AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« blonde emo bby »
Hugo Launay
Hugo Launay

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Never
-
eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES Empty0 / 1000 / 100eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES Empty

• Age : 25
• Pouvoir : NOIR ET BLANC TMR.
• AEA : Le chinchilla superstar.
• Petit(e) ami(e) : T.J Henskens, 2 semaines sur 4.

RP en cours : Hugo lance des lampes par là.


Messages : 96
Inscrit le : 30/01/2011

eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES _
MessageSujet: eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES   eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES Icon_minitimeLun 11 Nov 2019 - 23:15

« ET ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES »
SANS RESPECT



Lèvres, dents et poings serrés, Hugo ne se retourna pas pour vérifier qu’Arsen les suivait ; il ne ralentit pas non plus, insensible aux soubresauts que pouvait avoir T.J. S’il s’arrêtait, il arriverait pas redémarrer – et c’était ça le truc, il pouvait pas souffler, même une seconde. Personne le pousserait pour continuer, et il refusait de laisser un autre gérer ça. Hans, c’était leur pote. Leur ami. Ils pouvaient pas le laisser là à baigner dans son sang en demandant à un autre de tout ranger, c’était pas…
C’est pas à moi de le faire.

Sauf que si. Parce que T.J était pas en état de faire quoi que ce soit. Il songea à le ramener dans sa chambre, un court instant – mais non, non, l’angoisse le prenait aux tripes et il refusait de le lâcher. Il allait nulle part. S’il voulait pas rentrer dans la cuisine, il resterait à la porte, mais à portée de main. Putain, voilà qu’il se donnait des airs de mère paranoïaque, maintenant. Pire que la mienne.

Putain, putain, putain.

Les couloirs défilèrent sans qu’il ne les voit et en un rien de temps, ses foulées habituées l’avaient ramené à la bonne porte. Il pila, un peu brusquement, et des souvenirs de soirées pâtes et fromage lui revinrent à l’esprit. Super. Il aurait aimé pouvoir encore se plaindre de leur incapacité à se cuisiner une assiette de bouffe, tiens. Pas possible de vivre comme ça, sérieux – et quoi, s’il avait voulu des pâtes carbos, il se serait explosé la casserole à la tronche ? Le nez sur la plaque ?
Hugo, sérieux.

« Ok. »

C’était pas le moment de lâcher la rampe, il faisait confiance à ses nerfs et ses jambes. Il colla T.J au mur, côté porte, pour qu’il ne puisse rien voir. Il se répétait, mais une crise de nerfs et il quittait le navire. Y’avait déjà trop à gérer comme ça.

« Tu restes là. » son ton sifflant, presque un murmure, fut néanmoins assez acide pour lui faire passer l’envie de désobéir. De toute façon, il voulait pas revoir ça.

Comme spectateur de la scène, et non plus acteur, Hugo se vit adresser un signe de tête raide à Arsen.

« C’est là. »

Avec un peu de chance, aucun pensionnaire n’était venu bouger le corps. Y’avait de ces trucs chelous, ici, hein ; qui ça aurait étonné ?
Mais non, il y avait toujours la même odeur de sang et de brûlé dans la cuisine. Trop occupé à poser les yeux partout sauf sur Hans, Hugo s’appuya au chambranle, les jointures blanches.

« Il voulait cuisiner, je sais pas. Il devait être… »

Il fit un geste des mains sans sens. Complètement high. Parti. Woop. Hans, hein, tu le connais.
Tu le connais ? Y’a pas grand monde qui voulait trainer avec lui, mais moi je l’aime bien.

Lily, qui les avait retrouvés, s’était approchée de T.J. Sacré flair animal, hein.
Si seulement elle avait pu les prévenir de la catastrophe.
Revenir en haut Aller en bas
Closet Case
T.J Henskens
T.J Henskens

+
Masculin Pseudo Hors-RP : Nii'
-
eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES Empty0 / 1000 / 100eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES Empty

• Age : 26
• Pouvoir : Ses silences t'insultent.
• AEA : Lily. Ah, non. Guy.
• Petit(e) ami(e) : HUGO. TOUT LE MONDE LE SAIT DE TOUTE FACON. RIGHT.

RP en cours : Just for the hell of it

Messages : 162
Inscrit le : 30/01/2011

eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES _
MessageSujet: Re: eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES   eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES Icon_minitimeMer 18 Déc 2019 - 2:31

La main sur son épaule lui fit ravaler un nouveau sanglot. C'était pas bon, non, pas bon du tout — Hans était mort, et lui il avait rien fait, et Hugo non plus, et maintenant il était mort et ils avaient rien fait et il le sentait d'habitude et même sans ça il aurait dû lui enlever le couteau et lui enlever le gâteau et —

« Emmenez-moi. »

Le pluriel lui fit écarquiller les yeux sur un air ahuri. Oh non non non. Quelqu'un devait faire quelque chose, d'accord, okay, d'accord, mais pas lui. Pas lui. Il n'avait aucune envie d'y retourner. Aucune. Aucune, mais alors aucune aucune aucune envie d'y retourner. Il ne pouvait pas.
Il ne pouvait juste pas.
Dans la panique, la sirène d'alarme fut remplacée par un silence religieux. Ses "non" aussi. Rien ne passa. La seule syllabe perdue qui réussit à se faufiler entre ses dents, si bas qu'il n'aurait même pas pu jurer l'avoir vraiment prononcée, lui mourut sur la langue au moment où son ami éleva la voix. On y va. Okay. Okay.
Son cerveau fit une marche-arrière violente pour éviter le fossé, sauver ce qui restait de meubles, l'empêcher de faire une crise de nerfs — et quand Hugo lui attrapa la main pour le tirer derrière lui, il réagit à peine.
Il se laissa faire.

Le trajet lui parut durer une éternité. Ses nerfs à vif passèrent du calme plat aux envies de hurler, ses jambes refusèrent d'allonger les foulées sans buter, sa prise sur la main d'Hugo était faible au mieux, dangereuse au pire, et chaque fois que ses pieds manquèrent de se prendre le vide, il se rappela de Hans qui trébuchait.
C'était surréel. Carrément débile. Quand on trébuche on se relève, putain de merde ! Mais non, il fallait que ce gros demeuré oublie la fin, et reste par terre, et...
... Et reste par terre.
Ses émotions refirent un tour de montagne russe. Voir la porte de la cuisine se rapprocher lui donna envie de planter ses talons par terre et du coup, il faillit lâcher un rire débile. C'était pas drôle. Du tout. Mais là, wow — il en pouvait plus, de cette journée. Vraiment plus. S'il avait pu s'assommer et attendre le lendemain, il l'aurait fait.
N'importe quoi pourvu qu'il puisse oublier cette histoire de gâteau et de natorver et de bougies et il avait encore du sang partout, ha.
Ha.
Sa chemise se froissa contre le mur et lui, il battit bêtement des cils. Il avait à peine capté qu'ils étaient arrivés devant la pièce. Son souffle se coinça dans sa gorge.

« Tu restes là. »

T.J ouvrit la bouche pour protester, mais la referma aussi vite sur une ligne droite. L'ordre le ramena suffisamment sur Terre pour le contrarier mais en même temps, il se voyait mal désobéir. Hugo ne plaisantait pas. Personne ne plaisantait, là.
Alors il ravala ses plaintes avec le reste, s'empêcha de lui agripper le bras et détourna la tête vers le couloir. Dans cet état, il risquait juste d'empirer les choses. Yeux baissés vers ses mains tremblantes, il s'étrangla sur un soupir.
S'empêcher de vomir ou de pleurer lui demandait déjà beaucoup d'efforts. Il en était vraiment pas loin, là. Les voix d'Arsen et Hugo lui paraissaient étouffées et juste bizarres, comme à travers un voile ; alors quand il distingua la silhouette dodue de Lily arriver dans leur direction, il profita de l'excuse pour se laisser glisser le long du mur.
Elle était toute douce. Toute mignonne. Assis sur les talons, il la fit grimper sur ses genoux et son épaule.
Inspire, expire. Inspire, expire. Ça va aller. Ça ira mieux.
Et il sera toujours mort.

Nom de dieu, Hans.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES 170202045407244253
« Des chansons, des filles, beaucoup de verres et de nuits ;
Telles étaient nos heures, telles étaient nos vies.
Futiles adolescents, tout nous était permis.

Rois de pacotille ; princes démunis. »

Feel the joy of being alive:
 

Revenir en haut Aller en bas
Pensionnaire
Arsen
Arsen

+
Masculin Pseudo Hors-RP : DD (DarkD)
-
eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES Empty0 / 1000 / 100eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES Empty

• Pouvoir : Voleur de corps.
Messages : 42
Inscrit le : 13/05/2013

eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES _
MessageSujet: Re: eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES   eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES Icon_minitimeSam 4 Jan 2020 - 19:55

Arsen les suivit sans un mot. Sa détermination à les aider était intacte mais trébuchait quelques fois sur des pierres angoissées. Le fantôme tirait sur ses manches depuis trop longtemps déformées qui recouvraient ses bras jusqu'à ses phalanges. Le mode automatique de ses amis lui laissait un arrière-goût bizarre. Un souvenir horrible d'une nuit où lui-même avait eu un comportement similaire. Un comportement sans doute partagé ensuite par ceux qui l'avaient retrouvé et ah. Non, non, non. Hans n'était pas ... n'était pas ... si ?
Arsen ne dit toujours rien quand Hugo s'arrêta et laissa T.J. sur le côté. Il les regarda simplement, une boule dans la gorge et tentant tant bien que mal de garder bonne figure. Il lâcha ses manches et ses poings se serrèrent pour changer.

« C’est là. »

Hochement de tête, un, deux et trois. Il passa la porte et ne savait pas à quoi il avait pu s'attendre. Il n'était pas sûr de s'il devait être soulagé ou non de ne pas pouvoir sentir l'odeur qui se dégageait de ... tout ça. Le garçon s'arrêta un instant et fixa le corps, mal à l'aise. Plus rien. Il ne savait pas comment l'expliquer, mais il savait qu'il n'y avait plus rien dans ce corps. Hans était parti. Où ? Comment ? C'était une bonne question, mais il n'aurait pas su quoi faire de celle-ci. La partager avec Hugo et TJ ? Hahaha, mais bien sûr.
Non, rien n'allait sortir de sa part à ce sujet. A la place, il refit un pas incertain en avant. Le malaise en lui avait l'air de s'intensifier, mais il ne se demanda pas d'où il pouvait venir. Ça semblait évident. Pourtant, c'était bizarre comme sensation, comme si une force l'attirait vers le corps inerte ? A la façon d'un aimant, ou quelque chose comme ça. Arsen ne chercha pas plus loin, cependant, préférant plutôt s'inquiéter de ce qu'ils allaient bien pouvoir faire à présent.
Il retourna la tête vers Hugo :

« Tu ... Tu veux qu'on l'emmène à l'infirmerie ... ou ...? »

Il n'était plus question de pessimisme ou d'optimisme. Juste d'envie, de sécurité, de comment son ami voyait les choses pour améliorer la situation pour eux. Plus rien n'était à faire pour Hans, sauf peut-être un minimum honorer sa mémoire ? Il supposait. Arsen ne le connaissait pas très bien, mais il pouvait comprendre qu'il était un ami cher aux deux garçons. Encore une fois, il imaginait ce que ses amis à lui avaient pu penser en le retrouvant dans un état moins saugrenu, mais autant traumatisant.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

In the silence of the sleepless nights, don’t be afraid ;
Step through your darkest hours ; Be strong, be brave ;
Somewhere in time, there’s always goodbye ...


((• - •)) Te fixe en #E54C25
eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES 829124DDN11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+

eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES _
MessageSujet: Re: eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES   eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

eT ON FAIT TOURNER LES SERVIETTES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Le Rez-de-Chaussée ::. :: Cuisines-
Sauter vers: