AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Marmelade ► Haters gonna hate.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : L&M
-
0 / 1000 / 100

• Age : 21
• Pouvoir : Se transforme en fille en mangeant des oranges alternatives.
• AEA : Un ours ou un bébé phoque géant.
• Petit(e) ami(e) : #toomainstream

RP en cours : •Acte 2(White)

• Zaphii ?
•Vous?

Messages : 21
Inscrit le : 10/01/2014

MessageSujet: Marmelade ► Haters gonna hate.    Sam 11 Jan 2014 - 1:15

/!\Cette fiche contient énormément de stéréotypes et confirme une tonne de préjugés. /!\



* Jules Sinclair


*nom – Sinclair.
*prénom –Jules, mais appelez moi Marmelade.
*age – 18 ans
*né(e) le – Un trois juillet.
?

Pouvoir
 Lorsque Jules mange une orange alternative (une pomme), il change de sexe. Il trouve ça totalement hype, alors il est content.#Explicationpourrie

Alter Ego Astral
  Jules avait un ami imaginaire assez autoritaire, quand il était plus jeune. Il l'a créé pour combler l'absence d'une figure paternel fiable et stable. Il s’appelait William. Comme son père. Il imaginait, lorsqu'il était petit, qu'il avait la forme d'un bébé phoque géant. Ou bien était-ce plutôt un ours polaire géant? Ah. Oui. Un ours polaire géant qui savait le réprimander quand il faisait des bêtises. À mesure qu'il grandissait, il avait fini par ne plus avoir besoin d'un ami imaginaire pour se recadrer seul... Et William se retrouva verrouillé dans son esprit. Jusqu'à l'arrivé du jeune homme à Pihi... Et si William finissait par se montrer de nouveau alors, nul doute qu'il n'ait pas trop apprécié d'avoir été emprisonné dans le cerveau …. Surprenant... du petit Jules. Et qu'il le lui fasse comprendre.


N'aime pas / Phobies
 Il n'aime pas manger des agrumes. Parce que c'est une marmelade. Et qu'il ne peut pas s'auto-manger. Alors il mange des oranges alternatives. Des pommes. Et puis Apple c'est moins mainstream que Windows. Mais plus que Linux. Mais manger des pingouins c'est cruel.



« So. Fuckin'. Lame. »

Histoire


Il paraît que Jules était au lycée.
Qu'il avait fini de passer son bac L, en France.
Qu'il avait une mère au foyer omniprésente.
Qu'il avait un père au boulot jamais là.
Que ça a toujours été comme ça.

Il paraît que Jules a toujours été du genre à jouer le passifactif.
Qu'avant sa disparition il se rendait à un sitting.
Pour sauver le perroquet d'une école primaire, qu'on projetait de ramener à la nature.
Alors que ça faisait 40 ans qu'il égayait les élèves depuis le bureau de la principale.

Il paraît que ce jour là il pleuvait.
Que Jules avait son sac à dos en toile d'explorateur dans le dos.
Qu'à l'intérieur se trouvait son polaroid.
Qu'il hashtaguait ses vans couverts de pluie et son slim couvert de boue.
Il avait trouvé ça avant-gardiste.
Ultra hype dans le genre baroudeur-chic.

Il paraît que Jules n'a pas eu une enfance difficile, ou presque.
Que le travaille de son père les mettait à l'abri du besoin.
Qu'avocat corruptible ça payait bien.
Que la justice avait toujours eu un prix.
Celui de leur mobilier Louis XVI.
Celui de leur Dali.
Celui de leurs cuillères en argent.

Il paraît que c'est comme ça que Jules est devenu ce qu'il est.
Un petit con blasé.
Qui aime se sentir mieux que les autres.
Mieux que son père, surtout.
Un type qui n'aime pas qu'on le mette dans une case.
Parfois débile. Parfois intelligent. Parce que c'est Hype.
Toujours vrai. Toujours gentil. Juste tortusé. Ou blasé tout court.

Il paraît que Jules se considère comme un hipster.
Mais c'est simplement ironique.
Sérieusement. Aucuns hipsters ne se définiraient comme étant hipster.
Mais en vrai Jules est un licornet couleur marmelade.
Il vole sur des rainbows, bien au delà des nuages.
Un jour il l'a écrit dans son microbloging.

Il paraît que certains en ont fait un jeu flash.
Que ça s'appelle Robot Unicorn attack.
Que la chanson est has been.
Tellement has been qu'elle est avant-gardiste.

Il paraît que Jules a disparu un certain jour en juillet.
Qu'il s'était perdu.
Qu'il avait pris un mauvais chemin.
Qu'il s'était retrouvé devant un manoir bizarre, mais vintage en apparence.

Il paraît qu'il y est entré sans prendre au sérieux l'avertissement sur le panneau près de la grille.
Qu'il avait décidé d'entrer quand même.
Que lorsqu'il a appris qu'il était coincé dans une autre dimension il avait été content sur le coup.
Que lorsqu'il avait vu qu'ils étaient plus de deux cents coincé, il a commencé à déprimer.
Parce que son expérience avant-gardiste était devenue tellement mainstream.
Parce qu'il n'aimait pas faire partie d'une communauté fixe.
Parce qu'il n'aimait pas croiser trop de personne au même endroit.
Que la dernière chose qu'il a dit c'était « Totalement lame. » un air ultra blasé sur la figure.







Caractère

« Jules ? Tu veux bien me passer le lait ? »

« ... »

« Jules ? »

« ... »

« Jules Anatole Sinclair pourrais-tu cesser de m'ignorer comme ça ? »

« ... »

« Booon... D'accord... Marmelade, passe moi le lait. »

« Voilà. »

« Franchement tu ne trouves pas ça ridicule ? Tu tiens vraiment à ce que l'on t'appelle de manière aussi ridicule? »

« Mom. Please. Marmelade, c'est plus qu'un nom, c'est une façon d'être. C'est ce qui me définit. Tantôt sucré, tantôt amer, pris entre deux état, mi-gelé, mi-morceau de fruit, un être imparfait qui laisse un drôle de goût sur le bout de la langue. Une confiture qui ne trouve pas vraiment sa place sur les tables de la plupart d'entre-nous, parce que son goût est particulier. Je suis quelqu'un de particulier. J'ai envie de l'affirmer.»

« C'est très bien tout ça, mais pourquoi tu ne répondrais pas quand on t'appelle par ton vrai prénom... ? »

« Mom... Ce n'est pas parce que vous avez choisi arbitrairement de m'appeler par ce prénom totalement conformiste et mainstream trouvé dans un stupide listing de prénom ultra ennuyeux et über-dépassé qui satisfait la société lisse et fade, que moi, j'ai envie de m'appeler comme ça. »

« Mais, mon chéri, Jules c'est très joli comme prénom ! 

« Tu comprends pas Mom. Mais ce n'est pas ta faute, après tout il est plus facile de se fondre dans la masse, de serrer les rangs. C'est ton choix, bon, tu es aussi influencée perpétuellement par la masse des médias contrôlés par des maîtres à penser, qui sont bien entendu les grandes pompes de notre société capitaliste et... Oh. Il faut que j'y aille.»

« Quoi ? Mais il n'est que 5h45... ! Tu ne partais pas plus tard d'habitude ?»

« Si. Mais le retard c'est too mainstream. »


Jules, il fait de son mieux pour être contradictoire avant de devenir trop mainstream. Il change, passant d'une tendance avant-gardiste à une autre, sans trop sourciller, il essaie d'être toujours hype, en avance sur le reste du genre humain.Il allait souvent écrire des poèmes torturés et chiller dans des macdos avec son groupe de pseudo jeunes anarchistes, ils y critiquaient le monde, avec la verve de ces jeunes outrés par tout et n'importe quoi. Mais ça c'était avant que ça ne devienne mainstream. Il est ensuite allé dans des starbucks réécrire l'histoire et réinventer les grands événements, lui et son groupe, toujours à faire une critique bittersweet d'une société conformiste. Mais c'était avant que ça ne devienne mainstream. Depuis son groupe d'amis hype et lui traînent dans différents spots et se sauvent comme ils le peuvent lorsque celui-ci devient trop fréquenté et commerciale.

Il est devenu végétarien, sous prétexte que ce que les autres consomment sont des bêtes inoffensives. Comme ça commençait à devenir un peu trop populaire il a dit adieu à ses bagels au fromage à la crème pour devenir exclusivement végétalien. Ni poisson, ni œuf, ni crème, ni beurre, ni lait, ni même yaourt, rien venant d'un animal. Il a commencé à aller aux manifs Peta, contre le port de la fourrure. Il y allait en pull en laine pour ne pas être too mainstream. En constatant avec effroi que cette manière de manger était passé à la mode, il est vite repassé à un régime végétarien stricte... Avant de se tourner vers le flexivore. Il n'est facile de comprendre et de cerner un type qui préfère qu'on l'appelle Marmelade.

Jules il a fait cinq coming out. D'abord, il a annoncé assez sobrement qu'il était hétéro à tendance curieuse, intéressé par les filles principalement, curieux quand même en ce qui concerne les relations hommes/hommes. Ensuite, en constatant le nombre effroyable d'hétécurieux il s'est vite décidé à franchir le pas et à annoncé fièrement être un bi... Avant de passer par bi à tendance homo, parce que les sois-disants bi et les hétécurieux se sont mélangés, si bien qu'il avait eu vite l'impression d'appartenir à une catégorie de personne ayant décidé de ne pas décider parce que la bisexualtité c'est cool et à la mode. Über mainstream quoi. Sa période de bi' à tendance gay fut elle aussi, trèèèèès rapide. Comme une shooting star. Il a rapidement compris quand les personnes qui appartenaient à ce groupe n'osaient en fait pas franchir le pas, le dernier, celui qui affirmerait une fois pour toute une orientation sexuelle claire et limitée. Il est donc passé homosexuel. Plus par anticonformisme, une manière de se rebeller contre la société et la manière de penser de certaines personnes... Avant de finalement décider que de se fixer dans une catégorie c'était vraiment trop mainstream, qu'il était libre. Après toutes ses péripéties il a fini quand même par se choisir et quand on lui demande, il répond simplement qu'il est lesbigay.

L’excentricité du garçon ne date pas d'hier. D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours fait autrement que les autres, mais c'est depuis qu'il est entré dans sa puberté que sa créativité et ses traits de caractères se sont affirmés. Jules a toujours aimé écrire, peindre et prendre des photos. Avec un porte plume, sur des feuilles aux grains fins. Avec ses doigts et aussi avec des pinceaux. Avec un polaroïd ou un iphone avec un système de photo immédiate. Se considérant comme l'un des précurseurs des dadaïstes modernes blasés par la société capitaliste et politicohystéricopsycorigide en plein spleen Baudelairien qui s'expriment par une foule de moyen artistique de manière quasi inaudible, sauf entre eux, pour ne rester que de simple artistes maudits et inaccomplis qui ne feront pas parler d'eux avant leur mort. Devenir célèbre et ne pas pouvoir en profiter, ne pas se voir devenir un effet de mode, un produit de consommation puis un produit de surconsommation. Une mort digne. Une existence en dehors du mainstream. Amy Whinehouse l'a bien compris. D'abord décriée, ensuite adulée. Son entrée dans le club des 27 à bien fait parler d'elle.

Comme Marmelade est un artiste il essaie toujours de tirer une tronche torturé. Ou blasé. Mais depuis que Robert Pattinson a joué un constipé-vampire à la mine toujours plus torturé il est passé au visage tortusé. Parfois sur le point de chialer pour rien. Souvent en train de tirer la tronche parce que la vie est trop lame... Ouais. Jules est toujours hype. Toujours. Il essaye de ne s'étonner de rien, parce que c'est tellement conformiste d'être surpris quand on essaye de le surprendre qu'il en est devenu blasé de tout. Il ne hausse presque jamais les sourcils, sauf quand il croise un kikoo bébé-rockeur mention BêStÄä TMTC dans le métro ou sur son twitter.

Il a le cœur bien accroché, et est capable de te sortir des phrases remplies d’ironie bien placées à tout moment dans une conversation. Il est plutôt fier de cette capacité, d'ailleurs, qu'il a travaillé vaillamment avec ses amis. Tellement qu'il aime la partager sur son compte twitter. Et par oral depuis peu. Quelquefois il s'essaye même à l'ironic-vine, une vidéo de trente seconde sur un poisson qui aime les sushis, placé de manière poétique mais profondément ironique. Mais ça c'était avant. Avant que Vine ne soit envahit par des types qui sortent des citrons entier de leur bouches. Avant que ça ne devienne un repaire à stupidude. Et qu'il n’atterrisse dans ce pensionnat où il ne peut plus communiquer Depuis, il se contente d'hashtager par oral ou sur son journal indépendant du petit anticonformiste. Qu'il ne distribue qu'à lui-même pour éviter qu'il ne devienne un effet de mode.

Marmelade agit souvent bizarrement, il est adepte du néologisme et il est de ce fait difficile à suivre. Il fait toujours des choses tordues, tout en parlant de manière extrêmement bizarre. Il est aussi difficile de parler avec lui, parce qu'il a du mal à ne pas trouver la conversation avec les autres ennuyeuse et n'hésite pas à le faire savoir. Agaçant, dans sa manière de se comporter avec les gens, dans sa manie de vouloir se placer au-dessus des autres et de juger hâtivement autrui. Il est toujours le premier à sortir quelque chose d’impertinent et ironique, ou blasé,ou tortusé. Ça dépend ses humeurs.

Peut-être que s'il agit comme ça, au fond, c'est parce qu'il n'aime pas passé inaperçu. Parce que tellement de chose le perturbe. Parce que tellement de choses le font réagir, le mette hors de lui intellectuellement parlant qu'il a compris que s'il commençait à prendre à cœur et à corps chaque problème dans le monde il finirait comme Mère Thérésa. Et c'est tellement trop mainstream. Il n'avait pas envie d'être la nouvelle Brigitte Bardot. Alors il a choisi d'être passifactif.

Jules, c'est un peu le type écolo' qui organise des sittings pour sauver les Panda en Chine depuis sa France natale. Le type un peu inutile mais toujours vrai dans ses démarches. Quelqu'un d'un peu dur à suivre, mais de sympa, peut-être,quand on essaye de ne pas s'arrêter à ses airs de bourgeattardé. Peut-être qu'en fait il a peur de dévoiler des choses intimes. De parler avec les autres. Ouais peut-être que c'est un timide. Ou pas. Peut-être qu'il est simplement autiste sur les bords.

Sur le plan intime, Jules n'a jamais eu de relation dites « normales » avec ses conquêtes. Il est toujours sortis avec ses date sur internet. Il est d'ailleurs adepte de l'airsex, sisi, comme de l'air guitar. C'est quand même plus difficile d'avoir des airections. #Joke. De l'airbaiser aussi. Il mime simplement des gestes, de manière grossière pour ne justement pas paraître grossier. Et il s'en contente. Parce que son génie incompris et son côté hors mainstream le satisfont tellement qu'on pourrait croire qu'il se masturbe mentalement. Mais de toute façon, il s'en fiche, l'amour, le contact, les relations c'est tellement mainstream. Pas de risque d'attrapé l'airsida et des airsbébés avec cette méthode de relations intimes.

Bref. Jules c'est Marmelade. C'est ce type un peu hors du commun, mais qui fait rire parce que son sérieux en est presque comique. Que ses tics de langages et ses phrases alambiqués font sourire. Ou sourciller. Une personne qui souffre de sa banalité et qui essaie de se transformer et même si pour ça il doit frôler le ridicule, c'est une personne toujours honnête. Ou ironique. Parce que le mensonge c'est trop mainstream.


Physique

Jules est un peu bobo, un peu ster, beaucoup hype, tantôt chic, tantôt cheap, tantôt emo', tantôt goth', mais simplement par la pensée. L'essentielle de sa garde robe se compose de slims, de chemises à pois ou à carreaux, de t-shirt licornet bleus, [insérer ici t-shirt pas trop cute, pas trop mainstream et surtout hype] et de vans, de sous-vêtement. Certaines choses de sa garde robes sont, enfin été achetés dans le monde réel, dans des magasins particuliers, où seuls quelques initiés se rendent pour y acheter des vêtements uniques ou alors il chine, beaucoup, dans les friperies, oscillant sans cesse entre le neuf et le seconde main pour se donner un look usé-chic vintage. Depuis il a une armoire magique qui peut lui fournir tous les vêtements qu'il souhaite. Mais qui ne peut pas le téléporter dans d'autres mondes parallèles. Tellement mainstream.

Marmelade est un type aux cheveux noirs, coupé courts, mais toujours coiffés savamment pour leur donner un air non-coiffés coiffés, sans abuser de la laque et du gel. Déjà parce qu'il n'en a pas trouvé d'organique ni même de bio et ensuite pour ne pas donner l'impression aux autres qu'ils se met de la mayo dans les cheveux pour les faire miraculeusement tenir en brosse comme certains spunktif, les punk-sportifs.

Ses yeux sont de la même couleur, ponctué parfois par de jolis lentilles, au nez droit et aux oreilles un peu grande. Il n'est pas bien petit, le little skinny c'est devenu trop mainstream. Il mesure 175 cm et chausse du 43, s'il n'avait pas eu de si grand pieds il aurait pu mettre des talons hauts pour être encore plus avant-gardiste, sur terre en tout cas. Essayez donc de trouver des talons hautes à cette taille ? On peut aussi penser qu'il est un peu trop maigre pour sa taille mais c'est fait pour lui donner l'air un peu maladif. Et l’anémie c'est tellement  Hype!

Sinon, Jules possède un tatouage sur le poignet, un dessin à la signification profonde pour lui, une orange coupée en deux qui commence à se transformer petit à petit en pot de marmelade. Il a les oreilles percés.

Quand il « devient » une fille, Jules possède donc des hanches plus saillantes et surtout des boobies, qu'il appelle affectueusement Lemon et Pie. Parce qu'il/elle trouve ça super avant-gardiste. Sa voix s'adoucit un peu, sans être über aiguë. Il devient un peu plus petit, les contours de son visage s’adoucissent un peu. Ses pieds rétrécissent aussi, alors elle s'autorise à sortir les talons. Mais évite de manger des oranges alternative. Parce que c'est pas cool de se retrouver dans des chaussures taille 37 avec des pieds tailles 43. Question poils, ses cheveux ne poussent pas miraculeusement et comme il s'épile, même en tant qu'homme, on ne voit pas beaucoup de différence.. Sauf quand il décide de se laisser pousser la moustache.

Généralement, il se métamorphose en fille le matin et sort comme ça, mais parfois ça lui arrive d'oublier et il fini par manger une orange alternative... Il aime bien être en fille, même s'il a l'impression d'être plus sensible... aux sensibleries avec Lemon et Pie, mais il essaie de s'adapter. Il n'a encore jamais eu ses règles en fille et ne sait absolument pas si ça peut arriver. Il a un peu peur de demander. Il a un peur qu'on lui demande. Il apprivoise doucement son côté féminin et ce n'est pas facile tous les jours, mais, il y arrivera. Peut-être.




Informations Hors-RP
Avez-vous bien lu les règles ? OUAIS ET LE CODE C'EST VARINCERLAMER (Très belle moustache soit dit en passant)
Où avez vous trouvé ce forum ? Daydaydoudou, Sköllnoisette, NeverdeNjut
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? Non.
♦ ...Dans ce forum ? Oui. Je le jure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Cyberpathie
Messages : 1412
Inscrit le : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Marmelade ► Haters gonna hate.    Sam 11 Jan 2014 - 2:29

Hellow et bienvenue mon petit Ju...Pardon, Marmie ♥
Bon, tu le sais déjà, j'ai beaucoup aimé ton personnage ainsi que sa fiche ! L'histoire est écrite de façon originale, t'inquiète, j'ai pas eu besoin d'envoyer mon cerveau dans un colis pour le Groenland. Il m'a vraiment fait rire. Mention spécial pour l'airsex et l'expression tordusé 8D Hâte de le voir interagir avec les autres pensionnaires ♥

Je n'ai donc rien à ajouter, le code est bon, tu gères ta mère. Je regrette juste qu'il ne soit pas semi-loukoum /MEURT/. Voilà voilà ! Encore bienvenue. Si tu as des questions, n'hésite surtout pas à me harceler, tu connais le chemin !
Tu peux à présent commencer à RP en commençant par le Hall d'Entrée.
Je te dirige ensuite vers les topics comme le Recensement des pouvoirs, la Demande de chambre ... mais aussi t'invite à planter ton drapeau dans la section présentation et/ou dans le Flood où tout le monde il est gentil ♥

Bon RP parmi nous *-*



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



ESC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Marmelade ► Haters gonna hate.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches acceptées-
Sauter vers: