AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Edward Irving. Le garçon qui fuyait la banalité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


+

MessageSujet: Edward Irving. Le garçon qui fuyait la banalité.   Sam 19 Avr 2014 - 20:57



* Edward Irving


*nom – Irving
*prénom – Edward
*age – 19 ans
*né(e) le – 18 juin
?

Pouvoir
C'est la possibilité de donner vie aux rêves de certaines personnes. Pas celui de voler, d'être toujours joyeux ou de faire revenir les morts. Plutôt celui qui correspond à l'aliment préféré des gourmands mais, que tout le monde aime manger. Cela peut être blanc, noir ou marron. On peut le mélanger avec les noisettes et le riz soufflé. C'est évidemment le chocolat. Son pouvoir lui permet de créer du chocolat sous forme liquide ou solide mais, en petite quantité. Ne vous imaginez pas noyer dans cet aliment sucré. Il peut seulement faire en sorte que vous en mangiez tout le temps ou vous embêter avec. Le chocolat qu'il créait est limité en deux genres : au lait et noir.

Alter Ego Astral
Ce n'est pas un animal, ce n'est pas une femme mais, une créature mystérieuse comparable à une petite fée, comme celle de Peter Pan. L'ami imaginaire d'Edward est une mini-femme ayant des lianes à la place des cheveux et des fleurs à la place des mains. Une créature fantastique qui était gravée sur l'enseigne de la fleuriste du village d'Edward.
Passions
Les armes sont les graines de la violence mais, attisent sa curiosité. Il aurait aimé les collectionner pour les observer à longueur de journée derrière une vitre. Surtout que n'importe quoi peut se révéler être une arme, comme un cure-dent par exemple. Et à ses yeux, les fleurs sont l'incarnation de la paix et du pacifisme. C'est pour cela qu'elles le fascinent tout autant.

N'aime pas / Phobies
La pluie est né du brouillard qui cache le soleil. Si ce dernier n'éclaire qu'une partie de la terre, tous les cumulus peuvent couvrir et déverser leurs gouttes sur une planète. Les nuages et la pluie apportent l'obscurité que déteste Edward. Les ténèbres sont sa phobies.



« Le néant est supérieur à l'équilibre entre la lumière et les ténèbres»

Histoire

Le pays où est né Edward n'est pas situé sur Terre mais, dans une autre dimension ou dans un autre univers. A vrai dire, il en a aucune idée, car les habitants de son monde croyaient être seuls. Avant de parler de cette âme égarée, il faut parler de son lieu de naissance.

La lumière dominait les ombres depuis des siècles. Elle s'étendait à travers les terres, les montagnes et les océans pour donner la vie. Même la nuit, la lune était toujours pleine pour refléter le soleil qui se reposait durant quelques heures. Le coeur des hommes était animé par cette lumière et le monde entier évoluait dans la paix. Malheureusement, cette dernière ne dura pas éternellement. Certaines personnes, corrompus par les ténèbres, engendrèrent des conflits. La paix se retrouva fragiliser. Les rayons du soleil faiblirent et les nuages gris devenaient roi du ciel. En temps de crise, les habitants agirent dans leurs intérêts en ignorant ceux des autres. Les guerres éclatèrent et le sang coula. Femmes et enfants n'étaient pas épargnés par la folie qui s'emparaient des hommes. L'obscurité était présent chez tous les individus, à l'exception des rares personnes à avoir eu un coeur pur ou la réflexion nécessaire pour comprendre que l'homme courait à sa propre perte.

Edward est né dans une famille désireuse d'avoir un enfant à choyer. Il grandit dans un village perdu dans une forêt verdoyante qui baignait dans la lumière du jour et la clarté de la nuit. Dès son plus jeune âge, l'enfant s’intéressa aux fleurs de la fleuriste, y passant ses journées pour humer le parfum des fleurs et admirer leur couleur. Il apprit aussi à lire et à compter. Edward vécu une enfance parfaitement banal sous l'apogée de la lumière que maintenait le roi du pays à travers une justice équitable et une politique apprécié de tous.

Les années passèrent et Edward devint rapidement lasser de la routine qui le poursuivait tout au long de sa vie. Les gens voyaient cette lassitude se manifestait à travers l'ennuie mais, l'adolescent savait cacher ses véritables émotions. Il était lassé de la vie au point de ne plus avoir le désir de la vivre sans pour autant se donner la mort. Il n'avait pas le courage de le faire et d'abandonner un entourage qui l'aimait profondément. Il faut dire que sa sincérité avait le mérite de plaire et que sa bonne humeur omniprésente attirait les gens. Cependant, ça ne l'empêchait pas de souhaiter qu'une chose exceptionnelle se produise pour pimenter sa vie.

Ce souhait fut réalisé quand les ténèbres décidèrent de voler ce monde à la lumière. A la mort du roi, le prince monta sur le trône mais, par son jeune âge, fut abusé par ses sénateurs qui avaient soif de pouvoir. L'injustice remplaça la justice, la pauvreté la richesse. Les hommes, énervés et choqués entamèrent une rébellion qui se propagea à travers le royaume. La jeunesse d'Edward le rendait naïf puisqu'il accepta sans hésitation de faire partir de la rébellion. Son père, protecteur, le suivit pour garder un oeil sur lui. Lorsque Edward fut sur le champ de bataille, il n'avait que treize ans. L'adolescent, tétanisé par la peur d'arracher la vie et de perdre la sienne, prit la fuite. Son père qui essaya de le rattraper fut assassiné par les soldats du roi. Edward le sut quelques jours plus tard.

La rébellion agissait pour une cause qui était juste. Cependant, les ténèbres s’immisçaient dans leur coeur. Assoiffés par le désir de rétablir la justice et la lumière, ils utilisèrent le mal pour accomplir leur objectif.

Edward rentra dans son village natal et apprit de la bouche de sa mère, la mort de son père. Choqué et anéanti, il décida de rester auprès de sa génitrice pour retrouver un équilibre et veiller sur elle. Le lendemain, la rébellion arriva dans le village pour engager de jeunes recrues et amasser des provisions. Les villageois n'approuvèrent pas leur cause et refusèrent de les aider. Jugeant qu'ils étaient au service du roi, ils détruisirent le village et mirent feu à la forêt. Un véritable génocide s'ensuit. Edward ne put s'enfuir qu'à travers le meurtre de son assaillant dont la tête tomba accidentellement sur une pierre au sol.

Le prince et ses soldats instaurèrent une tyrannie menaçante et la rébellion n'agissait plus que dans l'intérêt de ses membres. Le soleil continuait de faiblir mais, restait présent malgré tout. Une grande ville indépendante du reste du monde échappait aux ténèbres et aux nuages. Edward apprit son existence et s'y rendit pour fuir la solitude et le danger. Étrangement, son coeur n'était pas corrompu.

Arrivé à la ville du nom d'Espérance, Edward recommença une nouvelle vie en essayant d'oublier le passé. Il grandit et devint un jeune adulte, découvrit la ville urbaine et les nouvelles technologies du monde. C'est durant cette période qu'il fut fasciné par les armes, reconnaissant ceux de ses adversaires qui utilisaient des fusils d'un âge avancé. Pour sa propre sécurité, il fut autorisé à en manier un.

Espérance vivait exilée du reste du monde mais, elle ne pouvait pas ignorer la rébellion et le prince qui la menaçaient. Déterminé, Edward s'engagea dans la milice de la ville en tant qu'éclaireur pour retourner dans son pays natal afin de mener l'enquête. En quelques années, les villes furent ravagés et les innocents tués de sang-froid. Le soleil n'était présent qu'en Espérance.

Armé de son fusil, le jeune homme essaya de connaître les positions de ses ennemis. Il réussit à espionner un groupe de soldat qui parlait d'une trêve instaurée entre les deux camps pour s'en prendre à Espérance qui n'était venue en aide à aucun d'entre eux. Les ténèbres animaient leur coeur. La ville ne pouvait pas affronter deux armées à la fois. Quand Edward voulu se rendre à Espérance, les personnes qu'il espionnait l'entendirent et se mirent à le poursuivre. La seule échappatoire du jeune homme résidait à travers une ville en ruine à l'aspect labyrinthique.

Edward ne remarqua pas le bâtiment en bon état malgré sa grande taille. Il ne se souciait que de ses poursuivants au point d'y rentrer sans le détailler du regard. Le soleil était à son crépuscule et ses faibles rayons éclairaient sa route. Pourtant, une fois à l'intérieur du bâtiment, l'obscurité était omniprésente. La porte claqua derrière lui.

Le messager avait faillit à sa mission à cause du Pensionnat Interdit qui décida de l'emprisonner dans ses murs...

Caractère

Edward est un jeune homme qui a vécu au centre d'une lutte entre la lumière et les ténèbres, le Bien et le Mal. Ce fut une expérience douloureuse dont il en tira un sombre conclusion : la lumière et les ténèbres doivent rester en harmonie pour éviter la destruction. C'est une pensée philosophique qui résulte d'un traumatisme causé par l'histoire de son monde. Quand l'on parle des ombres et de la lumière, Edward se montrera donc mystérieux et énigmatique, au point d'en agacer plus d'un. Il ne faut pas le juger sur ça sans connaître son histoire.

Dans son monde, cette âme égarée était une personne joviale qui riait même en temps de crise afin de profiter de la vie. Sa bonne humeur marquait ses journées et le poussait à faire de nouvelles connaissances. Edward parvint à surmonter la blessure d'avoir perdu sa famille et son entourage qui l'accompagnait jusqu'à son adolescence mais, ce n'est pas le cas des gens qu'il a abandonné en rentrant dans le pensionnat. Profondément marqué, il est comparable à une âme égarée qui essaye de se montrer distante vis-à-vis des autres pour ne plus souffrir et blesser les autres par ses actes, ou pire, une absence éternelle.

Les caractéristiques du pensionnat étant impossible à définir, cela peut être un lieu distrayant pour Edward qui n'aime pas la banalité. Or ce bâtiment est tout sauf normal. Il ne le montrera pas pour ne pas choquer les autres mais, cet endroit l'excite et éveille sa curiosité. Malheureusement, il s'empêche de se laisser-aller à cause des personnes présentes dans son cœur mais, à l'extérieur du pensionnat.

Les ténèbres n'ont pas réussi à s'emparer du coeur du jeune homme qui pu vivre au milieu de la lumière jusqu'à son arrivé au pensionnat. Lui-même n'arrive pas à expliquer le pourquoi du comment. Peut être que sa gentillesse naturelle et sa grande loyauté l'ont immunisé. Ces qualités sont présentes en lui, sauf quand on lui demande l'impossible : lutter contre les ténèbres ou faire usage de la violence pour son bien. C'est un pacifique dans l'âme qui ne souhaite plus être mêlé à l'obscurité.

Son extravagance a marqué sa découverte du monde urbain. Habitué à vivre dans une forêt, c'était un garçon banal et rêveur. Mais, en grandissant dans une ville urbaine, il a découvert les armes qui le fascinent par leur diversité et leur puissance. Edward a aussi développé un look plus ou moins original qui fait office de frontière entre sa vie campagnarde et urbaine.


Physique


Edward Irving se démarque des individus de son espèce à travers ses yeux verrons, l'un est noir, l'autre marron. On ne le voit pas souvent à cause des lunettes de soleil qu'il porte constamment. Il cache ses yeux qui compare à des reflets de son âme. Observez son regard pour lire en lui. A ses lunettes de soleil, rajoutez un chapeau de paille qu'il porte selon ses envies. Ensemble ces deux accessoires sont des objets de valeurs pour le jeune homme.

Son look est plutôt extravagant mais, pas dépaysant. Le fluo est roi de sa tenue qui se révèle être légère. Edward se plaint souvent du froid. Ils détestent les vestes et les pulls qu'il bannit de sa garde-robe. Sauf si on le prévient qu'il se rend dans un lieu où le froid règne.

D'une taille moyenne et d'une corpulence faible (pour ne pas dire inexistante), Edward est incapable de faire preuve d'une quelconque force, que ce soit contre quelqu'un ou pour un objet lourd à porter. C'est une faiblesse de la nature. Le seul don de la nature qu'il a reçu est celui d'une peau douce sans imperfection.




Informations Hors-RP
Avez-vous bien lu les règles ? [Et voui. ~]
Où avez vous trouvé ce forum ? Sur Google
Souhaitez-vous être Parrainé ? Non non
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? Non
♦ ...Dans ce forum ? Oui
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Edward Irving. Le garçon qui fuyait la banalité.   Mer 23 Avr 2014 - 20:12

Fiche terminée et prête à être validée =D
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Cyberpathie
Messages : 1412
Inscrit le : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Edward Irving. Le garçon qui fuyait la banalité.   Mer 23 Avr 2014 - 22:24

Hey hey, salut ! C'est donc moi qui vais m'occuper de ta fiche B)

Tout d'abord, je me suis permis d'éditer ta fiche afin de retirer le fait que ce soit en "cité" ... Je ne sais pas si c'était voulu ...? M'enfin ... Sinon, le code est bon.
J'ai croisé des petites fautes qui doivent peut être venir d'un manque de relecture ? Mais rien de grave qui empêcherait ta validation (sauf le "yeux verrons" qui est plutôt "yeux vairons"). Si jamais un jour tu veux réviser ta fiche et la corriger, tu n'auras qu'à en faire la demande ici.

Bon, eh bien sinon je n'ai vraiment pas grand chose à dire pour l'histoire, le caractère ou le physique ! Tout est en ordre et très clair n_n (j'aimerais pouvoir dire plus de choses, mais je ne sais pas /meurt/ En tout cas je trouve ça chouette de créer des univers /o/)

Donc, officiellement, BIENVENUE !
Tu peux dès à présent commencer le RP en partant du Hall d’entrée. Je t'invite aussi à :

~ Déclarer ton pouvoir.
~ Demander une chambre.

Tu sembles déjà passer dans la CB, donc je n'ai pas besoin de t'y diriger, mais si ça te tente la partie Hors-jeu t'est à présent ouverte ! Pour te présenter, t'incruster dans le flood ... il ne faut pas avoir peur ! =D
Oh, et tu pourrais d'ailleurs aussi :

~ Créer une fiche de lien pour Edward.
~ Demander des RP.
~ Lui faire un Journal.

Ce n'est pas obligatoire, mais ça reste cool.

Voilà voilà, c'est donc tout ! Je me répète mais si tu as des questions ou quoi, n'hésite surtout pas. Bon jeu parmi nous et à bientôt !



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



ESC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Edward Irving. Le garçon qui fuyait la banalité.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Edward Irving. Le garçon qui fuyait la banalité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches des disparus-
Sauter vers: