AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hey I just met you [SV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
(mangez-moi mangez-moaaa)
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
0 / 1000 / 100

• Age : 17
• Pouvoir : T'as une drôle de tête ce matin, non ?
• AEA : Un papillon philosophe parlant couramment le mirrorien.
• Petit(e) ami(e) : Une brioche.

RP en cours : Ça risque d'être un peu mouvementé.

Messages : 156
Inscrit le : 12/01/2011

MessageSujet: Hey I just met you [SV]   Lun 20 Fév 2017 - 5:13

Le cœur de Claris rata une bonne dizaine de battements précipités lorsqu'elle se jeta sans crier gare à l'abri de l'angle du mur. Nez enfoncé dans la tapisserie, yeux fermés à s'en rompre les paupières en une prière intensive adressée à un quelconque être supérieur, elle ne put que constater que cette dernière était passablement horrible.
Et fort poussiéreuse, ajouta-t-elle intérieurement en plaquant ses deux mains sur son appendice nasal pour l'empêcher de lâcher un monumental éternuement qui la rangerait immédiatement dans la case des pires espionnes de la création.
Car ce n'était pas pour l'amour de la renversante décoration murale du Pensionnat que Claris rasait ledit mur depuis maintenant plus de quinze minutes, disparaissant à intervalles régulier derrière tous les meubles qui avaient la gentillesse de croiser son chemin.
Non, l'adolescente avait juste atteint une nouvelle étape de son existence, qui consistait purement et simplement en se transformer en harceleuse acharnée.


Ce jeune homme avait eu le malheur de croiser son chemin à 10h27 précises ce matin là. Claris le savait parce qu'elle était en train de fixer l'horloge de la cuisine d'un air vide en mâchonnant ses céréales, lorsque Cordell était sorti de nulle part et lui avait balancé un uppercut à la nuque avec une telle violence qu'elle en avait plongé la tête la première dans son bol. C'est donc couverte de flocons d'avoines détrempés et en train de hurler contre son camarade prestement disparu que Claris avait vu passer pour la première fois sa nouvelle idole.


L'adolescente renifla péniblement, les larmes aux yeux, puis se pencha au coin du couloir avec la discrétion des plus grands ninjas de l'histoire, pour apercevoir le dos de sa proie disparaître au coude suivant.
Ni une ni deux, la petite blonde reprit sa filature, pestant contre la moquette qui écorchait ses talons hauts et manquaient de la faire trébucher.
Il n'était plus tout jeune, se concédait-elle à elle-même en observant les muscles de ses épaules rouler sous sa chemise, mais il faut dire qu'il avait encore l'allure d'un dieu grec - quoi que cette expression puisse en réalité signifier. Claris avait fondu pour la douceur de ses yeux bleus et la puissance de sa stature. Elle aurait aimé qu'il laisse plus de liberté à sa crinière blonde, certes, mais n'y pouvait rien. Se penchant à l'angle suivant, elle s'aperçut que ledit dieu grec s'était arrêté au milieu du couloir pour une raison inconnu. Elle n'était pas préparée à cela, et son cœur fit une embardée ; tout à coup, la jeune fille imagina qu'il puisse se retourner et rebrousser chemin, voire même lui tomber dessus sans qu'elle puisse l'éviter. Prise de panique, l'adolescente perdit ses moyens : et avisant face à elle la commode la plus proche, elle se jeta dans son ombre comme un naufragé dans un canot de sauvetage.


Perché sur le bord de la commode en question, un vase très élégant, à l'air très fragile et manifestement très cher fut déséquilibré par ce violent assaut, chancela, et alla s'écraser au sol dans un fracas dramatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« ... Allô... ? »
avatar

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii'
-
0 / 1000 / 100

• Age : 30
• Pouvoir : Ne décroche pas.
• AEA : Smokie.
• Petit(e) ami(e) : Il vit une relation complexe avec un grille-pain.

RP en cours : Can you prove you're really here ?

Messages : 39
Inscrit le : 15/04/2013

MessageSujet: AND THIS IS CRAAAAZY   Lun 27 Fév 2017 - 17:38

La sensation d'être suivi était aussi familière à Leftie que celle d'une attaque cardiaque imminente ; on lui avait dit de ne pas y faire attention. C'était dans sa tête, c'était dû aux médicaments (ou plutôt à leur absence), c'était juste une impression, ce n'était rien du tout — ou, du moins, rien de réel. Il avait l'habitude. Il savait le mettre en sourdine, le gérer. A peu près. Il suffisait de faire comme dans la rue, avant. Comme à l'école. Comme partout.
Bien sûr, qu'un manoir maléfique rempli d'abrutis armés de pouvoirs dangereux allait le stresser ; une fois le choc (à peu près) passé, il ne s'était pas attendu à autre chose de la part de son cerveau.
Tant qu'à faire, il était à peu près sûr de vraiment être tombé malade, cette fois. En admettant qu'il ne fasse pas réellement une crise cardiaque (pensant cela, il porta une main angoissée à sa poitrine), il devait au moins être en hyper-tout ; hypertension, hyperventilation, hypervigilance. Il voulait bien croire que croiser des adolescents pas franchement humains avait tendance à le paniquer, mais il n'en avait rencontré qu'un seul de toute la journée — et quoi qu'il avait des cornes, ça restait dans les limites du gérable. Malpoli et bruyant ou non, il était humanoïde. Alien, oui, mais ce n'était pas un monstre.
Vu les circonstances dramatiques dans lesquelles il vivait, Leftie avait appris à faire avec ce qu'on lui donnait.

Un soupir désespéré fila entre ses lèvres.

Il voulait se retourner, mais une partie de lui craignait d'y trouver une ombre ; l'autre, complètement à côté de la plaque, lui laissait un sentiment diffus de contentement à l'idée qu'on le suive. Plus perturbé à l'idée d'apprécier se faire stalker par un monstre armé de dix rangées de dents que par l'idée du monstre en lui-même, il serra machinalement les bras contre sa poitrine. Son corps et son cerveau lui hurlaient vingt contradictions à la seconde et honnêtement, s'ils ne se décidaient pas très vite entre la sérénité et le décès prématuré, il allait devoir choisir à leur place.
Sérieusement, grommela-t-il en se stoppant net au milieu du couloir, à l'affut d'un bruit ou d'une morsure au creux de son bras gauche. C'était comme... Avoir une partie de soi qui jouait à cache-cache avec un ami proche, et la seconde qui se faisait courser au beau milieu de Silent Hill par une forme immonde aux mouvements saccadés.

Clac clac.

Le cri déchirant du vase le fit sursauter si fort qu'il en pivota sur lui-même — pestant aussitôt entre ses dents, paniqué, persuadé sans savoir pourquoi qu'il venait de briser la règle principale du jeu. J'ai regardé, je vais mourir.
Mortifié, il arqua les sourcils et déglutit péniblement (c'est rien). La partie tranquille de son cœur lui fit faire un pas vers le cadavre, ignorant avec superbe les SOS affolés de son cerveau récalcitrant (rien du tout).
Il regrettait d'être désarmé, mais ce n'était définitivement rien du tout. Il n'était même pas inquiet, ha.
Haha.
A distance raisonnable du meuble, il adressa un regard confus au monstre supposé.
Perdu comme il l'était, il prit le hoquet ému de son cœur avec inquiétude plus que résignation romantique. Il ne voulait pas aller la voir ; il avait peur de s'éloigner.

Nuance.

« ... Tu t'es coupée ? »

Il aurait préféré lui demander si elle comptait le tuer avec les morceaux, mais quelque chose l'empêchait de la croire dangereuse. Il avait besoin de savoir qu'elle allait bien.
N'empêche qu'il était bien là où il était.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


• • • firebrick
« I was alone, falling free, trying my best not to forget ; what happened to us, what happened to me, what happened as I let it slip. I was confused by the powers that be, forgetting names and faces ; passers by were looking at me, as if they could erase it. I was alone, staring over the ledge, trying my best not to forget ; all manner of joy, all manner of glee, and our one heroic pledge - how it mattered to us, how it mattered to me, and the consequences. I was confused by the birds and the bees, forgetting if I meant it. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hey I just met you [SV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Le Rez-de-Chaussée ::. :: Couloirs-
Sauter vers: