AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ... Allô ? { Dring drrrrring }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« ... Allô... ? »
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii'
-
0 / 1000 / 100

• Age : 30
• Pouvoir : Ne décroche pas.
• AEA : Smokie.
• Petit(e) ami(e) : Il vit une relation complexe avec un grille-pain.

RP en cours : Can you prove you're really here ?

Messages : 41
Inscrit le : 15/04/2013

MessageSujet: ... Allô ? { Dring drrrrring }   Sam 23 Nov 2013 - 0:37

– Clac.

Aussitôt la porte fermée, le jeune homme sentit un frisson glacé remonter le long de sa colonne. L'air s'épaissit jusqu'à en devenir presque solide ; lèvres entrouvertes, il peina à inspirer correctement. Quelque chose ne va pas. Ses doigts se crispèrent. Ses yeux scrutèrent. Bien sûr que non ça va pas – ça ira, ça va aller, hein ? Merde. Paupières closes, il fit un pas hésitant en arrière – heurta la porte, poignée dans le dos. Ça ne pouvait pas être là. Il n'avait pas pu rentrer là. Il ne s'en souvenait pas. Ou peut-être qu'il y était entré, tout compte fait – mais ce n'était pas chez lui, et ce n'était pas là qu'il avait voulu rentrer, pas là qu'il se souvenait être entré.
Sentant son cœur frôler paniquer et hystérie, Leftie posa deux mains tremblantes contre son visage. Calme, calme – il devait se calmer et réfléchir. Ce n'était pas la première fois que ça lui arrivait. Tout allait bien se passer. Petit à petit, à force de murmures rassurants, son souffle parvint à redevenir plus ou moins normal. Du moins suffisamment pour penser correctement. Voyons... Il n'avait pas pu se tromper de bâtiment, c'était trop isolé pour ça. L'intérieur ne pouvait pas différer autant de l'extérieur ; même sans être architecte, son œil pouvait deviner avec certitude que les mesures ne correspondaient pas. C'était tout simplement impossible. Physiquement impossible – et il croyait encore suffisamment en Newton et ses confrères pour accorder du poids à ce constat. C'était impossible, et pourtant il était là – alors quoi, hein – QUOI ?

Pour la première fois de sa vie, sans aucun élément extérieur auquel se raccrocher, il eut vraiment l'impression de devenir fou.

« Ça va aller, ça va aller, ça va aller, çavaallertoutvatrèsbienjevaistèsbien... »

Ses mains tremblantes, le plus doucement possible, firent glisser le sac et sa veste trempée au sol. Quelqu'un avait dû l'enfermer là – ils avaient dû prévoir, deviner peut-être ? Ils savaient en tout cas, quelqu'un savait forcément – quelqu'un l'avait enfermé là, il n'y serait jamais rentré de lui-même, il voulait s'enfuir, pas aller se réfugier au hasard, il ne serait jamais rentré au hasard bien sûr que non hein, hein – non ? Ses pensées s'embrouillaient ; en très peu de temps, il fut incapable d'affirmer avec certitude que la scène avec Lauren s'était bel et bien produite. Le sac était là, oui, et il était trempé c'est comme ça qu'on attrape la mort tu sais mais est-ce que ça voulait vraiment dire quelque chose ? Sa mémoire n'était pas exactement fiable, sa notion du temps non plus quel abruti et il...



… Le téléphone ne sonnait plus ?

Pris d'un violent malaise, de ceux qui vous crient aux oreilles qu'il faut se tirer d'ici et le plus vite possible, il se tourna pour tirer sur la poignée. Essaya une fois, deux fois, trois fois t'es enfermé non encore enfermé non, non tu sortiras jamais nonnonnon comme la dernière fois NON la prison sans les barreaux, la prison ~

« J'AI DIT NON ! »

Abattu, il envoya un coup de pied dans le panneau de bois. Il ne pouvait pas être enfermé.
Il ne pouvait pas ! Ils n'avaient...
Pas le droit...

« … Non. »

D'un mouvement preste, il récupéra la hanse de son sac et le tira jusqu'au mur à droite de la porte. Personne ne l'enfermerait. Personne. Personne. Non. Sans plus de douceur, dos au mur pour être sûr que rien ne le prendrait par surprise, il sortit le couteau de la poche où il l'avait rangé : ça ne valait pas une arme à feu, mais il craignait de ne tirer par erreur sur quelqu'un ou quelque chose qui ne lui voulait aucun mal. Les souvenirs de l'abri ne le quittaient pas. Il se faisait peur à lui-même, parfois.

Le reflet de ses yeux, sur la lame claire du couteau, le laissa de marbre.
Juste parfois.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


• • • firebrick
« I was alone, falling free, trying my best not to forget ; what happened to us, what happened to me, what happened as I let it slip. I was confused by the powers that be, forgetting names and faces ; passers by were looking at me, as if they could erase it. I was alone, staring over the ledge, trying my best not to forget ; all manner of joy, all manner of glee, and our one heroic pledge - how it mattered to us, how it mattered to me, and the consequences. I was confused by the birds and the bees, forgetting if I meant it. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

... Allô ? { Dring drrrrring }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Hors-Jeu ::. :: Tiroirs scellés :: Archives :: Sujets de PI v.3-
Sauter vers: