AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mahaut de Clairlac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maman de Schlagvu
avatar

+
Féminin Pseudo Hors-RP : Mooney
-
0 / 1000 / 100

• Age : 24
• Pouvoir : Imposition d'images dans l'esprit des gens
• AEA : Une hermine nommée Hermine
• Petit(e) ami(e) : Arnulf Restaurant

RP en cours : Bless the Spawn of Hell (William Mary Hufflestring)
Rasputin (Alea Miller)

Messages : 192
Inscrit le : 22/11/2008

MessageSujet: Mahaut de Clairlac   Mar 2 Déc 2008 - 21:40


Arrow Personnage:
Nom :
de Clairlac
Prénom :
Mahaut Marie Madeleine
Age :
Elle a quinze ans.
Date de naissance :
Elle est née le huit mai 1993.

Histoire :

Mahaut regardait, passionnée par ce qui se déroulait sur l'écran. Dans le chalet familial, tous étaient rassemblés autour du poste de télévision, chose rare car c'était les vacances d'hiver, et hormis pour regarder les informations et parfois un film, peu d'entre eux la regardait, mais à ce moment là se déroulaient plusieurs épreuves des Jeux Olympiques.
Ce fut le déclic pour la plus petite de la famille : les patineurs exécutaient en couple des mouvements gracieux, rapides, d'une complexité épatante. Elle était scotchée devant les pirouettes de la participante russe, devant les doubles-axels de la Japonaise, face aux prouesses des Américains... Elle aurai donné, à ce moment là, n'importe quoi pour faire parmi d'eux.
Mahaut a quatre ans.

Mahaut se réveilla, tôt, encore une fois. Ces réveils extrêmement matinaux étaient durs, mais ils valaient le coup : le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt... Au propre comme au figuré. Rapidement, elle prit son repas, s'habilla et sortit de chez elle pour filer vers la patinoire. Il faisait encore nuit, et si le quartier n'était pas sûr et si elle n'habitait pas si près, il était fort probable qu'elle ne puisse pas avoir deux heures d'entraînement avant de partir en cours.
C’était un rythme fatiguant, mais elle avait pris l’habitude : cela faisait six mois qu’elle se réveillait vers cinq heures et demi, et elle se rattrapait le week-end.
Elle était vraiment prête à tout pour obtenir gloire et réussite dans sa vie.
Prête à tout.
Mahaut a huit ans.

Mahaut était fatiguée : sa journée de cours ajoutés à son entraînement avait été vraiment épuisante, cette nuit-là. Alors en s’allongeant sur son lit, juste pour souffler un moment, elle s’endormit très vite, sans s’en rendre compte.
Durant son sommeil, un animal apparut. Une hermine. Une belle hermine blanche comme la neige. Commença alors une véritable histoire d’amitié entre elles. Tout va si vite dans les rêves...
Elles se revinrent maintes fois dans d’autres rêves, plus tard, la petite patineuse et l’animal immaculé venu d’un songe.
Mahaut a neuf ans.

Mahaut s’échauffa une dernière fois, avant d’aller sur la glace. Elle était nerveuse, mais on lui avait dit que c’était normal. Elle enfila ses patins à glace, les laça et se leva pour aller hors du vestiaire. Elle allait apparaître sous les yeux de tous, montrer ses progrès à tous les spectateurs, et elle allait les impressionner –ce n’était pas un désir, mais une réalité concrète, qu’elle pouvait toucher du doigt. Elle était douée pour le patinage, son entraîneuse n’avait cessé de le lui dire. En quelques années de travail, elle était devenue une jeune adolescente douée, à qui on promettait déjà un grand avenir dans le métier, tant elle travaillait dur.
Elle apparut sur la glace, ses cheveux bruns très bien attachés par un chignon. Elle salua brièvement les gens, puis commença son enchaînement. Des sauts, des tournoiements, des pirouettes... Elle accumulait chaque mouvement avec une grâce incroyable, sans une erreur.
Son enchaînement s’arrêta. Elle salua.
Une ovation lui répondit.
Réussite.
Mahaut a onze ans.

Mahaut s’échauffa une dernière fois, avant d’aller sur la glace. Elle n’était pas nerveuse, elle avait l’habitude désormais. Elle enfila ses patins à glace, les laça et se leva pour aller hors du vestiaire. Elle allait apparaître sous les yeux de tous, montrer de nouveau son talent, une nouvelle fois, mais toujours aussi heureuse de le faire. Elle était douée pour le patinage, son entraîneuse n’avait cessé de le lui dire. En quelques années de travail, elle était devenue une adolescente douée, à qui on promettait déjà un grand avenir dans le métier, tant elle travaillait dur.
Elle apparut sur la glace, ses cheveux bruns très bien attachés par un chignon. Elle salua brièvement les gens, puis commença son enchaînement. Des sauts, des tournoiements, des pirouettes... Elle accumulait chaque mouvement avec une grâce incroyable, quand...
La glace. Du sang. Le froid. Une blessure.
Douleur.
Elle avait fait une chute sur la glace, incapable de se relever. La musique continuait, son corps gisait sur le sol blanc et gelé. Elle aurait donner n'importe quoi pour disparaître, pour qu'on ne la voit plus, pour que l'on ne se souvienne plus de son erreur.
Elle tenta de se relever, vainement, tandis que quelqu'un arrêtait la musique. Se hissa sur ses coudes, se redressa un instant, resta cloué. Elle réessaya, mais n'y arriva pas.
Tandis qu'elle s'épuisait à se lever et que de l'aide arrivait pour la sortir de cette galère, ses yeux se fermèrent.
Echec.
Mahaut a quinze ans.

Mahaut ressassait encore une fois ses souvenirs.
Elle n’arrivait toujours pas à sortir de cette scène de cauchemars, qu’elle ne comprenait toujours pas. Ce qui c’était produit durant sa représentation restait et restera toujours un mystère : comment était-elle tombée et quelle erreur avait-elle faite ? Strictement aucune idée…
Non. C’était faux, elle avait bel et bien une idée… Elle était incapable.
Tout le monde autour d’elle lui disait que c’était faux, mais elle n’arrivait pas à se défaire de cette idée.
Incapable.
Incapable.
Elle n’était qu’une incapable.
Incapable.
Mahaut a quinze ans.

Mahaut raccrocha le téléphone. Cours de gymnastique reporté au lendemain… Qu’allait-elle alors faire à la place ? La jeune fille jeta un regard à l’extérieur : des flocons de neige commençaient à tomber. Elle jeta un regard à son calendrier : le mois de décembre venait tout juste d’arriver, que, déjà il neigeait. L’hiver promettait d’être entièrement recouvert d’un épais manteau blanc.
Elle appréciait l’hiver et la neige mais… les lacs gèleront. Que faire avec un lac gelé ? Du patinage... Elle ne voulait plus en faire, elle avait perdu toute sa motivation pour en faire. Elle s’était enfoncée profondément dans le crâne que ce n’était pas pour elle, et elle ne prenait plus de cours, malgré les heures de gym et de danse qu’elle avait reprit dès qu’elle s’était remise physiquement. Problème de confiance en soi, à ce qu’il paraît…
Les points blancs, à l’extérieur, devenaient de plus en plus gros, et le sol se recouvrait peu à peu d’une file pellicule de poudre immaculée. Elle ne résista pas une seconde de plus : elle descendit dans l’entrée, s’emmitoufla dans son manteau brun, enfila des gants, mit ses bottes puis s’enfonça une chapka en fourrure sur le crâne, et poussa la porte de l’entrée. Elle posa un pied à l’extérieur, puis un autre, ferma la porte, la claqua.
Elle se promena à l’extérieur, sans but précis, puis entra dans un grand parc public. Celui de la Malmaison, probablement… Elle n’avait pas fait attention, en fait, trop absorbée par la neige de plus en plus épaisse.
Elle arriva alors devant une sorte de grand manoir, ou de château. Ce n’était pas dans le parc, ça. Elle ne l’avait jamais vu du moins. Alors qu’est-ce qu’il faisait là ? Elle croyait connaître l’endroit comme sa poche pourtant. Etrange…
Poussée par sa curiosité, elle poussa la poignée dorée de la grande porte qui devait mener plus que très probablement vu sa taille vers l’entrée. Elle entra.
Grossière erreur.
Mahaut a quinze ans.

Caractère :
Mahaut a un caractère fort, se laisse très peu marcher sur les pieds, et quand elle a un but, elle l’atteint. Toujours.
Lorsqu’elle décide de réussir un contrôle –sauf en latin-, elle le réussit. Lorsqu’elle décide d’apprendre d’un instrument, elle y excelle. Lorsqu’elle décide de conquérir un garçon, elle l’obtient sans bavures.
Cette adolescente des beaux quartiers est extrêmement maniaque, et ne supportera pas d'entrer dans une pièce mal rangée -même juste un peu- sans rien faire, et se lance alors dans le nettoyage de l'endroit, avec classification des bibliothèques, rangement des vêtements par taille, par type de manches et par couleur dans les commodes, et bien sûr, grands nettoyages du parquet et des murs en prime. A la moindre tâche sur ses vêtements, elle se sent obligée de partir la nettoyer de toute urgence, de même que sa passion pour se laver les mains régulièrement, plus souvent que l'exige l'hygiène normale.
Elle est aussi perfectionniste dans son travail, et ne supporte pas l'erreur. En classe, elle préfère ne pas participer tant qu'elle n'est pas sûre et certaine de sa réponse, ce qui lui a valu d'avoir sur ses bulletins très souvent des "Très sérieuse, excellents résultats mais ne participe pas assez" ou autres appréciations de ce genre.
Hors des salles de classe, elle est extrêmement sociable, et elle se fait très vite des amis quand on la laisse parmi des inconnus, tant qu'elle les trouve intéressant. C'est-à-dire bien habillés, sociables, pas stupides, de son milieu et divers autres petits critères...

Elle semble inébranlable, avec son regard fier, sa voix pleine de confiance en soi et son charisme, ce qui fait frémir les plus faibles parfois, de peur de subir son courroux.
Car Mahaut est très susceptible, et il est fortement déconseillé de lui déplaire, de la provoquer, même un tout petit peu, car son vase est très peu profond et la goutte d'eau qui le fait déborder arrive souvent très vite. Alors elle éclate, s'énerve, se venge.

Son assurance la fait souvent passer pour plus arrogante qu’elle ne l’est réellement, car même si elle a une forte confiance en elle, qui la rend parfois prétentieuse, elle n’est pas une peste. Encore que... Il est vrai qu’elle aime les ragots, les entendre et surtout les diffuser. Il est vrai qu’elle a la critique très facile, et qu’elle va souvent à la moquerie. Il est vrai qu’elle est très superficielle, qu’elle est toujours très intéressée dans son allure. Mais Mahaut a un bon fond. Toutefois, pour trouver un fond, il faut creuser, n’est-ce pas ?

Derrière cette façade d'adolescente plutôt dans les normes se cache en fait une demoiselle traumatisée, qui a failli perdre le sens de sa vie, et qui meurt de peur à l'idée de s'y raccrocher entièrement de nouveau.
Elle semble sûre d'elle, mais elle n'est plus capable moralement de faire du patinage artistique en public, déjà qu'elle frémit d'angoisse à l'idée de glisser ses pieds dans des patins à glace...

Physique :
Cette grande demoiselle brune aux yeux sombres en amande possède un visage gracieux, aux traits fins, dont elle est très fière, surtout ses lèvres roses ni trop charnues, ni trop fines, parfaites à son goût.
Son corps élancé est sa fierté sur le point physique. Des longues jambes minces et bien épilées, un ventre plat, un poitrine peut-être un brin trop forte à son goût, des belles épaules, des bras blancs, de longues mains aux doigts fins et aux ongles bien manucurés...
Elle entretient son corps grâce au sport, qu'elle pratique très régulièrement, au rythme de d'une heure de gymnastique par semaine, deux heures de danse classique et une de danse moderne, et pour finir, deux heures quotidiennes de patinage, sauf le week-end. C'est ce rythme qui lui a permis d'obtenir si vite un bon niveau dans ces disciplines qu'elle pratique depuis toute petite.
Non seulement elle est une grande sportive, mais elle fait aussi un peu de musique, avec une heure de cours de piano par semaine, et au moins une trentaine de minutes d'entraînement seule chaque jour.
On se demande où elle trouve le temps de faire tout cela.
Sûrement dans le fait qu'elle se lève très tôt le matin, vers cinq heures, alors qu'elle a cours à seulement huit heures.
Lorsqu'elle n'a pas de cours, elle se maquille volontiers. Mais elle déteste donner l'impression qu'elle était une poupée artificielle, même si elle n'est pas entièrement naturelle.
Son éducation a aussi fait d'elle une personne gracieuse, qui se déplace toujours avec élégance, aux manières raffinées, et qui, malgré parfois des excentricités dans sa tenue ou dans sa coiffure, reste toujours une personne charmante.
Elle adore, pour les grandes occasions, se parer de plumes, de perles, de choses étranges, mais aussi de se faire des tatouages éphémères un peu partout sur le corps, se mettre des accessoires étranges...

Pouvoir :
Mahaut est capable d'imposer des images tirées de sa mémoire, de son imagination ou de ses pensées dans l'esprit de ses victimes. Ceux-ci se retrouvent alors incapables de voir autre chose que ce qu'elle désire leur montrer.

Alter Ego Astral :
Son alter ego astral est une hermine constamment blanche nommée de façon très simple… Hermine.

Passion(s) :
Mahaut est tout simplement passionnée par le patinage artistique. Elle pourrait regarder pendant des heures des professionnels exécuter des mouvements de ce sport, et adore glisser sur la glace pour tenter de les égaler.
Elle apprécie aussi les animaux, l'art, le théâtre... Mais cela beaucoup moins que le patinage.
Elle est fascinée par tout ce qui touche à l'hiver. Les lacs gelés et les monts enneigés, les lapins variables blanchissants à la venue du froid et les animaux se préparant à hiberner. Le froid mordant à l'extérieur et la chaleur du feu de cheminée quand on rentre.
Elle apprécie aussi les autres saisons, mais rien ne la met plus en joie que celle des fêtes de famille, où l'on se réuni, où l'on chante, où l'on va à une belle messe... J'allais oublier la messe ! En fille de bonne famille française, Mahaut est une fervente chrétienne, qui va à la messe tous les dimanches, qui va annuellement à Lourdes, qui donne de l'aide à des causes de charité... Mais elle ne donne pas, cependant, l’air d’être une fanatique. Elle est juste très croyante.
N'aime pas / Phobie(s) :
Mahaut n'aime pas diverses choses, bien entendu. Mais s'il y a bien quelque chose qui la terrorise, c'est sentir une plaque de glace sur sa joue droite, et ce depuis son accident. Cette situation lui est déjà arrivé une fois depuis, avec un ami, et elle a tout de suite viré à la folie.
C'est quelque chose de ridicule, mais cette sensation la remet immédiatement dans la situation où elle était, petite chose faible et craintive.

Arrow Pour avoir le personnage :
Avez-vous bien lu les règles ?
Je ne lis jamais les règlements : c'est pour bon pour un validé, mais pas pour moi.
Où avez vous trouvé ce forum ?
Double-compte de Petra Traümer.
Est ce votre premier perso...
♦ ...Dans un forum RP ?
Nion.
♦ ...Dans ce forum ?
Nion bis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


+

MessageSujet: Re: Mahaut de Clairlac   Mer 3 Déc 2008 - 7:39

Ouahou, belle fiiche bave

Je valide, revienvenue \o\
Revenir en haut Aller en bas
 

Mahaut de Clairlac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: À lire avant tout ! ::. :: Registre :: Fiches acceptées-
Sauter vers: