AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Urgane Williams ∆ canadian girl for ever ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nouveau/Nouvelle


+
Féminin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Age : 21
• Pouvoir : Contrôle des poisons
• AEA : Ghost, une biche blanche.
• Petit(e) ami(e) : Toutes les cases ont le droit de vivre :3

Messages : 1
Inscrit le : 26/08/2014

MessageSujet: Urgane Williams ∆ canadian girl for ever ?   Mar 26 Aoû 2014 - 11:12



* Urgane Williams


*nom – WILLIAMS
*prénom – Urgane
*age – Dix-neuf ans
*né(e) le – Vingt-huit Novembre
?

Pouvoir
Urgane est dotée d’un pouvoir qui n’est pas des plus enviables. Elle est une virtuose des poisons en tous genre et c’est sa peau qui les sécrète. Autrement dit, si elle le décide et sans en être elle-même affectée, elle peut se mettre à ruisseler de cyanure ou d’acide. Elle convertit, sans le vouloir, tous les poisons à sa cause et gare à celui qui la touchera. Elle réussit également, par ce don, à fabriquer tous les venins du monde, de celui des feuilles d’orties à celui d’un cobra royal.

Évidemment, Urgane a peur de ce pouvoir. Elle n’arrive pas à le maîtriser et ne sait jamais quel liquide du diable est-ce qu’elle va rejeter lorsqu’elle doit s’en servir. En plus, elle ressent une certaine fatigue si elle s’en sert à outrance (autrement dit, au bout de cinq minutes d’utilisation non-stop) et elle est persuadée que cette fatigue est due au fait que son corps résite au poison : cela lui pompe beaucoup d’énergie.

Heureusement, si elle ne maîtrise pas la nature des poisons et autre venins, elle a réussit à focaliser son pouvoir sur ses mains et arrive de ce fait à ne pas vous envoyer de l’arsenic en plein visage si vous lui touchez l’épaule.

Alter Ego Astral
L’AEA de la demoiselle est une biche blanche, répondant au doux nom de Ghost. Elle n’est pas très haute et mesure un mètre quinze. Elle porte à son cou une sorte de collier, qui n’est autre qu’une bande de tissus large de cinq centimètres et reliée par un cordon, à la manière des chevaux Akhal-Téké. C’est Urgane qui le lui a fait.
Ghost est toujours très douce et un peu timide, mais si vous êtes calme, elle s’approchera de vous pour obtenir une caresse. Elle est très proche de la jeune femme et elle ne la quitte que très rarement.

Passions
Urgane, depuis qu’elle est gamine, est passionnée par le règne animal et la nature. Avant qu’elle n’entre ici, elle pouvait passer des journées entières à vadrouiller dehors pour observer et croquer tout ce qu’elle pouvait. En effet, une autre passion de la jeune femme est l’aquarelle. Elle ne se sépare jamais d’une petite palette de couleur et de son pinceau, afin de pouvoir dessiner quand bon lui semble.

Une autre passion chez la demoiselle est l’association du chocolat blanc et des framboises, son péché mignon.

N'aime pas / Phobies
Si il a bien une chose qui terrorise Urgane, ce sont les foules trop denses. Elle apprécie énormément la compagnie des gens, ne la pensez pas agoraphobe, mais l’effet de masse et l’excitation d’un trop grand nombre de personne en même temps la terrifient.

Sinon, elle n’aime pas les pralines, les couleurs rouge et jaune, le café, le poisson et la viande, les vêtements trop officiels et les personnes à l’esprit étriqué. Elle déteste aussi quand il faut parler le matin et elle souffre des fortes chaleurs.



« Have no fear, For when I’m alone, I’ll be better off than I was before. »

Histoire

Urgane est née au Canada, sur les rives du Grand Lac de l’Ours, dans les Territoires du Nord Ouest. En fait, elle n’a aucun véritable souvenir de son enfance, du moins pas avant ses quatre ans et c’est sa mère qui le lui a dit. Elle pourrait très bien être née à Yellowknife ou dans une grotte que ce serait pareil pour elle.

Aussi loin qu’elle se souvienne, elle n’a jamais vécu ailleurs que sur les rives de ce lac. Ils n’étaient pas très nombreux à vivre ici, une quinzaine de gosses et le double de parents et quelques personnes sans enfants qui venaient ici pour se ressourcer le week-end, loin de la ville.

Urgane allait dans une petite école, où des élèves de tous les âges se mélangeaient, puisqu’ils n’étaient que dix-neuf à venir, dans une même salle. Elle adorait sa petite école, tout le monde s’y sentait bien et ils étaient tous une grande bande soudée. Il y avait pour eux une professeure et de temps en temps, un bénévole venait pour faire un exposé ou pour les emmener dehors. Elle devait se lever tôt le matin, car elle habitait loin, mais cela lui était bien égal. Elle se mettait à l’arrière du pick-up de son père, avec Natcha, le premier chien dont elle se souvienne. Elle prenait une grosse couverture et sa doudoune et ils filaient le matin, quand il faisait encore noir. Urgane regardait alors le soleil se lever très paresseusement. Ils s’arrêtaient en chemin pour prendre ses deux meilleures amies, Clara et Nathalie, qui grimpaient à leur tour sur la plateforme pour rejoindre Urgane. Le soir, c’était la mère des deux filles qui ramenait Urgane chez elle.
Comme dit plus haut, la petite fille adorait son train de vie. Son voisin le plus proche était à cent mètre de sa maison, et ensuite elle devait faire quatre kilomètres pour voir quelqu’un d’autre. Elle avait l’impression d’être seule au monde et d’en être la reine. Et cela lui plaisait beaucoup.

Urgane n’était pas une gosse difficile. Elle était connue pour être toujours agréable et souriante, et, bien qu’un peu réservée, très gentille avec les autres. Ses parents n’avaient jamais à hausser le ton avec elle et de son côté, Urgane s’arrangeait pour que tout tourne rond dans sa bulle de confort. Elle avait de bonnes notes, des amis et la liberté. Un paradis pour elle. Elle avait une chambre blanche, elle s’en souvient encore, un grand lit pour elle toute seule, un bureau et des boites entières de crayons et de peintures. Son père adorait dessiner et il avait transmis à sa fille cette passion. Elle s’appliquait des après-midi entières à dessiner, on ne l’entendait pas et elle se pointait d’un coup, à l’heure du repas, montrant son dessin avec beaucoup de fierté.

Évidemment, son petit cadre de vie où elle était toute seule l’ennuyait un petit peu parfois. Elle avait alors inventé un ami imaginaire, un grand cerf géant qui pouvait voler jusqu’aux étoiles et lui en décrocher une rien que pour elle, si elle le lui demandait gentiment.



Un jour, l’envie de partir un peu à la découverte du monde se fit ressentir. Elle avait alors confié Urack à sa mère et était partie pour vivre. Elle avait un vieux van, complètement pourri et retapé de toutes pièces, dont la peinture commençait à sérieusement pâlir et qui ne démarrait que dans certaines conditions. Elle s’était lancée avec dans le tour du Canada.

Un soir, cependant, tout allait basculer. Elle roulait pour trouver un coin pour dormir quand son van avait décidé qu’il n’irait pas plus loin. Elle avait réussit à le garer sur le côté et s’était endormie dedans, résignée. Ce n’était pas la première fois après tout, qu’il lui faisait ce drôle de bruit. Demain elle irait à pied chercher une station essence où on pourrait la dépanner. Profitant qu’il fasse encore clair, la jeune femme avait attrapé sa boîte d’aquarelles et elle était partie un peu dans les bois pour trouver quelque chose à dessiner. Elle s’était enfoncé assez loin et avait finit par trouver un splendide petit étang qui semblait tout droit sorti d’un conte de fées. Enchantée de sa trouvaille, elle s’était empressée de la peindre. Elle commençait à avoir plusieurs beaux paysages dans son carnet et elle en était ravie.

Au bout d’un moment, elle était repartie, ayant terminé son dessin et la nuit commençant doucement à tomber. Elle marchait en direction de son van, quand un détail sur le côté lui fit tourner la tête. Il y avait, à peut-être cent mètres de l’endroit où elle se trouvait, une bâtisse perchée sur une colline. Intriguée et étonnée de ne pas l’avoir vue avant, elle s’était arrêtée pour observer ce drôle de bâtiment. Après une brève hésitation, elle avait dévié de sa trajectoire pour aller y jeter un coup d’œil, se disant qu’après tout, elle n’aurait pas le temps d’y retourner demain et qu’elle n’était pas trop loin de la route.
Elle était arrivée et avait d’abord observé le parc. Puis quelque chose l’avait incité à aller voir l’intérieur de cette belle demeure. Urgane avait donc franchi les grilles, puis elle avait toqué à la porte. On lui avait ouvert et elle était entrée avec un sourire, s’excusant pour la gêne occasionnée. Puis la porte s’était refermée.



Caractère

(6 lignes minimum !) BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA


Physique

(6 lignes minimum !) BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA BLABLA




Informations Hors-RP
Avez-vous bien lu les règles ? Je pense que oui, avec du [poulet au curry ??? wow D:]
Où avez vous trouvé ce forum ? Je ne sais plus exactement, il était dans mon historique depuis un moment et je l’ai retrouvé il y a une semaine en cherchant un forum pour mon personnage :)
Souhaitez-vous être Parrainé ? BLABLA BLABLA
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? Ahah, non, je dois avoir une soixantaine d’OC et j’en ai joué plus de la moitié sur divers forums déjà x)
♦ ...Dans ce forum ? Là par contre, oui, c’est la première fois que je met les pieds ici ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Urgane Williams ∆ canadian girl for ever ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre-
Sauter vers: