AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les cookies d'abord.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nouveau/Nouvelle
Mikhayla Lavrentieva
Mikhayla Lavrentieva

+
Féminin Pseudo Hors-RP : ?
-
Les cookies d'abord. Empty0 / 1000 / 100Les cookies d'abord. Empty

• Age : 26
• Pouvoir : CRASH BAM.
• AEA : Kosmo, l'ours qui met des droites magistrales.
• Petit(e) ami(e) : Ta mère. Et la sienne.

Messages : 4
Inscrit le : 28/03/2018

Les cookies d'abord. _
MessageSujet: Les cookies d'abord.   Les cookies d'abord. Icon_minitimeDim 3 Nov 2019 - 18:00

« Les cookies d'abord. »
Ah, y'avait un panneau ?



Mikhayla papillonna des yeux, subjuguée par la beauté du décor et surtout par le bel écho qu’il lui renvoya – on mange quoi ce soiiiiir ? Debout devant la porte comme une imbécile, elle se figea une longue minute durant. Ok. Ok. Quoi. Son cerveau tira la manivelle d’urgence (ça faisait longtemps, elle était un peu rouillée) et s’activa pour se dépêtrer de la semoule dans laquelle il était en train de pédaler en vain.

Plusieurs choses lui sautèrent aux yeux.

Déjà, c’était beau. Dans le style riche et antique et vieux métro soviétique, pas beau genre appartement high-tech comme chez sa tante. Supers meubles en bois, supers dorures, super… escalier. Tout ça. Wow, gros, l’escalier.
Secundo, elle était pas chez elle. Ça lui arrivait d’être tête en l’air et rentrer chez les voisins par accident après une longue journée, mais elle était pas cloche à ce point. Un truc pareil, ça existait pas dans sa rue, pour commencer – elle l’aurait su. Elle vivait là depuis vingt-quatre ans, elle en connaissait les moindres recoins. Ça avait la gueule d’un musée, et elle allait pas dans les musées. Dooonc…

Tertio, elle savait pas du tout où elle était. Merde.
La jeune femme fit sauter le sac en plastique qu’elle avait aux doigts, perplexe mais pas affolée. « Je me suis fait avaler par un manoir magique et je ressortirai jamais » était actuellement au bas de sa lite de possibilités. Elle avait pas bu, ça pouvait pas être ça. Une hallucination, alors ? Elle avait mangé un truc pas net ? Naaan, pas possible. Ça faisait un moment qu’elle avait avalé son déjeuner et la rue était normale, trois secondes plus tôt.
Bon, on ressort, mon capitaine.

Mikhayla se retourna, se saisit de la clenche, et tira. Tira encore. Une fois de plus. Fronça les sourcils, posa le sac à terre pour s’y prendre à deux mains. Y mit même le pied pour faire bonne mesure, mais le battant ne broncha pas. Outrée qu’on ose lui résister, elle lui mit un coup. Blyad. Ses baskets n’éraflèrent même pas le bois.
Elle recula, toujours pas paniquée mais franchement embêtée. Argh, wtf ? C’était quoi ce truc ? Une porte que seul Hercule pouvait passer ? Elle avait atterri dans la cave de luxe de qui, là. Superman ?

« Maman ? »

Elle s’avança jusqu’au centre de ce qui ressemblait à un hall, et où aurait dû se trouver le salon. Là le canapé, là la cuisine, la porte de la chambre, de la salle de bain… Elle leva les yeux vers l’escalier, qui ne menait clairement pas à sa salle de bain. God, mais le délire ! Okay, son père bricolait à vitesse grand V mais là c’était pas possible – en plus c’était pas son style.

« Papa ? »

Toujours rien, à part un bel écho. Elle récupéra son sac (les cookies d’abord) et mit un pied sur la première marche de l’escalier, pour voir. Voir quoi ? S’il l’avalait toute crue ou actionnait un mécanisme quelconque, ce genre de truc. Elle avait joué à plein de jeux d’horreur et comme ça ressemblait vachement au début d’un mauvais film… Valait mieux prévoir.
Elle grimpa le reste des marches deux à deux et jeta un œil au paysage. Toujours aussi vide, et il faisait pas super chaud, mine de rien. Elle frotta ses bras nus en regrettant sa veste, mais passa vite à autre chose. Y’avait une porte, et elle comptait bien la passer.
Par acquis de conscience, elle éleva encore la voix :

« Yuliy ? Maks ? »

Ses frères devaient pas visiter, mais vu qu’elle avait été aspirée dans la quatrième dimension… Who knows.
Mais pas de Maksym ou de Yulian dans les environs. Déterminée à tirer cette affaire au clair, elle claqua violemment le battant qui s’offrit à elle – et qui lui céda le passage dans un crin plaintif. Ah, celui-ci était plus coopératif que le mastodonte dans l’entrée, là.

Un couloir. Les mains en porte-voix, la jeune femme s’y aventura en hurlant bien fort :

« Y’A QUELQU’UN ICI ? »

Allez, devait bien y avoir quelqu’un, ne serait-ce que le gardien du musée dans lequel elle venait de pénétrer par une inexplicable erreur de calcul.
Revenir en haut Aller en bas
 

Les cookies d'abord.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
xX || Pensionnat Interdit || Xx :: .:: Le Rez-de-Chaussée ::. :: Hall d'Entrée-
Sauter vers: