AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Serena A. Ellsworth ~ "Lost in my dreams..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pensionnaire
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Meylea
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Voyage dans les rêves. Peut-être dans le vôtre ?...
• AEA : Un petit oiseau blanc aux yeux rubis
• Petit(e) ami(e) : Célibataire

RP en cours : Lost in nowhere [libre, venez !]

Messages : 15
Inscrit le : 19/06/2014

MessageSujet: Serena A. Ellsworth ~ "Lost in my dreams..."   Ven 20 Juin 2014 - 0:10



* Serena A. Ellsworth


*nom – Ellsworth
*prénom – Serena Ada
*age – 21 ans
*né(e) le – 26 mai
?

Pouvoir
Auparavant, il lui arrivait de faire des rêves prémonitoires. Désormais, elle maîtrise l'univers onirique et peut se déplacer sous forme d'esprit dans les rêves des gens endormis qui la perçoivent comme faisant partie de ce rêve. Elle peut plus ou moins bien influencer les siens, bien qu'elle n'ait aucun pouvoir sur ses rêves prémonitoires, et peut influencer légèrement ceux des autres (cela se limite à l'apparition incongrue d'objets ou ce genre de chose). Cependant, pour l'instant, sa maîtrise de ce pouvoir est hasardeuse, et il n'est pas rare qu'elle se perde sans le vouloir dans le labyrinthe des rêves.

Alter Ego Astral
Une chauve-souris, normal, non ? Un petit oiseau de la taille d'un moineau, au plumage d'un blanc nacré. Ses pattes et son bec sont noirs. Quant à ses yeux, il sont couleur de rubis. Bien que Serena l'appelle peu souvent par son nom - ou l'appelle peu tout court, en fait -, il se nomme Eden.

Passions
Rêvasser est un de ses passe-temps favori. Sinon, sa grande passion est la musique. Elle-même joue de la harpe et de la flûte traversière.

N'aime pas / Phobies
Ses rêves prémonitoires l'effrayent régulièrement. Elle craint également les situations (fortes tempêtes ou autre) où ses sens ne parviendraient pas à compenser sa cécité. Côté phobie... Les contacts humains la mettent mal à l'aise quand ce n'est pas elle qui les initie. Et elle est complètement agoraphobe, car dans une foule, où tous les sons, les odeurs et les mouvements se mêlent, il lui est très difficile de trouver ses repères.



« My dreams were all my own; I accounted for them to nobody; they were my refuge when annoyed - my dearest pleasure when free. »

Histoire

Serena vient d'un monde plutôt proche du nôtre. Même géographie, même histoire, à quelques détails près cependant... Parmi les humains se cachent des vampires. Oh, pas des vampires ultra-puissants avec une force décuplée comme dans certains films. Leurs sens sont juste un peu plus développés que la moyenne. Leur corps se régénère plus rapidement que celui d'un humain, bien que ce ne soit pas instantané. Ils sont également plus rapide – m'enfin, ça, ça vaut pour les autres, vu que Serena a du mal à sprinter sans se ramasser lamentablement au sol – et ont de meilleurs réflexes. Certains développent des pouvoirs particuliers, plus ou moins puissants selon les individus. Pour Serena, il ne s'agissait que de rêves prémonitoires, un don somme toute plutôt pénible. Ils disposent aussi pour la plupart d'une beauté hors du commun. Quel meilleur prédateur que celui dont la proie vient à lui d'elle-même ? Ils ne craignent ni l'ail, ni les croix et ne brûlent pas au soleil, bien qu'ils y soient un peu plus sensible que la moyenne. Ils ne dorment pas non plus dans des cercueils et doivent se nourrir en plus de boire du sang, bien que seul ce dernier soit nécessaire quand il s'agit de juste survivre. Ils ne sont pas immortels, mais jouissent d'une vie de plusieurs siècles, voire dans certains cas, plus d'un millénaire.

Les Ellsworth vivaient près de Londres sous le règne de la reine Victoria. Leurs lointains ancêtres avaient par leurs haut-faits élevé la famille jusqu'à la haute noblesse. Ils vivaient essentiellement de leurs rentes. Une influente famille de vampire, se nourrissant dans les bas fonds des quartiers pauvres de la ville. Personne ne les soupçonnaient. Qu'est-ce qu'un noble irait faire dans un endroit aussi sordide ? D'ailleurs, eux-même n'y mettaient pas les pieds. Mais il y avait toujours du sang frais à disposition en cuisine. Il leur suffisait de claquer des doigts pour qu'un serviteur leur en apportât un verre.

Tous les vampires n'étaient pas de mauvais bougres. Mais il ne faisait pas bon vivre parmi les Ellsworths. C'était une famille très austère. Chacun était éduqué pour faire passer ses intérêts en priorité. Les notions d'amour et d'honneur de la famille étaient très abstraites. Vous auriez demandé à l'un d'entre eux de tuer un parent pour obtenir un titre plus élevé, il n'y aurait pas réfléchi à deux fois. Vous voyez le genre ? Par contre, ils étaient très traditionalistes et superstitieux. Il y avait une prophétie, dans la famille. Personne ne savait de quand elle datait ni d'où elle venait. Elle annonçait que lorsqu'un enfant aveugle naîtrait dans la famille, cela annoncerait sa chute. Ce n'était rien de plus qu'un racontar, le genre de truc dont les gens rient et trouvent ridicule, mais au fond d'eux se disent : « Et si c'était vrai ? ».

Et d'ailleurs, ces temps-ci, un bruit courait dans les couloirs. Le bruit qu'Elena, la femme du chef de famille, avait prématurément, donné naissance à une fillette dont les yeux ne pouvaient percevoir la lumière. C'est ainsi que naquit Serena, deux mois avant la date prévue. Cela lui laissa de nombreux séquels, dont sa cécité, mais également une santé délicate et une certaine fragilité physique. Son prénom était en lui même une blague, en repensant aux conflits que sa venue au monde devait créer dans la famille. Les membres les plus importants de la famille se réunirent et décidèrent « au cas où » que l'enfant devait être tué, d'autant que Charles Ellsworth avait déjà un héritier en la personne de son fils Aaron, le frère de Serena, alors âgé d'une centaine d'année. Cependant, Charles, qui se sentait attaqué dans sa fierté, refusa que l'on touche à sa progéniture. Dès qu'elle fut en âge de quitter sa mère, il la fit sortir de la demeure familiale dans le plus grand secret, et envoya l'enfant vivre auprès d'Alice Reed, jeune vampire – selon leurs critères, « juste » un siècle – dont la famille avait une dette envers les Ellsworth depuis bien longtemps et avait juré de les servir, et ses trois servantes, Grace, Beatrice et Margaret.

Serena eut ainsi une enfance paisible, auprès d'une nourrice aussi aimante qu'une mère. Alice vouait cependant une haine sans borne à Charles et à sa clique, bien que la fillette n'en connût pas la raison. Sa mère ne passait jamais la voir. Elle semblait s'être désintéressée d'elle quand elle avait compris que sa fille serait faible et difficile à marier à cause de sa cécité. Son père se contentait d'envoyer l'argent nécessaire à sa subsistance. Finalement, ce n'était pas plus mal. Alice l'éleva d'une manière bien différente que la méthode Ellsworth, lui inculquant amour et respect de son prochain, et même, l'amour des humains, qui n'étaient que bétail pour les Ellsworth. Alice et ses servantes ne se nourrissait que de sang animal, qu'on leur ramenait des forêts alentour. D'ailleurs, Alexander, un jeune homme, venait régulièrement au manoir. Al était un ami d'Alice, et aussi le chasseur qui les fournissait en sang. Il n'était pas très riche, ni très instruit, mais c'était un homme très plaisant, si plaisant d'ailleurs qu'Alice finit par s'éprendre de lui. La vie passait tranquillement dans le manoir Reed, comme hors du temps.

L'enfant apprit à se servir de ses autres sens, plus développés encore que ceux des autres vampires, pour remplacer sa vue. Dans son esprit se formait comme une image de son environnement, tout autour d'elle. Les mouvements de l'air lui suffisait pour savoir s'il y avait des meubles à proximité, et même à quelle distance il se trouvait. Elle reconnaissait les gens à leur odeur, le son de leur démarche, sans même qu'ils aient besoin de parler... Grâce à cela, elle put apprendre à faire beaucoup de choses dont elle était incapable auparavant. Comme l'enfant semblait se passionner pour la musique, univers entièrement sonore auquel sa cécité ne pouvait rien retirer, Alice lui offrit des cours de harpe, de flûte traversière, puis plus tard, alors que la fillette en redemandait, de piano. Elle s'avéra très douée et dotée d'une oreille remarquable.

Un jour, Serena eut un rêve. Pas n'importe quel rêve. Le genre de rêve si réaliste qu'au réveil, on a l'impression de rêver. Récemment, elle avait découvert que, libérée de son enveloppe physique dans ce petit monde onirique, elle recouvrait la vue et avait exploré ce monde de couleur qu'elle ignorait jusqu'à maintenant avec une jubilation non contenue. Là, cependant, elle ne distinguait rien, si ce n'était les informations habituels que lui apportait ses sens restants. Elle était là, immobile, allongée sur le sol froid qui semblait être le carrelage d'une pièce. Tous ses membres étaient comme engourdis et elle n'arrivait à les bouger légèrement qu'au prix d'un grand effort. Son esprit était également embrumé. Une douleur sourde envahissait peu à peu son corps. Une odeur de sang flottait dans les airs, l'odeur de son sang. Pourquoi ? Elle leva le bras avec difficulté et le porta à sa poitrine. Sa main rencontra une petite lame en métal glacé qui en dépassait, ainsi qu'un liquide poisseux dont le contact la fit frémir. Une peur irrépressible s'empara d'elle. Mais il était trop tard. Elle sentait son esprit s'engourdir à son tour, puis, peu à peu, s'éteindre. Ce jour-là, l'enfant s'éveilla en sursaut, au milieu de la journée, et jusqu'à ce que le soleil ne se lève, rien ne put la consoler. C'était le premier d'une longue série de cauchemars et d'autres rêves étrangement réalistes. Celui-ci était cependant récurent. Elle le faisait au moins une fois par mois. Cela ne le rendait pas moins effrayant, cependant, d'autant plus que, très vite, Alice et elle découvrirent que certains d'entre eux se réalisaient. Elles comprirent vite qu'il s'agissait d'un de ces dons qu'obtiennent de nombreux vampires selon le degré de pureté de leur sang.

Cela parvint aux oreilles de Charles. A partir de ce moment, il vint régulièrement au manoir Reed afin de s'entretenir avec sa fille de ses derniers rêves, pensant pouvoir utiliser cet atout au compte de la famille. Serena n'aimait pas ses séances. Elle connaissait à peine son père et celui-ci était loin d'être tendre. Si la fillette n'était pas assez précises dans ses descriptions, il n'hésitait pas à la rabaisser de manière violente, et même, plus rarement, à la frapper. Les bleus qu'il laissait sur sa peau de porcelaine disparaissaient rapidement, du fait de sa race, mais ne faisaient qu'attiser de plus en plus la haine d'Alice Reed pour les Ellsworth. Puis un jour, alors que Serena avait dix-sept ans, ce qui devait arriver arriver un jour arriva. Lors d'une de ses visites surprises, Charles tomba sur Al, venu rendre visite à son amante. Quand il découvrit la nature de leur relation, il fut scandalisé. Pour lui, un humain n'était rien de plus qu'une bête, alors avoir une relation amoureuse avec l'un d'entre eux... Pire, il découvrit qu'Alice et ses servantes se nourrissaient de sang animal et qu'elles en avaient nourris sa fille. Selon lui, c'était une atteinte à l'honneur de la race entière. S'en suivit une longue et violente dispute entre Charles et Alice. Il fut décidé que Serena retournerait au manoir Ellsworth.

Quelques temps plus tard, Al fut découvert assassiné chez lui. Alice ne mit pas longtemps à faire le lien et entra dans une rage folle. Alors, elle élabora un plan : enlever Serena à ses parents – pour son plus grand bonheur – et s'enfuir en France par bateau. Cependant, le manoir était bien protégé. Elle se fit prendre et elle dut s'enfuir sans sa pupille, en la seule compagnie de Grace, avant que Charles n'eût pu faire quoi que ce soit.

A partir de ce moment, la vie de Serena fut très différente, bien plus austère. Son éducation se fit plus stricte. Etant en âge de trouver un fiancé, elle dut se rendre régulièrement aux réceptions mondaines organisées par son père ou d'autres nobles vampires de la ville. C'est à ce moment-là qu'elle découvrit son agoraphobie. Elle avait toujours vécu loin du monde, dans la cage doré du manoir Reed. Dans ces rassemblements, elle perdait tous ses repères. La musique était agréable, mais le brouhaha ambiant, tout en l'empêchant dans profiter vraiment, l'empêcher aussi de reconnaître les gens individuellement, de se guider au son de leur voix. Et tous ces gens qui se pressaient autour d'elle la privait de son sens de l'orientation. Même les odeurs se mêlaient créant des mélanges de parfum désagréables. Mais elle ne pouvait pas partir, alors elle restait dans son coin, priant pour que cette mascarade ne finît pas trop tard.

Quelques années plus tard, la nouvelle tomba : un jeune noble prometteur était prêt à accepter sa main malgré sa cécité. Il n'était pas différent des autres. Dans ce milieu, la plupart des gens étaient vénaux, hypocrites et avides de pouvoirs. Il y avait sans doute vu un moyen d'unir sa famille aux glorieux Ellsworth. Rien de plus. Elle ne voulait pas de cette vie de noble oisive et ennuyeuse, en compagnie d'un homme qu'elle n'aimait pas. Alors, lors d'une de ces réceptions, profitant d'être hors de l'espace surveillé du manoir, elle s'enfuit et disparut dans la nuit, espérant pouvoir rejoindre Alice en France en revendant les bijoux qu'elle portait sur elle, qui, elle en était sûrs, devaient valoir une fortune. Sortant de la demeure de leur hôte, elle se retrouva dans le parc, au milieu de la forêt. Mais après avoir passé le portail, elle ne savait déjà plus où elle devait se rendre. Elle marcha un moment dans la forêt, se disant qu'elle finirait bien par arriver à une ville ou trouver des signes de présence humaine.

Le soleil allait bientôt se lever et elle se sentait découragée quand une odeur parvint à ses narines. Il s'agissait de cet odeur de vieille maison, un peu comme celle de votre grenier. L'espoir lui revint. Elle suivit la piste de cet odeur et parvint enfin à un mur. Dans cet endroit régnait un silence étrange. Même les oiseaux ne chantaient pas. Seul lui parvenait le son du vent dans les branches des arbres et celui des feuilles mortes craquant sous ses pas. Ses mains tâtant le mur, elle le longea progressivement en quête de la porte. C'était un grand bâtiment, probablement un manoir grand comme celui qu'elle venait de quitter. Etait-il abandonné ? Elle finit par parvenir à l'entrée. Elle frappa plusieurs fois au heurtoir qui s'y trouvait, mais, n'ayant pas de réponse, finit par pousser elle-même la grande porte de la demeure, avec soulagement.


Caractère

Serena, rêveuse petite Serena... Elle a cet univers qui lui est propre, à l'intérieur de sa tête, où elle se réfugie quand tout va mal, ou... Oui, quasiment tout le temps, en fait. Elle s'isole et reste dans son coin à rêvasser ou à jouer de la musique. C'est une façon pour elle d'échapper à la dure réalité. Quand elle rêvasse, les yeux perdus dans le vide, elle semble oublier tout ce qui se trouve autour d'elle et n'entendra pas forcément si on lui parle. De manière générale, elle ne fait pas beaucoup attention à ce qui l'entoure, du moment que cela ne lui paraît pas un danger potentiel. Elle est très calme et il est quasiment impossible de la faire sursauter, ce qui peut être parfois assez perturbant pour ceux qui l'entourent. Elle ne regrette pas cet isolement, qui, selon elle, lui permet de ne pas prendre de risque, dans ce monde où l'on ne sait jamais à qui l'on parle. De toute manière, les autres ne vont guère vers elle. Son côté mystérieux donne plutôt aux gens envie de l'observer de loin. Son imaginaire est très poétique. Parfois, ses paroles pourraient repousser d'éventuels visiteurs trop terre-à-terre. Cependant, même si elle aime s'imaginer une autre réalité, elle sait très bien faire la différence entre ce qui est vrai ou pas. D'ailleurs, elle ne croit en aucun dieu en particulier, sans non plus blâmer ceux qui ont la foi. Serena est dotée une tolérance merveilleuse. Elle n'est pas vénale et n'est pas avide de pouvoir. Enfin... pour être plus franche, on peut juste dire qu'elle s'en fiche. Tout ça, ça la dépasse. Elle ne s'intéresse qu'aux gens qui l'intriguent.

Mal à l'aise en présence des autres, où qu'elle soit, elle déteste que ceux qui ne la connaissent pas ou mal la touchent. Mais elle est très douce de nature et incapable d'être vraiment méchante ou d'envoyer balader les gens. Quand on se moque d'elle ou qu'on la maltraite, elle se laisse simplement faire, s'enfermant dans ce monde qui n'existe que dans son esprit.

Être enfermée dans le manoir ne la dérange pas tant que ça. Pour l'instant, cette prison la sépare de ses poursuivants, son père qui veut la marier, et le reste de la famille qui aimerait bien mettre fin à ses jours. Elle sait bien qu'une aveugle, même vampire, qui ne sait pas grand chose du monde qui l'entoure, aurait eu bien du mal à atteindre seule la France. Alors, elle verra bien un jour si elle peut en sortir, mais pour l'instant, le pensionnat est un refuge providentiel, d'autant qu'en fouinant un peu, elle a trouvé ses instruments de musique favoris. Tout ce qui est nécessaire à sa survie s'y trouve. Même si elle n'a jamais cuisiné de sa vie, ni rangé sa chambre, ni rien du tout... Qu'est-ce que ça va bien pouvoir donner ?

Comme tout vampire, elle sera forcément conduite à se nourrir de sang. Elle ne se permet pas de sauter sur n'importe qui – et à quoi arriverait-elle, d'ailleurs, avec une force pareil ? - et elle craint même de dire qu'elle est une vampirette, car elle ne veut pas que les autres aient peur d'elle. Mais la soif finira bien par la rattraper un jour. Qu'arrivera-t-il donc à ce moment-là ?


Physique

Du fait de sa longévité, l'apparence de Serena a presque déjà atteint la maturité qu'elle conservera durant plusieurs siècles. C'est une belle jeune femme à la silhouette gracile. Minuscule à la naissance à cause de l'accouchement prématuré, elle n'a jamais vraiment rattrapé son retard en grandissant et ne fait qu'un mètre cinquante. Sans être maigre, elle ne doit peser qu'une quarantaine de kilos. A la regarder, on dirait qu'il suffit de la pousser un peu fort pour qu'elle atterrisse quelques mètres plus loin. Elle a de toutes petites mains, mais avec de longs doigts, des mains de harpiste. Sa peau est très pâle, d'un blanc presque maladif, et elle ne peut s'exposer au soleil sans protection sans craindre de sévères brûlures. Sa manière de se tenir et son port de tête sied à son rang d'aristocrate, sans pour autant qu'elle regarde les gens de haut.

Ce qui marque le plus, chez elle, ce sont ses yeux d'un étrange violet, signe distinctif qu'elle a hérité de la famille Ellsworth, assortis de longs cils noirs. Cependant, quelque chose d'étrange se dégage de ces yeux. En regardant bien, très vite, vous verrez qu'ils sont vides d'émotions et qu'aucune lumière ne s'y reflète, des yeux aveugles et sans vie. Le visage ovale qui les entoure est tout ce qu'il y a de plus fin. Son petit nez est un peu retroussé. Ses lèvres rosées s'entrouvrent sur deux rangées de dents d'un blanc éclatant, parmi lesquelles on peut remarquer des canines supérieures plus développées que la moyenne, des crocs, pour ainsi dire. Une abondante chevelure brune tombe en cascade jusqu'en bas de ses reins, légèrement ondulés, formant des anglaises naturelles à la pointe des cheveux. Elle les garde généralement détachés, sauf lorsque cela la gêne dans ses activités.

Niveau habillement, elle n'a pu conserver la robe de soirée avec laquelle elle était arrivée, déchirée et irrémédiablement tachée de boue, mais elle a miraculeusement trouvé dans les armoires du pensionnat d'autres robes de style victorien, assez riches sans être trop décorée, comme elle en portait quand elle était dans son monde. Les couleurs qui lui vont le mieux sont le noir, le rouge sombre et le blanc. Elle a conservé de son monde des bijoux qu'elle portait le jour de son arrivée. La plupart restent dans sa chambre. Il s'agit de son pécule, au cas où elle sortirait un jour du pensionnat. Cependant, elle conserve souvent avec elle un collier serre-cou en dentelle noir orné d'un grenat enserré dans un carcan d'argent, cadeau d'Alice, qui disait souvent que le grenat était la pierre qui lui correspondait le plus. Dans le monde des rêves, elle vêtue d'une robe blanche à bretelle très simple qui lui arrive en dessous du genou.




Informations Hors-RP
Avez-vous bien lu les règles ? [ Elle est clean D: ! ]
Où avez vous trouvé ce forum ? Je le connais depuis un moment, je ne sais plus trop comment, mais je l'ai retrouvé avec plaisir dans un top site.
Souhaitez-vous être Parrainé ? Nope. Je suis une grande fille.
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? Oulah, non. Ça remonte.^^
♦ ...Dans ce forum ? Non plus. Il y a je ne sais plus combien de temps, je jouais une certaine Ailen O'Ceann.


Dernière édition par Serena A. Ellsworth le Dim 22 Juin 2014 - 20:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Meylea
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Voyage dans les rêves. Peut-être dans le vôtre ?...
• AEA : Un petit oiseau blanc aux yeux rubis
• Petit(e) ami(e) : Célibataire

RP en cours : Lost in nowhere [libre, venez !]

Messages : 15
Inscrit le : 19/06/2014

MessageSujet: Re: Serena A. Ellsworth ~ "Lost in my dreams..."   Dim 22 Juin 2014 - 18:05

Ayé, j'ai fini !  Dobarkmalý Ovce 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Cyberpathie
Messages : 1412
Inscrit le : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Serena A. Ellsworth ~ "Lost in my dreams..."   Dim 22 Juin 2014 - 19:40

Alors alors alors ... Rebienvenue parmi nous, déjà !
Je vais m'occuper de ta fiche alors mets ta ceinture et ... M'enfin, ce n'est pas comme si j'avais grand chose à dire, haha ! Dans l'ensemble, tout me convient : le code est bon, il n'y a pas trop de fautes (et pour celles que j'ai vu, je pense que c'est surtout de l'inattention). Les choses sont claires et tout ! (je dois quand même avouer ne pas m'être attendu à une vampire 8D ... ça faisait longtemps !)

Cependant ! Il y a un touuut petit détail qui me gêne : le fait qu'elle retrouve la vue pendant son sommeil. Personnellement, je trouve ça vraiment bizarre sachant que sa cécité date de la naissance. Si genre elle avait perdu la vue un peu plus tard, j'aurais compris, mais là ... Un aveugle est tout à fait capable de rêver, ne serait-il pas plus intéressant pour Serena que son monde onirique soit à l'image de son monde du quotidien ? Qu'il ne soit composé que de son et d'odeurs ?

Voilà voilà, c'est tout je crois ... J'attends donc ta réponse. Je ne pense pas que cela change grand chose qu'au final elle ne voit pas ce qu'elle rêve. Mais si tu y tiens, au pire tu la rends aveugle plus tard ... Ce qui gâche la prémonition du coup, mais bon ! Bref, le choix final est tien =)



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



ESC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Meylea
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Voyage dans les rêves. Peut-être dans le vôtre ?...
• AEA : Un petit oiseau blanc aux yeux rubis
• Petit(e) ami(e) : Célibataire

RP en cours : Lost in nowhere [libre, venez !]

Messages : 15
Inscrit le : 19/06/2014

MessageSujet: Re: Serena A. Ellsworth ~ "Lost in my dreams..."   Dim 22 Juin 2014 - 19:47

Je ne l'ai pas précisé, mais je l'ai vu comme une conséquence de son pouvoir en fait. Si ça ne va pas, je modifierai.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Cyberpathie
Messages : 1412
Inscrit le : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Serena A. Ellsworth ~ "Lost in my dreams..."   Dim 22 Juin 2014 - 20:09

Ouais ! C'est ce que je pense avoir compris, et donc j'ai réfléchi un peu : Du coup, lorsque son pouvoir n'est pas activé, elle rêve comme toute aveugle de naissance "normale" ? Sans images ? En effet, ça peut être intéressant du coup ... Mais j'aimerais du coup que ce ne soit pas aussi net que si c'était "vraiment vrai", si tu vois ce que je veux dire ? Et puis il faudra aussi penser que ça doit faire super bizarre à Serena de voir des choses, comme ça, pour la première fois. =)

Ben du coup au final tu n'auras rien à changer ! :0
Dis moi juste si tu es d'accord avec ce que j'ai dit et je pourrai te valider.

(PS : Tu pourras rejoindre le club des aveugles avec Alejandro :D !)



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



ESC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Meylea
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Voyage dans les rêves. Peut-être dans le vôtre ?...
• AEA : Un petit oiseau blanc aux yeux rubis
• Petit(e) ami(e) : Célibataire

RP en cours : Lost in nowhere [libre, venez !]

Messages : 15
Inscrit le : 19/06/2014

MessageSujet: Re: Serena A. Ellsworth ~ "Lost in my dreams..."   Dim 22 Juin 2014 - 20:33

C'est exactement ça. Désolée si je n'ai pas été claire. ^^ Et dans ceux qui semblent vrai, comme dans le rêve qui annonce sa mort, elle est aveugle, justement, donc ça colle. Elle ne voit rien dans les rêves prémonitoires où elle est présente et où elle conserve son point de vue personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Cyberpathie
Messages : 1412
Inscrit le : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Serena A. Ellsworth ~ "Lost in my dreams..."   Dim 22 Juin 2014 - 21:10

D'accoooord ~ Bon, j'arrête de t'embêter du coup et t'accepte ! \o/

Tu peux dès à présent commencer le RP en partant du Hall d’entrée. Je t'invite aussi à :

~ Déclarer ton pouvoir.
~ Demander une chambre.

La partie Hors-jeu t'est aussi ouverte ! Pour te présenter, t'incruster dans le flood, ce genre de choses ... N'hésite surtout pas à y aller, on t'accueillera les bras grands ouverts /o/ Oh, et tu pourrais d'ailleurs aussi :

~ Créer une fiche de lien pour Serena.
~ Demander des RP.
~ Lui faire un Journal.

Ce n'est pas obligatoire, mais ça reste cool. /o/ Voilà voilà !
Si tu as des questions, n'hésite surtout pas. En espérant que tu t'amuses bien parmi nous ! =)



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



ESC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Serena A. Ellsworth ~ "Lost in my dreams..."   

Revenir en haut Aller en bas
 

Serena A. Ellsworth ~ "Lost in my dreams..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches acceptées-
Sauter vers: