AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pensionnaire


+
Féminin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Age : 16
• Pouvoir : Euh...demain il va pleuvoir ?! BAH QUOI des visions qui font mal au crâne c'est mal ?
• AEA : N'en parlons pas je vous en conjure X_x
• Petit(e) ami(e) : I am very very crazy ?

Messages : 16
Inscrit le : 24/12/2014

MessageSujet: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Mar 6 Jan 2015 - 18:41

Mauvais refuge


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


''Fatigue...Faim...Soif'' Les mots tournaient en boucle dans la tête de la jeune fille, les pieds traînants sur le sol -qui avait laissé place à de l'herbe- et les bras ballants, Luna leva la tête, étourdie. Une immense bâtisse se dressait devant elle. La jeune fille fût prise de vertige par la hauteur de celle-ci, abasourdie, elle s'approcha à pas lents. ''Magnifique'' pensa-t-elle en regardant le paysage autour. Une forêt, une plaine, un parc, vraiment époustouflait Luna ne remarqua pas de suite que son pied gauche s'était pris dans une racine et une seconde plus tard, elle s’étala de tout son long sur le sol.

« Mais c'est pas possible !!! Mes vêtements ! Eh puis zut, j'en ai ras-le-bol ! » explosa Luna énervée en se relevant



Elle secoua ses vêtements sales et d'un bon pas se dirigea vers l'immense « demeure » ''Si on peut appeler ça une demeure...'' Une fois les marches d'escaliers gravies, la jeune fille entra dans une réflexion profonde ''Hum... cet endroit a l'air étrange, cependant j'ai besoin d'eau, de nourriture et d'un logement pour la nuit, après tout... pourquoi pas...'' Luna poussa la grande et lourde porte de l'entrée, à l'intérieur, de faibles lumières éclairaient le hall et les immenses escaliers ''Mais qui peut vivre ici ? Il fait si sombre et si froid !''



« Il y a quelqu'un ? » Appela la jeune fille tremblante de froid et brûlant de curiosité



Personne. Luna commençait à paniquer, être seule dans un espace si...sombre, lugubre et si froid, sachant que la maison n'était sûrement pas habitée, pas trop pour elle... ''Pff...l'Arnaque ! Je vais trouver un abri ailleurs moi'' Sur ses mots, la jeune fille fit demi-tour et tenta d'ouvrir la porte, mais impossible. ''Pourquoi elle veut pas s'ouvrir celle-là ?'' Luna força encore un peu sur la poignée mais rien, la porte ne s'ouvrait pas. La colère prit alors le dessus, la jeune fille frappa la porte, hurla, l'insulta mais rien à faire, elle restait clouée dans ses gonds.



« Ouvre toi la porte ! Ouvre toi je t'ai dit ! Allez ! Je veux sortir moi... Mais dans quel pétrin je me suis fourrée encore ? » hurla-t-elle effarée et furieuse



Luna chancela, alors cela voulait dire qu'elle était coincée ici ? Quelle ne pourrait plus jamais sortir et que son corps mourrait à petit feu ici, seul ? Impossible à imaginer pour la jeune fille, qui s'effondra contre le mur en pleurant. ''Je n'arrête pas de faire des erreurs, pourquoi ? Pourquoi ?' Je ne veux pas mourir ici'' Pourtant des images affreuses défilaient dans la tête de la jeune fille, son cadavre, vieilli par les années, posait sur la fenêtre, en train de regarder dehors en espérant trouver une sortie, retrouvait par sa mère, enfin sa mère adoptive... Luna frissonna. La fatigue de cette longue marche, les émotions trop fortes pour la jeune fille de 14 ans à peine et la peur donnaient à Luna l'envie de dormir. ''J'ai sommeil...'' fût sa dernière pensée avant de sombrer dans un sommeil bien agité...

La lac, oui le lac où nous sommes allez avec Marie-Lise pour mon anniversaire... je me regarde dedans, intriguée. Mon reflet n'apparait pas, mais des images apparaissent, floues et nettes à la fois. Je me penche encore plus vers la surface de l'eau. Je suis là, dans...dans la maison où je viens de m'arrêter ! Étrangement habillée, quoique avec classe, je suis dans un dortoir assise à attendre on ne sait quoi. Un flash de lumière apparait sur le surface de l'eau, je recule et le souffle court sombre dans le néant.

Luna se réveilla en sursaut, des gouttes de sueur perlées sur son front. Elle avait un terrible mal de crâne. Le monde tournait autour d'elle, en essayant de se relever, elle chancela et manqua de s'effondrer sur le sol. Mal en point, elle marcha tout de même vers la porte et essaya de l'ouvrir. Toujours pas ! ''Je...je n'en peut plus, maman, aide moi !"




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue Ninja


+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii'
-
0 / 1000 / 100

• Age : 20
• Pouvoir : Le pouvoir de la Triforce. (donc lui a le sex-appeal, comme c'est le moins moche)
• AEA : Tortinette, une tortue tricorne (et aussi tricéphale).
• Petit(e) ami(e) : Rome. (Rajoutez une lettre et ça devient immoral.)

RP en cours : The one who laughs last

Messages : 27
Inscrit le : 31/08/2012

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Ven 16 Jan 2015 - 19:44

Bim bam boum. Mademoiselle avait l'air mal en point. Elle chancelait, tombait, se redressait pour mieux se rattraper à la porte, tenter vainement de l'ouvrir ; tiens, pourquoi ça s'ouvrait pas, déjà ? C'était tout un monde, ça, d'enfermer les gens à l'intérieur sans leur laisser le temps de sortir ! Et Aurelio, lui, n'avait pas la moindre idée du pourquoi, du comment. Il se contentait de savoir sans interpréter, d'interpréter sans comprendre et de comprendre sans accepter – tout un monde de mensonges et de faux-semblants dans lequel personne, personne d'autre qu'un Hercolani n'était admis. Personne personne personne personne. Pas cette fille, pas une autre, pas les maîtres des lieux, pas les serveurs au McDo, pas les domestiques, pas les coiffeurs, personne, personne. C'était leur idylle à cinq et personne ne la lui enlèverait.
Alors enfermés ? Des pouvoirs magiques ? Un animal revenu tout droit de leur enfance ?
Il le savait, oui oui, il comprenait, bien sûr. Il avait bien remarqué l'effet qu'il avait sur la voix des gens, par exemple, et trouvait cela extrêmement drôle.
Mais de là à accepter qu'il était enfermé probablement pour toujours, sans espoir de revoir sa mère ou son père...

Non. Tout simplement non.

D'un pas léger, presque dansant, le garçon tout habillé de vert à l'écharpe bariolée, enfoncé dans des vêtements un peu trop grands pour sa silhouette fine de jeune adolescent, descendit les escaliers en chantonnant un air à la mode. Difficile de dire s'il faisait exprès de se faire voir ou s'il n'en avait strictement rien à faire ; toujours est-il qu'il avançait, tranquille et pas plus inquiet que ça, vers la silhouette fatiguée accrochée à la poignée de la porte. C'était une fille, sans doute – une blonde, pour sûr. Le reste n'avait guère d'importance et de toute façon il s'en fichait profondément : que ce soit son âge ou la couleur de ses yeux, ce n'étaient jamais que des détails qu'il aurait oublié d'ici peu.

« BONJOUR MADEMOISELLE. »

Cria-t-il bien fort, histoire d'être entendu – ou juste histoire de crier ; là encore, difficile à dire. Avançant jusqu'à se trouver tout près d'elle, il saisit sa main dans la sienne et la serra vigoureusement. C'était bien la moindre des politesses. « Lomelium » espérait bien que sa victime l'affuble d'un gentil « bonjour » en retour ; parce qu'alors seulement, quand elle l'aurait salué en bonne et due forme, son pouvoir pourrait prendre effet. Or il avait cruellement besoin de rire aujourd'hui. Vraiment. C'était un besoin pressant, presque dérangeant qui le faisait se sentir curieusement mal au fond de lui-même. Il voulait rire. Voulait voir ses frères. Avait besoin besoin besoin de voir Romeo et Lorenzo.

Mais ils n'étaient pas là.

Heureusement, ils se retrouveraient bientôt. Leur lien les empêchait de se perdre réellement de vue, quand bien même ils n'étaient pas dans la même pièce. Aurelio savait toujours où ses jumeaux se trouvaient. Avec plus ou moins de justesse, certes, mais il le savait.

« T'es nouvelle ici ? Tu viens d'arriver ? Tu t'appelles comment ? Ah, dis, t'aurais pas vu passer mes frères ? Ils sont comme moi, mais en plus moches et plus petits. »

Le tout avec un grand sourire, visiblement sourd à la peine de sa jeune camarade.

Parce qu'après tout, rien n'allait jamais mal, non ?

Hors RP:
 



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


« Caro amico tu sei, il fratello che
Che sa tutto di me e ogni volta c'è.
Sei l'amico che ho
Più simile, più uguale a me. »

one two three :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire


+
Féminin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Age : 16
• Pouvoir : Euh...demain il va pleuvoir ?! BAH QUOI des visions qui font mal au crâne c'est mal ?
• AEA : N'en parlons pas je vous en conjure X_x
• Petit(e) ami(e) : I am very very crazy ?

Messages : 16
Inscrit le : 24/12/2014

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Sam 17 Jan 2015 - 0:52

Luna était épuisée, son esprit était vide. Désespérément vide... Tellement vide que la jeune fille ne remarqua même pas le jeune homme qui marchait à pas léger vers elle. Elle lâcha la poignée de la porte qui évidemment refusée parfaitement de s'ouvrir malgré tous les efforts de Luna. La jeune fille s’efforça de regarder le mur vide face à elle. Un élan de tristesse et d'émotions traversa alors son esprit, lui donnant presque les larmes aux yeux. Comment je vais faire moi maintenant ? Je...je suis coincée dans cet...endroit et... Perdue dans le lointain îlot de ses pensées, Luna fit un grand bond lorsque qu'une voix -inconnue et masculine- lui cria dans les oreilles.

« BONJOUR MADEMOISELLE. »

De ? Hein ? Que ? Quoi ? La jeune fille mit un temps fou à réfléchir, trop de temps, comme toujours... Le jeune homme, plus âgé qu'elle a l'évidence lui serra la main, comme si de rien n'était. Comment les gens faisaient-ils pour être de bonne humeur dans cet endroit ? Et ce jeune garçon était-il le propriétaire tordu de ces lieux ?  Surprise et même très surprise Luna ne sût que répondre. Que pouvait-elle dire ? Puis, elle eut très envie de se frapper la tête contre le mur. P-o-l-i-t-e-s-s-e pauvre idiote ! La jeune fille sourit, depuis combien de temps n'avait-elle pas était en contact avec quelqu'un, pas quelqu'un qui avait pitié d'elle ?

« Hum... bon...jour, vous êtes le maître de lieux ?  »

Une violente décharge lui parcourait alors  tout le corps, la tête de Luna tournait, elle avait les mains et les pieds tremblants, que lui arrivait-il ? Son esprit fût rempli d'images troubles et peu rassurantes : une chouette avec un œil borgne tournait autour de...ELLE qui frôlait les murs ! Son crâne sembla se fracasser en mille morceaux. Elle s'effondra par terre toute tremblante en fixant le sol comme s'il était responsable de tous ses malheurs.

« Seule...avec...chouette...blanche...argh... comment... borgne...aïe. »
Avant de sombrer dans le néant, la jeune fille prononça ses mots qui pour elle n'avait aucun sens. Le noir s'installa autour d'elle, le jeune homme ne fût qu'une ombre floue. Luna était à genoux le dos reposant contre le mur. Elle était réveillée. Cependant, elle n'arrivait pas à voir autre chose qu'une chouette blanche et du noir. Elle entendait mais vaguement la voix de l'étrange jeune homme dans son esprit.

« T'es nouvelle ici ? Tu viens d'arriver ? Tu t'appelles comment ? Ah, dis, t'aurais pas vu passer mes frères ? Ils sont comme moi, mais en plus moches et plus petits. »

La jeune fille ne comprit pas tout, mais comme quand on se réveille enfin après avoir flemmardé dans son lit pendant une heure elle réussit à maugréer avec d'énormes difficultés :

« Oui...oui.. Luna...Non...comment on ouvre la porte ? »

Luna ouvrit doucement les yeux, fixant le jeune homme qui l'air joyeux la regardait avec amusement. Où ai-je encore atterrit ? pensa-t-elle


« Seule...avec...chouette...blanche...argh... comment... borgne...aïe. »

Avant de sombrer dans le néant, la jeune fille prononça ses mots qui pour elle n'avaient aucun sens. Le noir s'installa autour d'elle, le jeune homme ne fût qu'une ombre floue. Luna était à genoux le dos reposant contre le mur. Elle était réveillée. Cependant, elle n'arrivait pas à voir autre chose qu'une chouette blanche et du noir. Elle entendait mais vaguement la voix de l'étrange jeune homme dans son esprit.

« T'es nouvelle ici ? Tu viens d'arriver ? Tu t'appelles comment ? Ah, dis, t'aurais pas vu passer mes frères ? Ils sont comme moi, mais en plus moches et plus petits. »

La jeune fille ne comprit pas tout, mais comme quand on se réveille enfin après avoir flemmardé dans son lit pendant une heure elle réussit à maugréer avec d'énormes difficultés :

« Oui...oui.. Luna...Non...comment on ouvre la porte ? »

Luna ouvrit doucement les yeux, fixant le jeune homme qui l'air joyeux la regardait avec amusement. Où ai-je encore atterrit ? pensa-t-elle

-----------
Hors-RP : Pauvre de moi D: (xD) ! Pour l'avatar je te remercie je vais modifier ça ^^ (de toute manière je pensais changer ;D)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue Ninja


+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii'
-
0 / 1000 / 100

• Age : 20
• Pouvoir : Le pouvoir de la Triforce. (donc lui a le sex-appeal, comme c'est le moins moche)
• AEA : Tortinette, une tortue tricorne (et aussi tricéphale).
• Petit(e) ami(e) : Rome. (Rajoutez une lettre et ça devient immoral.)

RP en cours : The one who laughs last

Messages : 27
Inscrit le : 31/08/2012

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Dim 18 Jan 2015 - 21:24

En entendant la jeune fille lui répondre un « bonjour » qu'il jugea plutôt timide et réservé, presque inquiet – ou perdu, peut-être ? –, Aurelio ne put s'empêcher de sourire de plus bel. Ses lèvres s'étirèrent comme un serpentin dans lequel un petit malin aurait soufflé un peu trop fort ; il aurait pu en avoir mal mais apparemment, chez lui, c'était coutumier de sourire d'une oreille à l'autre – ou presque. La suite, cependant, le laissa un brin plus perplexe. Sourd et aveugle au fait que la demoiselle semble aller de plus en plus mal, il balança ses bras d'avant en arrière d'un air que, le connaissant, l'on aurait pu qualifier de songeur. Était-il le maître des lieux ? Bleh, peu probable. Il n'avait ni la tenue ni les clefs alors franchement, ça l'aurait étonné. D'autant plus que même chez lui, avec sa mère son père et ses deux frères, ce n'était pas sa maison mais plutôt celle de ses parents – ce qui le rendait en définitive maître de pas grand chose. Pour ne pas dire rien du tout. Il était bien le chef d'orchestre de Rome tout entière, mais ça s'arrêtait là. Et puis il n'était pas certain qu'elle aurait compris. Elle avait l'air dans un sale état. Les yeux grands ouverts, son sourire toujours scotché à ses foutues lèvres, il la regarda glisser contre le mur et balbutier une suite de mots sans queue ni tête d'un air rien moins qu'amusé. Ben quoi ? Est-ce qu'il aurait dû s'inquiéter, appeler quelqu'un, vérifier qu'elle respirait encore ?
Dans son monde, tout allait toujours bien et personne ne mourait jamais. Il ne croyait pas un seul instant qu'elle puisse clamser comme ça sous ses yeux, sans prévenir ni montrer le moindre signe avant-coureur – qu'il était par ailleurs en train de brillamment ignorer, mais passons. Le jeune italien était pour l'heure plutôt concentré sur le fait que son pouvoir s'était vraisemblablement activé et que, par conséquent, la demoiselle parlait dorénavant avec une voix extrêmement haut perchée. Et ça, c'était drôlement marrant. Raison pour laquelle il gloussa bêtement, nez et bouche cachés derrière l'écharpe qu'il venait de coller contre le bas de son visage.

« Oui...oui.. Luna...Non...comment on ouvre la porte ? »

Rhoooo. Comment ça, non ? Elle avait si bien commencé pourtant ! Jugeant qu'il était ennuyeux mais pas dramatique qu'elle n'ait pas vu passer ses frères adorés, Lio lâcha son écharpe de sorte à ce qu'elle puisse voir de nouveau son joli sourire contagieux – ou irritant, suivant les sources. Sa question, à laquelle il avait d'ors et déjà décidé de ne pas répondre, lui tira un haussement d'épaules désintéressé. Avec les Hercolani, inutile d'espérer que la conversation irait dans votre sens : ils parlaient par et pour eux-même, sans se soucier de ce que les autres pouvaient vouloir ou ressentir. Les choses n'allaient guère que dans un sens et malheureusement, ce ne serait pas dans celui qu'aurait probablement préféré l'inconnue.
Luna, nota-t-il distraitement. Drôle de nom. Lu~na.

« Comment on ouvre la porte ~ ? » Il fit exprès de parler d'un ton volontairement haut perché pour imiter la demoiselle ; un rien l'amusait. « Je sais pas moi, comment on ouvre une porte d'habitude ? Y'a celles avec les poignées rondes qu'on tourne, celles avec les poignées normales où faut appuyer, celles qui couliiiiissent... »

Rire bref. Il ne savait probablement pas exactement ce qu'il disait lui-même.
A moins que, justement, il ne le sache trop bien.

« Mais celle-là est cassée, nanana. Tu sais, ajouta-t-il en la regardant bien dans les yeux, y'a même pas de McDo ici. C'est la révolte. La guerre. Tu veux rejoindre les chevaliers des frites ? Places limitées, attention. Hamburgers gratuits pour quiconque trouve notre Graal. »



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


« Caro amico tu sei, il fratello che
Che sa tutto di me e ogni volta c'è.
Sei l'amico che ho
Più simile, più uguale a me. »

one two three :
 


Dernière édition par Aurelio Hercolani le Mer 21 Jan 2015 - 2:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire


+
Féminin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Age : 16
• Pouvoir : Euh...demain il va pleuvoir ?! BAH QUOI des visions qui font mal au crâne c'est mal ?
• AEA : N'en parlons pas je vous en conjure X_x
• Petit(e) ami(e) : I am very very crazy ?

Messages : 16
Inscrit le : 24/12/2014

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Mar 20 Jan 2015 - 13:44

Luna était...sidérée oui complètement sidérée, sidée parce qu'elle voyait face à elle. Le jeune garçon semblait toujours heureux, content, il n'était jamais malheureux et vivait dans un monde rose. Ce n'est pas possible d'être aussi heureux ! La jeune fille hésitait, la personne qu'elle avait rencontrée était-elle dangereuse ? Humaine ? Extraterrestre ? Folle ? Malade ? Psychopathe ? Elle ne le savait pas et elle ne le serait pas. De toute manière je n'ai pas envie de le savoir... Le garçon se tenait droit devant elle, un grand sourire idiot et béat scotchait aux lèvres. Luna devait-elle en avoir peur ? Elle n'en avait pas le sentiment du moins pas pour le moment. « L'étrange jeune homme » mit son écharpe contre le bas de son visage et gloussa. Pourquoi ? Bonne question... cependant la jeune fille qui allait un petit mieux savait que pour le moment il fallait se méfier et se tenir un peu à l'écart de cet étrange personnage...


« Qui es-tu donc ? Que fais-tu ici et qui d'autre habite là ? » avait prononcé avec un sérieux déconcertant la jeune fille qui avait perdu son tons perché. « Et puis à quoi sert cette bâtisse...sinistre ? Elle n'est pas très accueillante en tout cas... » dit-elle avec le même sérieux en regardant avec tristesse autour d'elle.


Luna scruta de la tête aux pieds le jeune garçon, il n'avait pas l'air armé, ni très bagarreur, elle n'avait peut-être pas grand-chose à craindre de lui... Il ôta sa satanée écharpe et avec un mélange d'admiration et d'inquiétude, la jeune fille découvrit qu'il avait toujours se sourire accrochait aux lèvres. Elle soupira. Comment fait-il ?!! Pour ne pas paraître idiote -ou bien parce que le sourire du garçon était contagieux elle sourit à son tour, maladroitement à l'évidence. L'étrange personnage -l'appelait-elle pour s'amuser n'avait pas l'air d'avoir très envie de répondre à la question de la jeune fille et dans un haussement d'épaule lui fit rapidement comprendre qu'il ne donnerait pas la réponse qu'elle attendait. Elle soupira de nouveau. Apparemment je ne dois pas attendre grand-chose de ce garçon qui ne me dira rien ! Erreur. Il parla.


« Comment on ouvre la porte ~ ? » dit-il avec la même voix perchée qu'elle lorsqu'elle avait fait...bref. Agacée, Luna leva les yeux aux ciels et fit mine de se frapper le crâne avec sa main. « Je sais pas moi, comment on ouvre une porte d'habitude ? Y'a celles avec les poignées rondes qu'on tourne, celles avec les poignées normales où faut appuyer, celles qui couliiiiissent... » Alors Monsieur voulait jouer à la rigolade ? Luna faillit rire, mais elle ne le fit pas, trop épuisée et étonnée.La jeune fille se contentât le lui jeter un regard noir.
Le garçon voulait probablement jouer au plus malin, car -au grand désespoir de Luna ajouta avec désinvolture en la regardant bien dans les yeux. Toujours avec se sourire...


« Mais celle-là est cassée, nanana. Tu sais, y'a même pas de McDo ici. C'est la révolte. La guerre. Tu veux rejoindre les chevaliers des frites ? Places limitées, attention. Hamburgers gratuits pour quiconque trouve notre Graal. »


Excédée, Luna sourit. Oui. C'était une manière chez elle de montrer qu'elle était dépassée. Au moins, elle avait eu sa réponse : pas la peine d'essayer d'ouvrir cette horrible porte la poignée était cassée... Une lueur de tristesse et de joie nageait dans ses yeux, elle ne pourrait plus sortir mais au moins elle ne mourrait pas ici sans savoir. La seconde de réplique du jeune homme lui arracha le cœur. Depuis combien de temps n'avait-elle pas savouré ses petites frites trop salaient mais pourtant si fondantes et ses Hamburgers bourraient en graisse pourtant si délicieux ? Trop longtemps...beaucoup trop longtemps... Luna lutta contre l'envie de hurler de rage. Pas contre Marie-Lise, sa mère adoptive qui lui avait avoué la vérité, ni même le garçon qui se tenait face à elle au sourire contagieux et idiot, mais contre elle. La seule personne responsable n'était autre qu'elle et personne d'autre.


« Au fait comment tu t'appelles ? Tu es là depuis longtemps ? »


Luna avait besoin de parler, de dire n'importe quoi, de danser, de hurler, de taper. Elle devait sortir la rage qui naissait en elle, à tout prix. Mais seule. Pour le moment, elle était là, avec une personne qu'elle ne connaissait pas. Elle allait faire avec et rester zen. Rester zen...rester zen...je reste zen...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire


+
Féminin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Age : 23
• Pouvoir : Nuage toxique, mes amours ~
• AEA : Un python noir, Midnight.
• Petit(e) ami(e) : Sa montre à gousset ?

Messages : 14
Inscrit le : 18/01/2015

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Mar 20 Jan 2015 - 19:19

Hey, il y a une lumière là-bas...


Shine avait couru. Elle s'était épuisée comment rarement dans sa vie. Ses poumons la brûlaient, les muscles de ses jambes fines semblaient sur le point de se déchirer. Elle avait grimpé le sentier, pour monter au sommet de cette colline, d'où elle avait cru voir la lumière d'une étoile. Mais non, c'était simplement une fenêtre...

La jeune femme se retourna, pour regarder la ville plus basse, qui grouillait de monde. Les gens se bousculaient, criaient, se volaient, se battaient. A cause de la pénombre constante, il était bien difficile de donner l'heure, mais la jeune femme aux cheveux d'argent supposait que la journée venait de se terminer, et que tous se pressaient pour rentrer dans leur petit appartement, rejoindre leur petite famille. Mais la pièce où elle habitait était bien silencieuse...

Elle se retourna vers l'immense demeure, bien curieuse. Elle n'avait pas mémoire d'avoir vu un tel bâtiment ici ! Il était réellement imposant, mais pourtant, il semblait... chaleureux. Sans qu'elle s'en rende compte, plongée dans ses pensées, Shine plongea la main dans sa poche et sortit sa montre à gousset d'un geste vif. Ses yeux se baissèrent sur l'objet quelques secondes, avant qu'elle ne le range avec la même rapidité, sans même réfléchir. C'était un automatisme.

Elle prit alors une grande inspiration, et posa sa main pâle sur la poignée. Elle était glacée... Pourquoi n'avait-elle pas encore ouvert la porte Elle ne le savait pas elle-même ! Tout son corps semblait lui demander de ne pas le faire, comme si un danger l'attendait à l'intérieur. Sous son masque, un sourire vint étirer ses lèvres. Elle ne rentrait pas à la maison, ce soir.

Alors, Shine apppuya sur la poignée et poussa la porte, se retournant dans un même mouvement pour la refermer. C'était un réflexe ! Si on ne ferme pas la porte derrière soi, quelqu'un d'autre pourrait entrer. Elle se tourna alors pour regarder la pièce.

C'était très lumineux ! Sans les vitres qui protégeaient ses yeux, elle aurait probablement vu les étoiles quelques instants. Elle était habituée à la noirceur... Ce qui la surprit en premier, ce fut les deux personnes qui semblaient déjà être là... Et leur couleur de cheveux ! Le jeune homme avait des cheveux verts, et la jeune femme était blonde. Est-ce que ce couple était riche ? Ils étaient bien habillés...

Elle réalisa alors qu'elle, par rapport à eux, devait faire un peu peur. Son corps entier était caché par un long manteau noir et usé, qui semblait avoir été recousu à plusieurs endroits, et daté de plusieurs dizaines d'années. Et pour le moment... Son visage était complètement caché par un masque à gaz aussi sombre. Rien n'était visible de son corps frêle ! Elle ne pouvait pas vraiment voir leur expression à cause des vitres teintées du masque, mais elle se doutait qu'ils devaient être un peu surpris. Elle devait interrompre une conversation..

« Ex.. Excusez-moi ! Je ne savais pas que cette maison était habitée ! »


Sa voix claire retentit. Elle ôta alors son masque, et dévoila son visage blanc, ses cheveux argentés, et bien sûr... Ses yeux anormaux. Tandis que la pupille dégradait le bleu en jaune, le blanc de son œil droit lui, avait complètement viré au noir ! Shine leur adressait tous deux un sourire timide, avant de s'incliner et se retourner pour ressortir. Mais... La porte ne s'ouvrait pas... Elle n'eut besoin que d'essayer une seule fois pour s'en apercevoir, l'évidence sonnant étrangement dans sa tête. Alors, elle fit demi-tour et regarda de nouveau les deux compères, avant de rire, doucement. Elle avait refermé la porte à clé en la rabattant , cette idiote ! Du moins, c'est ce qu'elle pensait..  C'est alors qu'elle s'en aperçut.

« Hey.. L'air... il est.. il sent... bon... » murmura-t-elle, très surprise.

L'air n'avait aucune odeur particulière, mais pour une personne venant d'un monde aussi pollué que le sien, il était si pur ! Ce n'était pas son monde, ici.. Alors qu'elle les regardait, derrière elle se glissait un très long serpent noir, qui ondulait, son corps ne réfléchissant pas la lumière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue Ninja


+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii'
-
0 / 1000 / 100

• Age : 20
• Pouvoir : Le pouvoir de la Triforce. (donc lui a le sex-appeal, comme c'est le moins moche)
• AEA : Tortinette, une tortue tricorne (et aussi tricéphale).
• Petit(e) ami(e) : Rome. (Rajoutez une lettre et ça devient immoral.)

RP en cours : The one who laughs last

Messages : 27
Inscrit le : 31/08/2012

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Mer 21 Jan 2015 - 2:52

Aha, elle souriait ! Peut-être allait-elle accepter, tiens. On ne sait jamais. Il fallait noter que sa proposition était parfaitement sérieuse et pas du tout dénuée de sens – il était prêt à lui offrir un super hamburger si elle l'aidait à trouver un McDo, ce n'était quand même pas rien ! Aurelio acceptait rarement la défaite mais là, il devait avouer que ces foutues frites se cachaient sacrément bien. Enfin, ça ne voulait rien dire, hein. Il n'était pas encore prêt à admettre qu'il n'y avait aucun fast-food plein de nourriture exquise dans le coin – premièrement parce que c'était en voulant rentrer dans un de ces paradis culinaire qu'ils s'étaient retrouvé enfermés, deuxièmement parce que où qu'on soit, la règle numéro un du monde moderne voulait qu'il y ait des McDo à tous les coins de rue. A Rome, en tout cas, il y en avait : alors pourquoi pas ici, hein ? Et pourquoi le regardait-elle comme ça au juste ?
Il avait un truc sur le nez ?
Sans se rendre compte qu'il la fixait sans relâche depuis un petit moment déjà, le jeune sapin ninja accepta enfin de lever la tête vers le plafond. Très joli, le plafond, by the way.

« Au fait comment tu t'appelles ? Tu es là depuis longtemps ? »

Un « hmmm » dubitatif s'échappa des lèvres entrouvertes de l'adolescent.
Comment s’appelait-il ?
Hinhin. Mauvaise question.
Il pouvait évidemment donner son vrai nom, mais quelque part ç'aurait été trop facile ; seul ou pas, il continuerait à jouer au jeu du « qui est-ce ? » avec quiconque croiserait son chemin. C'était son petit plaisir à lui. Leur petit plaisir à eux. Dans les tréfonds de son cœur battant, il pouvait presque sentir ses frères rire en chœur avec lui. Or ça, c'était tout ce dont il avait besoin pour se persuader que ce qu'il faisait était bien, non répréhensible, normal, acceptable, gentil. L'avis des autres ne comptait guère pourvu que ses jumeaux et lui soient comme des cordes de violon résonnant à l'unisson. Des touches de piano parfaitement accordées. Si l'on tapait sur l'un, on tapait sur les trois.
Aussi simple que ça.

« Moi c'est Romeo ! mentit-il avec un grand sourire mutin. Luuuuuna. Et je suis là depuis... Un mois, un an, dix ans, vingt ans ~ Dix minutes ? Ma mère devrait bientôt venir nous chercher, hmhm. »

Il allait ajouter quelque chose quand soudain, juste derrière eux, la porte s'ouvrit sur une nouvelle silhouette inconnue. Il ne chercha pas à retenir le battant avant que la sortie ne se dérobe à eux de nouveau ; ne sentit pas le moindre pincement au cœur en entrapercevant ce dehors duquel on l'avait privé. Parce que dans sa tête, tout allait bien. Tout était parfait. Il était bieeeen, il était conteeeent. Sa vie était normale, sa vie était un concentré de joie et de rires en bouteille, bien conservés à l'abri des bombes et des attentats à la bonne humeur. Sa joie de vivre ne le quitterait pas, jamais. Il s'y accrochait comme à une bouée. Sa survie en dépendait. Vraiment.

« Ex.. Excusez-moi ! Je ne savais pas que cette maison était habitée ! »

Aurelio, toujours souriant, lâcha un « lol » parfaitement approprié. Sûr qu'avec ses cheveux verts, sa tenue tout aussi sapin et sa grande écharpe, il devait faire légèrement tâche. Mais bon. Elle aussi, elle faisait tâche, avec son drôle de machin sur la figure et son manteau rapiécé.
Poli et amusé, il s'inclina en retour. La fixant tandis qu'elle essayait d'ouvrir la porte – sans succès – Aurelio s'autorisa un petit sourire suffisant. Haha.

« Bonjouuuuuur ! » Au moins, il avait attendu qu'elle ait fini de parler pour prendre à son tour la parole ; histoire de bien faire, il lui tendit une main amicale. « Bienvenue à Rome. L'air le plus frais de la planète, 100% bio-recyclé pour que les vaches produisent le meilleur hamburger possible. Moi c'est Lorenzo. Elle c'est Luuuuuna. T'es qui ? Tu t'appelles comment ? T'aimes les frites ? »

Le tout sans reprendre sa respiration. S'il vous plaît.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


« Caro amico tu sei, il fratello che
Che sa tutto di me e ogni volta c'è.
Sei l'amico che ho
Più simile, più uguale a me. »

one two three :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire


+
Féminin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Age : 16
• Pouvoir : Euh...demain il va pleuvoir ?! BAH QUOI des visions qui font mal au crâne c'est mal ?
• AEA : N'en parlons pas je vous en conjure X_x
• Petit(e) ami(e) : I am very very crazy ?

Messages : 16
Inscrit le : 24/12/2014

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Mer 21 Jan 2015 - 20:14

Luna nota au fond de son esprit que le garçon qui se tenait en face d'elle - et qui avait les yeux vers le plafond espérait profondément trouver un Mcdo ou bien un fastfood dans cette maison. Mais où la jeune fille avait elle atterrit ? Elle le savait, à moitié. Luna était démoralisée à l'idée de rester ici, cependant ne pas être seule pourrait peut-être l'aider. Non, je ne sais rien de ce "Roméo" et puis s'il était dangereux ? Elle regarda autour d'elle, scrutant tous les détails de l'imposant bâtiment, du mur...au plafond. La jeune fille sentait une terrible migraine s'imposer peu à peu dans son esprit qui jusque là avait été un peu secoué. Doucement elle s'adossa au mur derrière elle, espérant sincèrement que ce mal de tête ne durerait pas. Luna voulut parler, mais sa bouche se referma aussitôt. Que ce passe-t-il ? Les yeux grands ouverts de stupeur elle fit un deuxième essai et réussi enfin à dire quelque chose...

« Savoir...chose....sur....Argh...non...non...non » Luna se figea, comment se faisait-il que les paroles qu'elle souhaitait dire ne venaient pas ? Une image se fixa dans sa tête : elle, qui était prise d'une terrible migraine. Il ne fallait pas être sorcier pour le deviner. « Pas...envie...non...mal..aïe...visions » Elle comprenait ses mots. Elle les comprenait peut-être même trop bien.

L'esprit de Luna avait toujours cette image...pas très réjouissante dans la tête. Cependant elle arrivait clairement à penser, oui. Elle était coincée dans cette gigantesque et monstrueuse maison, avec quelqu'un dont elle ne connaissait rien et elle allait mourir à petit feu ici. De plus ce « Roméo » ne l'aidait pas du tout, non pas du tout. Il ne répondait jamais comme elle voudrait à ses questions qui étaient toujours suivis par une extravagante pointe de mystère. Qu'elle mouche l'avait piqué celui là ? Aïe ! Pourquoi j'ai autant mal à la tête ? J'ai sommeil en plus... Luna bailla, et elle eut l'impression que des mots - qui à l'évidence n'avaient pas eu l'occasion de sortir profitez de l'occasion. Ce n'était pas qu'une impression.

« Venir....manteau....mal...fermer...aïe » les pensées de la jeune fille remuaient furieusement dans sa tête et de très fortes émotions bloquaient sa poitrine la privant d'air. « Air...respirer...montre à gousset... » A ce moment, la porte s'ouvrit.

Luna crût rêver. Une jeune fille, assez âgée à la peau pâle, aux cheveux argentés et avec d'étranges pupilles venait d'entrer dans la maison. Elle avait ôté un étrange masque en arrivant. On dirait un masque à gaz... La jeune fille eût une folle envie de courir vers la porte entrouverte de sortir dehors et de s'enfuir en courant mais elle ne le fit pas, tandis que la porte se refermait. Luna regarda fixement la fille qui venait d'entrer. Elle l'avait déjà vu...oui mais pas dans la réalité. Un hoquet de surprise s'échappa de la bouche de Luna, c'était la fille qui était apparue avec un grand flash dans son esprit !

« Ex.. Excusez-moi ! Je ne savais pas que cette maison était habitée ! » L'étrangère tenta d'ouvrir la porte mais sans succès. Aurelio prit la parole avant Luna.

« Bonjouuuuuur ! Bienvenue à Rome. L'air le plus frais de la planète, 100% bio-recyclé pour que les vaches produisent le meilleur hamburger possible. Moi c'est Lorenzo. Elle c'est Luuuuuna. T'es qui ? Tu t'appelles comment ? T'aimes les frites ? »

Avait-elle bien entendu ? Le fameux « Roméo » avait bien dit à l'inconnue qui venait d'entrer qu'il s'appelait « Lorenzo ». Luna était sidérée, et pour montrer son étonnement et demander des explications elle ouvrit de nouveau la bouche et comme tout à l'heure, seuls des mots sans rapport ni cohérence sortirent de la bouche de la jeune fille.

« Euh...mais..ah..aïe...prénom»

Pourquoi des mots - à la place des phrases sortaient-ils de la bouche de Luna ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire


+
Féminin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Age : 23
• Pouvoir : Nuage toxique, mes amours ~
• AEA : Un python noir, Midnight.
• Petit(e) ami(e) : Sa montre à gousset ?

Messages : 14
Inscrit le : 18/01/2015

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Mer 21 Jan 2015 - 21:07

[HRP : Comment ça, je suis 'assez âgée' ? ;_; Je suis profondément meurtrie. ]

Il n'avait pas attendu un instant, ce jeune homme ! Dès que Shine eut fini de parler, il s'élança et lui tendit la main, tout souriant. La jeune fille aimait bien les gens aussi souriants ! Ils étaient tellement rares... Un immense sourire illumina alors le visage de Shine, alors qu'elle prenait sa main et la serrait, les joues un peu rouges. Les contacts humains, ce n'était pas son truc !

« Bonjouuuuuur ! Bienvenue à Rome. L'air le plus frais de la planète, 100% bio-recyclé pour que les vaches produisent le meilleur hamburger possible. Moi c'est Lorenzo. Elle c'est Luuuuuna. T'es qui ? Tu t'appelles comment ? T'aimes les frites ? »

Un air frais ? Elle voulait bien le croire ! Elle n'avait jamais senti ça avant ! Il n'y avait aucune lourdeur dans l'air. Les poumons ne lui brûlaient pas, elle pouvait respirer calmement sans se sentir mal. C'était un tel soulagement que sur le moment, la porte fermé à clé derrière elle ne l'intéressait plus du tout ! Alors qu'elle s'apprêtait à lui répondre, après avoir souri aussi à la jeune Luna, une ombre grimpa dans son dos jusqu'à ses épaules, et s'y enroula. C'était un immmmeeense python noir, aux yeux brillants ! Il devait bien peser une cinquantaine de kilos !

Elle le reconnu immédiatement, et le gratifia d'un sourire, ce à quoi l'animal répondit par un simple hochement de tête, suivi d'un sifflement. Elle ne l'avait quitté qu'il n'y a que deux ans, son cher Midnight ! Bien qu'elle était surprise de le voir ici, elle pensait être la seule à le voir, et ne dit rien, pour éviter de passer pour une folle qui parlerait dans le vide. Elle n'avait pas beson de ça pour paraître étrange !

« Bonjour ! » Sourit-t-elle en premier. « Je m'appe... »

Elle s'arrêta et porta sa main libre à sa bouche, ses pommettes rouges de gêne et de surprise. Sa voix avait totalement changé ! Normalement, elle était claire, et assez mélodieuse.. Mais là, on aurait dit qu'elle avait respiré de l'hélium ! Elle était haut perchée, et sonnait étrangement. Shine éclata alors de rire. Ça l'amusait beaucoup !

« En.. Enchantée... Lo.. Lorenzo... Aahah... Lu... Luna... Je.. M'appelle.. Shine... Ahah... Je. .. Je suis dé.. désoléee... Ah... Je ne sais pas ce qu'il... m'arrive ! »

Elle n'arrivait même plus à parler tant elle riait ! Elle se calma un peu et essuya une petite larme qui menaçait de couler le long de sa joue. Elle se devait de garder un peu de contenance, voyons ! Même si ces deux personnes ne semblaient pas du tout être les propriétaires de cette immense demeure... Ils semblaient plutôt bloqués comme elle, sinon ils l'auraient déjà jeté dehors !

« E... et... qu'est-ce... que c'est des frites ? » finit-elle avec sa voix étrange.

Elle n'en avait jamais mangé de toute sa vie, et n'en connaissait même pas l'aspect ! A vrai dire, la seule nourriture qu'elle ait jamais mangé, c'était du bœuf séché ! Vive les carences alimentaires ! Son regard se tourna vers la jeune femme blonde. Elle semblait avoir un problème... Elle était bien pâle, et la surprise se lisait sur son visage.

« V.. Vous... allez bien ? » demanda-t-elle, un peu inquiète.

Réentendre sa voix suraigu la refit rire, et même son rire sonnait bizarre ! Le serpent sur ses épaules semblait bien amusé, et ondulait un peu, joyeux. Cependant, n'étant pas encore habituée à l'air, elle se mit vite à tousser, très fort. Elle n'arrivait plus à respirer correctement tant c'était douloureux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue Ninja


+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii'
-
0 / 1000 / 100

• Age : 20
• Pouvoir : Le pouvoir de la Triforce. (donc lui a le sex-appeal, comme c'est le moins moche)
• AEA : Tortinette, une tortue tricorne (et aussi tricéphale).
• Petit(e) ami(e) : Rome. (Rajoutez une lettre et ça devient immoral.)

RP en cours : The one who laughs last

Messages : 27
Inscrit le : 31/08/2012

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Jeu 22 Jan 2015 - 1:51

Ahhhh, la douce mélodie de Lomelium. Un sourire aussi grand que peut l'être un sourire collé au visage, Aurelio regarda les deux jeunes filles tour à tour de l'air de celui qui sait. Le rire de la demoiselle était un plus non négligeable qu'il s'appliqua à garder dans une des grandes poches de son pantalon vert foncé ; ce n'était pas tous les jours qu'on réagissait à son pouvoir de cette façon. Généralement, on avait plutôt tendance à essayer de l'étrangler aussitôt l'affaire comprise – ce qui arrivait curieusement vite auprès des pensionnaires habitués à être soumis à des pouvoirs quelconques. S'ils se mettaient à parler bizarrement après lui avoir dit bonjour, apparemment, c'était tout de suite de sa faute. Les sauvages, franchement ! Ils auraient quand même pu vérifier qu'ils n'avaient pas, disons, avalé de l'hélium par inadvertance pendant leur dernier repas, ouuuuu...

Aha. Bref.

Ça le faisait bien rire, lui, et c'était tout ce qui comptait vraiment. Aurelio n'avait jamais été quelqu'un de très généreux et ouvert à l'autre par nature. Pour quelqu'un d'aussi expansif, il était curieusement égoïste et égotique. En dehors de ses frères, respecter et écouter les autres ne faisait pas partie de son vocabulaire : inutile d'attendre de lui des prouesses dans le domaine humain.
De toute façon, déjà loin de ce monde-ci, l'attention de l'italien avait été toute captée par un autre des protagonistes de la scène. Yeux rivés sur le serpent logé sur les épaules de Shine – elle avait bien dit Shine, oui ? Shiiiine ~ – le garçon n'écoutait plus qu'à moitié les questions que la demoiselle posait. Que ce soit au sujet des frites ou de l'état de santé de Luna, il n'en avait plus que faire ; tout ce qui l'intéressait était l'étrange reptile et, surtout, tout l'or et les billets qu'il pourrait leur rapporter à lui et ses jumeaux s'il réussissait à l’attraper et le revendre. Il n'avait toujours pas réussi à s'emparer de cette fichue tortue tricéphale à trois cornes qui s'évertuait à essayer – en vain – de leur faire entendre raison, mais... Ce serpent là, il était bien plus gros : bien plus lent, donc, par extension. S'en saisir ne devrait pas être trop compliqué s'il y mettait un peu du sien.
Dommage qu'il n'ait pas son super filet à capturer les bébêtes. Ça n'aurait alors pris qu'un instant de faire de cette bestiole un nouveau sac à main pour qui voudrait bien en payer le prix.

Le sang d'homme d'affaire coulait dans ses veines. Clairement.

« T'as un genre de super serpent de la mort qui tue sur les épaules, fit-il remarquer très simplement, comme s'il s'était agi là de la plus normale des choses à dire. Je veux pas dire, mais si on l’attrape, on pourra sûrement le revendre et se faire plein d'argent. Et avec de l'argent, tu sais ce qu'on fait ? On achète des frites. Et des hamburgers. Si on trouve un McDo ici, parce que pour l'instant on en trouve pas. Hein, Luna ? »

Sans perdre son sourire, il croisa ses bras dans son dos et adressa un sourire innocent aux deux demoiselles. S'il ne s'attendait pas spécialement à ce qu'on comprenne tout ce qu'il disait, c'était qu'il ne s'attendait pas non plus vraiment à ce qu'on lui réponde ; ça lui était un peu égal, pour être honnête. Le garçon ne jugeait pas avoir besoin d'une quelconque permission pour se saisir du nuisible, et s'il ne s'était pas encore jeté dessus – littéralement – c'était uniquement parce qu'il réfléchissait à la meilleure tactique pour s'emparer de la bête.
Il était sûr qu'on lui avait appris à se débrouiller avec les serpents, dans le temps. Fallait les attraper près de la tête, nan ?
Oh, bahhh. Ça pouvait pas être bien sorcier, de toute façon.

« Jolie voix, au fait. »



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


« Caro amico tu sei, il fratello che
Che sa tutto di me e ogni volta c'è.
Sei l'amico che ho
Più simile, più uguale a me. »

one two three :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire


+
Féminin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Age : 16
• Pouvoir : Euh...demain il va pleuvoir ?! BAH QUOI des visions qui font mal au crâne c'est mal ?
• AEA : N'en parlons pas je vous en conjure X_x
• Petit(e) ami(e) : I am very very crazy ?

Messages : 16
Inscrit le : 24/12/2014

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Jeu 22 Jan 2015 - 8:08

Luna regardait l'arrivante avec perplexité. Qu'il était inhabituel de voir les gens...rire de cette façon. La jeune fille entra dans une profonde réflexion. Ce manoir était sûrement piégé, les arrivants entraient mais ne ressortaient pas et... on se mettait à parler bizarrement ?! Non.Cette hypothèse n'était pas logique...pas logique du tout. Luna reporta son attention sur la jeune fille, qu'elle étrange voix ! Luna riait presque avec eux. Cependant elle était incapable d'aligner trois mots alors elle fit comme de rien. Avec un petit sourire taquin au coin des lèvres, seulement. La jeune fille se sentait flotter, la migraine se creusait peu à peu un passage dans son esprit et le sommeil embrumait son cerveau. Elle bailla de fatigue et s'étira lentement. Luna osa un regard vers une des fenêtres et aperçut les ombres d'un arbre qui se découpaient dans la nuit. Il était déjà tard.

La jeune fille avait les membres engourdis, elle ignora la question de la fameuse « Shine » tiens, drôle de prénom. Je ne veux pas passer la nuit ici. Pourtant...je suis si fatiguée ! C'est anormal, il doit y avoir autre chose derrière toute cette fatigue et cette envie pressente de dormir. Luna ferma les yeux et se laissa bercer par le sommeil. Puis sursauta. La migraine gagnait du terrain, pire encore, viens s'ajouter la nausée et les vertiges. Que lui arrivait-il ? Pourquoi son corps voulait tant dormir.  Elle n'avait pas envie... Cependant Luna devait se rendre à l'évidence elle était vraiment très fatiguée, elle n'allait pas bien du tout et bientôt elle ne pourrait plus lutter contre l'urgente envie de s'endormir. La jeune fille se tenait fermement au mur, histoire ne pas tomber par terre et dormir aussi sec. Il fallait rester un minimum courtois.

D'où venait cette fatigue profonde et soudaine ? Il était évident que cela n'était pas normal. Luna n'avait jamais été du genre « marmotte » bien au contraire, elle aimait se lever très tôt et se coucher très tard. Alors pourquoi cette fois-ci son corps s'opposait farouchement à tenir debout ? Le voyage l'avait tant affaiblie ? Ou alors, il était tout simplement très tard et naturellement elle était fatiguée. La jeune fille regarda tour à tour les deux jeunes gens. Ils avaient l'air parfaitement bien. Quoique « Shine » avait du mal à respirer. Mais Luna semblait être la seule à ne pas tenir debout. Absolument pas normal. Pas normal du tout. Puis Luna comprit quelque chose. Roméo louchait clairement sur l'étrange bê-bête serpent sur les frêles épaules de la jeune fille. Comment un animal si gros pouvait-il tenir sur une jeune femme aussi fine ? La jeune fille était étonnée. Puis elle fût aveuglée par une lumière très vive qui lui brûla les yeux. Elle ferma les yeux. Des points colorés dansaient en rythme devant elle. Mais que lui arrivait-il ?

« Pas...non...sommeil...vert...blanc...jaune » et Luna s'endormit.

Le corps de Luna était profondément endormi. Quant à lui, l'esprit de la jeune fille menait un combat terrible contre le sommeil. Les narines de celle-ci frémirent. Des odeurs, très prononcées se faisaient sentir. L'odeur de bois mouillait et de champignons. Tiens, étrange. Elle essayait de comprendre ce qui lui arrivait. Avant qu'elle ne s'endorme, par la fenêtre elle n'avait aperçue que la lune, pas d'étoile. Aucun petit point lumineux qui donnait le chemin à la jeune fille. Elle en avait alors conclût qu'il ne devait pas être très tard. C'était à vérifier évidemment. Mais, quelque chose clochait. Luna n'était pas du genre à tomber de fatigue comme ça. Même après une longue journée de marche, voir plusieurs. Ça, elle avait déjà fait et jamais, jamais, jamais elle n'avait ressenti une telle envie de se jeter sur un oreiller et de sombrer dans les bras de Morphée.

Où était-elle ? Avec qui ? Cette maison était-elle peuplée ? Comment allait-elle vivre ici ? Comment allait-elle trouver de la nourriture ? Quelles étaient ses chances de survivre? S'entendrait-elle avec les deux jeunes gens qui comme elle, étaient coincés ?


Les questions, étranges soient-elles se bousculaient dans la tête de la jeune fille, une brume blanche enveloppait son esprit, l'empêchant de réfléchir. Puis tout devient flou, tout devient noir et l'esprit de Luna s'assoupit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire


+
Féminin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Age : 23
• Pouvoir : Nuage toxique, mes amours ~
• AEA : Un python noir, Midnight.
• Petit(e) ami(e) : Sa montre à gousset ?

Messages : 14
Inscrit le : 18/01/2015

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Jeu 22 Jan 2015 - 18:02

Shine écouta le jeune homme en premier. Vu son petit sourire de tout à l'heure, elle imaginait sans mal que c'était à lui qu'elle devait cette sublime voix. Elle ne savait pas trop comment il avait fait ça, mais ça semblait être l'explication la plus juste pour elle ! On aurait dit un enfant qui était tout fier après avoir une énorme bêtise. Du moins, c'était l'impression qu'elle avait de lui.

A vrai dire, il semblait que son attention ne se portait plus tellement sur elle, mais plutôt sur Midnight, qui s'était immobilisé et foudroyait le jeune homme du regard. Il pouvait le voir ? Vu l'expression qu'elle lisait sur le visage de l'autre jeune fille, Luna si elle se souvenait bien, elle le voyait aussi. Shine ne comprenait pas tout, mais ce cher Lorenzo voulait vendre son adorable -enfin, ça dépend des points de vue- serpent ! Elle calma sa toux, et essaya de reprendre son souffle afin de lui répondre, mais Luna la coupa en premier.

« Pas... non.. sommeil... Vert... blanc... jaune... »

Shine se tourna vers elle, surprise, et la vit alors s'endormir tout à fait. Alors, elle accourut et la rattrapa avant qu'elle ne tombe, même si celle-ci était appuyée contre le mur. Elle dormait à poings fermés... Elle l'assit, avec douceur, pour ne pas la réveiller. Elle semblait réellement épuisée, la pauvre... Shine s'autorisa à vérifier sa température, avant de se relever. Le serpent n'était plus sur ses épaules, malheureusement pour Lorenzo ! Alors qu'elle avait accouru, il avait glissé et était parti se cacher dans l'ombre, invisible. La jeune femme aux cheveux argentés se tourna alors vers Lorenzo.

« Je crois qu'elle s'est endormie... Et je suppose que c'est grâce à toi que j'ai cette si belle voix ! Un sourire naquit sur ses lèvres, lorsqu'elle entendit à nouveau sa voix étrange. Et concernant Midnight, je suis désolée, mais il n'est pas à vendre. C'est la dernière personne qu'il me reste sur Terre, alors s'il te plaît, ne me la prend pas. »

Elle eut un léger sourire tendre, et un peu triste, mais l'idée de perdre cet animal la faisait paniquer. Elle sortit d'une main tremblante sa montre, regarda l'heure et la rangea en quelques secondes. Il faisait un peu froid, aussi elle retira son manteau et le posa sur le corps de Luna, après en avoir ôté la montre, un carnet et une vieille lettre, qu'elle rangea dans ses poches, avec précaution. Elle ne portait qu'un pantalon et une tunique, tout aussi noir, mais en meilleur état.

Elle marcha ensuite jusqu'à Lorenzo, tranquillement, jusqu'à ce qu'ils soient assez proches. Elle était plus petite que lui ! Elle leva ses yeux étranges, mais plutôt captivants, et croisa son regard pendant de longues secondes. Elle semblait chercher quelque chose dans son regard.. Au final, elle émit un petit « hm... » montrant sa réflexion, et se mit sur la pointe des pieds. Elle le prit alors dans ses bras, et le serra pendant quelques instants. Elle n'était pas tellement habituée aux contacts physiques, aussi elle était très gênée. Elle le lâcha et recula ensuite, et détourna le regard, les pommettes toujours rouges.

« Désolée. J'avais l'impression... que tu en avais besoin. »

Il avait une lueur triste dans le regard, que son sourire et ses blagues ne pouvaient pas cacher éternellement...

[HRP : Désolée, Luna, je ne sais pas en quelle couleur tu écris D: ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue Ninja


+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii'
-
0 / 1000 / 100

• Age : 20
• Pouvoir : Le pouvoir de la Triforce. (donc lui a le sex-appeal, comme c'est le moins moche)
• AEA : Tortinette, une tortue tricorne (et aussi tricéphale).
• Petit(e) ami(e) : Rome. (Rajoutez une lettre et ça devient immoral.)

RP en cours : The one who laughs last

Messages : 27
Inscrit le : 31/08/2012

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Ven 23 Jan 2015 - 0:36

La jeune fille – la deuxième, pas la blonde – ouvrit la bouche comme pour dire quelque chose ; seulement, bien loin du merveilleux « mais je t'en prie, je vais t'aider à capturer cette bébête » auquel il s'attendait, ce fut une suite de mots sans grand sens qui résonna dans le Hall quasiment vide. Interloqué au-delà de son amusement perpétuel, Aurelio tourna la tête vers Luna. Avez-vous déjà vu quelqu'un s'endormir d'un coup, bam, comme ça, sans donner de réels signes avant-coureurs autre qu'un clair problème d'élocution ? Lui non. A part peut-être chez les bébés, et encore, il n'en était pas très sûr – parce qu'un bébé, ben, c'était un être un peu étrange et inconnu aux yeux de l'adolescent. Quoi qu'il en soit, Luna s'était semble-t-il endormie comme une masse, appuyée dorénavant contre le mur comme une poupée de chiffon désarticulée. Le garçon resta un moment à la regarder sans rien dire, se demandant s'il y avait moyen de lui dessiner des trucs sur le visage avant qu'elle ne se réveille, avant que Shine ne reprenne finalement la parole.
Immédiatement, comme un bouton sur lequel l'on appuie et qui fait revenir la lumière, Aurelio laissa son visage s'illuminer d'un grand sourire. C'était presque un réflexe, chez lui : il ne savait pas comment faire s'il ne souriait ou ne grimaçait pas. Il lui arrivait de ne pas être content, soit. Évidemment. Mais dans ces cas-là, il savait se montrer tellement plus méchant et insupportable qu'on préférait généralement ne pas entrer en disgrâce sans raison valable. Ce qui, malheureusement pour la population, n'était pas toujours au goût des triplés. Il leur arrivait de détester quelqu'un sans raison apparente, comme le vent change brutalement de sens.
De fait, il n'y en avait pas toujours. Un peu lunatiques, hm ?

« Et concernant Midnight, je suis désolée, mais il n'est pas à vendre. C'est la dernière personne qu'il me reste sur Terre, alors s'il te plaît, ne me la prend pas. »

En entendant cela, son sourire se mua en moue ennuyée ; joues gonflées, il tordit ses lèvres pour manifester son mécontentement. Bon. De toute façon, à l'évidence, le dénommé Midnight s'était enfui. Pas fou, hein. Il avait bien dû sentir que ses écailles étaient déjà mises à prix dans la petite tête d'Aurelio, le bougre – et avait profité de l'habile diversion de Luna pour prendre son absence de pattes à son cou trop long. La sale bête.
Jugeant qu'il était toujours temps de vendre la petite blonde si elle ne daignait pas se réveiller incessamment sous peu, Aurelio retrouva bien vite son habituel sourire taquin. Ce n'était pas demain la veille qu'il serait à court d'idées pour devenir riche ou trouver un McDo ; son cerveau semblait en constante ébullition, toujours en quête de nouvelles choses à dire ou à découvrir. Or s'il n'avait rien d'un surdoué, il était loin d'être bête pour autant. Il ne fallait pas se fier aux apparences, d'autant plus souvent trompeuses qu'il s'agissait des Hercolani.

« Okkkkayyy. Mais s'il traîne dans mes pattes je promets rien, hinhin~ »

Comme s'il allait abandonner aussi facilement son futur sac-à-main.
Yeux rivés sur ceux de Shine sans gêne aucune, l'esprit vagabond, il ne se rendit compte du silence que lorsque la jeune fille le brisa ; tout ça pour, la seconde suivante, se retrouver enlacé sans avoir rien demandé à personne.
Un peu troublé par un contact physique pour une fois initié par l'autre – en dehors de ses frères, c'était plutôt rare – il resta un bref instant sans rien faire, sans rien dire, clignant des yeux comme le plus parfait des abrutis ; sans la moindre considération pour Shine qui, de son côté, devait se sentir bien idiote. Le temps qu'il cherche ou pense à réciproquer, la demoiselle était de nouveau à plat sur ses pieds. Gênée, à l'évidence. Pas que ça lui importe beaucoup. Ses propres états-d'âmes l'intéressaient bien plus.

« Désolée. J'avais l'impression... que tu en avais besoin. »

Le garçon laissa filer un rire amusé ; puis, comme si c'était la chose la plus naturelle à faire, il fit un pas en avant pour la serrer tout sauf délicatement contre lui.

« Aha, t'es toute rouge ! T'es sûre que c'est pas plutôt toi qui a besoin de câlins ? Moi je vais biiiien ~ »

La lâchant avec autant de vivacité qu'il en mettait toujours dans ses mouvements, Aurelio garda cependant ses mains sur les épaules de la jeune fille. La secouant doucement d'avant en arrière, il désigna Luna du menton.

« Si elle se réveille pas on peut la vendre, tu crois ? »




• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


« Caro amico tu sei, il fratello che
Che sa tutto di me e ogni volta c'è.
Sei l'amico che ho
Più simile, più uguale a me. »

one two three :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire


+
Féminin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Age : 16
• Pouvoir : Euh...demain il va pleuvoir ?! BAH QUOI des visions qui font mal au crâne c'est mal ?
• AEA : N'en parlons pas je vous en conjure X_x
• Petit(e) ami(e) : I am very very crazy ?

Messages : 16
Inscrit le : 24/12/2014

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Ven 23 Jan 2015 - 22:42

Il était clair que Luna était endormie. Cependant son esprit était parfaitement réveillé quoique un peu fatigué. Ses oreilles bourdonnaient, ses yeux voyaient des tâches colorées danser devant eux et pour couronner le tout, la fameuse terrible migraine lui vrillait le crâne. Elle n'était pas en état de parler, ni  même de se lever. La jeune fille réfléchissait - même si elle n'en avait pas l'air puisque son corps dormait comme une souche. Se « Roméo » ou bien se « Lorenzo » était sans aucun doute la cause de son malaise, depuis qu'ils s'étaient salués, rien n'allait plus pour elle. Mais, pour le moment, Luna devait réfléchir à une chose plus importante : la survie. Elle n'avait pas le temps de discuter - enfin de dormir et de parler bizarrement avec des gens qui comme elle était coincée. Elle devait faire connaissance avec cet étrange lieu où elle devait vivre, survivre et mourir. Pour l'heure, il fallait qu'elle réunisse les forces nécessaires pour cela, car son corps, profondément épuisé, n'avait pas l'air de vouloir bouger.

Oh non. Ce n'est pas parce que a jeune fille n'appréciait pas la compagnie des deux jeunes gens qui comme elle, étaient coincés, c'était seulement que .... ah bah si enfaite. Luna n'avait pas envie de compagnie en ce moment même, elle avait besoin de réconfort, et elle voulait se réconforter seule. Elle était solitaire malgré elle et cela ne changera pas. Son corps bougea légèrement, Luna était à présent adossée au mur en position assise les yeux mi-clos. L'opération « Je me bouge d'ici » allait débuter. Ce nom quoique un peu ridicule voulait tout dire, il était tant de circuler ! Elle n'allait pas croupir toute sa vie ici non ? ! Rassemblant ses forces elle parvint à ouvrir les yeux et à l'aide du mur à se lever légèrement. Ignorant complétement les deux jeunes gens qui étaient en train de quoi d'ailleurs ? Oh puis zut hein.

Raté. Luna retomba sur les fesses avec un grand soupir d'exaspération - et surtout de rage. « Aaaah !...Partir...s'enfuir...seule » exaspérait, et animait par de  très fortes émotions mélangeant la colère et la tristesse, elle réussit à se remettre debout, avec une grande difficulté. Tour à tour elle planta brusquement et avec conviction ses yeux bleus reflétant les années de solitude dans le regard des deux autres jeunes gens. Le regard qu'elle jeta à Aurélio disait beaucoup de choses - enfin surtout « Toi attention, tu ne pourras jamais me vendre, alors maintenant soit gentil s'il te plait » car, Luna était très fatiguée, mais pas totalement sourde. Autour de la jeune fille, des images dansaient, la terre tournait mais elle tenait bon, elle devait, il le fallait.

« Vous...laissez...seule...penser...consoler...partir » Elle se rendit vite compte que les effets que ce sorcier de « Roméo » n'étaient pas encore partis, tant pis, et puis si cela l'amusait de faire des tours de magies... « Au...au..r..evoir » des ondes qui semblaient positives traversaient son esprit. Puis elle prit de nouveau la parole, pour faire un nouveau test « S'en aller...visiter...faim..soif...maison » Il n'avait pas moyen de savoir, Luna pouvait très bien n'importe quoi après tout elle était fatiguée, sa gorge la brûlait et son estomac lui faisait en voir de toutes les couleurs. Dans combien de temps allait-elle enfin être tranquille et pouvoir vivre sa nouvelle vie dans cet étrange endroit ?

Luna avait enfin prit sa décision. Elle allait oublier tous les malheurs et les horreurs qu'elle avait vécue avant, le long voyage qu'elle avait fait et la terreur de se savoir enfermer ici. Elle allait prendre un nouveau départ et changer. Du moins...essayer.

Elle regarda avec émerveillement autour d'elle. Oui, cette maison sera son nouveau chez soit.

Enfaite, Luna était presque heureuse de se sentir enfin à l'abri, de se poser quelque part et de souffler. Tellement heureuse qu'elle serra chaleureusement la main aux deux jeunes gens avec un très grand sourire aux lèvres, le sourire le plus idiot - et maladroit au monde. Ouah ! Qu'est-ce-qu'il m'arrive là ? J'ai étais droguée ou quoi ? Dire que quelques dizaines de minutes plus tard elle dormait comme une souche totalement épuisée. Enfaite elle se reconnaissait. C'était elle, avant que Marie-Lise lui avoue toute la vérité sur ses véritables origines.


Trempée de sueur, elle releva la tête. Elle se tenait devant Roméo et Shine, sa migraine n'avait pas disparu, elle avait empirée. Que c'était-il passé ? Elle avait rêvé debout !!! Non. Luna avait tout simplement eu sa première vision, vision impossible, imaginaire. Elle avait rêvé à l'évidence, la jeune fille se sentait toute légère. Essoufflée, elle regarda autour d'elle perdue, assez désorientée. Il fallait qu'elle se retrouve seule avec elle-même, le plus vite possible.

----------
Hors-RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire


+
Féminin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Age : 23
• Pouvoir : Nuage toxique, mes amours ~
• AEA : Un python noir, Midnight.
• Petit(e) ami(e) : Sa montre à gousset ?

Messages : 14
Inscrit le : 18/01/2015

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Sam 24 Jan 2015 - 0:14

Il l'avait prise dans ses bras. Bon, certes, sans douceur, mais c'était déjà ça ! Le contact ne venait plus d'elle, mais de lui. Et là, notre petite Shine se transforma en tomate ! Ses joues en plus de ses pommettes avaient pris une couleur rouge tout à fait adorable, mais que le jeune homme en fasse d'elle devait trouver plutôt ridicule. Ce n'était pas sa faute si elle n'était pas habituée à ce genre de geste, même fait sans tendresse.

« Aha, t'es toute rouge ! T'es sûre que c'est pas plutôt toi qui a besoin de câlins ? Moi je vais biiiiien ~ »

La vérité heurta alors la jeune femme. Il avait peut-être raison, en fait... Est-ce que la mort de son frère lui pesait toujours ? Elle n'avait jamais vraiment pu faire son deuil... L'espace d'un instant, les derniers moments passés avec son frère lui revinrent. Elle entendit de nouveau sa voix pleins de doute, lorsqu'il lui avait demandé de lui conter une histoire. Ses dernières histoires... Elle se rappela la sensation d'être protégée, à l'abri de tout danger contre lui. Son sourire mélancolique lui revint à l'esprit, et une lueur triste brilla dans ses yeux bicolores. Alors qu'elle s'était endormie contre lui, inconsciemment, elle avait senti son corps refroidir.

Shine émergea de ses pensées et se reprit immédiatement. Lorenzo la tenait toujours par les épaules, et la secouait doucement, comme pour la réveiller -même si elle se doutait bien qu'il n'avait même pas remarqué son absence. Elle lui sourit.

« Si elle se réveille pas,on peut la vendre, tu crois ? »

La jeune femme fronça les sourcils, presque amusée. Elle leva le doigt et vint le taper sur le bout du nez, sans pour autant lui faire mal, juste pour le faire réagir et lui arracher une petite moue surprise. Son visage se détendit, et retrouva sa couleur normale, alors qu'elle souriait doucement.

« Lorenzo, on ne peut pas vendre les gens comme ça, ce n'est pas bien. » Le sermonna-t-elle, comme une maman à son enfant.

Elle continuait de l'appeler par le prénom qu'il lui avait donné, ne se doutant pas du subterfuge. Après tout, elle faisait confiance aux gens ! Elle avait toujours essayé de préserver un esprit innocent et enfantin,pour pallier à l'horreur qu'elle avait subi dans son ancien monde, parce que oui, ce bâtiment n'était pas son monde. L'air était trop doux..

« Et si c'était vrai, et que je manquais réellement de câlins, tu m'en ferais ? » Demanda-t-elle, en levant ses grands yeux vers lui.

Bien sûr, elle se doutait de la réponse. Il l'avait prise dans ses bras uniquement pour l'embêter ! Pas par compassion, amitié, ou empathie -enfin, à son avis. Mais ça valait toujours le coup de demander ! Ça ne lui coûtait rien,et puis elle vivait d'espérance et de rire... Elle entendit alors un bruit derrière elle,et tourna la tête pour voir que la jeune fille blonde était debout. Elle pensait qu'elle dormirait plus longtemps... Elle vit tristement que son manteau, dont elle l'avait recouverte pour qu'elle n'attrape pas froid, était maintenant par terre.

La blonde marmonnait des mots, sans pour autant former de réelles phrases. Elle était encore sous le choc... Vu son regard, elle préférait que la demoiselle et ce cher Lorenzo restent à l'écart et ne l'approchent pas. Elle pouvait la comprendre, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter pour elle, même si elle ne la connaissait pas. C'était dans sa nature ! Shine prit sa voix la plus douce et la plus calme possible, pour lui parler.

« Luna, calme-toi. Je sais que tu as peur, que tu veux partir en courant pour te retrouver toute seule. Je ne te retiendrais pas si tu veux partir ! Mais prends juste quelques instants pour te poser, et souffler. Dans ton état, tu n'iras pas bien loin, et tu risques de t'évanouir à n'importe quel moment. Est-ce que ça en vaut vraiment la peine ? Shine sourit tendrement. Assieds-toi, histoire de quelques instants.J'aurais la conscience plus tranquille en sachant que tu n'es pas inconsciente quelque part dans cette immense bâtisse,toute seule. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue Ninja


+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii'
-
0 / 1000 / 100

• Age : 20
• Pouvoir : Le pouvoir de la Triforce. (donc lui a le sex-appeal, comme c'est le moins moche)
• AEA : Tortinette, une tortue tricorne (et aussi tricéphale).
• Petit(e) ami(e) : Rome. (Rajoutez une lettre et ça devient immoral.)

RP en cours : The one who laughs last

Messages : 27
Inscrit le : 31/08/2012

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Sam 24 Jan 2015 - 4:01

La main d'Aurelio vint frotter son nez, chatouilleux, lorsqu'il fut honteusement attaqué par la jeune fille. Apparemment, vendre l'endormie n'était pas non plus au programme. Quoi que, bon, connaissant le garçon, l'idée ne lui était toujours pas entièrement sortie de la tête. Ce n'était pas le moment de dormir, eh ! Elle le cherchait clairement, aussi, à s'affaler au milieu de tout comme une... Une il-ne-savait-trop-quoi. Qu'est-ce qui s'endormait aussi facilement, déjà ? Ah, oui – les bébés. Donc elle cherchait les ennuis, à s'assoupir au milieu de tout comme un nourrisson. De fait, la vendre était une idée plutôt grandiose : de un ça l'aurait réveillée, probablement, de deux elle aurait servi à quelque chose de concret et de trois, ça leur aurait fait de l'argent facile. Il n'était pas certain de la clientèle qu'il pouvait y avoir pour la vente d'être humain, mais il y aurait toujours preneur. Toujours. C'était une des grandes règles de la vie ; si ça existait, ça pouvait se vendre – et si ça pouvait se vendre, c'était que certains auraient payé cher pour l'avoir.
Ce n'était pas bien compliqué à comprendre, si ? Business. Money money. Ka-ching.

« Et si c'était vrai, et que je manquais réellement de câlins, tu m'en ferais ? »

Un sourire aussi mystérieux qu'insondable se dessina sur les lèvres fines du garçon. Il n'était – loin s'en faut – pas du genre à répondre aux questions ; d'autant plus s'il trouvait que ne rien dire était bien plus amusant que donner une réponse claire et nette. Laisser du flou, qu'il soit artistique ou gaussien, avait le mérite de parfois embêter les autres plus que ne l'aurait fait un « non » catégorique. Tout un art que l'italien, en bon casse-pied, maîtrisait à la perfection. Il ne dirait pas oui, ne dirait pas non, ne laisserait sous-entendre qu'un « peut-être » malicieux et s'en irait faire autre chose de plus intéressant.
Ça pouvait être véritablement insupportable. Mais en avait-il seulement conscience ?
Aha ~

Allez savoir.

Le retour de la petite Luna parmi les vivants tira un haussement de sourcil au jeune homme, qui fit un petit tour sur lui-même, sans raison apparente, juste histoire de marquer le coup. Elle n'avait pas l'air bien, dis donc ; ses paroles, comme avant son somme impromptu, étaient décousues et sans grand sens. Trop peu patient, Aurelio du moins ne chercha pas à y mettre du sens. Peut-être qu'en y prêtant de l'attention ça aurait voulu dire quelque chose ; qu'il y avait un merveilleux message à décoder dans ses murmures sortis tout droit du Pays des Merveilles. Quoi qu'il en soit, il ne le saurait jamais. Triste pour lui. Triste pour elle.
Triste pour personne et tant pis pour le McDo ; il allait devoir faire une croix dessus, si ça continuait.
Et leur mère qui n'arrivait toujours pas.

Elle avait des absences, en tout cas, la Luna. A fixer le vide comme ça. Sans rien dire.

« Surtout qu'il y a des moooonstres ici, renchérit-il aux paroles théoriquement rassurantes de Shine. Des animaux bizarres, des gens qui marchent à l'envers, des types tout verts... Et même pas de barbe-à-papa. »

C'était bien le comble pour un cirque. Franchement.

Hors RP :
 



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


« Caro amico tu sei, il fratello che
Che sa tutto di me e ogni volta c'è.
Sei l'amico che ho
Più simile, più uguale a me. »

one two three :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire


+
Féminin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Age : 16
• Pouvoir : Euh...demain il va pleuvoir ?! BAH QUOI des visions qui font mal au crâne c'est mal ?
• AEA : N'en parlons pas je vous en conjure X_x
• Petit(e) ami(e) : I am very very crazy ?

Messages : 16
Inscrit le : 24/12/2014

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Sam 24 Jan 2015 - 20:49

Combien de temps Luna allait encore tenir debout ? Bonne question. La jeune fille n'allait pas fort, cette première vision, d'elle, heureuse l'avait totalement bouleversée - oui, une vision, qui pourrait penser que Luna serait aussi contente d'être arrivée ici ? La tête lui tournait, elle avait l'impression d'avoir - encore une fois une fanfare dans le crâne. Insupportable. Il fallait à ton prix, qu'elle se retrouve seule, juste pour se concentrer, juste pour se calmer, être en présence de ces personnes enfin non surtout de ce « Roméo » qui lui faisait assez peur avec ses tours de magiciens étranges qui lui donnait mal à la tête.

« Luna, calme-toi. Je sais que tu as peur, que tu veux partir en courant pour te retrouver toute seule. Je ne te retiendrais pas si tu veux partir ! Mais prends juste quelques instants pour te poser, et souffler. Dans ton état, tu n'iras pas bien loin, et tu risques de t'évanouir à n'importe quel moment. Est-ce que ça en vaut vraiment la peine ? Assieds-toi, histoire de quelques instants.J'aurais la conscience plus tranquille en sachant que tu n'es pas inconsciente quelque part dans cette immense bâtisse,toute seule. » La jeune dame avait dit cela avec douceur à la jeune fille, elle aurait dût sourire ou se montrer gentille à son tour, mais déjà le mot qu'elle détestait le plus au monde tournait déjà en boucle dans l'esprit embrumé de Luna.

Associable, associable, associable, associable , associable, associable, associable, associable, associable, associable, associable , associable, associable, associable...

La culpabilité rongeait la jeune fille, argh ! Qu'elle détestait ce mot...et pourtant « associable » lui correspondait très bien. Les larmes commencèrent à couler sur ses yeux profondément triste. Les perles humides lui brûlaient les yeux et humidifiaient ses joues rouges de de quoi au juste ? Ah oui mademoiselle est timide ne l'oublions pas...  Luna tourna le dos aux deux jeunes gens essuyant péniblement ses petites larmes qui coulaient avaient beaucoup trop coulées à son goût. La jeune fille se mordit la lèvre inférieure : elle était vraiment beaucoup trop sensible, pleurer pour ça...pour une trop violente émotion de culpabilité ? N'importe quoi...vraiment...

« Surtout qu'il y a des moooonstres ici, des animaux bizarres, des gens qui marchent à l'envers, des types tout verts... Et même pas de barbe-à-papa. »

Luna soupira de découragement à travers ses sanglots silencieux. Puis un léger sourire se dessina sur les lèvres de la jeune fille. Il essayait de lui faire peur, mais elle ne tomberait pas dans le piège. Elle leva la tête, foudroya Roméo du regard et lui sourit tranquillement en faisant comme si les larmes ne coulaient pas sur ses joues. Ce fût dur pour la jeune fille de sourire, elle n'en avait pas l'humeur, mais elle le fit tout de même en y mettant le plus de conviction possible. Elle tourna la tête vers la jeune dame et un sourire gentillet se dessina sur les lèvres à Luna, après tout elle avait été gentille, elle méritait un sourire.

« Au revoir tout le monde ! Merci Shine et Roméo, les monstres verts qui n'existent pas ne me font pas peur, pas peur du tout »

Elle détourna la tête et d'un pas rapide et maladroit avança dos aux deux personnes avec qui elle avait discuté. Son sourire s'effaça au moment même où elle commença à gravir les escaliers et les larmes recommencèrent à couler - à flots. Peut-être qu'elle ne reverrait plus ses deux personnes, peut-être qu'elle se perdrait et peut-être que entre-temps ils réussiront à ouvrir la porte et derrière-eux la laisseront ici ? Peut-être...peut-être pas... Luna avança vers le couloir de gauche et dès qu'elle fût hors de vue des deux jeunes gens, s'adossa au mur, juste pour réfléchir.

Sa technique était de rester à porter de voix des deux personnages qu'elle avait rencontré mais de s'isoler seule. Et puis, enfaite, elle y croyait un peu à cette histoire de personnes volantes et de monstres. Pourquoi ? Parce que Roméo avait bien réussit à faire parler Shine d'une voix étrange et à faire dire des mots...étranges à Luna, alors pourquoi pas des gens volants ? Et des extraterrestres tant qu'on y est ? Plus elle réfléchissait plus Luna pensait qu'elle se faisait des films. Jamais les monstres et les gens volants n'avaient existé, pas même les gens capables de faire des choses étranges aux gens. Cela n'existait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire


+
Féminin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Age : 23
• Pouvoir : Nuage toxique, mes amours ~
• AEA : Un python noir, Midnight.
• Petit(e) ami(e) : Sa montre à gousset ?

Messages : 14
Inscrit le : 18/01/2015

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Dim 25 Jan 2015 - 21:34

Shine avait donné un petit coup de coude, discret à Lorenzo, pour ce qu'il se taise. La pauvre n'avait pas besoin de sa remarque ! Elle semblait déjà si troublée et apeurée... bien sûr, le coup n'était pas méchant, et n'avait pas été fait avec force, pour lui faire mal. C'était juste pour le recadrer un peu ! La jeune femme avait l'impression d'être avec un enfant, alors qu'il n'était que de quelques années son cadet.

Luna s'était tourné, et semblait pleurer légèrement, sans que Shine ne connaisse la cause de tant de tristesse. Avait-elle peur ? Est-ce qu'une parole l'avait blessée ? Est-ce que, par accident, elle ou Lorenzo avaient fait une remarque qu'ils auraient du garder pour eux ? Elle aurait voulu la prendre dans ses bras, la bercer comme l'aurait fait sa propre mère lorsqu'elle pleurait, en fredonnant la plus douce mélodie qu'elle connaissait, mais la jeune fille blonde ne semblait pas vouloir être touchée.

« Au revoir tout le monde ! Merci Shine et Roméo, les monstres verts qui n'existent pas ne me font pas peur, pas peur du tout »

Shine remarqua qu'elle avait eu droit à un sourire, et ça lui fit chaud au cœur. Malheureusement, la jeune femme partait, et elle n'avait pas le droit de l'arrêter. Elle la regarda partir dans l'escalier, et disparaître dans un couloir. Elle priait de tout son cœur pour qu'il ne lui arrive rien...

Puis, quelque chose la heurta. Roméo ? Ne s'appelait-il pas Lorenzo, ce jeune homme aux cheveux verts ? Shine réalisa alors le truc, et se tourna vers lui, mi-amusée, mi-fâchée. Comme, de ce qu'elle avait compris, Luna et « Lorenzo » venaient à peine de se rencontrer quand elle était arrivée, elle se disait qu'il ne lui avait donné son vrai nom non plus. Elle posa les mains sur les hanches un instant, avant de pincer les joues du petit farceur, sans lui faire mal.

« Tu ne t'appelles ni Roméo ni Lorenzo, hein... fit elle en tirant sur ses joues pour le punir. C'est très impoli de mentir ainsi, jeune homme ! »

Shine poussa un long soupir. Dans un coin de la pièce, Midnight fut visible quelques instants, sortant de l'ombre, inquiet pour son ami. Cependant, une demi seconde plus tard, il était de nouveau invisible, caché dans les ténèbres. Shine alla chercher son manteau en lâchant Lorenzo, et le remit, glissant ses affaires dedans à nouveau.

« Quel est ton vrai nom ? » demanda-t-elle avec un léger sourire.

Elle n'était pas du genre à s'énerver juste pour un nom. Certes, c'était un mensonge, mais elle avait plutôt bien cerné le garçon en face d'elle. Ce n'était pas quelqu'un de mauvais ! C'était surtout un jeune homme qui aimait rire et faire des blagues, c'est tout. Rien de bien inquiétant en soi ! Dans une partie de son esprit, ses pensées étaient dirigées vers Luna, espérant toujours que tout irait bien pour elle.

« Tu n'es pas obligé de me le dire, en fait. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue Ninja


+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii'
-
0 / 1000 / 100

• Age : 20
• Pouvoir : Le pouvoir de la Triforce. (donc lui a le sex-appeal, comme c'est le moins moche)
• AEA : Tortinette, une tortue tricorne (et aussi tricéphale).
• Petit(e) ami(e) : Rome. (Rajoutez une lettre et ça devient immoral.)

RP en cours : The one who laughs last

Messages : 27
Inscrit le : 31/08/2012

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Lun 26 Jan 2015 - 22:44

Luna partait. Bye bye. Et puis comment ça, elle n'avait pas peur des trucs qui n'existaient pas ? Ce n'était carrément pas la question, eh ! Parce que le jeune homme n'avait pas menti, pas du tout, et qu'il détestait qu'on remette sa sincérité en question, il se permit un sourire profondément faux lorsqu'il fit un signe de la main à la demoiselle. Avec Aurelio, le problème, c'était que tous ses sourires se ressemblaient ; difficile de dire s'il pensait sa joie ou s'il la feignait de A à Z. En général, vu son naturel heureux et insouciant, la plupart s'accordaient à dire qu'il pensait chacune de ses grimaces quelles qu'elle soit : et, en soit, ils n'avaient pas tort. Seulement par moments, derrière ses lèvres étirées comme un élastique, il y avait de la malice. D'infimes tressautements. De la méchanceté.
Il n'était pas tout blanc, oh que non. Beaucoup trop tourné sur son petit monde pour se préoccuper de faire ou non du mal aux autres.
Suivant des yeux la disparition de la petite blonde, Aurelio se balança doucement d'avant en arrière sur ses pieds. Jusqu'à ce que, ayant visiblement compris quelque chose à son petit jeu, Shine ne vienne lui étirer les joues façon grand mère contente de revoir son petit-fils chéri. Prenant soin de faire une belle grimace dans le procédé pour bien montrer à quel point il appréciait qu'on le pince, aussi doucement que ce soit, le jeune homme fit ensuite la plus belle des moues à la demoiselle. Histoire de l'amadouer. Ou juste histoire de. Quoi qu'il en soit, ça ne dura pas bien longtemps ; déjà il se remettait à sourire, faisant un pas sur le côté pour remettre une distance raisonnable entre eux. Pas qu'il ait des soucis avec les contacts physiques ; il était même plutôt tactile, au contraire. Il suffisait de voir la façon dont il accrochait parfois ses frères pour comprendre cela.
De toute façon, Shine s'éloignait déjà pour reprendre ses affaires. Profitant de cet instant pour étirer ses bras au-dessus de sa tête, l'italien considéra un instant la question qu'on lui posa ; songea à ses frères, qui ne devaient pas être très loin, et pivota sur lui-même. C'était quand même mieux de parler à quelqu'un en le voyant, non ? Une main posée sur son écharpe, il la remonta brièvement devant sa bouche, comme pour se cacher.

« Moiii ? Je t'ai déjà dit, je m'appelle Aurelio ~ »

Le tout sans donner l'impression de remarquer que, effectivement, ce n'était pas du tout ce qu'il lui avait dit la première fois. De là à se décider sur le prénom qui serait le vrai – Aurelio, Romeo, Lorenzo ? –, il la laissait libre de ses choix. Elle n'avait qu'à choisir celui qui sonnait le mieux. Un truc comme ça. De toute façon, la différence importait peu. Les triplés marchaient par trois, comme une seule identité dupliquée ; et s'ils avaient leurs différences et leurs personnalités respectives, quoi que semblables, ce n'était que trop rare que quiconque arrive à s'en rendre compte. Il aurait fallu passer un temps fou avec eux, un par un par deux par trois, pour réussir à repérer les subtiles changements qui s'opéraient de l'un à l'autre des jumeaux.
Lui, il savait. Qui il était, qui était Romeo, qui était Lorenzo. Sans jamais se tromper.

« Diiis. T'as des valises à déposer ? Tu veux visiter ? Ohhh et faut que je retrouve mes frères. Tu sais, ils sont comme moi, mais en plus petits et plus moches. Suffit de chercher les frites et on les trouvera. »

Cette description leur collait à la peau. Allez savoir pourquoi.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


« Caro amico tu sei, il fratello che
Che sa tutto di me e ogni volta c'è.
Sei l'amico che ho
Più simile, più uguale a me. »

one two three :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire


+
Féminin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Age : 23
• Pouvoir : Nuage toxique, mes amours ~
• AEA : Un python noir, Midnight.
• Petit(e) ami(e) : Sa montre à gousset ?

Messages : 14
Inscrit le : 18/01/2015

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   Sam 7 Fév 2015 - 22:48

Hm... Décidément, ce jeune homme intriguait vraiment Shine. Le sourire qu'il venait d'afficher en réponse à Luna donnait une mauvaise impression à la jeune fille. Ce n'était pas très fort, mais un léger frisson avait traversé son dos. Il sonnait... faux. Pourtant, il n'y avait pas de différences flagrantes entre ce sourire et ses précédents sourires. S'il y en avait une, elle était incroyablement petite. Le cerveau de la jeune femme voyait un sourire. Seul l'instinct de Shine devinait la vérité derrière cette expression. Et ce genre de sourire n'allait pas au jeune homme aux cheveux verts.

Enfin,une fois la blonde partie, il semble redevenir lui-même. Alors qu'elle remettait son manteau, sans avoir céder à sa moue « dévastatrice » supposée l'amadouer, il annonce alors son nom, et change son discours. Aurelio, Romeo, Lorenzo. Italiens, supposa-t-elle. Mais lequel lui faisait face ? Quel nom était le bon ? Voilà tout le problème. Etaient-ce tous de faux noms, y'en avait-il un vrai, ou bien appartenaient-ils à d'autres personnes ?

Le raisonnement se fit rapidement dans l'esprit de la demoiselle. Il avait donné Romeo comme nom à Luna, et Lorenzo pour elle. Cela n'aurait pas été logique de donner son vrai nom à l'une et pas à l'autre, surtout si ils viennent de se rencontrer. Elle choisit alors de penser que ces deux noms n'étaient pas le sien. Certes, Restait Aurelio. Est-ce aussi un faux nom, ou bien est-ce le sien ? Le ton qu'il avait employé, ainsi que la façon dont il avait tourné sa phrase, donnait l'impression qu'il était évident que c'était son nom. Alors, va pour Aurelio !

« Diiis. Tu as des valises à déposer ? Tu veux visiter ? Ohhh et faut que je retrouve mes frères. Tu sais, ils sont comme moi, mais en plus petits et plus moches. Suffit de chercher les frites et on les trouvera. »

Voilà un discours des plus intéressants ! Des frères ? Le visage de Shine s'éclaire d'un sourire, montrant qu'elle a compris son tour, ou du moins qu'elle suppose l'avoir fait. Elle vérifie rapidement que toutes ses affaires sont là, et se plante devant le jeune homme, un grand sourire aux lèvres. Son masque à gaz est dans sa main gauche, l'autre est dans sa poche, tenant fermement sa montre à gousset.

« Déposer mes affaires ? Ca a l'air grand ici. S'il y a des chambres, ce serait vraiment gentil si tu pouvais m'y emmener, Aurelio ! »

Elle vit du coin de l’œil un panneau, et, attendant sa réponse, s'en approche pour le lire, rapidement, se balançant sur ses pieds d'avant en arrière. Encore une fois, sa montre quitte sa poche à une vitesse hallucinante. Shine l'ouvre d'une main distraite, mais ne regarde pas l'heure et la range aussi, ne semblant même pas se rendre compte de son soudain mouvement. Dans un coin de la pièce, elle entend le sifflement faible de Midnight, qui veille sur elle. Il est trop bas pour quiconque, normalement, puisse l'entendre à moins d'y être habitué depuis des années. N'importe qui penserait que le serpent est parti, pour ne pas finir en sac à mains ! Mais non, il restait là. Shine était sa priorité absolu. Et puis, Aurelio ne pourrait pas l'attraper. Elle ne le laisserait pas faire, et elle savait se faire comprendre.

Shine fait un joli demi tour sur ses pieds, et sourit au jeune homme en croisant son regard.

« On cherchera Romeo et Lorenzo en même temps. Et tes... Frites, même si je ne sais toujours pas ce que c'est ! » Rit elle doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: "Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Je crois que ce n'est pas le bon refuge ?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Le Rez-de-Chaussée ::. :: Hall d'Entrée-
Sauter vers: