AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
(2r1 chuupa bouré tmtc)
Alex Cavecchio
Alex Cavecchio

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Sköll
-
Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22] Empty0 / 1000 / 100Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22] Empty

• Age : 27
• Pouvoir : Faire des grues. Des vraies.
• AEA : Echo. Chauve-souris. Fonction : brise-vitres. Spécimen défaillant.
• Petit(e) ami(e) : Pas assez de latinas ici.

RP en cours : Carpets. Bitch plz.

Messages : 85
Inscrit le : 13/08/2012

Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22] _
MessageSujet: Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22]   Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22] Icon_minitimeDim 23 Juin 2019 - 3:05


« ... non à gauche. Plus à gauche. Dou-ce-ment mec - ATTENDS ATTENDS CA PASSE PAS. »

Un crissement de pneus fut quasiment audible lorsqu'Alex freina des quatre fers pour tenter d'empêcher Cordell d'encastrer le canapé dans l'encadrure de la porte. Ou ses cornes. Ou... quoi que ce soit d'autre. L'alien étant bigrement plus grand, lourd et musclé que lui, le latino faillit se casser la figure tout seul sur ledit canapé avant qu'il ne daigne s'arrêter. Ce qu'il fit pourtant. Un des pieds du canapé heurta le sol, du côté d'Alex, qui grogna. Se pencha pour réaffermir sa prise et soulever à nouveau l'engin - sérieusement, ils connaissaient pas les clic-clacs dans ce putain de pensionnat ? La loose quoi.
Le jeune homme jeta un coup d'oeil de côté, critique, détaillant l'orientation de leur fardeau, puis entrepris une rotation risquée qui fit peser sur ses poignets plus de poids qu'il ne l'aurait voulu.
La manoeuvre n'était pas facilitée par le fait que Cordell doive garder la tête de côté pour pouvoir franchir la porte - ce qui compliquait nettement la transmission visuelle des instructions et obligeait Alex à détailler très largement chaque étape de l'opération.

« Attends on va tourner... nan, dans l'autre sens... l'autre gauche mec - stop ouais c'est bon. Ca passe. Ca paaas- merrrde attends. »

Une fois de plus, le digne et pontifical - et mortellement inerte, ce qui à la réflexion était sans doute mieux pour tout le monde - sofa alla frotter contre les gonds. Trop large. Ca passe pas. C'est ce qu'elles disent tou-
Vu le dévouement avec lequel les deux garçons s'étaient investis dans la tâche d'amener ce poids mort dans la chambre d'Alex, ils méritaient clairement une médaille.
Rien que les escaliers avaient été une épreuve légendaire dont il aurait aimé pouvoir afficher une photo en taille poster au-desssus de son lit.

Le latino jeta, par-dessus son épaule, un coup d'oeil à Arsen - qui portait la TV - et Zuriel - qui portait le pop corn, et Alex se demandait même si ce n'était déjà pas trop pour lui - qui les observaient avec intérêt et statisme depuis le couloir. Grogna quelque chose entre ses dents ressemblant à "ça va on vous dérange pas trop on a pas besoin d'aide du tout là c'est cool les gars cool cool merci.". Les foudroya du regard pour passer sa frustration sur quelque chose, fût-ce temporaire et totalement virtuel. Puis inspira entre ses dents, raffermit sa prise sur le canapé -qu'il commençait sérieusement à haïr - et reprit à l'adresse de Cordell :

« Cabrón. Allez, on réessaie, 1, 2... »



Dix minutes plus tard, Alex s'affala de tout son long en travers du canapé en poussant un soupir plus intense que la tempête Katrina :

« Ahhhhh les mecs je suis mort. Mort. Je bouge plus de là jusqu'à demain. »

Et il ne plaisantait pas. Renversant la tête en arrière, le latino fronça les sourcils sur Arsen et sa TV, espérant qu'il n'allait pas devoir les aider à brancher tout le bordel. Oh. Il était bien, là lui.
C'était rare qu'il puisse être aussi confortablement installé, dans sa chambre, sans qu'il y ait un italien fou en train de lui crier dans les oreilles.
Décidant, dans le doute, de faire comme si de rien n'était pour le moment, il promena son regard aux alentours, et lança soudain :

« Elle est où Louise. »

Question fondamentale, car à la seule fille du groupe était revenue la difficile mais primordiale tâche de leur dégoter une sélection de films potables chez un des revendeurs au noir du coin.
Oui, elle devait utiliser son cerveau pendant que les détenteurs de chromosome Y portaient des trucs lourds, c'est ça.
Parce qu'Alex avait déjà posé son véto sur Titanic, hein. Faut pas déconner.
Il croisait juste les doigts pour que leur copine leur revienne avec un bon Die Hard. Voir 3.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22] 738254SkllNowelAlex
#544c88
MP ▬ Ralph
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
Cordell Sullivan
Cordell Sullivan

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Never
-
Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22] Empty0 / 1000 / 100Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22] Empty

• Age : 19
• Pouvoir : Les gommettes de l'amour.
• AEA : Thankyou, la mygale qui aime squatter votre table de chevet.
• Petit(e) ami(e) : Beurk, il en veut pas !

RP en cours : Cordell s'infiltre comme un ninja par là.


Messages : 30
Inscrit le : 09/05/2013

Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22] _
MessageSujet: Re: Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22]   Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22] Icon_minitimeJeu 4 Juil 2019 - 3:40

...

A droite, à gauche, non pas cette gauche-là, tourne le dans l’autre sens, FAIS GAFFE A LA PORTE
– putain, si on avait dit à Cordell que faire rentrer un canapé dans une pièce était dur, il se serait préparé avant. Aurait foutu dix canapés dans la chambre juste pour s’entraîner, histoire de pas faire un cirque au milieu du couloir le jour J. Pas qu’il se préoccupe des regards de travers (ouiii on fait du trafic de mobilier, un problème ?), mais ça commençait à lui peser au bout des bras, cette merde. Il avait fait son fier en répliquant qu’il trimballait sa scie sauteuse partout et que ce serait « OKKKKAY » mais il avait pas calculé que ça allait leur prendre dix plombes. Un léger problème de dimensions, parait-il ; ici, les portes n’étaient pas assez larges pour le va et vient constant des sofas sur pattes. Franchement, les proprios auraient dû prévoir que leurs meubles allaient passer d’une pièce à l’autre : au-delà des soirées TV et popcorn, qui n’avait jamais essayé de déplacer tout un salon dans une autre pièce juste pour le fun ?

Personne ? Cordell contempla un bref instant le vide de son existence, avant qu’un nouveau cri d’Alex ne le ramène à la réalité. Ouais, je dois trop m’ennuyer.

« Attends on va tourner... nan, dans l'autre sens... l'autre gauche mec - stop ouais c'est bon. Ca passe. Ca paaas- merrrde attends. »

Et bam, encore un fail. Cordell lança un regard scandalisé aux gonds récalcitrants. S’ils se laissaient pas faire, il prenait la scie et rabotait tout ça vite fait bien fait. Ils manqueraient à personne.

« Sérieux, ça me gave, je préférais encore quand on le traînait dans les escaliers. »

Alex n’aurait sûrement pas été de son avis mais hey, il préférait manquer de se casser la gueule virilement que pousser sur un meuble en espérant que le trou allait miraculeusement s’élargir. En plus, y’avait pas de chambranle dans les escaliers. Ses cornes étaient à l’abri.
Au bout de la sixième fois à se les prendre dans toutes les entrées possibles et imaginables, il avait ravalé sa fierté et prit de main ferme le réflexe de tourner la tête avant de se précipiter dans une pièce. Ça lui filait une petite claque imaginaire à la nuque à chaque fois, mais moins cuisante que la honte quand il se ramassait au sol. Ça faisait mal, en plus, les gens se rendaient pas compte !

Tout ça pour dire qu’en plus du canapé, ses cornes les emmerdaient. Un vrai boulot d’architecte. Il prit une inspiration de sportif au départ du 500 mètres quand Alex fit voler un nouveau décompte. Un, deux, trois… Allez, cette fois on réussit !
Bam.


...


« Ahhhhh les mecs je suis mort. Mort. Je bouge plus de là jusqu'à demain. »

Les bras endoloris mais les mains libres, Cordell se sentit de nouveau pousser des ailes. Il jeta un œil à son ami étalé sur le canapé, amusé. Quoi, même pas pour aller aux chiottes ? A moins d’être raide mort de fatigue, le jeune homme avait la bougeotte et était incapable de rester en place plus de dix minutes sans balancer un bras, une jambe ou une parole en l’air. Plus on lui disait de se la fermer, pire c’était. Il tapa du pied contre le sol, la queue balayant l’air de droite à gauche. TV, popcorn, canapé, il manquait plus que les films – et Louise.

Parce que les films allaient pas se ramener tout seuls jusque-là, ça aurait été trop pratique. Il haussa les épaules en direction d’Alex, et se déplaça jusqu’à la porte où il se balança un petit instant.

« Aucune idée. Elle devrait bientôt revenir, sauuuuf si elle s’est fait bouffer par un truc entre temps. »

Ce qu’il ne lui souhaitait pas, hein. Il l’aimait bien, Louise.

« Non parce qu’apparemment y’a des boites de haricots tueuses ou je sais pas quoi. »

Il avait vaguement entendu des gens se plaindre de ça – mais genre, pour de vrai. Des types terrifiés à l’idée qu’une boite de conserve leur saute sauvagement dessus au détour d’un couloir. Ça lui paraissait un peu absurde vu de là, mais bon, ils étaient peut-être allergiques aux haricots.

Cordell comprenait, avec les 15 000 allergies qu’il se tapait. On plaisante pas, avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
Arsen
Arsen

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22] Empty0 / 1000 / 100Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22] Empty

• Pouvoir : Voleur de corps.
Messages : 42
Inscrit le : 13/05/2013

Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22] _
MessageSujet: Re: Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22]   Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22] Icon_minitimeMar 30 Juil 2019 - 23:13

Assis sur la télévision qu'il avait du porter, Arsen regardait le terrible spectacle qu'offraient Cordell et Alex à essayer de faire rentrer ce foutu canapé. Beaucoup de choses n'allaient pas dans leur idée. De un, pourquoi faire ça dans une chambre alors que plein de salles auraient pu convenir et auraient été beaucoup plus faciles d'accès. De deux, pourquoi rendre la tâche de passer le canapé dans la chambre doublement compliquée en s'arrangeant pour que l'un des porteurs soit doté de cornes immenses. D'accord, Arsen ne voulait absolument pas douter des talents de Cordell, bien au contraire. Mais il fallait avouer qu'ils auraient pu mieux réfléchir à la chose. Arsen n'avait pas osé contredire le latino, parce qu'il avait eu l'air très fier de lui en organisant cette petite séance film et que, malgré tout, le fantôme était bien content d'avoir été invité. Même s'il avait des critiques dans le coin de la tête, la situation restait plus amusante qu'agaçante. Tout faisait tellement normal. Juste une bande de potes qui essayaient de passer du bon temps. Malgré le côté hétéroclite de leur petit groupe, Arsen avait l'impression d'être redevenu un adolescent comme les autres.
Qu'Alex le foudroie du regard avec Zuriel ne lui fit rien. Qu'est-ce qu'il voulait ? Impossible de les aider, à moins de vouloir rendre la scène encore plus compliqué. Il tourna donc simplement la tête vers le garçon aux cheveux turquoises avant de hausser les épaules. Alex aboyait plus fort qu'il ne mordait, de toute façon, et ils s'en sortaient bien ! Vraiment ...

Comme la notion de temps n'avait plus d'importance pour lui, Arsen n'eut pas l'occasion de trouver le temps long. Lorsque Cordell et Alex eurent finalement vaincu la porte de la chambre, il se redressa tranquillement pour installer la télévision. Par chance, c'était un modèle qu'il connaissait et la brancher au lecteur DVD ne serait pas bien compliqué. Du coup, le garçon installa tout ça sur un meuble en face du canapé où Alex s'était fondu avec grâce jusqu'à qu'une illumination lui rappelle qu'ils manquaient une roue à leur carrosse.
Arsen ne s'était pas trop inquiété pour Louise et ça ne commença pas même avec la théorie de Cordell. Il n'imaginait pas qu'elle pouvait se laisser faire comme ça. A la place, cela piqua son intérêt et il abandonna ses branchements pour se rapprocher du cornu :

« Ah oui, vraiment ? Moi j'ai entendu parler d'une bête. Je crois qu'on l'appelle, euh, Schlakvu ? Mais j'ai rien vu de spécial encore. »

Il n'aurait su dire depuis combien de temps il était arrivé au pensionnat, mais il avait toujours l'impression de manquer plein de choses encore. Pourtant il ne dormait pas et n'était pas tombé sur quoi que ce soit de bien spécial, les autres pensionnaires folkloriques mis à part. Certes, il y avait les placards magiques. C'était déjà quelque chose.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

In the silence of the sleepless nights, don’t be afraid ;
Step through your darkest hours ; Be strong, be brave ;
Somewhere in time, there’s always goodbye ...


((• - •)) Te fixe en #E54C25
Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22] 829124DDN11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+

Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22] _
MessageSujet: Re: Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22]   Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Creepy girls you're juste my style ▬ 4 Squad [n°22]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Le Premier Étage ::. :: Dortoir masculin :: n°21 à n°25-
Sauter vers: