AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ne te retourne pas, continue tout droit. [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Voleur de corps.
Messages : 37
Inscrit le : 13/05/2013

MessageSujet: Ne te retourne pas, continue tout droit. [SOLO]   Sam 25 Jan 2014 - 12:01

« Voilà, tu connais le chemin, n’est-ce pas ? De toute façon, j’ai l’impression que tu as grandi en force spirituelle, ça devrait aller. »

Furent les mots d’Andreas. Et elle n’avait pas tort.
Sur sa terre natale, l’esprit de la grecque lui avait ouvert la voie vers le Gouffre et, encore occupée, décida de le laisser se débrouiller seul. Un peu d’autonomie lui ferait plaisir, avait-elle pensé. C’était un grand garçon après tout, elle avait confiance.


« Quand je reviens, je vais directement chez le vieux, d’accord ? Et tu me raconteras tout à moi aussi, haha ! »

Arsen acquiesça. Bien sûr, où serait le souci ?
Une main agitée, un dernier regard vers la Terre et il était parti. Est-ce qu’il reviendrait les voir, un jour ? Bien qu’il fût conscient que le monde des vivants n’était plus sa place, l’idée restait attrayante. Bon, certes, il allait devoir s’entraîner à ne plus se perdre sur Terre et se voir obligé de flotter autour du monde jusqu’à la bonne destination … Pas de soucis, il était motivé.
D’ailleurs, d’être passé dans le monde des morts lui avait rendu de la tangibilité. Il ne flottait déjà plus, ses pieds nus touchant un sol englouti par les ténèbres.
Tout droit. Il fallait continuer tout droit. Ce n’était pas bien compliqué.

Sur son chemin, ce ne fut cependant pas la ville d’Ici que le fantôme croisa en premier … Mais un manoir. Seul et perdu au milieu du Gouffre. Ce qui était plus qu’étrange. Il ne pensait pas qu’il était possible d’y créer des bâtiments … et puis de surtout vouloir y vivre. Intrigué, et ne voyant pas pourquoi il devait se méfier, Arsen s’en approcha. La bâtisse semblait vieille et Ludmillian aurait sans doute tout de suite critiqué son manque de fantaisie. « Quand on peut créer ses propres habitats tels des architectes fous, pourquoi se contenter de classique ? », s’exclamerait-il.
Sans vraiment réfléchir, l’esprit tourna la poignée et entra.

Ce fut un hall chaleureux qui vint l’accueillir et le grincement de la porte se refermant ne tarda pas à lui souhaiter la bienvenue. Doucement, Arsen fit un pas, puis un autre … sentant le bois craquer sous ses pieds. Ces sensations. Ça faisait longtemps. Tel un enfant, il se mit en position accroupie et commença à tester toutes les textures à porter de main : le plancher, le tapis … Un rire caractéristique d’un certain fan de baseball s’échappa de son masque, euphorique.
Le garçon se remit droit sur ses jambes et son regard circula dans la pièce vide de monde. Le propriétaire ne l’avait pas senti entrer ? Ou alors il était absent ? Il se dit qu’il ferait mieux de ne pas rester, du coup … Alors que le fantôme tournait les talons pour retrouver la porte d’entrée, il remarqua enfin le panneau d’affichage qui trônait sur le côté. Il faisait vraiment tâche avec la décoration, comment avait-il fait pour ne pas le remarquer ? Ses doigts vinrent effleurer le liège et les feuilles alors qu’il lisait. S’il avait eu des sourcils, ceux-ci se seraient froncés avec joie.
Piégé. Arsen ne sut pas tellement comment réagir, sur le coup. Il était entré dans un pensionnat pour esprit ? C’était comme un mauvais film. Certains écrivains ne devaient pas être mort depuis longtemps s’ils qualifiaient l’énergie spirituelle par de la « magie ». Quelqu’un avait même écrit qu’ils n’étaient pas morts … Un quelqu’un qui n’avait pas bien compris où il était, vraisemblablement. Ça arrivait ; au début, on n’a pas tellement l’impression d’être différent qu’avant. D’autres semblaient plus joyeux à l’idée, aussi. Ah, et l’esprit se surpris à longtemps fixer le dessin rose caché derrière l’une des feuilles d’information.

Bon récapitulons. Il venait d’entrer dans un manoir créé sans doute par un esprit bizarre qui obligeait les nouvelles âmes errantes du Gouffre à y rester ? Et il leur donnait des … Alter Ego Astral ? Comment ça ? Et pourquoi cette séquestration, au juste ? Beaucoup de questions restaient en suspens dans la tête d’Arsen, mais il n’était pas non plus paniqué.
Au cas où, il tenta d’ouvrir la porte qui, sans surprise, resta close.
Bon, Ludmillian allait devoir attendre encore un peu, semblait-il.

[ SUITE ...]



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

In the silence of the sleepless nights, don’t be afraid ;
Step through your darkest hours ; Be strong, be brave ;
Somewhere in time, there’s always goodbye ...


((• - •)) Te fixe en #E54C25

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ne te retourne pas, continue tout droit. [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Le Rez-de-Chaussée ::. :: Hall d'Entrée-
Sauter vers: