AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Marius Quintus Horatio, Général de l'Empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nouveau/Nouvelle
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Folie Furieuse
• AEA : Sa Dague de Damoclès
• Petit(e) ami(e) : Rome, même détruite. En fait il a jamais eu le temps de connaître l'amour !

RP en cours : "Qu'avez-vous fait de ma Rome ?"

Messages : 7
Inscrit le : 09/01/2015

MessageSujet: Marius Quintus Horatio, Général de l'Empire   Sam 10 Jan 2015 - 1:23



* Marius Quintus Horatio


*nom – Quintus Horatio
*prénom – Marius
*age – 25 ans
*né(e) le – 385 Après Jésus-Christ
?

Pouvoir

Si Marius dispose d'un pouvoir, alors il a sans doute hérité du pire. Car il n'a en aucun cas le don de le maîtriser !
Il était de notoriété commune, avant qu'il n'intègre l'internat, qu'il était parmi les Généraux de Rome le plus fougueux, et le plus avare de conquête, de combats et de sang. Coïncidence ou pas, son pouvoir fait de lui un autre homme, littéralement.
Essayez d'imaginer ce que devient quelqu'un privé de tout bon sentiments. Prenez une balance, et ôtez tous les poids d'un seul de ses côtés. L'équilibre se renverse, et le chaos s'installe. Que reste-t-il alors ? Haine, rancoeur, colère, rage, mépris... Marius se transforme lentement en spectre macabre, Centurion de la mort incarnant en quelque sorte le désir de meurtre.
Mais quand cela se produit-il ? Si cela venait à se produire inconsidérément, sans aucune forme de logique et que Marius réalisait risquer de tuer n'importe qui n'importe quand, alors il aurait été le premier à se passer un glaive à travers le poitrail. Mais fort heureusement, ce n'est pas le cas !
On voit apparaître ce pouvoir dès lors que Marius n'est plus capable de contenir colère, rancoeur... enfin toute forme de sentiments négatifs. Sur le papier c'est très simple direz-vous. "Suffit de rester calme !" a-t-on dit. Mais rien n'est plus compliqué, quand on exerce le métier de soldat et qu'on a tout perdu...
Et alors quoi ? Il fronce les sourcils et se fâche tout rouge ? Eh bien ce pouvoir a quelques effets non négligeable...
Tout d'abord, effet sympathique, l'activation de ce pouvoir s'annonce par une progressive transformation de l'armure du Romain. Depuis ses pieds, une épaisse fumée noire et diffuse remonte le long de ses jambes, ternissant et disloquant lentement ses jambières, puis sa tunique... tandis que sa cape se déchire et se réduit à l'état de lambeau, toute forme de couleur disparaît. Le pourpre devient un gris cendré sale, et l'or décorant la cuirasse s'éteint lentement. Passé ce stade, et une fois que Marius n'apparaît plus que comme un Spectre, son casque vit son cimier se noircir et un demi masque d'ivoire blanc, aux traits effrayant descend sur son visage, pour en couvrir les yeux et les noyer dans l'ombre. Semblant brisé, ce masque s'arrête au dessus de la lèvre supérieur et ne laissa apparaître du Marius d'origine qu'une bouche tordue par la haine. Mais le second effet est le plus inquiétant...
Marius perd toute sensation de douleur, pendant le temps où le pouvoir est effectif. Cela étant, attention ! Qu'il oublie la douleur ne signifie pas qu'il ne peut être blessé, ou tué. Et dans cet état il risque fort de vous forcer à vous défendre...
Bien entendu, si personne n'est là pour l'arrêter, Marius continuera jusqu'à ce que son corps même finisse par cesser de fonctionner et qu'il meurt. Dans le meilleur des cas, ce n'est qu'un évanouissement, ou le coma ! Mais si il tombe inconscient depuis le bord d'une falaise, dans un fleuve, ou depuis une monture... alors il y aura bien des dégâts !

Alter Ego Astral
Comme tout Officier Romain de bonne famille, Marius reçut de son père au début de sa carrière une petite dague. C'était une dague, de taille modeste, à la garde gravée à l'effigie d'un centurion noir et à la lame aux reflets ambrés. Il se rappela de cette dague ! C'était celle de son père... celle la même qu'il lui avait confiée des années auparavant et qu'il avait mainte fois entendu parler, sucurant nombres de noires pensées à son oreille. Cette dague, il avait finit par la perdre, sur le champs de bataille de Vérone ! Mais que faisait elle là ? A peine s'était il posé la question que le bruit sourd d'une porte se refermant s'était fait entendre à son oreille. Il avait rengainé sans réfléchir la dague dans son fourreau horizontal, à la base de son dos..
Une fois à l'intérieur de l'Internat, Marius découvrit avec horreur non pas que sa petite dague était hantée, mais qu'elle était vivante ! Il fut un soir où, par exemple, il surprit l'effigie de Damoclès gravée dessus à s'animer, et maugréer tandis qu'il dormait... cette effigie devint, après maintes houleuses conversations le souvenir moralisateur et droit du père de Marius. Entre la dague et le romain, un certain rapport de maître à élève s'instaura. Le premier conseillait le second, tous deux liés par leur vie passée. De là naquit une certaine amitié, quoi que fragile... Damoclès étant toujours exigeant, il rabaissait sans cesse Marius...
Passions
Marius est un homme de peu de passion. Jusqu'alors, sa vie s'était résumée à sa carrière, et aux exigences de feu son père, Général avant lui, et Sénateur respecté. Mais si une chose pouvait parvenir à lui décrocher un sourire, c'était sans doute de la bonne musique, et de la poésie. En bon Romain, il apprécie l'art et le luxe tout autant que le fracas des combats et le sang vif. Marius est également un homme aimant ses dieux. Aussi il n'est pas rare de le trouver au Temple, en pleine prière. Cette tendance se vérifia d'autant plus qu'il doit désormais constamment lutter contre sa colère, et pour cela la prière aide quelque peu...

N'aime pas / Phobies
Il n'y a que peu de choses que Marius peut craindre. Auparavant, il craignait la mort, dans la mesure où elle lui était apportée avec déshonneur. Rien de pire pour un Général de Rome ! Mais une fois qu'il réalisa ne plus subir les effets du temps, il ne resta que la peur de l’opprobre. Désormais, sa plus grande peur c'est lui même. Ce qu'il pourrait faire si il venait encore à perdre le contrôle !



Histoire


Nous sommes en 410 après Jésus-Christ. Alors que l'Europe vit ses heures les plus sombres, Rome vit naître un nouveau Général, destiné à accomplir ce que d'autres n'auraient jamais pu concevoir. En ces temps de Décadence, l'Empire Romain était plus affaiblit que jamais. Epuisée par de longues et dures campagne dans le Nord, appauvrie par des taxes toujours plus lourdes et des défaites toujours plus couteuses, la population de l'Empire gronde tandis que le Sénat se complait dans la luxure et l'aisance. En ces temps là, les Légions de Rome revenaient toujours plus cher, et rapportaient toujours moins.
Nul ne s'était douté alors que bien loin de là, au Nord Est du monde connu, de massifs mouvements de populations barbares allaient entraîner la chute du plus grand Empire que le monde ai jamais porté. Le peuple Wisigoth, conduit par Fritigern venait en effet de se heurter à un subit déplacement des Huns et avait dû fuir au Sud pour échapper à la ruine et la destruction. L'Empereur Romain d'alors, un certain Valens, avait alors été tué. Un traité de paix signé à la va-vite, accordant à l'Empire un sursit en échange de la Dacie et de la Thrace, permit à Rome de profiter d'une dernière décennie de paix...
Ce traité, daté de l'an 382, dura à peine vingts années. Car le descendant de Fritigern, Alaric, était un homme au sang chaud et à la réflexion hâtive. Après une campagne terrible, voyant son peuple être décimé, le chef des Wisigoth entretint une rancoeur grandissante envers l'Empire d'Occident qui, dirigé par Théodose Ier parvint à s'unifier une dernière fois avec l'Empire d'Orient. Mais en 402, Alaric tenta à nouveau de s'emparer de l'Italie face à une Rome toujours plus affaiblie. Mais Stilicon, le Général de toutes les armées parvint à le repousser par deux fois, grâce notamment aux exploits d'un jeune Centurion, véritable étoile montante dans un ciel nappé du fumée noire. Lors de ces deux batailles, celles de Pollentia et de Vérone, la victoire fut arrachée de peu et si Rome en payait à chaque fois un lourd tribus, elle permit néanmoins à ce jeune Centurion de monter en grade et devenir le dernier Général nommé de l'Empire d'Occident. Mais alors que la victoire semblait assurée pour les romains, un complot politique renversa Stilicon qui, accusé de vouloir s'emparer du pouvoir en mettant son fils sur le trône, dû faire face à une mutinerie menée par un de ses anciens alliés, Honorius. Sous les ordres de ce Centurion félon, Stilicon fut exécuté après une brève fuite avec la plupart de ses alliés. Mais Honorius n'eut que peu de temps pour profiter du titre de Magister Officium, qui appartenait auparavant à Stilicon. Car au cours de la mutinerie, nombres d'esclaves et de mercenaires barbares purent s'enfuir et rejoindre les forces d'Alaric qui, cette fois, parvint avec toutes ses forces à capturer villes après villes le long de la côte d'Italie.
Sous les ordres de leur chef de Guerre, les barbares firent subir un siège long et terrible à la Capitale de l'Empire qui, à la mi Août 410 fut enfin assez affaiblie pour subir un dernier assaut. Ce fut là que Marius, nommé Général depuis deux ans, intervint.
Avec ces dernières décennies de guerres, le Sénat avait décidé de nommer toute une légion à la défense exclusive de la cité et avait placée le jeune Général qu'il était à la tête de ces hommes. Mais à vingt pour un, et après des mois de siège, chacun était si faible qu'un choix s'imposa à Marius qui dû alors décider, devant l'avancée des troupes d'Alaric, que faire de ses hommes. Devait-il les employer à livrer un combat désespéré ? Ou bien les affecter à l'évacuation des populations ?
Le choix fut ardue, mais puisqu'Alaric venait par la côte, il ne disposait que d'un endroit pour pénétrer dans la ville. La porte Salaria était plus une poterne qu'autre chose. Large comme quatre hommes, haut comme cinq, elle n'avait pour avantage que d'être taillée dans un mur épais de briques solides. En soi, Rome était devenue une cité indéfendable. Car une seule légion ne couvrait que difficilement les deux tiers de son mur d'enceinte. Aussi, Marius fit le choix de se poster à la porte Salaria avec un détachement de ses meilleurs hommes, tous volontaires, afin de retenir Alaric hors de la cité le temps de l'évacuation.
S'ensuivit un combat acharné, sur le pont reliant Rome au reste de l'Italie, au dessus de profondes et larges douves, et comme prévu la stratégie de Marius fut un succès ! Les barbares ne pouvant se présenter qu'à cinq de front se heurtèrent à un mur de boucliers infranchissable, autant pour leurs flèches, que pour leurs lames ébréchés et de mauvaise facture. Marius disait lui même, avec fierté "Aere perennius exegi monumentum." ce qui signifiait "J'ai érigé un monument plus solide que l'airain." Mais l'inattendu arriva. Et cet attendu ci précipita la chute du Général et de ses fidèles hommes !
Car Alaric était un homme à la stratégie douteuse, et il venait justement de décider de lancer ses cavaliers contre les boucliers Romains qui furent enfoncés par la charge. Les légionnaires furent tous éparpillés dos au sol sur le pont, surprit par la charge, et un combat tout autre s'engagea ! Dans la nuée de barbares, Marius et ses soldats durent faire face à deux milles lames assoiffées et bien que chacun résista au mieux, emportant autant d'ennemis dans la mort que possible, il ne resta bien vite que le Général, seul au milieu du pont, pour retenir le flot d'attaquant. Lâche jusqu'au bout, Alaric fit mander ses archers qui eurent tôt fait de cribler Marius de flèches. En un claquement de doigts, le Romain tomba à genoux, s'étranglant dans son sang, avant de rouler sur le flanc. Victorieux, les barbares poussèrent son corps dans les douves noir de sang ! Marius chuta du pont, comme fétu de paille et entra dans l'eau comme l'aurait fait une masse de plomb.
Quelle ne fut pas la surprise du mourant en réalisant que au lieu de couler à pic, il était passé à travers l'eau comme à travers de la brume et que ce qui était apparut comme un corps mort tombant à l'eau était en réalité bien vivant, et tombait non pas au fond du lit d'une douve, mais du ciel, dans une prairie paisible. Mais la surprise n'était pas un songe, ou une quelconque arrivée aux Champs Elysées ! Car Marius eut tôt fait de s'écraser violemment à terre, dans l'herbe. Grognant de douleur, il fut néanmoins surprit de réaliser qu'aucune flèche ne perçait sa cuirasse, et qu'aucune goutte de sang n'emplissait ses poumons. Il se redressa, en grognant et retrouva à côté de lui ses effets. Il ramassa son glaive, qu'il rengaina et remit son casque en nouant la jugulaire sous son cou. Il ramassa enfin la targe rectangulaire qu'il portait peu auparavant dans la bataille de Rome. Soudain, Marius vit un étrange manoir, d'une architecture qui lui était parfaitement inconnue ! De ce manoir, quelqu'un venait de pousser la lourde porte. Une silhouette fort étrange... mais il ne la reconnaissait pas ! L'entrée se referma sur les talons de cette personne et Marius, ne voyant rien d'autre que de l'herbe à l'horizon, décida d'y entrer à son tour, sans trop savoir pourquoi...

Texte Original:
 
Caractère

Marius est un homme droit, et foncièrement bon. Homme de principe, il a toujours défendu l'honneur comme un caractère essentiel pour tous et plus particulièrement pour les gens d'arme comme lui. En tant que Général, il dû s'endurcir rapidement, malgré son jeune âge et son goût prononcé pour l'art, chose qui n'a aucune place dans l'armée. Habile avec les hommes, dur et droit facce à l'ennemi, il apparaît néanmoins comme un homme maladroit face au sexe opposé et face aux enfants. Il serait aisé pour une jeune femme de gagner sur sa volonté, dans la mesure où elle lui plaît un tant soit peu, évidemment...


Physique

Marius est un homme plutôt grand. Sous son casque, il dépasse le mètre quatre-vingt. Bâtit pour supporter une lourde armure pendant des jours, et des heures de combat âpre, il arbore une musculature exemplaire, décorée ça et là d'une multitude de cicatrices. Son visage est fait de traits francs, et durs, comme une de ces statues Grecques. Il a un nez droit, court, et deux yeux d'un noir de jais perçant sous la visière de son casque. Sa bouche apparaît être finement proportionnée, déséquilibrée par la seule présence d'une courte cicatrice qui, fendant la lèvre supérieur, se poursuit par dessus la lèvre inférieur jusqu'à son menton, puis sa gorge. Il a des cheveux mi-long noir comme la nuit, souvent sale à cause de la chaleur et de la sueur de l'effort. En cas de longue campagne, une courte barbe drue vient à pousser sur ses joues, et autours de ses lèvres. Mais elle ne s'éternise jamais. Marius prend généralement soin de son apparence, en mémoire de son ancienne charge de Général...




Informations Hors-RP
Avez-vous bien lu les règles ?J'ai comme une folle envie de... paracétamol ! =_=
Où avez vous trouvé ce forum ? Via une amie, qui me l'a conseillé !
Souhaitez-vous être Parrainé ? Pourquoi pas !
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ? Pas du tout, non ! J'ai d'la bouteille x)
♦ ...Dans ce forum ? Ouaip ! C'est le cas !


Dernière édition par Marius Quintus Horatio le Lun 19 Jan 2015 - 0:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Cyberpathie
Messages : 1412
Inscrit le : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Marius Quintus Horatio, Général de l'Empire   Mar 13 Jan 2015 - 16:03

Bonjouuur et bienvenue parmi nous ! Bière virile

Alors alors, au début, ta fiche avait quelques bugs à cause du codage ... Du coup Nii' a essayé d'arranger ça, ce pourquoi la structure peut te sembler différente. Voilà, c'est de notre faute. D'ailleurs, vu que tu as accepté d'avoir un joyeux Parrain, celui ci t'a normalement envoyé un MP ♥ Voilà voilà ! Bref, occupons nous de ta fiche.
Tout d'abord, tu as oublié de mettre le code qui était dans le règlement on dirait ! Tout comme ... oublié d'écrire une histoire ? D8

Pourtant le reste est très bien. Les descriptions sont courtes, mais suffisantes au niveau des informations. De plus tu écris bien, ça se lit facilement et il n'y a pas de faute (et celles qui subsistent sont sûrement dû à un défaut de relecture, j'imagine). En tout cas, je suis bien curieuse de le voir en jeu !

Après, au niveau du pouvoir, il me semble assez ... terrible /meurt/ Enfin, je te fais confiance pour ne pas en abuser (de toute façon, faudrait déjà le mettre en colère le petit Marius) et ne pas tuer sans l'autorisation du joueur ! Mais je pense que tu dois le savoir, si tu as de l'expérience dans le milieu du RP. Petite question cependant : combien de temps dure la transformation ? Est-ce qu'il y a un moyen de le faire se retransformer avant ce délai ?
Au niveau de l'AEA, j'ai un peu plus de mal ... Car, normalement, l'AEA doit sortir de l'imagination de son personnage et, aussi, il doit l'avoir perdu à un moment. Or, là, comme tu l'as décrit ... ça ne semble pas convenir !

Voilà, je te laisse donc continuer de remplir ta fiche et de régler les petits détails donnés ... Bonne continuation ! Si tu as la moindre hésitation ou question, n'hésite pas à me contacter moi, ou directement ton Parrain /o/



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



ESC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau/Nouvelle
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Folie Furieuse
• AEA : Sa Dague de Damoclès
• Petit(e) ami(e) : Rome, même détruite. En fait il a jamais eu le temps de connaître l'amour !

RP en cours : "Qu'avez-vous fait de ma Rome ?"

Messages : 7
Inscrit le : 09/01/2015

MessageSujet: Re: Marius Quintus Horatio, Général de l'Empire   Mar 13 Jan 2015 - 22:39

Eh bien merci, merci !

Pour ce qui est des descriptions, j'ai voulu faire au plus simple, histoire de pouvoir donner une image aussi précise que possible de mon personnage sans avoir à user d'une photo ou d'une vidéo. Mais rassures toi, une fois en rp je réhydrates tout ça et mes descriptions peuvent quadrupler de volume des fois :')

Pour ce qui est du pouvoir je t'accorde que c'est très particulier. Mais voilà ma vision de la chose. Dans les fait, vu que je ne recherchais pas de don en particulier, j'ai voulu trouver un truc qui me permettrais d'offrir une esthétique différente à mon personnage, d'où la transformation de son armure. Maintenant, étant donné que ça n'a pas grande utilité, j'ai fait le choix de me trouver un petit avantage -en l'occurrence la suppression de la douleur- doublé de quelques désavantages !
En sommes, ces désavantages sont une perte quasi totale de raison et le fait que le corps encaisse malgré tout les dégâts. Je penses qu'au final j'y perds x) Surtout en considérant qu'il est aisé de le faire plonger dans cet état !
Je rappelle que l'intérêt premier était l'esthétisme hein.
Pour lui faire quitter cet état, justement, il y a plusieurs solutions plus ou moins aisées. La plus simple est évidemment de le tuer ! Autrement, l'assommer peut suffire. Et si vous êtes dans l'incapacité de faire l'un des deux (car assommer quelqu'un de casqué, c'est pas simple), vous pouvez aussi essayer de lui arracher son masque ! (le masque disparaîtrait alors, et Marius reprendrait son apparence normale). Enfin, parce que je suis un vrai romantique moâ, et que j'aime les machins à l'eau de rose, je suis partit du principe que l'amour peut tout résoudre.
Disons alors que les bons mots de la bonne personne permettraient de le ramener facilement et rapidement ! A condition bien sûr de trouver cette bonne personne...

Pour ce qui est de son AEA, à vrai dire j'étais perplexe et quelque peu en manque d'idée ! Mais il faut savoir que normalement, sa dague il la perd pendant un moment lors de son Histoire avant de rejoindre le Pensionnat. Le fait est que j'ai pas encore raconté son histoire pour une raison de problème scénaristique que je suis en train de régler avec ma parraine ! :')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau/Nouvelle
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Folie Furieuse
• AEA : Sa Dague de Damoclès
• Petit(e) ami(e) : Rome, même détruite. En fait il a jamais eu le temps de connaître l'amour !

RP en cours : "Qu'avez-vous fait de ma Rome ?"

Messages : 7
Inscrit le : 09/01/2015

MessageSujet: Re: Marius Quintus Horatio, Général de l'Empire   Sam 17 Jan 2015 - 21:36

Voilà ! Histoire rajoutée, tout est terminé ! 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Cyberpathie
Messages : 1412
Inscrit le : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Marius Quintus Horatio, Général de l'Empire   Dim 18 Jan 2015 - 23:57

Félicitations pour avoir fini ta fiche !

Alors alors ! Par rapport aux remarques que je t'ai faites, je t'avais signalé que tu n'avais pas mis le code. Et il n'est toujours pas là D:
Sinon, par rapport au pouvoir, étant donné que les pensionnaires ne sont pas vraiment de grands guerriers en majorité (mais plutôt des gamins souvent maigres et faibles comme des femell/EXPLOSE/), je doute que les désavantages que tu présentes en soit tant que ça ! Mais, de toute façon, je te l'ai déjà dit : le pouvoir ne me gêne pas. Dernière chose : limite de temps au cas ou personne ne réussirait à l’assommer (ou on attend qu'il s’assomme tout seul comme un grand ? Ce qui est approprié /meurt/) ou à le faire reprendre raison ?
(Ah, au passage, je me suis permis de redimensionner l'image que tu as mise dans ta fiche afin qu'elle ne déforme plus le forum.)

Eeet j'ai donc lu l'histoire de ce brave Général ! Histoire avec un grand H, même. Très riche en événements et en noms ... Je ne suis pas une experte de cette période, mais je suppose que tu y es resté fidèle ! C'est très sympa, et comme tout le reste ça se lit très facilement. Je n'ai donc pas grand chose à en dire, cependant il y a quelques problèmes au niveau de la fin.

Alors, déjà, ça ne me gêne pas qu'il entre dans le pensionnat après sa mort. J'ai moi même un personnage pour qui ça s'est passé de cette façon. Cependant ! Pourquoi avoir mis pour l'âge "1630 ans, pour 25 d'apparence" ? Le Pensionnat ne se situe pas sur un plan temporel spécifique, et ces années que tu donnes n'ont pas été véritablement vécues dans l'histoire que tu narres. Du coup, tu as juste à mettre qu'il a 25 ans.
Ensuite, si la dague est vraiment l'AEA, c'est à l'intérieur du pensionnat qu'il va devoir la retrouver ! Pas avant. Voilà voilà. C'est donc tout au niveau des petits problèmes, je crois !

Tu n'as donc plus qu'à me corriger ça, me donner le code, et ça devrait aller je pense /o/



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



ESC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau/Nouvelle
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : ?
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Folie Furieuse
• AEA : Sa Dague de Damoclès
• Petit(e) ami(e) : Rome, même détruite. En fait il a jamais eu le temps de connaître l'amour !

RP en cours : "Qu'avez-vous fait de ma Rome ?"

Messages : 7
Inscrit le : 09/01/2015

MessageSujet: Re: Marius Quintus Horatio, Général de l'Empire   Lun 19 Jan 2015 - 1:01

J'ai finit, Nom de Zeus !



Et j'espères avoir finit pour de bon xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaire
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
0 / 1000 / 100

• Pouvoir : Cyberpathie
Messages : 1412
Inscrit le : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Marius Quintus Horatio, Général de l'Empire   Mar 20 Jan 2015 - 15:54

C'est bon, tu peux respirer ! Félicitations pour avoir fini ta fiche B)

Je peux donc te valider de ce pas ! Dès à présent, tu peux commencer le RP en partant du Hall d’entrée. Je t'invite aussi à :

~ Déclarer ton pouvoir.
~ Demander une chambre.

N'hésite pas non plus à faire un petit tour dans la partie Hors-Jeu ! Pour te présenter, t'incruster dans le flood, ce genre de choses par exemple ... Sinon, tu pourrais aussi :

~ Créer une fiche de lien pour Marius.
~ Demander des RP.
~ Lui faire un Journal.

Sachant que ce n'est pas obligatoire, c'est comme tu veux. n_n
Voilà, je te resouhaite donc la bienvenue au Pays ! En espérant que tu t'amuses bien avec nous ! Si tu as la moindre question n'hésite pas à harceler ton Parrain, il est là pour ça.
A la prochaiiine Cake



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



ESC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


+

MessageSujet: Re: Marius Quintus Horatio, Général de l'Empire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Marius Quintus Horatio, Général de l'Empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches acceptées-
Sauter vers: