme dans les placards par là.


Messages : 142
Inscrit le : 24/05/2012

MessageSujet: Re: [EVENT RUDY] Ehhhh Papaoutaii ? ▬ Papadakis   Lun 18 Aoû 2014 - 4:16

...

Elle ne s'attendait pas vraiment à le voir bouger, pour sa défense ; et quand le tapis se remit à onduler, les yeux de Nikoleta s'écarquillèrent aux limites du corps humain, et son visage prit la couleur exacte d'une feuille de papier. A côté d'elle, le héros à la peau basanée venait de faire une utilisation concrète de la brosse à récurer, le tout sur fond sonore de hurlements. Complètement paniquée et incapable de penser à quoi que ce soit ne se rapprochant pas du thème de la mort imminente, la petite grecque s'accrocha au bras d'Alex, certaine de lui broyer les os même à travers l'épaisseur de ses vêtements.
Ses belles illusions parties en fumée, il ne restait plus que deux imbéciles plantés au beau milieu d'un couloir étroit, un tapis en colère pour tout adversaire. Et oui, sérieusement, ce n'était qu'un banal tapis comme on en rencontrait des tas au sol, dans ce vieux manoir : mais celui-là avait l'air vindicatif et prêt à les dévorer. Le mobilier bordant les allées tapissées ne lui avait jamais paru aussi menaçant. Il lui faisait les gros yeux et peu importe où son regard se déportait, elle croisait des ombres et des fantômes qui la faisaient se recroqueviller sur elle-même. Pour un peu, elle s'en serait laissée tomber en position fœtale au sol, envoyant balader toute once de logique et priant pour que le cauchemar s'arrête.

« On fait quoi ?? On se casse ??? »

Heureusement, la question du jeune homme lui remit violemment les pieds sur terre, et elle jeta un regard affolé par dessus son épaule. Pas de baignoire meurtrière ou de boîte de conserve carnivore ; si repli il devait y avoir, c'était maintenant ou jamais. Considérant le fait qu'ils n'avaient plus d'armes et que rien d'assez offensif ne se trouvait dans les environs (ni chandelier ni vase), sans compter que rentrer à nouveau dans les toilettes était une perspective alléchante mais aussi terriblement angoissante (il y avait un monstre là-dedans, elle n'en démordait pas), ils n'avaient pas trente-six choix.
Dans les premières secondes de sa réflexion, la bouche de Nikoleta s'entrouvrit sur un long « euh » pressé qui reflétait bien son état de quasi pâmoison, mais absolument pas l'urgence de la situation. Les mots ne lui venaient pas et sa mâchoire jouait les castagnettes – mince, un tapis n'aurait pas dû pouvoir gagner une volonté propre ! Encore moins les poursuivre. Ce n'était pas du jeu.
Ils étaient déjà assez angoissés comme ça, pas la peine d'en rajouter.

« Je pense que oui. Peut-être que si on recule doucement et sans rien dire, il ne nous remarquera pas. »

Elle avait lu quelque part que les animaux sauvages avaient tendance à se jeter sur les proies qui s'enfuyaient à toutes jambes. Peut-être que ce tapis suivait la même logique ? Nikoleta avala une goulée d'air vicié, proprement incapable de bouger le moindre muscle. Mais ce truc n'avait pas d'yeux : peut-être que s'ils restaient simplement immobiles, tout s'arrangerait ? Non, trop simple trop con.
Elle en devenait grossière. Ça n'allait plus, rien n'allait plus, et ses derniers neurones menaçaient de quitter le navire à tout instant.

« … Non, c'est une mauvaise idée. Cours ! »

Ses jambes n’eurent aucun mal à obéir à l'injonction orale, beaucoup plus motivante que toute fustigation interne. Elle tira sur le pull d'Alex pour l'entraîner à sa suite – ou l'inciter à partir dans ce sens, espérant être assez rapide pour ne pas se faire dévorer toute crue au prochain tournant.
Et avec le cri aigu qui perça le calme relatif de l'endroit, toutes ses dernières ressources s'évaporèrent en chœur. Pschuit.
L'avantage, c'était qu'elle en avait oublié le problème premier et pour lequel elle s'était enfermée, tête baissée, dans un des cabinets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(2r1 chuupa bouré tmtc)
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Faire des grues. Des vraies.
• AEA : Echo. Chauve-souris. Fonction : brise-vitres. Spécimen défaillant.
• Petit(e) ami(e) : Pas assez de latinos ici.

RP en cours : Carpets. Bitch plz.

Messages : 80
Inscrit le : 13/08/2012

MessageSujet: Re: [EVENT RUDY] Ehhhh Papaoutaii ? ▬ Papadakis   Lun 1 Sep 2014 - 17:05

    Sois Zorro Alex. Tu as l'accent. Tu as l'accent. Un individu de race espagnole ou mexicaine peut tout faire et tout réussir dans la vie.
    Sans doute que le métissage franco-corse-bordel l'a fait virer dans les négatifs du registre de la vie, parce que la veine c'est pas sa caractéristique principale. Et aussi parce qu'arrêter un tapis tueur à mains nue, il a pas l'impression que ce soit expressément indiqué dans son tableau de capacités spéciales, Alex. Quant à tenter le diable, sans heal en arrière-plan et sans stuff légendaire adapté, ça lui paraît un petit peu prématuré quand même. Bordel, la vie réelle est à chier.
    Et pendant que sa principale préoccupation sur le moment est de ne pas se couper la langue à force de jouer des claquettes avec ses dents - sans parler de celle de motiver ses genoux à cesser de faire pareil pour effectuer une action nettement plus utile à sa survie - la nana à sa droite recommence à parler. A se demander où elle a été chercher sa voix pour réussir à faire ça. Sous le plancher, peut-être ?

      « Je pense que oui. Peut-être que si on recule doucement et sans rien dire, il ne nous remarquera pas. »

    Non mais elle se croit dans Jurassic Park l'autre là ou quoi ? Accroupie dans les hautes herbes à côté de Grant qui fait "Ne bouge pas. Son acuité visuelle est basée sur le mouvement." ? Non, définitivement il va pas lui donner la réplique là. Parce que déjà il est pas amerlo. Et qu'en suite c'est un tapis qui les menace, pas un putain de T-Rex. Et si un tapis est capable de les courser, pas besoin de se demander si le fait qu'il ait des yeux ou pas influe un peu ou pas du tout sur le fait qu'il les voie ou pas ! Merde Alex, sois Zorro. Sois ZorrAAAAAHSAMERELAP-

      « … Non, c'est une mauvaise idée. Cours ! » Nikoleta, parvenue par un cheminement différent aux mêmes conclusions.

    Et donc il courut. Après avoir débloqué le succès consistant à arrêter de fixer bêtement l'ignoble carpette qui se balançait devant eux d'un air menaçant et légèrement hula-hoop, et celui consistant à ne pas se prendre les pieds dans les tapis inertes au départ. Ce qui aurait, vu le potentiel du duo, certainement eu pour effet de réveiller tous les autres copains de la carpette démoniaque. Et abouti à un Game Over prématuré pour le pauvre latino. Carpe Diem. lol. tmtc.
    Sans même faire attention à la direction prise par sa camarade d'infortune, Alex se tira à toutes jambes en hurlant comme un possédé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: [EVENT RUDY] Ehhhh Papaoutaii ? ▬ Papadakis   

Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT RUDY] Ehhhh Papaoutaii ? ▬ Papadakis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Le Premier Étage ::. :: Le petit endroit-
Sauter vers: