AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chandeleur Party ▬ Kélian Ael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
(lol t'as pas du feu ?)
Selenda
Selenda

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty0 / 1000 / 100Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty

• Pouvoir : AHAHAAHAHAH
• AEA : The fumée de clope.
• Petit(e) ami(e) : Les caleçons emo de Kélian.

RP en cours : Checkmate.

Messages : 239
Inscrit le : 25/08/2010

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael _
MessageSujet: Chandeleur Party ▬ Kélian Ael   Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Icon_minitimeVen 14 Juin 2019 - 21:29


Une pelleté de terre gicla et atterrit droit au fond du trou.
Pof.
Elle fut suivie d'une seconde, puis d'une troisième, et ainsi de suite, au même rythme paresseux quoiqu'ininterrompu soutenu depuis plus de dix minutes.
Pof, pof, pof.
Sally arrêta deux minutes son petit manège et s'appuya sur le manche de sa pelle en laissant filer un soupir d'agacement. Le large trou qu'elle avait devant elle était quasiment rempli de terre meuble, fraîchement retournée. Avec ce rectangle brun en plein milieu de l'herbe verte, à l'orée de la forêt, on avait vraiment l'impression qu'elle venait d'enterrer un cadavre là.
Ou un trésor, pour ce qu'elle en savait.
Sauf que 1) Personne n'était assez stupide pour se débarrasser d'un cadavre de manière aussi évidente et accessible à tous, 2) surtout pas en plein jour, ce qui aurait été le comble de l'idiotie, et 3) ces remarques concernaient aussi l'exemple de la chasse au trésor, à moins que ladite chasse ne soit destinée aux moins de 4 ans, et le monde parallèle dans lequel Sally organisait des chasses au trésor pour les tous-petits n'avait très certainement jamais existé nulle part dans tout l'espace-temps.
Nouveau soupir, regard agacé à un pensionnaire égaré qui s'empressa de passer son chemin lorsqu'il vit qu'elle l'avait remarqué. Ce n'était pas le premier à passer de l'après-midi, et l'elfe avait déjà dû agiter sa pelle de manière plus ou moins menaçante une ou deux fois pour faire fuir les curieux.

Curiosité parfaitement déplacée d'ailleurs, étant donné qu'il n'y avait strictement rien dans ce trou.
Pour tout dire, c'était censé être une fosse à ours à la base. Avec les pieux, la couverture de branche et tout le bazar. Et puis Selenda avait réalisé qu'avec ses talons aiguilles, les chances pour qu'Heather vienne un jour faire une balade dans le coin étaient extrêmement minces. A moins qu'elle ne sorte de son cercueil la nuit telle un vampire pour aller chasser de pauvres vierges éplorées dans les bois, loin de tout témoin. Mais même dans ce cas, Sally doutait qu'elle sorte pieds nus.
Bref, l'elfe s'était résolue à combler le trou à moitié creusé, avec un soupir attestant à moitié qu'elle était parfaitement consciente de ne faire ainsi que passer le temps.

Au milieu d'une chasse à l'homme, oui. Parce qu'elle était un peu engagée dans une bonne partie de paintball lorsqu'elle était tombée sur cette pelle et que l'idée de creuser un trou avait fait jour dans son esprit. Elle aimait bien creuser des trous, en ce moment. Ca la défoulait.

Une tombe, quelle blague. Si jamais elle parvenait jamais à mettre un grand coup de pelle à l'arrière du crâne d'Heather, elle aurait tout le temps de noyer son corps dans un bain d'acide après coup.

Ceci étant dit, l'elfe jeta sa pelle sur le tas de terre, claqua de la paume sur le fusil à pompe Nerf bleu vif qui se balançait à sa ceinture, et fit demi-tour en direction du Pensionnat.



L'elfe se matérialisa au milieu de la cuisine avec la même violence que si la tornade Katrina avait soudainement été relâchée en plein milieu d'un atelier d'argenterie. Dans un mouvement souple, elle roula au sol et apparut de derrière la table, un genou au sol, fusil à pompe braqué sur sa cible.

« Ké-li-aaaaaan. »

-âne. Ses lèvres pâles se retroussèrent sur des canines non moins blafardes en un sourire diabolique. S'il avait cru que ce serait une bonne planque. Pan, pan, pan.
Les projectiles en mousse, orange vif, frappèrent leur cible avec de pauvres bruits étouffés - quoi que satisfaisants au possible, et rebondirent au sol, inoffensifs.
Sally leva le canon de son arme, fit claquer la pompe - un nouveau projectile orange vif fut éjecté par le flanc de la bête - et en souffla une fumée imaginaire d'un air profondément satisfait.
Elle tint quand même la position quelques secondes, comme ça. Histoire de.
Puis elle fit tourner l'arme en plastique autour de ses doigts et la rengaina à sa ceinture, avant de se relever et se diriger vers l'erinyen qui, pour une raison encore inconnue d'elle, se tenait au milieu de la pièce.



Quelques heures plus tôt, elle avait été vérifier les pièges électrifiés qu'elle avait posés dans le couloir d'Heather en début de semaine. Sans surprise, ils avaient disparu.
Ce n'était pas comme si elle espérait encore qu'ils servent à quoi que ce soit. Elle posait des trucs dangereux, de petites souris les retiraient. C'était comme ça. C'était devenu comme ça.
Quelque part, ce n'était pas plus mal. Son esprit était occupé. Par des trucs stupides et sans conséquences, la plupart de la journée, certes, mais occupé tout de même. Ca faisait un moment qu'elle n'avait pas sérieusement abîmé quelque chose. Ca faisait un moment qu'elle n'avait usé ni ses bottes ni ses phalanges sur la porte d'entrée.
C'était sûrement Clarence. Un peu Kélian aussi, mais surtout Clarence. Les deux zigotos y tenaient, à leur tête blonde. Un jour, elle allait devoir provoquer le géant silencieux en combat singulier. Mais avant ça, elle aurait bien voulu au moins une partie de belote. Sauf que la belote, ça se joue à quatre.

C'était là, toujours, sous-jacent. Evidemment. Personne n'y croyait et tout le monde était encore planté sur ses positions. Et la pulpeuse présentatrice de météociel annonçait d'un air désemparé que ce n'était pas près de changer.
« Elle a voulu me tuer avant que t'arrives. »
Et avec ça en plus du reste, le monde attendait d'elle un abandon des charges ? Aha. Même pas en rêve.

C'était donc le statu quo. Elle en connaissait un bon tas qui espéraient que ça durerait ad vitam eternam.
Ad vitam eternam, ça fait long, dans le coin.
Sally redressa négligemment deux trois mèches rebelles du jeune homme du bout des doigts, un sourire carnassier aux lèvres, puis changea radicalement pour un air perplexe - et un brin soupçonneux - en un tour de main :

« Hmmm qu'est-ce que tu fous là ? »

Selenda creuse une tombe. Selenda joue au paintball. Selenda pose des mines. Selenda fait des toasts. Ce feuilleton devenait de plus en plus passionnant de jour en jour.
Revenir en haut Aller en bas
Slow Motion Suicide
Kélian Ael
Kélian Ael

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii / MPDT
-
Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty0 / 1000 / 100Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty

• Age : 30
• Pouvoir : Faire piquer des crises de nerfs aux autres.
• AEA : Un truc aux écailles multico - ...hein ?
• Petit(e) ami(e) : YHTGFDHFREUIGF

RP en cours : That we can climb

Messages : 195
Inscrit le : 08/03/2011

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael _
MessageSujet: Re: Chandeleur Party ▬ Kélian Ael   Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Icon_minitimeJeu 4 Juil 2019 - 1:58

Debout au milieu de la cuisine, fusil d'assaut en main, Kélian tapota pensivement le bord d'une poêle contre son épaule. La blonde qui venait de partir en l'insultant de tous les noms claqua la porte de la salle à manger trois secondes plus tard ; sûrement qu'elle allait en éclater d'autres au passage pour se défouler. Une vraie tragédie.
Le plus triste, dans tout ça, c'était qu'il n'avait rien fait pour mériter tant de haine. Il lui avait juste tiré de tous petits projectiles inoffensifs dessus. Trois fois rien. Ou trois fois un, pour le coup, mais bref — ça restait négligeable. Qu'est-ce qu'elle aurait fait s'il lui avait jeté une fourchette à la figure, hein ? Ç'aurait été la troisième guerre mondiale. Fin du monde. Incapable de rationaliser, la demoiselle. Elle ne comprenait pas qu'il devait se défendre. Tirer à vue. Juste au cas où.
Il le lui aurait expliqué, si elle était resté, mais voilà — à l'évidence, se prendre des trucs dans la figure ne lui avait pas plu. Allez comprendre pourquoi.
Les jeunes, de nos jours. Que de violence. Incapables de dialoguer.
Point positif : toute cette cruauté gratuite envers les portes allait forcément faire rappliquer Selenda. Forcément. Elle allait le sentir dans son âme, tout au fond de son cœur de pierre, sous sa montagne de muscles et de cheveux. A supposer qu'elle en ait une, okay — mais admettons qu'aujourd'hui ce soit le cas, pour les besoins du scénario. Il pourrait la traiter de sorcière sans âme ni conscience plus tard. Une petite insulte de temps en temps, comme ça, pour pimenter le quotidien, ça ne perdait jamais de son charme. Il fallait bien garder l'étincelle du premier jour intact.
Même si, les concernant, le lance-flamme semblait plus approprié. Le petit côté romantique des armes de destruction massive.

Parce qu'il n'était pas sûr que Selenda se souvienne de ce qu'ils étaient en train de faire au juste (elle avait la mémoire sélective, mamie), et parce qu'il avait un peu mal au bras à force de tirer sur tout sauf elle (éborgner le peuple risquait de devenir son passe-temps préféré, maintenant qu'il avait découvert l'existence de ce truc), il consentit à déposer les armes. Statistiquement, il y avait peu de chance pour qu'elle arrive juste maintenant.
Ça voulait aussi dire qu'elle allait définitivement arriver dans la minute. Bien sûr. Il cumulait les points de malchance depuis toujours, et ceux de son karma avaient viré au négatif le jour où il avait voulu enrouler Heather dans du papier toilette pour montrer à Clarence comment momifier quelqu'un.
Pour sa défense, il fallait bien mourir un jour. Il tenait à ce que son meilleur ami soit préparé à cette éventualité et capable de disposer de son corps de la manière la plus digne qui soit.
A savoir, donc, le momifier. Parce qu'il aurait fait une momie glorieuse. Personne ne lui enlèverait l'idée de la tête.
Ça n'avait pas trop fait plaisir à sa grande copine de manucure — d'où les points de karma en chute libre — mais il avait besoin de se changer les idées, ces derniers temps. Or constater que non, Heather ne le tuait pas chaque fois qu'il lui tapait sur les nerfs, c'était la meilleure façon de décompresser selon lui.

Arrête de trembler, putain.

La poêle qu'il faisait tourner entre ses doigts manqua de tomber par terre. Ennuyé, il la rattrapa comme il put et la claqua un bon coup sur le comptoir. Il la fixa encore deux secondes, histoire de s'assurer qu'elle n'allait pas lui sauter à la gorge (on ne sait jamais, ici), puis posa le flingue par-dessus. Juste au cas où.
Bras levés, il tenta d'étirer ses muscles et sa nuque. Il dormait mal, ces temps-ci. Petite période de moins. Il avait tendance à en avoir, quand les choses allaient mieux. Ç'avait été pareil, un moment après la mort d'Adonis. Ne plus se sentir aussi triste le rendait dingue.
Sauf que personne n'était mort, pour le coup — pas définitivement — et qu'à part les élans meurtriers de sa douce et tendre, rien n'avait changé.

Son cerveau n'était pas touuuut à fait d'accord sur le principe. Apparemment, il voulait paniquer. Kélian n'était pas en position de se battre, donc il le laissait faire. Dans le fond. Pendant qu'il agitait son gros flingue de compensation en riant comme un maniaque.

« Ké-li-aaaaaan. »

... Quand on parle de maniaques.
Son apparition délicate lui arracha un juron par réflexe — et pour la même raison, il se retrouva à se protéger le visage avec le bras au lieu de se baisser, de fuir ou d'essayer de récupérer son arme.
Jouer contre Kélian, c'était un peu comme jouer contre un asthmatique. Pas très juste, mais il le savait en acceptant le jeu. Perdu pour perdu, hein.

Voir madame se la jouer le fuit lever les yeux au plafond. Okay, okay, il avait compris, elle était grande et forte et imbattable et bla, bla, bla. Magnifique.
Comme Selenda passa de sourire à perplexité, il fit l'inverse ; d'étonné à très (trop) fier de lui. Il oubliait toujours qu'elle était capable de tendre la main sans l'envoyer heurter des étagères. Incroyable.
Toute blague à part, il aimait bien. Elle aurait dû le faire plus souvent.

« Je te préparais à manger. Quoi d'autre. » Tout, en fait. Il ne faisait rien. « J'arrivais pas à me décider entre al dente ou saignant, pour le flingue. Tu le préfères craquant sous la dent ou un peu fondu ? »

D'un signe de tête, il désigna la poêle et le bout de plastique fluo abandonnés sur le comptoir.

« Enfin ça c'était avant de me faire tirer dessus, ajouta-t-il, l'air horriblement peiné. Je peux plus cuisiner, maintenant. Je vais mourir de faim. C'est tragique. »

Le tout sans considérer que non, ils n'étaient pas vraiment là pour cuisiner du plastique — ou quoi que ce soit d'autre.
Elle l'avait horriblement blessé, avec ses machins oranges. Elle lui devait trois repas gastronomiques pour se faire pardonner.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Bd8102dfb894f7071361ac929b7f8594
« Trees will speak before you listen ; oh my God - no one knows that
We can barely stand each other ; it's not right, no it's not fair.
Cause I'd wait anywhere for you.
Would you wait for me ?
Bleeding tears is the least of our problems here ;
We can moan our family's gone, blistered feelings -
All we have's diseased organs.
And I'd die anytime for you.
Would you die for me ? »

Girl, I should have told you :
 

Revenir en haut Aller en bas
(lol t'as pas du feu ?)
Selenda
Selenda

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty0 / 1000 / 100Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty

• Pouvoir : AHAHAAHAHAH
• AEA : The fumée de clope.
• Petit(e) ami(e) : Les caleçons emo de Kélian.

RP en cours : Checkmate.

Messages : 239
Inscrit le : 25/08/2010

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael _
MessageSujet: Re: Chandeleur Party ▬ Kélian Ael   Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Icon_minitimeJeu 25 Juil 2019 - 23:46


Bon, à minima il avait l’air entier. Ce qui impliquait qu’il avait réussi à ne pas se mettre un projectile dans l’œil, ni se faire refaire le portrait pas un pensionnaire déficient de l’humour. Ce qui était déjà pas mal.

« Je te préparais à manger. » Répliquait l’erinyen sans se démonter ni commenter sa remarquable entrée en matière. « Quoi d'autre. »

Haussement de sourcil sceptique.
C’était plus que probablement très faux, et c’était dommage, ça voulait dire qu’elle avait encore du chemin à faire niveau éducation. Parce que franchement, ça aurait été une super idée.
Kélian qui lui faisait à bouffer à volonté, l’idée.
Enfin plus pour le fait en lui-même que pour la bouffe. C’était pas comme si elle avait réellement besoin de manger.
Comme un petit berger allemand bien élevé, Selenda suivit des yeux le mouvement du brun, qui lui désignait son arme au repos dans une poêle et visiblement prête à se faire cuisiner bien comme il faut. Pauvre chose.

« J'arrivais pas à me décider entre al dente ou saignant, pour le flingue. Tu le préfères craquant sous la dent ou un peu fondu ? »

Sally fit la moue. C’était une question difficile qui allait nécessiter un petit temps de traitement. Il y avait des avantages et des inconvénients aux deux. Entre autres, le plastique qui colle aux dents ou les éclats qui se logent dans les genci…

« Enfin ça c'était avant de me faire tirer dessus. Je peux plus cuisiner, maintenant. Je vais mourir de faim. C'est tragique. »

Coupée dans sa passionnante réflexion sur la cuisson idéale des flingues automatiques pour moins de 6 ans, Sally lui retourna le regard le plus circonspect de la terre. Oh. Pardon. Elle oubliait parfois à quel point il était fragile.

« Ça va, le handicap tu sais déjà ce que c’est au quotidien, tu t’en sortiras – »

Histoire de souligner à quel point elle compatissait à ses blessures, l’elfe redressa le canon de l’arme à sa ceinture et lui balança un ou deux projectiles à bout portant. Puis sourit de toutes ses dents. Sautilla d’un pas en arrière au cas où il aurait décidé de lui faire manger tous les trucs en mousse qu’elle lui envoyait à la figure.
Eh, selon lui ça faisait mal hein. Il était handicapé à vie, au moins.

« Bon, ça veut dire que je dois faire la bouffe, c’est ça ? » Ces mecs, tous des feignants. « Dommage, un millefeuille mousse-plastique, ça me tentait bien. Mais te gêne pas, hein, je suis sûre qu’en tartare ça doit passer tout seul. »

Et malgré le plaisir qu’elle aurait eu à le voir mordre dans un jouet en plastique, Selenda se dirigea vers les placards qu’elle ouvrit en grand, à la recherche d’un livre quelconque susceptible de la guider dans sa quête.
Elle lui achèterait un caneton en plastique à mâcher plus tard. Il y avait plus urgent pour l’instant – à savoir qu’elle commençait à avoir faim avec ses histoires. « Faim ». C’était totalement psychologique.

« Tu connaîtrais pas la recette des crêpes, par hasard ? »

Y avait des crêpes au moins, sur sa planète ?
Sinon ils étaient dans la merde. Sally avait de nombreuses qualités, mais jouer les livres de cuisine n’en avait jamais été une.
Revenir en haut Aller en bas
Slow Motion Suicide
Kélian Ael
Kélian Ael

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii / MPDT
-
Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty0 / 1000 / 100Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty

• Age : 30
• Pouvoir : Faire piquer des crises de nerfs aux autres.
• AEA : Un truc aux écailles multico - ...hein ?
• Petit(e) ami(e) : YHTGFDHFREUIGF

RP en cours : That we can climb

Messages : 195
Inscrit le : 08/03/2011

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael _
MessageSujet: Re: Chandeleur Party ▬ Kélian Ael   Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Icon_minitimeJeu 8 Aoû 2019 - 2:05

Le handi — ok, wow. Lever le bras et pousser un grognement indigné ne l'empêcha pas de se faire agresser violemment, et surtout n'amortit rien du tout ; il n'était déjà pas doué pour viser, mais alors pour empêcher des petits machins débiles de venir le défigurer, inutile de compter sur lui. Il se les prenait dans la tête. Fin de l'histoire.
C'était tellement injuste. Il ne pouvait pas jouer en un contre un. Pas avec sa nullité chronique. Il lui fallait Clarence dans son équipe, à minima, pour équilibrer les chances. Qu'il l'empêche de se faire maltraiter par un monstre aux oreilles pointues venu des confins de la galaxie juste pour l'insulter.
Vachement de chemin pour rien, notez. Il lui était très reconnaissant de s'être mangé la mauvaise porte. Qui serait venu lui faire perdre des neurones à grand coup de projectiles en mousse, sinon ? La perspective lui sembla tellement affreuse qu'il n'osa pas imaginer.

« Bon, ça veut dire que je dois faire la bouffe, c’est ça ? »

Mmmmouais. Enfin, si. C'était le plan. Est-ce qu'il lui faisait vraiment confiance pour ça ? Non. Ce qui ne l'empêcha pas de sourire et d'acquiescer. Repas gastronomique, s'il te plaît.
L'imaginer avec une casserole dans une main et une cuiller dans l'autre le laissa tellement perplexe qu'il faillit en rire. Est-ce qu'elle savait cuisiner, au juste ? Il ne se souvenait pas l'avoir vue faire. Il l'imaginait mal aller prendre son petit déjeuner au GGL mais en même temps, c'était de Selenda qu'il parlait. Tout était possible. Elle avait peut-être un amour secret pour le rose et les petits cœurs en papier. Qu'est-ce qu'il en savait, hein.
Elle ne lui racontait tellement rien de sa vie, au fond. Il avait de quoi être carrément outré. Offensé. Blessé à en mourir. Au fond du gouffre. Il ne s'en remettrait peut-être pas.
Et si elle réussissait à rater des crêpes, ouais, il ne s'en remettrait sûrement jamais.

« Tout le monde sait faire des crêpes. D'où tu sors pour pas savoir ça, lâcha-t-il, plus sérieux que jamais. Tu fais fondre du beurre. Chauffer du lait. Tu rajoutes du rhum. Tu bats les œufs en neige, tu rajoutes de la farine, du sucre, des feuilles de laurier. Tu saupoudres de champignons vénéneux. D'arsenic. »

Oui, bon. Il avait un peu peur qu'elle le prenne au sérieux, s'il n'exagérait pas assez. Ou décide de suivre sa recette à la lettre juste pour lui faire passer l'envie de recommencer.
C'était lui qui devrait manger les conneries qu'elle aurait préparé avec tout plein d'amour et des envies de meurtre, après. Non merci.

« Et ensuite tu files ça aux gens que t'aimes pas. S'ils bouffent autre chose que des salades. Et depuis quand t'aimes les crêpes, toi ? Je pensais que tu te nourrissais de la douleur des autres. Ou de sève. Ou d'écorce, hein. Je juge pas. » Doute légitime. Ils parlaient rarement régime.« Je veux bien te montrer, mais faut que tu trouves une poêle. Propre. Et un saladier. »

Si elle en trouvait une. Non parce que la dernière fois qu'il avait voulu se préparer un truc sympa, tous les ustensiles avaient fini dans les putains de placards tout en haut. Ceux qu'il arrivait à examiner du bout des doigts mais dont il ne pouvait pas atteindre le fond. Pas sans monter sur une chaise, en tout cas.
Ça l'avait tellement insulté qu'il n'avait rien fait du tout. Là, c'était pire. Qu'on se moque de lui en privé d'accord, mais devant Selenda ? Non merci.
L'entendre se moquer de sa taille pendant une heure ne lui disait trop rien. Étonnamment. Selon ses propres critères il était grand et elle difforme, merci bien.
Accroupi pour ramasser les projectiles et les poser dans la poêle destinée au flingue (que non, il n'avait pas envie de laver, et qui était donc hors-jeu), il lui jeta un regard en coin. Pas comme si faire des crêpes demandait beaucoup d'ingrédients. Pas celles d'ici, en tout cas.
Ce qui s'y apparentait le plus chez lui, même pas la peine d'y penser. Le pensionnat faisait une sacré préférence pour la planète de ses confrères.

Racisme quotidien. Il aurait eu de quoi porter plainte.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Bd8102dfb894f7071361ac929b7f8594
« Trees will speak before you listen ; oh my God - no one knows that
We can barely stand each other ; it's not right, no it's not fair.
Cause I'd wait anywhere for you.
Would you wait for me ?
Bleeding tears is the least of our problems here ;
We can moan our family's gone, blistered feelings -
All we have's diseased organs.
And I'd die anytime for you.
Would you die for me ? »

Girl, I should have told you :
 

Revenir en haut Aller en bas
(lol t'as pas du feu ?)
Selenda
Selenda

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty0 / 1000 / 100Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty

• Pouvoir : AHAHAAHAHAH
• AEA : The fumée de clope.
• Petit(e) ami(e) : Les caleçons emo de Kélian.

RP en cours : Checkmate.

Messages : 239
Inscrit le : 25/08/2010

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael _
MessageSujet: Re: Chandeleur Party ▬ Kélian Ael   Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Icon_minitimeVen 9 Aoû 2019 - 5:13

Bon, placard vide. Sally n’était qu’à moitié surprise, et à moitié agacée. C’était le Pensionnat, après tout. Un jour elle aurait voulu avoir droit à un mot en tête-à-tête avec cette grosse bâtisse. Histoire d’avoir une idée de comment soutirer ses faveurs, entre autres. Fallait espérer que Kélian soit plus utile à leur affaire avec sa rece-

« Tout le monde sait faire des crêpes. »

Ça commençait bien. L’elfe s’offensa tout de suite et ses épaules prirent l’aspect du pan de falaise fraîchement taillé tandis qu’elle jetait à l’erinyen un regard meurtrier. Ce qui n’empêcha ce dernier pas de poursuivre, imperturbable :

« D'où tu sors pour pas savoir ça. Tu fais fondre du beurre. Chauffer du lait. Tu rajoutes du rhum. Tu bats les œufs en neige, tu rajoutes de la farine, du sucre, des feuilles de laurier. Tu saupoudres de champignons vénéneux. D'arsenic. » Ah c’est bon, la touche perso du chef. Vrai que le reste était assez chiant, elle avait failli s’endormir après « œuf ».

Il avait peur de rien, hein. Elle lui aurait bien fermé le placard sur le crâne pour le remercier de sa bienveillante coopération mais pas de bol, eh - il était trop petit. Le sourire plein de dents qu’elle lui adressa tenait à la fois du requin et du carcajou malade de la peste. Merci. Mon. Cœur. Qu’est-ce qu’elle aurait fait sans, lui, vraiment. Elle serait morte de faim, sans doute.
D’ennui, plus certainement.
Parce qu’il avait pas fini. Sally avait pas lâché le placard, tellement ce qu’il racontait la passionnait, ça valait le coup de le préciser.

« Et ensuite tu files ça aux gens que t'aimes pas. S'ils bouffent autre chose que des salades. Et depuis quand t'aimes les crêpes, toi ? Je pensais que tu te nourrissais de la douleur des autres. Ou de sève. Ou d'écorce, hein. Je juge pas. »

La jeune femme leva les yeux au ciel, résistant à la tentation de saisir le premier ustensile à sa portée et lui envoyer à la tête. Ciel ce qu’il pouvait bavasser, ce mec.
Et il se croyait le malin – elle allait lui donner un coup de tête.
Bon, non, c’était justifié. Drôle, même. Sans doute. Mais n’empêche. Elle allait pas le laisser prendre ses aises non plus, oh.
C’est toi qui va en bouffer, de la salade.

« Je veux bien te montrer, »
finit par proposer Kélian, grand prince, « mais faut que tu trouves une poêle. Propre. Et un saladier. »

Nouveau regard très amène, sourire plein de crocs.

« Tout le monde me pique mon stock de larmes de vierges pour aller se shooter avec, c’est très prisé dans le coin. » Totalement vrai, les gens ici étaient des psychopathes. « Du coup faut bien que je me rabatte sur autre chose. »

De toute façon, la vierge, ça avait toujours été un peu léger. L’elfe ferma le placard avec une délicatesse record, puis, dans un miroitement silencieux, fit un saut dans l’espace d’environ un mètre, posant le pied contre le plan de travail au moment de réapparaître, pour ouvrir le placard du haut et jeter un coup d’œil dedans. Vide, hm. Elle disparut à nouveau, une fraction de seconde, réapparut à gauche pour inspecter le placard voisin.
En tira un saladier un peu trop poussiéreux, qu’elle jeta à Kélian sans un regard.
Dans un concert de miroitements et grincements de gonds, l’elfe s’appliqua à checker absolument tous les placards de la cuisine.

« Farine, sucre, rhum, t’as ça sur ta planète toi ? » Elle émettait un doute sérieux sur la question. « Ou vous faites ça avec de la salamandre en poudre, des œufs de kraken et du jus de fougères ? »

Oh, elle avait le droit de poser la question, hein. Elle y avait jamais été, chez lui, après tout. Pas son district, sans doute. Quel dommage.
Rien dans les placards, mais dans le buffet derrière Kélian, elle trouva une poêle et un bocal rempli de sucre. Nouveau saut dans l’espace, le temps de poser ses trouvailles près de lui, sur le plan de travail, et elle disparut à nouveau pour aller inspecter le frigo.
Et vu qu’elle était pas complètement stupide, sa voix surgit de derrière la porte, tandis qu’elle ouvrait une boîte d’œufs abandonnée dans un coin pour en examiner le contenu.

« Et je bouffe pas. Normalement. Mais là j’ai envie de crêpes. » Coup d’œil ironique à l’erinyen de derrière sa porte : « Je photosynthétise. » Avant de disparaître à nouveau.

Ptain combien d’œufs il lui fallait.
Faire la conversation et submerger d’ingrédients et ustensiles comme un gentil petit caniche avait cet avantage de complètement détourner la situation d’elle s’approchant des fourneaux.
… Parce qu’elle venait de se rappeler de la dernière fois qu’elle avait fait à manger. Ah, c’est vrai. La dernière fois elle avait tout fait cramer.
Et quand elle disait tout, elle parlait pas de la bouffe. Elle parlait de la baraque.
L’elfe étouffa un juron entre ses dents et claqua la porte du frigo. A tous les coups, ça avait été la faute de Drys.
Revenir en haut Aller en bas
Slow Motion Suicide
Kélian Ael
Kélian Ael

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii / MPDT
-
Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty0 / 1000 / 100Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty

• Age : 30
• Pouvoir : Faire piquer des crises de nerfs aux autres.
• AEA : Un truc aux écailles multico - ...hein ?
• Petit(e) ami(e) : YHTGFDHFREUIGF

RP en cours : That we can climb

Messages : 195
Inscrit le : 08/03/2011

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael _
MessageSujet: Re: Chandeleur Party ▬ Kélian Ael   Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Icon_minitimeDim 1 Sep 2019 - 19:36

Des larmes de vierge. Okay. Ouais. Kélian haussa un sourcil puis hocha la tête, comme si ç'avait été la révélation la plus normale au monde. Il l'imaginait carrément aller faire pleurer les demoiselles pures et charmantes de la baraque pour se repaître de leur souffrance. Pas de soucis. Ça lui ressemblait bien. Pas étonnant non plus que ce soit le délire de tout le monde, hein — elles se faisaient rares, les pauvres. L'espèce était en voie d'extinction. Trop de personnes sexy dans les parages.
Et en même temps, la terrible rupture de stock n'expliquait rien du tout. Elle avait qu'à se faire pleurer toute seule comme une grande et boire ses propres larmes. Ça lui aurait fait une source d'énergie inépuisable. Auto-suffisance pour toujours. Plus besoin de se casser la tête à faire des crêpes.
A moiiins que. Ce ne soit un aveu. Sur son incapacité à pleurer, hein — le reste, il n'en doutait pas deux secondes. Une demoiselle aussi parfaite que Selenda ne pouvait pas être autre chose que pure. Franchement. Une vraie princesse de conte de fée. Il lui manquait plus que le dragon et le chevalier.

La regarder lui balancer un saladier avec la délicatesse d'un ouvrier de quatre-vingt-dix kilos lui tira un soupir rêveur. Ouais, bon. C'était plus lui, la princesse, dans l'histoire. Elle le dragon. Clarence pouvait faire le chevalier et Heather la sorcière, histoire de compléter le truc. Il se sentait entre de bonnes mains, là.

Quand la voir passer d'un endroit à l'autre sans marcher commença à lui filer le tournis, il attrapa le saladier. La propreté un peu trop relative du verre lui fit lever les yeux au ciel, mais soit — il lui avait demandé une poêle propre, pas un saladier. Puis elle faisait plein d'efforts pour trouver tout ce qu'il avait demandé, quoi. Il acceptait d'être magnanime et de s'occuper de ça.
Après deux secondes d'hésitation, il se pencha vers l'évier et passa un coup d'eau dedans. S'il commençait à faire la vaisselle, il allait se rendre compte que tout était sale et ils n'allaient jamais en avoir fini. Pas sûr que Selenda apprécie de troquer les crêpes contre un atelier ménage.

Sa question lui tira un ricanement. Du bon jus de fougère, mmh. Rien de tel pour commencer la journée. Aucune idée d'où elle allait trouver des œufs de kraken sur son caillou, mais il n'avait qu'à moitié envie de lui répondre un truc sérieux. Elle se shootait au sang de vierge, elle, alors.
L'arrivée de la poêle et du sucre lui ôta sa réponse de la tête deux secondes. Juste le temps d'inspecter, de se dire que c'était plus ou moins assez propre et de les arranger sur le plan de travail ; entre temps, bien sûr, Selenda avait disparu de nouveau. C'était vraiment trop dur de poser ses grandes pattes par terre, ou ?
Sûrement qu'il aurait fait pareil, s'il avait pu, mais il ne pouvait pas. Donc il allait la critiquer tant qu'il le voudrait et personne ne pourrait le traiter d'hypocrite. Ils n'avaient aucune preuve de rien du tout.

« Et je bouffe pas. Normalement. Mais là j’ai envie de crêpes. »

Ah. D'un coup, comme ça. Il alla pour lui demander si les envies de nourriture étaient aussi synonymes de grossesse, chez elle, mais jugea que la Vierge Destructrice risquait de ne pas apprécier le commentaire et se rabattit donc sur des valeurs plus sûres.

« Ce qui explique pourquoi tout le monde sauf toi sait faire des crêpes. C'est dur la vie de cactus, hein ? ajouta-t-il en lui lançant un grand sourire totalement désolé et compatissant. Mais, ouais. Non. J'ai pas ça chez moi. Les miennes sont plus... »

Il fit la moue, concentré mais incapable de trouver le mot juste. A défaut de pouvoir être précis, il fit un geste vague de la main.

« ... Différentes. Moins sucrées. J'en sais rien, en fait, conclut-il en haussant les épaules. Je pourrais essayer de faire un truc rapprochant, mais ça va être compliqué. T'as plus qu'à passer chez moi à la sortie. Je t'en ferai, si tu dévores personne. »

Sur sa belle planète grise et rouge et très jolie. Elle lui manquait, mine de rien. La neige. Les arbres tassés et épais. Les grosses pierres sur les sentiers. Les villes bardées d'enseignes fluos parce que tout ce qui flashait était beaucoup trop à la mode — content ou pas.
Kélian ravala son soupir mélancolique et chercha ce qui leur manquait. Farine... Beurre. Lait ? Mouais.

« Quoi que c'est peut-être eux qui te boufferaient. » La question se posait. « Si tu vois de la farine, balance-la moi délicatement merci. Ah, et — »

Her, elle prenait son rôle de commis très à cœur, pour ce qu'il en savait. Il ne voulait pas marcher sur ses plates-bandes en l'empêchant de se rendre utile.

« T'es nulle comment, en cuisine ? Sur une échelle de Kélian à catastrophe ambulante. »

Très important.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Bd8102dfb894f7071361ac929b7f8594
« Trees will speak before you listen ; oh my God - no one knows that
We can barely stand each other ; it's not right, no it's not fair.
Cause I'd wait anywhere for you.
Would you wait for me ?
Bleeding tears is the least of our problems here ;
We can moan our family's gone, blistered feelings -
All we have's diseased organs.
And I'd die anytime for you.
Would you die for me ? »

Girl, I should have told you :
 

Revenir en haut Aller en bas
(lol t'as pas du feu ?)
Selenda
Selenda

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty0 / 1000 / 100Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty

• Pouvoir : AHAHAAHAHAH
• AEA : The fumée de clope.
• Petit(e) ami(e) : Les caleçons emo de Kélian.

RP en cours : Checkmate.

Messages : 239
Inscrit le : 25/08/2010

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael _
MessageSujet: Re: Chandeleur Party ▬ Kélian Ael   Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Icon_minitimeMar 3 Sep 2019 - 17:44

Sally accueillit la remarque de l’erinyen sur les cactus avec un calme remarquable, tout en se redressant et fermant la porte du frigo sans la déboîter. Et s’y appuya tandis qu’il se lançait dans une description très approximative de ce à quoi ressemblaient des crêpes sur sa planète.
Ouais, elle savait ce que c’était, de devoir essayer d’expliquer quelque chose avec des mots qui collaient pas. Des termes décalés. Des couleurs, des sons, des notions qui n’avaient rien à voir. Elle se sentit l’envie de lui faire une digression complète sur le sujet et se retint au dernier moment. D’abord parce que c’était un peu hors-sujet (si les crêpes étaient le sujet principal), et ensuite parce que c’était une réflexion développée sur au moins plusieurs siècles et qui risquaient de prendre un peu trop de temps à présenter. Même sans graphiques et projecteur.
A force de lui coller aux basques, l’elfe en venait à oublier que la moitié des trucs qui lui sortaient de la bouche en étaient extirpées par le pouvoir de Kélian et que parfois, parfois, trop de spontanéité a tendance à encombrer la conversation.
Ironie s’il en était, parce que jusqu’à présent, chaque fois qu’elle s’était pris les retombées dudit pouvoir dans la tête, ça s’était plutôt mal déroulé. Le fait qu’elle en vienne aujourd’hui à oublier son influence avait quelque chose de miraculeux. Kélian était Jésus, voilà, quasiment.

« Je pourrais essayer de faire un truc rapprochant, mais ça va être compliqué. T'as plus qu'à passer chez moi à la sortie. Je t'en ferai, si tu dévores personne. »


Sally cilla. Pas son district, mais...

« Quoi que c'est peut-être eux qui te boufferaient. »

L’elfe fut distraite par l’injonction suivant et chercha la farine des yeux, au cas où elle l’aurait juste pas vue pendant son périples inter-dimensionnel entre les portes de placard. Mais non, pas de poudre blanche – aha, humour – à l’horizon. Elle en vint à regretter de ne pas avoir un détecteur intégré. Qui l’eût cru, hein.
Si elle avait su que faire à bouffer était aussi compliqué dans cette foutue baraque, elle se serait peut-être abstenue. Par acquis de conscience, la jeune femme refit un tour du propriétaire, sans pouvoir s’empêcher de commenter :

« Pourquoi, sur ta planète t’es le stade de croissance numéro un, style petit poussin noir, et ensuite à la maturité vous vous transformez en ogres de trois mètres de haut ? »

Limite elle aurait pas été surprise. Y avait des trucs très bizarres d’un bout à l’autre de tous les plans de réalité, et Kélian entrait dans la catégorie « basique » pour le moment. « Compréhensible », du moins. Du coup il y avait selon elle un paquet de chances pour que ça cache quelque chose.
Quelque chose comme des ogres de trois mètres de haut, tout à fait.
Bon, en attendant, y avait pas de farine dans cette cuisine. Un scandale.
L’elfe claqua ses paumes contre la table et jeta un regard inspiré au plafond. Puis la lumière se fit.
En un claquement de doigts, elle avait disparu, reparu dans les cuisines du GGL, piqué un paquet de farine au nez et à la barbe de Toya, et réapparu sous le nez de Kélian.
Littéralement devant son nez. Accoudée à l’évier comme si elle s’y trouvait depuis une demi-heure, au moins, à une poignée de centimètres seulement de lui – juste assez pour avoir la place de lui coller le paquet de farine contre la poitrine.

« Réclame pas des trucs que tu regretterais, » ajouta-t-elle avec un sourire, comme si de rien n’était et comme s’il n’y avait eu aucune pause dans la discussion, « parce que deux minutes après qu’on soit sortis, je serai sur le pas de ta porte. »

C’était même pas une blague, donc il avait de quoi flipper. Elle tapota le paquet d’un air très impliqué.

« J’espère que ton paillasson est sympa et confortable. »

Rotation des chevilles, et elle se retrouva adossée à l’évier, à faire tourner la poêle entre ses doigts. Quoi, elle voulait pas lui donner l’impression qu’elle allait le bouffer non plus.

« Et j’ai fait sauter la baraque où on était. La dernière fois. Sinon. »

Par contre, le brûler vif par inadvertance, ça…
Circonstances atténuantes, elle était avec des dragons ce jour-là. Dont un adorait lui taper sur les nerfs. Ça devait bien compter pour quelque chose dans son casier judiciaire.

« Sur une échelle de Kélian à catastrophe ambulante, ça donne quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Slow Motion Suicide
Kélian Ael
Kélian Ael

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii / MPDT
-
Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty0 / 1000 / 100Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty

• Age : 30
• Pouvoir : Faire piquer des crises de nerfs aux autres.
• AEA : Un truc aux écailles multico - ...hein ?
• Petit(e) ami(e) : YHTGFDHFREUIGF

RP en cours : That we can climb

Messages : 195
Inscrit le : 08/03/2011

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael _
MessageSujet: Re: Chandeleur Party ▬ Kélian Ael   Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Icon_minitimeMar 24 Sep 2019 - 1:46

Des ogres de trois mètres de haut. Krkrkrkr.
Imaginer Iléana ou Matheven se transformer en machins terrifiants et gigantesques le fit rire tout seul. Mademoiselle avait une idée beaucoup trop simple de la façon dont ils l'auraient bouffée, clairement. Peut-être que Lénaick l'aurait littéralement mordue — les joies de l'adolescence et des pulsions viriles et violentes, n'est-ce pas — mais les plus vieux avaient des techniques carrément plus vicieuses pour se débarrasser des intrus. A base de gâteaux et de sourires crispés et de "si tu embêtes qui que ce soit ici je mange toute ta famille et je la recrache dans le caniveau". A supposer qu'elle ait une famille. Sinon, ils bouffaient le chien. Le cactus. Tout.
Rien de pire qu'une grande sœur en colère. Même pas peur des elfes géantes mangeuses de plantes.
Et Line...

... Line, c'était un autre problème.

La voir se barrer comme à sa grande et belle habitude lui fit à peine ciller des yeux. Il fallut qu'elle lui revienne dans la figure — littéralement — pour devoir étouffer un sursaut et un froncement de sourcils désapprobateur. Putain de — ça la faisait rire, hein ? Évidemment que ça la faisait rire. Elle s'amusait comme une folle, là.
Il lui fit quand même la fleur de prendre la farine. Sans l'ouvrir et la lui renverser sur les pieds ou la tête. Où était sa médaille ?

« Réclame pas des trucs que tu regretterais, parce que deux minutes après qu’on soit sortis, je serai sur le pas de ta porte. »

Son soupir vira au rire incrédule — la faute à la proximité. Non parce que super, hein. Il l'avait invitée, c'était pas pour regretter. Savoir qu'il y avait une chance même infime de la revoir à la sortie lui faisait moins regretter l'idée de repasser le pas de la porte.
A force, il commençait à perdre l'envie.
Clarence lui aurait manqué, bordel. Heather aussi.

« Et j’ai fait sauter la baraque où on était. La dernière fois. Sinon. »

... Pardon ?
Sac de farine toujours en main, il lui jeta un regard en biais carrément offensé. Elle exagérait, hein ? C'était une figure de style. Un truc. Un machin. Quelque chose.
Comme elle n'avait pas l'air prête à lui expliquer la chute de la blague, et qu'il n'était pas au-delà de la croire capable d'un acte terroriste, il plissa les yeux.

« Ça donne "Selenda". Tu viens d'ouvrir une nouvelle catégorie, lui annonça-t-il platement. Toutes mes félicitations. Je lui donne ton nom pour la postérité. »

Pas qu'elle le mérite. Surtout pas si elle foirait la cuisson à en faire exploser tout le bâtiment. Y'avait des limites à l'incompétence.
La farine fut posée à côté du reste d'un geste mécanique. Il avait besoin de réfléchir, là. Voir la poêle dans ses mains prenait des allures beaucoup plus funestes, d'un coup.

Et en même temps elle disait peut-être ça pour l'ennuyer ou le laisser faire tout le boulot. Il n'excluait pas la possibilité. L'animal était fourbe.

« Du coup tu vas rester sur le paillasson, hein. Je tiens à ma famille. » A peu près. « Par contre si t'éclates tout peut-être que les proprios rigoleront tellement qu'on pourra se tirer. Ça se tente. »

Ce qui ne l'empêcha pas de lui reprendre la poêle des mains.
Ou d'essayer, en tout cas.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Bd8102dfb894f7071361ac929b7f8594
« Trees will speak before you listen ; oh my God - no one knows that
We can barely stand each other ; it's not right, no it's not fair.
Cause I'd wait anywhere for you.
Would you wait for me ?
Bleeding tears is the least of our problems here ;
We can moan our family's gone, blistered feelings -
All we have's diseased organs.
And I'd die anytime for you.
Would you die for me ? »

Girl, I should have told you :
 

Revenir en haut Aller en bas
(lol t'as pas du feu ?)
Selenda
Selenda

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty0 / 1000 / 100Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty

• Pouvoir : AHAHAAHAHAH
• AEA : The fumée de clope.
• Petit(e) ami(e) : Les caleçons emo de Kélian.

RP en cours : Checkmate.

Messages : 239
Inscrit le : 25/08/2010

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael _
MessageSujet: Re: Chandeleur Party ▬ Kélian Ael   Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Icon_minitimeVen 27 Sep 2019 - 22:36

La tête qu’il faisait. A croire qu’il s’attendait à ce que d’un seul coup ce soit elle qui se transforme en dragon. La classe que ça aurait été, ceci dit. Elle aurait adoré. Paf, les ailes, et on crame tout jusqu’à ce que Perrin ramène son auguste fessier.
Aw, du coup elle regrettait. Pourquoi elle avait pas un pouvoir comme ça.
Elle allait devoir tenter de domestiquer l’AEA draconique qui se baladait dans le parc un de ces jours, tiens.
Malgré quelques doutes manifestes, Kélian n’en perdait pas son sens de la répartie :

« Ça donne "Selenda". Tu viens d'ouvrir une nouvelle catégorie. Toutes mes félicitations. Je lui donne ton nom pour la postérité. »

L’elfe se mordit les lèvres pour ne pas rire – le répertoire des choses qui la rendaient fière d’elle n’étant clairement pas le même que celui de l’erinyen. Il était stressé quand même – quoi, il avait la trouille du feu aussi ?
Personne n’avait pensé à préciser à mademoiselle que n’importe qui trouverait inquiétant l’idée d’un bâtiment susceptible d’exploser sans crier gare, non. Ou du moins pas récemment.
Elle aurait peut-être dû préciser, pour les dragons.
Parler des tendances pyromanes de Dhrys, tout ça. C’était pas la mort, une fois qu’on y était habitué. Quoique. Deux trois disputes violentes enterrées sous trente mètres de poussière d’os.

« Du coup tu vas rester sur le paillasson, hein. Je tiens à ma famille. »

Ohhh, sois pas comme ça. L’elfe donna une pichenette dans le paquet de farine, lequel cracha un petit nuage blanc en protestation. Le scepticisme du jeune homme ne lui décrocha pas son sourire en coin. Donc les ogres de 3m, ça trouve ses limites dans les attentats suicides sur bâtiments résidentiels. Bon à savoir. Elle retenait, au cas où la famille de Kélian pourrait trouver bon d’effectivement tenter de se faire les dents sur ses os.
Au pire, si le paillasson était confortable hein… Elle en taperait cinq au ficus dans le hall d’entrée. On sous-estime souvent la qualité de la conversation des ficus.
Où est-ce qu’elle en était déjà, elle – ah oui.

« Par contre si t'éclates tout » - Kélian continuait de parler, évidemment - « peut-être que les proprios rigoleront tellement qu'on pourra se tirer. Ça se tent- »

Cool qu’il ait récupéré la poêle, comme ça elle avait les mains libres pour le choper et lui rouler un patin.
Ce qu’elle fit, par ailleurs.
Bon, pas un patin. Il était fragile, hein, le poussin. Donc elle l’attrapa par la nuque sans la lui péter en deux et l’embrassa gentiment pour noyer son rire contre ses lèvres.
Entre. Autres.
Elle l’avait empêché de finir sa phrase aussi (presque) et ça c’était cool. Elle faisait ce qu’elle voulait, hein. Même si c’était juste de la syllabophagie résiduelle.
Ah tiens, elle avait presque oublié de le lâcher.

« Eh, j’avais des circonstances atténuantes hein. »

Parce que oui, ça existait, même dans ce genre de cas.
Revenir en haut Aller en bas
Slow Motion Suicide
Kélian Ael
Kélian Ael

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii / MPDT
-
Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty0 / 1000 / 100Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty

• Age : 30
• Pouvoir : Faire piquer des crises de nerfs aux autres.
• AEA : Un truc aux écailles multico - ...hein ?
• Petit(e) ami(e) : YHTGFDHFREUIGF

RP en cours : That we can climb

Messages : 195
Inscrit le : 08/03/2011

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael _
MessageSujet: Re: Chandeleur Party ▬ Kélian Ael   Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Icon_minitimeSam 19 Oct 2019 - 20:02

La poêle lui passa dans la main gauche avec une facilité presque suspecte — mais her, il n'allait pas cracher sur une victoire facile. Il prenait ce qu'il pouvait. Elle le saoulait suffisamment comme ça le reste du -
... temps ?
La main contre sa nuque fit glisser son regard sur le côté, un "qu'est-ce que tu fous" parfaitement insultant dans le regard venant de quelqu'un qui avait l'habitude d'être embrassé. Vu le geste, il n'aurait pas dû s'attendre à autre chose — mais en même temps, c'était Selenda. Il s'attendait totalement à autre chose. Un coup de boule, par exemple. Un faux départ. N'importe quoi. Va savoir.
La surprise lui en fit fermer les yeux à retardement. Ça la faisait rire, en plus. Heureusement que son cerveau venait de se barrer à dix mille kilomètres de là ; il aurait presque risqué de bien le prendre, sinon. Femme qui rit, hein.
Dommage que Selenda soit une elfe génocidaire avant d'être une femme. Que d'injustices.
La tension dans ses bras ne l'empêcha pas de sourire contre ses lèvres et de poser la main droite sur sa taille — encore moins de lui soupirer dessus, quand elle le laissa respirer.
Tactile ou pas, il aimait la sentir contre lui. Dix fois mieux qu'un calmant.

« Eh, j’avais des circonstances atténuantes hein. »

Mhmh. Il resta la regarder dans les yeux encore deux secondes, pas plus gêné que ça d'avoir complètement perdu le fil de la conversation.
Pouvoir rester aussi près d'elle ne cesserait jamais de l'étonner. Tu parles d'un miracle.

« Si t'exploses la baraque c'est un alibi, qu'il te faut, répondit-il avec un sourire à peine moins sarcastique que le ton de sa voix. Pas des circonstances atténuantes. Mais je te laisse le bénéfice du doute. »

Parce que cuisiner demandait d'avoir les deux mains libres et disponibles, aussi tragique que ce soit, il consentit à lui lâcher la taille. Et fit claquer la poêle contre sa jambe, au passage.
Il l'avait à l’œil, la pyromane.

« Mon génie va compenser ta nullité, t'inquiète. Tu touches rien ni personne sans ma permission et tout ira très bien. »

Il posa la poêle sur la plaque d'un geste assuré. Pas d'inquiétude. La farine allait se retrouver dans le saladier, le reste aussi, et rien ne finirait cramé ou explosé. Il était beaucoup trop pro pour ça.
Tant qu'elle ne décidait pas de l'embrasser au milieu de tout ou de littéralement jeter de l'huile sur le feu, en tout cas. Mais elle devrait être capable de se retenir de faire des conneries dix minutes.

Rater des crêpes, sous sa supervision ? Même pas en rêve. Il avait ses priorités bien en tête.

« Ces crêpes vont être encore plus bonnes que toi, bb, tu vas voir, dit-il sensuellifiquement. Enfin c'est pas dur lol mais ouais. »



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Bd8102dfb894f7071361ac929b7f8594
« Trees will speak before you listen ; oh my God - no one knows that
We can barely stand each other ; it's not right, no it's not fair.
Cause I'd wait anywhere for you.
Would you wait for me ?
Bleeding tears is the least of our problems here ;
We can moan our family's gone, blistered feelings -
All we have's diseased organs.
And I'd die anytime for you.
Would you die for me ? »

Girl, I should have told you :
 

Revenir en haut Aller en bas
(lol t'as pas du feu ?)
Selenda
Selenda

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty0 / 1000 / 100Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Empty

• Pouvoir : AHAHAAHAHAH
• AEA : The fumée de clope.
• Petit(e) ami(e) : Les caleçons emo de Kélian.

RP en cours : Checkmate.

Messages : 239
Inscrit le : 25/08/2010

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael _
MessageSujet: Kélian a conscience de l'ampleur de son achievement c'est bientrgfd   Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Icon_minitimeJeu 31 Oct 2019 - 17:01

Ce petit con et son aplomb, allez. Ca lui avait même pas fait perdre le fil, dites donc. Presque par un réflexe de pure contradiction, l'elfe envisagea de passer à l'étape "toit" tout de suite. Juste pour gagner la manche. Quelle manche, elle savait pas, il y en avait toujours une en cours alors pas la peine de se demander.
Mais bon, non, ça aurait été méchant.
Elle évacua l'idée dans un sourire qui ressemblait beaucoup à celui de l'erinyen. Sur ce point-là, aucune mésentente.

« Si t'exploses la baraque c'est un alibi, qu'il te faut. Pas des circonstances atténuantes. Mais je te laisse le bénéfice du doute. »

Le sarcasme revint au grand galop, presque rassurant sur son visage tant il y avait fait son nid. Elle leva les mains pour plaider l'innocence - alors qu'il n'y avait rien à défendre, les coupables étant bien connus - et se prit un coup de poêle parce qu'apparemment c'était comme ça qu'on draguait sur sa planète.
Et on se demandait pourquoi cet idiot la faisait rire. Elle a-do-rait se faire frapper avec des ustensiles de cuisine, c'était de notoriété publique.
Bon, ils en étaient où niveau crêpes, là.

« Mon génie va compenser ta nullité, t'inquiète. » Reprenait justement Kélian, qui ne perdait pas le nord. « Tu touches rien ni personne sans ma permission et tout ira très bien. »

Ok ça ça lui donnait juste envie de toucher à tout et n'importe quoi, est-ce qu'il était seulement au courant. Il ne pouvait pas ne pas être au courant, depuis le temps.
Attendez, est-ce que c'était pas un encouragement implicite et détourné, ça, du coup ?

« Ces crêpes vont être encore plus bonnes que toi, bb, tu vas voir. Enfin c'est pas dur lol mais ouais. Bien sûr.
- Tant qu'elles sont plus bonnes que toi, tu sais, je m'en contenterait. mdr. »

En deux secondes, Sally s'était assise sur le plan de travail à côté de la plaque. Elle ne poussa cependant pas la provocation jusqu'à aller faire joujou avec le matériel de cuisine. Ou la nourriture. Elle avait compris, c'était lui le chef, elle touchait pas, elle était sage.
Ceci dit.

« Okay mais. » Elle donna une pichenette sur le paquet de farine, produisant un petit nuage blanc qui voulait dire "ni dieu ni maître" en signaux de fumée. « Je m'occupe comment pendant que tu fais ta magie façon Gordon Ramsay là. »

Haussement de sourcils éloquents. La garder occupée était presque une vocation à temps complet, pour tout dire.

« Parce que quand je m'ennuie je crame des cités moi, hein. » Voilà.

Elle dessina un coeur dans l'air du bout du doigt en souriant. Allez, c'était qu'à moitié faux.
Chacun ses hobbies. Est-ce qu'elle jugeait la passion des crêpes de fougères, les séances de manucure et les parties de belote à trois, elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael _
MessageSujet: Re: Chandeleur Party ▬ Kélian Ael   Chandeleur Party ▬ Kélian Ael Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Chandeleur Party ▬ Kélian Ael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Le Rez-de-Chaussée ::. :: Cuisines-
Sauter vers: